ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Christian Gising’

Controverse sur l’horloge des CFF utilisée par le nouvel iPad

Posted by ardsl sur 21 septembre 2012

Les CFF comptent demander un dédommagement à Apple car le groupe américain a repris sans autorisation le design de l’horloge de gare des CFF pour son nouvel iPad.

Apparemment, l’horloge des CFF plaît beaucoup à Apple. Le fabricant d’ordinateurs utilise son design dans le nouvel iPad. Les CFF évoquent à présent les lois du marché pour réclamer un dédommagement financier.

« Nous sommes certes contents qu’Apple ait utilisé notre horloge de gare, puisque cela prouve une fois de plus qu’elle est une pièce de design« , a déclaré jeudi 20 septembre le porte-parole des CFF Christian Ginsig, confirmant une information du « Blick am Abend« . Il s’agit pourtant d’une utilisation non autorisée de la part d’Apple, ajoute-t-il.

CFF seuls propriétaires

Pour Christian Ginsig, les CFF sont les seuls propriétaires de la marque et les seuls promoteurs de l’horloge de gare. L’ex-régie contactera ainsi Apple, avec l’intention d’aboutir à « une solution juste et financière » pour réparer le tort causé.

Le nouveau système d’exploitation mobile iOS6 du fabricant d’ordinateurs utilise le design de l’horloge comme icône pour l’iPad. C’est la première fois qu’un système d’exploitation propose une horloge intégrée qui fait également office de réveil.

Horloge CFF conçue en 1944

L’horloge de gare a été conçue pour les CFF en 1944 par l’électro-ingénieur et designer suisse Hans Hilfiker.

(Avec ATS et rts.ch).

Posted in CFF | Tagué: , , , | 1 Comment »

Les amendes ont déjà rapporté 10 millions aux CFF

Posted by ardsl sur 11 juin 2012

Depuis 6 mois, il n’est plus possible d’acheter son billet dans les trains des CFF à moins de payer une surtaxe salée. Mais nombreux sont les voyageurs qui ne le savent pas encore. Du coup, les CFF se remplissent les poches.

Depuis l’entrée en vigueur du nouvel horaire le 11 décembre 2011, il n’est plus possible d’acheter son billet dans le train sur les grandes lignes (lire). Car s’il fallait auparavant débourser un supplément de 10 francs pour obtenir un ticket à bord, il faut désormais s’acquitter d’une surtaxe de 90 francs en cas de «resquille». Un montant qui grimpe à 130 francs puis 160 francs en cas de récidive.

Six mois après l’introduction de cette nouvelle mesure, les voyageurs n’ont manifestement pas encore retenu l’information. «Nous avons en moyenne chaque jour 780 cas de gens ne possédant pas de ticket de transport valable», indique le porte-parole des CFF Christian Ginsing. Soit autant de personnes qui devront débourser au minimum une amende de 90 francs.

70200 francs par jour d’amendes

Ce qui fait que du 11 décembre au 30 avril dernier, quelque 167000 passagers ont écopé d’une amende. Les CFF récoltent donc près de 70200 francs par jour, soit 9,83 millions de francs depuis l’introduction du nouvel horaire. Ce qui représente cinq fois plus que pour toute l’année 2011.

«Avec l’ancien système, les clients réguliers contribuaient seuls à l’entretien d’un système de transports publics efficace», se défend Christian Ginsing. Le nouveau système permet «plus d’équité et de décence» selon lui, puisque les resquilleurs doivent désormais également passer à la caisse.

À noter enfin que le nombre de personnes pincées sans billet chaque jour ne diminue pas, selon les CFF, même six mois après l’introduction de la mesure.

(Avec tdg.ch).

Posted in Suisse, Tarification | Tagué: , , | 1 Comment »

Ligne du Gothard coupée : casse-tête pour détourner les trains de marchandises

Posted by ardsl sur 7 juin 2012

La fermeture de la ligne ferroviaire du Gothard cause de gros soucis au trafic de marchandises. Près de 90 convois doivent être quotidiennement déviés par le Simplon.

«La situation est tendue», a déclaré le porte-parole des CFF Christian Ginsig jeudi 7 juin. Près de 120 trains de marchandises traversent chaque jour le Gothard, a-t-il précisé.

En raison de l’éboulement de Gurtnellen (UR), d’autres solutions doivent être trouvées. Environ 115 trains de marchandises passent actuellement quotidiennement par les tunnels du Lötschberg et du Simplon. Alors que ces déviations sont exploitées au maximum, les entreprises de cargo doivent trouver une solution pour quelque 90 autres convois.

Une réponse pourrait être l’un des passages alpins français ou autrichien. Mais là aussi, les capacités sont limitées : comme c’est le cas depuis mars au Simplon, des travaux d’assainissement restreindront le trafic au Brenner dès la semaine prochaine. Les CFF ne comptent donc guère sur cette solution.

Trajets nocturnes

Outre le passage franco-italien du Mont-Cenis, les entreprises examinent également celui du Tauern, en Autriche, même s’il est plutôt éloigné. Enfin, les CFF tentent de faire accepter aux entreprises de cargo des tranches peu populaires : le nombre de trains de marchandise devrait donc augmenter les dimanches ou la nuit ces prochains temps.

Les compagnies ferroviaires tiennent actuellement chaque jour une conférence téléphonique pour s’attribuer les rares tranches horaires. Dans le trafic des marchandises, il s’agit de prévoir large, a rappelé Christian Ginsig : un train ne peut démarrer en Allemagne que s’il a une fenêtre horaire pour l’ensemble de son trajet. Pour cette raison, de nombreux convois sont bloqués.

L’entreprise de trafic combiné Hupac craint un transfert à long terme du rail à la route, selon sa porte-parole Irmgard Tonndorf. Cette société suisse transporte des containers et des remorques sur des trains qui traversent en majorité le Gothard. Des 30 à 40 convois de Hupac empruntant ce tracé, seuls 30% peuvent être déviés.

«Nos clients se sont adaptés au transport combiné sur le rail», a expliqué Irmgard Tonndorf. S’ils doivent à nouveau engager davantage de camions, ils resteront peut-être à cette solution, estime-t-elle. «C’est mauvais pour le transfert de la route au rail».

Défi logistique

La fermeture du Gothard prévue pour plusieurs semaines est un gros défi logistique : il faudra des jours rien que pour envoyer au bon endroit les trains restés bloqués depuis mardi 5 juin, a ajouté la porte-parole. Chaque changement de route implique une réorganisation du chargement et du déchargement aux différents terminaux.

Enfin, si autant de trains marchandises ne peuvent rouler pour une aussi longue période, cela a des effets sur la production et la consommation. Pour cette raison, Irmgard Tonndorf demande que les autorités ne considèrent pas seulement le trafic des passagers mais aussi celui des marchandises.

 (Avec ATS).

Posted in Fret, Italie, Savoie, Suisse | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La ligne du Simplon dans un état inquiétant

Posted by ardsl sur 21 avril 2012

Artère stratégique du trafic ferroviaire suisse, la ligne du Simplon est en très mauvais état, surtout du côté italien. Pourtant, 10800 trains circulent chaque année entre Brigue et Domodossola.

D’après le «Blick», la gestion du côté italien de la ligne ferroviaire du Simplon est catastrophique. Un ingénieur suisse explique que «les voies sont dans un triste état, le trajet en train est comme une aventure sur cette ligne».

Le quotidien zurichois cite également un rapport interne qui montre de graves lacunes : tout d’abord, les experts ont trouvé de fortes erreurs dans la géométrie des voies et une usure forte. Ensuite, le tunnel montre des signes de vieillissement inquiétants. Enfin, les normes de sécurité ne sont pas respectées et la sécurité de l’exploitation n’est pas garantie. Le rapport conclut avec en disant que cette ligne présente des risques importants en terme de fiabilité.

L’opérateur italien Rete Ferroviaria Italiana (RFI), responsable de l’entretien des voies, se dédouanne en prétendant que seuls des trains allemands et suisses empruntent le tunnel du Simplon. Le CFF ont saisi le problème et tenté de faire pression sur la RFI. En attendant, des mesures spéciales ont été mises en place : les trains ne peuvent circuler à plus de 30 km/h « afin d’assurer la sécurité des passagers et de mener à bien les travaux de réparation » explique le porte-parole des CFF, Christian Gising.

Qui est responsable ?

Cette limitation des vitesse génère des retards d’en moyenne 15 minutes. Et les passagers s’en plaignent. Mais c’est surtout la question de la responsabilité en cas d’accident qui se pose. Même si les chemins de fer italiens sont obligés d’assurer la sécurité sur leurs tronçons, les CFF ont aussi un devoir envers leurs passagers. Le spécialiste zurichois du droit de la responsabilité avance que «si les CFF ont connaissance de problèmes de sécurité, ils doivent cesser immédiatement leurs voyages en Italie.»

Au niveau politique, une motion va être déposée au Conseil national afin d’obliger l’Italie à respecter les accords bilatéraux, conclut le Blick.

(Source : 20min.ch).

Posted in Italie, Valais | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

CFF : Une prune difficile à avaler

Posted by ardsl sur 5 mars 2012

Les clients des CFF qui achètent leur billet via leur téléphone portable se voient coller des amendes à cause de pannes de leur mobile.

Les billets de train sont toujours plus souvent achetés via internet ou un smartphone. Une activité promue par l’ex-régie pour réduire les files d’attente aux guichets. Corollaire : le nombre de plaintes concernant ces Mobile Tickets grandit.

«Rien que durant les deux premiers mois de l’année, nous avons enregistré autant de réclamations que lors des six derniers mois de 2011», déclare­ Cornelia Füeg, médiatrice auprès de l’Union des transports publics, dans les colonnes de la «NZZ am Sonntag».

Les associations de protection des consommateurs sont également interpellées. Et de citer le cas d’un utilisateur qui avait correctement mémorisé un billet sur son mobile. Sauf qu’au moment de le présenter au contrôleur, la batterie a lâché.

Améliorations à venir

«Malgré plusieurs réclamations pour contester l’amende infligée, le service clientèle des CFF n’a rien voulu savoir. C’est grâce à notre intervention que la peine pécuniaire a été retirée», souligne Sara Stalder, directrice de la Fondation pour la protection des consommateurs. D’autres problèmes concernent les erreurs dans la saisie de la date, l’oubli pur et simple du téléphone ou la connexion internet du mobile qui est soudain impossible à établir.

Du côté des CFF, le porte-parole Christian Gising promet des améliorations, notamment concernant le remboursement des billets électroniques. Ceux-ci ont été vendus à deux millions d’exemplaires l’an dernier.

Des requérants pratiquent la resquille

«Nous recevons chaque jour entre 10 et 20 factures concernant des requérants d’asile qui ont circulé en train sans billet», constate Christoph Studer, responsable du Centre pour requérants d’Altstätten (SG). Ce qui fait pas loin de 6000 cas par année. Et cela se répète dans les quatre autres centres suisses. Conséquence: les CFF restent avec des milliers de factures sur les bras qui ne seront pas honorées, les commandements de payer étant envoyés souvent après le transfert des fautifs.

(Source : 20 minutes).

Posted in Suisse | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :