ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Riom’

Contrôlée sans billet dans le train plus de 150 fois !

Posted by ardsl sur 20 septembre 2012

Une jeune femme comparaissait mardi 18 septembre à Clermont-Ferrand pour « voyage habituel dans une voiture de transport en commun sans titre valable » au tribunal correctionnel. Un chef de prévention rarissime.

Si elle prenait toujours le train en règle, son budget SNCF s’élèverait à près de 10000 € par an.

Une Riomoise de 36 ans était appelée à la barre du tribunal correctionnel, mardi 18 septembre, pour « voyage habituel dans une voiture de transport en commun sans titre valable ». Le chef de prévention est rarissime. Il peut être appliqué à partir de dix trajets sans billet sur une année.

Des trajets à Vichy et à Thiers

En 2011, la prévenue a été contrôlée en défaut à plus de 150 reprises ! Avec un grand sourire, elle a expliqué au juge qu’elle allait voir sa famille à Vichy et à Thiers et qu’elle n’avait pas les moyens de prendre de billet. « Avec 1200€ par mois et deux enfants à charge, il y a des gens dans la même situation qui payent, eux », lâchait Claire Génissieux, pour le parquet.

« Elle doit aussi nourrir son conjoint », complétait Me Catherine Raynaud. « Ces faits s’apparentent plus à un vol alimentaire qu’à une réelle infraction », a estimé l’avocate de la défense.

Sa cliente a été condamnée à un mois de prison avec sursis et 780€ de dédommagements pour la SNCF.

(Avec La Montagne).

Publicités

Posted in Auvergne | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Riom : la ville lance une étude urbaine sur le quartier de la gare

Posted by ardsl sur 9 juin 2012

L’idée est de faire du quartier de la gare «une porte d’entrée ferroviaire accueillante» sur le bassin de vie riomois ce qui n’est pas le cas actuellement avec une organisation des déplacements aux abords du Pôle d’Échange Intermodal (PEI) illisible et source de conflits entre piétons et véhicules.

La ville de Riom (185000 habitants, dans le Puy-de-Dôme)  lance une étude urbaine sur le quartier de la gare. Un quartier qui a beaucoup évolué ces dernières années avec notamment la création de 370 logements tant publics que privés, l’implantation de nouveaux commerces et la mise en œuvre à la gare SNCF, d’un Pôle d’Échange Intermodal (PEI) qui a trouvé sa vitesse de croisière.

Un quartier en pleine rénovation aussi avec la réhabilitation de la salle Dumoulin et la création à plus long terme de la médiathèque de Riom Communauté dans les locaux de l’ancienne caserne Vercingétorix, aux côtés de l’école de musique.

« Cette étude qui intéresse aussi Riom communauté doit préciser quels sont les enjeux sur ce quartier, dans la perspective d’une modification à venir du PLU auquel le SCOT est opposable » précise Jean-Claude Zicola, maire de Riom.

Parmi les enjeux listés dans le cahier des charges (valoriser l’image de la commune et de l’agglomération, conduire la mutation d’un secteur à forte valeur ajoutée du fait de la présence du Pôle Intermodal, orienter et accompagner le développement d’une offre commerciale), on retrouve la problématique du stationnement.

Le parking derrière la gare « que beaucoup avaient décrié en leur temps, est aujourd’hui totalement saturé. Mais on ne sait pas exactement qui stationne là. Est-ce que ce sont des résidents du quartier, des gens qui viennent faire leurs courses en ville, ou des salariés qui prennent le train » commente le maire.

Actuellement, les questionnaires pleuvent sur les pare-brise et la ville espère avoir des retours. D’autant qu’une extension du parking est parfaitement envisageable : Gédimat\SATMA installé de l’autre côté de la route déménage pour Layat et un terrain qui lui est contigu est en vente.

Avec cette étude urbaine, la ville signifie en tout cas sa volonté de « faire de ce quartier un morceau de ville à part entière qui soit, aussi, une porte d’entrée ferroviaire accueillante sur le bassin de vie riomois », en assurant notamment, précise le cahier des charges, « une transition vers la coulée verte de l’Ambène ».

(Avec La Montagne).

Posted in Auvergne | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le Panoramique des Dômes à l’arrêt pour plusieurs semaines

Posted by ardsl sur 2 juin 2012

Une réunion s’est tenue mardi 26 mai à la Préfecture du Puy-de-Dôme, après l’incident qui a stoppé le Panoramique des Dômes le week-end dernier (lire). Le concessionnaire réfute tout défaut de sécurité. Il attend le rapport des experts pour prendre les mesures nécessaires.

Après la mise hors service du Panoramique des Dômes, ce week-end, à la suite d’un orage, une réunion de crise s’est tenue mardi 26 mai à la Préfecture du Puy-de-Dôme, réunissant les acteurs du Conseil général du Puy-de-Dôme, du concessionnaire TC Dôme et de la Préfecture.

D’ores et déjà, les acteurs réunis mardi 26 mai ont assuré que « la sécurité du matériel et des infrastructures n’est pas en cause« , rappelant que les consignes de sécurité avaient été « respectées« . Le directeur de TC Dôme, concessionnaire du Panoramique des Dômes attend le rapport des experts pour prendre les mesures nécessaires.

Fermé « le temps qu’il faudra« 

Le panoramique des Dômes ne devrait en tout cas pas redémarrer avant plusieurs semaines, l’inauguration officielle étant toujours prévue le 23 juin prochain.

Huissier et experts sont déjà au chevet du panoramique des Dômes dont une portion de ballast a été emportée par un très violent orage.

« Toutes les questions qui seront posées trouveront une réponse ; et quoi qu’il en coûte, il faudra le faire« . Telle était la première réaction de Gilles Giuliani, sous-préfet de Riom. « À la suite de ça, l’État, comme l’exploitant, désignera des experts qui confronteront leurs conclusions. Ce sont elles qui dicteront les solutions nécessaires. Pour nous, une seule certitude : la sécurité prime sur tout le reste et c’est la mise en œuvre des solutions nécessaires et elle seule qui entrera en ligne de compte« .

Même discours du côté du groupe SNC-Lavalin (concepteur canadien du projet). « Notre seule préoccupation est la sécurité« , explique Jérôme Geoffray, « c’est la raison pour laquelle à cette heure, nous ne pouvons donner aucun calendrier sur la suite. Dans un premier temps, nous réalisons un bilan global des dégâts, viendra ensuite le diagnostic ». Là aussi, on affirme que toutes les questions devront être mises sur la table : y a-t-il eu trop d’arbres coupés ; comment la gare de départ a-t-elle pu être endommagée par la boue à la suite d’un orage, certes violent mais qui peut se reproduire ?

Seul élément positif : du côté des services de l’État comme de l’exploitant, on met en avant les dispositifs de sécurité et la bonne tenue du matériel. « Aucun matériel roulant n’a été endommagé ; le personnel a parfaitement réagi ainsi eu les services de secours. Ce qui s’est traduit par une absence totale de mouvement de panique parmi les passagers« , insistent Jérôme Geoffray et le sous-préfet de Riom.

Mais c’est un « exercice de sécurité » grandeur nature dont tout le monde se serait bien passé le premier jour de mise en route d’un projet qui se veut emblématique du tourisme auvergnat.

Jérôme Geoffray reste catégorique : « pour remettre en route, nous prendrons le temps qu’il faudra« .

Victime d’un orage exceptionnel ?

L’orage qui s’est abattu samedi 26 mai sur le Puy de Dôme, provoquant des dégâts sur l’infrastructure du train à crémaillère le jour de sa mise en service, est à la fois courant et exceptionnel pour le laboratoire de météorologie physique de de l’Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand (OPGC).

L’orage était « exceptionnel et localisé » selon le Conseil général du Puy-de-Dôme.

Mais le groupe socialiste et républicain du Conseil général, lui, estime qu’il s’agissait d' »un événement climatique non exceptionnel » et appelle à ce que « les pouvoirs publics diligentent, dans les plus brefs délais, une enquête sur l’ensemble des conditions de sécurité du Panoramique des Dômes« .

De son côté, Yves Pointin, chargé de recherche au laboratoire de météorologie physique (Lamp) de l’Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand (OPGC) tempère : « un caractère exceptionnel ? Oui et non. Non du fait que des orages avec des précipitations intenses, à savoir plus de 100 mm/h, il y en a 5-6 par an sur ce secteur. » En 2011, il a ainsi plu 37 mm de pluie en quelques minutes le 1er septembre ou encore 27 mm en quelques instants, le 26 juillet.

« Par contre, il est très rare que l’orage ne se déplace pas, comme dans ce cas-là. D’habitude les orages voyagent à plusieurs dizaines de kilomètres par heure » souligne le chercheur. Effectivement, images radar à l’appui, l’orage qui s’est formé à partir de 16 heures au sud du parc des volcans, est resté sur le Puy de Dôme de 16h42 à 17h39. Soit près d’une heure.

Reste à présent à connaître la véritable pluviométrie survenue lors de cet épisode orageux car à l’heure actuelle, ni Météo France, ni le Lamp n’ont de pluviomètre agréé sur zone. « Nous ne pourrons donner des valeurs significatives qu’après avoir désarchivé et analysé les données satellites et radar. Mais en aucun cas nous n’avons de données physiques de pluviométrie sur le Puy de Dôme« . La station météo au sommet, la plus vieille de France, est en effet fermée depuis le début des travaux du train à crémaillère.

Depuis sa mise à l’arrêt, samedi 26 mai, le Panoramique des Dômes commence déjà à coûter cher à son exploitant TC Dôme : sur les seuls tickets de transport, la perte est estimée à 25000 euros par jour.

(Avec lamontagne.fr).

Posted in Auvergne | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Installations électriques incendiées à Ennezat : retards sur les trains desservant Clermont-Ferrand

Posted by ardsl sur 23 mai 2012

Depuis mardi 22 mai, le trafic ferroviaire est très perturbé entre Clermont-Ferrand et Vichy. Il devrait le rester jusqu’au vendredi 25 mai inclus.

Ces perturbations découlent d’un incident sur des installations de signalisation à hauteur d’Ennezat (près de Riom, dans le Puy-de-Dôme). Les trains qui circulent sur la ligne Vichy – Clermont-Ferrand sont dans l’obligation de ralentir. Un incendie a fortement endommagé les installations.

Une enquête est en cours pour déterminer si les raisons de cet incendie, vite maîtrisé par les pompiers, sont bien externes. Les agents d’équipement doivent réparer les installations de signalisation d’Ennezat tentent de rétablir le trafic.

Les trains circulant entre Clermont-Ferrand et Vichy subissent des retards allant jusqu’à une heure.

Mercredi 23 et jeudi 24 mai :

  • les trains au départ de Clermont-Ferrand devraient subir des retards d’environ 25 minutes.
  • les trains à destination de Clermont-Ferrand devraient subir des retards d’environ 15 minutes.

Ces retards devraient durer jusqu’au vendredi 25 mai, en fin de journée.

Un plan de transport adapté a été mis en place. Certains TER sont supprimés ou détournés par Gannat. Les TER Clermont-Ferrand – Lyon sont maintenus, mais circulent avec des retards.

Télécharger les plans de transport adapté pour :

Nous répertorions les retards des TER Clermont-Ferrand – Lyon. Voir nos articles :

(Avec lamontagne.fr).

Posted in Auvergne | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :