ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Rhônexpress’

T3 et Rhônexpress à l’arrêt jusqu’au 11 novembre

Posted by ardsl sur 5 octobre 2012

Rhônexpress (à gauche) et T3 (à droite) cohabitent sur la même voie entre Part-Dieu et Meyzieu ZI.

En raison de travaux d’aménagement sur les voies, entrepris par le SYTRAL , les lignes T3 (Part-Dieu – Meyzieu) et Rhônexpress (Part-Dieu – Saint-Éxupéry) ne circulent pas entre le samedi 6 octobre et le dimanche 11 novembre inclus.

Des bus et des cars de remplacement sont mis en place.

T3

La desserte des stations est assurée par des bus relais entre Meyzieu ZI et Gare Part-Dieu Villette aux arrêts provisoires à proximité des stations du tramway T3.

Fréquences des Bus Relais

Du lundi au vendredi

  • de 4h à 6h30 toutes les 30 minutes
  • de 6h30 à 9h et de 16h30 à 19h toutes les 5 minutes
  • de 9h à 16h et de 19h à 21h toutes les 10 minutes
  • de 21h à 0h30 toutes les 20 minutes

Les samedis

  • de 4h à 7h30 toutes les 30 minutes
  • de 7h30 à 14h30 et de 19h à 21h toutes les 12 minutes
  • de 14h30 à 19h toutes les 7 minutes
  • de 21h à 0h30 toutes les 20 minutes

Les dimanches et jours fériés 

  • de 5h20 à 9h toutes les 30 minutes
  • de 9h à 21h toutes les 12 minutes
  • de 21h à 0h30 toutes les 20 minutes

Premiers et derniers départs

De Gare Part Dieu Villette

  • du lundi au samedi : 4h30 et minuit.
  • dimanche et jours fériés : 5h50 et minuit.

De Meyzieu ZI

  • du lundi au samedi : 4h et 23h40
  • dimanche et jours fériés : 5h20 et 23h40

La station GARE DE VILLEURBANNE est reportée à l’arrêt MONTCHAT PLACE RONDE de la ligne C9. La station BEL AIR LES BROSSES est reportée à l’arrêt VILLEURBANNE BEL AIR de la ligne C17. La station DECINES GRAND LARGE est reportée à l’arrêt DECINES ESPLANADE de la ligne 57.

Rhônexpress

Afin d’acheminer les voyageurs jusqu’à l’aéroport, le SYTRAL met en place une liaison directe Lyon Part-Dieu – Saint-Éxupéry par autocars.

Cette liaison par autocars de substitution est totalement indépendante du service Rhônexpress.

Le service est assuré par Keolis.

Horaires

Au départ de Part-Dieu

  • Un car toutes les 15 minutes de 4h30 à 21h aux min 00, 15, 30 et 45.
  • Un car toutes les 30 minutes de 21h à 0h aux min 00 et 30.

Accès à la station Lyon Part-Dieu : Gare routière Place de Francfort, Lyon 3ème.

Au départ de Saint-Éxupéry

  • Un car toutes les 15 minutes de 5h à 21h aux min 00, 15, 30 et 45.
  • Un car toutes les 30 minutes de 21h à 0h aux min 00 et 30.
  • Un dernier car à 0h40.

Accès à la station Aéroport Saint-Exupéry : Parvis de la gare TGV.

Le temps de trajet est de 45 minutes en heures creuses et de 60 minutes en heures de pointes, soumis aux aléas des conditions de circulation.

Les stations Vaulx-en-Velin La Soie et Meyzieu ne sont pas desservies.

Tarifs

  • Aller simple : 9€.
  • Supplément billet TCL avec aller simple : 1,40€.
  • Gratuité pour les moins de 12 ans accompagnés et l’accompagnateur d’une PMR.

LES BILLETS RHÔNEXPRESS NE SONT PAS VALABLES A BORD DES AUTOCARS. VOUS DEVREZ PAR CONSÉQUENT ACQUÉRIR UN TITRE SPÉCIFIQUE A CE SERVICE DE SUBSTITUTION.

Les billets sont en vente près des stations de départ des autocars, à Lyon Part-Dieu et  à Saint-Éxupéry.

Publicités

Posted in Aéroports, Rhône, Tarification, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La cohabitation entre T3 et Rhônexpress pose problème

Posted by ardsl sur 29 mai 2012

T3 et Rhônexpress à la Part-Dieu

T3 et Rhônexpress partagent les mêmes voies, entre la Part-Dieu et Meyzieu zone industrielle. Conséquence : les trams rouges sont ralentis de 3 à 4 minutes. Un retard qui oblige à une surexploitation des rames. Pour pallier ce problème, le SYTRAL a décidé de prêter un tramway au Département.

Un trajet en en moins de trente minutes. Cette promesse, Rhônexpress a la plus grande peine à la tenir. En cause, l’embouteillage sur les lignes. Car les trams rouges sont concurrencés par les blancs, les T3 (Part-Dieu – Meyzieu zone industrielle) qui empruntent les mêmes voies. Et le trafic n’est pas fluide : sur ce tronçon commun, le tramway du département prend du retard, l’accomplissant en 22 minutes au lieu de 18 ou 19, comme il est prévu dans la convention liant les deux entités. Du coup, il carbure à plein régime sur la portion restante. Assez, semble-t-il, pour être dans les temps. Insuffisant pour effectuer le « retournement » et lancer un nouveau départ tous les quarts d’heure – l’autre promesse de Rhônexpress.

Pour pallier ce problème, cinq rames sont en circulation au lieu de quatre. La société en détient six : quatre sont normalement en circulation, la 5e est en maintenance et la 6e en réserve, en cas de problème technique. Cette surexploitation est intenable sur le long terme. Plutôt que d’acquérir un véhicule supplémentaire, Rhônexpress et le Département se sont tournés vers le SYTRAL. Son président Bernard Rivalta fait le fier-à-bras, refusant d’endosser toute responsabilité. « Je veux bien payer ce que l’on doit payer, pas ce que l’on doit pas payer« , a-t-il bougonné le jeudi 10 mai, lors du conseil syndical du SYTRAL. Et pourtant, il s’est bien exécuté, prêtant une rame Citadis à Rhônexpress. Celle-ci devrait prendre du service au cours de l’été, et circuler pendant un an. Tous les coûts d’entretien sont à la charge du Département.

Les difficultés ne sont cependant pas toutes réglés : en octobre, Rhônexpress sera même arrêté. En cause, les travaux de prolongation de T3 jusqu’au Stade des Lumières à Décines. Un noeud ferroviaire devra être aménagé permettant à certains T3 de rallier le Stade, tandis que d’autres iraient jusqu’au terminus actuel, Meyzieu zone industrielle. De plus, certains T3 partant d’OL Land se dirigeront vers Meyzieu, d’autres vers Lyon. Durant ce mois de chantier, les trams rouges seront remplacés par des navettes routières, comme celles qui fonctionnaient avant Rhônexpress. Le prix du trajet sera-t-il diminué ? L’aller-retour coûtait alors 15,80 euros au lieu de 23 euros actuellement.

 (Avec lyoncapitale.fr).

Posted in Aéroports, Rhône, Tarification, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plus de passagers pour Rhônexpress que pour Satobus

Posted by ardsl sur 16 mars 2012

Rhônexpress (à gauche) et T3 (à droite) cohabitent sur la même voie entre Part-Dieu et Meyzieu ZI.

Avec Satobus, une liaison autocar, il fallait 50 minutes pour se rendre de la gare Lyon-Part-Dieu à l’aéroport Lyon-Saint-Éxupéry. Avec Rhônexpress, une liaison ferroviaire, de bout en bout, il faut 29 minutes aujourd’hui. D’où le succès.

Lors de sa dernière année d’activités (2009), Satobus a transporté 845 000 voyageurs, lors de sa première année pleine (2011), Rhône Express a accueilli 1,1 million de voyageurs.

Une salle d’attente roulante

Rhônexpress n’est pas tout à fait un train, ni tout à fait un tram, ni un tram-train. « C’est un prototype. Nous en sommes fiers. Nombreux sont ceux qui nous l’envient », précise Luc Borgna, le directeur de la société concessionnaire.

Cette navette est exemplaire à plus d’un titre. Elle a été pensée et conçue « comme une salle d’attente roulante. » La navette est spacieuse (27 mètres de long, 2,55 mètre de large), les sièges sont rembourrés, les couleurs agréables (du rouge et du gris), des prises sont là pour brancher son téléphone ou l’ordinateur et, comme dans une pré-salle d’embarquement, des écrans annoncent les départs des avions. Cette navette navigue enfin de façon continue :

  • un départ toutes les demi-heures de 5h à 6h et de 21h à minuit.
  • un départ tous les quarts d’heure de 6h à 21h.
  • un fonctionnement 366 jours par an.

Les horaires complets du Rhônexpress

Un partenariat public-privé

Ce projet n’a pas du tout été traité dans le cadre du réseau de transport lyonnais (TCL). Il a été initié par le Conseil général du Rhône et concrétisé dans le cadre d’un partenariat public-privé. Propriétaire de l’emprise de l’ex chemin de fer de l’est lyonnais, le département a cédé le lieu de passage à condition qu’il soit conservé et dédié aux transports collectifs. Pour alimenter l’Est de l’agglomération ainsi que le nouvel aéroport. Sur les 22 kilomètres qui séparent la gare Lyon-Part-Dieu, 15 kilomètres étaient donc déjà trouvés. Ici, le tram (ligne T3) et Rhônexpress se partagent les voies. Il ne restait donc que 7 kilomètres de plus pour atteindre l’aéroport.

Une société a été tout spécialement créée pour mener à bien le projet : Rhônexpress, une société où se retrouvent réunies la CDC Infrastructure, filiale de la Caisse des dépôts (36,6%), Vinci (35,2%) et Veolia-Transport (28,2%).

Les collectivités, le Conseil général entre autres, ont exclusivement apporté une aide financière pour la construction de l’infrastructure, la société prenant en charge le reste de l’investissement (matériel roulant, locaux…) ainsi que des charges liées à l’exploitation durant les trente ans de la délégation de service public. L’investissement total pour Rhônexpress a été de 120 millions d’euros (62 millions d’emprunt, 18 millions apportés par les actionnaires et 40 millions de subventions). CFTA Rhône, filiale de Veolia Transport assure l’exploitation, l’entretien et la maintenance.

Un peu cher

Sur les 7 kilomètres qui lui sont propres, Rhônexpress roule jusqu’à 100 km à l’heure et sur la partie commune à 40 km à l’heure.

Sur le plan technique, l’utilisation des voies par le tram et la navette ne pose également aucun problème. La navette se glisse entre les trams, et adapte sa vitesse pour ne pas rattraper celui qui le précède ou retarder celui qui suit. Tout cela sans avoir à s’arrêter partout. Rhônexpress n’a que deux arrêts intermédiaires entre Part-Dieu et Saint-Éxupéry : Vaulx-en-Velin La Soie (correspondance avec la ligne A du métro) et Meyzieu ZI.

Un point négatif tout de même, le prix du billet :

  • aller simple plein tarif : 13€ sur Internet ; 14€ aux distributeurs ; 15€ à bord.
  • aller simple tarif réduit (de 12 à 25 ans) : 11€ sur Internet ; 11,50€ aux distributeurs ; 12,50€ à bord.
  • aller – retour plein tarif : 23€ sur Internet ; 25€ aux distributeurs ; 26€ à bord.
  • aller – retour tarif réduit (de 12 à 25 ans) : 19€ sur Internet ; 20€ aux distributeurs ; 21€ à bord.
  • 6 trajets : 66€ sur Internet ; 70€ aux distributeurs ; 71€ à bord.
  • – 12 ans : gratuit.
  • salariés de l’aéroport : tarification spécifique.

C’est cher. Difficile de faire autrement. Le service a un coût élevé et malgré les prix pratiqués, la société n’arrivera pas à équilibrer ses comptes avant d’avoir atteint 1,5 million de voyageurs.

(Avec Sud Ouest).

Posted in Aéroports, Rhône, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Affaire Rhônexpress : quatre mises en examen

Posted by ardsl sur 10 décembre 2011

Après les gardes à vue débutées mercredi 7 décembre dans l’affaire Rhônexpress, l’instruction pour tentative d’escroquerie a débouché vendredi 9 décembre par la mise en examen des quatre protagonistes entendus, dont Guy Mathiolon, le PDG de l’entreprise de travaux publics Serfim et ancien président de la CCI du Rhône.

Guy Mathiolon, le PDG de l’entreprise de travaux publics Serfim et ancien président de la CCI, a été mis en examen pour « favoritisme, tentative de détournement de fonds publics et complicité d’abus de biens sociaux« . Également mis en examen, Yvan Patet, PDG d’Em2c et par ailleurs président du LOU rugby, pour abus de biens sociaux, André Roibet, PDG de la holding Tebior, pour tentative de détournement de fonds publics, et Yann Gaillard, intermédiaire supposé dans cette affaire, pour recel de favoritisme, complicité de détournement de fonds publics et recel d’abus de biens sociaux. Les quatre hommes ont été placés sous contrôle judiciaire.

La justice cherche notamment à déterminer si le tracé de ce tramway reliant depuis août 2010 le centre de Lyon à l’aéroport Saint-Éxupéry a donné lieu à des manoeuvres occultes, assorties d’éventuelles contreparties financières pour obtenir sa modification.

En novembre 2010, une enquête préliminaire sur l’attribution du marché du tramway rapide Rhônexpress avait été classée sans suite par le parquet de Lyon.

(Source : leprogres.fr).

Posted in Rhône | Tagué: | Leave a Comment »

A bord du Rhônexpress, l’achat d’un ticket coûte un euro supplémentaire

Posted by ardsl sur 13 novembre 2011

Réduire les transactions à bord des véhicules de transports en commun : le Sytral a franchi le pas en janvier dernier en élevant le prix du ticket vendu dans les bus TCL à 2 euros alors qu’il était maintenu à 1,60 euro ailleurs.

Les responsables de Rhônexpress (Part-Dieu/Saint-Éxupéry) ont eux aussi décidé de dissuader leurs voyageurs d’effectuer leurs acquisitions à bord des trams. Le conseil général du Rhône a entériné en septembre, le principe d’un surcoût d’un euro pour un achat dans les rames.

Luc Borgna, directeur de Rhônexpress se défend de toute volonté de gonfler le chiffre d’affaires de la société ; « Ce n’est absolument pas l’objet. Le but est d’inciter nos clients à acheter leurs billets sur internet ou avec les automates afin, par sécurité, de réduire les sommes d’argent dans les rames, et de permettre aux agents de bord de mieux se consacrer à des opérations de contrôle mais aussi d’accompagnement, de renseignements. Il n’est pas du tout question de remettre en cause leur présence. »

Le directeur de Rhônexpress précise aussi que cet euro supplémentaire est une somme forfaitaire pour toute transaction, qu’elle porte sur un ticket simple à 13 euros ou un carnet de six tickets à 66 euros. Il ajoute aussi que l’agent de bord pourra par dérogation dispenser le voyageur du surcoût s’il est établi que les automates n’ont pu lui permettre d’acheter son ticket par le mode de paiement de son choix, carte bancaire ou espèces.

Une dérogation importante car les treize automates de Rhônexpress sont confrontés à des pannes récurrentes. « Ces machines sont des prototypes ultra-perfectionnés. Elles ont besoin d’un déverminage mais toutes ne sont pas hors services en même temps » tempère Luc Borgna qui ne cache pas pour autant qu’il attend de leur fabricant une sensible amélioration de la fiabilité.

Il ne cache, par ailleurs, pas que les tarifs « encadrés » de Rhônexpress seront revus à la hausse en janvier prochain « sur la base de l’inflation ». Dans le même temps, un titre de transport de groupe de 4 personnes, soit 8 trajets, à 60 euros, devrait être pérennisé.

Rhônexpress a fêté le 11 juillet son millionième passager. Après des mois de juillet et août en dessous des attentes, ceux de septembre et octobre ont été très satisfaisants. Les records journalier, hebdomadaire et mensuel ont été atteints en septembre (95 000 voyageurs). Le cap des 100 000 en un mois est espéré en 2012. Globalement, le tram-train Rhônexpress transporte 15 % de passagers en plus que les cars de Satobus entre le centre de Lyon et Saint-Éxupéry.

(Source : Le Progrès).

Posted in Fréquentation, Rhône, Tarification | Tagué: , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :