ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Chiasso’

Le Conseil fédéral investit 940 millions pour améliorer l’axe du Gothard

Posted by ardsl sur 22 septembre 2012

Près de 940 millions. C’est la somme que veut investir le Conseil fédéral pour que le tunnel ferroviaire du Gothard puisse accueillir des camions hauts de quatre mètres et donc renforcer le transport combiné et la politique de transfert.

Le Conseil fédéral veut investir 940 millions de francs pour améliorer l’axe ferroviaire du Gothard. Il s’agit de permettre le transport de camions d’une hauteur de quatre mètres. L’aménagement profitera aussi au transport des voyageurs. La mise en service est prévue pour 2020, peu après l’ouverture du tunnel de base du Ceneri.

Répondre à une demande du Parlement et des entreprises de transport

Le projet répond à une demande du Parlement, a rappelé vendredi 21 septembre l’Office fédéral des transports. Les entreprises de transport misent de plus en plus sur les semi-remorques dont la hauteur aux angles atteint quatre mètres.

Si le transport ferroviaire de ces véhicules est déjà possible sur l’axe du Lötschberg – Simplon, il n’en va pas de même sur l’axe du Saint-Gothard. Le profil d’espace libre des nouveaux tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri sont suffisants mais les tronçons d’accès au nord et au sud comprennent encore divers obstacles.

Transport de voyageurs aussi bénéficiaire

Le transport de voyageurs sera aussi bénéficiaire. Le nouveau corridor permettra le passage de trains à deux étages sur l’axe du Saint-Gothard et donc d’acheminer davantage de passagers. Il en résultera un délestage notamment aux jours de pointe, sans que les sillons destinés au fret ferroviaire soient occupés par le transport de voyageurs.

Renforcer le transport combiné

Le Conseil fédéral est d’avis que le « corridor 4 m » sur la ligne Bâle – Saint-Gothard – Chiasso et sur la ligne de Luino renforcerait le transport combiné à travers les Alpes et, partant, la politique de transfert. L’élément le plus important du projet est le tunnel du Bözberg (AG).

Entre Bâle et Chiasso et, sur la ligne de Luino, jusqu’à Ranzo, il faut également aménager plusieurs tunnels courts et adapter des abris de quais, la caténaire, les signaux et les passages supérieurs.

La condition italienne

L’aménagement prévu ne pourra déployer tous ses effets que s’il se poursuit du côté italien, de sorte que les semi-remorques prennent le train non seulement de frontière à frontière, mais de terminal à terminal.

Par conséquent, pour répondre à la demande du Parlement, le Conseil fédéral prévoit d’encourager par des financements préalables les extensions de « profil d’espace libre » nécessaires sur les lignes Chiasso – Milan ainsi que sur la partie italienne de la ligne de Luino, c’est-à-dire entre Ranzo et Gallarate.

Le financement préalable des travaux en Italie est estimé à 230 millions de francs.

(Avec Sipa et rts.ch).

Posted in Fret, Italie, Matériel, Suisse | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vers des trains de fret moins bruyants ?

Posted by ardsl sur 3 septembre 2012

Les wagons de marchandises devraient être moins bruyants à l’avenir. La Confédération veut des valeurs-limites d’émission dès 2020. Cette mesure ajoutée à d’autres devrait soulager 50000 riverains mais elle est combattue par certains acteurs de l’industrie du transport, tant en Suisse qu’en Europe.

La mise en place de valeurs-limites d’émission sonore revient à interdire les wagons équipés de freins à semelles en fonte grise, une technologie aujourd’hui largement répandue. D’où l’inquiétude de l’Association des chargeurs et propriétaires d’embranchements particulier et de wagons privés (VAP).

Celle-ci craint qu’il ne soit pas possible de modifier tous les wagons d’ici à 2020. Les compagnies helvétiques ne sont certes pas touchées par le problème : le renouvellement des freins devrait avoir été effectué d’ici 2015.

Mais la moitié du matériel roulant circulant en Suisse appartient à des compagnies européennes, nettement moins avancées. La VAP a exprimé sa position vendredi 31 août à l’issue de la procédure de consultation sur la révision de la loi sur la réduction du bruit émis par les chemins de fer.

ACTEURS EUROPÉENS

Le constat est le même chez les acteurs européens de la branche tels que la Communauté des chemins de fer européens (CER) et l’Association européenne de fret ferroviaire (ERFA). Sur 600000 wagons en circulation au niveau européen, 400000 sont équipés de freins à semelles en fonte grise, selon des chiffres de la VAP.

Pour la CER et l’ERFA, la Confédération s’est montrée trop optimiste. Il ne sera pas possible de modifier assez de wagons d’ici à 2020, compte tenu du potentiel de production des usines.

TRANSFERT RAIL-ROUTE

Conséquence, le trafic de transit traversant la Suisse va reculer, de même que l’import et l’export. La révision de la loi provoquera donc un transfert du rail vers la route.

Et les trois organisations de plaider pour une harmonisation au niveau européen. Pour la CER et l’ERFA, une interdiction des wagons les plus bruyants ne serait possible qu’en 2028, lorsque la majorité du matériel roulant du continent aura été modifié.

La CER et l’ERFA critiquent enfin une distorsion de concurrence entre les entreprises suisses, qui ont pu bénéficier d’aides directes pour la pose de nouveaux freins, et les entreprises européennes.

FINANCEMENT

Face à ce reproche, l’Office fédéral des transports relativise. Il rappelle que les modifications des freins des wagons étrangers peuvent être financées via le bonus bruit. En vigueur depuis 2000, il récompense les compagnies faisant circuler des wagons plus silencieux.

Il permet d’économiser 1 centime par kilomètre parcouru et sera porté à 2 centimes dès 2013. Il est ainsi possible d’amortir les 15000 francs nécessaires à la pose de nouveaux freins en matériau composite à raison d’une course et demie par semaine entre Bâle et Chiasso (TI) sur 8 ans, soit jusqu’en 2020.

COMPAGNIES FERROVIAIRES FAVORABLES

Contrairement à la VAP, les entreprises de transports CFF Cargo, BLS Cargo et Hupac sont favorables à la révision de la loi. L’Union des transports publics l’est également, mais demande des exceptions pour les wagons ne circulant que sur de petites distances en Suisse.

Les partis politiques sont favorables au projet à l’exception de l’UDC. Le parti craint que les wagons, dont le nombre est déjà « restreint« , ne viennent à manquer.

L’UDC s’insurge aussi contre les aides financières directes prévues pour l’acquisition de « wagons particulièrement silencieux », y voyant une distorsion de concurrence par rapport au secteur routier. Le PS estime que le projet assure le service minimum en matière de lutte contre le bruit.

(Source : ATS).

Posted in Fret, Politique, Suisse | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :