ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Philippe Bru’

Réseau ferroviaire : 280M€ de travaux en PACA en 2013

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Le président de SNCF, Guillaume Pépy, était jeudi 4 octobre à Marseille pour présenter les plus importants travaux qui seront consentis sur le réseau ferroviaire régional entre 2013 et 2015. Il s’est engagé haut et fort sur plusieurs points importants, comme sur le train de nuit Paris – Briançon.

Le but de sa rencontre avec une délégation d’élus régionaux était de leur présenter les « futurs grands travaux » qui débuteront en PACA dès le mois de décembre, s’intensifieront en 2013, pour se terminer normalement en 2015. « Le sens de notre réunion à Marseille était de bien expliquer tout ce qui se passera en 2013 sur le réseau ferroviaire régional » explique le président de SNCF, « et ce pour anticiper les conséquences des travaux sur les usagers et les collectivités locales. » Il précise « car il y aura en Provence-Alpes-Côte d’Azur autant de travaux de réaménagement qu’en Île-de-France sur un an. Exactement 280 millions d’euros seront consentis en 2013 en Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce qui représente une grande première dans la région en termes d’investissements, et par la même occasion un doublement du montant de nos investissements par rapport à 2012. »

Les travaux vont se concentrer sur la ligne entre Marseille et Aubagne et autour d’Avignon (liaison avec Avignon TGV et réouverture aux voyageurs de la ligne de Carpentras).

Paris – Briançon : tous les horaires avant le 15 octobre

Guillaume Pépy a voulu se faire le plus pédagogique possible, tout en écartant les nombreuses questions sur la LGV PACA. « Nous n’en avons pas parlé, ce n’était pas le but de la réunion » a-t-il déclaré. Il a, par contre, confirmé 20 kilomètres de renouvellement de voies entre la ligne Marseille – Briançon. Sur la ligne Paris – Briançon, il a promis que RFF (Réseau Ferré de France) « s’engagerait avant la date du 15 octobre à donner la totalité des horaires pour la liaison, afin de ne pas perturber l’ensemble de la saison touristique».

L‘expression « travail sans précédent dans la Région » a été plusieurs fois répétée par le président de SNCF, garantissant à l’avenir pour les usagers de Provence-Alpes-Côte d’Azur «des TER plus nombreux et plus fréquents, avec davantage de capacités et moins d’incidents, car le neuf réduit les pannes». Il a encore ajouté : « notre ambition déclarée est de pérenniser les lignes, comme celle de Briançon, notamment. Cette ligne a un avenir ! »

Guillaume Pépy n’a pas caché que les travaux engendreront de « nombreuses interruptions de circulation dans toute la région ». Pour prévenir les usagers, une grande campagne de communication sera menée entre RFF et SNCF. La Région PACA compte 100000 usagers quotidiens sur les TER, avec 50% d’abonnés et 50% d’occasionnels.

« Certaines lignes ont plus de 50 ans »

Le président de SNCF a encore promis que le financement de ces travaux prévus en 2013 « ne sera pas effectué en augmentant le prix des billets » pour les usagers. « Le financement sera assuré par les collectivités locales, l’État et RFF se remboursant par les péages ferroviaires » a-t-il garanti. Plusieurs gares devront être réaménagées dans toute la Région PACA pour mener à bien ces travaux. Dans les Hautes-Alpes, seule la gare de Veynes entrer dans ce cadre.

Trois ans de travail devraient être nécessaires, avec un budget total proche des 500 millions d’euros pour moderniser le réseau ferroviaire régional. « Celui-ci a trop vieilli » constatait jeudi 4 octobre le directeur régional de SNCF, Philippe Bru. « Certaines lignes ont plus de 50 ans. Les travaux sont devenus obligatoires car le trafic des TER a augmenté de 12% sur un an dans la région ».

La conclusion était pour Guillaume Pépy. « On s’est suffisamment plaint de l’état du réseau ferroviaire pour ne pas se plaindre maintenant que les travaux de rénovation arrivent ! » Le tout sera de prévenir suffisamment tôt les chers usagers, afin qu’ils puissent s’organiser en conséquence, sur « la succession de perturbations » que la rénovation entraînera…

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Publicités

Posted in Alpes du Sud, Fréquentation, Loisirs, Matériel, PACA, Provence, SNCF, Tarification, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Philippe Bru, directeur SNCF en PACA : « on a plus de dégradations de matériels ou d’agressions d’agents »

Posted by ardsl sur 25 juin 2012

Philippe Bru, directeur régional en PACA de SNCF, répond à toutes les questions de Nice Matin. « Tout n’est pas parfait, mais la confiance de nos clients est de retour ». Extraits.

Le renforcement de la police ferroviaire a-t-il produit ses effets ?

« Aujourd’hui, ce sont 170 personnes sur la région, soit 13 de plus que l’an dernier, et 40% des effectifs sont déployés sur la Côte d’Azur. Cela nous a permis de progresser dans les interpellations rapides qui sont réalisées dans 90 ou 95% des cas. Mais on doit aussi faire face à une augmentation d’agressions, d’incivilités. Au premier trimestre, c’était plutôt calme et à partir d’avril, il y a eu une flambée qui a représenté 18 % d’agressions en plus sur nos agents pour ce début d’année et même 30 à 40% de plus sur la Côte d’Azur. »

Et pour les clients ?

« On a assez peu d’agressions mais pas mal de vols, d’insultes… De façon globale, par rapport au volume en hausse de clients, nous n’avons pas constaté de dérive. Aujourd’hui, on a plus de dégradations de matériels ou d’agressions d’agents de la SNCF. Clairement, on a aussi constaté des phénomènes d’une violence gratuite rare ces dernières semaines, qu’on ne comprend pas. »

Quels sont les points noirs géographiques qui subsistent ?

« Les grandes gares sont plus exposées de par leur volume et les deux départements les plus sensibles sont les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône qui représentent 75 % des actes, avec une cartographie de trains plus ou moins sensibles. Mais, je veux aussi qu’on relativise et qu’on rappelle que les TER en PACA, ce sont 100000 clients tous les jours… »

Que faites-vous pour lutter contre la fraude ?

« On a mis en place des opérations comme les bouclages de gare, ce qui crée aussi des tensions mais c’est notre volonté de bien se réapproprier le terrain. »

La Côte d’Azur reste pourtant championne en la matière ?

« On était sur un taux inacceptable, le plus fort au niveau national soit 16%. Pour la première fois, nous avons commencé à inverser la courbe pour la ramener à 13,2% ce qui reste énorme. Ceci grâce à la multiplication des opérations d’accueil-filtrage, le renforcement de nos opérations à bord des trains et aussi grâce à la politique du conseil régional qui a incité les gens à s’abonner. »

Quel manque à gagner ?

« Entre 17 et 20 millions d’euros par an sur PACA. C’est énorme. »

Où en est-on du déploiement de la vidéosurveillance ?

« Aujourd’hui, 40% de nos rames sont équipées et toutes les rames neuves futures seront équipées. Par ailleurs, toutes les gares quand on les rénove (Nice, Cannes, Cagnes, Toulon) sont équipées de vidéosurveillance. C’est une politique menée de concert avec les villes. Endiguer les problèmes de sûreté ne peut être le seul fait de la SNCF. »

Posted in Alpes du Sud, Fréquentation, Matériel, PACA, Provence, SNCF, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TGV bloqué dans un tunnel : SNCF va réviser ses procédures d’intervention

Posted by ardsl sur 21 juin 2012

À la suite de la rupture d’une caténaire et de l’immobilisation d’un TGV dans un tunnel à Marseille dans la soirée du 3 avril dernier, Hugues Parant, préfet de la Région PACA, avait réuni le 10 avril dernier la direction régionale SNCF, les services de secours (Bataillon des marins-pompiers et SDIS) et de sécurité afin de mettre en place de nouvelles mesures permettant d’éviter que ce genre d’incidents se renouvelle.

Dans la nuit du 24 au 25 mai, un exercice, mobilisant toutes ces instances « a permis de tester efficacement l’ensemble des nouveaux dispositifs« , assure la préfecture des Bouches-du-Rhône.

« Le nouvel incident majeur du lundi 28 mai a également éprouvé ce plan et a permis de constater principalement de nettes améliorations des temps d’intervention (2h au lieu de 5h précédemment) et une meilleure coordination des différents services concernés« , détaille un communiqué.

Le Préfet de région avait, à cette occasion, manifesté sa très grande satisfaction pour la réactivité et l’efficacité des services de la SNCF placés sous l’autorité de Philippe Bru, directeur régional SNCF, dont l’implication a été décisive tant dans la résolution de l’incident que dans l’évolution des procédures.

« Compte-tenu de la spécificité du réseau ferré en PACA (nombreux tunnels, accessibilité en zone côtière ou de montagne, etc.), Hugues Parant a souhaité engager une révision de l’ensemble des procédures d’intervention des zones les plus sensibles. L’ensemble du plan d’intervention en milieu ferroviaire sera validé en octobre prochain par le préfet de région« , assure la préfecture.

(Source : laprovence.com).

Posted in Alpes du Sud, PACA, Provence, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Deux postes menacés en gare de Briançon : personnel et élus inquiets

Posted by ardsl sur 21 avril 2012

Le service de maintenance des trains pourrait se réduire en effectif : un passage de six à quatre emplois.

Officiellement, pour la direction SNCF, le projet n’est pas à l’ordre du jour, mais des rumeurs circulent. Rumeurs alimentées par un mail envoyé le 28 mars, du directeur Provence-Alpes-Côte-d’Azur SNCF, Philippe Bru, qui précise à l’élu régional en charge des transports, Jean-Yves Petit, qu’une étude est en cours pour analyser la faisabilité d’un passage à une équipe de quatre salariés.

Des bruits de couloir qui pèsent sur le personnel. « Évidemment, ça pèse sur le moral de mon équipe. Il y a déjà un nom qui a été annoncé, d’une personne qui pourrait partir, ce qui est un peu honteux. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on travaille a flux tendu. On n’arrive déjà pas à fournir le travail demandé à six, alors à quatre c’est juste impossible. Ça aboutirait, c’est certain, à la suppression de plusieurs trains sur cette ligne », affirme à la radio Alpes 1 le chef d’équipe, Hervé Fine.

Pour le personnel, comme les élus du Briançonnais, c’est la ligne Paris – Briançon que SNCF veut remettre en cause. « Au lieu de l’attaquer frontalement, la direction la fragilise petit à petit », commente la ville de Briançon.

(Avec alpesdusud.alpes1.com).

Posted in Alpes du Sud | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Hautes-Alpes : RFF et SNCF tentent de se justifier

Posted by ardsl sur 29 novembre 2011

La bataille du rail a repris cours dans les Hautes-Alpes. Les élus et les opérateurs touristiques sont vent debout contre RFF et SNCF, accusées de multiplier les tergiversations quand elles ne se renvoient pas la balle l’une contre l’autre comme ce fut le cas vendredi 25 novembre lors d’un débat à Briançon.

Il faut dire que l’on se trouve au cœur d’un assez invraisemblable nœud ferroviaire dans lequel se croisent plusieurs problématiques.

85 % des horaires des lignes ferroviaires en France sont destinés à changer

Tout d’abord, les Hautes-Alpes vivent une période de travaux de plus de deux mois au cours de laquelle aucun train ne circule entre Briançon et Veynes. Si ces travaux sont indispensables pour sauvegarder la ligne des Alpes, ce n’est pas l’idéal pour promouvoir le transport ferroviaire. Mais là ne serait qu’un souci embryonnaire s’il n’y avait pas d’autres difficultés se surajoutant.

Car 85 % des horaires des lignes ferroviaires en France sont destinés à changer au 11 décembre. Et dans les Hautes-Alpes, les perspectives présentées par la SNCF hérissent les poils des défenseurs du rail et des voyageurs. Car ceux-ci ont constaté des correspondances mal assurées ou plus assurées du tout dans cette nouvelle grille horaire pour les voyageurs haut-alpins ou les visiteurs qui viennent dans le département en vacances.

La réservation sur Internet des trains Paris-Briançon est ouverte

En plus, le système de réservations est si mal au point qu’il a fallu attendre ces dernières heures pour que soit ouverte la réservation sur Internet des Paris-Briançon et Briançon-Paris, les trains de nuit qui amènent chaque année des milliers et des milliers de touristes dans les Hautes-Alpes.

C’est ce qui explique la fureur des élus et des stations, lesquelles estiment déjà qu’elles ont un manque à gagner considérable pour les vacances de Noël.

Enfin, cerise sur le gâteau, on a appris que le Valence-Briançon, autre train majeur pour l’économie du département serait fortement perturbé en raison de travaux entre Valence et Crest.

Alors, les deux directeurs régionaux de RFF et de SNCF ont pris leur bâton de pèlerin pour venir rencontre les acteurs économiques et politiques des Hautes-Alpes. Ils étaient vendredi 25 novembre  à Briançon pour une réunion publique lors de laquelle ils se sont fait houspiller. Ils étaient lundi 28 novembre à l’assemblée générale de la Chambre de commerce et d’Industrie des Hautes-Alpes, avant de tenir une conférence de presse à Gap.

Les travaux prendront fin « le 10 décembre »

Lors de cette dernière, Marc Svetchine, directeur régional de Réseau Ferré de France (RFF), Philippe Bru, directeur régional SNCF et Michel Assenat, directeur départemental  SNCF, ont argué, pour leur défense , « le travail d’orfèvre » que représente le changement, au niveau national de « 85% des sillons (horaires). Si on ne modifiait pas nos horaires de trains, on n’aurait plus de train, notamment sur le Briançon-Paris », a assuré Philippe Bru.

Concernant les travaux sur les voies ferrées entre Gap et Veynes, ils ont expliqué que ces derniers prendraient fin « le 10 décembre», et que « aujourd’hui, tous les trains Paris Briançon sont en réservation ouverte jusqu’au 3 janvier. On peut désormais réserver pour les réservations d’hiver ».

Et Michel Philippe Bru d’ajouter sur ce point, en direction de RFF : « Les trains ont été commandés en tant et en heure, ils sont pérennes. RFF doit nous donner les sillons. » Bref, rien n’est encore fait.

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Alpes du Sud, Drôme, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Avis de tempête sur le train de nuit Paris – Briançon

Posted by ardsl sur 26 novembre 2011

Une réunion houleuse s’est déroulée vendredi 25 novembre à Briançon.Les élus et les représentants du monde touristique s’en sont pris vertement aux directeurs régionaux de SNCF et de Réseau ferré de France. Leur colère est liée aux carences autour des réservations du train de nuit Briançon-Paris. Les directeurs régionaux de RFF et de SNCF ont été la cible des critiques en provenance des élus et des professionnels du tourisme du grand Briançonnais concernant le train de nuit.

Le langage technocratique des cadres de la SNCF et de RFF, ils en ont assez ! Élus et professionnels du tourisme du grand Briançonnais ont laissé éclater leur colère. Ils ont aussi et surtout réclamé des propositions concrètes concernant la circulation et la réservation du train de nuit Briançon-Paris.

Pourtant, Marc Svetchine, directeur régional Provence-Alpes-Côte d’Azur de RFF croyait calmer les esprits courroucés en début de réunion.

Sourire aux lèvres, il annonçait fièrement que les créneaux horaires des sillons (et donc des trains) allaient très prochainement être calés pour la saison d’hiver, à l’exception faite des dimanches de janvier. « Mais vous vous rendez compte de ce que vous dites ? C’est catastrophique ! Tous les jours, nous sommes inondés de messages de vacanciers qui refusent de venir chez nous cet hiver parce qu’ils ne peuvent toujours pas réserver leurs billets de train et parce qu’ils ne savent même pas s’il y aura un train tout simplement. Vous pouvez faire ce que vous voulez à présent : c’est trop tard » s’est emporté François Badjily, le directeur de l’office de tourisme de Serre Chevalier Vallée, présent dans l’assistance.

Et même si Marc Svetchine a tenté de faire bonne figure en annonçant que RFF allait faire « son maximum », il est clair que personne dans la salle n’a semblé convaincu par ce discours, trop convenu. À commencer par le maire de Briançon, Gérard Fromm, passablement agacé par la récurrence des problèmes ayant trait à ce train : « Ça fait un an que RFF a signé un contrat qu’il ne respecte pas. Ça suffit maintenant. On veut du concret, vite. Pour cet hiver mais aussi pour l’été prochain. On veut également des certitudes pour les deux années de contrat restantes ».

Face à la fronde collective, Marc Svetchine s’est avancé à communiquer dans les plus brefs délais les sillons horaires disponibles pour que SNCF ouvre les réservations sur toute la période hivernale le 9 décembre au plus tard.

Une bonne nouvelle pour Philippe Bru, directeur régional Provence-Alpes-Côte d’Azur SNCF, qui a eu le courage de reconnaître « d’énormes difficultés sur le train de nuit Paris-Briançon »… À cause de RFF. « Je n’ai pas envie de me défausser mais il n’est pas possible d’ouvrir un train à la réservation si RFF ne nous a pas communiqué les horaires des sillons. »

Pour sa défense, Marc Svetchine a argué du fait que « 1 000 chantiers étaient en cours en ce moment en France sur les voies ferrées. Dans le même temps, nous avons modifié 85 % de nos grilles horaires. Il faut se rendre compte du travail que ça représente. »

Le sénateur des Hautes-Alpes Pierre Bernard-Reymond a rencontré récemment le PDG de SNCF, Guillaume Pépy. « Je lui ai fait part d’un certain nombre de dysfonctionnements graves du service ferroviaire et j’ai décidé de créer un comité de ligne Paris-Briançon-Paris » annonce le sénateur qui tiendra sa réunion constitutive le 5 décembre à Briançon.

Dans un courrier adressé au président du conseil général des Hautes-Alpes Jean-Yves Dusserre, le directeur régional de SNCF a confirmé « la pérennité du train de nuit Paris-Briançon »… Pendant encore deux ans. Mais qu’en sera-t-il en 2013 quand la convention des trains d’équilibre du territoire sera caduque ?

(Source : Le Dauphiné Libéré).

Posted in Alpes du Sud, Drôme, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :