ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Lac d’Annecy’

Les projets de remontées urbaines existent mais peinent à être financés

Posted by ardsl sur 27 septembre 2012

Ils l’ont baptisé “le Fil”… Dans l’agglomération annecienne, voici plusieurs années qu’une association remue ciel et terre pour tenter d’imposer l’idée d’une liaison par câble entre La Balme-de-Sillingy, au nord, et le centre-ville d’Annecy.

Un rêve censé transformer les embouteillages du secteur en lointains souvenirs. Une étude réalisée par le cabinet annécien Cime pour le compte de la Communauté de communes Fier et Usses, avait conclu, en 2011, à la faisabilité technique du projet et l’avait estimé à 150 millions d’euros pour 15 kilomètres.

Séduisant sur le papier, le concept avait même, un temps, rallié certains élus. « J’y crois », estimait à l’époque le maire de La Balme, François Daviet. Il a depuis révisé sa position.

Le coût d’une telle réalisation semble désormais un obstacle infranchissable. « Belle idée, mais c’est bien trop cher », a lâché Bernard Accoyer (député-maire UMP d’Annecy-le-Vieux, 1er vice-président de la C2A) devant quelques journalistes.

Rigaut : « Ce n’est pas le moment de planter des pylônes partout »

En mars dernier, Jean-Luc Rigaut, maire et conseiller général d’Annecy (NC) estimait de son côté que « ce n’est pas le moment de planter des pylônes partout ».

Quant aux associations d’usagers des transports, à l’image de la FNAUT, elles n’ont jamais caché leurs réticences.

Sur l’axe La Balme – Annecy, c’est désormais la solution du bus à haut niveau de service qui tient la corde. Même si les membres de l’association du Fil veulent encore y croire.

Les autres idées de téléportés qui fleurissent dans le département de la Haute-Savoie relèvent pour leur part davantage des liaisons vallée-montagne que du transport urbain pur. C’est le cas par exemple de la connexion Magland – Flaine, à la recherche de financement ou encore de l’idée de connecter Seynod et le Semnoz.

Ce projet consisterait à installer une télécabine entre la sortie d’autoroute Seynod-Sud et la station qui domine le lac d’Annecy. Coût estimé : 30 millions, dont personne n’a évidemment pour l’heure le moindre euro.

Une dernière idée est en revanche plus avancée. C’est celle de la liaison entre Talloires et le col de la Forclaz, au-dessus du lac d’Annecy. Objectif : supprimer les 4000 véhicules qui, certains jours d’été, gravissent la route. Cent mille euros d’études ont déjà été dépensés et le maire de Talloires espère voir les travaux débuter en 2014. Le député Accoyer a lui-même relevé les manches pour pousser le dossier.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Associations, Bassin annecien, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Monteil et Rigaut s’expriment sur les transports sur le bassin annecien

Posted by ardsl sur 20 mars 2012

Mardi 6 mars, Christian Monteil, président du conseil général de la Haute-Savoie, et Jean-Luc Rigaut, président de la C2A (communauté d’agglomération d’Annecy), ont passé en revue lors d’une conférence de presse les projets réalisés, ceux en cours, et ceux à venir sur la D1508. Ils en ont aussi profité pour faire un tour d’horizon des « fausses bonnes idées » qui pourraient désengorger la circulation autour du lac d’Annecy.

D’ici à 2013, le Conseil général de Haute-Savoie et la C2A devraient investir 35,4 millions d’euros dans la sécurisation et la fluidification de la D1508. En outre, les deux institutions envisagent pour le doublement de la voie rapide entre Gillon et Metz-Tessy.

Le CG74 et la C2A ont publié un communiqué listant les travaux effectués sur la D1508 depuis 2008, les travaux programmées pour 2012 et 2013 et les études en cours. Télécharger ce communiqué

Jean-Luc Rigaut souhaite faire passer la vitesse sur l’autoroute A41 de 130 km/h à 110 km/h entre les sorties 15 et 17, celles qui pénètrent dans l’agglomération annecienne.

Transports en commun

Une ligne de bus à haut niveau de service est prévue de Sillingy à Gillon. Son coût est estimé à 16,9M€.

Un transport en commun en site propre est envisagé entre Faverges et Annecy. Son côut estimé est de 36M€.

Si en dehors de ces aménagements d’autres solutions existent, les deux élus n’en sont pas partisans, et expliquent pourquoi.

Une télécabine entre La Balme-de-Sillingy et Annecy

« Nous avons récemment reçu les porteurs du projet« , explique Jean-Luc Rigaut, « et nous leur avons annoncé que nous préférions le bus sur cette partie plutôt que le fil. Il serait très compliqué d’installer des pylônes dans des zones urbaines. Pour seulement aller d’un point A à un point B, ok, mais pour un maillage fin du territoire, c’est non. »

Mettre des bus sur les pistes cyclables

Jean-Luc Rigaut n’est pas favorable à cette alternative qui se réaliserait sur la rive Ouest du lac : « l’outil de promenade cyclable doit rester ce qu’il est ! »

La réouverture du tunnel de la Puya

« C’est envisageable« , estime le président de la C2A. « Les deux entrées nécessiteraient des aménagements, mais ça permettrait d’éviter l’entrée d’Annecy du côté des Marquisats. »

Le tunnel sous le Semnoz

« Aujourd’hui, c’est entre 250 et 400 millions d’euros« , avance Christian Monteil. « Et on ne peut tout simplement pas financer ce type d’ouvrage à l’heure actuelle. Mais nous réfléchissons à un autre type de financement. »

Le bateau-lac

« Il y a 4-5 ans, nous avons mené des études sur le sujet« , se souvient le maire d’Annecy. « Mais notre lac est touristique. Il y a la bande des 5 km/h et une faune et une flore fragiles. Les bateaux ne pourraient pas aller très vite et au bout du compte, ils ne seraient pas plus rapides que la voiture. »

Le tram-train

Porté par Jean-Luc Rigaut pendant la candidature d’Annecy 2018, le projet est actuellement dans les cartons de la C2A. « Pour les 30 ans à venir, et compte tenu de la fréquentation, la meilleure solution pour aller du Nord de l’Agglo vers le centre d’Annecy reste le bus. Quand on aura une agglo de 200 000 ou 250 000 personnes, ce sera judicieux. »

(Avec L’Essor Savoyard).

Posted in Bassin annecien | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Jean-Luc Rigaut renonce (provisoirement) à sa promesse du tram train

Posted by ardsl sur 13 octobre 2011

Le tram-train, volonté de Jean-Luc Rigaut, restera quelques années supplémentaires dans les cartons, faute d’argent. Le maire (NC) d’Annecy estime que ce projet est toujours viable, à terme, pour le bassin de vie.
Lors d’un dernier conseil communautaire de l’agglomération d’Annecy (C2A), son président Jean-Luc Rigaut a annoncé l’abandon du tram train. Un service de bus à haut de service est préféré pour des raisons économiques.
Il s’agissait pourtant du projet phare du maire d’Annecy lors des municipales de 2008. Il avait alors promis un tram-train allant de Saint-Jorioz à La Balme-de-Sillingy. « Des études, menées par RFF, ont été faites sur une première phase », expliquait Jean-Luc Rigaut dans les colones de L’Essor Savoyard (du 6 octobre).
Le tram-train est officiellement « différé. » Jean-Luc Rigaut reproposera-t-il ce projet en 2014 ?
Pour le maire d’Annecy estime que la population du bassin annecien (plus de 200 000 habitants) permet la réalisation d’un tram-train. « Je rappelle qu’il n’a jamais été question de solutionner un problème intra-muros à Annecy. On réfléchit à une échelle qui va au-delà de l’agglomération ».  Ainsi le tram-train pourrait être une réponse aux problèmes de mobilité rencontrés sur la rive Ouest du lac d’Annecy et dans le secteur de Sillingy.
En attendant, la C2A et le Conseil Général vont réaliser une voie dédiée aux transports collectifs entre Epagny et Sillingy pour permettre la mise en place de cars et de bus à haut niveau de service, entre Annecy, le Grand Epagny et Sillingy.

Posted in Bassin annecien | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :