ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Firminy’

Des enquêtes à bord des TER

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

Du 24 septembre au 26 octobre, la société BVA va réaliser, à la demande de la Région Rhône-Alpes, des enquêtes à bord des trains et des cars des lignes TER.

Sont concernées, les lignes :

  • Lyon – Vienne – Valence – Avignon
  • Lyon – Saint-Étienne – Firminy
  • Saint-Étienne – Noirétable
  • Saint-Étienne – Roanne
  • Roanne – Le Creusot TGV
  • Grenoble – Gap.

Les résultats de ces enquêtes serviront à mieux connaître les déplacements effectués en TER et à adapter au mieux les services proposés.

 

Posted in Alpes du Sud, Bourgogne, Etudes, Isère, Loire, Provence, Rhône | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le premier TER au départ de Firminy supprimé jusqu’au 28 septembre

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

En raison de travaux, le TER 886250/1 (Firminy 5h08 – Perrache 6h27) est supprimé du 18 au 21 septembre et du 25 au 28 septembre entre Firminy et Saint-Étienne. Les voyageurs doivent se reporter sur le train suivant qui arrive à 6h02 à Châteaucreux.

Posted in Loire, Travaux | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Travaux sur la ligne Lyon – Saint-Étienne du 15 au 26 octobre

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

Des travaux sont programmés du 15 au 26 octobre (sauf le week-end) sur la ligne Lyon – Saint-Étienne.

Les conséquences sur le trafic ferroviaire sont les suivantes :

  • TER 886758/9 (Part-Dieu 10h24 – Saint-Étienne 11h10) : supprimé.
  • TER 886216/7 (Perrache 10h31 – Firminy 11h50) : supprimé uniquement entre Givors et Saint-Étienne.
  • TER 886716/7 (Part-Dieu 10h54 – Saint-Étienne 11h40) : supprimé.
  • TER 886718/9 (Part-Dieu 11h24 – Saint-Étienne 12h10) : supprimé.
  • TER 886218/9 (Perrache 11h31 – Firminy 12h50) : supprimé uniquement entre Givors et Saint-Étienne.
  • TER 886760/1 (Ambérieu 11h07 – Part-Dieu 11h48/54 – Saint-Étienne 11h40) : supprimé uniquement entre Lyon et Saint-Étienne.
  • TER 889980/1 (Part-Dieu 12h06 – Le Puy-en-Velay 14h23) : supprimé uniquement entre Lyon et Saint-Étienne.
  • TER 886720/1 (Part-Dieu 12h24 – Saint-Étienne 13h10) : supprimé.
  • TER 886220/1 (Perrache 12h31 – Firminy 13h50) : supprimé uniquement entre Givors et Saint-Étienne.
  • TER 886722/3 (Ambérieu 12h07 – Part-Dieu 12h48/54 – Saint-Étienne 13h40) : supprimé uniquement entre Lyon et Saint-Étienne.
  • TER 886724/5 (Part-Dieu 13h24 – Saint-Étienne 14h10) : supprimé.
  • TER 886222/3 (Perrache 13h31 – Firminy 14h50) : supprimé uniquement entre Givors et Saint-Étienne.
  • TER 886824/5 (Saint-Étienne 12h50 – Part-Dieu 13h36) : supprimé.
  • TER 886272/3 (Firminy 12h38 – Perrache 13h57) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne – Givors.
  • TER 886826/7 (Saint-Étienne 13h20 – Part-Dieu 14h06/12 – Ambérieu 14h53) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne et Lyon.
  • TER 886828/9 (Saint-Étienne 13h50 – Part-Dieu 14h36) : supprimé.
  • TER 886830/1 (Firminy 13h38 – Perrache 14h57) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne – Givors.
  • TER 889976/7 (Le Puy-en-Velay 12h41 – Part-Dieu 14h54) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne et Lyon.
  • TER 886870/1 (Saint-Étienne 14h20 – Part-Dieu 15h06) : supprimé.
  • TER 886832/3 (Saint-Étienne 14h50 – Part-Dieu 15h36) : supprimé.
  • TER 886274/5 (Firminy 14h38 – Perrache 15h57) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne – Givors.
  • TER 886836/7 (Saint-Étienne 15h20 – Part-Dieu 16h06/12 – Ambérieu 16h53) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne et Lyon.
  • TER 886838/9 (Saint-Étienne 15h50 – Part-Dieu 16h36/42 – Ambérieu 17h25) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne et Lyon.
  • TER 886276/7 (Firminy 15h38 – Perrache 16h57) : supprimé uniquement entre Saint-Étienne – Givors.

Télécharger les horaires des cars de remplacement

Posted in Ain, Auvergne, Loire, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés lundi 3 septembre

Posted by ardsl sur 3 septembre 2012

Ligne Saint-Étienne – Firminy

Suite à un acte de malveillance sur le système d’alimentation électrique, le trafic est perturbé entre Saint-Étienne et Firminy.

Des éléments métalliques ont été dérobés sur les caténaires près de la gare de Saint-Étienne Châteaucreux dans la matinée.

SNCF a mis en place des cars de substitution.

Ligne Lyon Saint-Paul – Lozanne

Suite à un incident technique entre Tassin et Lozanne, le trafic est très perturbé. Un service d’autocars de substitution est mis en place depuis 12h.

Télécharger les h0raires des cars Lozanne – Lyon Gorge-de-Loup

Trains supprimés

  • TER 885303 (Saint-André-le-Gaz 5h12 – Gières 6h25) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886172 (Pierrelatte 5h13 – Mâcon 8h25) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 885302 (Gières 6h35 – Saint-André-le-Gaz 7h54) : supprimé uniquement entre Gières et Grenoble, en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 890109 (Sain-Bel 6h37 – Saint-Paul 7h24) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • TER 886806/7 (Saint-Étienne 6h50 – Part-Dieu 7h36) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 890211 (Lozanne 7h32 – Saint-Paul 8h15) même motif.
  • TER 17610 (Grenoble 7h34 – Part-Dieu 9h16) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886208/9 (Perrache 7h41 – Firminy 8h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886212/3 (Perrache 8h31 – Firminy 9h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886015 (Mâcon 8h35 – Perrache 9h35) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886264/5 (Firminy 8h38 – Perrache 9h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 890223 (Lozanne 9h04 – Saint-Paul 9h45) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 886214/5 (Perrache 9h31 – Firminy 10h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886266/7 (Firminy 9h38 – Perrache 10h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 17687 (Part-Dieu 9h44 – Grenoble 11h13) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886216/7 (Perrache 10h31 – Firminy 11h50) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886268/9 (Firminy 10h38 – Perrache 11h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886218/9 (Perrache 11h31 – Firminy 12h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886270/1 (Firminy 11h38 – Perrache 12h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886220/1 (Perrache 12h31 – Firminy 13h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886272/3 (Firminy 12h38 – Perrache 13h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TGV 9866/7 (Marseille 13h10 – Bruxelles 18h42) : supprimé uniquement entre Roissy et Bruxelles, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886222/3 (Perrache 13h31 – Firminy 14h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886830/1 (Firminy 13h38 – Perrache 14h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886728/9 (Ambérieu 14h07 – Firminy 16h03) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886762/3 (Part-Dieu 14h24 – Saint-Étienne 15h10) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886224/5 (Perrache 14h31 – Firminy 15h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886274/5 (Firminy 14h38 – Perrache 15h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886120 (Valence 15h08 – Mâcon 17h25) : supprimé uniquement entre Valence et Perrache, en raison d’un problème de production.
  • TER 886836/7 (Saint-Étienne 15h20 – Ambérieu 16h53) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Lyon, en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 886226/7 (Perrache 15h31 – Firminy 16h50) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886276/7 (Firminy 15h38 – Perrache 16h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 888912 (Saint-Étienne 16h00 – Firminy 16h20) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 886278/9 (Firminy 16h08 – Perrache 17h18) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 889994 (Saint-Étienne 16h15 – Bas-Monistrol 17h00) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 889963 (Le Puy-en-Velay 16h18 – Saint-Étienne 17h38) : supprimé uniquement entre Aurec et Saint-Étienne, en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 886280/1 (Firminy 16h38 – Perrache 17h48) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886230/1 (Perrache 16h41 – Firminy 18h01) : supprimé uniquement entre Châteaucreux et Firminy, en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 888931 (Firminy 17h08 – Châteaucreux 17h29) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 886137 (Perrache 17h10 – Valence 18h22) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • TER 889962 (Saint-Étienne 17h11 – Le Puy-en-Velay 18h42) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 888914 (Saint-Étienne 17h19 – Firminy 17h43) même motif.
  • TER 889997 (Bas-Monistrol 17h30 – Saint-Étienne 18h16) même motif.
  • TER 886284/5 (Firminy 17h38 – Perrache 18h48) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 888933 (Firminy 18h18 – Châteaucreux 18h39) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 886288/9 (Firminy 18h38 – Perrache 19h48) : supprimé uniquement entre Firminy et Châteaucreux, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886130 (Valence 19h08 – Perrache 20h20) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • TER 886145 (Perrache 19h10 – Valence 20h22) en raison d’un problème de production. En conséquence le TER 17729 (Part-Dieu 19h20 – Marseille 22h54) effectue des arrêts supplémentaires à Saint-Clair Les roches, Saint-Rambert-d’Albon et Saint-Vallier.
  • TER 17408/9 (La Brillane 19h10 – Gap 20h57) en raison d’une absence de matériel.
  • TER 889967 (Le Puy-en-Velay 19h13 – Saint-Étienne 20h42) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 890190 (Saint-Paul 19h45 – Sain-Bel 20h30) en raison de l’absence d’un personnel.

Trains retardés

6h de retard pour le TGV 9810/1 (Bruxelles 7h10 – Marseille 12h16) en raison d’un incident technique sur le train.

2h15 de retard pour :

  • le TGV 9826/7 (Bruxelles 10h21 – Nice 18h05) en raison d’un incident technqiue sur le train.
  • le TGV 5164/5 (Lille Europe 10h26 – Nice 18h05) en raison d’un incident technique sur le train.

2h de retard pour :

  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48) même motif.

1h45 de retard pour le TGV 5100/1 (Lille Europe 9h02 – Marseille 13h48) en raison d’un incident technique sur le train.

1h30 de retard pour :

  • le TGV 5112/3 (Lille Europe 9h02 – Montpellier 13h57) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9828/9 (Bruxelles 12h18 – Marseille 17h46) même motif.
  • le TGV 5028/9 (Lille Europe 13h03 – Marseille 17h46) même motif.

1h de retard pour le TER 96608/9 (Valence 6h41 – Genève 9h57) en raison de l’attente d’un personnel.

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 5154/5 (Grenoble 4h20 – Lille Europe 8h57) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9852/3 (Part-Dieu 5h50 – Bruxelles 9h42) même motif.
  • le TGV 5164/5 (Marseille 6h44 – Lille Europe 11h35) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 890207 (Lozanne 7h04 – Saint-Paul 7h44).
  • le TGV 9580/1 (Francfort 14h01 – Marseille 21h46) en raison d’un incendie aux abords des voies.
  • le TER 889982/3 (Part-Dieu 17h06 – Le Puy-en-Velay 19h11) en raison d’un acte de malveillance.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 17603 (Part-Dieu 6h44 – Grenoble 8h13) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6680/1 (Paris 6h57 – Saint-Étienne 9h47) en raison d’obstacles sur ou uax abords des voies.
  • le TER 17402/3 (La Brillane 9h59 – Briançon 12h44).
  • le TGV 9223 (Paris 18h23 – Zürich 22h26) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17613 (Part-Dieu 10h14 – Grenoble 11h33).

30 minutes de retard pour :

  • le TER 96550/1 (Bellegarde 5h52 – Part-Dieu 7h22) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 5102/3 (Lille Europe 6h02 – Nice 13h33) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 9761 (Paris 7h11 – Genève 10h16) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 5166/7 (Toulouse 7h18 – Lille Europe 14h30) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 889960 (Saint-Étienne 15h53 – Le Puy-en-Velay 17h17) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 6876 (Nice 17h27 – Dijon 23h40) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 880697 (Gap 21h25 – Briançon 22h38).

25 minutes de retard pour :

  • le TER 17354 (Briançon 4h46 – Romans 8h43).
  • le TGV 6603 (Paris 6h57 – Part-Dieu 8h56) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 886778/9 (Part-Dieu 7h05 – Saint-Étienne 7h46) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 890114 (Saint-Paul 7h30 – L’Arbresle 8h10).
  • le TER 890117 (Sain-Bel 7h37 – Saint-Paul 7h24).
  • le TER 890116 (Saint-Paul 7h45 – Sain-Bel 8h30).
  • le TGV 5316/7 (Le Havre 7h54 – Marseille 14h18) en raison du déclenchement du signal d’alarme.
  • le TER 890215 (Lozanne 8h03 – Saint-Paul 8h44).
  • le TER 890123 (Sain-Bel 8h07 – Saint-Paul 8h54).
  • le TGV 6692/3 (Saint-Étienne 10h13 – Paris 13h03) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 6614 (Part-Dieu 11h04 – Paris 13h03) même motif.
  • le TER 875708/9 (Clermont-Ferrand 11h56 – Part-Dieu 14h20) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5184/5 (Nice 14h27 – Lille Europe 21h57) en raison du déclenchement du signal d’alarme.
  • le TGV 6706 (Mulhouse 15h42 – Paris 18h37) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 886836/7 (Part-Dieu 16h12 – Ambérieu 16h53) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 873273 (Clermont-Ferrand 17h11 – Saint-Étienne 19h50) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 873272 (Saint-Étienne 18h27 – Clermont-Ferrand 20h35) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 873275 (Clermont-Ferrand 19h12 – Saint-Étienne 21h35) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 873366 (Clermont-Ferrand 20h25 – Moulins 21h30) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 885409 (Perrache 5h49 – Gières 8h10) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 890121 (L’Arbresle 7h59 – Saint-Paul 8h39).
  • le TGV 6205 (Paris 8h06 – Béziers 12h32) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 886013 (Mâcon 8h25 – Part-Dieu 9h14) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 5116/7 (Marseille 9h14 – Lille Europe 13h57)  en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9269 (Paris 11h57 – Lausanne 15h44).
  • le TER 886272/3 (Saint-Étienne 13h03 – Perrache 13h57) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 9868/9 (Perpignan 13h18 – Bruxelles 20h42) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • l’IC 5978 (Clermont-Ferrand 16h27 – Bercy 19h57).
  • le TER 96514/5 (Part-Dieu 16h38 – Genève 18h27).
  • le TER 886230/1 (Perrache 16h41 – Saint-Étienne 17h38) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 887717 (Perrache 16h58 – Givors 17h24) même motif.
  • le TER 886232/3 (Perrache 17h11 – Saint-Étienne 17h57) même motif.
  • le TER 891814 (Seurre 17h40 – Dijon 18h24).
  • le TER 886284/5 (Saint-Étienne 18h03 – Perrache 18h57) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 6130 (Marseille 18h08 – Paris 21h03) en raison de la présence d’un bagage non identifié.
  • le TGV 5124/5 (Lille Europe 18h26 – Marseille 23h16) en raison d’un incident d’alimentation électrique.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 17600 (Grenoble 5h17 – Part-Dieu 6h46) en raison de travaux.
  • le TER 886700/1 (Ambérieu 5h35 – Saint-Étienne 7h10) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 890104 (Saint-Paul 6h15 – Sain-Bel 7h00).
  • le TER 17800 (Part-Dieu 6h20 – Dijon 8h19) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 5104/5 (Lille Europe 6h22 – Montpellier 11h30) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 886704/5 (Ambérieu 6h35 – Saint-Étienne 8h10) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 890108 (Saint-Paul 6h45 – Sain-Bel 7h30).
  • le TER 890113 (Sain-Bel 7h07 – Saint-Paul 7h54).
  • le TER 890112 (Saint-Paul 7h15 – Sain-Bel 8h00).
  • le TGV 6643 (Paris 7h27 – Part-Dieu 9h24) même motif.
  • le TER 890115 (L’Arbresle 7h29 – Saint-Paul 8h09).
  • le TER 889954/5 (Le Puy-en-Velay 8h41 – Saint-Étienne 10h05).
  • l’IC 5955 (Bercy 8h58 – Clermont-Ferrand 12h40) en raison de travaux.
  • le TER 884509 (Bellegarde 10h09 – Évian 11h30) en raison de la correspondance avec le 9761.
  • le TER 884608/9 (Bellegarde 10h09 – Saint-Gervais 11h55) même motif.
  • le TER 890231 (Lozanne 11h17 – Saint-Paul 12h01).
  • le TER 17758 (Part-Dieu 11h20 – Bercy 16h22).
  • le TER 886718/9 (Part-Dieu 11h24 – Saint-Étienne 12h10) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 6782 (Chalon-sur-Saône 12h33 – Paris 15h11).
  • le TGV 4600/1 (Strasbourg 13h14 – Montpellier 18h56) en raison d’une correspondance avec un train retardé.
  • le TGV 5028/9 (Perpignan 13h18 – Lille Europe 19h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 886826/7 (Saint-Étienne 13h20 – Ambérieu 14h53) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 9834/5 (Bruxelles 15h18 – Marseille 20h46) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TGV 5118/9 (Lille Europe 15h26 – Toulouse 22h42) même motif.
  • le TGV 5022/3 (Lille Europe 16h02 – Marseille 20h46) même motif.
  • le TGV 9836/7 (Bruxelles 16h18 – Montpellier 21h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 890175 (L’Arbresle 17h29 – Saint-Paul 18h09).
  • le TER 887722 (Givors 17h35 – Perrache 18h01) en raison de la réutilisation de la rame du 887717.
  • le TER 889978/9 (Le Puy-en-Velay 17h35 – Part-Dieu 19h54) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 890177 (Sain-Bel 17h37 – Saint-Paul 18h24).
  • le TER 18507 (Part-Dieu 17h40 – Modane 20h19).
  • le TER 890179 (L’Arbresle 17h59 – Saint-Paul 18h39).
  • le TER 890182 (Saint-Paul 18h30 – L’Arbresle 19h10).
  • le TER 889964 (Saint-Étienne 18h45 – Le Puy-en-Velay 20h12) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 889999 (Bas-Monistrol 19h02 – Saint-Étienne 19h49) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 17994/5 (Part-Dieu 19h08 – Annecy 20h59) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886038 (Part-Dieu 22h20 – Mâcon 23h05) en raison d’une correspondance avec un train retardé.

(Avec lyonmag.com).

Posted in Loire, Ouest Lyonnais, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sécurité dans les transports en commun : Manuel Valls promet des mesures

Posted by ardsl sur 24 août 2012

La recrudescence d’actes de violence dans les transports de l’agglomération stéphanoise a incité le député socialiste Régis Juanico à tirer la sonnette d’alarme auprès du ministre de l’Intérieur.

Une conductrice agressée dans un véhicule de la STAS fin mai (lire), un contrôleur malmené dans un TER entre Lyon et Saint-Étienne (lire), une contrôleuse violée mi-août dans un train entre Saint-Etienne et Firminy (lire). Cette « recrudescence d’actes de violence » dans les transports en commun de l’agglomération stéphanoise a incité le député socialiste de la Loire, Régis Juanico, à écrire au ministre de l’Intérieur. Dans sa réponse, Manuel Valls annonce que « des mesures seront mises en œuvre pour renforcer la sécurité dans les réseaux de transports en commun dans la région stéphanoise ». Il promet d’en informer son collègue socialiste « comme des dispositions prises au plan national, pour lutter de manière plus efficace contre les atteintes aux personnels et aux voyageurs ».

« Ces mesures très attendues par les professionnels et les usagers stéphanois des transports publics, doivent être mises en œuvre prochainement » croit savoir le Stéphanois Régis Juanico.

(Avec Le Progrès).

Posted in Loire, Politique | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Après le viol d’une contrôleuse d’un TER : «en tant que femme, on est exposée»

Posted by ardsl sur 22 août 2012

Ligne Saint-Étienne – Firminy. Les contrôleurs SNCF ne sont guère surpris de l’agression ayant eu lieu jeudi 16 août, «au vu des conditions de travail».

Lundi 21 août, sur la ligne TER entre Saint-ÉEtienne et Firminy, les contrôleurs rencontrés ne sont, à l’unanimité, guère surpris par le viol subi jeudi 16 août par une contrôleuse SNCF (lire).

« Ce qui est arrivé jeudi dernier, c’est inadmissible » s’insurge une jeune contrôleuse en emploi saisonnier rattachée au dépôt de Saint-Étienne, qui se déclare « choquée » par le viol subi par sa collègue.

« Nous sommes formés deux semaines (une semaine de théorie, une autre de pratique), sans être préparés à affronter ce type de conflits. Nous ne savons absolument pas comment réagir, car on ne nous a rien dit. Moi, j’ai appris sur le tas, en discutant avec des collègues plus expérimentés. L’autre jour, j’ai fini ma journée à une 1h30 du matin. J’ai fini par obtenir la présence de la police après être passée par des délègues syndicaux. »

Aujourd’hui, la jeune femme déclare ne pas vouloir travailler à SNCF pour un été supplémentaire.« Mon contrat se termine à la fin du mois et je dois dire que j’ai hâte, vu comment ça se passe. Je savais que ça pouvait arriver, mais depuis jeudi, je ne prends plus aucun risque pour ma sécurité » conclut- elle. Pour certains titulaires, être contrôleur à SNCF est « de plus en plus difficile ». « Les gens sont de plus en plus agressifs à l’encontre du personnel » témoigne un jeune contrôleur. Ce dernier estime ne pas être surpris par l’agression sexuelle dont a été victime la jeune contrôleuse en emploi saisonnier.

Et il n’est pas le seul. Pour un autre agent SNCF, rattaché au dépôt de Lyon, le fait même de confier la sécurité d’un train entier à un seul agent apparaît difficilement gérable.

« En tant que contrôleur, même en tant qu’homme, on constate tous les jours que le comportement de certaines personnes n’a rien d’irréprochable. Quand on est une femme, de surcroît, on peut aisément imaginer que ça ne doit pas être évident… ».

Les premières intéressées confirment : être seule à bord d’un train, c’est prendre un risque. « L’agression sexuelle de jeudi dernier n’a rien de surprenant », confie une contrôleuse rattachée au dépôt de Saint-Étienne. « En tant que femme, on est quotidiennement exposée. Et ce, peut importe la ligne. Mais les têtes pensantes de l’entreprise préfèrent prendre des risques, plutôt que de perdre de l’argent. Alors, imaginer mettre deux agents dans un train régional est tout bonnement utopique ». Car, au même titre que jeudi 16 août, les contrôleurs SNCF sont le plus souvent un par train. Cette règle est aussi valable pour les emplois saisonniers.

Les faits : une contrôleuse violée par un abonné entre Le Chambon-Feugerolles et Firminy

L’agression remonte au jeudi 16 août. Au cours d’un trajet ferroviaire sur la ligne Saint-Étienne – Le-Puy-en-Velay, une jeune contrôleuse effectuant un remplacement saisonnier a été victime d’un viol à bord du train, par un abonné qu’elle venait de contrôler.

Les faits se sont produits aux alentours de 18h, alors que le train circulait entre les gares du Chambon-Feugerolles et de Firminy.

L’agresseur, un homme âgé de 54 ans inconnu des services de police, a depuis été mis en examen et écroué.

(Avec Le Progrès).

Posted in Loire, SNCF | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une contrôleuse SNCF violée dans un TER Lyon – Le Puy

Posted by ardsl sur 17 août 2012

Les faits se sont déroulés jeudi 16 août, au niveau de Firminy peu après 18h, dans le TER 889982/3 (Lyon Part-Dieu 17h06 – Le Puy-en-Velay 19h11). Un passager de 54 ans a violé une contrôleuse SNCF.

Une contrôleuse SNCF a été victime d’un viol, jeudi après-midi, sur un TER reliant Lyon  au Puy-en-Velay. Les faits se sont produits peu après 18h, alors que le train circulait entre les gares du Chambon-Feugerolles et de Firminy.

La contrôleuse a été agressée par un passager qu’elle venait de contrôler, et qui lui avait présenté sa carte d’abonné. L’homme l’aurait suivie dans une pièce de la rame réservée aux contrôleurs. Il s’en est pris «sans raison apparente» à la jeune femme. Il l’aurait immobilisée de force avant de procéder à plusieurs attouchements, que la justice qualifie de « viol ». La victime s’est débattue mais, manifestement, aucun passager n’a rien vu, ni entendu. Les faits ont duré plusieurs minutes, jusqu’à ce que le train arrive en gare de Firminy. C’est là que l’agresseur, un homme de 54 ans, a réussi à prendre la fuite.

La police, aussitôt prévenue, a entrepris des recherches dans le secteur. La contrôleuse, très choquée, a été prise en charge par un médecin. Il s’agit d’une jeune femme de 22 ans, originaire de Clermont-Ferrand, qui effectue un remplacement (un intérim). Après plusieurs minutes d’arrêt, le train a poursuivi sa route jusqu’au Puy.

L’enquête, confiée à la Sûreté départementale de la Loire, a rapidement abouti grâce au système de vidéosurveillance du train. L’individu, identifié sur les bandes vidéo, a été interpellé vendredi 17 août en début d’après-midi. Il a été placé en garde à vue et aurait avoué les faits. Jusqu’alors inconnu de la police et de la justice, il devrait être déféré au parquet de Saint-Étienne et mis en examen pour viol.

La contrôleuse est rattachée au dépôt SNCF de Clermont-Ferrand. Vendredi 17 août, certains de ses collègues ont fait valoir leur droit de retrait en signe de solidarité. Du coup, le trafic a été perturbé, notamment sur les lignes Lyon – Clermont-Ferrand et Saint-Étienne – Le Puy. « Les syndicats ont été reçus par la direction, on ne sait pas si leur action va durer » indique la responsable communication SNCF pour la région Auvergne.  Il n’est pas exclu que des actions soient menées dans les jours qui viennent.

(Avec leprogres.fr, France 3 Rhône-Alpes, ledauphine.com, France Info et Le Progrès).

Posted in Auvergne, Loire, Retards / Suppressions, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , | 3 Comments »

Matches de l’Olympique Lyonnais à Gerland : allez-y en TER et en métro

Posted by ardsl sur 17 août 2012

La gare Jean-Macé est à 5 minutes en métro du stade de Gerland.

Les deux premiers matches de Lyon à domicile dans le championnat de France de football de Ligue 1 se jouent à 17h les samedis 18 août et 1er septembre. Cet horaire permet de venir et de repartir en transports publics depuis une grande partie de la Région Rhône-Alpes. Ainsi vous éviterez les nombreux bouchons sur les autoroutes autour de Lyon et les routes menant du stade de Gerland.

Samedi 18 août, Lyon reçoit Troyes. Le 1er septembre Lyon affronte Valenciennes. Ces 2 matches sont programmés à 17h au stade de Gerland (40494 places dans le septième arrondissement).

La ligne B du métro a son terminus à Gerland, avec des rames toutes les 3 à 4 minutes avant et après le match. La ligne B dessert les gares SNCF Jean-Macé et Part-Dieu.

Voici les horaires des trains à utiliser :

  • ligne Saint-André-le-Gaz – Jean-Macé. Aller : prendre le TER 887334 (Saint-André-le-Gaz 15h15 – Jean-Macé 16h01). Retour : prendre le TER 887353 (Jean-Macé 20h00 – Saint-André-le-Gaz 20h47).
  • depuis Grenoble et Voiron. Aller : prendre le TER 17624 (Grenoble 14h22 – Part-Dieu 15h46). Retour : prendre le TER 17641 (Part-Dieu 20h14 – Grenoble 21h35).
  • depuis Genève et Bellegarde-sur-Valserine. Aller : prendre le TER 96564/5 (Genève 13h29 – Part-Dieu 15h22) ou le TGV 6816/7 (Genève 14h42 – Part-Dieu 16h26). Retour : prendre le TGV 6866/7 (Part-Dieu 19h34 – Genève 21h16) ou le TER 96522/3 (Part-Dieu 20h38 – Genève 22h31).
  • depuis Annecy, Rumilly, Albens et Aix-les-Bains. Aller : prendre le TER 17954/5 (Annecy 14h00 – Part-Dieu 15h52). Retour : prendre le TER 18509 (Part-Dieu 19h40 – Chambéry 20h58), puis le TER 885892/3 (Chambéry 21h24 – Annecy 22h22).
  • depuis Valence, Tain-l’Hermitage, Saint-Vallier, Saint-Rambert-d’Albon, Le Péage-de-Roussillon, Saint-Clair-du-Rhône et Vienne. Aller : prendre le TER 886118 (Valence 14h29 – Part-Dieu 15h40). Retour : prendre le TER 886147 (Jean-Macé 19h44 – Valence 20h52).
  • depuis Vienne, Chasse-sur-Rhône, Sérézin, Feyzin et Saint-Fons. Aller : prendre le TER 887134 (Vienne 15h04 – Jean-Macé 15h31). Retour : prendre le TER 887145 (Jean-Macé 19h28 – Vienne 19h56).
  • ligne Firminy – Perrache. Aller : prendre le TER 886274/5 (Firminy 14h38 – Perrache 15h54). Retour : prendre le TER 886744/5 (Part-Dieu 19h24 – Saint-Étienne 20h10) ou le TER 886242/3 (Perrrache 19h36 – Firminy 20h50) ou le TER 886748/9 (Part-Dieu 20h24 – Saint-Étienne 21h10) ou le TER 886244/5 (Perrache 20h36 – Firminy 21h50).
  • ligne Lozanne – Lyon Saint-Paul. Aller : prendre le car TER 76875 (Lozanne 15h17 – Gorge-de-Loup 15h53). Retour : prendre le car TER 76882 (Gorge-de-Loup 20h11 – Lozanne 21h02).
  • ligne Brignais – Lyon Saint-Paul. Aller : prendre le car TER 49579 (Brignais 15h14 – Gorge-de-Loup 15h43). Retour : prendre le car 49642 (Gorge-de-Loup 20h25 – Brignais 20h50).
  • ligne Sain-Bel – Lyon Saint-Paul. Aller : prendre le car TER 76793 (Sain-Bel 15h07 – Gorge-de-Loup 15h56). Retour : prendre le car TER 76808 (Gorge-de-Loup 20h00 – Saint-Bel 20h46).
  • ligne Clermont-Ferrand – Lyon. Aller : prendre l’IC 5528/9 (Clermont-Ferrand 13h56 – Part-Dieu 16h20). Retour : prendre le TER 889674 (Perrache 19h41 – Vaise 19h47 – Roanne 21h15) ou le TER 875746/7 (Part-Dieu 20h40 – Clermont-Ferrand 23h08).
  • depuis Villefranche-sur-Saône. Aller : prendre le TER 17759 (Bercy 9h38 – Part-Dieu 14h40) ou le TER 887133 (Villefranche 15h41 – Jean-Macé 16h27). Retour : prendre le TER 886186 (Jean-Macé 19h17 – Mâcon 20h30) ou le TER 887150 (Jean-Macé 19h33 – Villefranche 20h19).
  • ligne Bourg-en-Bresse – Lyon. Aller : prendre le TER 886431 (Bourg-en-Bresse 14h45 – Part-Dieu 15h35). Retour : prendre le TER 886186 (Jean-Macé 19h17 – Mâcon 20h30), puis le car TER 49629 (Mâcon 20h57 – Bourg 21h30) ou le TER 96522/3 (Part-Dieu 20h38 – Ambérieu 21h01), puis le car TER 49726 (Ambérieu 21h11 – Bourg 21h51) ou le TER 886458 (Part-Dieu 21h25 – Bourg 22h30).
  • ligne Lyon – Ambérieu. Aller : prendre le TER 886728/9 (Ambérieu 14h07 – Part-Dieu 14h48). Retour : prendre le TER 886856/7 (Part-Dieu 21h12 – Ambérieu 21h53).
  • ligne Chambéry – Lyon. Aller : prendre le TER 18518 (Chambéry 15h02 – Part-Dieu 16h20). Retour : prendre le TER 18509 (Part-Dieu 19h40 – Chambéry 20h58).

Pour rejoindre la ligne B du métro :

  • depuis Perrache, prendre le T2 ou un TER.
  • depuis Vaise et Gorge-de-Loup, prendre le métro D jusqu’à Saxe-Gambetta.

La ligne de bus 60 (Perrache – Feyzin) dessert aussi le stade de Gerland. Sa fréquence est d’un passage toutes les 30 minutes.

Posted in Loisirs, Rhône | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aucun train entre Le Puy-en-Velay et Saint-Georges-d’Aurac jusqu’au 7 décembre

Posted by ardsl sur 8 juillet 2012

Afin de remettre à niveau la voie ferrée entre Le Puy-en-Velay et Saint-Georges-d’Aurac, Réseau Ferré de France stoppe le trafic ferroviaire jusqu’au 7 décembre.

Le plan Rail Auvergne, signé en février 2009 par l’État, la Région Auvergne et Réseau Ferré de France, s’attaque à la ligne Le Puy-en-Velay – Saint-Georges-d’Aurac, du 14 mai au 7 décembre. Durant ces six mois, les voies seront « remises à niveau et rénovées », selon les termes du contrat.

« L’objectif est de pérenniser et sécuriser les voies, surtout par rapport à la chute de rochers, de renforcer les remblais, remplacer les ponts en mauvais état, revêtir l’intérieur des tunnels pour éviter le détachement de blocs … Tout ça pour garder la vitesse actuelle de transit et d’éviter la création de nouveaux ralentissements », explique Thomas Gervais, chargé de projet pour l’antenne Réseau Ferré de France de Clermont-Ferrand.

« Nous sommes conscients de la gêne occasionnée »

Une question demeure, cependant : pourquoi couper totalement la circulation des trains ? « Nous sommes conscients de la gêne occasionnée. Mais à la différence des travaux routiers, nous ne pouvons pas mettre en place une circulation alternée. Nos travaux sont lourds et sur une voie unique« , se défend le chargé de projet. « Faire circuler des trains pendant les travaux rallongerait les temps de trajets, les travaux et la liste des coûts – 100 millions € en plus« .

D’où le parti pris d’une coupure totale. « On l’a fait entre Clermont et Aurillac et ça a marché », ajoute Thomas Gervais. Sans compter que des dispositions ont été prises concernant Brioude : pas de travaux avant septembre pour que puissent circuler les touristes venus des gorges de l’Allier. Finalement, cette modernisation de la voie devrait améliorer les conditions de circulation. « Le train bougera moins, c’est sûr. Mais nous cherchons surtout à éviter le retard ou les trains supprimés à cause d’une chute de bloc sur les rails », précise Thomas Gervais. L’opération est loin de la simple « sauvegarde des voies » prévue sur la ligne vers Langogne, de septembre à octobre. « Entre Saint-Georges-d’Aurac et Fix-Saint-Geneys, certaines traverses métalliques sont vieilles de plus de 50 ans« , continue Thomas Gervais. « Si on ne les change pas, les ralentissements vont se multiplier« .

Petit à petit, toutes les parois rocheuses perdent la verdure de la végétation qui y pousse pour renvoyer un autre aspect, métallisé, brillant sous les rayons de soleil. Elles sont toutes recouvertes d’un épais grillage, percées de solides points d’ancrage et parcourues de câbles épais : dans le cadre du plan rail, RFF mène des travaux titanesques. Après les travaux de sécurisation, ce sont les voies elles-mêmes qui seront reprises.

Les chutes de rocher occasionnent trop de retards et d’incidents

Les chutes de rocher sur les voies occasionnent trop souvent des incidents ou des retards. Pour une exploitation commerciale correcte, ce risque doit être diminué, voire supprimé. Depuis maintenant plus d’un mois, des équipes spécialisées dans des travaux acrobatiques ont donc entrepris de poser plus de 40000 mètres carrés de grillage. Après avoir débroussaillé les parois et décroché les éléments les plus instables, il leur faut forer la roche plus deux trois mètres pour y installer et y sceller les points d’ancrage. L’exercice est difficile, du fait du relief abrupt. Mais bien sanglés dans leur baudrier, suspendus à leurs cordes de rappel, les ouvriers avancent à un bon rythme.

Bientôt près de 300 ouvriers

Des travaux plus importants encore suivront bientôt. À la fin du mois d’août, ce seront ainsi près de 300 ouvriers qui procéderont au changement des rails, des traverses et à la réfection du ballast. Au total, c’est une vingtaine de tranchées rocheuses entre Brioude et Le Puy-en-Velay qui va être reprise.

Pendant ce temps, un service de substitution par cars a été mis en place.

Horaires TER Clermont-Ferrand – Le Puy du 14 mai au 7 juillet

Horaires TER Le Puy-en-Velay – Clermont-Ferrand du 8 juillet au 7 décembre

Le communiqué de RFF

Une remise à niveau du même genre commencera sur la ligne Le Puy-en-Velay – Firminy au second semestre 2013 (lire notre article sur tous les travaux en Haute-Loire), pour 35 millions € cette fois.

(Avec La Montagne).

Posted in Auvergne, Languedoc-Roussillon, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Grand Lyon : le point sur les projets pour développer les transports publics

Posted by ardsl sur 7 juillet 2012

Le réseau de transports collectifs de l’agglomération lyonnaise est en pleine évolution. La ligne B du métro B desservira la gare TER d’Oullins en décembre 2013. Le réseau de tramway va s’étendre avec les prolongements des T1, T3, T4 et la création du T5. Tour d’horizon.

Ligne B du métro

La construction du prolongement de la ligne B du métro de Gerland à Oullins aura marqué l’année 2011 avec le percement par un tunnelier du passage sous le Rhône.

La pose des voies est terminée dans le tunnel. Les travaux de raccordement et d’essais des équipements (ventilation, courants forts et faibles, voie ferrée…) nécessitent l’arrêt de l’alimentation électrique sur une partie de la ligne B. Du 12 au 16 août, la totalité de la ligne B ne fonctionnera pas à partir de 20h30. Un service de remplacement avec bus sera mis en place. La ligne B fonctionnera dans son intégralité pendant les soirs de match au stade de Gerland. Du 5 juillet au 31 août 2012, la ligne B est arrêtée uniquement du dimanche au jeudi à partir de 21h de la station Jean Macé à la station Stade de Gerland. Un service de remplacement avec bus toutes les 10 minutes est mis en place.

La mise en service est annoncée pour le 11 décembre 2013 associée à l’apparition d’un nouveau pôle multimodal gare d’Oullins où se connecteront trains, métro, bus. Un parc relais sera aussi construit.

La ligne B sera alors connectée à la gare d’Oullins desservie par les TER Perrache – Givors – Saint-Étienne – Firminy. Elle continuera alors de circuler en mode semi-automatique.

Mais le SYTRAL a d’ores et déjà anticipé son automatisation intégrale qui demandera la commande de nouvelles rames. Celle-ci pourrait être passée début 2016 pour une fin de livraison de 22 rames fin 2019. Les actuelles rames de la ligne B viendraient alors étoffer le parc dédié à la ligne A.

L’arrivée du métro à Oullins est une première étape pour le sud-ouest lyonnais. Fortement réclamée localement, une extension jusqu’aux Hôpitaux Sud, aux frontières de Pierre-Bénite et Saint-Genis-Laval, fait l’objet d’études mais la prise de décision ne semble pas proche, d’autant que le président du SYTRAL, Bernard Rivalta, lie l’intérêt de cette extension à une jonction avec le Tronçon Ouest du Périphérique (TOP).

Chiffres clés et calendrier

  • 222M€ de budget
  • 4 ans de travaux
  • 1,8 km de ligne nouvelle
  • 1,4 km de tunnel dont plus de 300 mètres sous le Rhône
  • 1 nouvelle station : Oullins gare avec 20000 voyageurs chaque jour
  • 15 minutes pour relier la station Part-Dieu et la station Gare d’Oullins
  • Lancement de l’opération : décembre 2005
  • Concertation publique : mars 2007
  • Enquête publique en janvier / février 2008
  • Déclaration d’utilité publique : 28 juillet 2008
  • Travaux de déviations de réseaux : décembre 2008 – juillet 2009
  • Début des travaux : juin 2009
  • Creusement du puits d’entrée et descente du tunnelier : été 2009 – été 2010
  • Baptême du tunnelier, début du creusement : 27 septembre 2010
  • Arrivée en Gare d’Oullins : 2 mars 2011
  • Installation de la signalisation, du pilotage automatique et aménagement de la station Gare d’Oullins, aménagements extérieurs : mi 2012 – fin 2013
  •  Mise en service : 11 décembre 2013

Ligne D du métro

La hausse incessante de la fréquentation de la ligne D, exigera aussi l’acquisition de six nouvelles rames à pilotage automatique intégral, livrables d’ici fin 2019.

Des lignes fortes à la périphérie de Lyon

Des axes forts de rocade figurent au Plan des Déplacements Urbains (PDU) de l’agglomération lyonnaise depuis 1997.

Les axes forts A 7 (Gerland – Lyon 8e – Villeurbanne – IUT Feyssine) et A8 (Vaulx-en-Velin – Vénissieux – Saint-Fons) se sont fait griller la politesse par d’autres projets ne figurant pas au PDU comme le tram à Eurexpo et à OL Land à Décines.

Le tram T1 reliera Confluence et Debourg

Les travaux du prolongement à Debourg (où passe le métro B) de la ligne T1 actuellement limitée à Montrochet sont en cours. Ils nécessitent la construction d’un nouveau pont sur le Rhône, le pont Raymond-Barre qui reliera la Confluence au 7e arrondissement. Ils doivent s’achever début 2014.

Chiffres clés et calendrier

  • 4 nouvelles stations : Musée des Confluences, Halle Tony Garnier, ÉNS Lyon et Debourg.
  • 64M€ de budget
  • 4 ans de travaux
  • 2,3km de ligne nouvelle
  • 4900 voyageurs supplémentaires par jour
  • 7 minutes de temps de parcours jusqu’à Debourg
  • 18km/h de vitesse commerciale
  • Lancement de l’opération : 15 octobre 2009
  • Concertation publique : mars-mai 2010
  • Enquête publique : 2 mai / 3 juin 2011
  • Déclaration d’utilité publique : novembre 2011
  • Travaux de déviations de réseaux : automne 2011 / juillet 2012
  • Début des travaux : mars 2012
  • Premiers essais : fin 2013
  • Mise en service : février 2014

Le pont Raymond Barre

  • Pose de la première pierre : novembre 2011
  • Pose de la travée centrale et des arcs : 1er trimestre 2013
  • Livraison : novembre 2013

Le tram à Eurexpo

D’ici fin 2012, la nouvelle branche de la ligne T2 reliera Bron à Eurexpo. L’extension se déconnectera de la ligne T2 au niveau de l’arrêt Alizés à Bron. La desserte d’Eurexpo en mode de transport dit lourd sera ainsi assurée. Le prochain salon Pollutec doit en profiter.

La ligne sera exploitée de Grange Blanche à Eurexpo sous le nom de T5 dès novembre 2012, puis prolongée jusqu’au rond point René Cassin à Chassieu (2014).

Triple objectif de desserte :

  1. de nombreux équipements du centre ville de Bron pourront bénéficier du tramway qui concernera directement plus de 7 000 habitants, 1 400 lycéens et 4 500 employés.
  2. des secteurs à forte activité économique comme le Parc d’activités du Chêne et la place Curial.
  3. Eurexpo. Avec 1 million de visiteurs chaque année, Eurexpo est un centre de congrès (60 événements/an) et un parc d’expositions (50 salons/an) à vocation internationale. Le tramway propose une alternative à un accès routier au site. Il permettra de désengorger le secteur et de réduire les nuisances liées au trafic.

Essais du tramway T5

  • Nuits des 6 et 7 août : à Grange Blanche de 1h30 à 4h.
  • Nuits du 16 août : d’Alizés à Eurexpo de 2h à 8h.
  • Nuits des 21 et 22 août : d’Alizés à Eurexpo de 2h à 4h.
  • À partir du 24 août : chaque semaine jusqu’à la mise en service, des essais auront lieu de 9h à 16h d’Alizés et Eurexpo.

Chiffres clés et calendrier

  • 4 nouvelles stations : De Tassigny – Curial, Lycée Jean-Paul Sartre, Parc du Chêne et Eurexpo.
  • 60M€ de budget
  • 20 mois de travaux
  • 3,8km de ligne nouvelle
  • 5000 voyageurs
  • 18 minutes de temps de parcours entre Grange Blanche et Eurexpo
  • 23km/h de vitesse commerciale
  • Fréquence : 10 minutes en heure de pointe.
  • Lancement de l’opération : janvier 2009
  • Concertation publique : octobre / novembre 2009
  • Enquête publique : juin / juillet 2010
  • Déclaration d’utilité publique : décembre 2010
  • Démarrage des travaux préparatoires : mars 2011
  • Travaux de plateforme : printemps 2011
  • Pose et soudure des premiers rails : été 2011
  • Fin des travaux : août 2012
  • Mise en service : novembre 2012.

Le tram T5 à Chassieu, puis à OL Land

La ligne T5 sera aussi prolongée jusqu’au rond-point René-Cassin à Chassieu.

Chiffres clés et calendrier

  • Budget de l’opération : 25,7 M€ HT
  • Longueur de l’extension : 1,7 km en double voie
  • Fréquence : 10 minutes en moyenne en heure de pointe
  • Concertation publique : décembre 2011
  • Enquête publique : fin 2012
  • Début des travaux : printemps 2013
  • Mise en service : premier semestre 2014

Ultérieurement, la ligne pourrait aussi être prolongée jusqu’au Grand Stade à Décines, qui sera à son ouverture desservi uniquement par une branche de la ligne T3.

Ligne ferroviaire Lyon – Trévoux

C’est un serpent de mer. Le projet consiste à relancer l’activité ferroviaire voyageurs entre Trévoux et la gare de Sathonay pour désenclaver le Val de Saône et la Côtière. La Région Rhône-Alpes soutient le dossier mais l’État ne l’a pas retenu en parmi ceux bénéficiant d’un financement dans le cadre du « Grenelle de l’Environnement ». La Région portait l’idée d’un tram train entre Trévoux et la gare de Sathonay.

Gare de la Part-Dieu

Malgré l’ouverture d’un onzième quai (le quai K) le 11 décembre 2011, la gare est saturée par un intense trafic TER et TGV. On envisage de construire des voies supplémentaires. Le sénateur maire de Lyon, Gérard Collomb, pense que la solution réside dans la construction d’une gare souterraine à la Part-Dieu.

Le T4 reliera Vénissieux à la Doua dès novembre 2013

Les travaux de la phase 2 de la ligne T4 de Jet d’eau (8e) à Part-Dieu Villette sont en cours. La nouvelle ligne sera connecté à la ligne T1 à la station Thiers qu’elle empruntera également jusqu’à la Doua.

Chiffres clés et calendrier

  • 78M€ de budget
  • 3 ans de travaux
  • 2,3km de ligne nouvelle
  • 3 nouvelles stations : Félix Faure, Manufacture Montluc et Lycée Colbert.
  • 6000 voyageurs quotidiens supplémentaires
  • 20 minutes de temps de parcours entre Gare de Vénissieux et Part-Dieu
  • 3 rames de tramway supplémentaires
  • Lancement de l’opération : juillet 2007
  • Concertation publique : novembre 2007
  • Enquête publique en janvier et février 2009
  • Déclaration d’utilité publique : 8 septembre 2009
  • Travaux de déviations de réseaux : novembre 2009
  • Premiers travaux d’ouvrages d’art : septembre 2010
  • Premiers travaux de voie : juin 2011
  • Soudure des premiers rails : octobre 2011
  • Fin des travaux de génie civil et des ouvrages d’art : avril 2012
  • Équipements et essais : janvier à novembre 2013
  • Mise en service : novembre 2013

Les travaux imposent l’interruption du T1 entre Liberté et Charpennes du 23 au 29 juillet 2012.

T3

Deux projets sont en cours sur la ligne de tramway T3. L’un concerne les aménagements pour faciliter l’exploitation commune de T3 et Rhônexpress. L’autre concerne la desserte du Grand Stade.

Aménagement de la ligne T3 pour faciliter l’exploitation commune avec Rhônexpress

La ligne de tramway T3, qui emprunte l’ancienne ligne de Chemin de Fer de l’Est lyonnais et relie Part-Dieu à Meyzieu ZI depuis 2006, compte en moyenne 31 000 voyages/jour. La réhabilitation d’une voie ferrée désaffectée pour réaliser un tramway périurbain est une première en France. Depuis 2010, T3 accueille Rhônexpress (liaison rapide entre l’aéroport Lyon Saint-Exupéry à la Part-Dieu) sur son infrastructure.

Des aménagements sont nécessaires et répondent à 4 raisons principales :

  1. La création de nouveaux équipements pour faire face à l’accroissement du trafic, notamment la saturation du parc relais de Meyzieu ZI et la surfréquentation de la ligne aux heures de pointe.
  2. La fiabilisation de l’exploitation commune, avec l’utilisation de Part-Dieu Sud (îlot Millon) : en cas d’incident d’exploitation, comme terminus pour les services de T3 et de Rhônexpress ; comme point de régulation de T3 et Rhônexpress après la mise en service du prolongement de la ligne T4 prévue pour fin 2013 ; la nécessité d‘améliorer la garantie du service autour du pôle multimodal de la Part-Dieu – pôle le plus important de l’agglomération lyonnaise, en forte croissance – où arrivent simultanément T3, T4 et Rhônexpress.
  3. Le redressement du tracé de T3 pour accueillir le prolongement de T4.
  4. L’amélioration de la desserte des grands équipements de l’Est de Lyon, pour accompagner le dynamisme de développement de cette partie de l’agglomération.

Le plus gros chantier est celui de Part-Dieu Sud, où l’on « redresse » le tracé de T3 (qui contournait l’ancien ilot Millon) et aménage une nouvelle plate-forme en créant une zone de manœuvre, une aire d’attente et un quai. Ces travaux nécessitent l’arrêt du T3 et de Rhônexpress entre le 13 octobre et le 11 novembre 2012. Ce chantier a débuté en mai 2012 et doit s’achever au printemps 2013.

Le chantier de Vaulx-en-Velin La Soie consiste en la création de 2 nouveaux quais. Les travaux ont lieu de mai à décembre 2012.

Le chantier de Meyzieu ZI consiste à prolonger la ligne sur 400 mètres et à créer un nouveau quai. Les travaux commenceront en juillet 2012 et dureront un an.

Le budget pour ce programme est de 19,9M€.

Desserte d’OL Land

Il s’agit de créer un débranchement de la ligne T3 sur 600 mètres environ pour desservir le grand stade. Les 4 voies partent en direction su Sud pour s’arrêter face à l’entrée principale du Grand Stade. Des services spéciaux seront organisés depuis Part-Dieu (en 20 minutes), La Soie (en 10 minutes) et Meyzieu ZI (en 10 minutes) pour acheminer environ 10000 spectateurs sur un créneau de 2 heures pour l’aller et environ une heure pour le retour. Le projet comporte la construction d’un ouvrage d’art qui permettra le passage, en trémie, de l’avenue Jean Jaurès (2×2 voies) à Décines sur une largeur de 130 mètres environ. Ainsi la circulation automobile passera sous la plateforme du tramway.

Les travaux débuteront à l’été 2012 pour une durée de 14 mois. La mise en service est annoncé pour le printemps 2014.

Le budget pour ce programme est de 33,7M€.

Télécharger le dossier de presse du SYTRAL

(Avec Le Progrès et lyoncapitale.fr).

Posted in Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :