ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Embrun’

Service 2013 : Briançon – Marseille

Posted by ardsl sur 18 septembre 2012

La Région PACA a décidé de reconduire la plupart des trains sans le moindre changements d’horaires. Au rayon des bonnes nouvelles : la création d’un aller-retour entre La Brillane et Marseille du lundi au vendredi, un train Briançon – Marseille supplémentaire tous les samedis. Une mauvaise nouvelle : la suppression d’un train entre Meyrargues et Gap, du lundi au vendredi.

La Région PACA a décidé d’étoffer la desserte du val de Durance. Pour le service 2013, cela passe par la création d’un aller-retour ferroviaire entre Marseille et La Brillane du lundi au vendredi. Il s’agit essentiellement de boucher des trous spectaculaires dans la desserte de Manosque (23100 habitants, ville la plus peuplée des Alpes-de-Haute-Provence). Au service 2012, aucun train ne part de Manosque vers Marseille entre 11h07 et 16h05. Il y aura un train à 13h04 à compter du 10 décembre 2012. En sens inverse, un train est ajouté à 10h35 au départ de Marseille (entre celui de 8h35 et celui de 12h35).

Le TER 17424/5 (Briançon 15h47 – Marseille 20h22) circule au service 2012 uniquement les dimanches en période scolaire de la zone B. En 2011, il ne circulait uniquement au départ de Gap. À compter du 9 décembre 2012, ce train circulera tous les samedis, dimanches et jours fériés.

Ces améliorations devraient contribuer à développer la fréquentation des trains dans les Alpes du Sud. En revanche, la Région PACA a décidé de supprimer le TER 17400/1 (Marseille 6h35 – Gap 9h52) du lundi au vendredi entre Meyrargues et Gap. Les voyageurs devront se reporter sur le train suivant qui arrive à Gap à 11h28.

Service 2013 : Axe Briançon > Marseille

  • 17412/3 (du lundi au samedi, sauf fêtes) : Gap 5h25 – Veynes 5h44/47 – Serres 5h58 – Laragne 6h11 – Sisteron 6h26 – Château-Arnoux 6h39 – La Brillane 6h51 – Manosque 7h04 – Meyrargues 7h28/30 – Aix-en-Provence 7h48/50 – Gardanne 7h50 – Marseille 8h21. Par rapport au service 2012, le départ de Gap est retardé de 9 minutes.
  • 17415 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Veynes 6h42 – Serres 6h55 – Laragne 7h09 – Sisteron 7h24 – Château-Arnoux 7h38 – La Brillane 7h52 – Manosque 8h04 – Meyrargues 8h26/29 – Aix-en-Provence 8h48/50 – Gardanne 9h00 – Marseille 9h21.
  • 17416/7 : Briançon 7h57 – L’Argentière 8h12 – Mont-Dauphin 8h23 – Embrun 8h38 – Chorges 8h57 – Gap 9h09/11 – Veynes 9h31/33 – Serres 9h48 – Laragne 10h02 – Sisterone 10h28 – Château-Arnoux 10h41 – La Brillane 10h55 – Manosque 11h07 – Meyrargues 11h28/30 – Aix-en-Provence 11h48/50 – Gardanne 12h00 – Marseille 12h21.
  • 880653 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : La Brillane 12h51 – Manosque 13h04 – Meyrargues 13h28/30 – Aix-en-Provence 13h48/50 – Gardanne 14h00 – Marseille 14h21.
  • 17418/9 : Briançon 12h50 – L’Argentière 13h03 – Mont-Dauphin 13h14 – Embrun 13h29 – Chorges 13h49 – Gap 14h01/04 – Veynes 14h29/31 – Serres 14h44 – Laragne 14h58 – Sisteron 15h20 – Château-Arnoux 15h37 – La Brillane 15h52 – Manosque 16h05 – Meyrargues 16h27/30 – Aix-en-Provence 16h48/50 – Gardanne 17h00 – Marseille 17h21.
  • 17424/5 (samedis, dimanches et fêtes) : Briançon 15h47 – L’Argentière 16h01 – Mont-Dauphin 16h13 – Embrun 16h29 – Chorges 16h51 – Gap 17h05/11 – Veynes 17h31/34 – Serres 17h47 – Laragne 18h00 – Sisteron 18h14 – Château-Arnoux 18h28 – La Brillane 18h41 – Manosque 18h56 – Meyrargues 19h28/31 – Aix-en-Provence 19h48/50 – Gardanne 20h00 – Sainte-Marthe-en-Provence 20h16 –  Marseille 20h22.
  • 17430/1 (train des neiges, les samedis et dimanches du 12 janvier au 10 février et du 23 au 31 mars) : Briançon 16h40 – L’Argentière 16h55 – Mont-Dauphin 17h07 – Embrun 17h29 – Chorges 17h48 – Gap 18h00/03 – Veynes 18h34/37 – Manosque 20h02 – Aix-en-Provence 20h47/50 – Gardanne 21h00 – Marseille 21h21.
  • 17426/7 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Briançon 16h42 -L’Argentière 16h57 – Mont-Dauphin 17h10 – Embrun 17h26 – Chorges 17h47 – Gap 18h00/03 – Veynes 18h34/37 – Serres 18h48 – Laragne 19h03 – Sisteron 19h17 – Château-Arnoux 19h31 – La Brillane 19h46 – Manosque 20h02 – Meyrargues 20h27/28 – Aix -en-Provence 20h47/50 – Gardanne 21h00 – Marseille 21h21. Par rapport au service 2012, ce train est avancé de 4 minutes au départ de Briançon.
  • 17428/9 (samedis, dimanches et fêtes) : Briançon 17h56 – L’Argentière 18h09 – Mont-Dauphin 18h21 – Embrun 18h36 – Chorges 18h57 – Gap 19h09/12 – Veynes 19h32/35 – Serres 19h46 – Laragne 20h01 – Sisteron 20h16 – Château-Arnoux 20h30 – La Brillane 20h43 – Manosque 20h54 – Meyrargues 21h17/18 – Aix-en-Provence 21h37/40 – Gardanne 21h49 – Marseille 22h14.

Service 2013 : Axe Marseille > Briançon

  • 17422/3 (train des neiges, les samedis et dimanches du 12 janvier au 10 février et du 23 au 31 mars) : Marseille 5h35 – Gardanne 6h00 – Aix-en-Provence 6h09/20 – Manosque 7h05 – Veynes 8h11/17 – Gap 8h36/40 – Chorges 8h58 – Embrun 9h21 – Mont-Dauphin 9h40 – L’Argentière 9h52 – Briançon 10h06
  • 17400/1 (samedis, sauf fêtes) : Marseille 6h35 – Gardanne 7h00 – Aix-en-Provence 7h10/12 – Meyrargues 7h29/31 – Manosque 8h05 – La Brillane 8h17 – Château-Arnoux 8h30 – Sisteron 8h44 – Laragne 9h00 –  Serres 9h13 – Veynes 9h26/32 – Gap 9h52/57 – Chorges 10h12 – Embrun 10h32 – Mont-Dauphin 10h50 – L’Argentière 11h01 – Briançon 11h10.
  • 17402/3 : Marseille 8h35 – Gardanne 9h00 – Aix-en-Provence 9h08/10 – Meyrargues 9h27/28 – Manosque 9h50 – La Brillane 10h01 – Château-Arnoux 10h14 – Sisteron 10h27 – Laragne 10h42 – Serres 10h54 – Veynes 11h06/08 – Gap 11h28/31 – Chorges 11h44 – Embrun 12h04 – Mont-Dauphin 12h19 – L’Argentière 12h31 – Briançon 12h44.
  • 880652 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Marseille 10h35 – Gardanne 11h00 – Aix-en-Provence 11h10/12 – Meyrargues 11h29/31 – Manosque 11h55 – La Brillane 12h07.
  • 17404/5 : Marseille 12h35 – Simiane 12h54 – Gardanne 13h00 – Aix-en-Provence 13h09/11 – Meyrargues 13h29/31 – Manosque 13h58 – La Brillane 14h11 – Château-Arnoux 14h27 – Sisteron 14h41 – Laragne 14h57 – Serres 15h10 -Veynes 15h23/26 – Gap 15h47/50 – Chorges 16h07 – Embrun 16h27 – Mont-Dauphin 16h46 – L’Argentière 17h00 – Briançon 17h13.
  • 17406/7 : Marseille 16h35 – Gardanne 17h00 – Aix-en-Provence 17h08/11 – Meyrargues 17h28/30 – Manosque 17h57 – La Brillane 18h10 – Château-Arnoux 18h27 – Sisteron 18h42 – Laragne 19h04 – Serres 19h18 – Veynes 19h31/34 – Gap 19h54/59 – Chorges 20h14 – Embrun 20h38 – Mont-Dauphin 20h57 – L’Argentière 21h10 – Briançon 21h24.
  • 17408/9 (du dimanche au vendredi) : Marseille 17h35 – Simiane 17h53 – Gardanne 18h00 – Aix-en-Provence 18h09/12 – Meyrargues 18h30/31 – Manosque 18h55 – La Brillane 19h10 – Château-Arnoux 19h31 – Sisteron 19h45 – Laragne 20h02 – Serres 20h19 – Veynes 20h35/37 – Gap 20h57.
  • 17410/1 (du dimanche au jeudi) : Marseille 18h35 – Gardanne 19h00 – Aix-en-Provence 19h09/12 – Meyrargues 19h30/32 – Manosque 20h03 – La Brillane 20h16 – Château-Arnoux 20h31 – Sisteron 20h45 – Laragne 21h01 – Serres 21h14 – Veynes 21h27/29 – Gap 21h49.
  • 17438/9 (les vendredis) : Marseille 18h35 – Gardanne 19h00 – Aix-en-Provence 19h09/12 – Meyrargues 19h30/32 – Manosque 20h03 – La Brillane 20h16 – Château-Arnoux 20h31 – Sisteron 20h45 – Laragne 21h01 – Serres 21h14 – Veynes 21h27/29 – Gap 21h50/54 – Chorges 22h09 – Embrun 22h30 – Mont-Dauphin 22h46 – L’Argentière 22h58 – Briançon 23h11.
Publicités

Posted in Alpes du Sud, Provence, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

SNCF veut concurrencer la voiture avec ses Intercités low cost

Posted by ardsl sur 13 juin 2012

Misant sur la hausse du prix de l’essence, la compagnie ferroviaire tente une percée sur le marché des vacances avec des billets « 100% éco ». À partir du 30 juin 2012, elle revisite son offre de trains Intercités avec des tarifs à partir de 15 euros. Même les couettes dans les trains de nuit seront plus moelleuses.

Pour les vacances, il y a une vie à côté des TGV. C’est le message que semble vouloir faire passer SNCF avec le toilettage de son offre commerciale sur les trains Intercités, qui sont par ailleurs en train de subir une cure de rénovation.

Chaque jour, ils transportent 100000 voyageurs contre 300000 pour les TGV.

Objectif, « ramener les automobilistes vers le train« , résume Christophe Fanichet, directeur de l’activité Intercités.

Une offre loisir pour tenter de grignoter des parts de marché sur la voiture, sans faire de l’ombre aux autres trains Intercités ou au TGV, en attendant l’arrivée d’autocars longue distance à l’intérieur du territoire français ? « Cette offre ne mange pas notre cœur de marché, les prix d’appel ne sont valables que sur le premier et le dernier train de la journée« , répond Christophe Fanichet.

Tarif Minigroupe

Et pour mieux concurrencer la voiture qui a toutefois le mérite de transporter 2 ou 5 personnes pour le même coût, SNCF lance le tarif Minigroupe, valable toute l’année : si vous voyagez à plus de deux, la troisième personne paie 10 euros supplémentaire (offre valable jusqu’au 5e voyageur). SNCF va tester ce tarif minigroupe sur une soixantaine de destinations, cet été.

Enfin, si vous voyagez en tribu et voulez rester entre vous, la compagnie propose de privatiser ses compartiments normalement prévus pour six personnes (quatre en 1ère classe). À partir du quatrième passager, pour 40€ de plus, le compartiment est à vous ! (+70€ en 1ère pour voyager à 2 au lieu de 4).

Dans de beaux draps

Pour enrayer le déclin du trafic sur les trains de nuit (lié au manque de possibilité de réserver son billet longtemps à l’avance à cause du manque de visibilité de SNCF sur les sillons que Réseau Ferré de France va lui libérer, selon Christophe Fanichet), SNCF déploie des trésors d’imagination.

Si vous êtes une femme par exemple, vous pouvez réserver en ligne un compartiment couchettes « dame seule » sur les trains de nuit. Ça, c’est gratuit.

« Non seulement on maintient nos trains de nuit, mais en plus, on va redynamiser notre offre« , explique le patron d’Intercités qui brandit la nouvelle couette douillette que SNCF a acheté en Chine pour dorloter ses passagers du Paris-Toulouse de nuit. « Elles plaisent beaucoup, peut-être même trop, elles sont souvent volées« , témoigne Béatrice Chavanel, responsable du marketing chez Intercités.

Bientôt une petite note au dessus des couchettes proposant d’acheter la couette de SNCF en gare, plutôt que de la dérober, comme pour les peignoirs dans les hôtels ? « On réfléchit à un bip antivol« , confie la représentante de SNCF. À 15 euros le coût de revient de la couette, difficile de rentabiliser le tarif low cost des Intercités de l’été…

Intercités en chiffres

Les trains Intercités font partie de la branche Proximités de SNCF qui regroupe aussi les TER et Transilien, et est depuis début juin 2012 « animée » par Joël Lebreton (ancien président de Transdev avant la fusion avec Veolia en 2011).

  • 100000 voyageurs par jour soit (contre 300000 voyageurs à bord des TGV).
  • 36 millions de voyageurs en 2011, en hausse de 2,5% par rapport à 2010.
  • 38 lignes dont les trains de nuit Paris – Briançon, Paris – Bourg-Saint-Maurice, Paris – Saint-Gervais-les-Bains, Genève – Hendaye et les lignes de jour Lyon – Bordeaux, Lyon – Tours et Lyon – Nantes.
  • 367 villes desservies dans 21 régions (dont Genève, Valence ville, Crest, Die, Luc-en-Diois, Veynes, Gap, Chorges, Embrun, Mont-Dauphin, L’Argentière, Briançon Roanne, Lyon Part-Dieu, Lyon Perrache, Chambéry, Aix-les-Bains, Rumilly, Annecy, La Roche-sur-Foron, Cluses, Sallanches, Saint-Gervais-les-Bains, Albertville, Moûtiers, Aime, Landry et Bourg-Saint-Maurice).
  • 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2011.
  • Taux de remplissage : 65% sur les trains de jour, taux non communiqué sur les trains de nuit.

(Avec mobilicites.com).

Posted in Loisirs, SNCF, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Marseille – Briançon : le train des neiges siffle ses 10 bougies

Posted by ardsl sur 12 janvier 2012

Grâce à la Région PACA, le ski peut se pratiquer à un tarif très attractif pour les habitants de Marseille, Aix-en-Provence et Manosque.

Le premier Train des Neiges a pris la voie des Alpes en 2002 et fête donc sa première décennie cette année. La vocation de ce mode de transport est simple : « Il s’agit de proposer un aller et retour au prix de 15€ en dehors des vacances scolaires. De leur côté, les 27 stations de ski partenaires des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence offrent une réduction sur le prix du forfait sur présentation du billet de train. Cette formule met l’accès au ski à la portée de bourses modestes » décrit Joël Giraud, député-maire de L’Argentière et vice-président du Conseil régional PACA.

Des fidèles

L’hiver précédent a vu 2 500 Provençaux monter dans le Train des Neiges et, samedi 7 janvier 2012, pour la première sortie, 150 personnes sont descendues dans les gares de Gap et de L’Argentière-la-Bessée. Elles ont ensuite été acheminées par autocar dans les stations d’Orcières 1850 et de Grand Puy ou Puy-Saint-Vincent et Pelvoux-Vallouise. Le lendemain, Embrun et Briançon accueillaient la cohorte ayant opté pour Crévoux, Les Orres et Serre-Chevalier. Le sourire était sur tous les visages qui apparaissaient sur les quais de gare après un voyage confortable entamé à Marseille Saint-Charles pour les uns, Aix-en-Provence ou Manosque pour les autres.

Parmi les voyageurs, Margaret, domiciliée à Marseille, une assidue de ce train. « Tous les ans, j’essaye de faire tous les Trains des Neiges et je conseille à des amis de venir avec moi. Tantôt je skie, tantôt je marche. Mes destinations favorites sont le Queyras et Pelvoux-Vallouise. »

Marc a effectué le même trajet depuis la capitale régionale. « J’ai pris le premier train en 2002 et, depuis, je m’efforce de ne manquer aucune sortie. C’est un bon moyen de découvrir la montagne et je change régulièrement de station. » Ces deux fidèles illustrent remarquablement le rôle du Train des Neiges.

Certes, il faut se lever tôt pour embarquer à 5h36, mais au bout de la voie ferrée, quel plaisir de fouler la neige sous le soleil du haut-pays.

Au total, ce sont 14 journées – soit 7 week-ends – qui sont proposées aux Provençaux. Les dates :

  • en janvier les 14 et 15, 21 et 22, 28 et 29 ;
  • en février les 4 et 5 ;
  • en mars les 17 et 18, 24 et 25.

Toutes les infos sur le Train des Neiges sur le site du TER PACA.

(Avec La Provence).

Posted in Alpes du Sud, Loisirs | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ligne Briançon – Paris : un comité pour sauver le train de nuit

Posted by ardsl sur 6 décembre 2011

Le sénateur Pierre Bernard-Reymond a invité, lundi 5 décembre, à Briançon, une poignée d’élus haut-alpins afin de lancer le comité de ligne Briançon-Paris.

Après la manifestation du conseil général, samedi 3 décembre, en gare de Veynes, les Hautes-Alpes passent au niveau supérieur. Le sénateur Pierre Bernard-Reymond a invité, lundi 5 décembre, les grands chefs de file du département pour la création d’un comité de ligne Briançon – Paris, histoire de remettre sur les rails le transport ferroviaire. Sa situation, qui est jugée aujourd’hui critique, occupe sérieusement les esprits dans les rangs politiques.

Dans la petite salle de la mairie de Briançon, une poignée d’élus ont, pendant deux heures, au côté du sénateur, tenté de dessiner cette nouvelle arme de guerre : « Il ne s’agira pas d’un simple comité de défense. Mais du fer de lance des Hautes-Alpes pour maintenir le train de nuit », a annoncé d’emblée Pierre Bernard-Reymond.  » Il faut faire bloc et être fort vis-à-vis de Paris. »

Sentiments partagés par l’assemblée. Chantal Eyméoud, maire d’Embrun, Gérard Fromm, maire de Briançon ou encore Roger Didier, maire de Gap ont acquiescé, en souhaitant toutefois élargir le champ d’action du comité aux trains de jour, eux aussi touchés par les “problèmes” : « Il faut prendre le sujet dans sa globalité » a indiqué la maire d’Embrun.

Ce comité se réunira trois fois par an. Et défendra en priorité la fiabilité et les délais de réservation qui sont les problèmes prioritaires actuels. Car, d’après le sénateur, si les réservations ne sont pas possibles à long terme, « les touristes déserteront le train au profit de la voiture. La SNCF aura un argument tout trouvé pour le supprimer ». Pour sauver la ligne et la rendre attractive, le comité soumettra toutes ses idées à SNCF. « Et si elles ne sont pas viables, ils devront exactement nous expliquer pourquoi », affirme Pierre Bernard-Reymond.

Pour être efficace, le sénateur a proposé la création d’une association afin de bénéficier « d’un minimum de moyens. Nous devrons aussi nous tourner vers les collectivités territoriales. Si on veut créer un site, par exemple, il faut que quelqu’un s’en occupe ». L’assemblée a validé l’idée.

En plus des maires des principales villes et du conseiller général de Die – qui avait fait le déplacement depuis la Drôme -, le comité souhaiterait gonfler ses rangs des deux parlementaires haut-alpins (Joël Giraud et Henriette Martinez), des présidents de communautés de communes du Diois, du Val de Drôme, de l’Ubaye, et du maire de Barcelonnette.

De quoi faire « bloc » vis-à-vis de la direction générale de SNCF.

Lire aussi notre billet sur l’ouverture des réservations du train de nuit Paris – Briançon.

(Source : Le Dauphiné Libéré).

Posted in Alpes du Sud, Drôme | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :