ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Intercités’

L’État supprime l’Intercités Lyon – Bordeaux à compter du 9 décembre !

Posted by ardsl sur 14 octobre 2012

Une rame X72500.

L’État semble vouloir faire des économies sur les dessertes Intercités. Première victime : le Lyon – Bordeaux, supprimé à partir du 9 décembre 2012 !

Le train Intercités Lyon – Bordeaux fait partie des trains d’équilibre du territoire. Il desserte Roanne (38300 habitants), Gannat (6100 habitants), Commentry (6900 habitants), Montluçon (40300 habitants), Guéret (14900 habitants), Saint-Sulpice-Laurière (900 habitants), Limoges (141600 habitants), Thiviers (3300 habitants), Périgueux (30600 habitants), Mussidan (2900 habitants), Coutras (8100 habitants) et Libourne (24500 habitants).

Jusqu’au 8 décembre 2012, la desserte est assurée grâce à des rames X72500 (autorails thermiques Alstom pouvant circuler jusqu’à 160km/h) louées aux Régions Limousin (en version bicaisses de 150 places) et Rhône-Alpes (en version tricaissses de 228 places) aux horaires suivants :

  • 4480/1 (quotidien) : Bordeaux 10h44 – Libourne 11h04/05 – Coutras 11h14/15 – Mussidan 11h34/35 – Périgueux 11h55/12h01 – Thiviers 12h33/34 – Limoges 13h21/28 – Saint-Sulpice-Laurière 13h45/53 – Guéret 14h25/27 – Montluçon 15h20/22 – Commentry 15h32/33 – Gannat 16h18/24 – Roanne 17h12/14 – Part-Dieu 18h20/23 – Perrache 18h31.
  • 4580/1 (sauf les dimanches et fêtes) : Perrache 12h29 – Part-Dieu 12h37/40 – Roanne 13h44/46 – Gannat 14h38/45 – Commentry 15h28/30 – Montluçon 15h41/44 – Guéret 16h37/39 – Saint-Sulpice-Laurière 17h18/27 – Limoges 17h49/18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/13 – Mussidan 19h33/34 – Coutras 19h52/53 – Libourne 20h04/05 – Bordeaux 20h24.
  • 4584/5 (les dimanches et fêtes) : Perrache 12h29 – Part-Dieu 12h37/40 – Roanne 13h44/46 – Gannat 14h38/45 – Commentry 15h28/30 – Montluçon 15h41/44 – Guéret 16h37/39 – Saint-Sulpice-Laurière 17h18/27 – Limoges 17h49/18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/24 – Mussidan 19h43/44 – Coutras 20h03/10 – Libourne 20h22/23 – Bordeaux 20h49.

À partir du 9 décembre 2012, il n’y aura plus aucun train direct entre Roanne et Libourne. Pour effectuer le trajet Lyon – Bordeaux en train direct, il ne restera plus qu’un aller-retour quotidien assuré en TGV (lire). Malgré la convention entre l’État et SNCF qui devait pérenniser les dessertes ferroviaires d’équilibre du territoire, l’État a pris une mesure radicale pour le service 2013. L’Intercités Lyon – Bordeaux va disparaître ! L’État maintient un aller-retour quotidien Intercités uniquement entre Limoges et Bordeaux aux horaires suivants :

  • 4480 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Bordeaux 9h23 – Libourne – Coutras – Mussidan – Périgueux 10h44/50 – Thiviers 11h23 – Limoges 12h08.
  • 4482 (le week-end et fêtes) : Bordeaux 9h28 – Libourne – Coutras – Mussidan – Périgueux 10h44/50 – Thiviers 11h20 – Limoges 12h08.
  • 4581 (quotidien) : Limoges 18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/19 – Mussidan – Coutras – Libourne – Bordeaux 20h47.

Selon nos informations, les Régions Limousin, Auvergne et Rhône-Alpes n’ont aucunement l’intention de mettre en place une desserte de substitution face au désengagement de l’État. En conséquence à compter du 9 décembre 2012, il n’y aura plus aucun train direct entre Lyon et Limoges, entre Roanne et Gannat ainsi qu’entre Gannat et Guéret ! Il n’est même pas dit que les 3 Régions impactées demandent l’application de la loi de la SRU.

Cette décision de l’État évite tout débat sur le matériel roulant utilisé pour les dessertes Intercités, sur l’ouverture à la concurrence des dessertes d’équilibre du territoire ou sur le choix entre l’autocar ou le train. Les voyageurs souhaitant traverser le Massif Central d’Est en Ouest n’auront pas d’autre choix possible que la voiture. Or, la fin de la desserte ferroviaire directe Lyon – Limoges – Bordeaux devrait coïncider avec l’achèvement de l’A89 …

Publicités

Posted in Matériel, Politique, Service 2012, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Guillaume Pépy : « il faut sauver les trains Intercités »

Posted by ardsl sur 13 octobre 2012

Les trains de nuits sont menacés de disparition. La liaison Genève – Hendaye pourrait disparaître au service 2013.

Auditionné le 10 octobre 2012 par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire du Sénat, le président de SNCF a lancé un cri d’alarme sur la pérennité des Trains d’équilibre du territoire (Intercités). Il faudrait mobiliser deux à trois milliards d’euros sur dix ans pour renouveler le matériel roulant. Le service 2013 pourrait être marqué par la suppression des lignes Lyon – Bordeaux, Genève – Hendaye et Marseille – Clermont-Ferrand.

Entre des TGV et les TER qui se sont modernisées ces dix dernières années, il y a les trains d’équilibre du territoire, aussi appelés Intercités – empruntés quotidiennement par 100000 passagers – qui continuent à chercher leur voie.

On pensait qu’ils l’avaient trouvé après la signature en décembre 2010 d’une convention de trois ans entre SNCF et l’État, qui devenait ainsi leur autorité organisatrice. Mais visiblement, de nombreux problèmes restent en suspens pour la quarantaine de lignes Intercités que compte le réseau français.

L’État a décidé de supprimer au service 2013 la liaison Lyon – Bordeaux (qui dessert Roanne). La liaison Marseille – Clermont-Ferrand va être supprimé sur le parcours le plus fréquenté entre Nîmes et Marseille. Le train de nuit Genève – Hendaye (qui dessert Lyon et Valence) est menacé de disparition. La relation Lyon – Tours (qui dessert Roanne) est maintenue, mais les temps de parcours sont revus à la hausse.

Guillaume Pépy, président de SNCF a déclaré aux sénateurs lors de son audition le 10 octobre 2012 : « les trains Intercités sont en fin de vie. C’est un sujet lourd puisque l’on parle de deux à trois milliards d’euros de matériel roulant à renouveler dans les dix ans« .

Une facture qui pourrait varier en fonction de la solution adoptée. Soit l’achat de matériel neuf qui pourrait, comme le suggéraient récemment Bombardier et Alstom, être puisé dans les méga-commandes Regiolis et de Regio 2N, trains régionaux qui moyennant quelques adaptations, pourraient être exploités sur de plus longue distance.

Soit la transformation des rames TGV de première génération. Une idée qui, selon l’AFP, serait sérieusement évoquée au sein de SNCF. Elle aurait l’avantage de doter à moindre coût certaines régions de TGV « Canada dry » comme les avait appelés Guillaume Pépy. Mais pas sûr que cela fasse rire les élus régionaux.

Augmenter la taxation des sociétés d’autoroute

Autre sujet d’inquiétude pour le patron de SNCF, le budget d’exploitation de ces trains Intercités qui est pour l’instant abondé à hauteur de 15%, soit 35 millions d’euros par les péages autoroutiers, et à 85% par une taxe sur les activités ferroviaires de SNCF. « Cette répartition doit pouvoir évoluer parce que la partie autoroutière est très faible, et plafonnée, ce qui veut dire que la partie ferroviaire augmente d’année en année« , a-t-il indiqué, ajoutant, « il me semble que cela mériterait de la part du Parlement un réexamen« .

Une proposition qui ne fait pas rire non plus les sociétés d’autoroute : dans un communiqué, elles ont soulignent qu’une telle mesure reviendrait « à augmenter encore la fiscalité pesant sur les utilisateurs d’autoroutes » et ont rappelé que « 38% des montants acquittés par les automobilistes sont reversés à l’État sous la forme de taxes et d’impôts divers« .

« La proposition du président de la SNCF, si elle était acceptée par le Parlement, viendrait à l’encontre du double objectif affiché par l’État de non augmentation de la charge fiscale pesant sur les Français, et de modération des tarifs des services publics« , ont-elles prévenu.

(Avec mobilicites.com).

Posted in Autoroutes, Auvergne, Drôme, Genève, Languedoc-Roussillon, Loire, Matériel, Politique, Provence, Rhône, Service 2013, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés samedi 13 octobre

Posted by ardsl sur 13 octobre 2012

Trains supprimés

  • TER 894212 (Besançon Viotte 7h07 – Dijon 8h33) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 17402/3 (Château-Arnoux 10h12 – Briançon 12h44) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 886216/7 (Perrache 10h31 – Firminy 11h50) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886218/9 (Perrache 11h31 – Firminy 12h50) : supprimé uniquement entre Givors et Firminy, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 886270/1 (Firminy 11h38 – Perrache 12h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TGV 6694/5 (Saint-Étienne 12h13 – Paris 15h03) même motif.
  • TER 886720/1 (Part-Dieu 12h24 – Saint-Étienne 13h10) même motif.
  • TER 886272/3 (Firminy 12h38 – Perrache 13h57) même motif.
  • TER 886222/3 (Perrache 13h31 – Firminy 14h50) même motif.
  • TER 886830/1 (Firminy 13h38 – Perrache 14h57) : supprimé uniquement entre Firminy et Givors, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TGV 5184/5 (Nice 14h27 – Lille Europe 22h03) : supprimé uniquement entre Lyon et Lille, en raison d’un incident technique sur le train.

Trains retardés

1h15 de retard pour :

  • le TGV 6972 (Annecy 12h31 – Paris 16h11) en raison de la présence d’un bagage non identifié.
  • le TGV 6628 (Part-Dieu 18h04 – Paris 20h11) en raison d’un incident technique sur le train.

1h de retard pour :

  • le TGV 6818/9 (Genève 12h42 – Nice 19h05) en raison d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TGV 5372/3 (Marseille 14h44 – Nantes 20h48) en raison de difficultés lors de la préparation du train et d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TGV 5370/1 (Marseille 14h44 – Rennes 21h01) en raison de difficultés lors de la préparation du train et d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TER 17721 (Part-Dieu 15h20 – Marseille 18h54) en raison de la panne d’un autre train. Arrêts à Montélimar, Pierrelatte, Bollène et Orange supprimés. Train détourné par la rive droite.

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48) en raison d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TER 889980/1 (Part-Dieu 12h06 – Le Puy-en-Velay 14h23) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TGV 5028/9 (Perpignan 13h18 – Lille Europe 20h07) en raison d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TGV 9868/9 (Perpignan 13h18 – Bruxelles 20h57) en raison d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TGV 4852/3 (Marseille 15h14 – Strasbourg 20h46) en raison d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TER 883752 (Gières 17h24 – Saint-Marcellin 18h26) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Voreppe.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 885112/3 (Valence 5h24 – Chambéry 8h02) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9260 (Lausanne 6h22 – Paris 10h11) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5376/7 (Marseille 15h42 – Le Havre 22h01) en raison d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TGV 5380/1 (Montpellier 16h28 – Nantes 23h08) en raison d’un incident technique sur le train.

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 5312/3 (Nantes 7h05 – Marseille 13h17) en raison d’un accident de personne. Arrêt au Mans supprimé.
  • le TGV 5358/9 (Rennes 7h07 – Marseille 13h17) en raison d’un accident de personne. Arrêt au Mans supprimé.
  • le TGV 9826/7 (Bruxelles 10h21 – Nice 18h05) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 5164/5 (Lille Europe 10h26 – Nice 18h05) même motif.
  • le TER 886821 (Saint-Étienne 11h50 – Part-Dieu 12h36) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 17404/5 (Château-Arnoux 14h27 – Briançon 17h13).
  • l’IC 4506/7 (Part-Dieu 15h08 – Nantes 22h12) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886276/7 (Firminy 15h38 – Perrache 16h57) en raison de l’attente d’un personnel.

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43).
  • le TGV 9772 (Genève 13h42 – Paris 16h49) en raison de la présence d’un bagage non identifié.
  • le TGV 5474/5 (Montpellier 17h02 – Strasbourg 22h49) en raison de travaux.
  • le TGV 6876 (Nice 17h27 – Dijon 23h40) en raison d’un voyageur malade à bord.
  • le TER 96570/1 (Genève 17h29 – Part-Dieu 19h22) en raison des correspondances à Bellegarde et de l’intervention des forces de l’ordre.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 886171 (Valence 5h55 – Marseille 8h38) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 17706 (Marseille 7h06 – Part-Dieu 10h40) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 5404/5 (Strasbourg 11h10 – Marseille 17h21) en raison d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TGV 9773 (Paris 12h11 – Genève 15h27) en raison d’un dérangement d’installation. 
  • le TGV 9828/9 (Bruxelles 12h18 – Marseille 17h47) en raison d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TER 96510/1 (Part-Dieu 12h38 – Genève 14h27).
  • le TGV 5028/9 (Lille Europe 13h03 – Marseille 17h47) en raison d’un dégagement de fumée sur un train. Par mesure de sécurité, certaines vérifications techniques ont été nécessaires. Le trafic a été interrompu entre Piolenc et Allan. Il a repris normalement à 16h25.
  • le TER 17532/3 (Annecy 15h37 – Valence 18h46).
  • le TER 885374 (Gières 17h31 – Saint-André-le-Gaz 18h46) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TGV 6696/7 (Saint-Étienne 18h13 – Paris 21h03) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6630 (Part-Dieu 19h04 – Paris 21h03) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17816 (Part-Dieu 19h20 – Dijon 21h19) même motif.
  • le TGV 6632 (Part-Dieu 20h04 – Paris 22h07) en raison de l’attente d’un personnel et d’un incident technique sur le train.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 4822/3 (Strasbourg 6h11 – Marseille 11h46) en raison de travaux.
  • le TER 18501 (Part-Dieu 6h40 – Modane 9h17) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 5110/1 (Lille Flandres 6h55 – Marseille 12h22) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17970/1 (Part-Dieu 7h08 – Annecy 8h59) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 9810/1 (Bruxelles 7h10 – Marseille 12h22) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 886712/3 (Part-Dieu 9h24 – Saint-Étienne 10h10) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 886266/7 (Firminy 9h38 – Perrache 10h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 886610 (Part-Dieu 12h12 – Roanne 13h30) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 6618 (Part-Dieu 13h04 – Paris 15h03) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 884521 (Bellegarde 14h09 – Évian 15h30) en raison de la correspondance avec le 96510/1.
  • le TER 884620/1 (Bellegarde 14h09 – Saint-Gervais 15h55) même motif.
  • le TER 884670/1 (Saint-Gervais 16h03 – Bellegarde 17h51).
  • le TER 884580 (Évian 16h34 – Bellegarde 17h51) en raison de la réutilisation de la rame du 884670/1.
  • le TER 875716/7 (Clermont-Ferrand 16h55 – Part-Dieu 19h20) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17964/5 (Annecy 19h00 – Part-Dieu 20h52) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 4640/1 (Strasbourg 19h08 – Part-Dieu 23h14) en raison de travaux.

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés vendredi 12 octobre

Posted by ardsl sur 12 octobre 2012

Trains supprimés

  • TER 885405 (Saint-André-le-Gaz 5h55 – Gières 7h10) : supprimé uniquement entre Grenoble et Gières, en raison de la panne d’un autre train.
  • TER 885407 (Saint-André-le-Gaz 6h25 – Gières 7h39) : supprimé uniquement entre Grenoble et Gières, en raison de la panne d’un autre train.
  • TER 885313 (Perrache 7h15 – Gières 9h25) : supprimé uniquement entre Grenoble et Gières.
  • TER 885408 (Gières 7h21 – Rives 8h26) : supprimé uniquement entre Gières et Grenoble, en raison de la réutilisation de la rame du 885405.
  • TER 17612 (Grenoble 8h24 – Part-Dieu 9h46) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 17603.
  • le TER 17402/3 (La Brillane 9h59 – Briançon 12h44) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 17613 (Part-Dieu 10h14 – Grenoble 11h33) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 17612.
  • TER 886120 (Valence 15h08 – Mâcon 17h25) : supprimé uniquement entre Perrache et Mâcon, en raison de l’intervention des forces de l’ordre des forces de l’ordre.
  • TER 885148/9 (Grenoble 15h37 – Chambéry 16h36) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 883738/9.
  • TER 887339 (Perrache 16h19 – Gières 18h21) : supprimé uniquement entre Grenoble et Gières en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • TER 17534/5 (Annecy 16h41 – Valence 19h46) : supprimé uniquement entre Grenoble et Valence, en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 96646/7 (Genève 16h42 – Valence 20h18) : supprimé uniquement entre Chambéry et Valence.
  • TER 17365 (Romans-sur-Isère 17h54 – Gap 20h42) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 880698 (Briançon 17h56 – Gap 19h10) même motif.
  • TER 883760/1 (Chambéry 17h58 – Grenoble 18h58).
  • TER 883766/7 (Chambéry 18h24 – Valence 21h20) : supprimé uniquement entre Chambéry et Grenoble.
  • TER 885378 (Gières 18h31 – Saint-André-le-Gaz 19h50) : supprimé uniquement entre Gières et Grenoble en raison de la réutilisation de la rame du 887339.
  • TER 885174/5 (Grenoble 18h37 – Chambéry 19h36) en raison de la panne d’un autre train.
  • TER 887349 (Perrache 18h49 – Saint-André-le-Gaz 19h47) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885370.
  • TER 17594/5 (Valence 20h14 – Annecy 23h17) : supprimé uniquement entre Valence et Grenoble, en raison de la réutilisation de la rame du 17534/5.
  • TER 887350 (Saint-André-le-Gaz 20h18 – Perrache 21h11) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 887349.
  • TER 880697 (Gap 21h25 – Briançon 22h38) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 887361 (Perrache 21h49 – Saint-André-le-Gaz 22h47).
  • TER 17598/9 (Valence 22h14 – Grenoble 23h29) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 17540/1.

Trains retardés

2h de retard pour le TER 17534/5 (Annecy 16h41 – Grenoble 18h27) en raison d’un incident technique sur le train.

1h30 de retard pour l’ICN 614 (Bâle 9h03 – Genève aéroport 11h56) en raison d’un dérangement à la ligne de contact.

1h15 de retard pour :

  • le TGV 9828/9 (Bruxelles 12h18 – Marseille 17h47) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5028/9 (Lille Europe 13h03 – Marseille 17h47) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17538/9 (Annecy 17h37 – Valence 20h46).
  • le TER 883768/9 (Chambéry 18h58 – Saint-Marcellin 20h56).

1h de retard pour le TER 17540/1 (Annecy 18h37 – Valence 21h46) en raison de la réutilisation de la rame du 17580/1.

50 minutes de retard pour :

  • le TER 883738/9 (Chambéry 14h24 – Grenoble 15h23) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 883772/3 (Chambéry 19h24 – Grenoble 20h23).

40 minutes de retard pour :

  • le TGV 6601 (Paris 5h50 – Part-Dieu 7h56).
  • le TGV 6905 (Paris 7h37 – Grenoble 10h43) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43).
  • le TGV 9826/7 (Bruxelles 10h21 – Nice 18h05).
  • le TGV 5164/5 (Lille Europe 10h26 – Nice 18h05).
  • le TER 17426/7 (Briançon 16h46 – La Brillane 19h45).
  • le TER 17767 (Bercy 17h31 – Part-Dieu 22h40) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 96518/9 (Part-Dieu 17h38 – Saint-Gervais 20h57) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 874014 (Vic-le-Comte 18h18 – Moulins 19h50) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 4640/1 (Strasbourg 19h08 – Part-Dieu 23h14) en raison d’une correspondance avec un train retardé à Mulhouse.

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h23).
  • le TER 883732/3 (Chambéry 13h24 – Grenoble 14h23) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17580/1 (Valence 15h14 – Annecy 18h22) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 885370 (Gières 16h34 – Perrache 18h41).
  • le TER 17632 (Grenoble 17h18 – Part-Dieu 18h46).
  • le TGV 6876 (Nice 17h27 – Dijon 23h40) en raison d’un déclenchement du signal d’alarme sur un TER à Antibes.
  • le TER 886143 (Mâcon 17h35 – Valence 19h52).
  • le TER 96516/7 (Part-Dieu 17h38 – Évian 20h27) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 18509 (Part-Dieu 19h40 – Modane 22h17).
  • le TER 883766/7 (Grenoble 19h42 – Valence 21h20).
  • le TER 884594 (Évian 20h36 – Bellegarde 22h03) en raison de la réutilisation de la rame du 96516/7.

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 6815 (Part-Dieu 6h15 – Nice 11h03) en raison d’un incident technique sur le train et d’un dérangement d’installation.
  • le TER 885407 (Saint-André-le-Gaz 6h25 – Grenoble 7h25) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 18501 (Part-Dieu 6h40 – Modane 9h17).
  • le TER 17603 (Part-Dieu 6h44 – Grenoble 8h13).
  • le TGV 5110/1 (Lille Flandres 6h55 – Marseille 12h22) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 9810/1 (Bruxelles 7h10 – Marseille 12h22) même motif.
  • le TGV 6191 (Paris 7h37 – Avignon 11h17) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h55) même motif.
  • le TER 889406 (Part-Dieu 7h55 – Villars 8h34) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 873104 (Montluçon 8h28 – Clermont-Ferrand 9h52).
  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48).
  • le TER 17572/3 (Grenoble 12h32 – Annecy 14h22) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17717 (Part-Dieu 13h20 – Marseille 16h54) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9834/5 (Bruxelles 15h18 – Toulon 21h44) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5022/3 (Lille Europe 16h02 – Toulon 21h44) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17627 (Part-Dieu 16h44 – Grenoble 18h13).
  • le TER 96648 (Genève 18h42 – Grenoble 21h02).
  • le TGV 5342/3 (Nantes 19h05 – Part-Dieu 23h30).
  • le TGV 5344/5 (Rennes 19h07 – Part-Dieu 23h30).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 885405 (Saint-André-le-Gaz 5h55 – Grenoble 6h55) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 96604/5 (Grenoble 6h55 – Genève 9h00) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 885313 (Perrache 7h15 – Grenoble 9h09).
  • le TER 18525 (Part-Dieu 7h35 – Bourg-Saint-Maurice 10h43) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6205 (Paris 8h06 – Béziers 12h32) même motif.
  • le TGV 6232 (Figueras 10h20 – Paris 15h53) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6062 (Perpignan 10h51 – Paris 15h53) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 18528/9 (Part-Dieu 10h34 – Bourg-Saint-Maurice 13h43).
  • le TER 96506/7 (Part-Dieu 10h38 – Genève 12h27) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 18538 (Bourg-Saint-Maurice 10h55 – Part-Dieu 14h20) en raison de la réutilisation de la rame du 18525.
  • le TER 96638/9 (Genève 11h59 – Grenoble 14h05) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 6211 (Paris 12h07 – Béziers 16h31) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TER 884616/7 (Bellegarde 12h09 – Saint-Gervais 13h55) en raison de la correspondance avec le 96506/7.
  • le TGV 5118/9 (Lille Europe 15h26 – Toulouse 22h35).
  • le TGV 9836/7 (Bruxelles 16h18 – Perpignan 23h41).
  • le TER 887339 (Perrache 16h19 – Gières 18h21) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • l’IC 5975 (Bercy 17h05 – Clermont-Ferrand 20h04) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 6922 (Grenoble 17h13 – Paris 20h25) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 17766 (Part-Dieu 17h20 – Bercy 22h22) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 9781 (Paris 18h11 – Genève 21h27) en raison du déclenchement du signal d’alarme.
  • le TER 17635 (Part-Dieu 18h44 – Grenoble 20h15).
  • le TER 17637 (Part-Dieu 19h14 – Grenoble 20h37) en raison de la réutilisation de la rame du 17632.
  • l’IC 5990 (Clermont-Ferrand 19h32 – Bercy 22h57) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17544/5 (Annecy 19h37 – Grenoble 21h27).
  • le TGV 6874/5 (Marseille 19h44 – Genève 23h16) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 886038 (Part-Dieu 22h20 – Mâcon 23h05) en raison de la correspondance avec un train retardé.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 6641 (Paris 6h27 – Part-Dieu 8h24).
  • le TER 887303 (Perrache 6h49 – Saint-André-le-Gaz 7h50).
  • le TER 17605 (Part-Dieu 7h14 – Grenoble 8h40).
  • le TER 18514 (Modane 7h44 – Part-Dieu 10h20).
  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h57) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6801 (Part-Dieu 8h07 – Marseille 9h50).
  • le TGV 9763 (Paris 8h11 – Genève 11h27) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5462/3 (Metz 8h15 – Montpellier 15h01) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5472/3 (Metz 9h16 – Montpellier 15h01) en raison d’un dérangement d’installation.
  • l’IR 2809 (Brigue 9h40 – Domodossola 10h09).
  • le TGV 6051 (Paris 12h07 – Montpellier 15h34) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TER 884517 (Bellegarde 12h09 – Évian 13h27) en raison de la correspondance avec le 96506/7.
  • le TGV 6216 (Figueras 14h20 – Paris 19h53) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 6066 (Perpignan 14h51 – Paris 19h53) même motif.
  • le TGV 5014/5 (Lille Europe 15h26 – Montpellier 20h30).
  • le TER 885162/3 (Saint-Marcellin 16h04 – Chambéry 18h02).
  • le TGV 6946/7 (Paris 16h45 – Annecy 20h35).
  • le TER 875742/3 (Part-Dieu 17h40 – Clermont-Ferrand 20h01) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 9230 (Zürich 17h27 – Paris 21h37) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17916 (Chambéry 18h02 – Part-Dieu 19h20).
  • le TER 886147 (Mâcon 18h35 – Valence 20h52).
  • les TGV 2942/3 et 6950/1 (Paris 18h45 – Annecy 22h29) en raison de travaux.
  • le TER 887351 (Perrache 19h19 – Grenoble 21h11).
  • le TER 873359 (Moulins 19h20 – Clermont-Ferrand 20h25) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 6197 (Paris 19h37 – Avignon 23h07) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17639 (Part-Dieu 19h44 – Grenoble 21h15).

Retard non communiqué pour le RE 2739 (Genève 16h49 – Lausanne 17h37) en raison de l’attente d’un personnel.

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SNCF pourrait remplacer ses Intercités usés par des TGV, mais à petite vitesse

Posted by ardsl sur 11 octobre 2012

SNCF, dont les trains Intercités arrivent en fin de vie, envisage de remplacer certains de ces ex-Corail, Téoz ou Lunéa, voués à la casse, par des TGV de la première génération, eux aussi en fin de parcours, mais qui recyclés pourraient assurer la relève… à petite vitesse.

« Les trains Intercités sont en fin de vie. C’est un sujet lourd puisqu’on parle de deux à trois milliards d’euros de matériel roulant à renouveler dans les dix ans« , a déclaré mercredi 10 octobre le patron de SNCF, Guillaume Pépy, lors d’une audition au Sénat.

« J’espère qu’on va trouver des solutions car aujourd’hui, entre les TGV et les TER qui se sont modernisés, il y a ces trains-là (aujourd’hui réunis sous l’appellation unique Intercités) qui sont indispensables au service public et dont il faut engager la modernisation« , a-t-il ajouté.

Ces trains, à faible rentabilité et qui relient les grandes métropoles, font l’objet d’une convention (trains d’équilibre du territoire) signée en 2010 entre la SNCF et l’État afin de soutenir leur exploitation.

L’une des solutions envisagée pour assurer leur pérennité, et aujourd’hui évoquée en interne à SNCF, consisterait à « recycler » des TGV première génération, lancés dans les années 1980, pour les substituer aux vieux « Corail » dont les jours sont comptés après quarante ans de service.

« Ces premiers TGV, lancés notamment sur Paris – Lyon, vont peu à peu être radiés mais ils pourraient facilement être réutilisés sur des lignes comme Paris – Clermont ou Paris – Brive« , a expliqué à l’AFP une source proche du dossier.

« Il y aurait un bénéfice en terme de confort et mais aussi de vitesse car ces rames peuvent circuler à 220 km/h sur certaines portions des lignes classiques où les Intercités sont eux limités à 200 km/h« , a souligné cette même source.

Selon elle, toutefois, le gain de temps sur un Paris – Clermont-Ferrand par exemple ne serait que de quelques minutes.

« Reste à savoir comment réagiront les régions et les villes concernées qui attendent le TGV, le vrai, depuis longtemps si on leur propose des trains de deuxième main« , relève un connaisseur du système ferroviaire qui estime que cette solution ne peut-être que transitoire.

Car il y a urgence, comme l’a confirmé Guillaume Pépy mercredi 10 octobre, à trouver une solution pour remplacer des Intercités fatigués alors qu’aucune commande n’a été clairement confirmée pour le moment.

« Sur toutes ces lignes, le matériel a généralement entre 35 et 40 ans donc sa fin de vie est programmée dans les cinq à dix ans qui viennent, de manière irrévocable« , a martelé le patron de SNCF.

« Si on veut le changer, il faut s’y prendre maintenant car cela prendra une dizaine d’années« , a-t-il ajouté, précisant que le gouvernement s’était emparé du dossier depuis quelques semaines.

En se basant sur un montant indicatif de trois milliards d’euros, le dirigeant a expliqué que le renouvellement du parc représenterait « 300 millions d’euros de commandes chaque année ce qui constitue de l’emploi supplémentaire« .

« La construction de trains, à la différence de la construction des lignes, est une activité à haut contenu en emploi parce qu’elle fait appel à beaucoup de personnel« , a-t-il fait valoir.

Une autre piste évoquée à SNCF consisterait à basculer une partie des lignes Intercités, celles qui desservent le grand bassin parisien (comme Paris – Amiens), vers les trains express régionaux (TER) et pouvoir faire appel au savoir-faire des industriels en la matière.

Chez le canadien Bombardier, la gamme Régio2N (dans sa version à deux niveaux), déjà commandée par plusieurs régions, peut répondre aux fortes capacités qu’exige le bassin parisien, notamment aux heures de pointe.

Chez son concurrent tricolore Alstom, on assure que « d‘autres lignes des Intercités peuvent tout à fait être satisfaites par ses nouveaux Régiolis, comme c’est déjà le déjà le cas en Basse-Normandie« .

(Avec AFP).

Posted in Matériel, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés mercredi 10 octobre

Posted by ardsl sur 10 octobre 2012

Panne d’un train de fret entre Chambéry et Montmélian

Le trafic ferroviaire a été très perturbé entre Chambéry et Montmélian, en raison de la panne d’un train de fret survenue vers 5h30.

Trains supprimés

  • TER 885300 (Gières 5h30 – Perrache 7h41) : supprimé uniquement entre Gières et Grenoble.
  • TER 894204 (Besançon 5h43 – Dijon 6h43) : supprimé uniquement entre Dole et Dijon, en raison de travaux.
  • TER 873301 (Clermont-Ferrand 6h00 – Vertaizon 6h18).
  • IC 5954 (Clermont-Ferrand 6h02 – Bercy 9h01) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 873352 (Clermont-Ferrand 6h12 – Nevers 7h54) même motif.
  • TER 17702 (Avignon 6h18 – Part-Dieu 8h40) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 873400 (Clermont-Ferrand 6h22 – Saint-Germain-des-Fossés 7h02) même motif.
  • TER 17803 (Dijon 6h40 – Part-Dieu 8h40) en raison de travaux.
  • TER 874003 (Moulins 6h42 – Vic-le-Comte 8h11) : supprimé uniquement entre Saint-Germain-des-Fossés et Vic-le-Comte, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 874000 (Vic-le-Comte 6h46 – Moulins 8h18) : supprimé uniquement entre Clermont-Ferrand et Moulins, en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • TER 873123 (Gannat 6h47 – Clermont-Ferrand 7h24).
  • TER 874440 (Vertaizon 6h50 – Clermont-Ferrand 7h08) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 873301.
  • TER 96604/5 (Grenoble 6h55 – Genève 9h00) : supprimé  uniquement entre Bellegarde et Genève en raison de la panne d’un autre de fret.
  • TER 890111 (L’Arbresle 6h59 – Saint-Paul 7h39) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 890207 (Lozanne 7h04 – Saint-Paul 7h44) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • TER 874123 (Saint-Germain-des-Fossés 7h23 – Issoire 8h47) : supprimé uniquement entre Saint-Germain-des-Fossés et Clermont-Ferrand, en raison de la réutilisation prévue de la rame du 873400.
  • TER 873754 (Issoire 7h24 – Clermont-Ferrand 7h57) en raison d’une absence de matériel.
  • TER 883710/1 (Chambéry 7h24 – Grenoble 8h23) en raison de la panne d’un train de fret.
  • TER 873303 (Clermont-Ferrand 7h34 – Vertaizon 7h52).
  • TER 887312 (Saint-André-le-Gaz 7h36 – Perrache 8h41) en raison d’une absence de matériel.
  • TER 890214 (Saint-Paul 7h52 – Lozanne 8h30) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 890207.
  • TER 883712/3 (Chambéry 7h57 – Saint-Marcellin 9h56) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885106/7.
  • TER 873300 (Vertaizon 8h15 – Clermont-Ferrand 8h33) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 873303.
  • TER 873606 (Vic-le-Comte 8h21 – Clermont-Ferrand 8h42) même motif.
  • EC 32 (Milan 8h25 – Genève 12h18) : supprimé uniquement entre Brigue et Genève. Un train de remplacement a circulé avec 25 minutes de retard.
  • TER 883722/3 (Chambéry 8h57 – Grenoble 9h58) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885114/5.
  • TER 890223 (Lozanne 9h05 – Saint-Paul 9h44) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 96634/5 (Genève 9h59 – Valence 13h18) : supprimé uniquement entre Genève et Bellegarde, en raison de la réutilisation prévue de la rame du 96604/5. Mise en place d’un train de remplacement pour Bellegarde au départ de Genève vers 11h.
  • TER 873110 (Montluçon 17h03 – Clermont-Ferrand 18h38) : supprimé uniquement entre Gannat et Clermont-Ferrand.

Trains retardés

2h de retard pour le TGV 6231 (Paris 16h04 – Perpignan 21h25) en raison d’un accident de personne.

1h45 de retard pour :

  • l’IC 5950 (Clermont-Ferrand 5h32 – Bercy 8h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique. Arrêts à Riom et Vichy supprimés. Train détourné par Gannat.
  • le TGV 5118/9 (Lille Europe 15h26 – Toulouse 22h35) en raison d’un accident de personne.
  • le TGV 6880/1 (Toulouse 17h50 – Part-Dieu 21h54) en raison d’un accident de personne.

1h30 de retard pour :

  • le TER 894200 (Besançon Viotte 5h01 – Dijon 6h10) en raison de travaux.
  • le TGV 6750 (Besançon Viotte 5h22 – Paris 8h07) en raison de travaux.
  • le TER 18536 (Bourg-Saint-Maurice 6h18 – Part-Dieu 9h20) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 885106/7 (Grenoble 6h37 – Chambéry 7h36) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 96604/5 (Grenoble 6h55 – Bellegarde 8h35) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TGV 5385 (Dijon 17h21 – Perpignan 22h41) en raison d’un accident de personne.

1h15 de retard pour :

  • le TER 17554/5 (Valence 6h14 – Annecy 9h17) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 883158 (Bourg-Saint-Maurice 6h42 – Chambéry 8h29) même motif.
  • le TER 18514 (Modane 7h44 – Part-Dieu 10h20) même motif.
  • le TER 883718/9 (Chambéry 8h24 – Grenoble 9h23) même motif.

1h de retard pour :

  • le TGV 6700 (Mulhouse 5h42 – Paris 8h37) en raison de travaux.
  • le TER 885114/5 (Saint-Marcellin 6h34 – Chambéry 8h36) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 17510/1 (Annecy 6h37 – Valence 9h46) même motif.
  • le TER 96608/9 (Valence 6h41 – Genève 9h57) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 883358 (Modane 7h10 – Chambéry 8h45) même motif.
  • le TGV 5166/7 (Toulouse 7h18 – Lille Europe 14h35) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 891803 (Dijon 7h33 – Seurre 8h18) en raison de travaux.
  • le TER 891806 (Seurre 8h40 – Dijon 9h26) en raison de la réutilisation de la rame du 891803.
  • le TER 894228 (Besançon Viotte 9h48 – Dijon 10h52) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TGV 9580/1 (Francfort 14h01 – Marseille 21h47).
  • le TGV 6217 (Paris 18h07 – Perpignan 23h27) en raison d’un accident de personne.

50 minutes de retard pour :

  • le TER 883150 (Bourg-Saint-Maurice 5h44 – Chambéry 7h29) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 885300 (Grenoble 5h44 – Perrache 7h41) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 874231 (Moulins 6h25 – Brioude 8h44) en raison de l’attente d’un personnel.
  • l’EC 42 (Venise 16h20 – Genève 23h15).

40 minutes de retard pour :

  • le TGV 4650/1 (Part-Dieu 6h00 – Strasbourg 10h10) en raison de travaux.
  • le TER 894206 (Besançon Viotte 6h16 – Dijon 7h27) en raison de travaux.
  • le TER 875702/3 (Clermont-Ferrand 6h27 – Part-Dieu 8h52).
  • le TGV 6780 (Chalon-sur-Saône 6h35 – Paris 9h07) en raison de travaux.
  • le TGV 6744/5 (Besançon Viotte 6h35 – Paris 9h07) même motif.
  • le TER 883103 (Chambéry 7h34 – Moûtiers 8h40) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 883606 (Chambéry 7h36 – Ambérieu 8h47) en raison de la réutilisation de la rame du 883150.
  • le TER 883309 (Chambéry 9h09 – Modane 10h25) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9836/7 (Bruxelles 16h18 – Montpellier 21h57) en raison d’un accident de personne.

30 minutes de retard pour :

  • le TER 894208 (Besançon Viotte 6h26 – Dijon 7h50) en raison de travaux.
  • le TER 890211 (Lozanne 7h32 – Saint-Paul 8h15).
  • le TER 885411 (Saint-André-le-Gaz 7h33 – Gières 8h39).
  • le TGV 9206 (Zürich 7h34 – Paris 11h37).
  • l’IC 15940 (Béziers 9h10 – Clermont-Ferrand 15h58) en raison de travaux près de Neussargues.
  • le TGV 5116/7 (Marseille 9h14 – Lille Europe 14h02) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Aix-en-Provence TGV.
  • le TGV 9860/1 (Marseille 9h14 – Bruxelles 14h29) même motif.
  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6616 (Part-Dieu 11h36 – Paris 13h33) en raison de difficultés lors de la préparation du train et d’un voyageur malade à bord.
  • le TER 873413 (Vichy 18h02 – Clermont-Ferrand 18h34) en raison de la réutilisation de la rame du 873404.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 885100/1 (Grenoble 5h37 – Chambéry 6h36) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TGV 6201 (Paris 6h07 – Montpellier 9h52) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h23).
  • le TER 18501 (Part-Dieu 6h40 – Modane 9h17) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 873354 (Clermont-Ferrand 6h42 – Moulins 7h48) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 17512/3 (Annecy 7h38 – Valence 10h46) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h55) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h57) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 17709 (Part-Dieu 9h20 – Marseille 12h54) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17616 (Grenoble 10h17 – Part-Dieu 11h46).
  • le TER 18531 (Part-Dieu 14h40 – Bourg-Saint-Maurice 17h43) en raison de travaux.
  • le TER 883748/9 (Chambéry 16h24 – Grenoble 17h23) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 873404 (Clermont-Ferrand 17h21 – Vichy 17h23) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 886170 (Marseille 19h06 – Valence 21h31).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 18512 (Modane 5h41 – Part-Dieu 8h20) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 17552/3 (Grenoble 6h32 – Annecy 8h24) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 883706/7 (Chambéry 6h57 – Saint-Marcellin 8h56) même motif.
  • le TER 17605 (Part-Dieu 7h14 – Grenoble 8h40).
  • le TGV 5462/3 (Metz 8h15 – Montpellier 15h01).
  • le TER 873402 (Clermont-Ferrand 8h23 – Saint-Germain-des-Fossés 9h06) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 891805 (Dijon 8h33 – Seurre 9h18).
  • le TER 96502/3 (Part-Dieu 8h38 – Genève 10h27).
  • le TER 894222 (Besançon Viotte 8h48 – Dijon 9h52).
  • le TGV 5472/3 (Starsbourg 9h16 – Montpellier 15h01).
  • le TER 17570/1 (Valence 10h14 – Annecy 13h17).
  • le TGV 9826/7 (Bruxelles 10h21 – Nice 18h05).
  • le TGV 5164/5 (Lille Europe 10h26 – Nice 18h05).
  • le TER 886112 (Valence 10h29 – Part-Dieu 11h40) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 18528/9 (Part-Dieu 10h34 – Bourg-Saint-Maurice 13h43) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 4600/1 (Strasbourg 13h14 – Montpellier 18h57) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 9222 (Zürich 13h34 – Paris 17h37) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 96616/7 (Valence 16h41 – Genève 20h00) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 875716/7 (Clermont-Ferrand 16h55 – Part-Dieu 19h20) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 885166/7 (Grenoble 17h37 – Chambéry 18h36) en raison de la réutilisation de la rame du 883748/9.
  • le TGV 6130 (Marseille 18h08 – Paris 21h23) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 883768/9 (Chambéry 18h58 – Saint-Marcellin 20h56) en raison de la réutilisation de la rame du 885166/7.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 96600/1 (Grenoble 5h07 – Genève 7h29) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TGV 6900 (Grenoble 5h11 – Paris 8h23).
  • le TGV 4822/3 (Strasbourg 6h11 – Marseille 11h46) en raison de travaux.
  • le TER 887300 (Saint-André-le-Gaz 6h15 – Perrache 7h11).
  • le TER 891402 (Chalon-sur-Saône 6h17 – Dijon 7h10).
  • le TGV 9260 (Lausanne 6h22 – Paris 10h11) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 883702/3 (Chambéry 6h24 – Grenoble 7h23) en raison de la panne d’un train de fret.
  • le TER 891804 (Bourg-en-Bresse 6h32 – Dijon 8h15) en raison de travaux.
  • le TER 885302 (Gières 6h35 – Saint-André-le-Gaz 7h54).
  • le TER 891802 (Seurre 6h37 – Dijon 7h23) en raison de travaux.
  • le TER 891404 (Chalon-sur-Saône 6h42 – Dijon 7h34) même motif.
  • le TGV 5110/1 (Lille Flandres 6h55 – Marseille 12h22).
  • le TGV 9810/1 (Bruxelles 7h10 – Marseille 12h22).
  • le TER 887308 (Saint-André-le-Gaz 7h15 – Perrache 8h12).
  • le TER 873802 (Aurillac 7h55 – Clermont-Ferrand 10h19).
  • le TGV 7784 (Perpignan 8h18 – Part-Dieu 11h50) en raison d’un dérangement d’installation.
  • l’EC 32 (Milan 8h25 – Brigue 10h23).
  • le TGV 9765 (Paris 9h11 – Genève 12h16) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 883162 (Moûtiers 9h12 – Chambéry 10h27) en raison de la réutilisation de la rame du 883103.
  • le TER 873409 (Saint-Germain-des-Fossés 9h17 – Clermont-Ferrand 10h03) en raison de la réutilisation de la rame du 873402.
  • le TER 17562/3 (Chambéry 9h24 – Annecy 10h22).
  • le TGV 9210 (Zürich 9h34 – Paris 13h37) en raison d’un voyageur malade à bord.
  • le TER 17902 (Chambéry 10h02 – Part-Dieu 11h20).
  • le TGV 4854/5 (Montpellier 10h03 – Strasbourg 15h45) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 886183 (Part-Dieu 10h20 – Avignon 12h59) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • les TGV 6208 et 2924 (Montpellier 10h24 – Paris 13h53) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 16848/9 (Part-Dieu 12h08 – Tours 17h59) en raison d’une correspondance avec un retardé à Lyon.
  • le TER 886610 (Part-Dieu 12h12 – Roanne 13h30).
  • le TER 887333 (Perrache 14h49 – Saint-André-le-Gaz 15h47).
  • le TER 874008 (Vic-le-Comte 16h48 – Moulins 18h15) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 885168/9 (Saint-Marcellin 17h04 – Chambéry 19h02).
  • le TER 875718/9 (Clermont-Ferrand 17h56 – Part-Dieu 20h20) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 889675 (Roanne 18h25 – Part-Dieu 19h50).
  • le TER 895808/9 (Part-Dieu 18h34 – Lons-le-Saunier 19h59).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés mardi 9 octobre

Posted by ardsl sur 10 octobre 2012

Trains supprimés

  • IC 708 (Saint-Gall 5h11 – Genève aéroport 9h24) : supprimé uniquement entre Cornavin et Cointrin. Mise en place d’un train de remplacement.
  • TGV 9205 (Paris 6h15 – Zürich 10h26) : supprimé uniquement entre Bâle et Zürich, en raison d’un dérangement technique. Les CFF ont mis en place un train de remplacement.
  • TER 887312 (Saint-André-le-Gaz 7h36 – Perrache 8h41) en raison de l’absnece d’un personnel.
  • IC 729 (Genève aéroport 13h36 – Saint-Gall 17h53) : supprimé uniquement entre Cointrin et Cornavin.
  • TER 885156/7 (Grenoble 16h37 – Chambéry 17h36) : supprimé uniquement entre Pontcharra et Chambéry, en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 885168/9 (Saint-Marcellin 17h04 – Chambéry 19h02) : supprimé uniquement entre Grenoble et Chambéry en raison de la panne d’un autre train.
  • TGV 9230 (Zürich 17h27 – Paris 21h37) : supprimé uniquement entre Zürich et Bâle. Les CFF ont mis en place un train de remplacement.
  • TER 885166/7 (Grenoble 17h37 – Chambéry 18h36) en raison de la panne d’un autre train.
  • TER 883760/1 (Chambéry 17h58 – Grenoble 18h58) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885156/7.
  • TER 883766/7 (Chambéry 18h24 – Valence 21h20) en raison de la panne d’un autre train.
  • TER 17729 (Part-Dieu 19h20 – Marseille 22h54) en raison d’une absence de matériel.
  • TER 883772/3 (Chambéry 19h24 – Grenoble 20h23) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885168/9.

Trains retardés

1h30 de retard pour le TGV 5198/9 (Nice 13h26 – Metz 22h44) en raison d’un accident de personne.

1h de retard pour :

  • le TGV 5110/1 (Lille Flandres 6h55 – Marseille 12h22) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9810/1 (Bruxelles 7h10 – Marseille 12h22) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h55) en raison d’un incident technique sur le train. Arrêt à Saint-Éxupéry supprimé. Train détourné par Bourg-en-Bresse.
  • le TGV 9207 (Paris 8h23 – Zürich 12h26) en raison d’un incident technique sur le train et d’un dérangement à l’appareil d’enclenchement.
  • l’IC 5955 (Bercy 8h58 – Clermont-Ferrand 12h28) en raison de difficultés lors de la préparation du train.

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 9763 (Paris 8h11 – Genève 11h27) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5184/5 (Nice 14h27 – Lille Europe 22h03) en raison d’un accident de personne.
  • le TER 885162/3 (Saint-Marcellin 16h04 – Chambéry 18h02) en raison de la panne d’un autre train.

40 minutes de retard pour :

  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h23). Arrêt à Saint-Éxupéry supprimé. Train détourné par Bourg-en-Bresse.
  • le TGV 6702 (Mulhouse 7h42 – Paris 10h37) en raison de l’attente d’un personnel et d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6205 (Paris 8h06 – Béziers 12h32) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 885607 (Grenoble 12h10 – Gap 14h26) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TGV 9580/1 (Francfort 14h01 – Marseille 21h47).
  • le TER 886612 (Part-Dieu 14h12 – Roanne 15h42).
  • le TER 17582/3 (Valence 16h14 – Annecy 19h22).
  • le TER 17406/7 (La Brillane 18h10 – Briançon 21h24).

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 9866/7 (Marseille 13h10 – Bruxelles 18h55) en raison de la réutilisation de la rame du 9810/1.
  • le TER 17626 (Grenoble 15h19 – Part-Dieu 16h46) en raison d’un dérangement d’installation.

25 minutes de retard pour :

  • l’IC 5954 (Clermont-Ferrand 6h02 – Bercy 9h01) en raison d’un dérangement d’installation.
  • l’IC 5959 (Bercy 13h00 – Clermont-Ferrand 16h28) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 17624 (Grenoble 14h22 – Part-Dieu 15h46).
  • le TER 885364 (Gières 14h31 – Saint-André-le-Gaz 15h50).
  • le TER 17696 (Grenoble 14h41 – Part-Dieu 16h16).
  • le TER 884117 (Annecy 15h32 – Saint-Gervais 16h57).
  • le TER 886931 (Roanne 15h54 – Saint-Étienne 17h07) en raison de la réutilisation de la rame du 886612.
  • le TER 96616/7 (Valence 16h41 – Genève 20h00) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 18923 (Saint-Gervais 17h06 – Chamonix 17h47) en raison de la correspondance avec le 884117.
  • le TGV 9846/7 (Bruxelles 19h18 – Part-Dieu 23h24).
  • le TER 17544/5 (Annecy 19h37 – Grenoble 21h27) en raison de la réutilisation de la rame du 17582/3.

20 minutes de retard pour :

  • l’IC 708 (Saint-Gall 5h11 – Genève 9h17) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 9762 (Genève 6h12 – Paris 9h29) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9205 (Paris 6h15 – Bâle 9h33) en raison d’un dérangement technique.
  • le TER 873260 (Saint-Étienne 6h30 – Clermont-Ferrand 8h50) en raison de travaux.
  • le TGV 6648 (Part-Dieu 7h36 – Paris 9h33) même motif.
  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h57) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9261 (Paris 7h57 – Lausanne 11h44) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6607 (Paris 8h57 – Part-Dieu 10h56) même motif.
  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43).
  • l’IC 5910 (Nevers 10h24 – Bercy 12h49) en raison de l’attente d’une rame.
  • le TER 96506/7 (Part-Dieu 10h38 – Genève 12h27) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 96439 (Frasne 10h58 – Berne 12h36) en raison de la correspondance avec le 9261.
  • le TER 17808 (Part-Dieu 12h20 – Dijon 14h19) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 17717 (Part-Dieu 13h20 – Marseille 16h54) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TGV 6920 (Grenoble 15h08 – Paris 18h25) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 895830/1 (Part-Dieu 16h34 – Lons-le-Saunier 18h00) en raison de l’attente d’un personnel.
  • les TGV 5122/3 et 5124/5 (Lille Europe 18h26 – Part-Dieu 21h30) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 17816 (Part-Dieu 19h20 – Dijon 21h19) en raison de travaux.
  • le TER 886038 (Perrache 22h08 – Mâcon 23h05) en raison d’un incident technique sur le train.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 894200 (Besançon Viotte 5h01 – Dijon 6h10) en raison de travaux.
  • le TER 17600 (Grenoble 5h17 – Part-Dieu 6h46) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 4650/1 (Part-Dieu 6h00 – Strasbourg 10h10) en raison de travaux.
  • le TER 886778/9 (Part-Dieu 7h05 – Saint-Étienne 7h46).
  • le TER 17416/7 (Briançon 7h57 – La Brillane 10h54) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 17400/1 (La Brillane 8h17 – Gap 9h52).
  • le TGV 9765 (Paris 9h11 – Genève 12h16) en raison d’un incident technique sur le train et de la panne d’un autre train.
  • le TER 17570/1 (Valence 10h14 – Annecy 13h17).
  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48).
  • le TER 17758 (Part-Dieu 11h20 – Bercy 16h22) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 885460 (Gières 13h35 – Rives 14h28).
  • le TER 17810 (Part-Dieu 14h20 – Dijon 16h19) en raison de travaux.
  • le TER 17764 (Part-Dieu 15h20 – Bercy 20h22).
  • le TER 885369 (Saint-André-le-Gaz 16h08 – Gières 17h21) en raison de la réutilisation de la rame du 885364.
  • le TER 886191 (Part-Dieu 16h20 – Avignon 18h59).
  • l’EC 42 (Venise 16h20 – Genève 23h15).
  • l’EC 36 (Milan 17h25 – Genève 21h18).
  • le R 4787 (Brigue 17h44 – Domodossola 18h22).
  • l’IR 2828 (Domodossola 17h48 – Brigue 18h16) en raison d’objets sur la voie.
  • le TGV 9273 (Paris 15h57 – Lausanne 19h47) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 886191 (Part-Dieu 16h20 – Avignon 18h59).
  • l’IC 5982 (Clermont-Ferrand 17h32 – Bercy 20h57).
  • l’IC 5916 (Nevers 18h24 – Bercy 20h49) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17540/1 (Annecy 18h37 – Valence 21h46).
  • le TER 873812 (Aurillac 18h46 – Clermont-Ferrand 21h10).
  • le TER 17640 (Grenoble 19h18 – Part-Dieu 20h46).
  • le TER 894286 (Besançon Viotte 19h27 – Dijon 20h59).
  • le TGV 6633 (Paris 20h57 – Perrache 23h17).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés lundi 8 octobre

Posted by ardsl sur 8 octobre 2012

Trains supprimés

  • TER 17946/7 (Annecy 7h52 – Part-Dieu 9h52) en raison d’un incident technique sur le train.
  • IR 1714 (Brigue 8h57 – Genève aéroport 11h36) : supprimé entre Martigny et Genève aéroport, en raison d’un accident de personne à Saxon. Mise en place d’un train de remplacement au départ de Lausanne.
  • TER 17611 (Part-Dieu 9h14 – Grenoble 10h37).
  • ICN 531 (Genève aéroport 14h05 – Saint-Gall 18h15) : supprimé uniquement entre Zürich et Saint-Gall, en raison d’un dérangement technique à la locomotive. Mise en place d’un train de remplacement.
  • TER 873270 (Saint-Étienne 16h30 – Clermont-Ferrand 18h50) : supprimé uniquement entre Thiers et Clermont-Ferrand, en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • TER 887343 (Perrache 17h19 – Gières 19h24) : supprimé uniquement entre Grenoble et Gières.
  • TER 874014 (Vic-le-Comte 18h18 – Moulins 19h50) : supprimé uniquement entre Vic-le-Comte et Clermont-Ferrand.
  • TER 873275 (Clermont-Ferrand 19h12 – Saint-Étienne 21h35) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 873270.
  • TER 885382 (Gières 19h35 – Grenoble 19h47) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 887343.

Trains retardés

4h45 de retard pour l’IC 5955 (Bercy 8h58 – Clermont-Ferrand 12h28) en raison d’une panne à Briare (Loiret).

1h15 de retard pour :

  • l’IC 4412/3 (Tours 8h16 – Part-Dieu 13h20) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6232 (Figueras 10h20 – Paris 15h53) en raison d’une panne près de Narbonne.
  • le TGV 6062 (Perpignan 10h51 – Paris 15h53) même motif.

50 minutes de retard pour le TER 17908 (Chambéry 12h02 – Part-Dieu 13h20) en raison d’un dérangement d’installation.

40 minutes de retard pour :

  • les TGV 692/3 et 2944/5 (Annecy 7h31 – Paris 11h15) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 875708/9 (Clermont-Ferrand 11h56 – Part-Dieu 14h20) même motif.
  • le TER 96520/1 (Part-Dieu 18h38 – Genève 20h27) en raison d’un dérangement d’installation.

30 minutes de retard pour :

  • le TER 886402/3 (Saint-Claude 5h56 – Part-Dieu 8h26) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h23).
  • le TER 895820/1 (Lons-le-Saunier 10h02 – Part-Dieu 11h26) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 886826/7 (Saint-Étienne 13h20 – Ambérieu 14h53) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17982/3 (Part-Dieu 14h08 – Annecy 15h59) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 18531 (Part-Dieu 14h40 – Bourg-Saint-Maurice 17h43).
  • le TER 873273 (Clermont-Ferrand 17h11 – Saint-Étienne 19h50).
  • le TER 873294 (Thiers 18h59 – Clermont-Ferrand 19h50) en raison de la réutilisation de la rame du 873291.
  • le RER 96781 (Bellegarde 19h21 – Genève 19h57) en raison d’un dérangement technique.

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 6960/1 (Annecy 5h31 – Paris 9h15) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 885652 (Veynes 5h50 – Grenoble 7h43) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 883702/3 (Chambéry 6h24 – Grenoble 7h23) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 875702/3 (Clermont-Ferrand 6h27 – Part-Dieu 8h52) en raison de travaux.
  • le TGV 6930/1 (Paris 6h44 – Annecy 10h33) en raison d’un dérangement d’installation.
  • l’IC 5951 (Bercy 7h00 – Clermont-Ferrand 10h28) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h55) en raison d’un incident d’alimentation électrique et d’un problème de signalisation à Pont-de-Beauvoisin. Train détourné par Bourg-en-Bresse, Culoz et Aix-les-Bains. Arrêt à Saint-Éxupéry supprimé.
  • le TER 895800/1 (Lons-le-Saunier 7h58 – Part-Dieu 9h26).
  • le TER 17921 (Part-Dieu 8h40 – Chambéry 9h58) en raison d’un problème de signalisation à Pont-de-Beauvoisin.
  • l’IC 15940 (Béziers 9h10 – Clermont-Ferrand 15h58).
  • les TGV 6613 et 2937 (Paris 11h53 – Part-Dieu 13h56) en raison d’un problème de signalisation au Creusot TGV.
  • le TGV 6211 (Paris 12h07 – Béziers 16h31) en raison d’un problème de signalisation au Creusot TGV.
  • le TGV 6818/9 (Genève 12h42 – Nice 19h05) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17716 (Marseille 13h06 – Part-Dieu 16h40) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 883507 (Saint-André-le-Gaz 13h26 – Chambéry 14h21) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 887343 (Perrache 17h19 – Grenoble 19h09).
  • le TER 17766 (Part-Dieu 17h20 – Bercy 22h22) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TGV 6696/7 (Saint-Étienne 18h13 – Paris 21h03) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 873272 (Saint-Étienne 18h27 – Clermont-Ferrand 20h35).
  • le TER 873302 (Pont-de-Dore 18h30 – Clermont-Ferrand 19h09).
  • le TGV 6630 (Part-Dieu 19h04 – Paris 21h03) même motif.
  • le TGV 4640/1 (Strasbourg 19h08 – Part-Dieu 23h14) en raison d’un dérangement d’installation.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 96552/3 (Saint-Gervais 5h03 – Part-Dieu 8h22) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 96554/5 (Évian 5h34 – Part-Dieu 8h22) en raison de l’attente du 96552/3 à Annemasse.
  • le TER 17754 (Part-Dieu 5h20 – Bercy 10h22) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 5312/3 (Nantes 7h05 – Marseille 13h17).
  • le TGV 5358/9 (Rennes 7h07 – Marseille 13h17).
  • le TER 886611 (Roanne 7h30 – Part-Dieu 8h48) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h57) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 889406 (Part-Dieu 7h55 – Villars 8h34) en raison d’une collision avec un animal.
  • le TER 882111 (Mâcon 8h11 – Bourg-en-Bresse 8h37).
  • le TGV 7784 (Perpignan 8h18 – Part-Dieu 11h50) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 895814/5 (Part-Dieu 9h41 – Lons-le-Saunier 10h59) en raison de la réutilisation de la rame du 895800/1.
  • le TGV 4854/5 (Montpellier 10h03 – Strasbourg 15h45) en raison de l’attente du 7784 à Montpellier.
  • le TGV 6939 (Paris 11h49 – Annecy 15h31) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 9773 (Paris 12h11 – Genève 15h27) en raison d’un problème de signalisation au Creusot TGV.
  • le TGV 9268 (Lausanne 12h22 – Paris 16h17).
  • l’ICN 531 (Genève aéroport 14h05 – Zürich 17h09) en raison d’un dérangement technique à la locomotive.
  • le TER 893611 (Decize 17h42 – Moulins 19h00).
  • le TER 873291 (Clermont-Ferrand 17h51 – Thiers 18h39).
  • le TER 17814 (Part-Dieu 18h20 – Dijon 20h19).
  • le TER 96784 (Genève 20h59 – Bellegarde 21h26) en raison de la réutilisation de la rame du 96520/1.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 5304/5 (Nantes 4h54 – Part-Dieu 9h38) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 886605 (Roanne 6h05 – Part-Dieu 7h20) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 9761 (Paris 7h11 – Genève 10h16).
  • le TER 18514 (Modane 7h44 – Part-Dieu 10h20) en raison d’un problème de signalisation à Pont-de-Beauvoisin. Train détourné par Ambérieu. Arrêts à Lépin et Pont-de-Beauvoisin supprimés.
  • le TGV 5166/7 (Toulouse 7h18 – Lille Europe 14h35) en raison d’une panne à Montpellier.
  • le TGV 5316/7 (Le Havre 7h54 – Marseille 14h18) en raison d’un incident affectant la voie.
  • le TER 882106 (Ambérieu 8h11 – Bourg-en-Bresse 8h33) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 9763 (Paris 8h11 – Genève 11h27) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TER 96413 (Besançon TGV 9h40 – La Chaux-de-Fonds 11h50) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17520/1 (Annecy 10h44 – Valence 13h46).
  • l’IC 5959 (Bercy 13h00 – Clermont-Ferrand 16h28) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17761 (Bercy 13h38 – Part-Dieu 18h40) en raison d’une correspondance avec un TER retardé à Laroche-Migennes.
  • le TER 886870/1 (Saint-Étienne 14h20 – Part-Dieu 15h06).
  • le TER 17815 (Dijon 14h40 – Part-Dieu 16h40) en raison d’un dérangement d’installation.
  • l’ICN 1631 (Lausanne 14h45 – Bâle 16h53) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 5328/9 (Nantes 14h54 – Part-Dieu 19h30) en raison d’une correspondance avec un train retardé et d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17817 (Dijon 15h40 – Part-Dieu 17h40) en raison de travaux.
  • le TER 17914 (Chambéry 16h03 – Part-Dieu 17h20).
  • le TER 17627 (Part-Dieu 16h44 – Grenoble 18h13) en raison d’une alerte nécessitant une vérification technique.
  • le TER 882116 (Ambérieu 17h09 – Mâcon 18h03).
  • le TGV 5385 (Dijon 17h21 – Perpignan 22h41) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6663 (Paris 17h27 – Part-Dieu 19h24) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 875742/3 (Part-Dieu 17h40 – Clermont-Ferrand 20h01).
  • le TER 886442 (Part-Dieu 17h50 – Bourg-en-Bresse 18h42) en raison d’une alerte nécessitant une vérification technique.
  • le TER 882125 (Mâcon 18h08 – Ambérieu 18h53) en raison de la réutilisation de la rame du 882116.
  • le TGV 9781 (Paris 18h11 – Genève 21h27).
  • le TER 884594 (Évian 20h36 – Bellegarde 22h03) en raison d’un incident technique sur le train.

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ces investissements que l’État repousse faute de crédits

Posted by ardsl sur 8 octobre 2012

François Hollande a eu beau se montrer rassurant lors des états généraux de la démocratie territoriale, les 4 et 5 octobre, promettant aux territoires « pacte de confiance » pour les cinq années à venir, les élus locaux ne dissimulent plus leurs inquiétudes.

De la Somme aux Alpes-Maritimes, les grands projets d’infrastructures sont sur la sellette faute de financements. Le projet de loi de finances 2013 prévoit ainsi que « des projets non prioritaires ou dont le financement n’a jamais été établi sont décalés ou arrêtés« . Le gouvernement a annoncé une réduction de sa dotation de financement des collectivités de 1,5 milliard en2014 et 2015.

La peau de chagrin budgétaire pourrait aussi concerner les collectivités locales : selon un sondage TNS Sofres réalisé en septembre auprès d’un échantillon de 300 maires, 54% d’entre eux envisagent de différer des projets d’équipement alors même que l’investissement local représente 70% de l’investissement public.

Une commission pour revoir le plan transport

En juillet, Frédéric Cuvillier, ministre des transports, avait annoncé la création d’une commission chargée d’opérer un sérieux élagage du schéma d’infrastructure des transports (SNIT), censé fixer l’orientation de l’État en matière d’infrastructures pour les vingt à trente prochaines années. Une facture alors évaluée à 245 milliards d’euros mais critiquée, par les experts, pour la non hiérarchisation des projets et l’absence de financements précis.

La commission chargée de faire le tri devrait rendre ses arbitrages à la fin du premier trimestre 2013 en tenant compte « des priorités du gouvernement« , notamment l’amélioration des transports du quotidien, la modernisation du réseau ferroviaire et l’effort budgétaire accru sur les trains Intercités.

Les projets de lignes à grande vitesse (LGV) menacés

La poursuite des projets les plus difficiles à financer ne fait plus partie des urgences. Les différentes branches de la LGV Rhin – Rhône, qui demandent un investissement de près de 7 milliards d’euros, devraient ainsi être repoussées sine die.

De même, le lancement de la LGV Paris – Normandie est fortement compromis. Il devrait être à la fois requalifié en ligne classique et réalisés en deux étapes. Une nouvelle ligne Paris – Mantes pourrait ainsi précéder la modernisation du Paris – Le Havre.

La LGV menant à Amiens, en doublant la ligne Paris – Lille, est aussi peu probable que la LGV de Provence Côte-d’Azur. Les oppositions locales sont tellement fortes vis-à-vis des différents tracés que leur avenir est compromis. « Pourtant, cette ligne est considérée comme potentiellement la plus rentable d’Europe« , défend Éric Ciotti, président du Conseil général des Alpes-Maritimes (UMP), qui s’exaspère du manque de volontarisme de l’État. « Même si Michel Vauzelle, Jean-Noël Guérini et Jean-Claude Gaudin ont affiché très peu de motivation à la réalisation du projet, c’est à l’État de dépasser les problèmes de rivalités locales pour considérer l’intérêt général« , tonne-t-il.

Ceux qui devraient être sauvés

Quatre projets importants verront toutefois le jour. Le plus avancé, la prolongation de la ligne à grande vitesse Est vers Strasbourg, sera mené à terme. De même que les trois partenariats public-privé signés avec les sociétés Vinci (Tours – Bordeaux), Eiffage (Bretagne-Pays de la Loire) et Bouygues (Nîmes – Montpellier).

La construction de la ligne nouvelle Lyon – Turin, qui coûtera de 11 à 13 milliards d’euros à la France, ne devrait pas, non plus, être remise en cause, car elle a fait l’objet d’un traité international avec l’Italie.

Le gouvernement aura aussi du mal à s’opposer au prolongement de la LGV de Bordeaux vers Toulouse, un projet de 4,3 milliards d’euros. La Région Midi-Pyrénées détient en effet une carte maîtresse : elle ne participera au financement du tronçon Tours – Bordeaux que si la seconde phase est maintenue, avertit Martin Malvy, président PS du conseil régional de Midi-Pyrénées.

La ligne Poitiers – Limoges (1,6 milliard d’euros) a elle-aussi quelques chances d’aboutir. « N’est-ce pas le plus court chemin pour rallier Tulle ? » interroge, en réclamant l’anonymat, un expert ferroviaire, se référant au fief électoral du président de la République. « Si ce projet est mené, un tracé plus central de la ligne Paris – Orléans – Clermont – Lyon n’aurait plus guère de sens… »

Le 3 octobre, le préfet de la région Auvergne a annoncé des études complémentaires cette dernière ligne.

Incertitudes sur le canal Seine – Nord

Concernant le principal investissement fluvial, le canal Seine – Nord, Frédéric Cuvillier assure ne pas l’avoir complètement enterré. Ce projet pharaonique évalué à 4,2 milliards d’euros minimum, ne verra le jour que si l’Europe, qui a promis d’en financer 6,4% accepte de monter jusqu’à 25%.

En cas d’échec, un territoire déjà sinistré subira le choc dû à « la perte de 10000 créations d’emplois directs et indirects« , estime Alain Gest, député UMP de la Somme et président de Voie navigable de France.

C’est aussi un immense gâchis poursuit-il : « 200 millions d’études et de travaux réalisés pour rien. Des expropriations, l’aménagement d’infrastructures coûteuses comme le surbaissement de l’autoroute A29, déjà réalisé, qui a coûté à lui seul 10 millions d’euros. »

Les critiques des élus

Quelles que soient leurs couleurs politiques, les élus locaux réclament une politique d’investissement plus ambitieuse de l’État. « Les économies doivent être faites sur le fonctionnement, pas sur les investissements productifs« , martèle le centriste Jean-Marie Bockel, président du Grand Mulhouse.

Sa ville devra attendre avant de pouvoir espérer être raccordée à une LGV. « Le gouvernement ne cesse de dire que l’emploi est la priorité des priorités. Il devrait favoriser la création d’emplois et non pas seulement la défense de l’existant« , insiste Michel Destot, député-maire socialiste de Grenoble. « Il faut stimuler l’attractivité des territoires, c’est en développant nos infrastructures que nous attirons des entreprises étrangères. »

Position partagée par le socialiste Martin Malvy. « Une liaison TGV a des incidences lourdes sur les territoires, elle est le préalable d’implantations d’entreprises, de nouvelles ressource liées au tourisme, d’emplois« , note le président de la Région Midi-Pyrénées.

« Le gouvernement fait le choix d’embaucher 4000 enseignants, une charge qui pèsera pendant quarante ans. On brûle le présent en hypothéquant le futur« , se scandalise Éric Ciotti.

Les autres secteurs particulièrement touchés par la disette budgétaire sont la justice (avec moins de nouvelles prisons) et le culture (abandon de certains projets culturels).

(Avec Le Monde).

Posted in Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SNCF va mettre ses TER à l’heure du shopping

Posted by ardsl sur 8 octobre 2012

Récupérer ses courses à la descente du TER, après sa journée de travail, cela devrait être possible dans les prochains jours.

TER Market, c’est le nom de la marque déposée par l’opérateur ferroviaire français pour développer un nouveau service : faire ses courses par Internet et les récupérer en gare.

SNCF va lancer début octobre une expérimentation en Rhône-Alpes : sur quelques lignes, dont Lyon – Grenoble et l’Ouest lyonnais, les passagers pourront faire leurs courses sur internet et seront livrés à la gare, à la descente du train, avant de rentrer chez eux.

« Pour que les voyageurs apprécient leur voyage, il faut que ce voyage ne soit pas une contrainte, une parenthèse pénible, mais un moment de vie« , explique Claude Solard, directeur général Régions et Intercités. « Pour cela, nous devons travailler la qualité de services, et trouver des services additionnels qui facilitent la vie de nos usagers« .

Réservation à l’avance obligatoire

Depuis 2007, SNCF a lancé plusieurs initiatives approchantes, sur les lignes TER ou Transilien. Par exemple, 6000 « paniers fraîcheurs », préparés par des maraîchers locaux sont vendus dans une centaine de gares chaque semaine. Le principe est le même : les passagers réservent leur panier à l’avance, et le récupèrent en arrivant à destination.

Cette fois, le service proposé, assuré pour l’instant par l’enseigne Tourpargel en Rhône-Alpes, n’est plus seulement limité aux primeurs, mais à tous les produits que peut proposer un supermarché. « Si le test est concluant, nous lancerons un appel d’offre pour trouver un partenaire industriel« , confirme Claude Solard.

SNCF a déposé, mi-septembre à l’Inpi, la marque « TER Market » mais ce n’est encore qu’un nom de code, qui, selon Claude Solard, peut encore évoluer.

(Avec challenges.fr).

Posted in SNCF | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :