ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Cointrin’

Genève ne veut plus de voitures en transit au centre-ville

Posted by ardsl sur 14 octobre 2012

Un tram des TPG. Photo : Nathalie Teppe.

Le Conseil d’État a présenté son plan «Mobilité 2030». Il prévoit de laisser le centre aux transports publics, vélos et piétons. Les automobiles venant de l’extérieur devront se garer avant d’entrer au centre-ville.

Genève a enfin un plan directeur général en matière de mobilité. Appelé «Mobilité 2030», le document dessine l’offre de transports et la hiérarchie de la circulation routière à l’horizon 2030. Il annonce la fin de la suprématie de l’automobile dans le cœur de l’agglomération, la construction de la traversée de la rade et un fort développement des transports en commun.

La situation actuelle de la mobilité genevoise est critique. Le système a atteint ses limites et il est incapable d’assumer la future hausse des déplacements prévue à l’horizon 2030, soit 350000 mouvements supplémentaires chaque jour rien que pour les habitants du canton. Forts de ce constat, les auteurs du rapport prennent clairement position en faveur d’une limitation du recours à la voiture dans l’hypercentre, où un maximum de trajets devront s’effectuer à pied ou à vélo. Cette diminution de 10% à 15% du trafic automobile estimé actuellement à 30000 véhicules par jour permettra, dans un premier temps, de libérer des espaces voués à la mobilité douce et aux transports publics.

Contourner le centre

Cette volonté démontre un changement de stratégie. «Mobilité 2030» intègre le passage d’une société où la possession d’un véhicule est la règle à une société où l’usage et la mutualisation priment la propriété du véhicule.» Afin d’atteindre un nouvel équilibre, le rapport prône une stratégie regroupant divers modes de déplacement qu’il priorise en fonction des zones territoriales.

Réseau routier amélioré

Comme pour le cœur de l’agglomération, les zones urbaines compactes devront se tourner prioritairement vers les transports collectifs ou la mobilité douce. Les déplacements en véhicule motorisé privé ne devraient plus transiter par le centre. Ils devront utiliser le réseau autoroutier de contournement, qui devrait être fortement amélioré grâce à la construction de voies supplémentaires. Quant aux zones périphériques peu denses, les déplacements se feront toujours majoritairement en voiture, mais jusqu’au P+R le plus proche, puis en transports publics.

Afin de libérer au maximum le centre de la circulation de transit, la traversée du lac fait sa réapparition et devient un maillon essentiel du projet.

Une augmentation drastique de l’offre des transports publics complète le panorama. Le but premier : relier les différents centres de l’agglomération entre eux afin d’éviter de passer systématiquement par le centre. Une ligne de tram devrait voir le jour sur le pont Butin. Une voie de bus relierait Plan-les-Ouates à Bernex. Enfin, une liaison ferroviaire souterraine entre Cornavin, l’aéroport et Meyrin se raccordant à la ligne de La Plaine dans la Zimeysa est prévue, une fois le CEVA achevé.

Sept milliards à investir

Si le document présenté mercredi 10 octobre par la conseillère d’État Michèle Künzler, en charge de la mobilité, ne comporte pas de grandes nouveautés, il a tout de même l’avantage de regrouper et de synthétiser toutes les données concernant la mobilité genevoise. Des domaines analysés jusque-là de manière sectorielle. Le document – unique en Suisse selon la direction générale de la mobilité – sera débattu dans le cadre d’une vaste procédure de consultation avant d’être définitivement validé par le Conseil d’État.

Reste à savoir si les députés du Grand Conseil – qui viennent d’adopter le plan directeur de la mobilité douce et celui du réseau routier – accepteront de débloquer les sommes nécessaires à la réalisation de ces infrastructures. L’estimation des coûts d’investissement est de 7 milliards au minimum. Une somme qui devrait être prise en charge en partie par la Confédération.

«C’est du terrorisme contre l’automobile !»

Jeudi 11 octobre, la plupart des élus et des acteurs de la mobilité n’avaient pas eu le temps de décortiquer les 68 pages détaillant la vision du Conseil d’État pour la mobilité en 2030. Mais les commentaires pleuvaient déjà.

« Il y a une volonté claire d’enterrer la hache de guerre des transports et c’est la première fois qu’un texte législatif fixe la traversée du lac et l’élargissement de l’autoroute A1« , se félicite Guy Zwahlen, président du Touring Club Suisse (TCS). « L’esprit général est donc positif, mais il va falloir conduire une étude plus approfondie« . François Gillet, président de la Commission des transports du Grand Conseil, se réjouit d’un document de travail «qui permette enfin de hiérarchiser les modes de transport selon les différentes zones du canton».

Le libéral Alain Meylan, qui siège également en Commission des transports, partage son avis, «mais il ne faut pas oublier que le diable se cache dans les détails. Il est probable que selon ce que l’on découvre, on commence à se fâcher». Le député a repéré des points conflictuels : la diminution importante du trafic au centre-ville, le passage d’un tram sur les ponts du Mont-Blanc et Butin. La coordinatrice de Pro Vélo, Lisa Mazzone, s’est concentrée sur la mobilité douce : «le texte renforce les modes de transport doux et les considère comme un moyen de déplacement à part entière. C’est une bonne chose». Cependant, elle se dit un peu déçue «que l’on vise un passage de la part modale du vélo de 4% à 7% alors que dans des villes modèles comme Copenhague, elle avoisine 50%».

Du côté des mécontents, on trouve le maire de Veyrier (10000 habitants), commune peu desservie par les transports publics, le PLR Thomas Barth. « Je dis oui au développement des transports en commun, oui à la mobilité douce, mais non à la réduction de la liberté individuelle« , plaide-t-il. « Le libre choix du moyen de transport est inscrit dans la Constitution genevoise, il faut le respecter« .

Le MCG entame le même refrain. « Ce texte est une régression face à la complémentarité des modes de transport« , s’insurge Roger Golay, chef du groupe MCG au Grand Conseil. « On développe les transports publics, c’est bien. Mais il y a de moins en moins de place pour les voitures. C’est du terrorisme contre l’automobile ! »

Le projet a en revanche le soutien total du camarade de parti de Michèle Künzler, le député Vert Roberto Broggini : «Genève a pris un retard fou quant au développement de la mobilité. Nous sommes la ville avec le plus de scooters et de voitures par habitant. Il faut aller de l’avant. Cela va être difficile, mais qui ne tente rien n’a rien. En ce sens, Michèle Künzler a été courageuse et je la félicite».

Consultation générale

«Mobilité 2030» constitue la base d’une consultation prévue par le Conseil d’État. Le document sera présenté mardi 16 octobre à la Commission des transports du Grand Conseil, avant d’être soumis au Conseil des déplacements, qui regroupe les associations actives dans le domaine de la mobilité. Au mois de novembre, la direction générale de la mobilité organisera un forum réunissant différents acteurs, dont les communes et les représentants de partis. Les autorités vaudoises et françaises seront également consultées ainsi que les députés du Grand Conseil. Une stratégie finalisée sera adoptée par le Conseil d’État en 2013.

(Avec La Tribune de Genève).

Publicités

Posted in Genève | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le train gastronomique d’époque « La Dame du Léman » a été inauguré

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Il est désormais possible de dîner dans un train d’époque avec vue sur le Léman. L’automotrice « La Dame du Léman » a effectué son voyage inaugural vendredi 5 octobre entre Villeneuve (VD) et Genève. Elle pourra accueillir 40 convives.

L’automotrice « La Dame du Léman » a accompli vendredi 5 octobre son voyage inaugural, reliant Genève à Villeneuve (VD) et retour. L’engin rénové, construit en 1938 en partie aux ateliers genevois de Sécheron, proposera des voyages gastronomiques sur l’arc lémanique.

La vénérable automotrice revenait vendredi 5 octobre pour la première fois en terres genevoises après une carrière dans plusieurs compagnies alémaniques, a expliqué Alain Primatesta, initiateur de la Compagnie Ferroviaire du Léman (CFDL).

Une ligne très fréquentée

Celle-ci a récemment obtenu un accès au réseau ferré suisse émis par l’Office fédéral des transports (OFT). Roulant à 70 km/h en moyenne, la BDe 2/4 « La Dame du Léman (DDL) » parcourra la rive suisse du lac en un peu plus de trois heures aller-retour.

L’obtention d’un accès à la ligne CFF de l’Arc lémanique est d’autant plus remarquable que ce tronçon est un des plus chargés du pays, a souligné Alain Primatesta. Il n’existait pas en Suisse romande d’offre de restauration dans un ancien véhicule ferroviaire alors que le concept a beaucoup de succès en Suisse alémanique, relève le fondateur de la compagnie.

Exploitation confiée aux CFF

« La Dame du Léman » pourra accueillir jusqu’à 40 convives. La commercialisation a été confiée à Railaway, filiale des CFF. L’exploitation et la conduite du véhicule historique a également été confiée aux CFF, notamment par la création d’une équipe composée de jeunes mécaniciens.

Quant à la maintenance, elle sera effectuée par les ateliers ferroviaires de la compagnie vaudoise Travys à Yverdon-les-Bains (VD). « La Dame du Léman » sera stationnée sur une voie de garage à Genève-Aéroport.

(Avec ATS).

Posted in Genève, Loisirs, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Genève : le retour du tramway sur le pont du Mont-Blanc ?

Posted by ardsl sur 1 octobre 2012

Un tram des TPG. Photo : Nathalie Teppe.

Le Conseil d’État genevois prépare les développements futurs des transports publics genevois. En ligne de mire, les financements fédéraux.

2020 en matière de transport, c’est déjà demain. Projets d’étude, financement et constructions prennent du temps. Pour ce faire, le Conseil d’État, réuni mercredi 19 septembre lors d’un point presse, a annoncé avoir adopté un projet de modification de la loi sur le réseau des transports publics. Le but : y inscrire les développements prévus pour 2020 et au-delà dans le canton de Genève et à en assurer le financement via notamment la manne fédérale.

Concernant les futurs axes genevois, au-delà de 2020, le Conseil d’État souhaite étudier les lignes de tramway en direction de Vésenaz, de Mon-Idée-Communaux d’Ambilly, du Lignon et de Vernier. Pour cela, il s’agit de réaliser une voie sur le pont du Mont-Blanc, afin de relier les deux rives de la cité Calvin. Autre axe envisagé, une ligne de moyenne ceinture empruntant le pont Butin. Ce projet permettrait de désengorger le centre-ville de Genève.

Plus concrètement, les développements prévus pour 2020 concernent les trois lignes de trams existantes. Il s’agit de raccorder la ligne 12 Palettes – Moillesulaz à son prolongement de Gaillard jusqu’au centre d’Annemasse. La ligne 14 Meyrin – Bernex P+R va se prolonger à Bernex-Vailly. À l’autre bout, la branche CERN va gagner la frontière, en vue du prolongement jusqu’à Saint-Genis-Pouilly.

Enfin, la ligne de tramway 15 Nations – Palettes va s’étendre jusqu’à la frontière franco-suisse à Perly. Le futur tronçon empruntera les routes de Base, de la Glaise et de Saint-Julien. À l’opposé, une extension est souhaitée depuis Nations jusqu’à la douane de Ferney et entre Grand-Saconnex et l’aéroport de Genève.

Le projet de modification de la LRTP vise à accrocher le wagon des financements fédéraux. Tout projet listé pourra en être bénéficiaire suite à l’examen par la Confédération des projets d’agglomération n°2 et 3.

(Avec tdg.ch).

Posted in Aéroports, Ain, Genève, Genevois | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’horaire 2013 des CFF en consultation et en tournée

Posted by ardsl sur 31 août 2012

Les personnes intéressées avaient jusqu’au 15 juin 2012 pour donner leur avis sur l’horaire 2013 des transports publics. L’Office fédéral des transports (OFT) avait ouvert mardi 29 mai la consultation sur les horaires de trains, bus ou bateaux prévus à partir du 9 décembre 2012.

Le nouvel horaire 2013 entrera en vigueur le 9 décembre 2012. C’est avant tout en Suisse romande et en Suisse orientale que les CFF vont étoffer leur offre. Les voyageurs profiteront de davantage de places assises, notamment grâce aux nouveaux trains Duplex Regio CFF. En trafic international, Lyria introduit des nouvelles rames entre la Suisse romande et Paris. L’offre Railjet sera étoffée en direction de l’Autriche. Dès le nouvel horaire, elle passera de cinq à six paires de trains par jour.

L’horaire 2013 est à nouveau l’occasion pour les CFF d’étoffer leur offre. Dès le 9 décembre 2012, la cadence à la demi-heure sera introduite entre Zurich et Schaffhouse, avec désormais un arrêt toutes les heures à Zurich Oerlikon. De nouvelles rames de type Duplex Regio seront en outre introduites sur cette ligne. La clientèle profitera également de davantage de places assises sur la ligne Saint-Gall – Coire, sur laquelle les trains Duplex Regio circuleront à partir de l’été 2013 .

Des nouveaux trains et davantage de relations en Suisse romande

La Suisse romande verra l’introduction de l’«horaire Romandie 2013». Les trains RegioExpress passeront à la cadence à la demi-heure entre Lausanne et Genève, et desserviront en alternance Palézieux, Romont et Vevey. Les trains Duplex Regio assureront ces relations. La première rame circuler déjà depuis le 10 juin 2012 (lire). Aux heures de pointe, des trains supplémentaires circuleront entre le Valais et Genève, avec des temps de parcours améliorés de 11 minutes. En tout, le nouvel horaire 2013 offrira plus de 30% de places assises supplémentaires en Suisse romande.

À sa publication l’an dernier, l’horaire « Romandie 2013 » des CFF avait suscité des remous, notamment dans les cantons de Vaud et de Fribourg. Cette première mouture supprimait les arrêts à Morges et Nyon (VD) des trains pendulaires ICN entre Genève et Bienne, ainsi que les haltes à Palézieux (VD) et Romont (FR) des InterRegio entre Berne et Genève.

Depuis, des adaptations ont été faites, a indiqué le porte-parole des CFF Jean-Philippe Schmidt. Les CFF et les autorités des communes de Palézieux et Romont ont trouvé un accord mi-mars facilitant notamment la vie des pendulaires. Concrètement, un InterRegio tôt le matin et trois tard en soirée en direction de Berne continueront de s’arrêter à Romont et à Palézieux. Idem en direction de Genève.

Côté vaudois également, les CFF, le canton et les villes concernées avaient négocié l’automne dernier une solution pour les pendulaires avec quelques liaisons directes par jour. Ainsi, les ICN de Genève arrivant à Yverdon à 7h02 et à 8h02 feront halte à Nyon et à Morges. Dans le sens inverse, ces arrêts se feront à partir de 20h00. En outre, pour les pendulaires revenant à Morges depuis Yverdon en fin d’après-midi, quatre liaisons RegioExpress sont prévues.

Des relations réorganisées et des trajets raccourcis

Sur la ligne Genève – Lucerne, les trains InterRegio (IR) circulent sans arrêt entre Lausanne et Fribourg. Le gain de temps sur ce trajet est de 5 minutes.

Sur la ligne Genève – Brigue, des trains InterRegio (IR) supplémentaires, sans arrêt entre Genève et Lausanne, permettent de gagner jusqu’à 11 minutes entre Genève, le Chablais et le Valais.

Sur la ligne Genève – Bâle/Zurich, les liaisons directes entre Genève et Yverdon-les-Bains réduisent le temps de parcours des ICN de 4 minutes.

Synthèse des nouveautés du service 2013 pour le trafic régional

Nouvelles rames TGV entre Berne, la Suisse romande et Paris

TGV Lyria, la filiale commune de SNCF et des CFF, a introduit dès le 27 août 2012 de nouvelles rames de type POS sur la ligne Lausanne – Paris. Ces rames circuleront aussi sur les lignes Berne – Paris et Genève – Paris. Ces trains à grande vitesse remplacent l’ancien matériel, âgé de 25 ans.

Amélioration de l’offre et nouveaux trains en trafic régional également

La clientèle verra également l’offre régionale s’étoffer sur plusieurs lignes. Du nouveau matériel roulant sera également mis en circulation.

Le RER fribourgeois (coopération entre les CFF et TPF), offrira une cadence à l’heure intégrale entre Berne et Bulle.

Les trains Duplex Regio CFF en bref

Nombre de véhicules commandés : 74 (37 pour le trafic grandes lignes et 37 pour le trafic régional)

Places assises :

  • 337 pour une rame de 100 mètres (60 en 1° classe ; 277 en 2° classe).
  • 535 pour une rame de 150 mètres (120 en 1° classe ; 415 en 2° classe).

Vitesse maximale : 160 km/h avec une grande capacité d’accélération.

Climatisation

Accès facilité pour les chaises roulantes, les poussettes et les vélos

Aménagement intérieur moderne, système d’information à la clientèle.

Télécharger les horaires 2013

Tournée de présentation des horaires 2013

La tournée de présentation du nouvel horaire 2013 débute samedi 1er septembre à Lausanne. Le public aura l’occasion d’y visiter de manière ludique et interactive la nouvelle rame Duplex Regio des CFF ainsi que de découvrir l’ensemble des nouveautés de l’horaire 2013 pour la Suisse romande. Le Duplex Regio CFF fera également étape ces prochains samedis à Vevey, Genève, Nyon, Morges, Romont et Palézieux.

Le nouvel horaire des CFF, qui entrera en vigueur le 9 décembre prochain, offrira davantage de trains, de places assises et des meilleurs temps de parcours aux Romands. Le public aura l’occasion de découvrir de manière inédite, ludique et interactive les nouveautés de l’horaire 2013 lors d’événements spéciaux organisés dans sept gares romandes ces prochaines semaines. En vedette, le nouveau train Duplex Regio des CFF. À l’intérieur, une surprenante animation 3D, mêlant art à technologie de pointe, qui permettra aux visiteurs de découvrir la Suisse romande différemment, mais aussi un concours, des cadeaux et de nombreuses informations sur l’horaire 2013.

Ces événements auront lieu le samedi, en gare, de 11h à 17h, selon le programme suivant :

  • le 1er septembre à Lausanne (voie 9).
  • le 8 septembre à Vevey.
  • le 15 septembre à Genève, en présence de l’ARDSL.
  • le 22 septembre à Nyon.
  • le 29 septembre à Morges.
  • le 6 octobre à Romont.
  • le 13 octobre à Palézieux.

L’offre 2013 gare par gare

Au départ de Cointrin

  • Pour Cornavin : 5 trains par heure.
  • Pour Lausanne: 4 trains par heure.
  • Pour Nyon et Morges: 4 connections par heure, dont 2 directes avec l’InterRegio (IR) et 2 en changeant de train à Genève.
  • Pour Coppet, Gland, Rolle, Allaman et Renens: deux connections par heure avec changement à Cornavin.
  • Pour Yverdon-les-Bains, Neuchâtel, Bienne, Bâle/Zurich: 1 ICN par heure.
  • Pour Fribourg et Berne : 2 trains par heure, dont 1 InterCity (IC) et 1 InterRegio (IR).
  • Pour Vevey, Montreux, Aigle et le Valais : 2 InterRegio (IR) par heure.

Au départ de Cornavin

  • Pour Genève-Aéroport : 5 trains par heure.
  • Pour Coppet : 4 trains par heure, dont 2 RegioExpress (RE) sans arrêt et 2 trains régionaux avec arrêts à Genève-Sécheron, Chambésy, Les Tuileries, Genthod-Bellevue, Creux-de-Genthod, Versoix, Pont-Céard, Mies et Tannay.
  • Pour Lancy-Pont-Rouge : 2 trains régionaux par heure.
  • Pour Nyon et Morges: 4 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) sans arrêt et 2 RegioExpress (RE) avec arrêts à Coppet, Gland, Rolle, et Allaman.
  • Pour Gland, Rolle, Allaman et Renens : 2 trains RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour Lausanne : 6 trains par heure, dont 2 trains sans arrêt (1 IC et 1 IR), 2 InterRegio (IR) avec arrêts à Nyon et Morges et 2 RegioExpress (RE) avec arrêts à Coppet, Nyon, Gland, Rolle, Allaman, Morges et Renens.
  • Pour Vevey: 3 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) avec arrêts à Nyon, Morges et Lausanne et 1 RegioExpress (RE) avec arrêts à Coppet, Nyon, Gland, Rolle, Allaman, Morges, Renens et Lausanne.
  • Pour Montreux, Aigle, et le Valais: 2 InterRegio (IR) par heure.
  • Pour Palézieux et Romont : 1 RegioExpress (RE) par heure.Pour Fribourg et Berne: 2 trains par heure, dont 1 InterCity (IC) et 1 InterRegio (IR) avec arrêt à Lausanne.
  • Pour Yverdon-les-Bains, Neuchâtel, Bienne, Bâle/Zurich : 1 ICN par heure.

Au départ de Versoix

  • Pour Genève : 2 trains régionaux par heure avec arrêts à Creux-de-Genthod, Genthod-Bellevue, Les Tuileries, Chambésy, Genève-Sécheron, Genève et Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Coppet : 2 trains régionaux par heure avec arrêts à Pont-Céard, Mies et Tannay. Ces trains sont en correspondance à Coppet avec les RE pour Nyon, Rolle, Allaman, Morges, Renens, Lausanne, Palézieux, Romont, Vevey.

Au départ de Coppet

  • Pour Genève : 4 trains par heure, dont 2 RegioExpress (RE) directs donnant correspondance à Genève pour Genève-Aéroport et 2 trains régionaux avec arrêts à Tannay, Mies, Pont-Céard, Versoix, Creux-de-Genthod, Genthod-Bellevue, Les Tuileries, Chambésy et Genève-Sécheron, Genève et Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Nyon, Gland, Rolle, Allaman, Morges, Renens et Lausanne : 2 RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour Palézieux, Romont ou Vevey : 1 RegioExpress (RE) par heure.

Au départ de Nyon

  • Pour Genève-Aéroport : 4 connections par heure, dont 2 directes avec l’InterRegio (IR) et 2 en changeant de train à Genève.
  • Pour Genève : 4 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) sans arrêt et 2 RegioExpress (RE) avec arrêt à Coppet et correspondance avec le train régional vers Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Morges et Lausanne : 4 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) et 2 RegioExpress (RE) avec arrêts à Gland, Rolle, Allaman, Morges, Renens et Lausanne.
  • Pour Palézieux et Romont : 1 RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour Vevey : 3 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) avec arrêts à Morges et Lausanne et 1 RegioExpress (RE) avec arrêts à Gland, Rolle, Allaman, Morges, Renens et Lausanne.
  • Pour Yverdon-les-Bains, Neuchâtel, Bienne, Bâle/Zurich: 3 ICN tôt le matin et 1 le soir. Le reste de la journée, correspondance à Lausanne.

Au départ de Gland

  • Pour Nyon, Coppet, Genève : 2 RegioExpress (RE) par heure. Correspondance à Genève pour Genève-Aéroport. Correspondance à Coppet avec le train régional pour Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Rolle, Allaman, Morges, Renens et Lausanne : 2 RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour Palézieux, Romont et Vevey: 1 RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour le Chablais et le Valais: 2 connections chaque heure avec changement de train à Lausanne.

Au départ de Rolle

  • Pour Gland, Nyon, Coppet, Genève : 2 RegioExpress (RE) par heure. Correspondance à Genève pour Genève-Aéroport. Correspondance à Coppet avec le train régional pour Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Allaman, Morges, Renens, Lausanne: 2 RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour Palézieux, Romont et Vevey: 1 RegioExpress (RE) par heure.

Au départ d’Allaman

  • Pour Rolle, Gland, Nyon, Coppet et Genève : 2 RegioExpress (RE) par heure. Correspondance à Genève pour Genève-Aéroport. Correspondance à Coppet avec le train régional pour Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Morges, Renens, Lausanne : 4 trains par heure dont 2 RegioExpress (RE) et 2 trains du RER Vaud (lignes S3 et S4).
  • Pour Vevey : 2 trains par heure dont 1 RegioExpress (RE) et 1 train du RER Vaud (ligne S3).
  • Pour Palézieux: 2 trains par heure dont 1 RegioExpress (RE) et 1 train du RER Vaud (ligne S4).
  • Pour Romont : 1 RegioExpress (RE) par heure.

Au départ de Morges

  • Pour Genève-Aéroport : 4 connections par heure, dont 2 directes avec l’InterRegio (IR) et 2 en changeant de train à Genève.
  • Pour Nyon, Genève et Genève-Aéroport : 2 InterRegio (IR) par heure.
  • Pour Allaman, Rolle, Gland, Nyon, Coppet et Genève: 2 RegioExpress (RE). Correspondance à Coppet avec le train régional pour Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Lausanne : 6 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) direct, 2 RegioExpress (RE) avec arrêt à Renens et 2 trains du RER Vaud (lignes S3 et S4).
  • Pour Yverdon-les-Bains, Neuchâtel, Bienne, Bâle/Zurich: 3 ICN tôt le matin et 1 le soir. Le reste de la journée, correspondances à Lausanne.
  • Pour Yverdon-les-Bains, RegioExpress (RE) supplémentaires durant la journée, pour répondre notamment aux besoins des étudiants des hautes écoles nord-vaudoises.
  • Pour Vevey : 4 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR), 1 RegioExpress (RE) et 1 train du RER Vaud (ligne S3).
  • Pour Palézieux: 2 trains par heure dont 1 RegioExpress (RE) et 1 train du RER Vaud par heure (ligne S4).
  • Pour Romont: 1 RegioExpress (RE) par heure.

Au départ de Renens

  • Pour Rolle, Gland, Nyon, Coppet et Genève : 2 RegioExpress (RE) par heure. Correspondance à Genève pour Genève-Aéroport. Correspondance à Coppet avec le train régional pour Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Lausanne : 7 trains par heure, dont 2 RegioExpress (RE) et 5 trains du RER Vaud(lignes S1, S2, S3, S4 et S11).
  • Pour Morges et Allaman : 4 trains par heure dont 2 RegioExpress (RE) et 2 trains du RER Vaud (lignes S3 et S4).
  • Pour Palézieux: 3 trains par heure dont 1 RegioExpress (RE) et 2 trains du RER Vaud (lignes S2 et S4).
  • Pour Romont: 1 RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour Vevey: 3 trains par heure dont 1 RegioExpress (RE) et 2 trains du RER Vaud (lignes S1 et S3). Une connection supplémentaire est possible chaque heure en changeant de train à Lausanne.
  • Pour Montreux: 2 trains du RER Vaud par heure (lignes S1 et S3). Des connections supplémentaires sont possibles avec changement à Lausanne.
  • Pour Aigle et le Valais: 2 connections chaque heure avec changement de train à Lausanne.

Au départ de Lausanne

  • Pour Genève : 6 trains par heure, dont 2 trains sans arrêt (1 IR et 1 IC), 2 InterRegio (IR) avec arrêts à Morges et Nyon et 2 RegioExpress (RE) avec arrêts à Renens, Morges, Allaman, Rolle, Gland, Nyon et Coppet. Correspondance à Coppet avec le train régional pour Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Genève-Aéroport : 4 trains par heure, dont 2 avec arrêt à Genève et 2 avec arrêts à Morges et à Nyon et Genève.
  • Pour Nyon : 4 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) avec arrêt à Morges et 2 RegioExpress (RE) avec arrêts à Renens, Morges, Allaman, Rolle et Gland.
  • Pour Rolle, Gland, Coppet : 2 RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour Allaman : 4 trains par heure dont 2 RegioExpress (RE) et 2 trains du RER Vaud (lignes S3 et S4).
  • Pour Morges : 6 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) sans arrêt, 2 RegioExpress (RE) avec arrêt à Renens et 2 trains du RER Vaud (lignes S3 et S4).
  • Pour Renens : 7 trains par heure dont 2 RegioExpress (RE) et 5 trains du RER Vaud. (lignes S1, S2, S3, S4 et S11)
  • Pour Palézieux: 4 trains par heure, dont 1 RegioExpress (RE) direct et 3 trains régionaux (lignes S2, S4, et S21).
  • Pour Romont : 1 RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour Fribourg et Berne : 2 trains directs par heure (1 IR et 1 IC).
  • Pour Vevey : 5 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) et 1 RegioExpress (RE) directs et 2 trains du RER Vaud (lignes S1et S3).
  • Pour Montreux: 4 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) et 2 trains du RER Vaud (lignes S1 et S3).
  • Pour Aigle et le Valais : 2 InterRegio (IR) par heure.
  • Pour Bex et Saint-Maurice: 1 InterRegio (IR) par heure.

Au départ de Vevey

  • Pour Lausanne : 5 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR) et 1 RegioExpress (RE) directs et 2 trains du RER Vaud (lignes S1 et S3).
  • Pour Renens et Allaman : 3 trains par heure, dont 1 RegioExpress (RE) et 2 trains du RER Vaud (lignes S1 et S3).
  • Pour Morges : 4 trains par heure, dont 2 InterRegio (IR), 1 RegioExpress (RE) et 1 train du RER Vaud (ligne S3).
  • Pour Rolle, Gland, Coppet : 1 RegioExpress (RE) par heure. Correspondance à Coppet avec le train régional pour Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Nyon et Genève : 3 trains par heure dont 2 InterRegio (IR) et 1 RegioExpress (RE).
  • Pour Genève-Aéroport : 2 InterRegio (IR) par heure.

Au départ d’Yverdon-les-Bains

  • Pour Genève et Genève-Aéroport : 1 InterCity-pendulaire (ICN) chaque heure, sans arrêt.
  • Pour Morges et Nyon : 2 ICN tôt le matin et le soir. Le reste de la journée, correspondance à Lausanne.
  • Pour Morges depuis Yverdon-les-Bains : RegioExpress (RE) supplémentaires aux heures de pointe, pour répondre notamment aux besoins des étudiants des hautes écoles nord-vaudoises.

Au départ de Bienne et Neuchâtel

  • Pour Genève et Genève-Aéroport : 1 ICN chaque heure, sans arrêt entre Yverdon-les-Bains et Genève.
  • Pour Morges et Nyon : 2 ICN tôt le matin et 4 le soir. Le reste de la journée, correspondance à Lausanne.

Au départ de Palézieux

  • Pour Lausanne : 4 trains par heure, dont 1 RegioExpress (RE) direct et 3 trains du RER Vaud (lignes S21, S2 et S4).
  • Pour Renens, Morges, Allaman, Rolle, Gland, Nyon, Coppet : 1 RegioExpress (RE) par heure. Correspondance à Coppet avec le train régional pour Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Genève : 2 connections par heure, dont 1 RegioExpress direct et un train du RER Vaud (ligne S21), donnant correspondance à Lausanne sur l’InterCity (IC) sans arrêt jusqu’à Genève.
  • Pour Genève-Aéroport : 1 correspondance par heure à Lausanne entre un train du RER Vaud (ligne S21) et l’InterCity (IC) sans arrêt jusqu’à Genève.
  • Pour Romont : 2 RegioExpress (RE) par heure, dont 1 du RER Fribourg¦Freiburg.
  • Pour Fribourg et Berne: 1 RegioExpress (RE) du RER Fribourg¦Freiburg par heure.

Au départ de Romont

  • Pour Palézieux : 2 RegioExpress (RE) par heure.
  • Pour Lausanne, Renens, Morges, Allaman, Rolle, Gland, Nyon, Coppet, Genève : 1 RegioExpress (RE) par heure. Correspondance à Genève pour Genève-Aéroport. Correspondance à Coppet avec le train régional pour Versoix, Genève, Lancy-Pont-Rouge.
  • Pour Fribourg : 3 trains par heure dont 2 RegioExpress (RE) du RER Fribourg¦Freiburg sans arrêt et un train régional.
  • Pour Berne : 2 connections par heure dont un 1 RegioExpress (RE) direct du RER Fribourg¦Freiburg et un train avec changement à Fribourg.

Au départ de Fribourg

  • Pour Lausanne, Genève et Genève-Aéroport: 2 trains par heure sans arrêt, dont 1 InterCity (IC) et 1 InterRegio (IR).
  • Pour Romont : 3 trains par heure dont 2 RegioExpress (RE) du RER Fribourg¦Freiburg sans arrêt et un train régional.
  • Pour Bulle : 2 trains RegioExpress (RE) du RER Fribourg¦Freiburg par heure, sans arrêt entre Fribourg et Romont.
  • Pour Palézieux : 1 RegioExpress (RE) du RER Fribourg¦Freiburg par heure avec arrêt à Romont.

Au départ de Berne

  • Pour Lausanne, Genève et Genève-Aéroport : 2 trains par heure sans arrêt entre Fribourg et Lausanne, dont 1 InterCity (IC) et 1 InterRegio (IR).
  • Pour Romont et Bulle : 2 connections par heure dont un 1 RegioExpress (RE) direct du RER Fribourg¦Freiburg et un train avec changement à Fribourg.
  • Pour Palézieux : 1 RegioExpress (RE) du RER Fribourg¦Freiburg par heure, avec arrêts à Fribourg et Romont.

Posted in ARDSL, CFF, Genève, Matériel, Service 2013, Suisse, Valais, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Genève : les trolleybus vont tester la propulsion sans câbles

Posted by ardsl sur 22 août 2012

Un trolleybus des TPG. Photo : Nathalie Teppe.

Le remplacement des lignes de contact par un nouveau système de «biberonnage» est à l’étude. Premier essai en mai 2013 sur la ligne 5, entre Palexpo et l’aéroport.

Pourra-t-on bientôt mieux admirer le ciel bleu à Genève ? C’est probable. Les Transports Publics Genevois, les Services Industriels, ABB et l’Office de la promotion des industries étudient depuis plus d’un an la mise en place d’un système qui permettra de dire adieu aux câbles électriques des trolleybus, qui surplombent le bitume genevois. Cette technologie de «biberonnage» alimentera des véhicules électriques pouvant transporter jusqu’à 200 personnes. Une première en Suisse.

Comment fonctionnera ce nouveau système ? Des stations de recharge électrique seront installées à différents arrêts, permettant ainsi aux trolleys de faire le plein d’énergie. «Celle-ci pourrait même, dans certains quartiers, être fournie en partie grâce à des panneaux solaires», note Jean-Luc Favre, directeur d’ABB Sécheron SA Genève. L’électricité sera probablement fournie par le haut du véhicule, doté de batterie de haute capacité. Combien de temps pour recharger une batterie ? Combien de stations ? L’entreprise reste évidemment discrète sur les détails de cette nouvelle technologie. Le système sera développé sur des lignes entières et sur des bus de grande capacité, pouvant transporter jusqu’à 200 personnes. Pourra-t-il être appliqué aux trams ? Pas dans les dix prochaines années, explique-t-on du côté d’ABB.

Première ligne en mai 2013

Une première ligne fonctionnera grâce à ce système en mai 2013 sur la ligne 5, entre Palexpo et l’aéroport, à l’occasion du Congrès mondial de l’Union internationale des transports publics qui se tiendra à Genève. Coût de cette ligne-test ? Cinq millions, études comprises. Puis, si l’essai est concluant, le «biberonnage» sera étendu au reste du réseau. «Notamment sur les nouvelles lignes», explique Philippe Anhorn, porte-parole des TPG. Objectif ? Oter des câbles plutôt disgracieux, sans forcément dépenser plus d’argent qu’auparavant : créer des lignes de contact et les entretenir génère effectivement des frais importants. «Ce ne sera pas plus coûteux qu’actuellement», relève Jean-Luc Favre.

Plus de moteurs diesel ?

Cette technologie pourrait également permettre aux véhicules fonctionnant aujourd’hui au diesel de passer eux aussi à l’électricité. « Les doubles articulés par exemple« , poursuit le directeur. « Il faudra pour cela adapter tout le système de traction du véhicule, ce qui permettra de gagner de la place. » Il pourrait donc n’y avoir à terme plus de bus au gasoil.

Un système testé aussi en Chine

Plusieurs prototypes du système à biberonnage existent à travers le monde. « Notamment à Shanghai. Mais sur de plus petits bus et pas sur des véhicules de 18 mètres« , explique Jean-Luc Favre, directeur d’ABB Sécheron. « L’originalité de ce projet tient dans le fait qu’il permettra d’alimenter des véhicules de grande capacité, sur des lignes entières. » La ligne prévue pour mai ne sera pas un prototype, mais un démonstrateur, précise quant à lui Philippe Anhorn. «Il s’agira d’un vrai service de transport.» Aujourd’hui, le réseau TPG compte 27 km de lignes de contact pour les trams, et environ 72 km pour les trolleys. À Lucerne, on étudie actuellement un système de dépannage à l’aide d’une réserve d’énergie. La batterie à très haute densité remplacera le moteur diesel en cas de panne.

(Avec La Tribune de Genève).

Posted in Genève, Matériel | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’avenir de Kuwait Airways à Genève est incertain

Posted by ardsl sur 17 août 2012

Dès le 16 septembre, la compagnie nationale du Koweït interrompra ses vols vers Genève. Fermeture passagère ou définitive, les rumeurs vont bon train.

Officiellement, il s’agirait d’une suspension passagère. Officieusement, elle pourrait être définitive. Les rumeurs vont bon train autour de la présence de Kuwait Airways à Genève. Selon le magazine Travel Inside, la compagnie suspend ses vols à destination de Cointrin à compter du 16 septembre. Et jusqu’à l’horaire d’hiver, soit le 27 octobre 2012. Mais selon La Tribune de Genève, il pourrait s’agir d’une fermeture définitive.

Une source proche du dossier laisse entendre que : «l’avenir de la compagnie à Genève est plus qu’incertain.» Le site air-journal.fr affirme, pour sa part, que : «le 16 septembre, ce sera au tour de Genève […] de disparaître du réseau de Kuwait Airways.» Raison invoquée: une baisse de la demande.

Avec Francfort, Londres et Rome, Genève est l’une des rares destinations européennes de Kuwait Airlines.

Plusieurs avions cloués au sol

Officiellement, ces fermetures, ou suspension (c’est selon), sont dues à une baisse de la demande. Or, on sait que la compagnie koweïtienne «accuse un exercice déficitaire depuis plusieurs années et qu’elle peine à lancer son processus de privatisation», explique le site internet spécialisé dans l’aviation.

Autre élément qui expliquerait cette décision : les nombreuses pannes rencontrées sur les appareils de la compagnie. Le gouvernement koweïtien aurait ainsi décidé de clouer au sol cinq de ses dix-sept avions.

La compagnie a également décidé de ne plus desservir les aéroports de Mascate, dans le Sultanat d’Oman, et d’Abu Dhabi, aux Émirats Arabes Unis.

(Avec La Tribune de Genève).

Posted in Aéroports, Genève | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés jeudi 16 août

Posted by ardsl sur 16 août 2012

Le trafic ferroviaire sur l’Arc lémanique est revenu à la normale

En raison d’une ligne de contact arrachée par un train de marchandise dans la nuit de mercredi 15 août à jeudi 16 août, une centaine de trains ont été supprimés entre Genève et Lausanne, provoquant de nombreux retards. Le trafic a été rétabli vers 16h30.

La ligne CFF Lausanne – Genève a été perturbée jeudi 16 août toute la journée, en raison d’une ligne de contact arrachée à Nyon (VD). Une centaine de trains directs ont été supprimés, plusieurs milliers de voyageurs touchés. Le trafic est revenu à la normale vers 16h30, même si des retards étaient encore signalés.

Circulation sur une voie

Vers 2h30, un train de marchandises a arraché une ligne de contact à l’entrée de la gare de Nyon. Les deux voies ont été fermées entre Coppet et Gland, entraînant une interruption totale de la circulation jusqu’à 6h30. Dans l’intervalle, des bus de remplacement ont circulé entre les deux cités vaudoises. Par la suite, seuls les trains directs ont été supprimés.

Les passagers ont pu voyager à bord des Interregio et des Regio Express, circulant sur une voie, avec des retards oscillant entre 15 et 30 minutes. Le dérangement a pu être éliminé aux environs de 15h00. Les ICN de la ligne du pied du Jura ont alors pu circuler à nouveau. Les trains directs entre Lausanne et Genève ont repris du service dès 16h30.

Ligne de contact endommagée sur 900 mètres

La ligne de contact a été arrachée sur 500 mètres, mais endommagée sur 900 mètres. Des supports, des éléments de mâts et des signaux lumineux ont également souffert, ce qui explique pourquoi les réparations ont été aussi longues, a indiqué Fréderic Revaz, porte-parole des CFF. Des analyses devraient permettre d’élucider les causes de l’incident.

Plusieurs équipes, soit environ une vingtaine de personnes, se sont relayées sur les lieux. Une trentaine d’assistants clientèle ont été mobilisés pour aider les voyageurs dans les gares concernées. Quelques voyageurs à destination de l’aéroport de Genève ont été pris en charge par les CFF qui leur ont payé la course en taxi.

Accident de personne à Veynes

Un homme de 47 ans a trouvé la mort jeudi 16 août à Veynes, après avoir été heurté par le TER 17412/3 (Gap 5h16 – Marseille 8h21). Selon SNCF et les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un suicide.

La circulation ferroviaire a dû être stoppée pendant plus de deux heures.

Trains supprimés

  • TER 17412/3 (Gap 5h16 – Marseille 8h21) en raison d’un accident de personne.
  • TER 885652 (Veynes 5h50 – Grenoble 7h43) : supprimé uniquement entre Lus-la-Croix-Haute et Grenoble, en raison d’un accident de personne.
  • TER 889991 (Bas-Monistrol 6h14 – Saint-Étienne 7h08) : supprimé uniquement entre Bas-Monistrol et Aurec, en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 886806/7 (Saint-Étienne 6h50 – Part-Dieu 7h36) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 889990 (Saint-Étienne 7h00 – Bas-Monistrol 7h52) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 889993 (Bas-Monistrol 7h58 – Saint-Étienne 8h44) : supprimé uniquement entre Bas-Monistrol et Firminy, en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 885601 (Grenoble 8h10 – Gap 10h24) : supprimé uniquement entre Grenoble et Monestier-de-Clermont, en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885652.
  • TER 17524/5 (Annecy 12h44 – Montmélian 13h48) : supprimé uniquement entre Aix et Montmélian, en raison d’un dérangeemnt d’installation.
  • IR 1737 (Genève aéroport 16h27  – Brigue 19h02) : supprimé uniquement entre Cornavin et Cointrin, en raison d’un dérangement à la ligne de contact.
  • IC 737 (Genève aéroport 16h36 – Saint-Gall 20h53) : supprimé uniquement entre Cointrin et Berne, en raison d’un dérangement à la ligne de contact.
  • TER 17426/7 (Briançon 16h46 – Marseille 21h21). Mise en place d’un car de remplacement.
  • IR 2539 (Genève aéroport 17h01 – Lucerne 20h00).
  • TER 884172 (Saint-Gervais 17h03 – Annecy 18h29) : supprimé uniquement entre La Roche-sur-Foron et Annecy, en raison d’un incident technique sur le train.
  • IR 2541 (Genève aéroport 18h01 – Lucerne 21h00) : supprimé uniquement entre Cointrin et Cornavin.
  • TER 885158 (Chambéry 18h09 – Aix-les-Bains 18h19) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 17935.
  • TER 883775 (Aix-les-Bains 18h42 – Chambéry 18h53) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885158.

Trains retardés

2h30 de retard pour le TER 17354 (Briançon 4h46 – Romans 8h43) en raison d’un accident de personne à Veynes.

2h de retard pour le TER 885652 (Veynes 5h50 – Lus-la-Croix-Haute 6h16) en raison d’un accident de personne à Veynes.

1h15 de retard pour le TER 96612/3 (Chambéry 12h44 – Genève 14h00) en raison d’un incident technique sur le train.

1h de retard pour :

  • le TER 885660 (Briançon 6h09 – Grenoble 9h43) en raison d’un accident de personne à Veynes.
  • le TER 17415 (Veynes 6h42 – Marseille 9h21) même motif.
  • le TER 885656 (Clelles 7h41 – Grenoble 8h43).

50 minutes de retard pour le TER 884172 (Saint-Gervais 17h03 – La Roche-sur-Foron 17h46) en raison d’un incident technique sur le train.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 884209 (Annecy 14h32 – Annemasse 15h27) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 885876/7 (Montmélian 15h11 – Annecy 16h22).
  • le TER 889964 (Saint-Étienne 18h45 – Le Puy 20h12) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 5028/9 (Lille Europe 13h03 – Marseille 17h46) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17935 (Part-Dieu 16h40 – Chambéry 17h58) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • l’ICN 1647 (Lausanne 22h45 – Delémont 0h18) en raison d’un dérangement à l’appareil d’enclenchement.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 889951 (Le Puy 4h35 – Saint-Étienne 6h02).
  • le TER 886603 (Roanne 5h03 – Part-Dieu 6h20) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 889972/3 (Le Puy 5h53 – Perrache 8h18) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 889950 (Saint-Étienne 5h55 – Le Puy 7h27) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5312/3 (Nantes 7h05 – Marseille 13h14) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 5358/9 (Rennes 7h07 – Marseille 13h14) en raison de l’attente du 5312/3 au Mans.
  • le TER 889953 (Le Puy 7h41 – Saint-Étienne 9h13) en raison de la réutilisation de la rame du 889950.
  • le TER 885601 (Monestier-de-Clermont 8h57 – Gap 10h24) en raison d’un accident de personne à Veynes.
  • le TGV 6232 (Figueras 10h20 – Paris 15h53).
  • le TGV 6062 (Perpignan 10h51 – Paris 15h53).
  • le TER 17572/3 (Montmélian 13h11 – Annecy 14h22) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 96642/3 (Genève 14h59 – Chambéry 16h16) en raison de la réutilisation de la rame du 96612/3.
  • le TGV 5314/5 (Toulouse 16h50 – Part-Dieu 20h50) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6627 (Paris 17h52 – Part-Dieu 19h56) en raison d’un incident technique sur le train.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 889955 (Le Puy 8h41 – Saint-Étienne 10h05).
  • le TER 96562/3 (Genève 11h29 – Part-Dieu 13h22) en raison de l’affluence.
  • le TER 883663 (Ambérieu 12h13 – Chambéry 13h25) en raison de la panne d’un autre train.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 4822/3 (Strasbourg 6h11 – Marseille 11h46) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 889974/5 (Le Puy 6h48 – Part-Dieu 8h54).
  • le TGV 9241 (Paris 7h49 -Milan 14h55) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h57) même motif.
  • le TER 889954 (Saint-Étienne 8h46 – Le Puy 10h16).
  • le TER 96634/5 (Genève 9h59 – Chambéry 11h16).
  • le TER 17902 (Chambéry 10h02 – Part-Dieu 11h20).
  • le TGV 6940/1 (Paris 12h45 – Annecy 16h33) en raison de l’affluence.
  • le TGV 6880/1 (Toulouse 17h50 – Part-Dieu 21h54) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TER 886194 (Avignon 19h31 – Perrache 22h32).
  • le TER 17996/7 (Part-Dieu 21h08 – Annecy 22h59) en raison d’une correspondance avec un train retardé.

(Avec ATS et ledauphine.com).

Posted in Genève, Provence, Retards / Suppressions, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Genève : il écumait les trains pour détrousser les voyageurs

Posted by ardsl sur 14 août 2012

L’homme a été arrêté alors qu’il venait de dérober un sac à dos.

Sa spécialité : voler les bagages des voyageurs en gare de Cornavin. La brigade anti-criminalité a arrêté le jeune homme de 28 ans après avoir repéré son manège dimanche 12 août.

L’individu est monté dans un premier train en direction de Nyon. Il a tenté de prendre la valise d’une femme qui l’a vu et provoqué sa fuite. Il a ensuite jeté son dévolu sur un wagon pour Genève aéroport. Au bout de quelques minutes, il en est ressorti avec un sac sur le dos. Les agents l’ont interpellé sur place.

La victime a précisé à la police qu’elle était assise en 1ère classe, son sac à côté d’elle, lorsqu’une personne à toqué à sa vitre. L’instant d’après, ses effets personnels avaient disparu. L’homme a été conduit au poste de police. Il s’avère qu’il fait l’objet d’une interdiction d’entrée en Suisse valable jusqu’en 2016.

(Avec tdg.ch).

Posted in Genève, Vaud | Tagué: , , , | Leave a Comment »

16 trains spéciaux sont mis à disposition par les CFF pour les feux d’artifice des Fêtes de Genève

Posted by ardsl sur 8 août 2012

Seize trains spéciaux, en plus des trains réguliers, sont mis à disposition du public par les CFF samedi 11 et dimanche 12 août pour les feux d’artifice des Fêtes de Genève.

Samedi 11 août, les CFF mettent en marche seize trains spéciaux à l’occasion des feux d’artifice des Fêtes de Genève, qui ont lieu dès 22h. Un train spécial au départ de Gland emmènera les spectateurs à destination de Genève en début de soirée. Les autres trains circuleront en fin de soirée pour assurer les retours.

Un train spécial (EXT 30078) partira de Gland à 20h11 pour emmener les voyageurs à destination de Genève (arrivée à Cornavin à 20h30) avec arrêt à Nyon à 20h15 et Coppet à 20h30.

15 trains spéciaux sont ajoutés pour assurer le retour du public.

Cadence à la demi-heure des trains régionaux à destination de Coppet

Une cadence à la demi-heure sera mise en place pour les trains régionaux à destination de Coppet, de 23h03 à 1h33 avec les trains suivants :

  • R11095 (Cornavin 23h03 – Coppet 23h26)
  • R11097 (Cornavin 23h33 – Coppet 23h56)
  • R11099 (Cornavin 0h03 – Coppet 0h26)
  • EXT 30003 (Genève 0h33 – Coppet 0h56)
  • EXT 30005 (Genève 1h03 – Coppet 1h26)
  • EXT 30011 (Genève 1h33 – Coppet 1h56).

Trains à destination de Lausanne

Pour les spectateurs se rendant au-delà de Coppet, les CFF mettent en circulation cinq trains supplémentaires à destination de Lausanne.

L’offre à destination de Lausanne comprend donc les trains suivants :

  • EXT 30089 (Cornavin 23h20 – Lausanne 0h07 avec arrêts intermédiaires à Nyon, Gland, Morges et Renens)
  • IR 1701 (Cornavin 23h26 – Sion 1h33).
  • EXT 30099 (Cornavin 23h42 – Lausanne 0h34 avec arrêts intermédiaires à Nyon, Gland, Morges et Renens)
  • IR 1401 (Cornavin 23h56 – Lausanne 0h40).
  • EXT 30001 (Cornavin 0h15 – Lausanne 1h02 avec arrêts intermédiaires à Coppet, Nyon, Gland, Rolle, Allaman, Morges et Renens).
  • RE 2601 (Cornavin 0h20 – Lausanne 1h12).
  • EXT 3007 (Cornavin 0h45 – Lausanne 1h26 avec arrêts intermédiaires à Nyon, Gland, Morges et Renens)
  • EXT 3009 (Cornavin 1h14 – Lausanne 2h08 avec arrêts intermédiaires à Coppet, Nyon, Gland, Rolle, Allaman, Morges et Renens).
  • RE 2603 (Cornavin 1h18 – Lausanne 2h12).
  • RE 2605 (Cornavin 2h35 – Lausanne 3h29).

Trains à destination de La Plaine

L’horaire des trains en direction de La Plaine est également complété par trois courses supplémentaires :

  • EXT 30296 (Cornavin 22h50 – La Plaine 23h08)
  • EXT 30298 (Cornavin 23h45 – La Plaine 0h03).
  • EXT 30312 (Cornavin 0h45 – La Plaine 1h03).

Trains à destination de Cointrin

Deux trains supplémentaires partent également à 23h31 et 0h41 à destination de Genève-Aéroport.

Tous les trains après 23h au départ de Cornavin :

  • IR 2540 (Cornavin 23h06 – Cointrin 23h13).
  • EXT 30740 (Cornavin 23h31 – Cointrin 23h38).
  • RE 2642 (Cornavin 23h49 – Cointrin 23h56).
  • R 11601 (Cornavin 0h00 – Cointrin 0h06).
  • EXT 30044 (Cornavin 0h41 – Cointrin 0h46).

Les trains réguliers seront en outre dotés de voitures supplémentaires.

TPG

Deux départs supplémentaires sont assurés dimanche 12 août sur les lignes D et F :

  • ligne D : départ supplémentaire depuis Bel-Air à 1h15.
  • ligne F : départ supplémentaire depuis Gare Cornavin à 0h30.

Le réseau TPG est impacté par les festivités.

  • Ligne 1. En direction de Rive, du début à la fin du service, la ligne 1 est détournée dès l’arrêt Sécheron, par la rue de Lausanne, rue Amat, rue des Pâquis. Arrêt non desservi : De-Châteaubriand. Rendez-vous à l’arrêt Gautier sur la rue des Pâquis.
  • Ligne 6. En direction de Genève-Plage, dès 17h à la fin du service, la ligne 6 est détournée dès l’arrêt Lyon, par Coutance, Bel-Air, Rues-Basses, Rive puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Chantepoulet, Mont-Blanc et Place du Port. En direction de Vernier, dès 17h à la fin du service, la ligne 6 est détournée dès l’arrêt Métropole, par Molard, Bel-Air, Coutance puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Mont-Blanc.
  • Ligne 8. En direction de Veyrier, dès 17h à la fin du service, la ligne 8 est détournée dès l’arrêt Gare Cornavin, par Coutance, Bel-Air, Rues-Basses, Rive puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Chantepoulet, Mont-Blanc et Place du Port. En direction de Appia, dès 17h à la fin du service, la ligne 8 est détournée dès l’arrêt Métropole, par Molard, Bel-Air, Coutance puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Mont-Blanc.
  • Ligne 9. En direction de Petit-Bel-Air, dès 17h à la fin du service, la ligne 9 est détournée dès l’arrêt Gare Cornavin, par Coutance, Bel-Air, Rues-Basses, Pierre-Fatio, rue du Rhône, Place des Eaux-Vives puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Chantepoulet, Mont-Blanc, Place du Port et Pierre-Fatio. En direction de Tours-Lignon, dès 17h à la fin du service, la ligne 9 est détournée dès l’arrêt Métropole, par Molard, Bel-Air, Coutance puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Mont-Blanc.
  • Lignes E et G. En direction de Vésenaz, du début à la fin des services, les lignes E et G sont détournées dès Rive par la rue des Eaux-Vives, puis emprunte la contre-route le long du parc des Eaux-Vives. Arrêt non desservi : Vollandes, déplacé dans la rue des Eaux-Vives. Arrêt déplacé : Genève-Plage.

 (Avec rts.ch).

Posted in CFF, Genève, Loisirs, Opérateurs, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés mercredi 8 août

Posted by ardsl sur 8 août 2012

Ligne Bellegarde / Cointrin / Cornavin

La voie entre Genève et Genève-Aéroport / Bellegarde n’est ouverte au trafic ferroviaire que de façon restreinte depuis 19h, en raison d’un dérangement à la ligne de contact

Les trains TGV Genève – Bellegarde ont été supprimés. Des bus de remplacement circulent.

Les TER Genève – Bellegarde / Lyon-Part-Dieu ont été supprimés entre Genève et Bellegarde.

Les RER Genève – Bellegarde ont été supprimés entre Genève et Vernier-Meyrin.

Les trains R Genève – La Plaine sont supprimés entre Genève et Vernier-Meyrin.

Les voyageurs de Genève pour Vernier-Meyrin utilisent le tram 14 des TPG.

Des trains ont été supprimés entre Cornavin et Cointrin.

Ligne Cornavin – Lancy-Pont-Rouge

La voie entre Genève et Lancy-Pont-Rouge est interrompue depuis 19h46, en raison d’un dérangement à l’appareil d’enclenchement.

Les trains R Coppet – Lancy-Pont-Rouge sont supprimés entre Genève et Lancy-Pont-Rouge.

Les voyageurs de Genève pour Lancy-Pont-Rouge doivent emprunter le tram 15 des TPG.

Trains supprimés

  • IC 710 (Saint-Gall 6h11 – Genève aéroport 10h24) : supprimé uniquement entre Cornavin et Cointrin, en raison d’un dérangement technique. Mise en place d’un train de remplacement dès Berne.
  • ICN 536 (Saint-Gall 16h48 – Genève aéroport 20h56) : supprimé uniquement entre Nyon et Coitntrin, en raison d’un dérangement à la ligne de contact.
  • TER 96454 (Berne 17h23 – Frasne 19h00) : supprimé uniquement entre Neuchâtel et Frasne, en raison d’un accident. Les voyageurs de Neuchâtel pour Frasne utilisent le Regio (R) 4834 à 18h15 à destination de Buttes et changent à Travers sur le taxi pour Frasne. Les voyageurs du RE 96454 pour Paris utilisent le train de remplacement à destination de Cossonay et changent à Cossonay sur le TGV 9272 pour Frasne et Paris. Le TGV 9272 s’arrête exceptionnellement à Cossonay.
  • TGV 6866/7 (Montpellier 17h28 – Genève 21h16) : supprimé uniquement entre Lyon et Genève.
  • IR 2536 (Lucerne 18h00 – Genève aéroport 20h59) : supprimé uniquement entre Cornavin et Cointrin, en raison d’un dérangement à la ligne de contact.
  • TGV 9781 (Paris 18h11 – Genève 21h27) : supprimé uniquement entre Bellegarde et Genève.
  • TER 96455 (Frasne 19h05 – Neuchâtel 20h11) en raison d’un accident. Les voyageurs de Frasne pour Neuchâtel et Berne utilisent le TGV 9273 à destination de Lausanne et changent à Cossonay sur le train de remplacement pour Neuchâtel et Berne. Le TGV 9273 s’arrête exceptionnellement à Cossonay.
  • TGV 9785 (Paris 19h11 – Genève 22h19) : supprimé uniquement entre Bellegarde et Genève.
  • TGV 6874/5 (Marseille 19h44 – Genève 23h16) : supprimé uniquement entre Bellegarde et Genève.
  • IR 2545 (Genève aéroport 20h01 – Lucerne 23h00) : supprimé uniquement entre Cornavin et Lucerne, en raison d’une panne de courant. Mise en place d’un train de remplacement dès Berne.
  • ICN 545 (Genève aéroport 20h05 – Saint-Gall 0h18) : supprimé uniquement entre Cornavin et Lucerne, en raison d’un dérangement à la ligne de contact. Mise en place d’un train de remplacement dès Zürich.
  • TER 96522/3 (Part-Dieu 20h38 – Genève 22h31) : supprimé uniquement entre Bellegarde et Genève, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • ICN 647 (Genève aéroport 21h05 – Bâle 23h53) : supprimé uniquement entre Cornavin et Nyon, en raison d’un dérangement à la ligne de contact.
  • IC 747 (Genève aéroport 21h36 – Zürich 0h33) : supprimé uniquement entre Cointrin et Lausanne, en raison d’un dérangement à la ligne de contact.

Trains retardés

1h25 de retard pour l’EC 42 (Venise 16h20 – Genève 23h15) en raison d’un accident de personne.

1h de retard pour le TER 96520/1 (Part-Dieu 18h38 – Genève 20h27).

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 9277 (Paris 17h57 – Lausanne 21h47).
  • le TGV 9287 (Paris 17h57 – Berne 22h30).

20 minutes de retard pour le TGV 9273 (Paris 15h57 – Lausanne 19h47) en raison de l’intervention de la police à bord.

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :