ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Livron’

Retour sur le comité de ligne de Die du 21 mars

Posted by ardsl sur 23 mars 2012

Didier Jouve (conseiller régional EÉLV) et Magali Beineix (chargée des transports à la Région Rhône-Alpes)

Le comité de la ligne TER Valence – Luc-en-Diois s’est déroulé mercredi 21 mars à Die, sous la présidence du conseiller régional Didier Jouve.

À la tribune, Magali Beineix (chargée de la ligne au service transports de la Région Rhône-Alpes), Thierry Lecomte et Benoît Chatenet (responsables SNCF de la ligne), Blandine Lopez (cheffe du service 2013 à la direction SNCF du TER Rhône-Alpes) et Pascal Ghesquières (RFF) ont répondu aux questions des participants.

Télécharger le document de présentation du comité de ligne Valence – Luc-en-Diois

Peu d’élus présents

L’ARDSL a participé activement à ce comité de ligne qui n’ a réuni qu’une vingtaine de participants. Peu d’élus ont assisté à la réunion. Le maire de Die était représenté par un adjoint. Philippe Leeuwenberg (gauche),  conseiller général (gauche) du canton de Die s’est éclipsé rapidement. Alain Matheron (gauche), président de la communauté de communes du Diois, conseiller général du canton de Châtillon-en-Diois et vice-président du CG26 chargé des transports n’était même pas présent.

Thierry Lecomte quitte ses fonctions actuelles

En préambule, Didier Jouve a remercié le travail accompli par le comité de ligne depuis 2004 et Thierry Lecomte pour sa disponibilité et sa volonté de résoudre les difficultés rencontrées sur la ligne. Il doit quitter fin mars 2012 sa fonction de responsable SNCF des lignes TER de Drôme et d’Ardèche pour occuper une autre fonction au sein du groupe SNCF. Il sera remplacé par Benoît Chatenet.

Une légère baisse de la fréquentation

La fréquentation de la partie drômoise de la ligne a diminué de 0,8% en 2011 par rapport à 2010. À l’inverse, la fréquentation régionale a progressé de 6,3%.

Dans le détail, le trafic régresse de 5,8% sur la relation Valence – Crest, mais progresse de 9,3% sur la relation Valence – Die.

Une régularité en chute

Le second semestre 2011 a été particulièrement mauvais sur le plan de la régularité. Cela s’explique par les retards récurrents du TER circulant le matin entre Briançon et Romans (arrivée à 8h24 à Valence ville). Il est impacté par le croisement du train de nuit Paris – Briançon.

Service 2013 : l’impact de la fermeture de la ligne Valence – Moirans

La ligne Valence – Moirans sera fermée pendant une année complète. Les TER Briançon – Gap – Romans seront donc limités à Valence ville. Les horaires de certains trains doivent être modifiés pour assurer les correspondances pour Paris avec les TGV à Valence ville.

Le TER 17358 (Briançon 9h16 – Valence ville 13h08 – Valence TGV 13h27 – Romans 13h39) donne actuellement la correspondance sur le TGV 6208 (Valence TGV 13h41 – Paris 15h56). Il devrait être retardé de 40 minutes environ pour assurer la correspondance avec le TGV 6196 (Valence ville 14h04 – Paris 16h33).

Le TER 17366 (Briançon 15h08 – Valence ville 18h42 – Valence TGV 18h53 – Romans 19h03) donne actuellement la correspondance sur le TGV 6130 (Valence  TGV 19h11 – Paris 21h26). Il devrait être avancé de 50 minutes environ pour assurer la correspondance avec le TGV 6198 (Valence ville 18h04 – Paris 20h44).

Le TER 17357 (Romans 14h22 – Valence TGV 14h34 – Valence ville 14h47 – Briançon 18h46) assure la correspondance avec le TGV 6211 (Paris 12h07 – Valence TGV 14h19). Il devrait être avancé de 40 minutes environ pour assurer une correspondance optimisée avec le TGV 6193 (Paris 11h27 – Valence ville 13h56).

Les horaires des TER 17354 (Briançon 4h46 – Valence ville 8h15 – Valence TGV 8h33 – Romans 8h43) et 17365 (Romans 17h54 – Valence TGV 18h03 – Valence ville 18h17 – Gap 20h42) ne devraient pas être modifiés car ils n’assurent pas de correspondance avec les TGV.

À ce jour, les horaires 2013 sont toujours à l’étude.

Les propositions de l’ARDSL pour le service 2013

Améliorer les temps de parcours

Les horaires doivent être revus pour permettre une amélioration des temps. Pour cela, nous proposons de réduire les temps d’arrêts en gare et de faire en sorte que les croisements en voie unique n’induisent pas des pertes de temps en ligne.

Temps de parcours visés :

  • Crest – Valence ville : 25 minutes (contre 36 minutes en voiture individuelle selon Via Michelin).
  • Saillans – Valence ville : 40 minutes (contre 48 minutes en voiture).
  • Die – Valence ville : 1h (contre 1h10 en voiture).
  • Luc-en-Diois – Valence ville : 1h20 (contre 1h31 en voiture).
  • Veynes – Valence ville : 1h55 (contre 2h18 en voiture).
  • Gap – Valence ville : 2h15 à 2h20 (contre 2h50 en voiture).
  • Embrun – Valence ville : 2h50 (contre 3h29 en voiture).
  • Briançon – Valence ville : 3h30 (contre 3h02 en voiture via le col du Lautaret).
  • Crest – Lyon : 1h45 (contre 1h32 en voiture).
  • Die – Lyon : 2h20 (contre 2h06 en voiture).
  • Gap – Lyon : 3h40 (contre 3h en voiture).
  • Embrun – Lyon : 4h15 (contre 3h40 en voiture).
  • Briançon – Lyon : moins de 5h (contre 3h11 en voiture via le col du Lautaret).
  • Crest – Paris : environ 3h.
  • Die – Paris : 3h40.
  • Gap – Paris : environ 5h.
  • Embrun – Paris : environ 5h30.
  • Briançon – Paris : environ 6h15.

Correspondances pour Paris

L’ARDSL soutient la mise en correspondance des TER avec les TGV à Valence ville. Nous réclamons la mise en place de 3 allers-retours quotidiens entre Briançon et Valence en correspondance optimisée avec 3 des 4 allers-retours TGV assurés entre Paris et Valence ville.

Cela implique :

  • la mise en place d’un TER Briançon – Valence en correspondance avec le TGV 6194 (Valence ville 10h04 – Paris 12h33).
  • la mise en place d’un TER Valence – Briançon en correspondance avec le TGV 6191 (Paris 7h37 – Valence ville 10h09). Notons que ce TER desservirait Gap vers 13h. Cela permettrait d’assurer une liaison ferroviaire entre Gap et Briançon à la mi-journée (actuellement aucun train au départ de Gap vers Briançon entre 11h30 et 15h50, sauf le samedi).

Nous souhaitons aussi :

  • la mise en circulation d’un car entre Die et Valence TGV en correspondance avec le TGV 6230 (Valence TGV 7h41 – Paris 9h53) pour bénéficier d’une arrivée dans la capitale avant 10h.
  • la mise en circulation d’un car entre Valence ville et Die en correspondance avec le TGV 6197 (Paris 19h37 – Valence ville 22h06) pour permettre un retour de Paris plus tardif.

Accès à Lyon

L’ARDSL est également attentive aux correspondances à Valence ville entre les TER Briançon – Valence et Lyon – Valence. Des améliorations ont été apportées sur ce point au service 2012. Il ne faudrait pas que cela se dégrade avec les horaires 2013. Face à ce risque important, l’ARDSL demande aux régions PACA et Rhône-Alpes de prolonger 2 allers-retours Briançon – Valence jusqu’à Lyon Perrache. Cette proposition peut être mise en oeuvre en utilisant du matériel bimode (B81500).

Accès à Valence TGV

Avec les travaux entre Valence et Moirans, les Hautes-Alpes et la vallée de la Drôme n’auront plus d’accès ferroviaire à la gare de Valence TGV.

L’ARDSL estime que des navettes routières doivent être mises en place entre Crest et Valence TGV. Cela permettrait aux habitants de la vallée de la Drôme salariés de Rovaltain de s’y rendre en transports publics ou d’accéder aux TGV intersecteurs (vers Roissy, Lille, Strasbourg, Metz, Dijon, Nantes, Rennes, Marseille et Montpellier) sans subir une correspondance à Valence ville.

Desserte périurbaine de vallée de la Drôme

L’ARDSL demande la mise en place de navettes ferroviaires Die – Crest – Valence ville avec des horaires adaptés aux déplacements pendulaires et aux déplacements vers Lyon.

Nous avons demandé l’étude d’un départ de Valence pour Die à 17h00.

Concernant la desserte ferroviaire matinale, nous avons soumis à l’étude deux scénarios :

  1. Le maintien par la Région PACA du TER 17354 (Briançon 4h46 – Valence 8h15). Ce scénario garantit sur le papier une arrivée à Valence avant 8h30 et à Lyon Part-Dieu avant 9h40 depuis les Hautes-Alpes et la vallée de la Drôme. Mais, il est peu robuste sur le plan de la ponctualité (avec toujours les difficultés récurrentes liées au croisement du Lunéa).
  2. La mise en place par la Région Rhône-Alpes de 2 arrivées matinales à Valence à 7h20 et à 8h20. Le premier train partirait Die à 6h20 et desservirait Crest à 6h55. Le second train partirait de Crest à 7h55. Avec le premier train, il serait possible d’arriver à Lyon Part-Dieu dès 8h40. Ce scénario prévoit aussi la mise en place d’un train partant de Valence à 7h25 et arrivant à Crest à 7h49.

Tous les soirs, les habitants de la vallée de la Drôme peuvent emprunter le dernier TER reliant Briançon à Romans. Il s’agit du TER 17366 qui assure les correspondances pour Lyon à Valence ville et pour Paris à Valence TGV. Il dessert notamment Die à 17h42 et Crest à 18h17. Mais avec la fermeture de la ligne Valence – Moirans, ce train devrait être avancé de 50 minutes pour garantir la correspondance à Valence ville avec le TGV 6198 à  18h04 pour Paris. Ainsi le dernier train pour Valence en 2013 desservirait Die vers 16h50 et Crest vers 17h30.

L’ARDSL estime qu’il est nécessaire d’avoir une desserte ferroviaire plus tardive pour les retours vers Valence, Lyon ou Paris. La situation pourrait être critique le dimanche avec les déplacements étudiants qui seraient contraints d’abréger leur week-end dans la vallée de la Drôme.

Nous suggérons donc la mise en place d’un train arrivant à Valence ville à 19h26 en correspondance avec le TER 17724 (Valence 19h34 – Lyon Part-Dieu 20h40). Ce train pourrait partir de Briançon ou de Die suivant les décisions des Régions PACA et Rhône-Alpes.

Télécharger les deux scénarios proposés par l’ARDSL :

Service 2014

Didier Jouve a affirmé qu’à la suite d’une réunion avec Bernadette Laclais (PS, première vice-présidente de la Région Rhône-Alpes chargée des transports),  il avait eu son accord pour que la Région Rhône-Alpes prenne en charge la création de 3 allers-retours ferroviaires entre Valence et le Diois pour répondre aux besoins liés aux déplacements domicile/travail.

Blandine Lopez a précisé que la desserte pourrait être assurée avec un X73500 libéré de l’Ouest Lyonnais ou avec un X72500 de la Région PACA de réemploi X72500.

Travaux

En ce qui concerne les travaux sur la ligne, ceux qui devaient être effectués en 2011 ont été reportés à 2013 (entre le 30 septembre et le 3 novembre). Ils concerneront la section entre Saillans et Vercheny.

Des divergences entre les Régions PACA et Rhône-Alpes

La ligne Briançon – Valence est en quelque sorte une ligne à part entre deux régions avec un service ferroviaire organisé par la Région PACA. Or,  il existe des divergences entre les deux régions concernées :

  • PACA privilégie les correspondances avec les TGV
  • Rhône-Alpes veut favoriser les déplacements domicile/travail, sans pour l’instant développer une desserte ferroviaire spécifique à la vallée de la Drôme.

Il parait difficile de concilier ces deux objectifs. Là dessus se greffe la desserte routière assurée par le département de la Drôme avec des autocars peu confortables et lents (1h20 à 1h40 pour effectuer les 68 kilomètres séparant Die et Valence) avec une tarification inférieure à celle du TER (Valence – Die : 7€ au tarif CG26 ; 12,40€ au tarif SNCF).

Les horaires actuels

Fiche horaire TER Rhône-Alpes

Fiche horaire TER PACA

Fiche horaire CG26

Publicités

Posted in Alpes du Sud, Comités de ligne, Drôme, Service 2013, Service 2014, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Valence – Avignon : 2 trains supprimés les samedis 18 et 25 février

Posted by ardsl sur 13 février 2012

Les TER 886181 (Valence 9h34 – Avignon 10h59) et 886188 (Avignon 13h01 – Valence 14h26) ne circuleront pas les samedis 18 et 25 février. SNCF invoque des contraintes de production. Décryptage.

Les TER 886181 et 886188 sont assurés par le même matériel : un BGC. Ce matériel peut à la fois circuler sur les lignes sans alimentation électrique et sur les lignes alimentées en 1500 V continu (comme la ligne Valence – Avignon). Ce matériel du constructeur Bombardier comporte de 133 à 174 places assises suivant les modèles.

Ces trains ne sont pas supprimés en raison du grand froid ou d’un taux élevé de matériel en maintenance.

Ce matériel va être en réalité utilisé pour les trains Valence – Briançon qui vont connaître une très grande fréquentation les samedis 18 et 25 février en raison des vacances aux sports d’hiver.

Aucune substitution n’est prévue à la suppression de ces deux trains Valence – Avignon.

Les personnes qui auraient souhaité emprunter le TER 886181 (Valence 9h34 – Avignon 10h59) :

  • devront emprunter les TER trains encadrant : le 17705 (Valence 8h29 – Avignon 9h41) ou le 17709 (Valence 10h29 – Avignon 11h41) qui desservent uniquement Valence ville, Montélimar, Pierrelatte, Bollène, Orange et Avignon.
  • ou devront pour les autres gares (Livron, Loriol, Donzère, Courthézon, Bédarrides et Sorgues) se rabattre sur le TER 886177 (Valence 7h04 – Avignon 8h29) ou le TER 886183 (Valence 11h34 – Avignon 12h59) : soit une période de 4h30 sans aucune desserte !

Les personnes qui auraient souhaité emprunter le TER 886188 (Avignon 13h01 – Valence 14h26) peuvent se rabattre sur les trains suivants :

  • le TER (Avignon 12h01 – Valence 13h26). Attention l’omnibus suivant est à 17h01 au départ d’Avignon : soit une période de 5h sans aucune desserte pour les gares où les TER Marseille – Lyon ne s’arrêtent pas.
  • le TER (Avignon 12h18 – Valence 13h31) qui dessert uniquement Avignon, Orange, Bollène, Pierrelatte, Montélimar et Valence ville.
  • le TER (Avignon 14h01 – Valence 15h31) qui dessert uniquement Avignon, Orange, Bollène, Pierrelatte, Montélimar et Valence ville.

L’ARDSL s’étonne que SNCF informe les voyageurs seulement 5 jours avant la suppression des trains concernés. Nous sommes également surpris que SNCF se déclare incapable d’assurer deux trains Valence – Avignon un samedi, alors que de nombreux matériels sont inutilisés le week-end tant en Rhône-Alpes qu’en PACA.

Par ailleurs, SNCF pourrait recourir à des voitures Corail et des locomotives diesel pour assurer les dessertes Valence – Briançon lors des hyperpointes. Or, SNCF préfère utiliser des rames BGC en unité multiple, qui ne sont pas utilisées habituellement pour la desserte Valence – Briançon (assurée avec des X 72500).

Posted in Alpes du Sud, Drôme, Matériel, Provence, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Livron-sur-Drôme : une déviation ou un développement des transports collectifs ?

Posted by ardsl sur 13 novembre 2011

Livron-sur-Drôme (9 100 habitants) se situe à 24km au sud de Valence. Cette commune est traversée par la célèbre « Nationale 7 » et les lignes ferroviaires classiques Valence – Avignon et Valence – Briançon. La N7 met Livron à 25 min de Valence

Depuis plusieurs années, la municipalité tente d’obtenir une déviation routière. Des travaux pourraient commercer fin 2014. Le maire Daniel Jarjat a organisé un comptage du trafic routier sur la N7 dans  la traversée de la ville.

Le comptage effectué de 6h à 20h dans les deux sens de circulation indique que 19 160 véhicules ont traversé Livron dont 1 386 camions et 15 convois exceptionnels en 14 heures.

Pour les camions, la mise en place de l’écotaxe poids lourds pourrait inciter les transporteurs à emprunter de préférence l’A7.

Comment diminuer le trafic automobile à Livron ?

Pour certains la solution miracle consiste à réaliser un contournement routier qui coûterait plusieurs dizaines de millions d’euros. On peut aussi réflêchir à améliorer l’offre de transports collectifs.

Livron est desservi par

  • la ligne 30 du réseau de cars du département de la Drôme. Cette ligne relie Valence et Montélimar par Portes-lès-Valence, Étoile-sur-Rhône, Fiancey, Livron, Loriol, Cliousclat, Saulce-sur-Rhône, Les Tourettes, La Coucourde et Savasse. On compte une douzaine d’allers-retours en semaine.
  • le  TER qui assure jusqu’à 14 allers-retours par jour en dix minutes entre Livron et Valence.

Les horaires au service 2012 des TER à Livron en direction de Valence :

  • Du lundi au vendredi, 14 trains : 5h46, 6h46, 7h46, 8h04, 8h16, 8h46, 12h58, 13h16, 14h16, 18h16, 18h31, 18h46, 20h16 et 20h46.
  • Le samedi, 12 trains : 6h46, 7h46, 8h16, 8h46, 12h58, 13h16, 14h16, 18h16, 18h31, 20h16 et 20h46.
  • Le dimanche, 10 trains : 7h46, 8h46, 12h58, 13h16, 14h16, 17h46, 18h16, 18h31, 20h16 et 20h46.

Les horaires de passage des cars de la ligne 30 à Livron en direction de Valence : 7h00 (du lundi au vendredi en période scolaire), 7h04 (du lundi au samedi), 8h10 (du lundi au samedi), 8h30 (le dimanche), 9h25 (du lundi au samedi), 11h10, 12h40 (du lundi au samedi sauf l’été), 13h05, 15h00, 16h50, 18h00, 19h00 et 19h25 (du lundi au samedi sauf l’été).

Les horaires des départs des cars à Valence en direction de Livron : 6h40 (du lundi au samedi), 7h40 (du lundi au samedi), 8h00 (le dimanche), 8h40 (du lundi au samedi), 10h00, 11h15 (du lundi au samedi), 12h15 (du lundi au samedi sauf l’été), 13h30, 15h15, 16h15 (du lundi au samedi sauf l’été), 17h15, 18h15 (du lundi au samedi), 18h30 (le dimanche) et 19h10 (du lundi au samedi).

Les horaires au service 2012 des TER au départ de Valence-ville pour Livron :

  • Du lundi au jeudi, 13 trains : 6h34, 7h04, 9h34, 11h34, 13h34, 14h47, 17h04, 17h34, 18h04, 18h17, 19h04, 19h34 et 20h15.
  • Le vendredi, 14 trains : 6h34, 7h04, 9h34, 11h34, 13h34, 14h47, 16h39, 17h04, 17h34, 18h04 18h17, 19h04, 19h34 et 20h15.
  • Le samedi, 13 trains : 6h34, 7h04, 9h34, 10h58, 11h34, 13h34, 14h47, 16h39, 17h04, 17h34, 19h04, 19h34 et 20h15.
  • Le dimanche, 9 trains : 7h04, 9h34, 13h34, 14h47, 16h39, 17h04, 19h04, 19h34 et 20h15.

Les horaires des départs des cars à Valence en direction de Livron : 6h40 (du lundi au samedi), 7h40 (du lundi au samedi), 8h00 (le dimanche), 8h40 (du lundi au samedi), 10h00, 11h15 (du lundi au samedi), 12h15 (du lundi au samedi sauf l’été), 13h30, 15h15, 16h15 (du lundi au samedi sauf l’été), 17h15, 18h15 (du lundi au samedi), 18h30 (le dimanche) et 19h10 (du lundi au samedi).

Un renforcement de l’offre de transports publics permettrait sans doute à une partie de la population locale de laisser plus souvent la voiture au garage et in fine de réduire sensiblement le trafic automobile. Une déviation routière ne permettrait qu’un détournement d’une partie du flux automobile.

Posted in Drôme, Service 2012 | Tagué: , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :