ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Pont-de-Chéruy’

Transisère réorganise la desserte de Pont-de-Chéruy

Posted by ardsl sur 23 septembre 2012

Les itinéraires des lignes 1040, 1050 et 1060.

Depuis le 1er septembre 2012, les dessertes Transisère de Pont-de-Chéruy ont été reorganisées.

Le canton de Pont-de-Chéruy (situé dans l’arrondissement de Vienne) regroupe 6 communes et 23500 habitants. La ville de Pont-de-Chéruy compte 5000 habitants.

Les anciennes lignes 1201, 1202 et 1210 ont été rebaptisées. Il existe désormais :

  • la ligne 1040 : Pont-de-Chéruy – L’Isle-d’Abeau gare. Elle dessert Saint-Marcel-Bel-Accueil (1300 habitants), Vénérieu (600 habitants), Saint-Hiliare-de-Brens (500 habitants), Crémieu (3400 habitants), Saint-Romain-de-Jalionas (3200 habitants) et Tignieu-Jameyzieu (5900 habitants). 4 allers-retours du lundi au vendredi, sauf fêtes (plus des renforts en période scolaire). Horaires
  • la ligne 1050 : Pont-de-Chéruy – Bourgoin gare. Elle dessert Saint-Marcel-Bel-Accueil, Panossas (600 habitants), Chozeau (1100 habitants) et Tignieu-Jameyzieu. 4 allers-retours du lundi au vendredi, sauf fêtes (plus des renforts en période scolaire). Horaires
  • la ligne 1060 :  Pont-de-Chéruy – Villefontaine. Elle desserte La Verpillière (6500 habitants) avec un arrêt à la gare, Saint-Quentin-Fallavier (6100 habitants), Satolas-et-Bonce (2100 habitants), Chamagnieu (1500 habitants), Tignieu-Jameyzieu et Charvieu-Chavagnieux (7800 habitants). 4 allers-retours du lundi au vendredi, sauf fêtes (plus des renforts en période scolaire). Horaires

Les lignes 1040, 1050 et 1060 sont complétées par 10 lignes locales.

Désormais, chaque ligne a un itinéraire clairement défini. Les correspondances entre les 3 lignes sont possibles à Saint-Marcel-Bel-Accueil (arrêt Le Lichoud).

Publicités

Posted in Isère | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Isère : la réforme des transports scolaires contestée

Posted by ardsl sur 3 septembre 2012

Au rayon des nouveautés de la rentrée 2012, la réforme des transports scolaires en Isère fait grincer des dents. Deux raisons principales : la fin de la gratuité pour l’ensemble du département, avec une participation financière calculée selon le quotient familial. Puis une modification d’itinéraires et d’horaires sur trois lignes : 1040, 1050 et 1060. Elles relient les cantons de Pont-de-Chéruy et Crémieu à Bourgoin-Jallieu. Un millier d’élèves sont concernés.

De nombreuses familles, réunies en collectif, ne comprennent pas cette réforme, à l’étude depuis un an au conseil général.

Des correspondances impossibles

« Nos enfants vont être traités comme des colis, c’est inacceptable », clame Valérie Queyroi, mère de famille de Saint-Romain-de-Jalionas. La réforme rend certains trajets impossibles. « Pour un trajet Chatelans – Lycée Saint-Marc, mon fils arrive à Crémieu à 7h14 alors que la correspondance part à 7h04 ! » L’allongement des temps de trajet est également critiqué. « Ma fille va mettre près de cinquante minutes supplémentaires pour rentrer du lycée Saint-Marc », déplore Valérie Queyroi. « La mienne doit prendre quatre bus différents« , ajoute Audrey Matias, à l’initiative d’un collectif de parents en colère. « Je prie pour qu’elle attrape sa correspondance et ne se fasse pas renverser en route … »

Un arrêt de bus jugé dangereux

Car l’inquiétude est là aussi. Un arrêt de bus sur la D18, le Lichoud, cristallise toutes les craintes. « C’est un dépôt où nos enfants doivent attendre leurs correspondances à destination de Bourgoin-Jallieu. L’endroit est désert, en bord de route, sans aucun abri ni éclairage. Et bien sûr, aucune sécurité. J’ai peur pour mes enfants », avoue Audrey Matias. « La ligne n’étant plus directe, nos enfants doivent attendre une dizaine de minutes dehors, le matin, à cet arrêt fantôme du Lichoud. À l’inverse, le soir, ils n’ont qu’une minute pour descendre du bus, trouver leur correspondance et repartir. »

Un véritable imbroglio pour des parents désemparés, qui n’ont pour l’instant aucune réponse. « J’ai participé à une réunion vendredi au lycée Saint-Marc. Des représentants du Conseil général devaient être présents. On ne les a pas vus », regrette Valérie Queyroi. Les familles ont toutefois reçu le soutien d’élus, parmi lesquels Louis Daïna, maire de Dizimieu, et Alain Moyne-Bressand, député-maire (UMP) de Crémieu. Ce dernier l’assure : « j’ai alerté le Conseil il y a deux mois en demandant une suspension de séance. Il faudrait revenir à l’ancien système, celui de la ligne directe. C’est un dossier urgent de la rentrée. »

Des ajustements fin septembre

Du côté du Conseil général de l’Isère, la fin de la gratuité est expliquée par une volonté de justice sociale. Les changements d’itinéraires et d’horaires sur les lignes 1040, 1050 et 1060 résultent quant à eux « d’une volonté d’optimisation de lignes jusqu’alors inefficaces et illisibles« , explique Nicolas Fontaine, directeur des transports scolaires au Département. « Nous avons souhaité ouvrir ces lignes à un public adulte et salarié. Ce ne sont pas des lignes scolaires mais départementales. » Didier Rambaud, vice-président du Conseil général en charge des transports, assure avoir entendu les plaintes des parents d’élèves et observera la mise en place du nouveau réseau : « tout changement est anxiogène. Nous ne sommes pas opposés à des ajustements, fin septembre, en cas de dysfonctionnements avérés. »

(Avec Le Dauphiné Libéré).

Posted in Isère, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :