ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Martigny’

La ligne du Mont-Blanc Express en travaux depuis le 2 avril

Posted by ardsl sur 15 octobre 2012

Les travaux de modernisation de la ligne ferroviaire du Mont-Blanc Express et du tunnel des Montets ont débuté lundi 2 avril 2012.

Le chantier est mené sur deux années consécutives, avec une interruption de 4 mois en période hivernale.

La desserte ferroviaire est suspendue entre Argentière et Chamonix depuis le 4 juin 2012. Pour se rendre à Vallorcine, il faudra prendre un car entre Chamonix et Vallorcine. Photo : Daniel Zorloni

Pour 2012, le trafic ferroviaire est suspendu entre Argentière et Le Châtelard frontière du 2 avril au 8 décembre. Il est également suspendu entre Argentière et Chamonix du 4 juin au 8 décembre. Une interruption de deux semaines a lieu entre Chamonix et Saint-Gervais du 10 au 27 avril.

Du lundi 2 au lundi 9 avril 2012

Les trains ont circulé entre Saint-Gervais et Argentière sur France et entre Le Châtelard frontière et Martigny sur Suisse.

Un service de cars a été mis en place entre Argentière et Le Châtelard Frontière. Ces cars n’ont pas desservi pas Montroc.

Les correspondances entre les trains et les cars de remplacement étaient assurées à Argentière.

Au Châtelard frontière, les correspondances avec les trains des TMR étaient possibles en 10 minutes dans le sens France > Suisse.

En revanche, dans le sens Suisse > France, les correspondances n’étaient pas respectées. Les voyageurs devaient attendre le car suivant 55 minutes au Châtelard Frontière ! Ainsi il fallait 2h30 pour effectuer un trajet Martigny > Chamonix (contre 1h44 en sens inverse).

Horaires du Mont-Blanc Express du 2 au 9 avril

Du mardi 10 au dimanche 29 avril 2012

Les trains ont circulé entre Chamonix et Argentière sur France et entre Le Châtelard frontière et Martigny sur Suisse.

Des services de cars ont été mis en place :

  • entre Argentière et Le Châtelard Frontière. Ces cars ne desservaient pas Montroc.
  • entre Saint-Gervais et Chamonix. Ces cars ne desservaient ni Chedde, ni Vaudagne, ni Viaduc Sainte-Marie, ni Chamonix Aiguille du Midi. Aux Houches, les cars s’arrêtent à Saint-Antoine. Les cars desservent Chamonix Sud.
  • entre Saint-Gervais et Chedde.

Les correspondances entre les trains et les cars de remplacement étaient assurées à Argentière, Chamonix et Saint-Gervais.

Au Châtelard frontière, les correspondances étaient possibles en 10 minutes dans le sens France > Suisse.

En revanche, dans le sens Suisse > France, les correspondances n’étaient pas respectées. Les voyageurs devaient attendre le car suivant 55 minutes au Châtelard Frontière ! Ainsi il fallait 2h30 pour effectuer un trajet Martigny > Chamonix (contre 1h44 en sens inverse).

Horaires du Mont-Blanc Express du 10 au 29 avril

Du lundi 30 avril au dimanche 3 juin 2012

Les trains ont circulé entre Saint-Gervais et Argentière sur France et entre Le Châtelard frontière et Martigny sur Suisse.

Un service de cars était mis en place entre Argentière et Le Châtelard Frontière. Ces cars ne desservaient pas Montroc.

Les correspondances entre les trains et les cars de remplacement étaient assurées à Argentière.

Au Châtelard frontière, les correspondances étaient possibles en 10 minutes dans le sens France > Suisse.

En revanche, dans le sens Suisse > France, les correspondances n’étaient pas respectées. Les voyageurs devaient attendre le car suivant 55 minutes au Châtelard Frontière ! Ainsi il fallait 2h30 pour effectuer un trajet Martigny > Chamonix (contre 1h44 en sens inverse).

Horaires du Mont-Blanc Express du 30 avril au 3 juin

Du lundi 4 juin au dimanche 27 août  et du samedi 1er décembre au samedi 8 décembre 2012

Les trains circulent entre Saint-Gervais et Chamonix sur France et entre Le Châtelard frontière et Martigny sur Suisse.

Un service de cars est mis en place entre Chamonix et Le Châtelard Frontière. Ces cars desservent Le Châtelard Frontière, Vallorcine, Le Buet, Argentière, La Joux (tennis des Îles), Les Tines, Les Praz (téléphérique Flégère), Chamonix médiathèque, Chamonix place Mont-Blanc et Chamonix gare SNCF. Ces cars ne desservent pas Montroc.

Les correspondances entre les trains et les cars de remplacement sont assurées à Chamonix et au Châtelard Frontière.

À Chamonix, les correspondances sont possibles en 5 minutes dans le sens Saint-Gervais > Argentière et en 41 minutes dans le sens Argentière > Saint-Gervais.

Au Châtelard frontière, les correspondances sont possibles en 15 minutes dans le sens France > Suisse et en 22 minutes en sens inverse.

Ainsi il faudra 1h49 pour effectuer un trajet Martigny > Chamonix (contre 1h43 en sens inverse).

Horaires du Mont-Blanc Express du 4 juin au 8 décembre

Du lundi 27 août au dimanche 30 septembre 2012

Les trains circulaient entre Saint-Gervais et Chamonix sur France et entre Finhaut et Martigny sur Suisse.

Entre Finhaut et Le Châtelard-Frontière, les trains circulaient uniquement entre 5h30 et 18h. Les circulations après 18h étaient assurées par autocar.

Un service de cars était mis en place entre Chamonix et Le Châtelard Frontière. Ces cars desservaient Le Châtelard Frontière, Vallorcine, Le Buet, Argentière, La Joux (tennis des Îles), Les Tines, Les Praz (téléphérique Flégère), Chamonix médiathèque, Chamonix place Mont-Blanc et Chamonix gare SNCF. Ces cars ne desservaient pas Montroc.

Les correspondances entre les trains et les cars de remplacement étaient assurées à Chamonix et au Châtelard Frontière.

À Chamonix, les correspondances étaient possibles en 5 minutes dans le sens Saint-Gervais > Argentière et en 41 minutes dans le sens Argentière > Saint-Gervais.

Au Châtelard frontière, les correspondances étaient possibles en 15 minutes dans le sens France > Suisse et en 22 minutes en sens inverse.

Ainsi il fallait 1h49 pour effectuer un trajet Martigny > Chamonix (contre 1h43 en sens inverse).

Horaires du Mont-Blanc Express du 4 juin au 8 décembre

Du lundi 1er octobre au vendredi 30 novembre 2012

Les trains circulent entre Saint-Gervais et Chamonix sur France et entre Le Trétien et Martigny sur Suisse.

Entre Le Trétien et Le Châtelard-Frontière, les trains circulent uniquement entre 5h30 et 17h41. Les circulations après 17h41 sont assurées par autocar.

Un service de cars est mis en place entre Chamonix et Le Châtelard Frontière. Ces cars desservent Le Châtelard Frontière, Vallorcine, Le Buet, Argentière, La Joux (tennis des Îles), Les Tines, Les Praz (téléphérique Flégère), Chamonix médiathèque, Chamonix place Mont-Blanc et Chamonix gare SNCF. Ces cars ne desservent pas Montroc.

Les correspondances entre les trains et les cars de remplacement sont assurées à Chamonix et au Châtelard Frontière.

À Chamonix, les correspondances sont possibles en 5 minutes dans le sens Saint-Gervais > Argentière et en 41 minutes dans le sens Argentière > Saint-Gervais.

Au Châtelard frontière, les correspondances sont possibles en 15 minutes dans le sens France > Suisse et en 22 minutes en sens inverse.

Ainsi il faut 1h49 pour effectuer un trajet Martigny > Chamonix (contre 1h43 en sens inverse).

Horaires du Mont-Blanc Express du 4 juin au 8 décembre

Desserte de Montroc

Les voyageurs au départ ou à destination de Montroc doivent emprunter la ligne 1 de Chamonix Bus.

Horaires de la ligne 1 entre Chamonix et Montroc

Lire aussi l’avis de l’autorité environnementale et les finalités des travaux.

Publicités

Posted in Service 2012, Travaux, Valais, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le Saint-Bernard Express à l’arrêt jusqu’au 2 novembre

Posted by ardsl sur 8 octobre 2012

Des travaux sont menés du 8 octobre au 2 novembre sur la ligne du Saint-Bernard-Express (Valais). Le trafic ferroviaire est totalement interrompu entre Martigny, Sembrancher, Le Châble et Orsières.

Les TMR assurent un service de substitution par autocars.

Horaires des cars valables du 8 octobre au 2 novembre

Une autre interruption du trafic ferroviaire est programmée entre Martigny et Bovernier du 3 au 18 novembre.

Posted in Travaux, Valais | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Lyria lance une desserte hivernale entre Lille et les stations helvétiques

Posted by ardsl sur 1 octobre 2012

Lyria innove en lançant une desserte Lille Europe – Brigue tous les samedis de l’hiver 2012-2013, en correspondance avec un Eurostar Londres – Lille. Après les Parisiens, les Londoniens et les Lillois pourront se rendre en TGV dans les stations vaudoises et valaisannes.

On connaissait déjà le TGV Lyria des neiges entre Paris et Brigue, qui offrait 2 allers-retours hebdomadaires entre Paris et Brigue (avec arrêts à Dijon, Dole, Frasne, Lausanne, Montreux, Aigle, Martigny, Sion, Sierre, Loèche-les-Bains et Viège) et un aller-retour dominical entre Paris et Aigle.

Par le passé, Lyria avait expérimenté une desserte entre Paris et Coire pour desservir les stations grisonnes. Cette desserte n’a pas rencontré le succès commercial escompté : la clientèle parisienne n’étant pas vraiment adepte des stations de ski de Suisse alémanique.

Malgré cet échec, Lyria ne manque pas d’idée pour attirer en Suisse par l’intermédiaire du TGV de nouveaux touristes. Pour l’hiver 2012-2013, Lyria (filiale commune à SNCF et aux CFF) lance une desserte Londres – Lille – Brigue, en partenariat avec Eurostar. En effet les Britanniques pourront se rendre en TGV de Londres aux stations vaudoises ou valaisannes avec un seul changement en gare de Lille Europe. En partant de Londres à 6h57, vous arriverez selon votre choix à Aigle à 15h47, à Martigny à 16h13, à Viège à 16h57 ou à Brigue à 17h08.

Horaires Londres > Lille > Brigue

  • Eurostar (les samedis du 15 décembre 2012 au 23 mars 2013) : Londres 6h57 – Lille Europe 9h26.
  • TGV 9796/7 les samedis du 22 décembre au 23 mars : Lille Europe 10h02 – Genève 14h16/41 – Aigle 15h47/55 – Martigny 16h13/16 – Viège 16h57/17h00 – Brigue 17h08.
  • TGV 9796/7 (samedi 30 mars) : Lille Europe 9h57 – Genève 14h16/41 – Aigle 15h47/55 – Martigny 16h13/16 – Viège 16h57/17h00 – Brigue 17h08.

À noter que le trajet Lille – Brigue s’effectue via la ligne du Haut-Bugey.

Horaires Brigue > Lille > Londres

  • TGV 9278/9 (les samedis du 29 décembre au 9 mars, sauf le 2 février) : Brigue 12h51 – Viège 12h59/13h02 – Martigny 13h38/41 – Aigle 13h58/14h01 – Lille Europe 18h55.
  • TGV 9278/9 (les samedis du 16 au 30 mars) : Brigue 12h51 – Viège 12h59/13h02 – Martigny 13h41 – Aigle 13h58/14h01 – Lille Europe 19h04.
  • Eurostar (les samedis du 15 décembre 2012 au 23 mars 2013) : Lille Europe 20h30 – Londres 21h06.

À noter que le trajet Brigue – Lille s’effectue via Dijon.

Horaires Paris > Brigue

  • TGV 9273 (les vendredis du 28 décembre au 29 mars) : Paris 15h58 – Dijon 17h34/37 – Dole 17h59/18h01 – Frasne 18h44/46 – Vallorbe 18h59/19h04 – Lausanne 19h37/56 – Montreux 20h13/17 – Aigle 20h26/31 – Martigny 20h50/54 – Sion 21h14/18 – Sierre 21h28/39 – Loèche-les-Bains 21h46/48 – Viège 21h59/22h03 – Brigue 22h10.
  • TGV 9763 (les samedis du 15 décembre au 30 mars) : Paris 8h11 – Bourg-en-Bresse 10h01/04 – Bellegarde 10h58/11h01 – Genève 11h27/42 – Aigle 12h47/56 – Martigny 13h13/16 – Sion 13h31/33 – Sierre 13h42/46 – Loèche-les-Bains 13h53/55 – Viège 14h05/08 – Brigue 14h15.

À noter que le TGV Paris – Brigue du samedi matin est désormais un TGV Paris – Genève prolongé à Brigue et non plus un TGV Paris – Lausanne.

Horaires Brigue > Paris

  • TGV 9268 (les samedis du 15 décembre au 30 mars) : Brigue – Viège – Loèche-les-Bains – Sierre – Sion – Martigny – Aigle – Lausanne 12h24 – Vallorbe 12h57/13h01 – Frasne 13h14/16 – Dole 13h58/14h00 – Dijon 14h22/25 – Paris 16h02. (Horaire non communiqué entre Brigue et Lausanne).
  • TGV 9272 (les samedis du 15 décembre au 30 mars) : Brigue 15h51 – Viège 15h59/16h02 – Sierre 16h18/32 – Sion 16h42/44 – Martigny 17h01/08 – Aigle 17h26/37 – Lausanne 18h05/24 – Vallorbe 18h57/19h01 – Frasne 19h14/16 – Dole 19h58/20h00 – Dijon 20h22/25 – Paris 22h02.

L’aller-retour dominical Paris – Aigle serait supprimé.

Si Lyria améliore la desserte hivernale des stations vaudoises et valaisannes, il n’en sera pas de même pour la desserte estivale. En effet, en raison d’une clientèle jugée insuffisante les dessertes estivales Paris – Brigue et Paris – Aigle ne sont pas reconduites.

Posted in CFF, Genève, Loisirs, Service 2013, SNCF, Valais, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

La Haute-Savoie ratera-t-elle l’arrivée du CEVA ?

Posted by ardsl sur 24 septembre 2012

La gare d’Annemasse raccordée à celle de Genève Cornavin : tel est le but du CEVA.

Le canton de Genève poursuit la réalisation du raccordement ferroviaire des gares de Cornavin, des Eaux-Vives et d’Annemasse (CEVA) approuvé à 63% lors de la votation populaire qui lui était consacré. Ce raccordement fera tomber le mur de Berlin ferroviaire de la cité de Calvin.

Longtemps considéré comme un RER de l’agglomération genevoise, cette réalisation représente également un enjeu majeur pour la Haute-Savoie. En effet, des trains directs sont prévus toutes les heures entre Genève, Évian, Annecy et Saint-Gervais, via la gare d’Annemasse.

Certains opposants français au projet invoquent que leurs commune vont devenir des dortoirs de Genève, or les transfrontaliers sont déjà là et vont actuellement à 90% à leur travail en voiture. Avec CEVA et le RER franco-valdo-genevois, la Haute-Savoie bénéficiera de la venue des Suisses sur son territoire permettant d’y développer toute l’économie régionale. Les stations de sports d’hiver comme Saint-Gervais ou Chamonix seront accessibles depuis Genève en train avec un temps de parcours semblable aux stations valaisannes. Or lorsque l’on sait qu’un habitant suisse sur deux possède un abonnement de chemin de fer, on constate la nette préférence des helvètes au transport ferroviaire.

Les dessertes internes à la Haute-Savoie bénéficieront également de meilleures dessertes sur l’ensemble des étoiles de La Roche-sur-Foron et d’Annemasse avec un cadencement au moins deux trains par heure et par sens sur Annemasse – La Roche-sur-Foron et Annemasse – Évian et au moins un train par heure Annemasse – Bellegarde, La Roche-sur-Foron – Saint-Gervais et La Roche-sur-Foron – Annecy et à l’heure.

L’ARDSL recommande l’inscription au prochain contrat de projet État – Région (CPER) de mesures complémentaires pour augmenter les bénéfices apportés par CEVA et le RER franco-valdo-Genevois à la Haute-Savoie.

Il convient de moderniser l’étoile ferroviaire de La Roche-sur-Foron. Nous demandons donc que la ligne Annemasse et La Roche-sur-Foron (commune aux trains desservant Annecy et la vallée de l’Arve) soit dotée d’une signalisation moderne (BAL, block automatique lumineux) et de points de croisements supplémentaires (en plus de celui existant à Reignier). Dans une seconde étape, il faudra moderniser les deux autres branches de l’étoile de La Roche-sur-Foron. Cela passe notamment par la réalisation d’un shunt près de La Roche-sur-Foron (avec création d’une halte La Roche-sur-Foron nord à la sortie du shunt côté Annemasse ; dans un premier temps ce shunt pourrait être monotube le shunt étant utilisé pour le matin pour le sens Annecy – Genève et le soir pour le sens Genève – Annecy, la voie ferrée actuelle continuant de servir pour le sens inverse de circulation).

Par ailleurs, il est vital de compléter les dessertes CEVA par la réouverture des 17 kilomètres séparant Évian et Saint-Gingolph (ligne du Tonkin) pour permettre la création de relations directes tant depuis Genève que depuis Annecy vers Martigny et Sion via Thonon-les-Bains.

Il faut également signaler que le projet CEVA France s’inscrit pleinement dans la logique du Grenelle de l’Environnement en offrant une alternative crédible au tout routier, d’autant plus que la vallée de l’Arve dépasse largement les seuils annuels de pollution de l’air.

Enfin, l’ARDSL souligne que dans le cas où les élus, voire la population de la vallée de l’Arve seraient majoritairement opposés au projet, il n’est pas à exclure que les dessertes soient  davantage concentrées sur l’axe Annecy – Genève au détriment de la vallée de l’Arve. Une telle situation serait pour le moins dommageable.

Posted in ARDSL, Bassin annecien, CEVA, Chablais, Genevois, Haute-Savoie, Valais, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 9 Comments »

Il se blesse en chutant d’un train en gare de Martigny

Posted by ardsl sur 22 août 2012

En voulant monter précipitamment dans un train dimanche 19 août en gare de Martigny, un voyageur est vraisemblablement resté coincé avant d’être traîné sur plusieurs mètres et de finalement tomber entre le quai et les voies.

La police valaisanne rapporte dans un communiqué qu’un homme qui tentait de monter précipitamment dans un train, dimanche 19 août vers 19h10 en gare de Martigny, est vraisemblablement resté coincé avant d’être traîné sur plusieurs mètres et de finalement de tomber entre le quais et les voies.

Blessé et immédiatement secouru par d’autres voyageurs, le malheureux, un ressortissant étranger de 33 ans, a dû être hospitalisé à Sion, après avoir été transporté en ambulance dans un premier temps à l’hôpital de Martigny. Ses jours ne seraient pas en danger.

Pour pénétrer dans le train, selon la police valaisanne, le voyageur aurait actionné le bouton d’ouverture de la porte. Une fois cette dernière ouverte, alors qu’il tentait de monter, le convoi aurait démarré.

Les circonstances de l’accident ne sont pas clairement établies. Une enquête a été ouverte. Le bureau d’enquête des CFF a été avisé.

(Avec tdg.ch).

 

Posted in Valais | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Mont-Blanc Express : point sur les travaux en cours et ceux à venir

Posted by ardsl sur 27 juillet 2012

Le chantier de modernisation de la ligne du Mont-Blanc Express, conduit par RFF, concerne 12 kilomètres sur les 36 que compte la ligne de Saint-Gervais au Châtelard. On est donc loin d’une modernisation « totale ».

Il est prévu en 2012 :

  • renouvellement voie ballast (RVB) sur la section Argentière – Montroc (y compris les voies en gare). Cette portion avait déjà été traitée à 90% par les agents de l’Établissement SNCF du Mont-Blanc (ÉMB) depuis 2009 .
  • RVB entre la sortie des Praz de Chamonix et La Joux incluant la gare des Tines. Cette portion de ligne une fois traitée, les trains pourront à nouveau monter au moins à Argentière l’hiver 2012-2013 comme au printemps 2012. C’est l’entreprise Maïa Rail qui effectue ces travaux. La même société a rénové dernièrement une centaine de kilomètre de la ligne des Chemins de Fer de Provence. Du matériel ferroviaire lourds de travaux doit arriver d’Italie dans les prochaines semaines.

Pour 2013 :

  • RVB sur la section Servoz – Les Houches en priorité au printemps.
  • RVB du tunnel des Montets au Châtelard Frontière à l’automne. C’est l’entreprise Maïa Rail qui effectuera ces travaux.

Lors de ces opérations, les traverses en bois sont remplacées par des traverses métalliques et les rails en barre des 36 mètres ou de 6 mètres pour les plus anciens sont remplacés par des long rails soudés (LRS) pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres de longueur. Les zones en gare resteront munies de traverses en bois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une nouvelle signalisation

La modernisation passe aussi par le changement du système d’exploitation qui intègre une nouvelle signalisation lumineuse automatique (identique à celle des TMR entre Le Châtelard Frontière et Martigny) qui sera toujours gérée depuis un poste centralisé à Saint-Gervais.

Le réseau filaire souterrain de la ligne sera totalement refait avec création de locaux techniques informatisés dans toutes les gares de croisement (et également au Fayet). Ces opérations ont lieu en même temps que les travaux de voie, de 2012 à 2013.

Les nouveaux signaux lumineux seront implantés de 2013 à 2014.

Vue aérienne de la zone « dans le cadre » du futur pont-rail de 82 mètres à Passy. Photo : Daniel Zorloni.

Les ponts

Deux petits ponts seront remplacés, l’un à Vallorcine, l’autre près des Houches.

Le pont-rail de Passy sera reconstruit avec un nouveau tablier de 82 mètres de long en forme de S enjambant un nouveau carrefour giratoire voulu par le Conseil général de la Haute-Savoie et la commune de Passy. Cette opération génèrera à elle seule la coupure de la ligne Saint-Gervais-les-Bains – Chamonix en 2013 en même temps que la coupure Chamonix – Le Châtelard Frontière soit une fermeture totale de toute la ligne pendant environ 3 mois.

Une plante rare à préserver 

Comme souvent pour des chantiers routiers et ferroviaires, des investigations ont fait ressortir un risque d’impact négatif sur la faune, à savoir une plante rare, la Sélaginella helvetica, une espèce protégée.

Une clôture autour des plants situés en bord de voie mais hors des limites du chantier a été réalisée. Quand aux plans mis en danger directement, une équipe de naturalistes du Muséum National d’Histoire Naturelle est venue les prélever en juillet pour les mettre en culture au jardin botanique de Samoëns. Conservés et multipliés, ils seront réimplantés à la fin des travaux.

Posted in RFF, Service 2012, Service 2013, Travaux, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés jeudi 26 juillet

Posted by ardsl sur 26 juillet 2012

Acte de malveillance dans l’Yonne

Le trafic est très perturbé sur la LGV Sud-Est en raison de problèmes de signalisation consécutifs à des vols de câbles dans l’Yonne.

Certains trains ont été détournés par la ligne classique.

Ligne Martigny – Le Châtelard

Le trafic ferroviaire est interrompu depuis 15h30 entre Le Trétien et Finhaut sur la ligne Martigny – Le Châtelard en raison d’un dérangement à la ligne de contact. Les trains sont supprimés uniquement entre Le Trétien et Finhaut. Des bus de remplacement circulent entre Le Trétien et Finhaut.

Trains retardés

1h45 de retard pour le TGV 6602 (Part-Dieu 6h04 – Paris 8h13) en raison d’un acte de vandalisme.

1h30 de retard pour :

  • le TER 96500/1 (Part-Dieu 6h38 – Genève 8h27) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 9765 (Paris 9h11 – Genève 12h16) en raison d’un acte de vandalisme.

1h15 de retard pour :

  • le TGV 6609 (Paris 9h57 – Part-Dieu 11h56) en raison d’un acte de vandalisme.
  • le TGV 6611 (Paris 10h57 – Part-Dieu 12h56) même motif.
  • le TGV 6613 (Paris 11h53 – Part-Dieu 13h56) même motif.
  • le TGV 9269 (Paris 11h57 – Lausanne 15h44) en raison d’un acte de vandalisme.
  • le TGV 9773 (Paris 12h11 – Genève 15h27) même motif.

1h de retard pour :

  • le TGV 9763 (Paris 8h11 – Genève 11h27) en raison d’un acte de vandalisme.
  • le TGV 9769 (Paris 11h11 – Genève 14h16) même motif.

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h56) en raison d’un acte de vandalisme.
  • le TGV 6607 (Paris 8h57 – Part-Dieu 10h56) même motif.
  • le TGV 6610 (Part-Dieu 9h04 – Paris 11h03) même motif.

45 minutes de retard pour le TGV 9261 (Paris 7h57 – Lausanne 11h44) en raison d’un acte de vandalisme.

40 minutes de retard pour :

  • le TGV 6608 (Part-Dieu 8h04 – Paris 10h15) en raison d’un acte de vandalisme.
  • le TGV 6612 (Part-Dieu 10h04 – Paris 12h07) même motif.

30 minutes de retard pour le TGV 6601 (Paris 5h50 – Part-Dieu 7h56) en raison d’un acte de vandalisme.

25 minutes de retard pour le TGV 6886/7 (Nice 10h57 – Genève 17h16).

20 minutes de retard pour le TER 96502/3 (Part-Dieu 8h38 – Genève 10h27) en raison de la panne d’un autre train.

15 minutes de retard pour l’IR 1735 (Genève aéroport 15h27 – Brigue 18h02) en raison d’un dérangement technique à la locomotive.

Posted in Bourgogne, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vernayaz : les TMR au chevet de SNCF

Posted by ardsl sur 9 mai 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Les Transports de Martigny et région prennent soin du matériel roulant de plusieurs compagnies ferroviaires françaises. Les ateliers ferroviaires de Vernayaz sont agrémentés par SNCF aussi bien pour réviser les boggies que pour fabriquer des essieux métriques à partir de tubes bruts.

«La Société nationale des chemins de fer français vient de nous renouveler sa confiance pour trois années supplémentaires, ce qui ouvre de belles perspectives d’avenir à nos ateliers ferroviaires de Vernayaz.» Directeur-adjoint des Transports de Martigny et région SA, Bernard Delasoie ne boude pas son plaisir. «La reconduction de cette validation est en effet une belle reconnaissance de notre savoir-faire, de la valeur et du sérieux de nos employés.» C’est aussi l’assurance pour les TMR de pouvoir continuer à compter sur de précieux revenus. «Avec l’arrivée au sein de notre clientèle de deux nouvelles compagnies tricolores – le Train du Montenvers à Chamonix et le Tramway du Mont-Blanc – cette partie prenante de notre entreprise réalise désormais en France plus de son 50% du chiffre d’affaires qui s’approche des deux millions de francs.»

L’idylle entre la France voisine et les TMR remonte à 1996 déjà avec l’achat en commun de 5 trains Z 800, deux pour le Valais et trois pour la Haute-Savoie. «Au départ, nous avions choisi de partager les travaux de maintenance pour ce nouveau matériel roulant : la partie électrique et la caisse étaient traités à Saint-Gervais ; la mécanique à Vernayaz.» Au fil du temps, SNCF éprouve de plus en plus de difficultés à assumer sa part de travail d’entretien, même dans ses grands ateliers de Nevers. La faute à l’essieu métrique. «Comme pour les CFF et les autres grandes compagnies européennes, l’immense majorité des trains de la SNCF présente un écartement standard de 1,435 mètre. Et la régie ne pouvait plus former des spécialistes pour réparer et entretenir des essieux métriques tels que ceux qui circulent entre Martigny et Chamonix.»

Après l’ensemble du matériel roulant de cette ligne internationale, ce sont donc les boggies de trois autres compagnies qui sont confiés aux bons soins des ateliers de Vernayaz. «Après avoir été auditionnés par des spécialistes de la SNCF durant de longues semaines, nous avons en effet été validés pour contrôler et réparer les boggies, mais aussi pour réviser les réducteurs (boîtes à vitesse) ou encore refaire les bandages de roue pour la compagnie Blanc-Argent près de Paris, les Trains de la Corse et la Ligne de Cerdagne… ». Ce qui a permis aux ateliers d’étoffer ses effectifs, mais aussi de pouvoir se profiler comme entreprise formatrice. «Nous avons engagé trois nouveaux collaborateurs et Pascal Raboud dirige désormais une équipe de 17 personnes, dont 4 apprentis.» L’ensemble des TMR employant près de 200 collaborateurs.

(Avec lenouvelliste.ch).

Posted in Matériel, Valais, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La desserte 2012 Paris – Lausanne – Brigue

Posted by ardsl sur 4 avril 2012

La desserte Paris – Lausanne a été modifiée le 11 décembre 2011.

Sens Lausanne > Paris (hors impacts travaux)

La plupart des TGV sont avancés d’une heure. Exit 7h22, 9h22 et 13h22. Les départs se font à 6h22, 8h22 et 12h22. Le dernier TGV est plus tardif. Il part à 18h30 au lieu de 18h03. Les TGV supplémentaires du vendredi (à 19h17) et du dimanche (à 19h22) sont repositionnés. SNCF a fait le choix d’un départ à 16h25.

Les horaires valables depuis  le 11 décembre :

  • 9260 : Lausanne 6h22 – Vallorbe 7h01 – Frasne 7h15/17 – Mouchard 7h43/45 – Dole 8h02/04 – Dijon 8h34/37 – Paris 10h11 soit 3h49 de trajet
  • 9264 : Lausanne 8h22 – Vallorbe 9h01 – Frasne 9h16/23 – Dole 10h05/07 – Dijon 10h37/40 – Paris 12h18 soit 3h56 de trajet
  • 9268 : Lausanne 12h22 – Vallorbe 13h01 – Frasne 13h15/17 – Dole 13h58/14h00 – Dijon 14h35/38 – Paris 16h17 soit 3h55 de trajet
  • 9270 VD (aussi les 25.02 ; 03.03 ; 09.04 ; 01, 08, 16, 28.05 ; 31.10) : Lausanne 16h25 – Vallorbe 17h01 – Frasne 17h16/18 – Dole 17h59/18h01 – Dijon 18h30/34 – Paris 20h21 soit 3h56 de trajet
  • 9272 : Lausanne 18h30 – Vallorbe 19h10 – Frasne 19h24/26 – Dole 20h07/09 – Dijon 20h40/44 – Paris 22h21 soit 3h51 de trajet

Samedi 31 mars, dimanche 1er avril, samedi 21 avril et dimanche 22 avril, le TGV 9264 est détourné. Il part de Lausanne à 8h20 et arrive à Paris 12h18. Il est sans arrêt de Lausanne à Paris.

Sens Paris > Lausanne (hors impacts travaux)

Un seul changement à noter : le départ de la mi-journée actuellement à 12h58 est repositionné à 11h57.

Les horaires valables depuis le 11 décembre :

  • 9261 : Paris 7h57 – Dijon 9h34/37 – Dole 10h06/08 – Frasne 10h51/53 – Vallorbe 11h06 – Lausanne 11h44 soit 3h47 de trajet
  • 9269 : Paris 11h57 – Dijon 13h34/37 – Dole 14h06/08 – Frasne 14h51/53 – Vallorbe 15h06 – Lausanne 15h44 soit 3h47 de trajet
  • 9271 : D (aussi les 09.04 ; 01, 08, 28.05) Paris 13h57 – Dijon 15h34/37 – Dole 16h06/08 – Frasne 16h50/52 – Vallorbe 17h12 – Lausanne 17h48 soit 3h51 de trajet
  • 9273 : Paris 15h57 – Dijon 17h34/37 – Dole 18h06/08 – Mouchard 18h24/26 – Frasne 18h54/56 – Vallorbe 19h09 – Lausanne 19h47 soit 3h50 de trajet
  • 9277 : Paris 17h57 – Dijon 19h34/37 – Dole 20h07/09 – Frasne 20h52/55 – Vallorbe 21h09 – Lausanne 21h47 soit 3h50 de trajet.

D’autres trajets entre Paris et Lausanne sont possibles via Genève.

TGV neige entre Paris et le Valais

Certains TGV Paris – Lausanne sont prolongés à Aigle ou Brigue.

  • Les vendredis du 16 décembre au 30 mars : 9273 Paris 15h57 – Dijon 17h34/37 – Dole 18h06/08 – Mouchard 18h24/26 – Frasne 18h54/56 – Vallorbe 19h09 – Lausanne 19h47/56  – Montreux 20h13/15 – Aigle 20h24/26 – Martigny 20h42/44 – Sion 20h59/21h01 – Sierre 21h11/15 – Loèche 21h22/25 – Viège 21h36/41 – Brigue 21h48.
  • Les samedis du 17 décembre au 31 mars : 9261 Paris 7h57 – Dijon 9h34/37 – Dole 10h06/08 – Frasne 10h51/53 – Vallorbe 11h06 – Lausanne 11h44/52 – Montreux 12h10/12 – Aigle 12h22/25 – Martigny 12h42/44 – Sion 12h59/13h01 – Sierre 13h10/12 – Loèche 13h19/21 – Viège 13h31/33 – Brigue 13h40.
  • Les dimanches du 11 décembre au 1er avril : 9261 Paris 7h57 – Dijon 9h34/37 – Dole 10h06/08 – Frasne 10h51/53 – Vallorbe 11h06 – Lausanne 11h44/52 – Montreux 12h10/12 – Aigle 12h23.
  • Les samedis du 17 décembre au 31 mars : 9268 Brigue 10h09 – Viège 10h16/18 – Loèche 10h29/30 – Sierre 10h38/45 – Sion 10h55/57 – Martigny 11h10/14 – Aigle 11h32/35 – Montreux 11h45/48 – Lausanne 12h22 – Vallorbe 12h55/13h01 – Frasne 13h15/17 – Dole 13h58/14h00 – Dijon 14h35/38 – Paris 16h17.
  • Les samedis du 17 décembre au 31 mars : 9272 Brigue 16h04 – Viège 16h11/13 – Loèche 16h24/26 – Sierre 16h34/38 – Sion 16h48/57 – Martigny 17h10/14 – Aigle 17h32/35 – Montreux 17h45/48 – Lausanne 18h08/30 – Vallorbe 19h03/10 – Frasne 19h24/26 – Dole 20h07/09 – Dijon 20h40/44 – Paris 22h21.
  • Les dimanches du 18 décembre au 1er avril : 9272 Aigle 17h35 – Montreux 17h45/48 – Lausanne 18h08/30 – Vallorbe 19h03/10 – Frasne 19h24/26 – Dole 20h07/09 – Dijon 20h40/44 – Paris 22h21.

Posted in Bourgogne, Jura, Service 2012, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’avis de l’autorité environnementale sur la modernisation de la ligne ferrovaire Saint-Gervais – Vallorcine

Posted by ardsl sur 28 mars 2012

Un train à la sortie du tunnel des Montets. Photo : Daniel Zorloni.

L’autorité environnementale a rendu le 22 février 2012 son avis sur les modernisations de la ligne ferroviaire Saint-Gervais – Vallorcine et du tunnel des Montets.

Les travaux commenceront dès lundi 2 avril (au lendemain du lundi de Pâques).

L’autorité environnementale donne des avis, rendus publics, sur les évaluations des impacts des grands projets et programmes sur l’environnement et sur les mesures de gestion visant à éviter, atténuer ou compenser ces impacts, par exemple, la décision d’un tracé d’autoroute, la construction d’une ligne TGV ou d’une ligne à haute tension, mais aussi d’un projet local, dès lors qu’il dépend du ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) et qu’il est soumis à étude d’impact.

Elle se compose de 17 personnes dont 12 sont issus du Conseil général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD), instance de conseil et d’inspection du MEDDTL, et 5 sont des personnalités qualifiées externes, choisies pour leur compétence en environnement.

Les législations européennes et nationales prévoient que les évaluations d’impacts environnementaux des grandes opérations sont soumises à l’avis, rendu public, d’une « autorité compétente en matière d’environnement ».

Elle donne son avis sur tous les grands projets (infrastructures d’énergie, de transport, de télécommunications, de tourisme, etc.) et plans ou programmes (schémas nationaux de transports, orientations de l’État en matière d’urbanisme, etc.) relevant d’une décision de l’État (MEDDTL) ou directement pilotés par lui ou un de ses opérateurs (par exemple RFF).

C’est le responsable du projet qui établit le rapport d’évaluation des impacts de son projet sur l’environnement.

L’autorité environnementale, saisie de cette évaluation, analyse le projet, consulte toute personne de son choix, et donne un avis collégial, dans un délai de 3 mois.
L’avis est rendu public, et joint au dossier d’enquête publique

Quelle est la portée d’un avis de l’autorité environnementale ?

L’autorité environnementale n’est pas une « autorité indépendante » au sens juridique et ses avis sont consultatifs. Cependant, le caractère public des avis qu’elle émet, qui sont joints aux dossiers d’enquête publique, leur donne un poids certain vis-à-vis du public, des maîtres d’ouvrage, et des autorités chargés de décider. Cela impose aussi une exigence de qualité élevée pour les avis.
Rendu public à un stade suffisamment précoce (avant enquête publique), il sert à éclairer le public et le commissaire enquêteur, le cas échéant à inciter le responsable du projet à le modifier ou l’améliorer, et à permettre à l’autorité chargée de prendre la décision finale de le faire en toute connaissance de cause.

Résumé de l’avis de l’autorité environnementale

Le projet présenté par Réseau Ferré de France (RFF) concerne la modernisation de la ligne dédiée au transport de voyageurs qui relie Saint-Gervais-les-Bains à Vallorcine puis à Martigny en Suisse, pour supporter avec fiabilité un trafic plus important (doublement de la fréquence des trains). Il consiste en deux ensembles d’opérations complémentaires portant d’une part, sur la réfection des 36,6 km de la voie, et d’autre part, sur l’aménagement du tunnel des Montets (2 km). Ce tunnel ferroviaire présente la particularité de permettre également la desserte automobile de Vallorcine, depuis le hameau de Montroc lors des fermetures du col des Montets en période hivernale. Le passage des voitures est autorisé sous des conditions de sécurité drastiques : passage par convoi de 22 véhicules ou de 48 personnes encadré par la gendarmerie et les pompiers. Trois passages sont organisés par jour (matin, midi, fin d’après-midi) ; la nuit, le passage est régulé par un système de feux automatiques.

Les objectifs sont de développer le recours au mode de transport ferroviaire dans la haute vallée de l’Arve et de désenclaver la commune de Vallorcine en sécurisant l’exploitation routière du tunnel « mixte » des Montets. Le projet s’inscrit dans le cadre du plan de déplacement urbain (PDU) de la Haute vallée de l’Arve et dans la politique de la Région Rhône-Alpes de développer un mode de transport alternatif à la route.

Le projet de modernisation de la voie aura un effet bénéfique pour l’environnement, parce qu’il devrait a priori générer un report modal sur le rail. Le projet relatif au tunnel des Montets aura des effets positifs en termes d’amélioration des conditions de circulation ferroviaire et routière, de meilleure étanchéité de l’ouvrage, et de gestion des eaux circulant dans le tunnel (création d’un réseau séparatif).

Le maître d’ouvrage estimant que l’état actuel des parkings et le rabattement des bus vers les gares sont suffisants pour permettre la hausse de fréquentation envisagée, sans qu’il soit nécessaire de réaliser les aires de stationnement prévues par le PDU, l’autorité environnementale recommande que l’étude d’impact justifie l’absence de prise en compte de ces aires de stationnement dans l’évaluation des impacts de l’ensemble du programme, conformément à l’article R.122-3 IV3 du code de l’environnement : « lorsque la totalité des travaux prévus au programme est réalisée de manière simultanée, l’étude d’impact doit porter sur l’ensemble du programme. Lorsque la réalisation est échelonnée dans le temps, l’étude d’impact de chacune des phases de l’opération doit comporter une appréciation des impacts de l’ensemble du programme. »

L’autorité environnementale recommande, s’agissant des risques naturels, d’actualiser l’étude d’impact avec les nouvelles options retenues pour le local technique et le refuge prévus en tête nord du tunnel des Montets, en justifiant de leurs compatibilités respectives avec une situation en zone rouge du plan d’exposition aux risques (PER) de Vallorcine, et de veiller à ce que les zones de chantier et les sous-stations électriques créées soient compatibles avec les documents d’urbanisme.

Même si la ligne n’est pas significativement modifiée, l’autorité environnementale recommande d’approfondir l’étude des continuités écologiques et de leur enjeu pour les espèces mobiles au regard du risque accru du fait d’un trafic au moins doublé. L’autorité environnementale considère en outre que l’étude d’incidence Natura 2000 mérite d’être complétée par les mesures de réduction d’impact correspondant à la zone de traversée de la voie à mortalité significative identifiée par RFF en protégeant le rail électrifié.

L’autorité environnementale recommande que des plans de circulation optimisent les rotations des camions de chantier pour atténuer les risques de pollution de l’air et de congestion du trafic et d’identifier les méthodes les plus appropriées pour informer les usagers à l’avance des gênes de trafic estimées.

Télécharger l’avis de l’autorité environnementale

Posted in Valais, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :