ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Nevers’

Guillaume Pépy : « il faut sauver les trains Intercités »

Posted by ardsl sur 13 octobre 2012

Les trains de nuits sont menacés de disparition. La liaison Genève – Hendaye pourrait disparaître au service 2013.

Auditionné le 10 octobre 2012 par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire du Sénat, le président de SNCF a lancé un cri d’alarme sur la pérennité des Trains d’équilibre du territoire (Intercités). Il faudrait mobiliser deux à trois milliards d’euros sur dix ans pour renouveler le matériel roulant. Le service 2013 pourrait être marqué par la suppression des lignes Lyon – Bordeaux, Genève – Hendaye et Marseille – Clermont-Ferrand.

Entre des TGV et les TER qui se sont modernisées ces dix dernières années, il y a les trains d’équilibre du territoire, aussi appelés Intercités – empruntés quotidiennement par 100000 passagers – qui continuent à chercher leur voie.

On pensait qu’ils l’avaient trouvé après la signature en décembre 2010 d’une convention de trois ans entre SNCF et l’État, qui devenait ainsi leur autorité organisatrice. Mais visiblement, de nombreux problèmes restent en suspens pour la quarantaine de lignes Intercités que compte le réseau français.

L’État a décidé de supprimer au service 2013 la liaison Lyon – Bordeaux (qui dessert Roanne). La liaison Marseille – Clermont-Ferrand va être supprimé sur le parcours le plus fréquenté entre Nîmes et Marseille. Le train de nuit Genève – Hendaye (qui dessert Lyon et Valence) est menacé de disparition. La relation Lyon – Tours (qui dessert Roanne) est maintenue, mais les temps de parcours sont revus à la hausse.

Guillaume Pépy, président de SNCF a déclaré aux sénateurs lors de son audition le 10 octobre 2012 : « les trains Intercités sont en fin de vie. C’est un sujet lourd puisque l’on parle de deux à trois milliards d’euros de matériel roulant à renouveler dans les dix ans« .

Une facture qui pourrait varier en fonction de la solution adoptée. Soit l’achat de matériel neuf qui pourrait, comme le suggéraient récemment Bombardier et Alstom, être puisé dans les méga-commandes Regiolis et de Regio 2N, trains régionaux qui moyennant quelques adaptations, pourraient être exploités sur de plus longue distance.

Soit la transformation des rames TGV de première génération. Une idée qui, selon l’AFP, serait sérieusement évoquée au sein de SNCF. Elle aurait l’avantage de doter à moindre coût certaines régions de TGV « Canada dry » comme les avait appelés Guillaume Pépy. Mais pas sûr que cela fasse rire les élus régionaux.

Augmenter la taxation des sociétés d’autoroute

Autre sujet d’inquiétude pour le patron de SNCF, le budget d’exploitation de ces trains Intercités qui est pour l’instant abondé à hauteur de 15%, soit 35 millions d’euros par les péages autoroutiers, et à 85% par une taxe sur les activités ferroviaires de SNCF. « Cette répartition doit pouvoir évoluer parce que la partie autoroutière est très faible, et plafonnée, ce qui veut dire que la partie ferroviaire augmente d’année en année« , a-t-il indiqué, ajoutant, « il me semble que cela mériterait de la part du Parlement un réexamen« .

Une proposition qui ne fait pas rire non plus les sociétés d’autoroute : dans un communiqué, elles ont soulignent qu’une telle mesure reviendrait « à augmenter encore la fiscalité pesant sur les utilisateurs d’autoroutes » et ont rappelé que « 38% des montants acquittés par les automobilistes sont reversés à l’État sous la forme de taxes et d’impôts divers« .

« La proposition du président de la SNCF, si elle était acceptée par le Parlement, viendrait à l’encontre du double objectif affiché par l’État de non augmentation de la charge fiscale pesant sur les Français, et de modération des tarifs des services publics« , ont-elles prévenu.

(Avec mobilicites.com).

Publicités

Posted in Autoroutes, Auvergne, Drôme, Genève, Languedoc-Roussillon, Loire, Matériel, Politique, Provence, Rhône, Service 2013, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le TER 893905 (Nevers 8h30 – Part-Dieu 11h52) supprimé du 17 au 21 et du 24 au 28 septembre

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

En raison de travaux, le TER 893905 (Nevers 8h30 – Part-Dieu 11h52) est intégralement supprimé du 17 au 28 septembre (sauf le week-end).

Un car de remplacement est mis en place au départ de Lamure-sur-Azergues à 11h30. Télécharger son horaire

Posted in Bourgogne, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Les élus locaux défendent le projet de LGV Paris – Orléans – Clermont-Ferrand – Lyon

Posted by ardsl sur 19 septembre 2012

L’association TGV Grand Centre Auvergne a tenu son assemblée générale, vendredi 14 septembre à Vierzon.

Le projet va se faire. C’est ce qu’assure Rémy Pointereau, sénateur UMP du Cher et président de l’association TGV Grand Centre Auvergne. Au cours de l’assemblée générale de l’association, vendredi 14 septembre, à Vierzon, il l’a redit et le directeur du projet à Réseau Ferré de France (RFF), Thomas Allary, ne l’a pas démenti.

« Touche pas à mon POCL »

L’association qui compte 700 membres et qui réunit des élus de droite et de gauche, y croit ferme . « Le débat public a été le plus important après celui sur le Grand Paris et il a débouché sur un consensus fort, ce qui est rare », a insisté Rémy Pointereau. Le maire socialiste de Nevers a ajouté que « ce projet ne peut que contribuer à la croissance ». Et Thomas Allary a souligné que « malgré le contexte économique, RFF – en concertation avec l’État – a décidé de poursuivre les études ». Certes, c’était l’ancien gouvernement, et puisque le « nouveau a décidé de hiérarchiser les projets, et c’est à nous d’agir pour que le projet POCL soit retenu », a ajouté Rémy Pointereau.

L’association va lancer une pétition intitulée Touche pas à mon POCL pour maintenir la mobilisation. Elle va aussi poursuivre son lobbying auprès des nouveaux ministres, « notamment sur les thèmes de l’égalité des chances et des territoires, puisqu’il existe maintenant un ministère pour cela », et auprès de l’Union Européenne « où l’on pourrait bénéficier de 3 milliards d’euros ».

Courant octobre, le nouveau préfet coordinateur va réunir le nouveau comité de pilotage, dans lequel l’association souhaite entrer. Les études complémentaires dureront un an (pour un montant de 3M€ payé par les Régions, l’État et RFF) pendant lequel sera organisée une concertation. « L’été prochain, on connaîtra le résultat des études et, après 2013, on peut envisager l’enquête publique », espérait Rémy Pointereau.

Vendredi 14 septembre, le sénateur-maire de Châteauroux, Jean-François Mayet, s’est demandé « pourquoi on intègre le scénario médian dans ces études alors que le consensus portait sur le seul scénario Ouest ?», tandis que le président de l’agglomération de Bourges a souhaité que « l’avenir du Poitiers – Limoges, d’une part, et l’apport voyageurs du POLT soient enfin intégrés dans l’étude économique du POCL ».

Il faudra attendre les arbitrages gouvernementaux pour parier plus sûrement sur l’avenir du projet.

(Avec La Nouvelle République).

Posted in Associations, Auvergne, Bourgogne, Loire, Rhône | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SNCF lance un m-billet pour le TGV Pro

Posted by ardsl sur 19 septembre 2012

Après avoir créé en début d’année une «business unit» dédiée aux pros, Barbara Dalibard reconnait que le marché du voyage d’affaires est «une cible très importante» qui mérite des services spéciaux pour justifier, au-delà de leur flexibilité, le niveau des billets «pros». Elle lance mercredi 19 septembre le m-ticket, billet directement affichable sur les smartphones.

TGV Pro renforce son offre avec pour objectif de « faire gagner du temps » à la clientèle des voyageurs d’affaires. La nouvelle application disponible à partir de mercredi 19 septembre permet d’échanger son e-billet sur son mobile aux tarifs pro en 1ère et 2nde classe mais aussi de passer au m-billet, accessible directement sur le téléphone portable (iPhone, Blackberry et Android). La formule permet de stocker directement le e-billet sur le smartphone avec un contrôle direct du téléphone par le contrôleur. Le m-billet est notamment disponible pour l’heure sur certaines destinations :

  • Paris – Lyon
  • Paris – Aix-en-Provence TGV
  • Paris – Marseille
  • Paris – Montpellier
  • Paris – Nîmes
  • Paris – Avignon TGV
  • Paris – Valence TGV
  • Paris – Clermont-Ferrand
  • Paris – Nevers
  • Paris – Milan.

Le m-Billet s’accompagne d’un nouveau service d’indication de la voie du train directement sur le smartphone du voyageur avant le départ.

Les pros, une cible privilégiée

L’annonce de la mise en place de ce m-billet s’est fait à l’occasion du salon professionnel du tourisme, l’IFTM Top Resa. Le marché est essentiel pour les agences de voyage puisque 85% de la billetterie SNCF qu’elles réalisent est professionnelle. Ces agences représentant 19% de la distribution de la compagnie ferroviaire (1,3 milliards d’euros, projection 2012), on peut ainsi estimer sans beaucoup se tromper que le marché pro vaut au moins 85% de ce montant soit environ 1,1 milliards d’euros. Sans compter les achats directs des voyageurs d’affaires en gare ou sur Internet. Une paille. De quoi justifier les efforts annoncés sur cette «cible» par Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyages qui, après avoir créé un groupe de travail dédié au début de l’année, compte exploiter ce «champ de développement marketing produit». Pour l’heure, 71% des clients des agences de voyage prennent du tarif pro, parce qu’il correspond en fréquence et en flexibilité à leurs besoins. Mais la tendance est en très légère baisse en 2012 (-1,3%) et SNCF considère que le service doit être à la hauteur du prix pour justifier sa différence. Un effort devrait être fait pour un meilleur accompagnement en gare d’ici a fin de l’année et 2013 devrait marquer le lancement de nouvelles options comme la restauration, qui pourrait devenir disponible sur réservation via mobile. SNCF Voyages envisage par ailleurs l’extension de la garantie voyages pour les pros.

(Avec deplacementspros.com).

Posted in SNCF, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

19 septembre : journée du transport public

Posted by ardsl sur 18 septembre 2012

De nombreuses initiatives sont mises en place à l’occasion de la journée du transport public prévue mercredi 19 septembre. Tour d’horizon des initiatives en Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, PACA, Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon.

Auvergne

TER Auvergne

Retour à 1€ pour tout billet « aller » acheté au tarif normal ou réduit justifié. Offre valable durant toute la Semaine de la mobilité sur le réseau TER Auvergne uniquement.

Le billet à 1€ est en vente depuis lundi 10 septembre 2012, aux guichets des gares et boutiques SNCF d’Auvergne.

Il est valable pour un voyage s’effectuant à l’intérieur de la région Auvergne et donne accès à tous les trains et autocars TER, à l’exception des trains Intercités à réservation obligatoire.

L’aller (acheté aux conditions de votre tarif habituel) et le retour doivent avoir lieu dans la même journée (du 16 au 22 septembre 2012 inclus).

Le billet retour est délivré dans la même classe (1ère ou 2nde) que le billet aller (acheté aux conditions de votre tarif habituel).

Le billet retour à 1€ n’est ni échangeable ni remboursable. Conservez votre billet aller. Il vous sera demandé par le contrôleur pour valider votre retour à 1€.

Allier

  • Transport Départemental. Gratuité des titres de transports sur l’ensemble du réseau Trans’Allier.
  • Montluçon : 1 € le titre illimité valable 24h sur le réseau MAELIS.
  • Moulins : 1€ la journée sur le réseau Aléo.

Cantal

  • Aurillac : Jeu concours avec des abonnements à gagner sur le réseau TRANS’CAB.

Haute-Loire

  • Transport Départemental. Gratuité la journée sur l’ensemble des lignes départementales de la Haute-Loire.

Puy-de-Dôme

  • Clermont-Ferrand : Offrir à un abonné la possibilité de faire voyager gratuitement un ami, un proche ou collègue de travail.

Bourgogne

Côte-d’Or

  • Beaune : Gratuité sur le réseau Le Vingt pendant la Semaine de la mobilité.
  • Dijon : À gagner 3 abonnements annuels bus et tram pour les 18 /26 ans assortis de 3 cartes TER Bourgogne liberté -26 ans par tirage au sort parmi les visiteurs du Divia Bus Tour sur le Campus dijonnais de l’Université de Bourgogne.

Nièvre

  • Transport Départemental. 1€ la journée sur le réseau.
  • Nevers : 1€ la journée sur le réseau Taneo.

Saône-et-Loire

  • Transport Départemental. Gratuité la journée sur le réseau Buscéphale.
  • Le Creusot – Montceau : Gratuité du réseau urbain Mon Rézo (en dehors du transport à la demande Prétibus) pendant toute la semaine de la mobilité.
  • Mâcon : 1€ la journée sur le réseau TrémA (sauf transport à la demande périurbain « TrémA’Fil »).

Yonne

  • Auxerre : Ticket à 1€ pour un trajet sur le réseau Vivacité.
  • Sens : Ticket à 1 € la journée pour un trajet sur AS Réseau.

Franche-Comté

Doubs

  • Transport Départemental. Gratuité sur le réseau Mobidoubs.
  • Pontarlier : Gratuité la journée sur le réseau Pontabus.

Haute-Saône

  • Vesoul : Gratuité la journée sur le réseau VBus+.

Jura

  • Transport Départemental. Gratuité sur l’ensemble du réseau JURAGO.
  • Dole : Gratuité la journée sur le réseau Transport Grand Dole.
  • Lons-le-Saunier : Gratuité des lignes régulières TALLIS et du transport à la demande MALIS.

Territoire-de-Belfort

  • Belfort : Pour toute nouvelle demande de Pass Optymo un mois de trajet gratuit.

Languedoc-Roussillon

Gard

  • Transport Départemental. Gratuité la journée sur le réseau EDGARD. À l’occasion de cet événement le réseau ouvrira ses portes gratuitement. Objectif : offrir la possibilité aux non utilisateurs de transport en commun de découvrir le réseau Edgard.
  • Alès : Voyages illimités toute la journée avec un ticket à 0,80€ en zone 1, à 1€ en zone 2 et 1,50€ en zone 3. Les titres du réseau départemental EDGARD et du réseau de Nîmes seront valables la journée sur l’ensemble des 3 réseaux – les billets SNCF daté et validé du 19 septembre permettront à leur porteur de voyager sur tout le réseau NTECC. Les abonnements scolaires donnant droit à 2 voyages / jour scolaire seront valables pour des déplacements illimités durant toute la Semaine de mobilité.
  • Nîmes : 1€ la journée sur le réseau Tango. Stationnement gratuit sur le parking relais des Costières grâce au ticket. Possibilité de voyager gratuitement sur le réseau Tango avec un billet TER daté et validé du même jour.

Hérault

  • Transport Départemental. Gratuité sur le réseau Hérault Transport.
  • Agde : 1€ la journée sur le réseau CAP’BUS.
  • Béziers : Gratuité la journée sur le réseau Béziers Méditerranée Transports.
  • Montpellier : Forfait hebdo multimodale à 10€ pour essayer tous les modes de transport de Montpellier Agglomération (bus – tramway – parking relais + Tram – vélomagg et le service d’autopartage Modulauto).
  • Sète : 1€ la journée sur le réseau Thau Agglo Transport.

Lozère

  • Mende : Gratuité la journée sur le réseau Transport Urbain Mendois.

Pyrénées-Orientales

  • Amélie-les-Bains : Gratuité la journée sur le réseau Amélia.
  • Perpignan : Billet unitaire valable toute la journée sur le réseau CTPM pour tous les voyageurs. Réseau gratuit toute la journée pour les salariés des entreprises partenaires.

Provence-Alpes-Côte d’Azur

TER PACA

Pass Journée à 5€ pour voyager sur tout le réseau TER de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Alpes-de-Haute-Provence

  • Digne-les-Bains : Gratuité toute la journée sur l’ensemble du réseau RTUD.
  • Manosque : Gratuité la journée sur le réseau Manobus.

Alpes-Maritimes

  • Transport Départemental et Nice : 1 € le ticket sur les Lignes d’Azur.
  • Antibes : Gratuité la journée sur le réseau Envibus.
  • Cannes : 1€ la journée sur le réseau Bus Azur.
  • Grasse : Gratuité la journée sur le réseau Sillages.

Bouches-du-Rhône

  • Arles : Gratuité la journée sur le réseau ENVIA.

Hautes-Alpes

  • Briançon : 1€ la journée sur le réseau TUB.

 Var

  • Draguignan : Gratuité la journée sur le réseau TED BUS.
  • Toulon : 1€ la journée et réduction tarifaire valable sur les bus et bateaux du réseau Mistral.

Vaucluse

  • Transport Départemental. Sur l’ensemble du réseau TransVaucluse : gratuité du ticket Roue libre aller-retour pour les abonnées scolaires et gratuité du voyage retour pour tous les voyageurs (sur présentation du ticket aller). Renseignements au 04 90 16 15 14 (Direction des Transports).
  • Carpentras. Gratuité la journée sur le réseau urbain.

Rhône-Alpes

Ain

  • Ambérieu-en-Bugey. Gratuité toute la journée sur le réseau TAM.
  • Bourg-en-Bresse : 1€ la journée sur le réseau TUB.

Ardèche

  • Transport Départemental : 1€ la journée sur le réseau Le Sept.
  • Annonay : Gratuité la journée sur le réseau b.a.bus.

Haute-Savoie

  • Transport Départemental : Gratuité la journée sur le réseau Lihsa.
  • Annecy : Gratuité sur le réséau Sibra (Bus et Vélonecy).
  • Annemasse : Gratuité sur le réseau TAC.

Isère

  • Bourgoin-Jallieu / L’Isle-d’Abeau : 1€ la journée sur le réseau RUBAN.
  • Grenoble : Distribution gratuite et ciblée de 75000 titres (1 journée d’essai) valable pendant la Semaine de la mobilité sur le réseau TAG.
  • Vienne : Gratuité la journée sur les lignes régulières et le transport à la demande du réseau L’va.
  • Voiron : Gratuité la journée sur les transports du Pays Voironnais.

Loire

  • Roanne : Gratuité la journée sur l’ensemble du réseau STAR.

Rhône

  • Transport Départemental. Gratuité la journée de la ligne Express 1 reliant Colombier-Saugnieu à Lyon.
  • Villefranche-sur-Saône : Gratuité la journée sur tout le réseau Libellule.

Savoie

  • Aix-les-Bains : Pass Mobilité à 1€ valable pendant la Semaine de la mobilité sur les réseaux Ondéa (Aix-les-Bains) et Stac (Chambéry).
  • Albertville : 1€ la journée sur le réseau Je prends le Bus.
  • Chambéry : Pass’mobilité à 1€ sur le réseau STAC valable pendant la Semaine de la mobilité : Intermodal – utilisable sur 2 agglomérations partenaires pour l’occasion. Il permet à la fois de prendre le bus et louer un vélo : – sur le réseau de bus Stac – sur le réseau de bus Ondéa (Communauté d’Agglomération du lac du Bourget) – sur le réseau interurbain Belle Savoie Express (dans le périmètre des 2 agglomérations) – pour louer un vélo dans les vélostations de Chambéry et Aix-les-Bains.
  • Saint-Jean-de-Maurienne : Gratuité la journée sur le réseau Coeur de Maurienne Bus.

Posted in Ain, Alpes du Sud, Ardèche, Auvergne, Bassin annecien, Bourgogne, Genevois, Haute-Savoie, Isère, Jura, Languedoc-Roussillon, Loire, PACA, Provence, Rhône, Rhône-Alpes, Savoie, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Pas de chance pour la ligne ferroviaire Paris – Clermont-Ferrand

Posted by ardsl sur 29 août 2012

Les problèmes et les retards s’accumulent sur les Intercités Paris – Clermont-Ferrand.

Samedi 25 août, le trafic des Intercités Paris – Clermont-Ferrand a été paralysé par la chute d’une caténaire sur un arbre (lire).

Lundi 27 août, une déformation des voies liée à la chaleur a bloqué la circulation près de Montargis, dans le Loiret. Les trains Paris – Nevers et Paris – Clermont-Ferrand ont été impactés (lire).

Mardi 28 août, la circulation des Intercités entre l’Auvergne, la Bourgogne et l’Île-de-France a été perturbée suite à un accident de personne à Boussy Saint-Antoine, survenu vers 16h20 (lire).

Mercredi 29 août, c’est un orage qui a frappé la ligne Paris – Clermont-Ferrand. Plus précisément, un arbre est tombé à 18h45 entre Nevers et Moulins sur une caténaire sur la commune de Chatenay-Saint-Imbert (Nièvre). L’Intercités 5982 (Clermont-Ferrand 17h26 – Paris Bercy 20h57) a été retardé de 4h45 par cet incident (lire). Il n’a pas pu desservir Nevers et a été détourné par Bourges et Vierzon. Il a effectué un terminus exceptionnel en gare de Lyon au lieu de Bercy.

Les IC 5975 (Bercy 17h05 – Clermont-Ferrand 20h09) et 5979 (Bercy 18h00 – Clermont-Ferrand 21h33) ont été supprimés. L’Intercités 5971 (Bercy 16h00 – Clermont-Ferrand 19h31) a été retardé de 3h15 par cet incident. L’Intercités 5983 (Bercy 19h00 – Clermont-Ferrand 22h33) a été retardé de 1h15. Les trains entre Lyon et Nevers ont également été très impactés par cette interruption du trafic.

(Avec radio-totem.net et lamontagne.fr).

Posted in Auvergne, Bourgogne | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Travaux majeurs entre Chalon-sur-Saône et Mâcon

Posted by ardsl sur 26 août 2012

D’importants travaux sont programmés en 2012 et 2013 sur la ligne ferroviaire entre Chalon-sur-Saône et Mâcon.

Du 4 septembre au 28 octobre

Il s’agit de travaux préparatoires à un grand chantier de modernisation de la voie (remplacement des voies, du ballast et des aiguillages) programmé en 2013.

De plus, des aiguillages secondaires seront démontés entre Fleurville et Senozan.

Quelles conséquences ?

Ces travaux auront un impact de 10 minutes en moyenne sur tous vos trajets entre :

  • Chalon & Mâcon en TER omnibus
  • Dijon & Chalon en TER omnibus
  • Dijon & Nevers en TER
  • Dijon, Chalon, Mâcon & Lyon en TER Intercités.

Au total, 92 trains sont directement impactés. Les TGV circulant entre la Bourgogne et Lyon sont également concernés.

Indirectement, ces travaux auront des conséquences sur le fonctionnement de la gare de Dijon, puisqu’un grand nombre de lignes ferroviaires s’imbriquent dans l’agglomération dijonnaise.

Elles sont souvent :

  • en correspondance (ex : sud <> nord). Pendant cette période, toutes les correspondances à Dijon sont fragiles.
  • en continuité (6 trains par jour et par sens effectuent le parcours Lyon – Mâcon – Chalon – Dijon puis Paris Bercy).

Pour les voyageurs entre la Bourgogne et Paris, il est recommandé de privilégier les trajets en TGV depuis Mâcon TGV, Le Creusot TGV, Chalon-sur-Saône, Beaune, Dijon et Montbard.

Pour les voyageurs ayant une correspondance TER + TGV à Dijon, il est recommandé d’emprunter le TER précédent.

Pour les voyages entre le nord et le sud de la Bourgogne, il est recommandé d’emprunter les TER Paris Bercy – Lyon Part-Dieu.

Week-ends du dernier trimestre 2012

Réseau Ferré de France travaille à favoriser la fluidité des circulations entre Chalon et Mâcon. Pour cela, SNCF met en place des installations qui permettent de circuler indifféremment dans un sens ou dans un autre sur chaque voie (IPCS). Ceci permet notamment de pouvoir changer de voie pour éviter un obstacle ou un train en panne.

Quelles conséquences ?

Du samedi 20 octobre 13h au dimanche 21 octobre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Chalon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Mâcon et Lyon sont adaptées. Les circulations entre Chalon et Dijon sont normales. Quelques trains Dijon – Lyon sont détournés par Bourg-en-Bresse.

Le dimanche 28 octobre en matinée et le dimanche 18 novembre en matinée : la desserte est légèrement adaptée sur la ligne Dijon – Mâcon.

Du samedi 1er décembre 13h au dimanche 2 décembre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Dijon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Dijon et Nevers sont toutes terminus ou origine Chagny.

Du samedi 8 décembre 13h au dimanche 9 décembre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Chalon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Mâcon & Lyon sont adaptées. Les circulations entre Chalon et Dijon sont normales. Quelques trains Dijon – Lyon sont détournés par Bourg en Bresse.

Posted in Bourgogne, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Déjà 5 millions de passagers pour le TGV Rhin-Rhône

Posted by ardsl sur 25 juillet 2012

Lancée le 11 décembre 2011, la nouvelle ligne à grande vitesse Rhin-Rhône connait un succès plus important qu’imaginé.

Depuis le 11 décembre 2011, les relations entre Rhône-Alpes, la Bourgogne, la Franche-Comté et l’Alsace se sont considérablement améliorées avec l’entrée en service de 140km de ligne à grande vitesse (consulter les horaires des TGV Lyon – Strasbourg). Pour preuve, Jean-Christophe Archambault, directeur du TGV Sud-Est, se félicite de la fréquentation des différents axes de ce nouveau TGV : déjà 5 millions de voyageurs entre mi-décembre et fin juin, sachant que le mois de mai a été un peu morose à cause des élections et des ponts pluvieux mais que l’été s’annonce bon malgré un début juillet assez triste.

Le représentant de SNCF n’hésite donc pas à parler de « succès » pour le TGV Rhin-Rhône, même si il attend un an pour faire un véritable bilan. Plusieurs facteurs pour expliquer tout ça : « la vitesse, bien sûr » détaille Jean-Christophe Archambault « mais aussi le dynamisme et l’attractivité des régions traversées par les trains : Alsace, Franche-Comté, Bourgogne et Rhône Alpes. 60% de nos trajets sont ainsi effectués sur les liaisons Paris – Besançon – Mulhouse avec une clientèle essentiellement professionnelle. Les 40 autres pour cent se concentrent sur l’axe Besançon – Chalon – Lyon – Marseille, la plupart du temps pour des trajets « loisirs ». Les trains sont donc un peu moins remplis qu’entre la capitale et l’Alsace mais la tendance devrait un peu s’inverser cet été ».

Un TGV ponctuel mais pas toujours propre

S’il refuse de donner précisément le taux de remplissage des trains (cependant « meilleur que les autres lignes TGV »), le directeur du TGV Sud Est se vante en revanche d’un excellent taux de ponctualité : 91% des TGV Rhin Rhône arrivent à l’heure, même s’ils sont un peu moins nombreux sur la route Nord / Sud – celle qui passe par Lyon, « car sur les voyages plus longs, les retards sont mathématiquement plus fréquents ». Cela dit, les clients de la ligne semblent globalement satisfaits. « Selon les enquêtes mensuelles que nous faisons, environ 87% des voyageurs ont une bonne image de ce TGV. Le rapport qualité / prix est notamment très bien noté » se félicite Jean Christophe Archambault. Reste quand même quelques points à améliorer comme la propreté des trains, en dépit de la mise en place d’un service de nettoyage sur les liaisons Alsace / Méditerranée avec le passage d’agents de propreté entre les gares de Besançon et Lyon Part-Dieu.

Pour 2013, et la deuxième année du TGV Rhin Rhône, peu d’évolutions sont à prévoir. La desserte entre la Saône-et-Loire, la Méditerranée, Besançon, Strasbourg ou Francfort n’évoluera pas. Un arrêt sera supprimé pour accélérer un voyage Strasbourg / Lyon « mais en contrepartie on va créer un nouveau train Lyon – Mulhouse via Dijon qui s’arrêtera partout et qui sera prolongé jusqu’à Bâle en Suisse à l’été 2013 » explique SNCF. Une liaison Paris – Dijon – Fribourg (Allemagne) devrait également voir le jour l’an prochain. L’international, c’est la vraie force de cette ligne Rhin-Rhône avec notamment un beau succès pour le Francfort – Marseille lancé en mars. L’objectif sur 2012 était de 75000 voyageurs, « on sera au dessus » promet Jean Christophe Archambault.

La branche « Sud » de la LGV Rhin-Rhône abandonnée ?

Alors que le prolongement de la ligne à grande vitesse actuelle entre Belfort et Mulhouse à l’Est et vers Dijon à l’Ouest semble acquis, il n’en est pas de même pour la partie Besançon – Lyon. Cette portion du projet initial, qui aurait pu passer par le Jura et la Bresse de Saône et Loire, était déjà très contestée car jugée peu rentable (vitesse maximum de 220km/h, nombre de voyageurs attendu moindre…). Elle est maintenant quasiment enterrée à cause de la crise, le ministre du budget Jérôme Cahuzac ayant clairement affirmé que la construction de nouvelles LGV était moins important que l’entretien du réseau actuel. La branche Dijon – Montbard risque également de rester dans les cartons pendant un bon moment. En revanche, le projet de nouvelle ligne à grande vitesse Paris – Lyon via Orléans, Nevers et Roanne reste d’actualité.

(Avec infos-chalon.com).

Posted in Ain, Bourgogne, Drôme, Fréquentation, Jura, Languedoc-Roussillon, Loisirs, Provence, Retards / Suppressions, Rhône, Service 2012, Service 2013, SNCF, Suisse | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Vers la réouverture aux voyageurs de la ligne Chalon-sur-Saône – Saint-Marcel

Posted by ardsl sur 3 juillet 2012

La Région Bourgogne porte le projet de réouverture de la ligne ferroviaire longue d’environ 5 kilomètres entre Chalon-sur-Saône (47200 habitants) et Saint-Marcel (6100 habitants).

Une étude inscrite au Contrat de Projet État Région 2007-2013 sur les lignes secondaires de Bourgogne ouvertes au seul trafic a été rendue en 2011. Elle démontre que le rétablissement du trafic voyageur serait intéressant sur les lignes Auxerre – Nevers et Chalon-sur-Saône – Saint-Marcel. La réouverture de cette dernière a été inscrite en 2007 au Schéma Régional des Infrastructures de Transports de la Région Bourgogne.

La Région Bourgogne a donc voté le 25 juin 2012 le financement d’une étude préliminaire sur la réouverture de la ligne Chalon – Saint-Marcel. Le rendu de l’étude est prévu pour le second semestre 2013. L’étude est co-financée par Le Grand Chalon (vote unanime le 28 juin 2012).

Le projet de réouverture aux voyageurs de cette ligne prévoit :

  • l’amélioration de la voie
  • l’électrification
  • la modernisation de la signalisation
  • une rénovation éventuelle du pont sur la Saône
  • la création de 3 haltes ferroviaires (2 haltes au niveau de zones d’activité et d’emploi et la halte terminale à Saint Marcel, dans une zone d’habitat et dans un site permettant de bons échanges avec les axes routiers vers l’Est). L’agglomération chalonnaise aurait alors 4 points d’arrêts des TER (au lieu de la seule gare SNCF de Chalon).
  • 24 allers-retours entre Chalon et Saint-Marcel. Les 17 AR Dijon – Chalon et les 7 AR Montchanin – Chalon seraient prolongés à Saint-Marcel.

Ce projet permettrait un report modal significatifs pour des déplacements locaux.

La ligne n° 882000 du RFN Chalon – Saint-Marcel est fermée au trafic voyageurs depuis le 1er juillet 1951. Le coût de la réouverture est estimé à 25M€. Fin 2010, une étude a estimé un trafic journalier possible dès la réouverture de 915 voyageurs par jour.

(Avec infos-chalon.com).

Posted in Bourgogne | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vernayaz : les TMR au chevet de SNCF

Posted by ardsl sur 9 mai 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Les Transports de Martigny et région prennent soin du matériel roulant de plusieurs compagnies ferroviaires françaises. Les ateliers ferroviaires de Vernayaz sont agrémentés par SNCF aussi bien pour réviser les boggies que pour fabriquer des essieux métriques à partir de tubes bruts.

«La Société nationale des chemins de fer français vient de nous renouveler sa confiance pour trois années supplémentaires, ce qui ouvre de belles perspectives d’avenir à nos ateliers ferroviaires de Vernayaz.» Directeur-adjoint des Transports de Martigny et région SA, Bernard Delasoie ne boude pas son plaisir. «La reconduction de cette validation est en effet une belle reconnaissance de notre savoir-faire, de la valeur et du sérieux de nos employés.» C’est aussi l’assurance pour les TMR de pouvoir continuer à compter sur de précieux revenus. «Avec l’arrivée au sein de notre clientèle de deux nouvelles compagnies tricolores – le Train du Montenvers à Chamonix et le Tramway du Mont-Blanc – cette partie prenante de notre entreprise réalise désormais en France plus de son 50% du chiffre d’affaires qui s’approche des deux millions de francs.»

L’idylle entre la France voisine et les TMR remonte à 1996 déjà avec l’achat en commun de 5 trains Z 800, deux pour le Valais et trois pour la Haute-Savoie. «Au départ, nous avions choisi de partager les travaux de maintenance pour ce nouveau matériel roulant : la partie électrique et la caisse étaient traités à Saint-Gervais ; la mécanique à Vernayaz.» Au fil du temps, SNCF éprouve de plus en plus de difficultés à assumer sa part de travail d’entretien, même dans ses grands ateliers de Nevers. La faute à l’essieu métrique. «Comme pour les CFF et les autres grandes compagnies européennes, l’immense majorité des trains de la SNCF présente un écartement standard de 1,435 mètre. Et la régie ne pouvait plus former des spécialistes pour réparer et entretenir des essieux métriques tels que ceux qui circulent entre Martigny et Chamonix.»

Après l’ensemble du matériel roulant de cette ligne internationale, ce sont donc les boggies de trois autres compagnies qui sont confiés aux bons soins des ateliers de Vernayaz. «Après avoir été auditionnés par des spécialistes de la SNCF durant de longues semaines, nous avons en effet été validés pour contrôler et réparer les boggies, mais aussi pour réviser les réducteurs (boîtes à vitesse) ou encore refaire les bandages de roue pour la compagnie Blanc-Argent près de Paris, les Trains de la Corse et la Ligne de Cerdagne… ». Ce qui a permis aux ateliers d’étoffer ses effectifs, mais aussi de pouvoir se profiler comme entreprise formatrice. «Nous avons engagé trois nouveaux collaborateurs et Pascal Raboud dirige désormais une équipe de 17 personnes, dont 4 apprentis.» L’ensemble des TMR employant près de 200 collaborateurs.

(Avec lenouvelliste.ch).

Posted in Matériel, Valais, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :