ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘délocalisation’

Le maire de Fourneaux demande à SNCF de choisir la Maurienne pour délocaliser ses services

Posted by ardsl sur 30 septembre 2012

Le maire de Fourneaux, François Chemin aimerait que SNCF délocalise ses services en Maurienne, plutôt qu’à l’étranger. Une démarche approuvée par son homologue de Modane, Jean-Claude Raffin.

SNCF qui délocalise des services en Espagne, au Maroc, en République tchèque et en Pologne (lire) … Une annonce qui passe mal pour le maire de Fourneaux et conseiller régional PS, François Chemin. « En vingt ans, les villes de Modane et de Fourneaux ont vu partir à la retraite 400 cheminots, sans être remplacés. Depuis deux ans, la SNCF taille “dans le gras” et supprime encore des postes. Pour cette vallée qui commence à sentir les effets de la crise, c’est beaucoup », affirme-t-il.

Alors, pour convaincre le président de SNCF, Guillaume Pépy, de préférer la Maurienne aux pays étrangers, François Chemin lui a adressé une lettre pour lui présenter les atouts du secteur. « Les bâtiments sont déjà construits et vous appartiennent, nous sommes prêts à raccorder la fibre optique dans les meilleurs délais et le logement du personnel embauché ne posera aucun problème », écrit-il.

« C’est vrai que je lui demande de faire jouer la préférence nationale », admet l’élu. Mais, à la porte de l’Italie, l’ouverture des frontières en 1992 a déjà été une catastrophe économique. Alors depuis, les communes tentent de s’en sortir. « Pour faire venir les services de la SNCF, les collectivités locales comme Fourneaux ou Modane sont prêtes à faire des efforts, mais il faut une création d’emplois en face. L’installation d’un des services de la SNCF serait une contrepartie à tous les emplois supprimés depuis vingt ans », affirme François Chemin.

Dans sa lettre, ce dernier tente un dernier coup de poker en rappelant que « le climat est parfois un peu rude, mais le ciel bleu visible 300 jours par an fera oublier le reste ». Fera-t-il pencher la balance de SNCF vers Fourneaux et Modane ?

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Publicités

Posted in Politique, Savoie, SNCF | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

IBM délocalise des activités, sous-traitées pour SNCF, Pépy relativise

Posted by ardsl sur 25 septembre 2012

L’américain IBM a entrepris de délocaliser en Europe de l’Est des activités de fonctionnement des logiciels SNCF, jusqu’ici réalisées en France, mais le patron de SNCF a relativisé jeudi 20 septembre le nombre de ces délocalisations au regard des emplois générés par l’entreprise publique en France.

Le contrat emporté récemment par IBM était jusqu’à présent assuré par la société française de services informatiques Steria, dont les salariés étaient détachés dans les locaux de SNCF et travaillaient aux côtés des cheminots informaticiens.

Le pilotage de l’informatique du service des ressources humaines sera pour sa part transféré dans une filiale espagnole du groupe français Sopra.

Selon Hervé Giudici, secrétaire général de l’Union fédérale des cadres, 260 emplois de sous-traitants vont être supprimés et 45 postes de cheminots non remplacés. Il craint la suppression de 500 emplois d’ici 2013.

« On est en train de parler de 150 postes alors que la SNCF, c’est 400000 emplois en France. Donc, c’est tout à fait marginal« , a déclaré à l’AFP le président de SNCF Guillaume Pépy.

« Il y a effectivement 150 postes toujours de sous-traitance informatique qui se trouvent dans d’autres pays d’Europe (République Tchèque), quelques-uns en Espagne, quelques uns en Pologne et ces emplois-là sont des emplois de nos sous-traitants« , a dit Guillaume Pépy.

« Il faut savoir que la SNCF avec tout ce qu’elle achète chaque année c’est plus de 400000 emplois en France et on a un motif de fierté particulier en 2012 c’est que la SNCF embauche plus de 10000 jeunes même pendant la période de crise« , fait-il valoir évoquant les embauches au niveau du groupe.

Pour le ministre du Travail Michel Sapin, « SNCF ne délocalise absolument rien du tout« . Guillaume Pépy  » a dit tout ce qu’il fallait dire : le nombre d’emplois que, grâce à la SNCF, on offre aux jeunes Français » et « on ne va pas aller vérifier à 10 unités près ce qui se passe (…) « derrière » le marché passé avec IBM », a-t-il déclaré sur BFM TV.

La seule entreprise historique SNCF compte plus de 150000 cheminots ; le groupe SNCF a atteint 246000 personnes en 2011.

Environ 2200 cheminots et 2500 salariés sous-traitants travaillent pour les services informatiques de SNCF, notamment en matière de réservations, d’affichage en gare et de sécurité de circulation des trains, selon la CGT.

La sous-traitance atteint aujourd’hui 54% de tous les systèmes d’information, selon le syndicat.

Les syndicats ont exprimé leur opposition à cette démarche de filialisation et de délocalisation.

Pour Hervé Giudici, « IBM re-rentre par la fenêtre et donne à la SNCF la possibilité d’externaliser avec des conséquences graves pour l’emploi« .

« SNCF agit sur le coût du travail en délocalisation, or c’est une entreprise publique dont l’État est l’unique propriétaire. La SNCF est toujours dans la feuille de route de Nicolas Sarkozy« , a-t-il déclaré en demandant « la réinternalisation » des emplois pour éviter une « fuite » des savoir-faire.

« De manière assumée et délibérée, la SNCF passe un contrat avec IBM pour délocaliser« , affirme pour sa part Sébastien Gillet, représentant de Sud. « Faire piloter des installations (…) en France par des Polonais et des Tchèques, avec tous les problèmes de communication que cela induit, est une aberration« , selon lui.

Pour la FGTE-CFDT, « ces procédés confortent un dumping social européen organisé par l’absence d’harmonisation sociale européenne« . « Plus on filialise, moins on a la main sur les choses« , s’est pour sa part inquiété Roger Dillenseger, secrétaire général adjoint de l’UNSA cheminots.

(Avec AFP).

Posted in SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :