ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Corail’

SNCF pourrait remplacer ses Intercités usés par des TGV, mais à petite vitesse

Posted by ardsl sur 11 octobre 2012

SNCF, dont les trains Intercités arrivent en fin de vie, envisage de remplacer certains de ces ex-Corail, Téoz ou Lunéa, voués à la casse, par des TGV de la première génération, eux aussi en fin de parcours, mais qui recyclés pourraient assurer la relève… à petite vitesse.

« Les trains Intercités sont en fin de vie. C’est un sujet lourd puisqu’on parle de deux à trois milliards d’euros de matériel roulant à renouveler dans les dix ans« , a déclaré mercredi 10 octobre le patron de SNCF, Guillaume Pépy, lors d’une audition au Sénat.

« J’espère qu’on va trouver des solutions car aujourd’hui, entre les TGV et les TER qui se sont modernisés, il y a ces trains-là (aujourd’hui réunis sous l’appellation unique Intercités) qui sont indispensables au service public et dont il faut engager la modernisation« , a-t-il ajouté.

Ces trains, à faible rentabilité et qui relient les grandes métropoles, font l’objet d’une convention (trains d’équilibre du territoire) signée en 2010 entre la SNCF et l’État afin de soutenir leur exploitation.

L’une des solutions envisagée pour assurer leur pérennité, et aujourd’hui évoquée en interne à SNCF, consisterait à « recycler » des TGV première génération, lancés dans les années 1980, pour les substituer aux vieux « Corail » dont les jours sont comptés après quarante ans de service.

« Ces premiers TGV, lancés notamment sur Paris – Lyon, vont peu à peu être radiés mais ils pourraient facilement être réutilisés sur des lignes comme Paris – Clermont ou Paris – Brive« , a expliqué à l’AFP une source proche du dossier.

« Il y aurait un bénéfice en terme de confort et mais aussi de vitesse car ces rames peuvent circuler à 220 km/h sur certaines portions des lignes classiques où les Intercités sont eux limités à 200 km/h« , a souligné cette même source.

Selon elle, toutefois, le gain de temps sur un Paris – Clermont-Ferrand par exemple ne serait que de quelques minutes.

« Reste à savoir comment réagiront les régions et les villes concernées qui attendent le TGV, le vrai, depuis longtemps si on leur propose des trains de deuxième main« , relève un connaisseur du système ferroviaire qui estime que cette solution ne peut-être que transitoire.

Car il y a urgence, comme l’a confirmé Guillaume Pépy mercredi 10 octobre, à trouver une solution pour remplacer des Intercités fatigués alors qu’aucune commande n’a été clairement confirmée pour le moment.

« Sur toutes ces lignes, le matériel a généralement entre 35 et 40 ans donc sa fin de vie est programmée dans les cinq à dix ans qui viennent, de manière irrévocable« , a martelé le patron de SNCF.

« Si on veut le changer, il faut s’y prendre maintenant car cela prendra une dizaine d’années« , a-t-il ajouté, précisant que le gouvernement s’était emparé du dossier depuis quelques semaines.

En se basant sur un montant indicatif de trois milliards d’euros, le dirigeant a expliqué que le renouvellement du parc représenterait « 300 millions d’euros de commandes chaque année ce qui constitue de l’emploi supplémentaire« .

« La construction de trains, à la différence de la construction des lignes, est une activité à haut contenu en emploi parce qu’elle fait appel à beaucoup de personnel« , a-t-il fait valoir.

Une autre piste évoquée à SNCF consisterait à basculer une partie des lignes Intercités, celles qui desservent le grand bassin parisien (comme Paris – Amiens), vers les trains express régionaux (TER) et pouvoir faire appel au savoir-faire des industriels en la matière.

Chez le canadien Bombardier, la gamme Régio2N (dans sa version à deux niveaux), déjà commandée par plusieurs régions, peut répondre aux fortes capacités qu’exige le bassin parisien, notamment aux heures de pointe.

Chez son concurrent tricolore Alstom, on assure que « d‘autres lignes des Intercités peuvent tout à fait être satisfaites par ses nouveaux Régiolis, comme c’est déjà le déjà le cas en Basse-Normandie« .

(Avec AFP).

Publicités

Posted in Matériel, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ligne des Hirondelles : des trains spéciaux pour une randonnée sportive et des TER supprimés

Posted by ardsl sur 21 juin 2012

La 24ème édition de la Tram’Jurassienne a eu lieu dimanche 24 juin 2012 à Champagnole (Jura). Les participants emprunteront des trains spéciaux au départ de la gare de Champagnole. Certains trains réguliers sont remplacés par des cars.

Près de 5000 randonneurs à pied ou à vélo sont attendus dimanche 24 juin à Champagnole pour participer à la Tram’Jurassienne.

Les participants sont acheminés par des trains spéciaux au départ de Champagnole à La Chaux-des-Crotenay ou à Saint-Laurent-en-Grandvaux.

En 2011, deux trains spéciaux avaient été mis en place avec des voitures Corail et des RRR (rames régionales réversibles) tractées par des BB69400.

Les VTTistes seront acheminés en train jusqu’à Saint-Laurent-en-Grandvaux. Ils regagneront Champagnole par des itinéraires long de 38 à 72km.

Les marcheurs seront acheminés en train jusqu’à La Chaux-des-Crotenay. Ils devront ensuite parcourir de 15 à 25km pour regagner Champagnole.

4 trains spéciaux partiront de Champagnole à 7h, 8h09, 9h18 et 10h27.

Pour permettre la circulation des trains spéciaux, les TER suivants sont supprimés :

  • 895502 : Morez 7h01 – Dole 8h45
  • 895505 : Andelot 7h08 – Morez 8h34
  • 895508 : Saint-Claude 9h54 – Andelot 11h58
  • 895511 : Dole 10h21 – Saint-Laurent-en-Grandvaux 11h44.

Télécharger les horaires des 4 cars de remplacement

Posted in Jura, Loisirs, Matériel | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :