ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Roissy’

Changements d’horaires pour les TGV Toulouse – Lille

Posted by ardsl sur 15 octobre 2012

L’aller retour quotidien Toulouse – Lille par TGV est maintenu au service 2013. Le départ de Lille sera avancé de 30 minutes à compter du 9 décembre 2012. Le départ de Toulouse est retardé de 2h30 avec suppression de la desserte de Lyon Part-Dieu et Lille Europe, remplacée par une desserte de Saint-Éxupéry et Lille Flandres !

Les horaires jusqu’au 8 décembre 2012 :

  • 5166/7 Toulouse 7h18 – Narbonne 8h24/27 – Montpellier 9h22/29 – Nîmes 9h52/55 – Valence TGV 10h41/49 – Part-Dieu 11h24/30 – Marne-la-Vallée TGV 13h18/22 – CDG TGV 13h31/35 – TGV Haute-Picardie 14h02/04 – Lille Europe 14h30.
  • 5118/9 Lille Europe 15h26 – TGV Haute-Picardie 15h53/58 – CDG TGV 16h23/28 – Marne-la-Vallée TGV 16h37/41 – Part-Dieu 18h30/36 – Valence TGV 19h12/19 – Nîmes 20h02/05 – Montpellier 20h30/36 – Narbonne 21h31/34 – Toulouse 22h42.

Les horaires à partir du 9 décembre 2012 :

  • 5166/7 Toulouse 9h48 – Narbonne 10h55/58 – Montpellier 11h52/59 – Nîmes 12h22/25 – Valence TGV 13h13/16 – Saint-Éxupéry 13h39/53 – Marne-la-Vallée TGV 15h37/42 – CDG TGV 15h52/16h04 – TGV Haute Picardie 16h32/37 – Lille Flandres 17h07.
  • 5118/9 Lille Europe 14h53 – TGV Haute-Picardie 15h20/26 – CDG TGV 15h53/58 – Marne-la-Vallée TGV 16h07/11 – Part-Dieu 18h00/06 – Valence TGV 18h42/45 – Nîmes 19h31/34 – Montpellier 20h00/06 – Narbonne 21h03/06 – Toulouse 22h14.

Posted in Aéroports, Drôme, Languedoc-Roussillon, Rhône, Service 2012, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les horaires 2013 des TGV Lille – Saint-Gervais

Posted by ardsl sur 12 octobre 2012

Un TGV en gare de Saint-Gervais-les-Bains.

SNCF reconduit pour l’hiver 2012-2013 la desserte TGV directe entre Lille et Saint-Gervais durant les vacances de Noël et d’hiver (de la zone B à laquelle est rattachée l’académie de Lille.

Ce TGV dessert également TGV Haute-Picardie, Roissy, Marne-la-Vallée TGV, Annemasse, Cluses et Sallanches. Voici les jours de circulation et les horaires détaillés des TGV Lille – Saint-Gervais.

Le TGV 5108/9 (Lille Europe 8h24 – TGV Haute-Picardie 9h00 – CDG TGV 9h34 – Marne-la-Vallée TGV 9h48 – Annemasse 13h08 – Cluses 14h07 – Sallanches 14h34 –  Saint-Gervais 14h42) circule les samedis 22 et 29 décembre, 16 et 23 février via la ligne du Haut-Bugey.

Le TGV 5178/9 (Saint-Gervais 15h32 – Sallanches 15h49 – Cluses 16h08 – Annemasse 16h58 – Marne-la-Vallée TGV 20h15 – CDG TGV 20h33 – TGV Haute-Picardie 21h08 – Lille Europe 21h38) circule le 2 mars via Culoz.

Le TGV 5178/9 (Saint-Gervais 15h40 – Sallanches 15h49 – Cluses 16h08 – Annemasse 16h58 – Marne-la-Vallée TGV 20h15 – CDG TGV 20h33 – TGV Haute-Picardie 21h04 – Lille Europe 21h34) circule  les 29 décembre et 5 janvier via Culoz.

Le TGV 5178/9 (Saint-Gervais 15h40 – Sallanches 15h49 – Cluses 16h08 – Annemasse 16h58 – Marne-la-Vallée TGV 20h15 – CDG TGV 20h33 – TGV Haute-Picardie 21h08 – Lille Europe 21h38) circule le 23 février via Culoz.

Posted in Genevois, Loisirs, Service 2013, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lyria met le cap au Sud et lorgne sur Roissy

Posted by ardsl sur 1 octobre 2012

Lyria a des velléités d’expansion. Associant SNCF et les CFF, la compagnie ferroviaire va exploiter les dessertes Genève – Marseille et Genève – Nice à compter du 9 décembre 2012.

Les relations Genève – Marseille et Genève – Nice restent exploitées par la seule SNCF jusqu’au 8 décembre.

À compter, du 9 décembre 2012, Lyria va mettre le cap au sud en exploitant ces 2 dessertes. « C’est une demande des CFF et cela donnerait un vrai dynamisme commercial à cet axe », confiait Franck Bernard, le président de Lyria dès décembre 2011. Les voyageurs au départ ou à destination de Genève bénéficiera des services supplémentaires de TGV Lyria, avec notamment la restauration à la place.

Lyria a d’ailleurs obtenu un repositionnement du TGV Marseille – Genève, dont l’arrivée à Genève à 23h16 au service 2012 est jugée trop tardive. Il sera avancé de 4 heures pour arriver dans la cité de Calvin à 19h16. Il desservira désormais Valence TGV (au lieu d’Aix-en-Provence TGV).

À noter que le TGV Nice – Genève circulera à nouveau le samedi matin au départ de Nice. (Au service 2012, il part de Toulon le samedi midi).

Sens Genève > Sud de la France (à compter du 9 décembre)

  • TGV Lyria 9752/3 : Genève 6h42 – Bellegarde 7h08/11 – Part-Dieu 8h30/36 – Avignon TGV 9h38/41 – Aix TGV 10h01/04 – Marseille 10h16.
  • TGV Lyria 9756/7 : Genève 12h42 – Bellegarde 13h08/11 – Part-Dieu 14h26/36 – Valence TGV 15h10/13 – Avignon TGV 15h45/48 – Marseille 16h18/31 – Toulon 17h14/17 – Saint-Raphaël 18h07/10 – Cannes 18h32/35 – Antibes 18h43/46 – Nice 19h05.
  • TGV 9744/5 : Genève 14h42 – Bellegarde 15h08/11 – Part-Dieu 16h26/36 – Nîmes 18h02/05 – Montpellier 18h30.
Sens Sud de la France > Genève (à compter du 9 décembre)
  • TGV Lyria 9750/1 (du lundi au jeudi) : Nice 10h57 – Antibes 11h13/16 – Cannes 11h24/27 – Saint-Raphaël 11h49/52 – Toulon 12h43/46 – Marseille 13h29/44 – Aix TGV 13h56/59 – Avignon TGV 14h18/21 – Part-Dieu 15h24/34 – Bellegarde 16h46/50 – Genève 17h16.
  • TGV Lyria 9750/1 (du vendredi au dimanche) : Nice 10h57 – Antibes 11h13/16 – Cannes 11h24/27 – Saint-Raphaël 11h49/52 – Toulon 12h43/46 – Marseille 13h29/44 – Avignon TGV 14h22/25 – Part-Dieu 15h24/34 – Bellegarde 16h46/50 – Genève 17h16.
  • TGV Lyria 9748/9 : Marseille 15h44 – Avignon TGV 16h11/14 – Valence TGV 16h46/49 – Part-Dieu 17h24/34 – Bellegarde 18h46/50 – Genève 19h16.
  • TGV 9746/7 : Montpellier 17h28 – Nîmes 17h53/56 – Valence TGV 18h43/51 – Part-Dieu 19h24/34 – Bellegarde 20h46/50 – Genève 21h16.

Lyria lorgne sur Roissy et Lille

Lyria envisage de desservir la gare TGV de l’aéroport de Roissy-CDG au travers de liaisons épisodiques. « Nous allons faire des tests en 2012, CDG représentant l’un des hubs ferroviaires européens de demain », considère Franck Bernard, président de Lyria.

« Il serait même possible d’y connecter des Eurostar avec des TGV-Lyria pour la saison de ski 2012-2013″, affirmait Franck Bernard en décembre 2011.Ce sera chose faite dès l’hiver 2012-2013. Non pas à Roissy, mais à Lille Europe. Selon nos informations, Lyria devrait mettre en place une desserte Lille – Brigue, en correspondance une desserte Eurostar Londres – Lille les samedis durant l’hiver 2012-2013 (lire).

Le second objectif de cette liaison serait de récupérer une partie de la clientèle aérienne long-courrier arrivant à Roissy-CDG mais également sur les plateformes de Zurich, Bâle et Genève, que Lyria aimerait aussi desservir à terme.

(Avec pro-du-tourisme.com).

Posted in Ain, CFF, Drôme, Genève, Languedoc-Roussillon, Loisirs, PACA, Provence, Rhône, Service 2013, SNCF, Valais | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Les TGV Bruxelles – Nice et un TGV Paris – Marseille s’arrêtent désormais à Saint-Éxupéry

Posted by ardsl sur 12 mars 2012

Il est dorénavant possible de prendre un TGV pour Roissy, Lille, Bruxelles, Marseille ou Nice à Saint-Éxupéry. Explications.

Horaire des TGV entre la Méditerranée et Saint-Éxupéry

Guillaume Pépy, président de SNCF, avait déclaré dans Le Progrès du 7 octobre 2010 : « le 11 décembre 2011, il y aura deux trains de plus à Saint Éx, l’un vers Bruxelles via Charles de Gaulle et l’autre à destination de Marseille et Nice. »

Guillaume Pépy a tenu parole. Depuis le 11 décembre 2011, une paire de TGV Bruxelles – Nice dessert quotidiennement Saint-Éxupéry.

Un arrêt à Saint-Éxupéry a été ajouté sur un TGV Paris – Marseille depuis le 8 janvier.

Les autres TGV Paris – Marseille, les TGV Paris – Nice et les TGV Paris – Montpellier ne s’arrêtent pas à Saint-Éxupéry afin d’obtenir un temps de parcours performant face à la concurrence aérienne et en raison de l’organisation des sillons décidée par RFF.

Les autres TGV intersecteurs transitent par Lyon Part-Dieu, première gare de correspondance en Europe.

Voici les horaires des trains concernés.

Horaire des TGV entre Bruxelles, Lille, Roissy et Saint-Éxupéry

Sens impair

  • 9826/7 Bruxelles 10h21 – CDG TGV 11h35/40 – Marne-la-Vallée TGV 11h49/53 – Saint-Éxupéry TGV 13h37/40 – Valence TGV 14h03/06 – Avignon TGV 14h38/41 – Aix-en-Provence TGV 15h01/04 – Marseille 15h16/31 – Toulon 16h14/17 – Les Arcs 16h53/55 – Saint-Raphaël 17h09/12 – Cannes 17h33/36 – Antibes 17h44/47 – Nice 18h05.
  • 5164/5 Lille Europe 10h26 – TGV Haute-Picardie 10h56/11h02 – CDG TGV 11h31/40 – Marne-la-Vallée TGV 11h49/53 – Saint-Éxupéry 13h37/40 – Valence TGV 14h03/06 – Avignon TGV 14h38/41 – Aix-en-Provence TGV 15h01/04 – Marseille 15h16/31 – Toulon 16h14/17 – Les Arcs 16h53/55 – Saint-Raphaël 17h09/12 – Cannes 17h33/36 – Antibes 17h44/47 – Nice 18h05.
  • 6127 Paris 18h19 – Saint-Éxupéry 20h11/14 – Marseille 21h32.

Sens pair

  • 5016/7 Nice 11h27 – Antibes 11h44/47 – Cannes 11h55/58 – Saint-Raphaël 12h20/24 – Les Arcs 12h37/40 – Toulon 13h13/16 – Marseille 14h00/14 – Avignon TGV 14h42/48 – Valence TGV 15h19/22 – Saint-Éxupéry 15h47/53 – Marne-la-Vallée TGV 17h37/41 – CDG TGV 17h51/56 – TGV Haute-Picardie 18h25/30 – Lille Europe 18h57.
  • 9864/5 Nice 11h27 – Antibes 11h44/47 – Cannes 11h55/58 – Saint-Raphaël 12h20/24 – Les Arcs 12h37/40 – Toulon 13h13/16 – Marseille 14h00/14 – Avignon TGV 14h42/48 – Valence TGV 15h19/22 – Saint-Éxupéry 15h47/53 – Marne-la-Vallée tgv 17h37/41 – CDG TGV 17h51/56 – TGV Haute-Picardie 18h25/30 – Lille Europe 18h57/19h07 – Bruxelles 19h42.

Posted in Aéroports, Rhône, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Grenoble – Paris : le train leader

Posted by ardsl sur 5 février 2012

Paris est une destination incontournable pour les chefs d’entreprise et leurs cadres supérieurs. Pour y aller depuis Grenoble, il n’y a guère que le train. Mais les déplacements sont curieusement tabous en entreprise : qui voyage et à quel prix sont secrets d’État.

Que ceux qui n’ont jamais pris un TGV au départ de Grenoble pour se rendre à Paris lèvent le doigt ! La capitale est une destination incontournable pour les dirigeants et les cadres supérieurs grenoblois, que ce soit pour rejoindre leur siège social ou rencontrer prospects et clients.

Pas plus rapide que le train

Premier constat, qui tombe sous le sens : entre l’avion, la voiture et le train, c’est ce dernier le plus rapide. Avec un trajet direct en trois heures, le TGV remporte la palme, loin devant la voiture (5h15, sans compter les arrêts éventuels) et l’avion, pour lequel il faut compter 4h30 du centre de Grenoble au centre de Paris, en passant par Saint-Éxupéry et Roissy-Charles-de-Gaulle.

Pour Jean-Pierre Gherardi, directeur de la communication de Schneider electric, «l’avion n’a aucun intérêt. Je fais deux à trois trajets par mois et je prends toujours le train. C’est plus rapide et plus pratique. Et j’ai une carte Grand voyageur SNCF, comme tous ceux dans l’entreprise qui font plus de six ou huit trajets par an.» Du côté de Kelkoo, comparateur de prix en ligne qui dispose de sa R & D à Grenoble, de son siège français à Paris et de son siège mondial à Londres, les trajets se font «toujours en train. On essaie de s’organiser pour réserver au moins deux semaines à l’avance et limiter les dépenses», affirme Astrid Canevet, la responsable communication. Mais dans les deux entreprises le constat est le même : pour restreindre les coûts, la consigne est d’éviter les déplacements et de favoriser les visioconférences.

Qui voyage et à quel prix ?

Autre point commun entre les deux multinationales, pourtant de secteur et de taille très éloigné s: le budget consacré aux déplacements des cadres et dirigeants est tabou. Même fin de non-recevoir à la CCI de Grenoble. On veut bien parler de plan de déplacement entreprise, mais pas du nombre de trajets Grenoble-Paris effectués par le président et les élus, ni du coût engendré. Par contre, le président de la Chambre, Jean Vaylet, est prompt à dénoncer la lenteur de la liaison ferroviaire Grenoble-Lyon. Et il n’est pas le seul. Robert Sorrel, dirigeant de Batimmo et ancien président de la CGPME Isère, dénonce «le tortillard qui se traîne. Grenoble ne bénéficie pas d’une liaison ferroviaire digne d’une capitale économique à l’ambition européenne. Quant à la desserte aérienne, n’en parlons même pas… » Pour lui, le seul intérêt de prendre le train à Grenoble, c’est «la facilité de stationnement». Mêmes échos du côté de Thierry Uring, délégué général de l’Udimec. Il déplore la lenteur de la ligne Grenoble-Lyon, son manque de régularité et de fiabilité, les horaires trop limités du Grenoble-Paris pour qui veut cumuler réunions et rendez-vous sur une journée.

L’avion, en dernier recours

Thierry Uring fait également partie de ceux qui prennent parfois le train non pas pour Paris Gare de Lyon, mais pour Massy, plus au sud. «C’est pratique pour pas mal d’entreprises high-tech ou pour ceux qui vont au CEA à Saclay.» Et l’option avion ? « Le problème de l’avion, c’est qu’une fois qu’on est à Roissy, il y a encore du trajet, près d’une heure pour le centre de Paris« , note Thierry Uring. « Orly est déjà plus intéressant, selon où sont vos rendez-vous. » Les vols Grenoble-Paris sont plus fréquemment envisagés pour les voyageurs longue distance qui ne font alors qu’une escale dans la capitale. Mais là encore, pour attraper un vol depuis Grenoble, il faut aller jusqu’à l’aéroport de Lyon Saint-Éxupéry ! À moins d’envisager, pour les plus pressés, un vol privé, via un avion-taxi, au départ de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs ou Bron. Il vous en coûtera tout de même de 2000 à 3000€ de l’heure…

«Un wagon réservé en priorité aux hommes d’affaires»

L’agence grenobloise Havas voyages by Carlson Wagonlit travel réalise 40% de son activité avec les PME-PMI de l’agglomération, principalement dans les secteurs de l’informatique et des micro-nanotechnologies. « Nous émettons des billets de train pour les cadres et commerciaux« , constate Christine Dediot, directrice de l’agence. « Ils utilisent généralement le tarif « pro » de la SNCF, qui permet une plus grande souplesse. Ce tarif donne également accès à la voiture nº1 que la SNCF réserve en priorité aux hommes d’affaires, avec journaux à disposition. Et c’est le premier wagon quand on arrive à Gare de Lyon.» Certains apprécient…

Autre détail qui compte : les clients pro munis de la carte Grand voyageur ont accès à «des salons à Paris Gare de Lyon et à Lyon Part-Dieu avec connexion internet en wifi». Mais pourquoi faire appel à une agence pour réserver un simple billet de train ? «L’objectif est de couvrir tous les besoins du voyageur d’affaires, pas seulement le billet. Nous offrons des services additionnels: limitation des budgets, gestion des notes de frais et reporting, transferts privés, réservations de salles de réunion et de restaurant,etc.»

Jean Vaylet, président de la CCI de Grenoble : « le Lyon – Turin pourrait faire gagner 20 minutes »

Dans les dix propositions sur les déplacements faites par des acteurs économiques grenoblois, dont la CCI, la nº 4 porte sur le réseau ferroviaire. Que lui reprochez-vous ?

« Quand vous prenez le TGV depuis Paris, sur les trois heures de trajet, la dernière entre Lyon et Grenoble est toujours énervante ! Le train ne circule pas en vitesse rapide et cette portion cumule souvent des retards : la ligne est vétuste et le matériel obsolète. »

Que souhaitez-vous pour améliorer cette liaison ?

« Nous suivons de près le projet de la ligne Lyon-Turin: une partie pourrait aider à mieux desservir Grenoble, même si elle n’y passe pas. Le train pourrait au moins être en vitesse rapide entre Lyon et Saint-André-le-Gaz, ce qui ferait gagner 15 ou 20 minutes. »

Horaires des TGV Grenoble <> Paris

Au départ de Grenoble :

  • du lundi au jeudi, 9 trains : 5h20, 6h23, 7h20, 8h23, 10h23, 12h23, 15h20, 17h20 et 19h20.
  • le vendredi, 8 trains : 6h23, 7h20, 8h23, 10h23, 12h23, 15h20, 17h20 et 19h20.
  • le samedi, 6 trains : 7h20, 8h23, 10h23, 12h23, 15h20 et 19h20.
  • le dimanche, 6 trains : 10h23, 12h23, 15h20, 17h20, 19h20 et 21h20.

Au départ de Paris :

  • du lundi au jeudi, 9 trains : 6h41, 7h37, 9h37, 12h41, 15h37, 16h41, 17h37, 18h41 et 19h37.
  • le vendredi, 9 trains : 7h37, 9h37, 12h41, 15h37, 16h41, 17h37, 18h41, 19h37 et 20h41.
  • le samedi, 6 trains : 7h37, 9h37, 12h41, 15h37, 16h41 et 19h37.
  • le dimanche, 8 trains : 7h37, 9h37, 12h41, 15h37, 16h41, 17h37, 19h37 et 20h41.

(Avec le journaldesentreprises.com).

Posted in Isère, Service 2012 | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Projet de LGV POCL : le fret s’invite dans le débat

Posted by ardsl sur 10 janvier 2012

Une rencontre organisée à Lyon fin décembre 2011 a posé la question du fret dans le projet de POCL. Une LGV axée vers un trafic passagers, mais qui ne peut aujourd’hui totalement s’affranchir d’une composante marchandises. La LGV POCL devrait permettre de dégager des sillons pour d’autres projets fret en Rhône-Alpes.

Au départ tout le monde semble d’accord pour dire que le projet de LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL) n’est clairement pas un projet fret. Ne serait-ce que parce que les 200 TGV qui circuleront chaque jour sur la future ligne excluent tout trafic de trains de fret (hors hypothétiques circulations de nuit), du moins tel qu’on les conçoit et organise aujourd’hui.

Mais les différents intervenants de la rencontre de Lyon fin 2011 n’ont eu de cesse de montrer que l’arrivée du POCL aura forcément des conséquences sur le fret, ne serait-ce qu’en raison du Grenelle et de l’engagement national pour le fret ferroviaire pris en 2009.

À ce contexte favorable s’ajoutent par ailleurs les paramètres propres à cette LGV. L’un des premiers effets de la mise en service du POCL sera en effet de libérer de la capacité sur le réseau historique, notamment sur les secteurs les plus contraints actuellement pour les circulations de trains fret, entre Paris et Orléans d’une part et à l’approche du nœud ferroviaire lyonnais d’autre part.

Trois grands corridors de fret en Rhône-Alpes

Deux autres paramètres vont également peser de plus en plus. D’une part, comme le rappelle Philippe Ledenvic (DREAL Rhône Alpes), un réseau européen de fret est en train de voir le jour dont deux des trois grands corridors de fret (Bettenbourg-Perpignan et le projet Espagne-Alpes) concernent la région Rhône Alpes et impacteront le nœud ferroviaire lyonnais. D’où l’importance du tracé du POCL à l’approche de la capitale des Gaules.

D’autre part, Philippe Essig rappelle, au nom du Cercle sur l’Optimodalité, que le paysage du fret ferroviaire est en train de changer et que du fret arrive sur des lignes nouvelles : ainsi la ligne Douvres-Londres ouverte la nuit ou le train qui circule entre Barcelone et la frontière française. Il évoque les études menées par RFF sur les trains Maxi-Perfo, de plus de 5 000 tonnes. « Cette idée est en train de prendre corps » explique-t-il, au point qu’un démonstrateur devrait être mis en service entre 2013 et 2015 entre Paris et Le Havre. L’ancien président de SNCF se dit convaincu que si les trains possèdent la puissance et l’adhérence, « on peut les insérer dans le graphique voyageurs« , ce qui arrivera selon lui avant l’ouverture du POCL.

Dégager des sillons pour le projet Carex

Parallèlement, l’autre intérêt du POCL est l’augmentation de la capacité qu’il permettra : cela pourrait favoriser le projet Carex qui reliera notamment les aéroports de Saint-Éxupéry et de Roissy. Comme le rappelle Salvatoire Alaimo, vice-président d’EuroCarex, le POCL devrait dégager des sillons au profit de Carex entre Roissy et Saint-Éxupéry.

Enfin, lancées timidement à partir de 2003, les autoroutes ferroviaires semblent bien désormais l’avenir du fret : Jean-Michel Genestier, DGA de Geodis, revient sur la montée en puissance des deux autoroutes actuelles, Aiton-Orbassano dans les Alpes et Bettenbourg-Perpignan. Cette dernière a vu son trafic passer de 17 000 remorques en 2009 à près de 50 000 en 2011. « Ces autoroutes pourraient faire la moitié du fret de la SNCF si on avait les bons sillons« , explique-t-il, rappelant que ces deux autoroutes viennent de franchir le premier milliard de T/k transportées. Et selon lui, le projet Carex a un grand avenir.

Mais, insiste à nouveau Jean Depraeter, président de la Commission Transport CESER Île-de-France, le projet POCL apporte des perspectives positives à la condition que les sillons dégagés soient de bonne qualité, que des cycles multimodaux soient développés entre l’Île-de-France et Rhône-Alpes et surtout que les sillons dégagés par le POCL ne soient pas donnés qu’aux voyageurs, et notamment aux TER sous la pression des Conseils Régionaux, leurs autorités organisatrices.

Des trafics fret mal cernés aujourd’hui

On dispose de peu d’éléments sur les trafics fret actuels qui circulent sur les différents axes ferroviaires positionnés sur l’ensemble de la future ligne.

Sur l’axe Paris – Etampes – Orléans, on a recensé, en 2011, environ 65 trains par jour (2 sens cumulés).

Sur le trafic Est-Ouest, le trafic fret reste assez faible. Le territoire du projet POCL, en dehors de l’axe Paris – Orléans – Tours, est plutôt parcouru par du fret local.

Toutefois, selon RFF, un axe Est-Ouest pourrait voir le jour avec l’électrification Nevers – Chagny qui offrirait un itinéraire performant (les itinéraires transitant par la ligne Saint-Germain-des-Fossés – Saint-Germain-au-Mont-d’Or ou Paray-le-Monial – Lozanne demeurent peu performants), à traction électrique continue (la ligne Bourges – Saincaize vient d’être électrifiée), et permettant de capter aussi des flux arrivant de l’Allemagne et de Suisse du nord.

(Avec wk-transport-logistique.fr).

Posted in Fret | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :