ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Guéret’

L’État supprime l’Intercités Lyon – Bordeaux à compter du 9 décembre !

Posted by ardsl sur 14 octobre 2012

Une rame X72500.

L’État semble vouloir faire des économies sur les dessertes Intercités. Première victime : le Lyon – Bordeaux, supprimé à partir du 9 décembre 2012 !

Le train Intercités Lyon – Bordeaux fait partie des trains d’équilibre du territoire. Il desserte Roanne (38300 habitants), Gannat (6100 habitants), Commentry (6900 habitants), Montluçon (40300 habitants), Guéret (14900 habitants), Saint-Sulpice-Laurière (900 habitants), Limoges (141600 habitants), Thiviers (3300 habitants), Périgueux (30600 habitants), Mussidan (2900 habitants), Coutras (8100 habitants) et Libourne (24500 habitants).

Jusqu’au 8 décembre 2012, la desserte est assurée grâce à des rames X72500 (autorails thermiques Alstom pouvant circuler jusqu’à 160km/h) louées aux Régions Limousin (en version bicaisses de 150 places) et Rhône-Alpes (en version tricaissses de 228 places) aux horaires suivants :

  • 4480/1 (quotidien) : Bordeaux 10h44 – Libourne 11h04/05 – Coutras 11h14/15 – Mussidan 11h34/35 – Périgueux 11h55/12h01 – Thiviers 12h33/34 – Limoges 13h21/28 – Saint-Sulpice-Laurière 13h45/53 – Guéret 14h25/27 – Montluçon 15h20/22 – Commentry 15h32/33 – Gannat 16h18/24 – Roanne 17h12/14 – Part-Dieu 18h20/23 – Perrache 18h31.
  • 4580/1 (sauf les dimanches et fêtes) : Perrache 12h29 – Part-Dieu 12h37/40 – Roanne 13h44/46 – Gannat 14h38/45 – Commentry 15h28/30 – Montluçon 15h41/44 – Guéret 16h37/39 – Saint-Sulpice-Laurière 17h18/27 – Limoges 17h49/18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/13 – Mussidan 19h33/34 – Coutras 19h52/53 – Libourne 20h04/05 – Bordeaux 20h24.
  • 4584/5 (les dimanches et fêtes) : Perrache 12h29 – Part-Dieu 12h37/40 – Roanne 13h44/46 – Gannat 14h38/45 – Commentry 15h28/30 – Montluçon 15h41/44 – Guéret 16h37/39 – Saint-Sulpice-Laurière 17h18/27 – Limoges 17h49/18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/24 – Mussidan 19h43/44 – Coutras 20h03/10 – Libourne 20h22/23 – Bordeaux 20h49.

À partir du 9 décembre 2012, il n’y aura plus aucun train direct entre Roanne et Libourne. Pour effectuer le trajet Lyon – Bordeaux en train direct, il ne restera plus qu’un aller-retour quotidien assuré en TGV (lire). Malgré la convention entre l’État et SNCF qui devait pérenniser les dessertes ferroviaires d’équilibre du territoire, l’État a pris une mesure radicale pour le service 2013. L’Intercités Lyon – Bordeaux va disparaître ! L’État maintient un aller-retour quotidien Intercités uniquement entre Limoges et Bordeaux aux horaires suivants :

  • 4480 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Bordeaux 9h23 – Libourne – Coutras – Mussidan – Périgueux 10h44/50 – Thiviers 11h23 – Limoges 12h08.
  • 4482 (le week-end et fêtes) : Bordeaux 9h28 – Libourne – Coutras – Mussidan – Périgueux 10h44/50 – Thiviers 11h20 – Limoges 12h08.
  • 4581 (quotidien) : Limoges 18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/19 – Mussidan – Coutras – Libourne – Bordeaux 20h47.

Selon nos informations, les Régions Limousin, Auvergne et Rhône-Alpes n’ont aucunement l’intention de mettre en place une desserte de substitution face au désengagement de l’État. En conséquence à compter du 9 décembre 2012, il n’y aura plus aucun train direct entre Lyon et Limoges, entre Roanne et Gannat ainsi qu’entre Gannat et Guéret ! Il n’est même pas dit que les 3 Régions impactées demandent l’application de la loi de la SRU.

Cette décision de l’État évite tout débat sur le matériel roulant utilisé pour les dessertes Intercités, sur l’ouverture à la concurrence des dessertes d’équilibre du territoire ou sur le choix entre l’autocar ou le train. Les voyageurs souhaitant traverser le Massif Central d’Est en Ouest n’auront pas d’autre choix possible que la voiture. Or, la fin de la desserte ferroviaire directe Lyon – Limoges – Bordeaux devrait coïncider avec l’achèvement de l’A89 …

Publicités

Posted in Matériel, Politique, Service 2012, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Guillaume Pépy : « il faut sauver les trains Intercités »

Posted by ardsl sur 13 octobre 2012

Les trains de nuits sont menacés de disparition. La liaison Genève – Hendaye pourrait disparaître au service 2013.

Auditionné le 10 octobre 2012 par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire du Sénat, le président de SNCF a lancé un cri d’alarme sur la pérennité des Trains d’équilibre du territoire (Intercités). Il faudrait mobiliser deux à trois milliards d’euros sur dix ans pour renouveler le matériel roulant. Le service 2013 pourrait être marqué par la suppression des lignes Lyon – Bordeaux, Genève – Hendaye et Marseille – Clermont-Ferrand.

Entre des TGV et les TER qui se sont modernisées ces dix dernières années, il y a les trains d’équilibre du territoire, aussi appelés Intercités – empruntés quotidiennement par 100000 passagers – qui continuent à chercher leur voie.

On pensait qu’ils l’avaient trouvé après la signature en décembre 2010 d’une convention de trois ans entre SNCF et l’État, qui devenait ainsi leur autorité organisatrice. Mais visiblement, de nombreux problèmes restent en suspens pour la quarantaine de lignes Intercités que compte le réseau français.

L’État a décidé de supprimer au service 2013 la liaison Lyon – Bordeaux (qui dessert Roanne). La liaison Marseille – Clermont-Ferrand va être supprimé sur le parcours le plus fréquenté entre Nîmes et Marseille. Le train de nuit Genève – Hendaye (qui dessert Lyon et Valence) est menacé de disparition. La relation Lyon – Tours (qui dessert Roanne) est maintenue, mais les temps de parcours sont revus à la hausse.

Guillaume Pépy, président de SNCF a déclaré aux sénateurs lors de son audition le 10 octobre 2012 : « les trains Intercités sont en fin de vie. C’est un sujet lourd puisque l’on parle de deux à trois milliards d’euros de matériel roulant à renouveler dans les dix ans« .

Une facture qui pourrait varier en fonction de la solution adoptée. Soit l’achat de matériel neuf qui pourrait, comme le suggéraient récemment Bombardier et Alstom, être puisé dans les méga-commandes Regiolis et de Regio 2N, trains régionaux qui moyennant quelques adaptations, pourraient être exploités sur de plus longue distance.

Soit la transformation des rames TGV de première génération. Une idée qui, selon l’AFP, serait sérieusement évoquée au sein de SNCF. Elle aurait l’avantage de doter à moindre coût certaines régions de TGV « Canada dry » comme les avait appelés Guillaume Pépy. Mais pas sûr que cela fasse rire les élus régionaux.

Augmenter la taxation des sociétés d’autoroute

Autre sujet d’inquiétude pour le patron de SNCF, le budget d’exploitation de ces trains Intercités qui est pour l’instant abondé à hauteur de 15%, soit 35 millions d’euros par les péages autoroutiers, et à 85% par une taxe sur les activités ferroviaires de SNCF. « Cette répartition doit pouvoir évoluer parce que la partie autoroutière est très faible, et plafonnée, ce qui veut dire que la partie ferroviaire augmente d’année en année« , a-t-il indiqué, ajoutant, « il me semble que cela mériterait de la part du Parlement un réexamen« .

Une proposition qui ne fait pas rire non plus les sociétés d’autoroute : dans un communiqué, elles ont soulignent qu’une telle mesure reviendrait « à augmenter encore la fiscalité pesant sur les utilisateurs d’autoroutes » et ont rappelé que « 38% des montants acquittés par les automobilistes sont reversés à l’État sous la forme de taxes et d’impôts divers« .

« La proposition du président de la SNCF, si elle était acceptée par le Parlement, viendrait à l’encontre du double objectif affiché par l’État de non augmentation de la charge fiscale pesant sur les Français, et de modération des tarifs des services publics« , ont-elles prévenu.

(Avec mobilicites.com).

Posted in Autoroutes, Auvergne, Drôme, Genève, Languedoc-Roussillon, Loire, Matériel, Politique, Provence, Rhône, Service 2013, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Rochelle : au port de la Pallice, c’est le train-train quotidien

Posted by ardsl sur 4 août 2012

L’activité d’OFP La Rochelle, filiale du port chargée du transport ferroviaire, ne cesse de s’accroître. En 2012, un train part ou arrive chaque jour à la Pallice. OFP La Rochelle prend des parts de marché à son concurrent, Fret SNCF.

Dommage qu’il n’y ait plus de vaches à La Rochelle, elles auraient eu de quoi chasser leur ennui en broutant le long de la voie ferrée. De plus en plus de trains font en effet l’aller-retour entre le port de commerce de la Pallice et le reste du pays. De deux trains par semaines en 2011, OFP (Opérateur ferroviaire portuaire) La Rochelle, premier opérateur ferroviaire portuaire en France, filiale de Port Atlantique La Rochelle et du groupe Euro Cargo Rail, est passé cette année à un train quotidien. La société prévoit ainsi de transporter en 2012 près de 250000 tonnes de marchandises.

Nouveaux débouchés

Cette progression s’explique par des nouveaux trafics de céréales, pour le groupe Sica Atlantique et le groupe Soufflet, et de produits pétroliers, pour le compte de Picoty. « Nous participerons cet été, pour le groupe Soufflet, à la campagne dite « de dégagement », soit entre 20000 et 30000 tonnes de céréales à transporter. Pour Sica Atlantique, cela concernera la campagne 2012-2013, nous ne connaissons donc pas encore le volume. Enfin, pour Picoty, le volume de produits pétroliers sera à peu près semblable à ce qu’il était, environ 40000 à 45000 tonnes. Seulement le groupe procède à une réorganisation de ses flux : il passe de deux destinations, Guéret (Creuse) et Chasseneuil-du-Poitou (Vienne), à trois, avec le dépôt de Bouchemaine (Maine-et-Loire) qui s’ajoute », explique Philippe Guillard, directeur des opérations portuaires au sein de Port Atlantique La Rochelle.

À l’aller et au retour

OFP La Rochelle ne se contentera plus de faire partir des trains remplis de marchandises depuis le terminal portuaire, il en fera venir. Chargés de pâte à papier à destination de Saint-Romain-en-Gal (Rhône), les wagons reviendront à La Rochelle avec des bouteilles, pour le compte d’Owen-Illinois, leader mondial de l’emballage verrier. « Nous transportions déjà en 2011 de la pâte à papier vers Saint-Romain-en-Gal. Mais assurer le retour avec une autre cargaison, qui plus est une marchandise différente pour un client différent, est une nouveauté », souligne Philippe Guillard.

Un résultat équilibré

OFP La Rochelle, qui reste un outil au service du développement du port de commerce « dans l’esprit du Grenelle de l’Environnement », grignote ainsi un peu plus le marché de Fret SNCF, autre opérateur ferroviaire à La Rochelle. Le transporteur estime aussi, sans avoir de chiffres précis à livrer, réduire le nombre de camions sur la route, principalement pour le trafic des céréales et des emballages verriers.

Cette hausse de l’activité ferroviaire ne nécessitera pas de nouvelles infrastructures, le port avait pris les devants. « Nous avons investi 10 millions d’euros, de 2009 à 2011, pour remettre le réseau en état et fluidifier la desserte à l’intérieur du port, de manière à développer la productivité. Maintenant, un train par jour, cela signifie plus de locomotives, plus de conducteurs et plus d’agents de manœuvre, donc de nouveaux emplois », remarque le directeur des opérations portuaires.

OFP La Rochelle compte déjà une quinzaine d’employés. La société a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 1,6 million d’euros. « Avec un résultat équilibré, ce qui, pour une première année d’activité sur le marché du fret ferroviaire, est déjà une performance », estime Philippe Guillard.

(Avec Sud Ouest).

Posted in Fret | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Service 2012 : Lyon – Limoges – Bordeaux

Posted by ardsl sur 8 février 2012

La desserte ferroviaire entre Lyon, Limoges et Bordeaux comporte un unique aller-retour quotidien. Les horaires de départ et d’arrivée à Lyon permettent de nombreuses correspondances vers le reste de la Région Rhône-Alpes.

L’État est autorité organisatrice de cette desserte au titre des trains d’équilibre du territoire (TET). Ces trains circulent sous le label Intercités SNCF.

Sens Bordeaux > Lyon

L’Intercités 4480/1 circule avec l’horaire suivant : Bordeaux 10h44 – Libourne 11h03/04 – Coutras 11h14/15 – Mussidan 11h34/35 – Périgueux 11h55/12h01 – Thiviers 12h33/34 – Limoges 13h21/28 – Saint-Sulpice 13h45/53 – Guéret 14h25/27 – Montluçon 15h22 – Commentry 15h32/33 – Gannat 16h18/24 – Roanne 17h12/14 – Part-Dieu 18h20/23 – Perrache 18h31.

Correspondance à Roanne pour Saint-Étienne à 17h24 du lundi au vendredi et 18h22 le week-end (arrivées respectivement à 18h38 et 19h36).

Correspondances à Lyon Part-Dieu pour :

  • Bourg-en-Bresse à 18h34 (arrivée à 19h17).
  • Narbonne à 18h36 (arrivée à 21h31).
  • Genève à 18h38 (arrivée à 20h27).
  • Chambéry à 18h40 (arrivée à 19h58).
  • Grenoble à 18h44 du lundi au vendredi et 19h14 le week-end (arrivées respectives à 20h13 et 20h37).
  • Marseille à 19h06 (arrivée à 20h46).
  • Annecy à 19h08 (arrivée à 20h59)
  • Valence à 19h20 (arrivée à 20h26).

Correspondances à Lyon Perrache pour Valence à 18h40 sauf le samedi (arrivée à 19h52).

Sens Lyon > Bordeaux

L’Intercités 4582/3 circule du lundi au samedi (sauf fêtes) avec l’horaire suivant : Perrache 12h29 – Part-Dieu 12h37/40 – Roanne 13h44/46 – Gannat 14h38/45 – Commentry 15h28/30 – Montluçon 15h41/44 – Guéret 16h37/39 – St Sulpice 17h18/26 – Limoges 17h49/18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/16 – Mussidan 19h35/36 – Coutras 19h57/58 – Libourne 20h13/14 – Bordeaux 20h36.

L’Intercités 4586/7 circule le dimanche et fêtes avec l’horaire suivant : Perrache 12h29 – Part-Dieu 12h37/40 – Roanne 13h44/46 – Gannat 14h38/45 – Commentry 15h28/30 – Montluçon 15h41/44 – Guéret 16h37/39 – St Sulpice 17h18/26 – Limoges 17h49/18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/20 – Mussidan 19h42/43 – Coutras 20h05/06 – Libourne 20h17/18 – Bordeaux 20h39.

Correspondance depuis Saint-Étienne avec un départ à 12h22 (pour une arrivée à Roanne à 13h38).

Pour prendre, ce train en correspondances à Lyon Part-Dieu, il faut partir de :

  • Narbonne à 8h55 (arrivée à 11h50).
  • Annecy à 9h00 (arrivée à 10h52) du lundi au vendredi, à 10h00 (arrivée à 11h52) le samedi et à 10h00 (arrivée à 12h10 en car) le dimanche.
  • Genève à 9h29 (arrivée à 11h22).
  • Valence à 9h34 (arrivée à 10h40) le week-end et à 10h29 (arrivée à 11h40) du lundi au vendredi.
  • Chambéry à 10h02 (arrivée à 11h20) du lundi au vendredi et à 11h02 (arrivée à 12h20) le week-end.
  • Grenoble à 10h26 (arrivée à 11h46).
  • Marseille à 10h42 (arrivée à 12h24).
  • Bourg-en-Bresse à 10h45 (arrivée à 11h26).

Une desserte perturbée par des travaux

Les Intercités 4480/1 et 4582/3 circulent uniquement entre Bordeaux et Limoges :

  • du lundi au vendredi du 20 au 29 février.
  • jeudi 1er, vendredi 2 et du lundi au vendredi du 19 au 30 mars.
  • du lundi 2 au vendredi 6, du mardi 10 au vendredi 13 et du lundi 16 au vendredi 20 avril.

Posted in Auvergne, Loire, Rhône, Service 2012, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :