ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Eric Ritter’

Les autocaristes espèrent des mesures en leur faveur dès fin 2012

Posted by ardsl sur 10 octobre 2012

Un car Starshipper à Chambéry. Photo : Alain Caraco.

La Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV) qui recevait le 10 octobre le ministre des Transports à l’occasion de son congrès annuel espère des mesures législatives en faveur des autocaristes, dès décembre. Notamment le renforcement du rôle des régions dans l’organisation des liaisons routières. Mais quel sort réservera le nouveau gouvernement au projet de loi sur des liaisons routières longue distance ?

« Il y aura probablement de vraies nouveautés en matière de mobilité régionale » dans la loi cadre de décentralisation, a indiqué le secrétaire général de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV) Éric Ritter, à l’issue de la rencontre avec le ministre Frédéric Cuvillier, venu prononcer un discours inaugural du congrès annuel de l’organisation professionnelle.

« On s’achemine vers une région qui organisera la mutualisation des services et des compétences » en matière de transports, a-t-il ajouté.

Cette perspective réjouit les autocaristes : l’implantation de gares routières par exemple serait simplifiée, alors « qu’aujourd’hui personne n’est vraiment compétent pour les organiser« , explique le représentant de la FNTV.

De son côté, Frédéric Cuvillier a promis dans la matinée sur son compte Twitter que « l’acte III de la décentralisation (permettrait) de dépoussiérer la LOTI » qui régit le secteur.

Depuis des années, autocaristes et associations d’usagers espèrent l’ouverture à la concurrence du transport régional, réservé jusqu’à présent aux TER (trains et autocars) de SNCF.

Quid des liaisons longue distance en autocar ?

La FNTV espère également des avancées prochaines, même si elles sont « plus hypothétiques« , sur l’autre grand dossier qui tient à cœur aux autocaristes, la possibilité d’exploiter des liaisons interrégionales, à condition de ne pas concurrencer un service existant en train.

« Il devrait quand même y avoir soit sous forme d’expérimentation soit en organisation directe une disposition concernant le développement des lignes nationales« , plaide la FNTV.

Sans s’avancer sur ce dossier controversé, mettant aux prises pouvoirs publics, usagers, transporteurs et SNCF, le ministre aurait simplement plaidé en faveur de « l’articulation » des différents modes de transports plutôt qu’une « guerre » entre rail et route.

Lors de la précédente législature, un projet de loi avait été préparé par l’ancien ministre des Transports Thierry Mariani autorisant l’ouverture de liaisons nationales longue distance par autocar, mais il n’a pour l’instant pas été repris par la nouvelle majorité.

Actuellement, des autocaristes peuvent proposer des liaisons nationales, mais seulement « en cabotage », c’est-à-dire en profitant des différentes escales d’un car effectuant une liaison internationale.

(Avec mobilicites.com).

Posted in Politique | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Lignes nationales en autocar : le projet de loi passe à la trappe avant la présidentielle

Posted by ardsl sur 6 mars 2012

Le projet de loi porté par Thierry Mariani autorisant l’ouverture de liaisons nationales longue distance par autocar n’était pas à l’ordre du jour du conseil des ministres du 29 février. C’était sa dernière fenêtre de tir pour avoir une chance d’être examiné en session parlementaire, avant l’échéance de la présidentielle du printemps 2012

Dans une vidéo diffusée lors d’une conférence européenne sur le transport longue distance par autocar organisée par l’International road union (IRU) le 29 février à Bruxelles, le ministre délégué aux Transports Thierry Mariani, « espérait présenter le projet de loi français sur les lignes routières nationales lors d’un tout prochain conseil des ministres« . Raté !

Le 29 février était un mercredi, jour du dernier conseil des ministres au cours duquel ce projet de loi attendu par la profession (et SNCF qui peaufine son projet « Speed« ) aurait pu être présenté. Thierry Mariani n’était pas à Bruxelles et son projet de loi pas à l’agenda de l’Élysée.

« Il y a eu engorgement au Conseil d’État qui n’a pas pu l’examiner, le projet de loi devrait être présenté en conseil de ministres courant mars« , indique t-on au cabinet de Thierry Mariani.

S’il « ouvre des perspectives que certains refusent, le réseau ferroviaire ne pouvant pas desservir tout le territoire français« , s’il faut s’inspirer « du modèle des pays d’Europe du Sud et redonner une nouvelle vocation à l’autocar que certains lui nient« , dénonçait le ministre délégué aux Transports dans son discours vidéo, le projet de loi ne pourra pas être discuté au Parlement avant l’élection présidentielle d’avril-mai.

Passé à la commission consultative des normes qui a donné son feu vert, sa seule fenêtre de tir était fin février pour avoir une chance d’être discuté lors de la session parlementaire qui s’achève le 6 mars. Les travaux reprendront en juillet 2012, mais avec un nouveau gouvernement. Quel sort sera alors fait à ce projet dévoilé par le ministre lors du dernier congrès de la FNTV, le 19 octobre 2011 (lire) ?

Pour rappel, à l’automne 2011, le gouvernement a déjà autorisé l’ouverture de 230 liaisons express en autocar interrégionales dans le cadre de lignes de cabotage international.

L’enjeu de ce projet de loi « qui est un sujet de crispation à cause du monopole de la SNCF et de la position des Régions attachées au ferroviaire« , a souligné le secrétaire général de la FNTV, Éric Ritter, au cours de la conférence de l’IRU, est de créer « un niveau intermédiaire de décision entre l’État et la Région pour organiser des liaisons routières longue distance. L’initiative de créer une ligne, sans subvention publique, reviendrait aux transporteurs qui demanderait à l’État de l’examiner pour autorisation« , a-t-il expliqué.

Le projet de loi stipule clairement que ces lignes ne devront pas porter atteinte à un contrat de service public ferroviaire ou privé existant. S’il s’ouvre un jour, ce nouveau marché de lignes d’autocar nationales sera donc très régulé.

SNCF compte disputer les JO de Londres en autocar

Présente à Bruxelles pour la conférence de l’IRU, Maria Harti, directrice générale du projet « Speed » porté par SNCF, a indiqué que ces lignes d’autocar interrégionales et internationales (dans le cadre du cabotage) seront prêtes pour l’été 2012.

Visiblement, la dirigeante de cette nouvelle filiale de SNCF a les Jeux Olympiques de Londres en ligne de mire, mais elle est toujours très discrète sur le projet. La commande de 50 autocars est toutefois déjà lancée.

Où seront pris à bord et déposés les passagers de Speed (qui n’est en encore qu’un nom de code) ? « Nous ferons des demandes d’arrêts comme tous les opérateurs. Nous serons irréprochables« , a répondu laconiquement Maria Harti qui visiblement fait bande à part avec Keolis, l’autre filiale de transport routier de voyageurs de SNCF.

Eurolines a déjà répliqué avec une offre de trajet Paris-Londres à partir de 9 euros, et à partir du 3 mars avec des autocars équipés en wi-fi avec accès gratuit. Qui dit mieux ?

(Source : mobilicites.com).

Posted in Politique | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :