ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Le Chambon-Feugerolles’

Après le viol d’une contrôleuse d’un TER : «en tant que femme, on est exposée»

Posted by ardsl sur 22 août 2012

Ligne Saint-Étienne – Firminy. Les contrôleurs SNCF ne sont guère surpris de l’agression ayant eu lieu jeudi 16 août, «au vu des conditions de travail».

Lundi 21 août, sur la ligne TER entre Saint-ÉEtienne et Firminy, les contrôleurs rencontrés ne sont, à l’unanimité, guère surpris par le viol subi jeudi 16 août par une contrôleuse SNCF (lire).

« Ce qui est arrivé jeudi dernier, c’est inadmissible » s’insurge une jeune contrôleuse en emploi saisonnier rattachée au dépôt de Saint-Étienne, qui se déclare « choquée » par le viol subi par sa collègue.

« Nous sommes formés deux semaines (une semaine de théorie, une autre de pratique), sans être préparés à affronter ce type de conflits. Nous ne savons absolument pas comment réagir, car on ne nous a rien dit. Moi, j’ai appris sur le tas, en discutant avec des collègues plus expérimentés. L’autre jour, j’ai fini ma journée à une 1h30 du matin. J’ai fini par obtenir la présence de la police après être passée par des délègues syndicaux. »

Aujourd’hui, la jeune femme déclare ne pas vouloir travailler à SNCF pour un été supplémentaire.« Mon contrat se termine à la fin du mois et je dois dire que j’ai hâte, vu comment ça se passe. Je savais que ça pouvait arriver, mais depuis jeudi, je ne prends plus aucun risque pour ma sécurité » conclut- elle. Pour certains titulaires, être contrôleur à SNCF est « de plus en plus difficile ». « Les gens sont de plus en plus agressifs à l’encontre du personnel » témoigne un jeune contrôleur. Ce dernier estime ne pas être surpris par l’agression sexuelle dont a été victime la jeune contrôleuse en emploi saisonnier.

Et il n’est pas le seul. Pour un autre agent SNCF, rattaché au dépôt de Lyon, le fait même de confier la sécurité d’un train entier à un seul agent apparaît difficilement gérable.

« En tant que contrôleur, même en tant qu’homme, on constate tous les jours que le comportement de certaines personnes n’a rien d’irréprochable. Quand on est une femme, de surcroît, on peut aisément imaginer que ça ne doit pas être évident… ».

Les premières intéressées confirment : être seule à bord d’un train, c’est prendre un risque. « L’agression sexuelle de jeudi dernier n’a rien de surprenant », confie une contrôleuse rattachée au dépôt de Saint-Étienne. « En tant que femme, on est quotidiennement exposée. Et ce, peut importe la ligne. Mais les têtes pensantes de l’entreprise préfèrent prendre des risques, plutôt que de perdre de l’argent. Alors, imaginer mettre deux agents dans un train régional est tout bonnement utopique ». Car, au même titre que jeudi 16 août, les contrôleurs SNCF sont le plus souvent un par train. Cette règle est aussi valable pour les emplois saisonniers.

Les faits : une contrôleuse violée par un abonné entre Le Chambon-Feugerolles et Firminy

L’agression remonte au jeudi 16 août. Au cours d’un trajet ferroviaire sur la ligne Saint-Étienne – Le-Puy-en-Velay, une jeune contrôleuse effectuant un remplacement saisonnier a été victime d’un viol à bord du train, par un abonné qu’elle venait de contrôler.

Les faits se sont produits aux alentours de 18h, alors que le train circulait entre les gares du Chambon-Feugerolles et de Firminy.

L’agresseur, un homme âgé de 54 ans inconnu des services de police, a depuis été mis en examen et écroué.

(Avec Le Progrès).

Publicités

Posted in Loire, SNCF | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une contrôleuse SNCF violée dans un TER Lyon – Le Puy

Posted by ardsl sur 17 août 2012

Les faits se sont déroulés jeudi 16 août, au niveau de Firminy peu après 18h, dans le TER 889982/3 (Lyon Part-Dieu 17h06 – Le Puy-en-Velay 19h11). Un passager de 54 ans a violé une contrôleuse SNCF.

Une contrôleuse SNCF a été victime d’un viol, jeudi après-midi, sur un TER reliant Lyon  au Puy-en-Velay. Les faits se sont produits peu après 18h, alors que le train circulait entre les gares du Chambon-Feugerolles et de Firminy.

La contrôleuse a été agressée par un passager qu’elle venait de contrôler, et qui lui avait présenté sa carte d’abonné. L’homme l’aurait suivie dans une pièce de la rame réservée aux contrôleurs. Il s’en est pris «sans raison apparente» à la jeune femme. Il l’aurait immobilisée de force avant de procéder à plusieurs attouchements, que la justice qualifie de « viol ». La victime s’est débattue mais, manifestement, aucun passager n’a rien vu, ni entendu. Les faits ont duré plusieurs minutes, jusqu’à ce que le train arrive en gare de Firminy. C’est là que l’agresseur, un homme de 54 ans, a réussi à prendre la fuite.

La police, aussitôt prévenue, a entrepris des recherches dans le secteur. La contrôleuse, très choquée, a été prise en charge par un médecin. Il s’agit d’une jeune femme de 22 ans, originaire de Clermont-Ferrand, qui effectue un remplacement (un intérim). Après plusieurs minutes d’arrêt, le train a poursuivi sa route jusqu’au Puy.

L’enquête, confiée à la Sûreté départementale de la Loire, a rapidement abouti grâce au système de vidéosurveillance du train. L’individu, identifié sur les bandes vidéo, a été interpellé vendredi 17 août en début d’après-midi. Il a été placé en garde à vue et aurait avoué les faits. Jusqu’alors inconnu de la police et de la justice, il devrait être déféré au parquet de Saint-Étienne et mis en examen pour viol.

La contrôleuse est rattachée au dépôt SNCF de Clermont-Ferrand. Vendredi 17 août, certains de ses collègues ont fait valoir leur droit de retrait en signe de solidarité. Du coup, le trafic a été perturbé, notamment sur les lignes Lyon – Clermont-Ferrand et Saint-Étienne – Le Puy. « Les syndicats ont été reçus par la direction, on ne sait pas si leur action va durer » indique la responsable communication SNCF pour la région Auvergne.  Il n’est pas exclu que des actions soient menées dans les jours qui viennent.

(Avec leprogres.fr, France 3 Rhône-Alpes, ledauphine.com, France Info et Le Progrès).

Posted in Auvergne, Loire, Retards / Suppressions, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , | 3 Comments »

Saint-Étienne Métropole suspend sa participation financière à la réalisation du quai K à Lyon Part-Dieu

Posted by ardsl sur 3 décembre 2011

Le onzième quai de la gare de Lyon Part-Dieu sera mis en service le 11 décembre prochain. Le quai K a été notamment financé par Saint-Étienne Métropole, qui espérait une augmentation du nombre de trains entre Saint-Étienne et Lyon et une réduction du temps de parcours avec des TER sans arrêts intermédiaires entre les deux villes.

107 trains relient du lundi au vendredi au service 2011 Saint-Étienne et Lyon (dont 9 sans arrêts intermédiaires). Au service 2012, il y aura 125 trains qui relieront du lundi au vendredi Saint-Étienne et Lyon (dont 14 sans arrêts intermédiaires).

Cette amélioration considérable ne satisfait pas Saint-Étienne Métropole et son vice-président en charge des transports. Marc Petit déclare dans les colonnes du Progrès « À la sortie du premier comité de ligne, en février 2011, j’avais déjà dit que le projet de nouvelle grille horaire était inacceptable. On a noté des améliorations au mois de juin avec des trains de l’Ondaine vers Lyon, mais le service s’est dégradé. J’ai écrit à la directrice régionale le 19 octobre et je n’ai jamais reçu de réponse de sa part. Parmi nos doléances, en tant également que maire de Firminy, nous martelons la nécessité de prolonger des trains venant de Lyon vers Firminy. J’ai fait cette demande dans ma lettre. Aujourd’hui, je considère que le contrat n’est pas respecté. La nouvelle grille horaire devait se mettre en place sans dégradation du service dans les gares de Saint-Étienne et de l’Ondaine. Ce n’est pas le cas. C’est la raison pour laquelle Saint-Etienne Métropole suspend sa participation financière au quai K de la gare de Lyon Part-Dieu. Cette décision restera valable tant que la desserte des gares stéphanoises et de l’Ondaine ne sera pas suffisante ».

Visiblement, le maire de Firminy ne sait pas lire une grille horaire. La grille actuelle comprend 32 liaisons directs entre Lyon et Firminy (du lundi au vendredi). La grille 2012 comporte 40 trains directs entre Lyon et Firminy (du lundi au vendredi).

Du lundi au vendredi au service 2010, les gares de Firminy, Bellevue et Carnot sont desservies par 71 trains. Avec le service 2011, ces gares bénéficieront de 70 trains. Firminy (17 800 habitants) bénéficiera encore d’une desserte ferroviaire de grande qualité avec même une offre améliorée en période creuse (au moins un train toutes les heures du lundi au samedi, un train toutes les 2 heures le week-end).

Le Chambon-Feugerolles (13 200 habitants), La Ricamarie (8 000 habitants) et le Clapier conserveront 53 arrêts (du lundi au vendredi). La perte de 7 arrêts s’explique en partie par la réduction du temps de parcours des trains reliant Le Puy à Saint-Étienne qui devrait amener certains pendulaires de la Haute-Loire à utiliser le train plutôt que la voiture pour se rendre à Saint-Étienne ou à Lyon. Même légèrement diminuée, la desserte de ces gares reste plus que correcte.

Desserte 2010 vers Saint-Étienne au départ du Chambon-Feugerolles du lundi au vendredi : 5h44, 5h57, 6h08, 6h25, 6h40, 6h55, 7h10, 7h17, 7h40, 7h54, 8h10, 8h25, 8h40, 9h27, 10h10, 11h10, 11h45, 12h21, 12h40, 12h57, 13h27, 14h10, 14h55, 16h24, 17h03, 17h40, 18h10, 18h41, 19h08, 19h25, 19h39 et 20h55.

Desserte 2011 vers Saint-Étienne au départ du Chambon-Feugerolles du lundi au vendredi : 5h11, 5h44, 6h11, 6h41, 6h49, 7h11, 7h41, 8h11, 8h25, 8h41, 9h41, 10h41, 11h41, 12h41, 13h41, 14h41, 15h41, 16h11, 16h41, 17h11, 17h41, 17h57, 18h21, 18h41, 19h31 et 19h41.

L’offre est désormais cadencée avec un train toutes les heures à la minute 41. Sur les tranches horaires les plus fréquentés, la fréquence est renforcée. Seul le train le plus tardif n’est pas reconduit en raison de sa fréquentation quasi nulle.

Desserte 2010 vers Le Chambon-Feugerolles au départ de Saint-Étienne Châteaucreux du lundi au vendredi : 6h27, 6h56, 7h18, 7h27, 7h59, 8h27, 9h14, 10h11, 11h11, 11h45, 12h05, 12h20, 12h44, 13h27, 14h44, 16h14, 16h44, 17h03, 17h13, 17h28, 17h44, 17h57, 18h27, 18h57, 19h27, 19h54, 20h26 et 21h53.

Desserte 2011 vers Le Chambon-Feugerolles au départ de Saint-Étienne Châteaucreux du lundi au vendredi : 6h30, 6h48, 7h00, 7h30, 8h00, 8h30, 9h00, 9h30, 10h30, 11h30, 12h30, 13h30, 14h30, 15h30, 15h43, 16h00, 16h15, 16h30, 17h11, 17h19, 17h41, 17h44, 18h04, 18h30, 19h00, 19h30, 20h30, 21h30 et 21h52.

Estimer que la desserte de la vallée de l’Ondaine est dégradée ou insuffisante relève donc d’une analyse pour le moins erronée.

Josiane Beaud, directrice Rhône-Alpes SNCF

La directrice régionale de SNCF s’est exprimée sur ce sujet dans Le Progrès (édition du 3 décembre).

L’Ondaine s’estime « lésée » par la nouvelle grille horaire, applicable le 11 décembre…

Josiane Beaud : « Il y a quand même 70 circulations entre Saint-Etienne et Firminy, avec trois trains par heure en heures de pointe ! En fait, il y a seulement quatre arrêts que nous n’avons pas pu faire. »

Mais Saint-Etienne Métropole a suspendu pour cette raison sa participation financière au quai K…

« C’est une position de principe. Tout ça va s’apaiser. Et puis, sans le quai K, les « bolides » entre Saint-Etienne et Lyon n’existeraient pas. »

Télécharger les horaires 2012 de la ligne Le Puy – Lyon

Posted in Loire, Service 2012 | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :