ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘La Clayette’

Pourra-t-on se rendre sur les arrivées d’étapes du Critérium du Dauphiné en transports publics ?

Posted by ardsl sur 27 mars 2012

Le parcours 2012 du Critérium cycliste du Dauphiné a été dévoilé mardi 27 mars à Lyon au siège de la Région Rhône-Alpes (principal sponsor de la course). Cette course attire un important public. Mais pourra-t-on se rendre en transports en commun pour assister aux arrivées d’étapes ?

Le développement durable n’est guère pris en compte par les organisateurs (la société ASO). En effet, l’accessibilité en transport public des villes étapes n’est pas un critère pris en compte pour l’élaboration du tracé de l’épreuve. C’est aux collectivités de mettre en place (ou non) un dispositif favorisant le déplacement des spectateurs en transports en commun (trains, cars, bus …).

Prologue : dimanche 3 juin à Grenoble (5,7 km)

Grenoble dispose d’un important réseau de bus et de tram (TAG) qui devrait permettre au public d’assister au prologue.

Les spectateurs pourront aussi venir grâce au réseau Transisère (même si les fréquences sont relativement limités le dimanche).

Le train permettra également aux spectateurs de venir grâce aux TER : Valence – Grenoble, Saint-Marcellin – Grenoble, Rives – Gières, Saint-André-le-Gaz – Gières, Lyon – Grenoble et Gap – Grenoble.

En revanche la ligne Montmélian – Gières ne pourra pas être utilisée par les spectateurs venant de Chambéry ou du Grésivaudan. La ligne sera fermée en raison d’une nouvelle phase des travaux du sillon alpin qui débute samedi 2 juin.

Le parcours dans Grenoble du prologue risque d’ailleurs perturbé sérieusement la circulation des cars de substitution.

Étape 1 lundi 4 juin : Seyssins – Saint-Vallier (187 km)

Les spectateurs pourront sans problème venir à Saint-Vallier en train. La commune drômoise dispose d’une gare sur la ligne TER Lyon – Valence.

La desserte est de 1 à 3 trains dans chaque sens par heure.

Étape 2 mardi 5 juin : Lamastre – Saint-Félicien (160 km)

L’Ardèche sera en fête pour cette étape qui empruntera les routes de l’Ardéchoise.

Saint-Félicien est un village de 1200 habitants, très mal desservi les transports en commun. Seul la ligne 7 (Lamastre – Annonay) du réseau Le Sept (les cars interurbains du Département de l’Ardèche) passe par Saint-Félicien. L’offre de cette ligne est très faible. Les horaires actuels ne sont même pas disponibles sur le site officiel Le Sept.

Autrement dit, il n’y a aucune alternative à la voiture individuelle pour se rendre à Saint-Félicien, hormis le vélo !

On peut douter que la majorité du public fasse le choix de la bicyclette pour venir à Saint-Félicien.

Le Conseil général de l’Ardèche mettra-t-il un service spécifique pour le public du Critérium ? On peut en douter, avec déjà le mauvais exemple du Monte-Carlo où les spéciales ne sont pas accessibles en transport en commun.

La gare de la plus proche de Saint-Félicien est celle de Tain-l’Hermitage (à 28 kilomètres).

Étape 3 mercredi 6 juin : Givors – La Clayette (167 km)

Le Critérium s’offre une escapade dans le Rhône, la Loire et la Saône-et-Loire.

La Clayette est une commune de 2000 habitants, située en Saône-et-Loire. Elle dispose d’une gare SNCF sur la ligne Paray-le-Monial – Lyon.

L’offre régulière TER est inadaptée aux horaires probables de l’arrivée de l’étape.

Les Régions Bourgogne et Rhône-Alpes devraient réflêchir à la mise en place de trains ou cars spéciaux.

Étape 4 jeudi 7 juin : Villié-Morgon – Bourg-en-Bresse (53 km contre-la-montre individuel)

Bourg-en-Bresse dispose d’un réseau de bus urbain (TUB) qui permettra aux habitants de l’agglomération de venir en transport public assister à ce contre-la-montre.

Vous pourrez aussi utiliser le réseau Car Ain pour vous rendre à Bourg :

  • la ligne 115 (Verjon – Bourg) : propose une arrivée à 13h58 (en transport à la demande) et un départ à 18h13.
  • la ligne 119 (Châtillon-su-Chalaronne – Bourg) : propose une arrivée à 13h41 et des départs à 16h30 et 17h50.
  • la ligne 120 (Belleville-sur-Saône – Bourg) : propose une arrivée à 13h30 et un départ à 17h20.
  • la ligne 127 (Ambérieu – Bourg) : propose une arrivée à 14h45 (en transport à la demande) et un départ à 17h00.
  • la ligne 132 (Lyon – Bourg) : propose une arrivée à 12h51 et des départs à 17h00 et 18h00.
  • la ligne 150 (Romenay – Bourg) : propose une arrivée à 14h00 et des départs à 16h40, 17h30 et 18h20.

Les horaires des lignes 118 (Mâcon – Bourg) ne sont pas adaptés aux horaires probables du contre-la-montre.

Le TER est aussi un moyen de transport permettant de se rendre à Bourg, ville arrivée de cette étape :

  • depuis Mâcon : arrivée à 13h32 et départ à 17h34.
  • depuis Ambérieu : arrivée à 13h34 et départ à 17h26.
  • depuis Saint-Claude ou Oyonnax : arrivée à 13h50 (en car) et des départs à 17h21 et 18h23.
  • depuis la Dombes : arrivées à 13h30 ou 14h18 et départ à 17h43.
  • depuis Lyon : arrivées à 13h30 ou 14h18 et départs à 16h46 ou 17h43.

Depuis Bellegarde ou Genève, un détour via Ambérieu est impératif à l’aller. Au retour, il est possible de prendre le TGV de 18h04 (réservation obligatoire) à destination de Genève.

Depuis Lons-le-Saunier, il faudra venir en TGV (arrivée à 14h43) et repartir en TER (à 17h19).

Étape 5 vendredi 8 juin : Saint-Trivier-sur-Moignans – Rumilly (186,5 km)

Cette étape s’annonce redoutable pour les coureurs. Les spectateurs devraient venir par milliers dans les terribles pentes du Grand Colombier pour encourager les cyclistes. On pourrait envisager de les acheminer en car depuis les gares de Culoz et Seyssel.

Ils seront aussi des milliers à l’arrivée à Rumilly. Le meilleur moyen de se rendre à Rumilly est incontestablement le TER.

Depuis Annecy, départs à 14h44 ou 15h37. Pour le retour à Annecy, vous pourrez prendre les TER de 17h10 ou de 17h45.

Il est aussi possible de venir en train depuis Chambéry, Aix-les-Bains, Grésy-sur-Aix et Albens. Arrivées à Rumilly à 14h58, 15h45 ou 15h58. Pour les retours, départs de Rumilly à 16h59, 17h08 ou 18h01.

Étape 6 samedi 9 juin : Saint-Alban-Leysse – Morzine (166,5 km)

Les gares les plus proches de Morzine  sont à Marignier (29 km), Cluses (29 km) et Thonon (32 km).

Le Conseil général de la Haute-Savoie n’organise pas de ligne régulière entre Morzine et Marignier.

Les horaires et la faible fréquence de la ligne Cluses – Morzine ne sont pas compatibles avec les horaires probables de la course.

Les horaires de la ligne Thonon – Cluses pour le 9 juin ne sont pas disponibles à ce jour.

Le Conseil général de la Haute-Savoie devrait mettre en place des cars supplémentaires pour assurer des navettes Thonon – Morzine et Marignier – Morzine en correspondance avec les TER pour permettre au public de se rendre à l’arrivée à Morzine en transports publics.

Si tel n’est pas le cas des milliers de personnes convergeront en voiture individuelle sur la station des portes du soleil.

Étape 7 dimanche 10 juin : Morzine – Châtel (126 km)

La gare la plus proche de Châtel est celle de Monthey (canton du Valais) à 19 km. Il n’y a pas de liaison régulière entre Châtel et Monthey. Il conviendrait de mettre en place des navettes Monthey – Châtel dimanche 10 juin pour acheminer les spectateurs en provenance de Suisse.

La gare française la plus proche de Châtel est à Thonon (à 38 km). La ligne 121 du réseau Lihsa assure la liaison entre la gare SNCF de Thonon et Châtel.

Les horaires pour le 10 juin ne sont pas disponibles à ce jour. Il faudrait que le Conseil général de la Haute-Savoie assure des relations spécifiques entre Thonon (correspondance avec les TER) et Châtel pour acheminer le public à l’arrivée de l’étape dans la station des portes du soleil.

Publicités

Posted in Ain, Ardèche, Bourgogne, Chablais, Drôme, Isère, Loire, Loisirs, Rhône, Savoie, Valais, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Coup de gueule contre le piteux état de la ligne TER Paray-Lyon

Posted by ardsl sur 2 janvier 2012

Jean-Marc Nesme s’insurge une nouvelle fois contre « la dégradation du service public des transports ferroviaires régionaux » sur la ligne reliant Paray-le-Monial à Lyon.

Le sujet n’est pas nouveau. Mais l’exaspération des usagers ne cesse de grandir. La ligne ferroviaire TER entre Paray et Lyon, via La Clayette et Chauffailles, cumule les mauvais points : retards, travaux, horaires « variables »…

Jean-Marc Nesme, député-maire de Paray, qui connaît depuis longtemps les défauts de cette ligne, a décidé, le 22 décembre dernier, d’adresser à ce sujet une lettre à Hubert Du Mesnil, président de RFF (Réseau Ferré de France), à Guillaume Pépy, président de SNCF, à Jean-Jack Queyranne, président du Conseil régional de Rhône-Alpes et à François Patriat, président du Conseil régional de Bourgogne.

Il y dénonce la dégradation « lente, régulière et manifeste » de cette ligne. Il évoque le prix élevé des billets au regard du service rendu, mais aussi et surtout les retards constatés : « un retard de dix minutes sur la ligne Paray-Lyon devient la norme ».

Défaut de service public

Il montre aussi du doigt une organisation passéiste, avec un matériel hors d’âge : « L’attente au tunnel de Lamure-sur-Azergues est souvent de dix à vingt minutes, car il faut attendre que le train précédent soit arrivé en gare de Paray-le-Monial pour donner le feu vert au conducteur du TER, en l’absence d’automatisation de la signalisation ».

Et il ne manque pas de rappeler que le service public en a pris un coup, plus particulièrement après la mise en place récente du nouveau cadencement des trains : « Il y a plus de quarante ans, le temps de trajet entre Chauffailles et Lyon Perrache était de 1h10. Il était le plus souvent de 1h20 en 2011, sans compter les retards. Avec les nouveaux horaires, il sera désormais de 1h31 pour ne prendre que l’exemple du TER de 7h46 arrivant à son terminus à 9h17 ».

Pour le député UMP, ces inconvénients sont la source de problématiques plus globales : « La défense des emplois en Charolais-Brionnais passe par une politique volontariste en faveur du rail, qui doit permettre à chacun de choisir d’habiter dans cette région, sans subir en retour davantage d’isolement ou de pertes de temps que la génération précédente ».

Le député-maire, ajoutant à son argumentaire les grèves et l’incertitude des horaires de trains, estime que le système est « devenu contre-performant ». Constatant que la responsabilité de l’amélioration de cette ligne est « fortement diluée entre l’État, RFF, SNCF et les Régions », il affirme que les usagers « perdent patience, et même confiance, dans la capacité de réformer un système qui a atteint ses limites depuis plusieurs années ». À chacun de ses interlocuteurs, il pose une question simple : « Que proposez-vous pour l’améliorer ? ». Et de conclure avec un brin de défaitisme : « Cette lettre sera-t-elle d’une quelconque utilité ? J’ose encore l’espérer, confiant dans le souci du bien commun qui vous anime ».

(Avec Le Journal de Saône-et-Loire).

Posted in Bourgogne, Retards / Suppressions, Rhône, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ligne Lyon – Paray-le-Monial : RFF impose un ralentissement à 60km/h sur 37km !

Posted by ardsl sur 14 novembre 2011

Les Régions Rhône-Alpes et Bourgogne organisent jeudi 10 novembre à Chauffailles (Saône-et-Loire) à 19h un comité de ligne extraordinaire pour évoquer le très mauvais état de l’axe reliant Lyon à Paray-le-Monial. Télécharger le Document du comité de ligne de Chauffailles

L’état de l’infrastructure de la ligne nécessite la mise en place en décembre 2011 d’une limitation permanente de vitesse à 60 km/h sur une distance de 37 km entre Chauffailles et Paray-le-Monial, ce qui allonge les temps de parcours entre Paray et Lyon (jusqu’à 15 minutes dans certains cas). RFF explique que des limitations de vitesses plus restreintes engendreraient un inconfort de circulation pour les usagers liés aux différentes phases d’accélération et de décélérations successives.

La quasi totalité des trains mettront 2h pour accomplir les 117 kilomètres séparant Lyon de Paray-le-Monial.

La correspondance à Paray-le-Monial entre le TER 893902 (Part-Dieu 18h08 – Paray 20h08 ) et le TER 875501 (Paray 20h05 – Dijon 21h48 sauf samedis) est supprimée.

La Région Bourgogne a décidé de maintenir la correspondance entre le TER 16841 (Paray 15h53 – Part-Dieu 17h52) et le TER 893324 (Montchanin 15h06 – Paray 15h54 sauf dimanches et fêtes). Pour cela les arrêts à Blanzy, Galuzot et Ciry ne seront pas desservis. Ainsi le TER 893324 arrivera à Paray à 15h48 et assurera la correspondance avec le TER pour Lyon.

La Région Bourgogne a adressé un courrier en date du 6 septembre 2011 au Président de Réseau Ferré de France demande la réalisation des travaux de nature à lever les ralentissements dans les meilleurs délais, afin de garantir les horaires du projet initial du service 2012. Un courrier conjoint Région Rhône-Alpes et Région Bourgogne est également en préparation à l’attention de RFF.

Il existe déjà actuellement des restrictions de vitesse liée à l’état de l’infrastructure sur la ligne Lyon – Paray. La limitation de la vitesse à 60km/h à partir du 11 décembre s’applique sur l’ensemble d’une section de 37km.  

La raison non avouée d’un choix aussi contestable semble plutôt être qu’un tronçonnage avec des vitesses réduites sur quelques portions nécessitait la pose d’une signalisation (fixe) sur le terrain (en plusieurs points du parcours), alors que dans la solution retenue, une simple mise à jour des renseignements techniques devrait suffire, ce qui coûtera moins cher pour le gestionnaire de l’infrastructure, RFF.

Cette décision absurde va contribuer à dégrader les temps de parcours pours les voyageurs et l’économie de la desserte de la ligne Paray – Lyon qui traverse des secteurs peu peuplés. Paray-le-Monial, La Clayette et Chauffailles ne comptent respectivement que 9600, 2000 et 4000 habitants.

La ligne Lyon – Paray-le-Monial, autrefois à double voie, est également handicapée pour les méthodes d’exploitation retenues par RFF. La ligne est équipée d’un block manuel. RFF organise la circulation entre Lozanne et Paray avec deux cantons seulement. Il y a donc un canton unique de Lamure/Azergues à Paray. Autrement dit un train ne peut quitter Lamure avant que le précédent ne soit arrivé à Paray. Comme désormais le temps de parcours Lamure – Paray dépasse 1h, un cadencement horaire sur la pointe du soir implique un stationnement prolongé à Lamure. Pour réduire la longueur du canton unique, il suffirait pourtant de la présence d’un agent de l’infra en gare de La Clayette. Une telle présence serait nécessaire uniquement de 18h30 à 20h30 du lundi au vendredi (sauf fêtes).

Avec ce nouveau coup de massue, l’avenir de ligne Lyon devient incertain, malgré le rétablissement d’une desserte systématique de Lyon Part-Dieu.

Les nouveaux horaires des trains à partir du 11 décembre comprennent donc un allongement du temps de parcours.

Sens impair

  • TER 893901 (sauf dimanche et fêtes) Paray 5h54 – La Clayette 6h24/25 – Chauffailles 6h37/38 – Lamure/Azergues 6h57/58 – Chamelet 7h08/09 – Bois-d’Oingt-Légny 7h17/18 – Chessy 7h22/23 – Châtillon-d’Azergues 7h26/27 – Lozanne 7h31/ – Part-Dieu 7h52/57 – Perrache 8h05 LàS (sauf fêtes). Ce train mettra 1h58 pour rallier Lyon soit 8 minutes de plus que prévu initialement.
  • TER 893903 (sauf samedis, dimanches et fêtes) Nevers 5h30 – Moulins 6h03/04 – Paray 6h57/7h02 – La Clayette 7h33/34 – Chauffailles 7h45/46 – Lamure/Azergues 8h07/08 – Chamelet 8h18/19 – Bois-d’Oingt-Légny 8h28/29 – Chessy 8h34/35 – Châtillon-d’Azergues 8h38/39 – Lozanne 8h43/44 – Part-Dieu 9h04/09 – Perrache 9h17. Ce train mettra 2h02 pour rallier Lyon.
  • TER 893905 (sauf 10-13, 16-20, 23-27.04 ; 17-21, 24-28.09) Nevers 8h30 – Moulins 9h03/04 – Paray 9h55/58 – La Clayette 10h28/29 – Chauffailles 10h40/41 – Lamure/Azergues 10h59/11h01 – Chamelet 11h11/12 – Bois-d’Oingt-Légny 11h20/21 – Chessy 11h25/26 – Lozanne 11h31/32 – Part-Dieu 11h52/57 – Perrache 12h05. Ce train mettra 1h54 pour rallier Lyon soit 4 minutes de plus que prévu initialement.
  • TER 16840/1 (sauf 16-20, 23-27.01 ; 12-16, 19-23.03 ; 01-05, 08-12, 15-19, 22-26.10) Tours 12h00 – Moulins 14h55/58 – Paray 15h51/53 – La Clayette 16h23/24 – Chauffailles 16h35/36 – Lamure/Azergues 16h55/56 – Chamelet 17h06/07 – Bois-d’Oingt-Légny 17h14/15 – Chessy 17h19/20 – Lozanne 17h26/32 – Part-Dieu 17h52/57 – Perrache 18h05. Ce train mettra 1h59 pour rallier Lyon soit 9 minutes de plus que prévu initialement.
  • TER 893907 (les dimanches et fêtes) Paray 20h10 – La Clayette 20h40/41 – Chauffailles 20h52 – Lamure/Azergues 21h12/13 – Chamelet 21h23/24 – Bois-d’Oingt-Légny 21h32/33 – Chessy 21h36/37 – Lozanne 21h44/45 – Part-Dieu 22h04/10 – Perrache 22h18. Ce train mettra 1h54 pour rallier Lyon.
Sens pair
  • TER 16848/9 (sauf 30.01-03.02 ; 06-12.02 ; 09-13, 16-20, 23-27.04 ; 17-21, 24-28.09 ; 29.10-02.11 ; 05-09.11) Perrache 11h55 – Part-Dieu 12h03/08 – Lozanne 12h27/28 – Chessy 12h33/34 – Bois-d’Oingt-Légny 12h38/39 – Chamelet 12h46/47 – Lamure/Azergues 12h58/59 – Chauffailles 13h17/18 – La Clayette 13h30/31 – Paray 14h00/01 – Moulins 14h54/15h06 – Tours 17h59. Ce train mettra 1h52 pour rallier Paray.
  • TER 893900 (sauf samedis, dimanches et fêtes) Perrache 16h55 – Part-Dieu 17h03/08 – Lozanne 17h26/27 – Châtillon-d’Azergues 17h32/33 – Chessy 17h36/37 – Bois-d’Oingt-Légny 17h41/42 – Chamelet 17h49/50 – Lamure/Azergues 18h01/02 – Chauffailles 18h21/22 – La Clayette 18h33/34 – Paray 19h05. Ce train mettra 1h57 pour rallier Paray soit 5 minutes de plus que prévu initialement.
  • TER 893902 Perrache 17h55 – Part-Dieu 18h03/08 – Lozanne 18h27/28 – Châtillon-d’Azergues 18h32/33 – Chessy 18h35/36 – Bois-d’Oingt-Légny 18h40/41 – Chamelet 18h49/50 – Lamure/Azergues 19h00/08 – Chauffailles 19h26/27 – La Clayette 19h38/39 – Paray 20h08/10 – Moulins 21h04/06 – Nevers 21h43. Ce train mettra 2h02 pour rallier Paray soit 9 minutes de plus que prévu initialement.
  • TER 893904 (sauf samedis, dimanches et fêtes) Perrache 18h55 – Part-Dieu 19h03/08 – Lozanne 19h27/28 – Châtillon-d’Azergues 19h33/34 – Chessy 19h36/37 – Bois-d’Oingt-Légny 19h42/43 – Chamelet 19h51/52 – Lamure/Azergues 20h03/11 – Chauffailles 20h30/31 – La Clayette 20h43/44 – Paray 21h15. Ce train mettra 2h07 pour rallier Paray soit 15 minutes de plus que prévu initialement.

Posted in Bourgogne, Rhône, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :