ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘PMR’

Avignon : les bus à l’arrêt

Posted by ardsl sur 12 octobre 2012

Suite à une agression à l’encontre d’un conducteur de bus survenu vendredi 12 octobre, les conducteurs TCRA ont  fait valoir leur droit de retrait.

Le réseau de bus a été arrêté vendredi 12 octobre à compter de 19h30 et samedi 13 octobre toute la journée.

Samedi 13 octobre, seuls les services PMR, Allobus, Baladines et les lignes 21 et 51 (services affrétés) ont été assurés. L’agence TCRA était également fermée.

Retour à un fonctionnement normal du réseau TCRA à compter de dimanche 14 octobre.

Publicités

Posted in Provence, Retards / Suppressions | Tagué: , , | Leave a Comment »

T3 et Rhônexpress à l’arrêt jusqu’au 11 novembre

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Rhônexpress (à gauche) et T3 (à droite) cohabitent sur la même voie entre Part-Dieu et Meyzieu ZI.

En raison de travaux d’aménagement sur les voies, entrepris par le SYTRAL , les lignes T3 (Part-Dieu – Meyzieu) et Rhônexpress (Part-Dieu – Saint-Éxupéry) ne circulent pas entre le samedi 6 octobre et le dimanche 11 novembre inclus.

Des bus et des cars de remplacement sont mis en place.

T3

La desserte des stations est assurée par des bus relais entre Meyzieu ZI et Gare Part-Dieu Villette aux arrêts provisoires à proximité des stations du tramway T3.

Fréquences des Bus Relais

Du lundi au vendredi

  • de 4h à 6h30 toutes les 30 minutes
  • de 6h30 à 9h et de 16h30 à 19h toutes les 5 minutes
  • de 9h à 16h et de 19h à 21h toutes les 10 minutes
  • de 21h à 0h30 toutes les 20 minutes

Les samedis

  • de 4h à 7h30 toutes les 30 minutes
  • de 7h30 à 14h30 et de 19h à 21h toutes les 12 minutes
  • de 14h30 à 19h toutes les 7 minutes
  • de 21h à 0h30 toutes les 20 minutes

Les dimanches et jours fériés 

  • de 5h20 à 9h toutes les 30 minutes
  • de 9h à 21h toutes les 12 minutes
  • de 21h à 0h30 toutes les 20 minutes

Premiers et derniers départs

De Gare Part Dieu Villette

  • du lundi au samedi : 4h30 et minuit.
  • dimanche et jours fériés : 5h50 et minuit.

De Meyzieu ZI

  • du lundi au samedi : 4h et 23h40
  • dimanche et jours fériés : 5h20 et 23h40

La station GARE DE VILLEURBANNE est reportée à l’arrêt MONTCHAT PLACE RONDE de la ligne C9. La station BEL AIR LES BROSSES est reportée à l’arrêt VILLEURBANNE BEL AIR de la ligne C17. La station DECINES GRAND LARGE est reportée à l’arrêt DECINES ESPLANADE de la ligne 57.

Rhônexpress

Afin d’acheminer les voyageurs jusqu’à l’aéroport, le SYTRAL met en place une liaison directe Lyon Part-Dieu – Saint-Éxupéry par autocars.

Cette liaison par autocars de substitution est totalement indépendante du service Rhônexpress.

Le service est assuré par Keolis.

Horaires

Au départ de Part-Dieu

  • Un car toutes les 15 minutes de 4h30 à 21h aux min 00, 15, 30 et 45.
  • Un car toutes les 30 minutes de 21h à 0h aux min 00 et 30.

Accès à la station Lyon Part-Dieu : Gare routière Place de Francfort, Lyon 3ème.

Au départ de Saint-Éxupéry

  • Un car toutes les 15 minutes de 5h à 21h aux min 00, 15, 30 et 45.
  • Un car toutes les 30 minutes de 21h à 0h aux min 00 et 30.
  • Un dernier car à 0h40.

Accès à la station Aéroport Saint-Exupéry : Parvis de la gare TGV.

Le temps de trajet est de 45 minutes en heures creuses et de 60 minutes en heures de pointes, soumis aux aléas des conditions de circulation.

Les stations Vaulx-en-Velin La Soie et Meyzieu ne sont pas desservies.

Tarifs

  • Aller simple : 9€.
  • Supplément billet TCL avec aller simple : 1,40€.
  • Gratuité pour les moins de 12 ans accompagnés et l’accompagnateur d’une PMR.

LES BILLETS RHÔNEXPRESS NE SONT PAS VALABLES A BORD DES AUTOCARS. VOUS DEVREZ PAR CONSÉQUENT ACQUÉRIR UN TITRE SPÉCIFIQUE A CE SERVICE DE SUBSTITUTION.

Les billets sont en vente près des stations de départ des autocars, à Lyon Part-Dieu et  à Saint-Éxupéry.

Posted in Aéroports, Rhône, Tarification, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Améliorations du réseau TPG à compter du 9 décembre

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

Un tram des TPG. Photo : Nathalie Teppe.

Suite à la réorganisation du réseau très critiquée en 2011 et face à l’augmentation du nombre d’usager, le canton de Genève et ses partenaires prévoient 30 nouvelles mesures d’améliorations du réseau des transports collectif pour le 9 décembre prochain.

Améliorer le réseau des transports collectifs genevois. Tel est le but du canton et de ses partenaires pour 2013, après la réorganisation très critiquée du réseau fin 2011. Trente mesures seront introduites au changement d’horaire du 9 décembre prochain et concerneront les Transports publics genevois (TPG) mais aussi les CFF, les transports transfrontaliers et les Mouettes.

Avec 2,6 millions de déplacements par jour, dont 550000 aux frontières cantonales, Genève souffre d’hypermobilité, a indiqué mardi 25 septembre la conseillère d’État Michèle Künzler, en charge du Département de la mobilité (DIME). Et d’ajouter qu’avec 16% des déplacements en transports collectifs, contre 35% à Zurich, Genève dispose d’une bonne marge de progression.

Cadence augmentée

Que ce soit les Transports publics genevois (TPG), les CFF, les transports transfrontaliers ou les Mouettes, tous observent une augmentation du nombre d’usagers ces dernières années. Ils sont par exemple passés de 3,2 millions en 2008 à 4,7 millions en 2011 sur les lignes transfrontalières gérées par le Groupement Local de Coopération Tranfrontalier (GLCT).

Face à la demande croissante, la cadence va être augmentée sur certaines lignes, comme la ligne tranfrontalière Y aux heures de pointe. Quant aux CFF, ils vont offrir davantage de places assises aux heures de pointe sur la ligne Lancy Pont-Rouge – Coppet.

Du côté des TPG, le réseau des trams, qui est passé à trois lignes avec des pôles de transbordement en décembre 2011, ne sera pas revu. Mais des terminus intermédiaires sur la ligne 12 seront supprimés et la ligne 14 qui dessert le CERN sera renommée en 18 pour davantage de lisibilité.

Vitesse améliorée

Les TPG visent à améliorer la vitesse de certaines lignes, notamment à la route des Acacias et à Rive où les bus et trams sont ralentis par le trafic automobile. La création d’une voie de bus en site propre sur le pont du Mont-Blanc fin février a permis un gain de huit minutes environ.

Parmi les améliorations prévues figure aussi l’introduction de l’horaire cadencé – plus lisible, selon Michèle Künzler – sur de nombreuses lignes. L’heure de pointe du soir sera prolongée à 20h sur les lignes urbaines et l’horaire « petites vacances » va disparaître.

Pour répondre à la demande des personnes à mobilité réduite, qui se plaignent de la disparition de lignes de tram directes pour la gare Cornavin, deux navettes de bus seront mises en places au printemps 2013. Des mesures sont aussi prévues pour améliorer les automates à billets. À terme, un seul modèle, contre deux modèles actuellement, acceptera tous les modes de paiement.

(Avec ATS).

Posted in Fréquentation, Genève, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mise en service des premiers tram-trains le 24 septembre entre Sain-Bel et Lyon Saint-Paul

Posted by ardsl sur 24 septembre 2012

Photo : Edmond Luca.

C’est lundi 24 septembre que le tram-train a embarqué ses premiers voyageurs entre Sain-Bel et Lyon Saint-Paul.

À partir du 24 septembre, la desserte ferroviaire de la ligne Lyon Saint-Paul – Sain-Bel est en théorie assurée à 50% par du matériel tram-train. L’autre moitié des dessertes reste assurée en X73500. En décembre, tout le service devrait être assuré en tram-train. La desserte Brignais – Lyon Saint-Paul devrait aussi être assurée en tram-train dès décembre 2012.

Ce nouveau matériel, financé intégralement par la Région Rhône-Alpes pour un montant de 100 millions d’euros, devrait inciter les habitants de l’Ouest lyonnais (bassin de population de 230000 habitants) à préférer le train à la voiture.

La Région Rhône-Alpes espère ainsi doubler le nombre d’usagers (6500 actuellement) du TER en seulement deux ans dans l’Ouest lyonnais.

Le tram-train peut circuler avec une vitesse maximale de 100 km/h et des capacités de freinage et d’accélération plus performantes. Ce matériel assure l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite (plancher bas) avec une meilleure fluidité de circulation à l’intérieur des rames.

L’ensemble du projet ferroviaire de l’Ouest lyonnais (l’aménagement des gares, la modernisation des voies et l’acquisition des 24 nouvelles rames) représente un investissement de 300 millions d’euros cofinancés par les 6 partenaires du projet (Région Rhône-Alpes 70%, Grand Lyon 7%, RFF 7%, État 5,5%, Département du Rhône 4,5%, SNCF 4,5% et 1,5% par d’autres collectivités).

La desserte jusqu’au 8 décembre 2012

Du lundi au vendredi (sauf fêtes)

  • Entre Sain-Bel – Lyon Saint-Paul, un train ou un tram-train toutes les 30 minutes.
  • Entre L’Arbresle et Lyon Saint-Paul, un train ou un tram-train toutes les 15 minutes en heures de pointe. Soit 73 trains et 9 cars par jour.
  • Entre Lozanne et Lyon Saint-Paul, un train toutes les 30 minutes en heures de pointe. Soit 35 trains et 1 car par jour.
  • Entre Brignais et Lyon Gorge-de-Loup, un car toutes les 30 minutes en heures de pointe. Soit 55 cars par jour.

Le week-end et les jours fériés

La desserte est réalisée en autocar, afin de finaliser les travaux en cours et d’assurer la formation pratique des nouveaux conducteurs.

Fiches horaires

20 Lozanne – Lyon du 3 septembre au 28 octobre et du 12 novembre au 8 décembre

20 Lozanne – Lyon du 29 octobre au 11 novembre

21 Brignais – Lyon

22 Sain-Bel – Lyon du 3 septembre au 28 octobre et du 12 novembre au 8 décembre

22 Sain-Bel – Lyon du 29 octobre au 11 novembre

La desserte à partir du 9 décembre 2012

Du lundi au vendredi (sauf fêtes)

  • Entre L’Arbresle et Lyon Saint-Paul : 84 tram-trains (entre 5h34 et 21h54) et 6 cars par jour. Service au ¼ d’heure en pointe et à la ½ heure en heures creuses.
  • Desserte de Sain-Bel toutes les 30 minutes toute la journée.
  • Entre Lozanne et Lyon Saint-Paul : 41 trains (entre 6h21 et 21h06) par jour. Service à la ½ heure heure en pointe et à l’heure en heures creuses.
  • Entre Brignais et Lyon Saint-Paul : 42 tram-trains (entre 6h30 et 21h32) par jour. Service à la ½ heure heure en pointe et à l’heure en heures creuses.

Le week-end et les jours fériés

  • Entre Sain-Bel et Lyon Saint-Paul : un tram-train chaque ½ heure jusqu’à 21h54. Service assuré à partir de 6h04 le samedi et de 7h04 le dimanche et fêtes.  3 autocars en soirée.
  • Entre Brignais et Lyon Saint-Paul : un tram-train toutes les heures en pointe et toutes les 2 heures en heures creuses jusqu’à 21h32. Service assuré à partir de 7h le samedi et de 8h le dimanche et fêtes.
  • Entre Lozanne et Lyon Saint-Paul : un train toutes les heures en pointe et toutes les 2 heures en heures creuses jusqu’à 21h06. Service assuré à partir de 6h21 le samedi et de 7h21 le dimanche et fêtes.

Temps de parcours

  • Sain-Bel – Lyon Saint-Paul : 42 minutes.
  • Brignais – Lyon Saint-Paul : 25 minutes.
  • Lozanne – Lyon Saint-Paul : 37 minutes.
  • L’Arbresle – Lyon Gorge-de-Loup : 31 minutes.
  • Brignais – Lyon Gorge-de-Loup : 21 minutes.
  • Lozanne – Lyon Gorge-de-Loup : 33 minutes.

Pour en savoir, télécharger le dépliant promotionnel du tram-train de l’Ouest Lyonnais

Posted in Matériel, Ouest Lyonnais, Service 2012, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Rénovation des voitures Téoz : la ligne Paris – Clermont-Ferrand prioritaire

Posted by ardsl sur 12 septembre 2012

Les deux première rames Téoz rénovées en France seront destinées à la ligne Clermont-Ferrand – Paris. Détail des aménagements. 

Classée ligne d’équilibre du territoire (TET) depuis le 1er janvier 2011, avec onze autres en France, la ligne Clermont-Ferrand – Paris doit bénéficier d’importants investissements. Une provision de 300 millions d’euros a ainsi été faite par l’État pour la maintenance et la rénovation de ces lignes ferroviaires. À commencer par l’acquisition de matériels.

« Le cahier des charges pour commander ce matériel est prêt », indique le président de la Région Auvergne René Souchon (PS), qui a « demandé au ministre des Transports de lancer cet appel d’offres au plus vite. C’est une nécessité absolue ».

« On ne connaît pas encore les décisions prises par l’État« , précise-t-on du côté de SNCF. « Nous devrions en savoir un peu plus en fin d’année 2012, début d’année 2013« .

Série de chantiers

D’ici là, SNCF a entamé, de son côté, une série de chantiers concernant le matériel existant.

Pour accomplir les huit allers-retours quotidiens, les locomotives affectées à la ligne sont actuellement en remotorisation. « Nous opérons des changements électroniques pour fiabiliser les locomotives, en doublant les points de mesure », explique Bernard Bolot, directeur délégué Intercités Est-Centre.

Surtout, le matériel roulant Téoz est en « pleine rénovation », insiste t-il, en rappelant que « les deux premières rames rénovées en France concernent la ligne Clermont – Paris ». La première sera mise en service « début novembre », la seconde, « fin décembre ».

D’ici 2014, les douze rames de la ligne seront réaménagées. Coût à charge de SNCF : 30 millions d’euros. Dans le détail, SNCF a ainsi travaillé sur « les amortisseurs pour une plus grande stabilité à l’intérieur des voitures ».

« Toutes les moquettes et tous les dessus de sièges en première classe et en deuxième seront changés« , souligne Bernard Bolot. « Les toilettes vont être fiabilisées, l’espace enfants sera amélioré dans les voitures multiservices, lesquelles vont aussi être remises aux normes pour les personnes à mobilité réduite ; les places en vis-à-vis vont être élargies en première classe ; des prises électriques installées dans les voitures de deuxième classe ; les tablettes de travail seront agrandies dans les compartiments et des portemanteaux installés« .

(Avec La Montagne).

Posted in Auvergne, Matériel, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des travaux à la gare de Saint-Chamond

Posted by ardsl sur 11 septembre 2012

Augmentation importante du nombre de places de stationnement, réorganisation totale du fonctionnement du parking, mise en accessibilité des quais aux personnes à mobilité réduite et création d’une gare routière, tels sont les travaux qui débutent en cette rentrée 2012 à proximité et dans la gare SNCF de Saint-Chamond.

C’est grâce à un partenariat regroupant la ville de Saint-Chamond (36500 habitants), l’État, la Région Rhône-Alpes, Saint-Étienne Métropole, SNCF et Réseau Ferré de France (RFF) que la gare de Saint- Chamond va devenir un véritable pôle d’échanges multimodal. Ce projet d’aménagement s’articule autour de trois idées principales :

  • privilégier le recours aux transports collectifs par rapport à la voiture particulière
  • améliorer l’intermodalité entre les différents type de transports (train, bus, voitures, vélos)
  • garantir l’accessibilité des personnes à mobilité réduite aux différents types de transports.

Si le fonctionnement du « dépose minute » actuel, situé sur le parvis de la gare ne sera pas modifié, le reste du parking va être entièrement réorganisé, avec notamment 453 places de stationnement payant contre les 270 places actuellement gratuitement ; un agrandissement rendu possible, grâce à la cession par RFF d’une bande de terrain située le long de la voie de chemin de fer.

La gare SNCF accessible à tous

Parallèlement à l’aménagement du parking, RFF va conduire des travaux pour garantir l’accessibilité de la gare, en particulier celle des deux quais, aux personnes à mobilité réduite. Ainsi, une rampe d’accès permettra de rejoindre le bâtiment et le quai n°1 (direction Lyon) à partir du parking. Une rampe souterraine et un ascenseur garantiront quant à eux, l’accès au quai n°2 (direction Saint-Étienne), ce dernier étant déjà accessible aux personnes à mobilité réduite par la rampe d’accès donnant sur la route du Coin.

La fin des travaux est prévue pour juin 2013.

(Avec zoomdici.fr).

Posted in Loire, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Citéa : un réseau de bus unique de Valence à Romans-sur-Isère

Posted by ardsl sur 11 septembre 2012

Un car de la ligne Citéa (Valence – Romans) stationné à la gare routière de Romans.

Exit les réseaux CTAV à Valence et Citébus à Romans-sur-Isère. Ils ont été fusionnés au profit d’un réseau unique Citéa qui a vu le jour le lundi 3 septembre 2012.

Citéa est le nouveau réseau de Valence Romans Déplacements. Il remplace la CTAV à Valence et Citébus à Romans. La fusion de ces 2 réseaux, en créé un seul sous le nom Citéa.

Le réseau de Valence CTAV a été géré par Veolia Transport et Citébus de Romans par Transdev. En mars 2010, ces 2 groupes ont fusionné, et le groupe Veolia Transdev a remporté l’appel d’offre pour l’exploitation du nouveau réseau Citéa, donc ce n’est pas un changement de titulaire mais plutôt un renouvellement.

Les lignes principales

Le réseau Citéa comprend 5 lignes majeures :  3 sur Valence, 1 à Romans et la ligne interurbaine « InterCitéa » qui reliera Valence et Romans.

  • InterCitéa. C’est la nouvelle appellation de la ligne Citéa Valence – Romans via la gare TGV. Un bus toutes les 15 minutes en heure de pointes. Toutes les correspondances sont assurées avec les premiers et les derniers TGV. L’arrêt ZI Bourg-de-Péage n’est plus desservi. Trois nouveaux arrêts : ZA Bourg de Péage, Centre Aquatique et Baron.
  • Cité 1 Lycée Victor Hugo – Thabor. Un bus toutes les 10 minutes. La desserte de la gare de Valence ville est maintenue. Itinéraire identique à la ligne 1 (Algoud – Thabor) de la CTAV,  de l’arrêt Thabor jusqu’à l’arrêt Maurice Faure, puis emprunte les rues Émile Expert et Leon Blum, dessert un nouvel arrêt Blum, et reprise de l’itinéraire inversé de l’arrêt Jules Ferry jusqu’au terminus Lycée Victor Hugo (ancien nom : Rimbaud). L’arrêt Algoud n’est plus desservi.
  • Cité 2 Guilherand centre commercial – ZA Briffaut Rabelais. Un bus toutes les 10 minutes. Itinéraire identique à la ligne 2 (Guilherand centre commercial – Valence Le Haut) de la CTAV de l’arrêt Guilherand centre commercial jusqu’à l’arrêt Mireille, la ligne continue ensuite son trajet sur la rue Charles Gounod (arrêt Pêcheraie) puis le chemin des Hugenots où elle fait son terminus (arrêt ZA Briffaut-Rabelais). Les arrêts Gounod, Rossini, Toscanini et Valence Le Haut sont désormais desservis par la ligne 6.
  • Cité 3 Lycée Horticole – Hôpital – Saint-Vérant centre commercial  (remplace la ligne 1 de Citébus). Cadencement à 15 minutes en pointe et 30 minutes en période creuse. Dessert la gare de Romans-sur-Isère.
  • Cité 4 Briffaut – Bourg-lès-Valence Blachères. Un bus toutes les 10 minutes. Itinéraire identique à la ligne 4 de la CTAV (IUT – Bourg-lès-Valence Blachères) de l’arrêt Bourg Blachères jusqu’à l’arrêt Archimbaud, la ligne continue ensuite son trajet sur la rue Faventines (arrêt Laffemas) puis la rue Barthélémy Laffemas où elle fait son terminus (arrêt Briffaut ; ancien nom : Eschirous). Les arrêts Barbusse et Prévert sont désormais desservis par la ligne 13. Liaison plus rapide entre le pôle bus et Briffaut.

Les autres lignes

  • Ligne 5 Bourg-lès-Valence centre commercial – Stade Briffaut – Malissard Les Roches. Un bus toutes les 20 minutes. Itinéraire identique à l’actuelle ligne 5 de la CTAV de l’arrêt Bourg centre commercial jusqu’à l’arrêt Hôpital Sud (avec un nouvel arrêt Fauvettes entre centre commercial et Chabanneries, suppression de l’arrêt Valéry situé Rue Berthelot, et changement de nom de l’arrêt Barracand en Valéry rue Chateauvert), la ligne continue ensuite son trajet sur l’avenue du Docteur Santy, ensuite le boulevard Franklin Roosvelt, puis la rue Faventines (arrêt Laffemas) et enfin la route de Crest (arrêts Hôpital Est, Santy, Laffemas et Grand Rousset). L’ancien terminus Route de Malissard devient un terminus provisoire, renommé Stade Briffaut. La ligne est prolongée jusqu’à Malissard, est dessert 4 nouveaux arrêts : Sylvestre, Mairie de Malissard, La Poste et Les Roches. Les arrêts Plaines et Abel sont desservis par la ligne 13.
  • Ligne 6 Valence Le Haut – Guilherand village. Un bus toutes les 15 minutes en heure de pointe, toutes les 30 minutes en heure creuses. Desserte du cimetière de Guilherand-Granges. Itinéraire identique à l’actuelle ligne 6 de la CTAV de l’arrêt Guilherand village jusqu’à l’arrêt Mireille (avec une desserte ponctuelle des arrêts Pascal et Lavoisier par les rues Blaise, M. Seguin et A. Malraux). Emprunte ensuite la rue Johannes Brahms et dessert les arrêts Gounod, Rossini, Toscanini et le terminus Valence Le Haut.
  • Ligne 7 Bourg-lès-Valence  Marcerolles – Fontlozier. Un bus toutes les 15 minutes en heure de pointe, toutes les 30 minutes en heure creuses. Reprise de l’actuelle ligne 7 de la CTAV.
  • Ligne 8 Valence 2 – Saint-Péray Ployes. Un bus toutes les 20 minutes. Itinéraire identique à l’actuelle ligne 8 de la CTAV de l’arrêt Saint-Péray Ployes jusqu’à l’arrêt Mandel. Emprunte ensuite la route de Montélier (arrêt Védrines), puis la rue Clément Ader (nouvel arrêt Ader) et rejoint le terminus Valence 2. Repart ensuite par la rue Jules Védrines, dessert l’arrêt Védrines, puis la route de Montélier et rejoint l’arrêt Mandel et reprend son itinéraire actuel. L’arrêt Kennedy n’est plus desservi par la ligne 8.
  • Ligne 9. Gare de Valence TGV – Saint-Marcel-lès-Valence Ponsoye – Portes-lès-Valence Jean-Macé. Un bus toutes les 30 minutes entre Portes-lès-Valence et la Gare TGV en heures de pointes (6h45-8h45 ; 16h15-20h14). Un bus toutes les 30 minutes entre Portes-lès-Valence et Saint-Marcel-lès-Valence. Itinéraire identique à l’actuelle ligne 9 de la CTAV de l’arrêt Portes Jean-Macé jusqu’à l’arrêt Monts du Matin. La ligne poursuit son trajet sur la rue de l’Etrau puis l’avenue de Provence (arrêts Saint-Marcel Mairie et Musique), tourne ensuite sur la rue des Petits Eynards (nouvel arrêt Stade des combes) puis reprend la rue de Coubertin (arrêts Coubertin et Mirabeaux) et emprunte à nouveau l’avenue de Provence (terminus provisoire Saint-Marcel Ponsoye). La ligne est prolongée ensuite par les rues Mathias Sud (arrêts Mathias et Alpes), Mathias Nord (arrêt ZA des Plaines) et les Plaines (arrêts Marc Seguin, Écoparc et Gare TGV). Les arrêts Fontaine et Blanc ne sont plus desservis.
  • Ligne 10. Pôle Bus – Portes-lès-Valence Léger. Reprise de la ligne 10 de la CTAV. Un bus toutes les 20 minutes.
  • Ligne 11. Épervière – Village de Chaffit – ZI la Motte.  Un bus toutes les 40 minutes en heures de pointe (6h00-9h00 ; 12h00-14h00 ; 17h00-19h00) pour la ZI la Motte : 6 nouveaux arrêts : Montmousseau, Motte, Motte 2, Cousteau, Seguin et ZI La Motte. Un bus toutes les 30 minutes entre Epervière et Village de Chaffit. Correspondance avec la ligne Cité 1 à l’arrêt Mallarmé. La ligne ne part plus du Pôle Bus, mais de l’arrêt Épervière. Elle dessert le Port, puis prend la rue de Mauboule et la rue Monge. Son itinéraire est inchangé de l’arrêt Monge jusqu’à l’arrêt Pompiers. Elle dessert ensuite les arrêts Chaffit, Clinique et Village de Chaffit qui devient un terminus provisoire. La ligne est ensuite prolongée par la rue de Chantecouriol, rue Monmousseau (ancien arrêt pour le TAD Monmousseau déplacé), chemin de la Motte, rue Benoît Frachon (ancien arrêt pour le TAD Motte), rue Jean-Yves Cousteau (ancien arrêt pour le TAD Motte 2) et la rue Louis Saillant (anciens arrêts pour le TAD Cousteau, Seguin) puis effectue le terminus ZI La Motte. Les arrêts Champs de Mars, Comète, Mouettes, Tennis, Mauboule et Pont des Lônes, ne sont plus desservis.
  • Ligne 12 Saint-Marcel-lès-Valence Chapelle – Valence pôle bus. Reprise de la ligne 12 de la CTAV.
  • Ligne 13 Chamberlière – Lautagne. Un bus toutes les 20 minutes. Itinéraire identique à la ligne 13 de la CTAV du Plateau de Lautagne jusqu’à l’arrêt Hôpital Sud. Passe ensuite par la rue du Docteur Henri Abel, et dessert les arrêts Plaines et Abel, puis la route de Crest (arrêt Grand Rousset), la rue Barthélemy de Laffemas (arrêts IUT, Cité Briffaut et Briffaut), la rue de la Forêt et la rue Henri Barbusse (arrêts Prévert et Barbusse). Itinéraire inchangé de l’arrêt Archimbaud jusqu’à l’arrêt Camille Vernet, puis passe par la rue des Alpes et la rue Pont du Gat pour rejoindre le Pôle Bus. La ligne prend alors l’ancien itinéraire de la ligne 3 jusqu’à au terminus Chamberlière.
  • Ligne 14 Châteauneuf-sur-Isère centre – Bourg-lès-Valence Lycée des 3 sources – Cornas La Mûre. Un bus toutes les 15 minutes en heure de pointe, toutes les 30 minutes en heure creuses. Correspondance pour le quartier de la Chamberlière au Pôle bus avec la ligne 13 (Chamberlière – Lautagne). Liaison avec toutes les lignes du secteur valentinois, y compris la ligne InterCitéa pour la desserte de la zone d’activité de Rovaltain et la Gare TGV, et la ligne 9. Desserte à Bourg-lès-Valence des quartiers des Bruyères et de l’Armallier. Dans le détail, reprise de l’itinéraire de la ligne 3 de la CTAV de Cornas La Mûre jusqu’à l’arrêt Amandiers. Elle prend ensuite la rue Eugène Chavant, l’avenue des Bruyères (nouvel arrêt Bruyères), la rue Ferry (nouvel arrêt Piscine) et le chemin de Saint-Barthélémy (arrêts Collège Gaud et terminus provisoire Lycée des 3 sources). Elle reprend l’itinéraire de l’ancienne ligne Passerelle jusqu’à l’arrêt Chanalets, puis la rue Gaspard Monge (arrêt Armailler) puis va jusqu’à Chateauneuf-sur-Isère (5 nouveaux arrêts : Les Chaux, Brignon, Gymnase, Champagnol et Centre). Les arrêts Geai, Laveran, Nostradamus, Gamelles, Le Long, Centre commercial, Vercors, Santorin et Corsaire ne sont plus desservis.
  • Ligne 20 Montélier centre – Chabeuil – Valence pôle bus. Un bus toutes les 30 minutes en heures de pointe. La ligne dessert également l’aéroport , la ZA du Guimand, la ZA de Briffaut et le pôle universitaire Briffaut. Dans le détail, la ligne part du Pôle Bus, va jusqu’à Camille Vernet en passant par les rues des Alpes et Faventines, puis suit le même itinéraire que la ligne Cité 4 jusqu’à Briffaut, prend la rue de la Forêt puis la rue Pierre Latécoère et dessert l’arrêt Maison des sports. Reprend l’itinéraire de la ligne 6 de la CTAV jusqu’à l’arrêt Monnet, puis la rue René Maurice Simonet (nouvel arrêt Simonet), puis la rue de la Forêt, le chemin de la Forêt, et l’avenue du Guimand, prend la route la Forêt (nouveaux arrêts ZA du Guimand et Marie Curie), continue sur la D68 jusqu’à la commune de Chabeuil (7 nouveaux arrêt Aéroport, Les Gouvernaux, La Gaieté, L’Hôpital, Monchweiler, Les Silos et Gendarmerie), puis la commune de Montélier (4 nouveaux arrêts : La Pimpie, Madagascar, Saint-James et Centre).
  • Ligne 23 Chabeuil – Montélier – Axilan – Gare de Valence TGV. Transport à la demande. Liaison rapide et directe pour rejoindre Rovaltain et la gare TGV. Correspondance pour Romans à la gare TGV. Relie les communes de Chabeuil (arrêts L’Hôpital, Les Silos et Gendarmerie), Montélier (arrêts Saint-James et Avenue de Provence), Alixan (arrêts Fianceyon, Stade, MJC, La Poste, Feraillon et Riffaudy) à la Gare TGV.
  • Ligne 25 Upie village – Montmeyran Le Parc – Beaumont-lès-Valence – Valence gare routière. Un bus toutes les heures en heures creuses et toutes les 30 minutes en heures de pointe. Part de la Gare Routière, rejoint les boulevards, puis reprend le même itinéraire que la ligne 20 jusqu’à l’arrêt Laffemas, continue sur la route de Crest (arrêts Grand Rousset et Saint-Ruff), continue sur la D538A jusqu’à Beaumont-les-Valence (arrêts 3 Bûches, Les Quarts, Les Chirrons, Les Fontaines, Maison des Associations, La Tour, Les Mottes et Montalivet) puis sur la commune de Montmeyran (arrêts Pélingron, Plein Soleil et Le Parc) puis la commune d’Upie (arrêt Village).
  • Ligne 31 Romans-sur-Isère gare – Saint-Vérant centre commercial (remplace la ligne 1 express de Citébus). Un bus toutes les 40 minutes. Nouvelle desserte des quartiers Daru et Picasso.
  • Ligne 32 Chatuparc – Les Tordières – Goubetière (remplace la ligne 2 de Citébus). Un bus toutes les 30 minutes. 15 courses supplémentaires.
  • Ligne 33 Les Bayannins – Collège Malraux (remplace la ligne 3 de Citébus).
  • Ligne 34 Saint-Vérant centre commercial – ZI Les Chasses – Meilleux centre commercial – Coquillards (remplace la ligne 4 de Citébus).
  • Ligne 35 (remplace la ligne 5 de Citébus). Extension de l’amplitude de 7h à 19h avec 5 courses supplémentaires par jour.
  • Ligne 36 (remplace la ligne 6 de Citébus).
  • Ligne 57 La Baume-Cornillane – Upie village. Transport à la demande.
  • Ligne 60 Clérieux – Saint-Bardoux – Granges-les-Beaumont. Transport à la demande.
  • Ligne 81 Montmiral – Parnans – Châtillon-Saint-Jean – Triors – Génisssieux.
  • Ligne 82 Montmiral – Parnans – Saint-Michel-de-Savasse – Geyssans.
  • Express 141 Cornas La Mure – Camille Vernet – Briffaut (remplace l’Express 32).
  • Express 181 Collège Crussol – Chemin de Ployes (remplace l’Express 24).
  • Express 182 Chemin de Ployes – Camille Vernet – Briffaut (remplace l’Express 24).
  • Express 183 Chemin de Ployes – Lycée des 3 sources (remplace l’Express 25).
  • Navette gratuite de Valence. Service maintenu les samedis après-midi de 13h30 à 18h30, avec desserte du parking Comète.
  • Réseau Noctambul’. C’est le réseau de soirée pour les vendredis et samedis soirs jusqu’à 23h. Il comprendra3 lignes (S1, S2 et S4). Il sera supprimé les jeudis.

Le réseau du dimanche

  • Dim 10. Desserte de Portes-lès-Valence.

Tarification

  • Tarification unique sur l’ensemble du territoire.
  • Achat de titres de transport à distance via la e-boutique.
  • Paiement des amendes en ligne.
  • Post paiement permettant de payer à la consommation.

Horaires

Les horaires sont identiques toutes l’année, y compris durant les vacances scolaires, hors période estivale. Le cadencement est optimisé.

De nouvelles dessertes

  • Les itinéraires des lignes principales sont améliorés.
  • De nouvelles dessertes sont créées : quartier des Bruyères à Bourg-lès-Valence, ZI de la Motte à Portes-lès-Valence, communes de Châteauneuf-sur-Isère et Malissard, ZI de Bourg-de-Péage et du nouveau centre aquatique.
  • Renforcement des dessertes de Chabeuil, Montélier, Montmeyran, Beaumont-lès-Valence, Upie et La Baume-Cornillane.
  • Création d’un Express scolaire pour les élèves du quartier Coquillard.

Le transport à la demande

  • Transport à la demande zonal zonal étendu aux communes de Crépol, Geyssans, Montrigaud, Le Châlon, Miribel, Montmiral, Parnans, Saint-Bonnet-de-Valclérieux, Saint-Christophe-et-le-Laris, Saint-Laurent-d’Onay, Saint-Michel-sur-Savasse.
  • Réservation au 04 75 600 626 au moins deux heures avant le déplacement.

Les atouts du Réseau Citéa

  • Des dessertes renforcées en période scolaire.
  • Une desserte de la ZA du Plateau de Lautagne améliorée.
  • Des lignes directes : suppressions des terminus à la place Jaurès à Romans-sur-Isère.
  • Deux agences commerciales : à Valence (11 bis boulevard d’Alsace) et à Romans-sur-Isère (2 boulevard Gabriel Péri).
  • Une centrale de mobilité : 04 75 600 626.
  • Un service pour les personnes à mobilité réduite sur l’ensemble des 39 communes. Ce service est réservé aux personnes ne pouvant se passer de fauteuil roulant, aux non-voyants et malvoyants titulaires de la carte d’invalidité portant la mention la mention « Besoin d’accompagnement » ou « cécité ». Un véhicule vient vous chercher à l’adresse demandée du lundi au samedi de 6h45 à 20h15 et le dimanche de 9h30 à 18h30. Réservation au 04 75 600 626 au moins deux heures avant le déplacement.
  • Une charte graphique unique. Trois couleurs principales : blanc, vert, prune.

Pour en savoir plus, télécharger le dépliant d’informations sur le nouveau réseau Citéa

Posted in Ardèche, Drôme, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chalon-sur-Saône : le bus en site propre débarque en force

Posted by ardsl sur 7 septembre 2012

Lundi 3 septembre 2012, Chalon-sur-Saône a mis en service une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS). Dans les agglomérations de taille moyenne, le BHNS va ainsi jouer le rôle structurant qu’a eu le tramway dans les plus grandes.

Le mouvement est lancé. Si la période 1990-2000 a été celle du tramway qui équipe désormais presque toutes les grandes agglomérations, les années qui viennent vont être celles du bus à haut niveau de service. Une terminologie un peu barbare pour désigner un bus circulant majoritairement dans une emprise qui lui est réservé et équipée de vraies stations et pas de simples arrêts.

Chalon-sur-Saône « flash » sur ses bus

À Chalon-sur-Saône, la ligne de BHNS longue de 6,4 kilomètres, dont les trois premiers kilomètres ont été inaugurés le 3 septembre, a été baptisée Flash en référence à Nicéphore Niépce, pionnier de la photographie natif (en 1765) de la ville. Ce site propre dessert désormais les principaux pôles d’activités de la ville : la zone industrielle de Saôneor (où se trouve le site du cybermarchand Amazon), des établissements scolaires et un quartier en renouvellement urbain. Il tangente également la zone piétonne (créée en 2011), passe à proximité du palais de justice, de la sous-préfecture et a son terminus à la gare SNCF. « Laquelle est amenée à se développer avec le TGV Rhin/Rhône« , souligne Jean-Noël Despocq, vice-président des transports et de l’intermodalité au Grand Chalon (39 communes, 110000 habitants). C’est pourquoi ce pôle d’échanges a été requalifié pour devenir un lieu d’intermodalité avec la création de chemins piétonniers sécurisés. D’autres secteurs du centre-ville ont également bénéficié d’opérations de requalification urbaine. Notamment la rue Niépce où un auto-pont a été détruit dans l’objectif de réduire les flux de transit. Cette politique s’est enfin accompagnée de la suppression de places de stationnement en centre-ville. En échange, deux parc-relais ont été construits en périphérie pour inciter l’utilisation des transports collectifs.

Une vitesse commerciale de 19 km/h

Fin 2013, cette ligne sera totalement achevée et les bus évolueront alors en site protégé sur 4,5 kilomètres. Une extension permettra de relier le centre-ville aux Près Saint-Jean, un quartier en renouvellement urbain concentrant 15% de la population de l’agglomération. Avec une fréquence de 10 minutes en heure de pointe, Flash dessert un bassin de vie de 18000 habitants et autant d’emplois. Le tout en moins de 20 minutes grâce à une vitesse commerciale de 19 km/h, soit 6 km/h de plus que les bus évoluant au cœur de la circulation.

Ce projet qui a nécessité un investissement de 11 millions d’euros (HT), en incluant le matériel roulant, a bénéficié d’une subvention de l’État (1,1M€) dans le cadre du Grenelle 2 de l’Environnement.

« Une nouvelle ère est en route pour les moyens de transports doux dans les deux principales agglomérations de Bourgogne« , souligne Michel Neugnot, conseiller régional. « Dijon a inauguré son tramway, Chalon, son bus à haut niveau de service« .

Faire préférer le bus à la voiture

Pour Michel Neugnot, « le temps est au changement de comportements face à la problématique du coût du pétrole et de ses produits dérivés mais aussi, face à la problématique du vieillissement de la population ».  À Chalon-sur-Saône, cela passe par le BHNS

Le député-maire de Chalon, Christophe Sirugue, a félicité lors de l’inauguration tous les artisans de ce projet, « partenaires et entreprises qui ont permis de réaliser en un temps record cette première ligne du Flash ».

Un nouveau mode de transport qui « vient s’ajouter au Pixel, Déclic, Pouce, vélos Réflex et au réseau Zoom », a-t-il rappelé. « Même si », concéda-t-il, « il y a encore quelques ajustements à faire pour le Flash au niveau des feux aux carrefours pour permettre une meilleure fluidité du trafic ».

Si le Flash se veut plus rapide, il se veut aussi plus accessible aux personnes à mobilité réduite et plus confortable tout en circulant plus fréquemment aux heures de pointe et sur une amplitude horaire, étendue jusqu’à 23h30, les vendredis et samedis. « 18000 habitants vivent le long de la ligne 1 du Flash », a rappelé le sous-préfet de Chalon. « Ce qui était », selon lui, « un gage de développement pour les services de proximité ».

L’opposition municipale « Chalon pour tous » a tout bonnement boycotté l’inauguration en « fanfare du Flash » qui selon elle, est « la pire erreur du mandat de M. Sirugue et de sa majorité ». Un projet qu’elle juge « démesuré » et aux « conséquences néfastes » avec « la création d’embouteillages », mais aussi « la dissuasion pour la clientèle de venir faire ses courses en centre-ville avec la suppression de parking ».

L’association « Vélosursaône » a également menacé la municipalité chalonnaise de la proposer pour le titre de « Clou rouillé », qui, au contraire du « guidon d’or », pointe du doigt les municipalités qui entravent la circulation des cyclistes. « Sur le boulevard rien n’a été pensé pour la circulation des vélos », dénonce M. Pouleau, « On nous conseille la route ou le trottoir selon l’élu, alors que nous ne demandons que la permission de pouvoir emprunter le couloir du bus comme cela se fait déjà à Mâcon ou Dijon. Le seul couloir qui nous est accessible celui de l’avenue Jean-Jaurès en venant de la gare ». L’association laisse six mois à la ville de Chalon-sur-Saône pour revoir sa copie avant d’entamer ses démarches.

(Avec mobilites.com et Le Journal-de-Saône-et-Loire).

Posted in Bourgogne | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Annecy et sa gare : 146 ans d’histoire

Posted by ardsl sur 15 août 2012

La gare SNCF d’Annecy est actuellement en chantier. Un nouveau hall devrait être inauguré le 7 octobre 2012. En attendant, plongeons-nous dans le passé ferroviaire d’Annecy.

Nous reviendrons dans un prochain article en photos sur les travaux en cours.

Posted in Bassin annecien | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Annecy : 6 nouveaux bus sur le réseau Sibra

Posted by ardsl sur 7 août 2012

Mercredi 18 juillet 2012, les 6 nouveaux bus acquis par la Communauté d’agglomération d’Annecy (C2A) ont été présentés à la presse.

Ci-dessous l’article publié par Le Dauphiné Libéré dans son édition du 20 juillet.

Posted in Bassin annecien, Fréquentation, Matériel | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :