ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Chemins de Fer de Provence’

Les Chemins de fer de Provence sous gestion publique

Posted by ardsl sur 14 septembre 2012

La Région PACA reprendra en 2014 la gestion des Chemins de fer de Provence.

La délégation de service public attribuée à Veolia jusqu’en 2013 ne sera pas renouvelée. Après la Métropole Nice-Côte d’Azur qui souhaite gérer en 2013 en régie directe son réseau de transports confié jusqu’ici en DSP à Veolia, la Région PACA veut reprendre à la Compagnie ferroviaire Sud France (filiale de Veolia-Transdev), la gestion des Chemins de fer de Provence dès 2014.

Reprise par la Région et intégrée au réseau TER en 2007, la ligne qui relie Nice à Digne-les-Bains (200 km) a depuis été modernisée. La Région a ainsi lancé la réfection intégrale de la voie sur 25 km datant de la fin du XIXe siècle entre Nice et Plan-du-Var (55 millions d’euros) et acquis quatre rames modernes et climatisées (20 millions d’euros). Ainsi l’ensemble de la plate-forme est désormais équipé de rails neufs permettant d’effectuer des pointes à 100 km/h le long de la plaine du Var.

Lors de son assemblée fin juin, la Région a prolongé la DSP de six mois afin de permettre le passage de la gestion de la ligne en régie directe. Ce sera la première fois que cette ligne ferroviaire gérée jusqu’ici par un privé passe sous gestion publique. La prolongation de la DSP s’avère nécessaire car il faudra résoudre d’ici-là un certain nombre de problèmes (licence ferroviaire, dossier sécurité, statut du personnel…). La gestion publique s’effectuera vraisemblablement via un Épic.

La Région a également lancée en juin une étude sur la partie urbaine et périurbaine de l’agglomération de Nice.

(Avec lantenne.com).

Publicités

Posted in Alpes du Sud, Veolia | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PACA réinvente la carte de transport

Posted by ardsl sur 30 août 2012

L’abonnement offre la gratuité sur les transports pendulaires et de fortes réductions pour les autres.

Depuis septembre 2011, la Région PACA expérimente un système de tarification à prix unique sur les transports relevant de sa compétence : 16 lignes de TER dans six départements, 22 lignes de bus express et le tracé du chemin de fer de Provence reliant Digne-les-Bains à Nice. Contre 15 euros d’abonnement (30€ pour les plus de 26 ans, zéro € pour les sans-emploi), les usagers disposent d’une option parmi quatre : trajet gratuit ou réduit (- 75%) du domicile au lieu de travail ou d’étude, moitié prix sur tous les autres trajets, quasi-gratuité pour les titulaires les plus démunis. Selon les villes, des réductions supplémentaires sont également accordées pour les transports en commun, tramway, bus et métro. « Notre objectif est d’accroître l’attractivité financière des transports collectifs par rapport à la voiture en offrant au plus grand nombre la possibilité de passer d’un mode de transport à un autre », explique Jean-Yves Petit, vice-président (EÉLV) délégué aux transports.

Jusqu’à 300 euros d’économie

Plus de 100000 voyageurs empruntent quotidiennement les réseaux, la moitié dans le cadre de déplacements pendulaires (domicile travail ou étude), et un tiers dans le cadre d’activités de loisir et de tourisme. En quelques semaines, 40000 étudiants et presque autant d’employés ont adopté la carte baptisée de l’expression provençale qui commande de circuler, « Zou ! ». À la clef pour certains jusqu’à 300 euros d’économie par mois. L’assemblée a anticipé un budget annuel de 16 millions d’euros pour financer l’opération, soit environ 5% de la facture annuelle qu’elle acquitte à SNCF. « Notre ambition est d’étendre ce dispositif à une carte unique pour tous les transports collectifs, y compris départementaux », poursuit le représentant régional. Un premier pas sera conclu l’an prochain avec la commercialisation de la carte Pass MP2013 qui permettra aux visiteurs de « Marseille, capitale européenne de la culture », de voyager indifféremment dans les TER, le métro marseillais ou les cars des Bouches-du-Rhône avec le même ticket à tarif unique.

 (Avec Les Échos).

Posted in Alpes du Sud, Fréquentation, PACA, Provence, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mont-Blanc Express : point sur les travaux en cours et ceux à venir

Posted by ardsl sur 27 juillet 2012

Le chantier de modernisation de la ligne du Mont-Blanc Express, conduit par RFF, concerne 12 kilomètres sur les 36 que compte la ligne de Saint-Gervais au Châtelard. On est donc loin d’une modernisation « totale ».

Il est prévu en 2012 :

  • renouvellement voie ballast (RVB) sur la section Argentière – Montroc (y compris les voies en gare). Cette portion avait déjà été traitée à 90% par les agents de l’Établissement SNCF du Mont-Blanc (ÉMB) depuis 2009 .
  • RVB entre la sortie des Praz de Chamonix et La Joux incluant la gare des Tines. Cette portion de ligne une fois traitée, les trains pourront à nouveau monter au moins à Argentière l’hiver 2012-2013 comme au printemps 2012. C’est l’entreprise Maïa Rail qui effectue ces travaux. La même société a rénové dernièrement une centaine de kilomètre de la ligne des Chemins de Fer de Provence. Du matériel ferroviaire lourds de travaux doit arriver d’Italie dans les prochaines semaines.

Pour 2013 :

  • RVB sur la section Servoz – Les Houches en priorité au printemps.
  • RVB du tunnel des Montets au Châtelard Frontière à l’automne. C’est l’entreprise Maïa Rail qui effectuera ces travaux.

Lors de ces opérations, les traverses en bois sont remplacées par des traverses métalliques et les rails en barre des 36 mètres ou de 6 mètres pour les plus anciens sont remplacés par des long rails soudés (LRS) pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres de longueur. Les zones en gare resteront munies de traverses en bois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une nouvelle signalisation

La modernisation passe aussi par le changement du système d’exploitation qui intègre une nouvelle signalisation lumineuse automatique (identique à celle des TMR entre Le Châtelard Frontière et Martigny) qui sera toujours gérée depuis un poste centralisé à Saint-Gervais.

Le réseau filaire souterrain de la ligne sera totalement refait avec création de locaux techniques informatisés dans toutes les gares de croisement (et également au Fayet). Ces opérations ont lieu en même temps que les travaux de voie, de 2012 à 2013.

Les nouveaux signaux lumineux seront implantés de 2013 à 2014.

Vue aérienne de la zone « dans le cadre » du futur pont-rail de 82 mètres à Passy. Photo : Daniel Zorloni.

Les ponts

Deux petits ponts seront remplacés, l’un à Vallorcine, l’autre près des Houches.

Le pont-rail de Passy sera reconstruit avec un nouveau tablier de 82 mètres de long en forme de S enjambant un nouveau carrefour giratoire voulu par le Conseil général de la Haute-Savoie et la commune de Passy. Cette opération génèrera à elle seule la coupure de la ligne Saint-Gervais-les-Bains – Chamonix en 2013 en même temps que la coupure Chamonix – Le Châtelard Frontière soit une fermeture totale de toute la ligne pendant environ 3 mois.

Une plante rare à préserver 

Comme souvent pour des chantiers routiers et ferroviaires, des investigations ont fait ressortir un risque d’impact négatif sur la faune, à savoir une plante rare, la Sélaginella helvetica, une espèce protégée.

Une clôture autour des plants situés en bord de voie mais hors des limites du chantier a été réalisée. Quand aux plans mis en danger directement, une équipe de naturalistes du Muséum National d’Histoire Naturelle est venue les prélever en juillet pour les mettre en culture au jardin botanique de Samoëns. Conservés et multipliés, ils seront réimplantés à la fin des travaux.

Posted in RFF, Service 2012, Service 2013, Travaux, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les cheminots revendiquent une gouvernance publique des Chemins de Fer de Provence

Posted by ardsl sur 7 juin 2012

Que le train soit perçu comme un véritable moyen de transport, et pas comme un outil touristique : voilà ce que souhaitent les délégués syndicaux CGT des Chemins de Fer de Provence. Pour cela, encore faut-il se donner les moyens. Ce qui pourrait être le cas si les CP revenaient à une gestion publique.

Pour les syndicats en effet, l’exploitation actuelle de la ligne ne rendrait donc pas de service public et ne permettrait pas les avancées souhaitées, dont les populations ont besoin.

La délégation de service public attribuée à Veolia en 2005 arrivera en effet à terme en juin 2013. « Il y a là un enjeu important et nous nous battons pour être publics au niveau de la gestion« , explique Alain Desgranges, délégué du personnel. « Cette possibilité existe. Ce sont les élus de la Région qui décideront. De notre côté, nous allons informer les populations et nos usagers parce que les enjeux sont importants : avec une gestion privée, on n’arrive pas à atteindre les objectifs de service public qui devraient être les nôtres, particulièrement dans le 04. »

Tenir compte des usagers

Avec la fin du contrat qui la lie à Veolia Transport, la Région PACA serait donc en mesure d’affirmer sa position pour une exploitation efficace au service des usagers. « Mais cela sera aussi la période pour l’élaboration du prochain contrat d’objectif régional, levier important par lequel elle pourra finaliser la modernisation structurelle des infrastructures et l’acquisition du matériel nécessaire pour assurer la pérennisation de la ligne« . La CGT organisera des débats dans les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes pour que ce développement soit harmonieux et durable, qu’il prenne en compte les questions environnementales et place les usagers et les cheminots au centre des besoins. Pour les syndicats, le développement ne pourra se faire qu’en répondant efficacement à trois sujets essentiels : le statut social du personnel, une gouvernance publique, et une véritable expertise ferroviaire.

« Aujourd’hui, chacun travaille dans son périmètre sans forcément prendre en compte les demandes des usagers« . Cette problématique a été entendue par le Conseil régional qui, prenant en compte ce déficit, a fait valoir son droit de préemption à la gestion de cette ligne comme le prévoit la loi « solidarité et renouvellement urbain ».

« Par ailleurs, et là ça ne concerne pas uniquement la gestion de Veolia, il faut une cohérence en matière de transport ferroviaire avec la SNCF, et celle-ci ne pourra être atteinte que si on est un service intégré au réseau ferré national de manière à être gérés par la SNCF. » Pour Thierry Durand, cheminot SNCF à Saint-Auban : « il faut un cadencement approprié, une pertinence dans les arrêts, et la réouverture de Digne Saint-Auban sans laquelle le désenclavement de l’est du département ne pourra pas se faire« .

(Avec laprovence.com).

Posted in Alpes du Sud | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les travaux sur la ligne Digne-les-Bains – Nice vont bon train

Posted by ardsl sur 28 mai 2012

Les élus et les entreprises partenaires ont procédé à une visite du chantier entre Digne-les-Bains et Saint-André-les-Alpes.

Arrêt sur image ce matin-là sur les travaux en cours dans la partie haute de la voie ferrée, avec les partenaires des travaux de réfection de la ligne Digne-les-Bains – Nice, autour notamment de Jean-Yves Petit, vice-président de la Région PACA délégué aux transports, et Jean-Yves Roux, conseiller régional PACA, accueillis par le maire de Barrême (500 habitants) Jean-Louis Chabaud.

Un bel investissement, cofinancé par la Région PACA et le Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence, d’un montant prévisionnel de 25M€ pour la totalité des travaux (voie, ouvrages d’art, falaises, affouillements), avec pour objectif le changement des rails – sauf, pour l’instant, les 8 km situés dans les gares sur lesquels les trains roulent lentement – pour un montant de 11,7M€.

« Ces travaux sont importants car avec les nouvelles rames, lorsqu’on s’appuie dessus, c’est un autre monde, un autre confort. Et cela conforte la volonté de donner un nouvel élan à cette ligne« , a souligné Jean-Yves Petit. « On a mis ce qu’il fallait pour passer de nouveau cent ans, et laisser les générations futures profiter de cette ligne qui remplit sa mission de service public et touristique« .

Promouvoir le train et l’activité touristique

Jean-Yves Roux, qui apprécie le financement de la Région, a souligné le travail en commun, et le gain de temps entre Digne-les-Bains (18300 habitants) et Nice (344500 habitants). En 2013, les rames anciennes, qui ressemblent à des autorails, feront l’objet d’une grande rénovation. Elles datent de 1970 et seront complètement désossées et restaurées de A à Z.

Autre enjeu de taille : le travail en commun entre le Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence et la Région PACA pour obtenir une complémentarité horaire entre les trains et les cars départementaux. « Notamment avec une première phase concernant les étudiants internes, pour qu’il y ait une complémentarité effective avec les trains du dimanche soir, du lundi matin et du vendredi soir« , précise Jean-Yves Petit. Et ce, dès la rentrée.

Le maire a profité de cette rencontre pour faire part de son désir que sa commune soit « un peu mieux vendue au niveau du tourisme. Nous, on essaie de vendre du train, rappelle-t-il, souhaitant une vraie collaboration entre les communes, le pays et les Chemins de Fer de Provence : de gros investissements sont faits. Il faut arriver à vendre tout ça. » Message reçu semblait-t-il.

Liste des trains supprimés du 29 mai au 31 décembre 2012

  • 1 (Nice 6h25 – Digne 9h50) : supprimé uniquement entre Thorame et Digne.
  • 3 (Nice 8h50 – Digne 12h16) : supprimé uniquement entre Saint-André-les-Alpes et Digne.
  • 5 (Nice 12h55 – Digne 16h20) : supprimé uniquement entre Saint-André-les-Alpes et Digne.
  • 7 (Nice 17h15 – Digne 20h41) : supprimé uniquement entre Annot et Digne.
  • 2 (Digne 7h29 – Nice 10h54) : supprimé uniquement entre Digne et Thorame. Circule au départ de Digne uniquement le 29 mai.
  • 4 (Digne 10h55 – Nice 14h21) : supprimé uniquement entre Digne et Saint-André-les-Alpes.
  • 6 (Digne 14h25 – Nice 17h52) : supprimé uniquement entre Digne et Saint-André-les-Alpes.
  • 8 (Digne 17h30 – Nice 20h57) : supprimé uniquement entre Digne et Annot.

Des cars de remplacement sont mis en place.

(Avec laprovence.com).

Posted in Alpes du Sud, Travaux | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :