ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Manosque’

Dates, lieux et documents des comités de ligne de la Région PACA

Posted by ardsl sur 9 octobre 2012

La Région PACA organise plusieurs comités de ligne durant l’année 2012.

Ligne Marseille – Toulon

Mardi 30 octobre à 18h à Aubagne (13).

Ligne Les Arcs – Cannes

Jeudi 25 octobre à 18h à Mandelieu (06).

Ligne Avignon – Bollène

Vendredi 19 octobre à 18h30 à Entraigues (84). Syndicat Mixte du bassin des Sorgues, 1 chemin des Palermes (avenue des Palermes), La passerelle.

Ligne Miramas – Marseille

Mardi 16 octobre à 18h à Carry-Le-Rouet (13). Salle Canepa, Rue Joseph Arrighi.

Ligne Nice – Vintimille

Jeudi 11 octobre à 18h à Monaco.

Ligne Marseille – Pertuis

Mardi 9 octobre à 18h à Gardanne (13). Salle du conseil municipal, Hôtel-de-ville.

Ligne Grasse – Nice

Jeudi 04 octobre à 18h Cagnes-sur-Mer (06). Salle Espace Centre, 5 avenue de Verdun.

Ligne Miramas – Cavaillon – Avignon

Vendredi 28 septembre à 18h au Thor (84). Hôtel de ville.

Ligne Veynes – Briançon

Lundi 24 septembre à 18h Guillestre (05). Hôtel de ville.

Télécharger la présentation

Ligne Nice – Breil – Cuneo

Jeudi 20 septembre à 18h à Drap (06). Lycée Goscinny.

Ligne Aix-en-Provence – Veynes

Mardi 18 septembre à 18h à Manosque (04). Salle des fêtes « Osco Manosco », avenue du Moulin Neuf.

Ligne Nice – Tende

Mercredi 18 avril à La Brigue.

Télécharger la présentation

Télécharger le compte-rendu

Étoile d’Aix-en-Provence

Mercredi 22 février à 18h à Aix-en-Provence (13). Hôtel de ville, salle des mariages.

Étoile d’Avignon

Lundi 6 février à 18h à Avignon (84). Gare SNCF Avignon centre. Quai A, salle de conférence.

Étoile de Nice

Lundi 30 janvier à 18h à Nice (06). Gare SNCF Thiers. Salle Espace Forum.

Télécharger la présentation

Télécharger le compte-rendu

Étoile de Veynes

Jeudi 26 janvier à 17h à Veynes (05). 4 rue de Surville.

Télécharger le document de présentation du comité d’étoile de Veynes

Étoile de Toulon

Lundi 23 janvier à 18h à Toulon (84). Antenne de la Région PACA, 17 place de la liberté.

Étoile de Miramas

Mercredi 18 janvier à 18h à Miramas (13). Salle des mariages.

Publicités

Posted in Alpes du Sud, Comités de ligne, Provence | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aucun train entre Meyrargues et La Brillanne du 3 septembre au 23 novembre

Posted by ardsl sur 29 septembre 2012

Nouvelle phase de modernisation de la ligne des Alpes. Du 3 septembre au 23 novembre, les travaux sont concentrés sur la section entre Meyrargues et La Brillanne. Le trafic ferroviaire est interrompu durant cette période sur cette section qui dessert Manosque (23100 habitants, ville la plus peuplée des Alpes-de-Haute-Provence).

Plan de la ligne Aix-en-Provence – Pertuis / Sisteron

Un service de substitution par autocar est mis en place entre les gares de La Brillanne (900 habitants) et de Meyrargues (3600 habitants). Certains trains sont également supprimés entre La Brillanne et Château-Arnoux-Saint-Auban (5400 habitants).

La desserte ferroviaire est également interrompue entre Meyrargues et Pertuis (19000 habitants). La gare du Pertuis sert de base travaux.

Tous les trains entre Château-Arnoux-Saint-Auban et les Hautes-Alpes sont maintenus.

Pour les trajets entre les Alpes du Sud et Marseille, la desserte de substitution privilégie des trajets avec une seule rupture de charge avec un trajet en train jusqu’à Château-Arnoux-Saint-Auban (le week-end) et La Brillane (du lundi au vendredi) où des correspondances sont assurés sur des autocars à destination de Marseille.

Un nécessaire chantier de renouvellement de voie

Les treize semaines d’interruption du trafic ferroviaire sur la section Meyrargues – La Brillane sont mises à profit par Réseau Ferré de France pour refaire la voie à neuf, réaliser l’entretien de deux ouvrages d’art, rehausser les quais de la gare de Manosque où sera créée par ailleurs une passerelle d’accès.

Les conséquences sur le trafic ferroviaire

Axe Veynes – Marseille

Le TER 17412/3 (Gap 5h16 – Marseille 8h21, qui circule du lundi au samedi, sauf le 1er novembre) est supprimé :

  • entre La Brillanne et Meyrargues du lundi au vendredi. 3 cars de substitution sont mis en place.
  • entre Château-Arnoux-Saint-Auban et Meyrargues le samedi. Un car de remplacement est mis en place.

Les TER 17415 (Veynes 6h42 – Marseille 9h21) et 17426/7 (Briançon 16h46 – Marseille 21h21) qui circulent du lundi au vendredi, sauf le 1er novembre sont supprimés entre La Brillane et Marseille. Des cars de remplacement sont mis en place.

Les TER 17416/7 (Briançon 7h57 – Marseille 12h21) et 17418/9 (Briançon 12h50 – Marseille 17h21) sont supprimés :

  • entre La Brillanne et Marseille du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre).
    Un car de remplacement est mise en place.
  • entre Château-Arnoux-Saint-Auban et Marseille le week-end et le 1er novembre. Un car de remplacement est mise en place.

Le TER 17424/5 (Briançon 15h47 – Marseille 20h22, qui circule les 9, 16, 23 et 30 septembre, les 7, 14 et 21 octobre, les 7, 11 et 18 novembre) est supprimé entre Château-Arnoux-Saint-Auban et Marseille. 4 cars de remplacement sont mis en place.

Le TER 17428/9 (Briançon 17h56 – Marseille 22h14, qui circule les week-ends et le 1er novembre) est supprimé entre Château-Arnoux-Saint-Auban et Marseille. Un car de remplacement est mis en place.

Le TER 17400/1 (Marseille 6h35 – Gap 9h52, qui circule du lundi au vendredi, sauf le 1er novembre) est supprimé entre Marseille et La Brillanne. Aucune substitution routière.

Le TER 17400/1 (Marseille 6h35 – Briançon 11h13, qui circule les samedis) est supprimé entre Marseille et Château-Arnoux. Aucune substitution routière.

Le TER 17402/3 (Marseille 8h35 – Briançon 12h44) est supprimé :

  • entre Aix-en-Provence et La Brillanne du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre). 2 cars de remplacement sont mis en place.
  • entre Aix-en-Provence et Château-Arnoux-Saint-Auban les week-ends et le 1er novembre. Un car direct entre Marseille et Château-Arnoux-Saint-Auban est mis en place.

Le TER 17404/5 (Marseille 12h35 – Briançon 17h13) est supprimé :

  • entre Meyrargues et La Brillanne du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre). 2 cars de remplacement sont mis en place.
  • entre Aix-en-Provence et Château-Arnoux-Saint-Auban les week-ends et le 1er novembre. Un car de remplacement est mis en place.

Le TER 17406/7 (Marseille 16h35 – Briançon 21h24) est supprimé :

  • entre Marseille et La Brillanne du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre). Un car de remplacement est mis en place.
  • entre Marseille et Château-Arnoux-Saint-Auban les week-ends et le 1er novembre. Un car de remplacement est mis en place.

Le TER 17408/9 (Marseille 17h35 – Gap 20h57, qui circule du dimanche au vendredi) est supprimé :

  • entre Meyrargues et La Brillanne du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre). Des cars de remplacement sont mis en place.
  • entre Meyrargues et Château-Arnoux les dimanches et le 1er novembre. 2 cars de remplacement sont mis en place.

Le TER 17410/1 (Marseille 18h35 – Gap 21h49, qui circule du dimanche au jeudi) est supprimé :

  • entre Marseille et La Brillane du lundi au jeudi (sauf le 1er novembre). Report sur le TER 880620 (Marseille 18h45 – Meyrargues 19h55), puis un car 39334 (Meyrargues 20h05 – Gap 23h25).
  • entre Marseille et Château-Arnoux-Saint-Auban les dimanches et le 1er novembre. Un car de remplacement est mis en place. Report sur le TER 880158 (Marseille 18h45 – Aix 19h29, puis un car 39342 (Aix 19h35 – Gap 23h25).

Le TER 17438/9 (Marseille 18h35 – Briançon 23h11, qui circule les vendredis) est supprimé entre Marseille et La Brillanne. Report sur le TER 880620 (Marseille 18h45 – Meyrargues 19h55), puis 3 cars à destination de Manosque, Sisteron et Veynes.

Télécharger les horaires des cars de remplacement :

Axe Pertuis – Marseille

Tous les trains entre Pertuis et Meyrargues sont supprimés. Aucune substitution n’est mis en place.

Le TER 880607 (Pertuis 7h41 – Marseille 8h54) est également supprimé :

  • entre Pertuis et Aix-en-Provence du lundi au vendredi (sauf le 1er mai)
  • sur tout son parcours le samedi.

Le TER 880149 (Aix-en-Provence 14h10 – Marseille 14h54) est amorcé à Meyrargues à 13h49 du lundi au jeudi (sauf le 1er novembre).

Le TER 880151 (Aix-en-Provence 14h30 – Marseille 15h17) est amorcé à Meyrargues à 13h52 les vendredis.

Les TER 880264 (Marseille 6h20 – Saint-Antoine 6h36), 880124 (Marseille 8h45 – Aix 9h29), 880132 (Marseille 12h05 – Aix 12h49) sont supprimés.

Le TER 880618 (Marseille 17h05 – Pertuis 18h19) est supprimé sur tout son parcours du dimanche au vendredi.

Infos supplémentaires

Télécharger le communiqué de presse SNCF/RFF

Posted in Alpes du Sud, Provence, RFF, Travaux | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Service 2013 : Briançon – Marseille

Posted by ardsl sur 18 septembre 2012

La Région PACA a décidé de reconduire la plupart des trains sans le moindre changements d’horaires. Au rayon des bonnes nouvelles : la création d’un aller-retour entre La Brillane et Marseille du lundi au vendredi, un train Briançon – Marseille supplémentaire tous les samedis. Une mauvaise nouvelle : la suppression d’un train entre Meyrargues et Gap, du lundi au vendredi.

La Région PACA a décidé d’étoffer la desserte du val de Durance. Pour le service 2013, cela passe par la création d’un aller-retour ferroviaire entre Marseille et La Brillane du lundi au vendredi. Il s’agit essentiellement de boucher des trous spectaculaires dans la desserte de Manosque (23100 habitants, ville la plus peuplée des Alpes-de-Haute-Provence). Au service 2012, aucun train ne part de Manosque vers Marseille entre 11h07 et 16h05. Il y aura un train à 13h04 à compter du 10 décembre 2012. En sens inverse, un train est ajouté à 10h35 au départ de Marseille (entre celui de 8h35 et celui de 12h35).

Le TER 17424/5 (Briançon 15h47 – Marseille 20h22) circule au service 2012 uniquement les dimanches en période scolaire de la zone B. En 2011, il ne circulait uniquement au départ de Gap. À compter du 9 décembre 2012, ce train circulera tous les samedis, dimanches et jours fériés.

Ces améliorations devraient contribuer à développer la fréquentation des trains dans les Alpes du Sud. En revanche, la Région PACA a décidé de supprimer le TER 17400/1 (Marseille 6h35 – Gap 9h52) du lundi au vendredi entre Meyrargues et Gap. Les voyageurs devront se reporter sur le train suivant qui arrive à Gap à 11h28.

Service 2013 : Axe Briançon > Marseille

  • 17412/3 (du lundi au samedi, sauf fêtes) : Gap 5h25 – Veynes 5h44/47 – Serres 5h58 – Laragne 6h11 – Sisteron 6h26 – Château-Arnoux 6h39 – La Brillane 6h51 – Manosque 7h04 – Meyrargues 7h28/30 – Aix-en-Provence 7h48/50 – Gardanne 7h50 – Marseille 8h21. Par rapport au service 2012, le départ de Gap est retardé de 9 minutes.
  • 17415 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Veynes 6h42 – Serres 6h55 – Laragne 7h09 – Sisteron 7h24 – Château-Arnoux 7h38 – La Brillane 7h52 – Manosque 8h04 – Meyrargues 8h26/29 – Aix-en-Provence 8h48/50 – Gardanne 9h00 – Marseille 9h21.
  • 17416/7 : Briançon 7h57 – L’Argentière 8h12 – Mont-Dauphin 8h23 – Embrun 8h38 – Chorges 8h57 – Gap 9h09/11 – Veynes 9h31/33 – Serres 9h48 – Laragne 10h02 – Sisterone 10h28 – Château-Arnoux 10h41 – La Brillane 10h55 – Manosque 11h07 – Meyrargues 11h28/30 – Aix-en-Provence 11h48/50 – Gardanne 12h00 – Marseille 12h21.
  • 880653 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : La Brillane 12h51 – Manosque 13h04 – Meyrargues 13h28/30 – Aix-en-Provence 13h48/50 – Gardanne 14h00 – Marseille 14h21.
  • 17418/9 : Briançon 12h50 – L’Argentière 13h03 – Mont-Dauphin 13h14 – Embrun 13h29 – Chorges 13h49 – Gap 14h01/04 – Veynes 14h29/31 – Serres 14h44 – Laragne 14h58 – Sisteron 15h20 – Château-Arnoux 15h37 – La Brillane 15h52 – Manosque 16h05 – Meyrargues 16h27/30 – Aix-en-Provence 16h48/50 – Gardanne 17h00 – Marseille 17h21.
  • 17424/5 (samedis, dimanches et fêtes) : Briançon 15h47 – L’Argentière 16h01 – Mont-Dauphin 16h13 – Embrun 16h29 – Chorges 16h51 – Gap 17h05/11 – Veynes 17h31/34 – Serres 17h47 – Laragne 18h00 – Sisteron 18h14 – Château-Arnoux 18h28 – La Brillane 18h41 – Manosque 18h56 – Meyrargues 19h28/31 – Aix-en-Provence 19h48/50 – Gardanne 20h00 – Sainte-Marthe-en-Provence 20h16 –  Marseille 20h22.
  • 17430/1 (train des neiges, les samedis et dimanches du 12 janvier au 10 février et du 23 au 31 mars) : Briançon 16h40 – L’Argentière 16h55 – Mont-Dauphin 17h07 – Embrun 17h29 – Chorges 17h48 – Gap 18h00/03 – Veynes 18h34/37 – Manosque 20h02 – Aix-en-Provence 20h47/50 – Gardanne 21h00 – Marseille 21h21.
  • 17426/7 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Briançon 16h42 -L’Argentière 16h57 – Mont-Dauphin 17h10 – Embrun 17h26 – Chorges 17h47 – Gap 18h00/03 – Veynes 18h34/37 – Serres 18h48 – Laragne 19h03 – Sisteron 19h17 – Château-Arnoux 19h31 – La Brillane 19h46 – Manosque 20h02 – Meyrargues 20h27/28 – Aix -en-Provence 20h47/50 – Gardanne 21h00 – Marseille 21h21. Par rapport au service 2012, ce train est avancé de 4 minutes au départ de Briançon.
  • 17428/9 (samedis, dimanches et fêtes) : Briançon 17h56 – L’Argentière 18h09 – Mont-Dauphin 18h21 – Embrun 18h36 – Chorges 18h57 – Gap 19h09/12 – Veynes 19h32/35 – Serres 19h46 – Laragne 20h01 – Sisteron 20h16 – Château-Arnoux 20h30 – La Brillane 20h43 – Manosque 20h54 – Meyrargues 21h17/18 – Aix-en-Provence 21h37/40 – Gardanne 21h49 – Marseille 22h14.

Service 2013 : Axe Marseille > Briançon

  • 17422/3 (train des neiges, les samedis et dimanches du 12 janvier au 10 février et du 23 au 31 mars) : Marseille 5h35 – Gardanne 6h00 – Aix-en-Provence 6h09/20 – Manosque 7h05 – Veynes 8h11/17 – Gap 8h36/40 – Chorges 8h58 – Embrun 9h21 – Mont-Dauphin 9h40 – L’Argentière 9h52 – Briançon 10h06
  • 17400/1 (samedis, sauf fêtes) : Marseille 6h35 – Gardanne 7h00 – Aix-en-Provence 7h10/12 – Meyrargues 7h29/31 – Manosque 8h05 – La Brillane 8h17 – Château-Arnoux 8h30 – Sisteron 8h44 – Laragne 9h00 –  Serres 9h13 – Veynes 9h26/32 – Gap 9h52/57 – Chorges 10h12 – Embrun 10h32 – Mont-Dauphin 10h50 – L’Argentière 11h01 – Briançon 11h10.
  • 17402/3 : Marseille 8h35 – Gardanne 9h00 – Aix-en-Provence 9h08/10 – Meyrargues 9h27/28 – Manosque 9h50 – La Brillane 10h01 – Château-Arnoux 10h14 – Sisteron 10h27 – Laragne 10h42 – Serres 10h54 – Veynes 11h06/08 – Gap 11h28/31 – Chorges 11h44 – Embrun 12h04 – Mont-Dauphin 12h19 – L’Argentière 12h31 – Briançon 12h44.
  • 880652 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Marseille 10h35 – Gardanne 11h00 – Aix-en-Provence 11h10/12 – Meyrargues 11h29/31 – Manosque 11h55 – La Brillane 12h07.
  • 17404/5 : Marseille 12h35 – Simiane 12h54 – Gardanne 13h00 – Aix-en-Provence 13h09/11 – Meyrargues 13h29/31 – Manosque 13h58 – La Brillane 14h11 – Château-Arnoux 14h27 – Sisteron 14h41 – Laragne 14h57 – Serres 15h10 -Veynes 15h23/26 – Gap 15h47/50 – Chorges 16h07 – Embrun 16h27 – Mont-Dauphin 16h46 – L’Argentière 17h00 – Briançon 17h13.
  • 17406/7 : Marseille 16h35 – Gardanne 17h00 – Aix-en-Provence 17h08/11 – Meyrargues 17h28/30 – Manosque 17h57 – La Brillane 18h10 – Château-Arnoux 18h27 – Sisteron 18h42 – Laragne 19h04 – Serres 19h18 – Veynes 19h31/34 – Gap 19h54/59 – Chorges 20h14 – Embrun 20h38 – Mont-Dauphin 20h57 – L’Argentière 21h10 – Briançon 21h24.
  • 17408/9 (du dimanche au vendredi) : Marseille 17h35 – Simiane 17h53 – Gardanne 18h00 – Aix-en-Provence 18h09/12 – Meyrargues 18h30/31 – Manosque 18h55 – La Brillane 19h10 – Château-Arnoux 19h31 – Sisteron 19h45 – Laragne 20h02 – Serres 20h19 – Veynes 20h35/37 – Gap 20h57.
  • 17410/1 (du dimanche au jeudi) : Marseille 18h35 – Gardanne 19h00 – Aix-en-Provence 19h09/12 – Meyrargues 19h30/32 – Manosque 20h03 – La Brillane 20h16 – Château-Arnoux 20h31 – Sisteron 20h45 – Laragne 21h01 – Serres 21h14 – Veynes 21h27/29 – Gap 21h49.
  • 17438/9 (les vendredis) : Marseille 18h35 – Gardanne 19h00 – Aix-en-Provence 19h09/12 – Meyrargues 19h30/32 – Manosque 20h03 – La Brillane 20h16 – Château-Arnoux 20h31 – Sisteron 20h45 – Laragne 21h01 – Serres 21h14 – Veynes 21h27/29 – Gap 21h50/54 – Chorges 22h09 – Embrun 22h30 – Mont-Dauphin 22h46 – L’Argentière 22h58 – Briançon 23h11.

Posted in Alpes du Sud, Provence, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

19 septembre : journée du transport public

Posted by ardsl sur 18 septembre 2012

De nombreuses initiatives sont mises en place à l’occasion de la journée du transport public prévue mercredi 19 septembre. Tour d’horizon des initiatives en Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, PACA, Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon.

Auvergne

TER Auvergne

Retour à 1€ pour tout billet « aller » acheté au tarif normal ou réduit justifié. Offre valable durant toute la Semaine de la mobilité sur le réseau TER Auvergne uniquement.

Le billet à 1€ est en vente depuis lundi 10 septembre 2012, aux guichets des gares et boutiques SNCF d’Auvergne.

Il est valable pour un voyage s’effectuant à l’intérieur de la région Auvergne et donne accès à tous les trains et autocars TER, à l’exception des trains Intercités à réservation obligatoire.

L’aller (acheté aux conditions de votre tarif habituel) et le retour doivent avoir lieu dans la même journée (du 16 au 22 septembre 2012 inclus).

Le billet retour est délivré dans la même classe (1ère ou 2nde) que le billet aller (acheté aux conditions de votre tarif habituel).

Le billet retour à 1€ n’est ni échangeable ni remboursable. Conservez votre billet aller. Il vous sera demandé par le contrôleur pour valider votre retour à 1€.

Allier

  • Transport Départemental. Gratuité des titres de transports sur l’ensemble du réseau Trans’Allier.
  • Montluçon : 1 € le titre illimité valable 24h sur le réseau MAELIS.
  • Moulins : 1€ la journée sur le réseau Aléo.

Cantal

  • Aurillac : Jeu concours avec des abonnements à gagner sur le réseau TRANS’CAB.

Haute-Loire

  • Transport Départemental. Gratuité la journée sur l’ensemble des lignes départementales de la Haute-Loire.

Puy-de-Dôme

  • Clermont-Ferrand : Offrir à un abonné la possibilité de faire voyager gratuitement un ami, un proche ou collègue de travail.

Bourgogne

Côte-d’Or

  • Beaune : Gratuité sur le réseau Le Vingt pendant la Semaine de la mobilité.
  • Dijon : À gagner 3 abonnements annuels bus et tram pour les 18 /26 ans assortis de 3 cartes TER Bourgogne liberté -26 ans par tirage au sort parmi les visiteurs du Divia Bus Tour sur le Campus dijonnais de l’Université de Bourgogne.

Nièvre

  • Transport Départemental. 1€ la journée sur le réseau.
  • Nevers : 1€ la journée sur le réseau Taneo.

Saône-et-Loire

  • Transport Départemental. Gratuité la journée sur le réseau Buscéphale.
  • Le Creusot – Montceau : Gratuité du réseau urbain Mon Rézo (en dehors du transport à la demande Prétibus) pendant toute la semaine de la mobilité.
  • Mâcon : 1€ la journée sur le réseau TrémA (sauf transport à la demande périurbain « TrémA’Fil »).

Yonne

  • Auxerre : Ticket à 1€ pour un trajet sur le réseau Vivacité.
  • Sens : Ticket à 1 € la journée pour un trajet sur AS Réseau.

Franche-Comté

Doubs

  • Transport Départemental. Gratuité sur le réseau Mobidoubs.
  • Pontarlier : Gratuité la journée sur le réseau Pontabus.

Haute-Saône

  • Vesoul : Gratuité la journée sur le réseau VBus+.

Jura

  • Transport Départemental. Gratuité sur l’ensemble du réseau JURAGO.
  • Dole : Gratuité la journée sur le réseau Transport Grand Dole.
  • Lons-le-Saunier : Gratuité des lignes régulières TALLIS et du transport à la demande MALIS.

Territoire-de-Belfort

  • Belfort : Pour toute nouvelle demande de Pass Optymo un mois de trajet gratuit.

Languedoc-Roussillon

Gard

  • Transport Départemental. Gratuité la journée sur le réseau EDGARD. À l’occasion de cet événement le réseau ouvrira ses portes gratuitement. Objectif : offrir la possibilité aux non utilisateurs de transport en commun de découvrir le réseau Edgard.
  • Alès : Voyages illimités toute la journée avec un ticket à 0,80€ en zone 1, à 1€ en zone 2 et 1,50€ en zone 3. Les titres du réseau départemental EDGARD et du réseau de Nîmes seront valables la journée sur l’ensemble des 3 réseaux – les billets SNCF daté et validé du 19 septembre permettront à leur porteur de voyager sur tout le réseau NTECC. Les abonnements scolaires donnant droit à 2 voyages / jour scolaire seront valables pour des déplacements illimités durant toute la Semaine de mobilité.
  • Nîmes : 1€ la journée sur le réseau Tango. Stationnement gratuit sur le parking relais des Costières grâce au ticket. Possibilité de voyager gratuitement sur le réseau Tango avec un billet TER daté et validé du même jour.

Hérault

  • Transport Départemental. Gratuité sur le réseau Hérault Transport.
  • Agde : 1€ la journée sur le réseau CAP’BUS.
  • Béziers : Gratuité la journée sur le réseau Béziers Méditerranée Transports.
  • Montpellier : Forfait hebdo multimodale à 10€ pour essayer tous les modes de transport de Montpellier Agglomération (bus – tramway – parking relais + Tram – vélomagg et le service d’autopartage Modulauto).
  • Sète : 1€ la journée sur le réseau Thau Agglo Transport.

Lozère

  • Mende : Gratuité la journée sur le réseau Transport Urbain Mendois.

Pyrénées-Orientales

  • Amélie-les-Bains : Gratuité la journée sur le réseau Amélia.
  • Perpignan : Billet unitaire valable toute la journée sur le réseau CTPM pour tous les voyageurs. Réseau gratuit toute la journée pour les salariés des entreprises partenaires.

Provence-Alpes-Côte d’Azur

TER PACA

Pass Journée à 5€ pour voyager sur tout le réseau TER de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Alpes-de-Haute-Provence

  • Digne-les-Bains : Gratuité toute la journée sur l’ensemble du réseau RTUD.
  • Manosque : Gratuité la journée sur le réseau Manobus.

Alpes-Maritimes

  • Transport Départemental et Nice : 1 € le ticket sur les Lignes d’Azur.
  • Antibes : Gratuité la journée sur le réseau Envibus.
  • Cannes : 1€ la journée sur le réseau Bus Azur.
  • Grasse : Gratuité la journée sur le réseau Sillages.

Bouches-du-Rhône

  • Arles : Gratuité la journée sur le réseau ENVIA.

Hautes-Alpes

  • Briançon : 1€ la journée sur le réseau TUB.

 Var

  • Draguignan : Gratuité la journée sur le réseau TED BUS.
  • Toulon : 1€ la journée et réduction tarifaire valable sur les bus et bateaux du réseau Mistral.

Vaucluse

  • Transport Départemental. Sur l’ensemble du réseau TransVaucluse : gratuité du ticket Roue libre aller-retour pour les abonnées scolaires et gratuité du voyage retour pour tous les voyageurs (sur présentation du ticket aller). Renseignements au 04 90 16 15 14 (Direction des Transports).
  • Carpentras. Gratuité la journée sur le réseau urbain.

Rhône-Alpes

Ain

  • Ambérieu-en-Bugey. Gratuité toute la journée sur le réseau TAM.
  • Bourg-en-Bresse : 1€ la journée sur le réseau TUB.

Ardèche

  • Transport Départemental : 1€ la journée sur le réseau Le Sept.
  • Annonay : Gratuité la journée sur le réseau b.a.bus.

Haute-Savoie

  • Transport Départemental : Gratuité la journée sur le réseau Lihsa.
  • Annecy : Gratuité sur le réséau Sibra (Bus et Vélonecy).
  • Annemasse : Gratuité sur le réseau TAC.

Isère

  • Bourgoin-Jallieu / L’Isle-d’Abeau : 1€ la journée sur le réseau RUBAN.
  • Grenoble : Distribution gratuite et ciblée de 75000 titres (1 journée d’essai) valable pendant la Semaine de la mobilité sur le réseau TAG.
  • Vienne : Gratuité la journée sur les lignes régulières et le transport à la demande du réseau L’va.
  • Voiron : Gratuité la journée sur les transports du Pays Voironnais.

Loire

  • Roanne : Gratuité la journée sur l’ensemble du réseau STAR.

Rhône

  • Transport Départemental. Gratuité la journée de la ligne Express 1 reliant Colombier-Saugnieu à Lyon.
  • Villefranche-sur-Saône : Gratuité la journée sur tout le réseau Libellule.

Savoie

  • Aix-les-Bains : Pass Mobilité à 1€ valable pendant la Semaine de la mobilité sur les réseaux Ondéa (Aix-les-Bains) et Stac (Chambéry).
  • Albertville : 1€ la journée sur le réseau Je prends le Bus.
  • Chambéry : Pass’mobilité à 1€ sur le réseau STAC valable pendant la Semaine de la mobilité : Intermodal – utilisable sur 2 agglomérations partenaires pour l’occasion. Il permet à la fois de prendre le bus et louer un vélo : – sur le réseau de bus Stac – sur le réseau de bus Ondéa (Communauté d’Agglomération du lac du Bourget) – sur le réseau interurbain Belle Savoie Express (dans le périmètre des 2 agglomérations) – pour louer un vélo dans les vélostations de Chambéry et Aix-les-Bains.
  • Saint-Jean-de-Maurienne : Gratuité la journée sur le réseau Coeur de Maurienne Bus.

Posted in Ain, Alpes du Sud, Ardèche, Auvergne, Bassin annecien, Bourgogne, Genevois, Haute-Savoie, Isère, Jura, Languedoc-Roussillon, Loire, PACA, Provence, Rhône, Rhône-Alpes, Savoie, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Alpes du Sud : 3 passages à niveau pourraient être supprimés

Posted by ardsl sur 26 août 2012

Ce n’est pas la première fois qu’un accident se produit au passage à niveau 51, sur la commune de Saint-Martin-de-Queyrières (lire). Ce n’est la première fois, non plus, qu’une voiture et un train entrent en collision. On se souvient du “carrefour des miracles” au Bersac, l’avenue du commandant-Dumont, à Gap, quartier du Boutariq, à Veynes, Mison et Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Pourtant, selon Réseau Ferré de France (RFF), aucun passage à niveau, dans le département des Hautes-Alpes, n’est considéré comme “dangereux”, selon un classement établi suivant une règle définie par le ministère des Transports.

Sur un total de 77 passages à niveau dans le département, 19 ne sont pas équipés de barrière, ni de signal lumineux.

Tous ne disparaîtront pas. « Mais l’idée est d’en regrouper certains qui sont proches, pour en supprimer« , précise Marc Svetchine, le directeur régional de Réseau Ferré de France en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Dans les Hautes-Alpes, trois passages à niveau pourraient être supprimés : Montmaur (passage n°7), La Roche-des-Arnauds (n°10) et Laragne (n°58). À Mison, RFF travaille à améliorer le carrefour, en attendant sa suppression, qui sera coûteuse. À Manosque, des études sont en cours.

“Sécuriser les carrefours où la route est parallèle et proche de la voie ferrée”

Concernant les carrefours avec barrière, « à Gap, par exemple, le passage se situe en ville, on ne peut rien faire. Je ne vois pas comment on pourrait supprimer ça« , estime Marc Svetchine. « Il n’y a pas de danger considérable. Le train arrive ou sort de la gare. »

Quant au passage à niveau où s’est produit l’accident, mercredi 22 août, à Saint-Martin-de-Queyrières, « il y a du relief, la fin de la route n’est pas goudronnée« , constate le directeur régional de RFF. « La partie sur la voie ferrée est une dalle en béton, bien aménagée. Il ne dessert que deux maisons et ne présente pas un grand danger, pas plus qu’un carrefour entre deux routes, avec un “stop”. Les habitants ont l’habitude. Il faudrait investir des millions pour le supprimer, alors que ce n’est pas une priorité« .

Cependant, RFF tente d’améliorer régulièrement la sécurité des passages à niveau. Le maire de Saint-Martin-de-Queyrières, Pierre Denis, souhaiterait sécuriser ce passage. « Le locataire de la maison s’apprête à l’acheter. Pour rentrer chez lui, il faut qu’il traverse la voie ferrée. Nous devons trouver une solution, voir les possibilités de financement. Pourquoi ne pas installer un flash clignotant ? »

Du côté de RFF, « nous devons en discuter. Mais pourquoi pas, si la commune le souhaite. La difficulté, dans les Hautes-Alpes, c’est de sécuriser les carrefours où la route est parallèle et proche de la voie ferrée« , poursuit Marc Svetchine. « On voit parfois des configurations où une voiture attend sur les rails que le passage se libère, ou un chargement de véhicule arrêté qui déborde sur les rails. Il y en a quelques-uns dans le Buëch et entre Veynes et La Freissinouse. On travaille avec le conseil général pour les améliorer et créer des aménagements routiers plus vastes. »

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Alpes du Sud, Passage à niveau | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Microréseaux de transport : ils ont tout des grands

Posted by ardsl sur 13 février 2012

Relier les pôles d’habitat, de santé, de loisirs et administratifs , c’est la mission première du transport dans les grandes villes, comme dans les petites. En 2011, plusieurs d’entre elles ont créé une ou deux lignes de bus, d’autres ont structuré l’offre existante pour gérer l’arrivée des « rurbains ».

« La création d’un réseau de transport urbain est un peu un must pour passer du statut de gros bourg à celui d’une petite ville. Il permet de donner corps à l’unité d’un territoire et fait partie du bouquet de services que l’on peut attendre d’une collectivité locale« .

Voilà résumées par Franck Michel, directeur du marketing chez Veolia Transdev, les principales motivations des élus qui décident de dénouer les cordons de la bourse pour financer un service de transport urbain.

Une décision souvent lourde de conséquences financières car les villes de moins de 10 000 habitants ne perçoivent pas le versement transport (VT). Et celles qui comptent plus d’administrés sont peu nombreuses à avoir instauré cet impôt sur les entreprises de plus de neuf salariés. Malgré cela, ces collectivités de moins de 50 000 habitants débloquent de l’argent public pour financer un service transport collectif.

Le phénomène s’accélère avec les « rurbains »

S’il n’est pas nouveau, le phénomène prend de la vitesse avec la création d’une dizaine de microréseaux en 2011. Pour Christian Rey-Reynaux, directeur du pôle communication, recherche et développement chez Réunir (groupement de PME de transport de voyageurs), « les élus de ces collectivités souhaitent s’inscrire dans leur époque. S’il est impossible de travailler sans internet à haut débit, c’est la même chose pour le transport public. Les élus ont un peu le sentiment d’être décalés s’ils n’organisent pas un service de transport public parce qu’il est porteur d’image, et répond à une attente« .

La création de petits réseaux de transport est aussi l’une des conséquences du phénomène de « rurbanisation ». Avec le desserrement de l’habitat et la hausse du prix de l’immobilier dans les grandes agglomérations, les Français choisissent de résider dans des petites, voire de très petites communes où le prix du foncier reste encore accessible. Sans cesser de travailler en ville.

« Cette population a un très haut niveau d’exigence en matière de services publics« , note Magalie Dujancourt, directrice de la communication chez Agir Transport. Un niveau de service équivalent à ceux dont ils bénéficiaient dans les grandes agglomérations. Un package comprenant cantine, piscine, crèche et transport urbain.

À Manosque, par exemple (Alpes-de-Haute-Provence), la population s’est fortement développée ces dernières années avec l’installation de personnes ayant quitté l’aire urbaine de Marseille mais continuant de travailler dans la cité phocéenne. Conséquence : avec 23 000 habitants (36 000 dans la communauté de communes), Manosque a créé en avril 2010 un réseau urbain doté de quatre lignes de bus qui ne désemplissent pas.

Par étapes

Si le transport public reste un facteur déterminant d’attractivité pour un territoire et assure son développement, dans les petites agglomérations, l’offre de transport reste toutefois modeste mais elle se structure progressivement. Une montée en gamme qui peut s’échelonner sur une dizaine d’années, le temps nécessaire pour tester les services et observer la réaction des habitants. « La tendance est de passer progressivement d’une navette à vocation plutôt sociale à un vrai réseau de transport, lisible, efficace, desservant des pôles à fort trafic » constate Franck Michel.

Mais dans ce schéma-là, la tentation, voire le risque, est d’étendre à l’infini ces services au fur et à mesure du développement de l’intercommunalité. Avec comme conséquence, un saupoudrage de l’offre, au détriment de toute efficacité commerciale.

Un piège évité dés lors que l’offre est centrée sur un axe essentiel reliant l’hôpital, le centre-ville, le centre commercial, les établissements scolaires, toutes les 15 à 20 minutes. Cette option a été retenue à Fougères (20 000 habitants en Ille-et-Vilaine), à Saint-Dié-des-Vosges (21 700 habitants) et à Saint-Avold (15 000 habitants). « Dans les villes moyennes, au delà de la voiture, le concurrent des transports publics peut être la marche à pied car généralement, on peut traverser la commune en 15 minutes. Or s’il faut attendre le bus pendant une demi-heure, les gens se déplacent à pied !« .

Saint-Avold a créé une maison de la mobilité, ce qui est peu banal dans une petite ville. Autre exemple, le système de location de vélos (dont certains à assistance électrique) proposé à Verdun (19 200 habitants), en complément des trois lignes régulières et d’un service de Transport à la demande.

Saint-Dié-des-Vosges a opté pour un Bus à haut niveau de service (BHNS) pour diffuser une image moderne du transport public. Guingamp a pour sa part mis en place un vélo-cargo-électrique pour « vendre » le transport public. Au Péage-de-Roussillon, l’exploitant a proposé d’installer des bornes d’information voyageur solaires aux principaux arrêts.

« Il n’y a pas de grands et de petits réseaux »

Bien que ces microréseaux portent sur de « petits » chiffre d’affaires (250 000 à 2 millions d’euros), ces marchés sont autant « disputés » par les groupes (Veolia, Transdev, Keolis, RATP Dev par exemple) que par les transporteurs indépendants. En atteste la mise en concurrence lors des appels d’offres : à Vesoul, cinq candidats se sont positionnés, à Lons-le-Saunier, il y en a eu deux. « Pour nous il n’y a pas de grands ou de petits réseaux. Tous exigent le même professionnalisme, le même engagement« , commentent les responsables marketing des groupes.

Jacques Pélissard : « il y a une prise de conscience en faveur du transport public« 

Pour Jacques Pélissard, député-maire de Lons-le-Saunier et président de l’Association des maires de France, l’intérêt des petites villes pour le transport public est grandissant mais ne participe pas d’un mouvement de fond.

Les créations de microréseaux en 2011

Guingamp, Oloron-Sainte-Marie, Plaine-Fougères, Le Péage-de-Roussillon, Sorgues. Ces cinq collectivités locales ont décidé en 2011 de créer un service de transport public. Soit pour répondre à des besoins internes de déplacements, soit pour assurer les correspondances avec les trains et les cars.

(Source : mobilicites.com).

Posted in Alpes du Sud, Isère, Jura, Politique, Provence | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Marseille – Briançon : le train des neiges siffle ses 10 bougies

Posted by ardsl sur 12 janvier 2012

Grâce à la Région PACA, le ski peut se pratiquer à un tarif très attractif pour les habitants de Marseille, Aix-en-Provence et Manosque.

Le premier Train des Neiges a pris la voie des Alpes en 2002 et fête donc sa première décennie cette année. La vocation de ce mode de transport est simple : « Il s’agit de proposer un aller et retour au prix de 15€ en dehors des vacances scolaires. De leur côté, les 27 stations de ski partenaires des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence offrent une réduction sur le prix du forfait sur présentation du billet de train. Cette formule met l’accès au ski à la portée de bourses modestes » décrit Joël Giraud, député-maire de L’Argentière et vice-président du Conseil régional PACA.

Des fidèles

L’hiver précédent a vu 2 500 Provençaux monter dans le Train des Neiges et, samedi 7 janvier 2012, pour la première sortie, 150 personnes sont descendues dans les gares de Gap et de L’Argentière-la-Bessée. Elles ont ensuite été acheminées par autocar dans les stations d’Orcières 1850 et de Grand Puy ou Puy-Saint-Vincent et Pelvoux-Vallouise. Le lendemain, Embrun et Briançon accueillaient la cohorte ayant opté pour Crévoux, Les Orres et Serre-Chevalier. Le sourire était sur tous les visages qui apparaissaient sur les quais de gare après un voyage confortable entamé à Marseille Saint-Charles pour les uns, Aix-en-Provence ou Manosque pour les autres.

Parmi les voyageurs, Margaret, domiciliée à Marseille, une assidue de ce train. « Tous les ans, j’essaye de faire tous les Trains des Neiges et je conseille à des amis de venir avec moi. Tantôt je skie, tantôt je marche. Mes destinations favorites sont le Queyras et Pelvoux-Vallouise. »

Marc a effectué le même trajet depuis la capitale régionale. « J’ai pris le premier train en 2002 et, depuis, je m’efforce de ne manquer aucune sortie. C’est un bon moyen de découvrir la montagne et je change régulièrement de station. » Ces deux fidèles illustrent remarquablement le rôle du Train des Neiges.

Certes, il faut se lever tôt pour embarquer à 5h36, mais au bout de la voie ferrée, quel plaisir de fouler la neige sous le soleil du haut-pays.

Au total, ce sont 14 journées – soit 7 week-ends – qui sont proposées aux Provençaux. Les dates :

  • en janvier les 14 et 15, 21 et 22, 28 et 29 ;
  • en février les 4 et 5 ;
  • en mars les 17 et 18, 24 et 25.

Toutes les infos sur le Train des Neiges sur le site du TER PACA.

(Avec La Provence).

Posted in Alpes du Sud, Loisirs | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retour à la normale sur la ligne Marseille – Veynes

Posted by ardsl sur 8 novembre 2011

La voie de chemin de fer qui s’est affaissée samedi 5 novembre en raison des intempéries a pu être rouverte dimanche 6 novembre à 23h30. Des travaux de rebalastage ont permis de consolider la voie au niveau du passage à niveau de Corbières où le train de la ligne Marseille-Veynes avait dû s’immobiliser. Si le trafic est rétabli, la vitesse reste limitée à 60 km/h entre Meyrargues et Manosque.

(Source : Le Dauphiné Libéré).

Posted in Alpes du Sud | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Le trafic ferroviaire perturbé dans le sud de la France par les intempéries

Posted by ardsl sur 6 novembre 2011

En raison d’intempéries dans plusieurs départements du sud de la France, le trafic ferroviaire est perturbé.

Ligne Veynes – Marseille

La circulation des trains est interrompue entre Meyrargues et Manosque suites aux intempériesLa voie ferrée s’est affaissée. Des cars de substitution sont en place.

 

Lundi 7 novembre, les TER 17413 (Veynes 5h46 – Marseille 8h22) et 17400 (Marseille 6h36 – Manosque 7h55) sont supprimés. Les cars mis en place

Samedi 5 novembre, un véhicule non occupé a été emporté par une vague d’eau de la Durance et est venu percuter la digue de protection de la voie ferrée se situant à Corbières à 200 mètres du lieu-dit « Les Rochettes ». La voie ferrée a ensuité été inondée occasionnant des dégâts sur un TER qui se dirigeait à Veynes (Hautes-Alpes). Le train a donc été immobilisé ainsi que ses 56 passagers. Aucun blessé n’est à déplorer.

Le Sous-préfet de Forcalquier ont alors entrepris l’évacuation en toute sécurité des personnes. Deux minibus de la commune de Sainte-Tulle ainsi qu’un minibus du SDIS 04 ont évacué chaque passager vers la salle des fêtes de Corbières. Les personnes ont ensuite été conduites par un bus de la SNCF à la gare de Manosque où une collation leur a été offerte en attendant qu’un autre train les transfère à Veynes, leur destination finale. Ce train devant récupérer les 56 personnes a toutefois eu un léger contretemps. En effet, un arbre se trouvant sur la voie ferrée à hauteur de La Brillanne, a ralenti un court instant son parcours.

Ce même train devait initialement se rendre à Marseille. Or, étant donné l’impossibilité de circuler sur la voie ferrée submergée de Corbières, le train a donc été immobilisé en gare de Manosque et transportera les 56 personnes vers Veynes. Quant aux 20 passagers initialement transportés par ce train, ils ont été escortés en car jusqu’à Marseille.

Ligne Toulon – Nice

La circulation reprend a repris progressivement dimanche 6 novembre depuis 11h15 entre Cannes et Les Arcs-Draguignan. En conséquence :

  • 2h15 de retard pour les TGV 6886/7 et 7786/7 (Nice 10h59 – Part-Dieu 15h20/34 – Genève 17h14).
  • 40 min de retard pour le TGV 5198/9 (Nice 9h25 – Metz 18h49). Ce train a été supprimé entre Nice et Toulon.
  • 40 min de retard pour les TGV 5016/7 et 9864/5 (Nice 10h24 – Lille Europe 17h47 / Bruxelles 18h33). Le 5016/7 a été supprimé entre Nice et Toulon. Le 9864/5 a été supprimé entre Marseille et Nice.

Entre 15h40 et 18h25, le trafic a été totalement interrompu entre Saint-Raphaël et Les Arcs Draguignan. Il reprend très progressivement. En conséquence :

  • le TGV 6876 (Nice 17h25 – Dijon 23h40) a été supprimé entre Nice et Toulon. Il circule avec 50 minutes de retard sur le reste de son parcours.
  • 20 min de retard pour le TGV 5184/5 (Nice 15h28 – Lille Europe 23h09).

Suite aux intempéries une panne d’alimentation éléctrique a perturbé les circulations entre Cannes et Nice. Pendant une partie de la journée du 6 novembre, les circulations se font faites que sur une seule voie.

Ligne Cannes – Grasse

Suite aux intempéries, chute d’arbre à La Frayère, les circulations ont été interrompues entre Cannes et Grasse. Le retour à la normale s’est fait vers 14h dimanche 6 novembre.

Posted in Alpes du Sud, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :