ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Rolle’

Genève – Lausanne : les CFF étudient des solutions contre les retards

Posted by ardsl sur 27 août 2012

Un TER et un train des CFF en gare de Genève Cornavin. Photo : Nathalie Teppe.

L’état du système ferroviaire entre Lausanne et Genève est au-dessus de la moyenne suisse, mais les pannes ont de grosses conséquences.

Le 16 août, vers 2h30, un convoi de marchandises arrache une ligne de contact à l’entrée de la gare de Nyon. L’incident provoque de fortes perturbations jusque vers 16h30 (lire). Le 20 août, un court-circuit sur une ligne de contact vers Prangins engendre la suppression de trains et des retards d’une vingtaine de minutes (lire). Les incidents sont récurrents.

Dans quel état se trouve la ligne Genève – Lausanne ? «De manière générale, la voie ferrée est en bon état, elle obtient la note de 5 sur 6», répond Philippe Gauderon, directeur de la division infrastructure du transporteur. Pour la ligne de contact, le résultat est plus mitigé. Si son état est globalement bon, le tronçon entre Rolle et Allaman affiche un mauvais résultat (3/6). «Son renouvellement est prévu pour 2017-2018», informe le directeur.

La ligne Genève – Lausanne a une particularité : «il n’y a pas de possibilité d’évitement et aucun moyen de délestage compte tenu du nombre élevé de voyageurs.» Conclusion : il n’y a pas plus d’incidents qu’ailleurs mais leurs conséquences sont plus importantes. « Nous avons chargé une équipe de réfléchir à des mesures complémentaires« , précise le directeur. « Des propositions seront faites d’ici à fin octobre. »

Si les perturbations du trafic liées à la vague de froid, en février, ont augmenté le nombre de minutes de retard en 2012, la ponctualité est globalement en hausse. Avec 87% des passagers arrivés à l’heure entre janvier et juillet 2012, Genève demeure cependant légèrement en dessous de l’objectif national fixé à 89%.

Parmi les projets à venir : une quatrième voie entre Lausanne et Renens, des quais supplémentaires à Cornavin, l’introduction d’une cadence au quart d’heure entre Coppet et Genève, le prolongement des quais à Lausanne et l’aménagement d’une voie de dépassement du trafic de marchandises à Coppet.

Dix de retard dans l’entretien

«Ce que nous avons cumulé comme retard dans l’entretien pendant dix ans, il faudra vingt ans pour le rattraper», constate Philippe Gauderon, directeur de la division infrastructure des CFF. Une des difficultés est de faire rimer une forte augmentation du nombre de voyageurs avec les chantiers. Le réseau ferroviaire suisse est le plus utilisé au monde, avec en moyenne 97 trains quotidiens par voie. Même le Japon, ancien détenteur du titre, n’arrive plus à suivre ce rythme. Celui-ci met à rude épreuve les infrastructures et réduit comme peau de chagrin les périodes disponibles pour l’entretien.

Publié le 23 juillet par les CFF, le troisième rapport annuel sur l’état de leur réseau montre qu’il a enfin cessé de se dégrader (lire). Les besoins pour remettre à niveau les voies, caténaires et autres installations de sécurité se chiffrent tout de même à 1,78 milliard de francs.

(Avec La Tribune de Genève).

Posted in CFF, Genève, Retards / Suppressions, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les CFF vont donner la priorité à la rénovation des gares

Posted by ardsl sur 23 août 2012

Comme l’an passé, les CFF chiffrent à 1,7 milliard de francs les besoins en matière d’infrastructures. Les gares en particulier seront les principaux chantiers de ces prochaines années, et notamment celles de Morges et Rolle (VD).

Les gares sont désormais prioritaires en matière d’infrastructures ferroviaires pour les CFF. Celles-ci sont en effet de plus en plus saturées par la hausse du nombre de passagers.

À moyen terme, les installations publiques, quais et accès de douze gares suisses devront être étendues, écrivent les CFF dans leur rapport sur l’état du réseau 2011, publié jeudi 23 août.

Situation insatisfaisante

L’extension de la gare de Lenzburg (AG) est ainsi déjà lancée. Les travaux devraient s’achever en 2017. Le financement reste ouvert concernant onze autres gares où la situation est jugée insatisfaisante. Leur fonctionnalité est fortement réduite et le potentiel de danger élevé, selon le rapport.

Parmi elles figurent Bâle, Olten (SO), Morges (VD), Rolle (VD), Bellinzone, ainsi que plusieurs gares zurichoises comme Stadelhofen, par exemple. D’ici la mi-2013, un programme de mise en oeuvre doit être établi pour augmenter la capacité de ces gares.

Besoin de rattrapage

Les CFF tablent sur des coûts à long terme situés entre 2 et 3,5 milliards de francs. Outre les gares, les voies ferrées et certains aiguillages âgés font partie des facteurs constitutifs des 1,78 milliard de francs de besoin de rattrapage dans l’infrastructure évoqués par les CFF.

Des investissements qui auraient déjà dû être effectués, selon l’ex-régie. Par rapport à 2010, ce besoin de rattrapage n’a que modestement augmenté. Il a passé de 1,74 à 1,78 milliard (+2,3%).

(Avec ATS).

Posted in CFF, Suisse, Vaud | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés jeudi 16 août

Posted by ardsl sur 16 août 2012

Le trafic ferroviaire sur l’Arc lémanique est revenu à la normale

En raison d’une ligne de contact arrachée par un train de marchandise dans la nuit de mercredi 15 août à jeudi 16 août, une centaine de trains ont été supprimés entre Genève et Lausanne, provoquant de nombreux retards. Le trafic a été rétabli vers 16h30.

La ligne CFF Lausanne – Genève a été perturbée jeudi 16 août toute la journée, en raison d’une ligne de contact arrachée à Nyon (VD). Une centaine de trains directs ont été supprimés, plusieurs milliers de voyageurs touchés. Le trafic est revenu à la normale vers 16h30, même si des retards étaient encore signalés.

Circulation sur une voie

Vers 2h30, un train de marchandises a arraché une ligne de contact à l’entrée de la gare de Nyon. Les deux voies ont été fermées entre Coppet et Gland, entraînant une interruption totale de la circulation jusqu’à 6h30. Dans l’intervalle, des bus de remplacement ont circulé entre les deux cités vaudoises. Par la suite, seuls les trains directs ont été supprimés.

Les passagers ont pu voyager à bord des Interregio et des Regio Express, circulant sur une voie, avec des retards oscillant entre 15 et 30 minutes. Le dérangement a pu être éliminé aux environs de 15h00. Les ICN de la ligne du pied du Jura ont alors pu circuler à nouveau. Les trains directs entre Lausanne et Genève ont repris du service dès 16h30.

Ligne de contact endommagée sur 900 mètres

La ligne de contact a été arrachée sur 500 mètres, mais endommagée sur 900 mètres. Des supports, des éléments de mâts et des signaux lumineux ont également souffert, ce qui explique pourquoi les réparations ont été aussi longues, a indiqué Fréderic Revaz, porte-parole des CFF. Des analyses devraient permettre d’élucider les causes de l’incident.

Plusieurs équipes, soit environ une vingtaine de personnes, se sont relayées sur les lieux. Une trentaine d’assistants clientèle ont été mobilisés pour aider les voyageurs dans les gares concernées. Quelques voyageurs à destination de l’aéroport de Genève ont été pris en charge par les CFF qui leur ont payé la course en taxi.

Accident de personne à Veynes

Un homme de 47 ans a trouvé la mort jeudi 16 août à Veynes, après avoir été heurté par le TER 17412/3 (Gap 5h16 – Marseille 8h21). Selon SNCF et les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un suicide.

La circulation ferroviaire a dû être stoppée pendant plus de deux heures.

Trains supprimés

  • TER 17412/3 (Gap 5h16 – Marseille 8h21) en raison d’un accident de personne.
  • TER 885652 (Veynes 5h50 – Grenoble 7h43) : supprimé uniquement entre Lus-la-Croix-Haute et Grenoble, en raison d’un accident de personne.
  • TER 889991 (Bas-Monistrol 6h14 – Saint-Étienne 7h08) : supprimé uniquement entre Bas-Monistrol et Aurec, en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 886806/7 (Saint-Étienne 6h50 – Part-Dieu 7h36) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 889990 (Saint-Étienne 7h00 – Bas-Monistrol 7h52) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 889993 (Bas-Monistrol 7h58 – Saint-Étienne 8h44) : supprimé uniquement entre Bas-Monistrol et Firminy, en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 885601 (Grenoble 8h10 – Gap 10h24) : supprimé uniquement entre Grenoble et Monestier-de-Clermont, en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885652.
  • TER 17524/5 (Annecy 12h44 – Montmélian 13h48) : supprimé uniquement entre Aix et Montmélian, en raison d’un dérangeemnt d’installation.
  • IR 1737 (Genève aéroport 16h27  – Brigue 19h02) : supprimé uniquement entre Cornavin et Cointrin, en raison d’un dérangement à la ligne de contact.
  • IC 737 (Genève aéroport 16h36 – Saint-Gall 20h53) : supprimé uniquement entre Cointrin et Berne, en raison d’un dérangement à la ligne de contact.
  • TER 17426/7 (Briançon 16h46 – Marseille 21h21). Mise en place d’un car de remplacement.
  • IR 2539 (Genève aéroport 17h01 – Lucerne 20h00).
  • TER 884172 (Saint-Gervais 17h03 – Annecy 18h29) : supprimé uniquement entre La Roche-sur-Foron et Annecy, en raison d’un incident technique sur le train.
  • IR 2541 (Genève aéroport 18h01 – Lucerne 21h00) : supprimé uniquement entre Cointrin et Cornavin.
  • TER 885158 (Chambéry 18h09 – Aix-les-Bains 18h19) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 17935.
  • TER 883775 (Aix-les-Bains 18h42 – Chambéry 18h53) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885158.

Trains retardés

2h30 de retard pour le TER 17354 (Briançon 4h46 – Romans 8h43) en raison d’un accident de personne à Veynes.

2h de retard pour le TER 885652 (Veynes 5h50 – Lus-la-Croix-Haute 6h16) en raison d’un accident de personne à Veynes.

1h15 de retard pour le TER 96612/3 (Chambéry 12h44 – Genève 14h00) en raison d’un incident technique sur le train.

1h de retard pour :

  • le TER 885660 (Briançon 6h09 – Grenoble 9h43) en raison d’un accident de personne à Veynes.
  • le TER 17415 (Veynes 6h42 – Marseille 9h21) même motif.
  • le TER 885656 (Clelles 7h41 – Grenoble 8h43).

50 minutes de retard pour le TER 884172 (Saint-Gervais 17h03 – La Roche-sur-Foron 17h46) en raison d’un incident technique sur le train.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 884209 (Annecy 14h32 – Annemasse 15h27) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 885876/7 (Montmélian 15h11 – Annecy 16h22).
  • le TER 889964 (Saint-Étienne 18h45 – Le Puy 20h12) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 5028/9 (Lille Europe 13h03 – Marseille 17h46) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17935 (Part-Dieu 16h40 – Chambéry 17h58) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • l’ICN 1647 (Lausanne 22h45 – Delémont 0h18) en raison d’un dérangement à l’appareil d’enclenchement.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 889951 (Le Puy 4h35 – Saint-Étienne 6h02).
  • le TER 886603 (Roanne 5h03 – Part-Dieu 6h20) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 889972/3 (Le Puy 5h53 – Perrache 8h18) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 889950 (Saint-Étienne 5h55 – Le Puy 7h27) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5312/3 (Nantes 7h05 – Marseille 13h14) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 5358/9 (Rennes 7h07 – Marseille 13h14) en raison de l’attente du 5312/3 au Mans.
  • le TER 889953 (Le Puy 7h41 – Saint-Étienne 9h13) en raison de la réutilisation de la rame du 889950.
  • le TER 885601 (Monestier-de-Clermont 8h57 – Gap 10h24) en raison d’un accident de personne à Veynes.
  • le TGV 6232 (Figueras 10h20 – Paris 15h53).
  • le TGV 6062 (Perpignan 10h51 – Paris 15h53).
  • le TER 17572/3 (Montmélian 13h11 – Annecy 14h22) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 96642/3 (Genève 14h59 – Chambéry 16h16) en raison de la réutilisation de la rame du 96612/3.
  • le TGV 5314/5 (Toulouse 16h50 – Part-Dieu 20h50) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6627 (Paris 17h52 – Part-Dieu 19h56) en raison d’un incident technique sur le train.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 889955 (Le Puy 8h41 – Saint-Étienne 10h05).
  • le TER 96562/3 (Genève 11h29 – Part-Dieu 13h22) en raison de l’affluence.
  • le TER 883663 (Ambérieu 12h13 – Chambéry 13h25) en raison de la panne d’un autre train.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 4822/3 (Strasbourg 6h11 – Marseille 11h46) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 889974/5 (Le Puy 6h48 – Part-Dieu 8h54).
  • le TGV 9241 (Paris 7h49 -Milan 14h55) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6605 (Paris 7h53 – Part-Dieu 9h57) même motif.
  • le TER 889954 (Saint-Étienne 8h46 – Le Puy 10h16).
  • le TER 96634/5 (Genève 9h59 – Chambéry 11h16).
  • le TER 17902 (Chambéry 10h02 – Part-Dieu 11h20).
  • le TGV 6940/1 (Paris 12h45 – Annecy 16h33) en raison de l’affluence.
  • le TGV 6880/1 (Toulouse 17h50 – Part-Dieu 21h54) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TER 886194 (Avignon 19h31 – Perrache 22h32).
  • le TER 17996/7 (Part-Dieu 21h08 – Annecy 22h59) en raison d’une correspondance avec un train retardé.

(Avec ATS et ledauphine.com).

Posted in Genève, Provence, Retards / Suppressions, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

16 trains spéciaux sont mis à disposition par les CFF pour les feux d’artifice des Fêtes de Genève

Posted by ardsl sur 8 août 2012

Seize trains spéciaux, en plus des trains réguliers, sont mis à disposition du public par les CFF samedi 11 et dimanche 12 août pour les feux d’artifice des Fêtes de Genève.

Samedi 11 août, les CFF mettent en marche seize trains spéciaux à l’occasion des feux d’artifice des Fêtes de Genève, qui ont lieu dès 22h. Un train spécial au départ de Gland emmènera les spectateurs à destination de Genève en début de soirée. Les autres trains circuleront en fin de soirée pour assurer les retours.

Un train spécial (EXT 30078) partira de Gland à 20h11 pour emmener les voyageurs à destination de Genève (arrivée à Cornavin à 20h30) avec arrêt à Nyon à 20h15 et Coppet à 20h30.

15 trains spéciaux sont ajoutés pour assurer le retour du public.

Cadence à la demi-heure des trains régionaux à destination de Coppet

Une cadence à la demi-heure sera mise en place pour les trains régionaux à destination de Coppet, de 23h03 à 1h33 avec les trains suivants :

  • R11095 (Cornavin 23h03 – Coppet 23h26)
  • R11097 (Cornavin 23h33 – Coppet 23h56)
  • R11099 (Cornavin 0h03 – Coppet 0h26)
  • EXT 30003 (Genève 0h33 – Coppet 0h56)
  • EXT 30005 (Genève 1h03 – Coppet 1h26)
  • EXT 30011 (Genève 1h33 – Coppet 1h56).

Trains à destination de Lausanne

Pour les spectateurs se rendant au-delà de Coppet, les CFF mettent en circulation cinq trains supplémentaires à destination de Lausanne.

L’offre à destination de Lausanne comprend donc les trains suivants :

  • EXT 30089 (Cornavin 23h20 – Lausanne 0h07 avec arrêts intermédiaires à Nyon, Gland, Morges et Renens)
  • IR 1701 (Cornavin 23h26 – Sion 1h33).
  • EXT 30099 (Cornavin 23h42 – Lausanne 0h34 avec arrêts intermédiaires à Nyon, Gland, Morges et Renens)
  • IR 1401 (Cornavin 23h56 – Lausanne 0h40).
  • EXT 30001 (Cornavin 0h15 – Lausanne 1h02 avec arrêts intermédiaires à Coppet, Nyon, Gland, Rolle, Allaman, Morges et Renens).
  • RE 2601 (Cornavin 0h20 – Lausanne 1h12).
  • EXT 3007 (Cornavin 0h45 – Lausanne 1h26 avec arrêts intermédiaires à Nyon, Gland, Morges et Renens)
  • EXT 3009 (Cornavin 1h14 – Lausanne 2h08 avec arrêts intermédiaires à Coppet, Nyon, Gland, Rolle, Allaman, Morges et Renens).
  • RE 2603 (Cornavin 1h18 – Lausanne 2h12).
  • RE 2605 (Cornavin 2h35 – Lausanne 3h29).

Trains à destination de La Plaine

L’horaire des trains en direction de La Plaine est également complété par trois courses supplémentaires :

  • EXT 30296 (Cornavin 22h50 – La Plaine 23h08)
  • EXT 30298 (Cornavin 23h45 – La Plaine 0h03).
  • EXT 30312 (Cornavin 0h45 – La Plaine 1h03).

Trains à destination de Cointrin

Deux trains supplémentaires partent également à 23h31 et 0h41 à destination de Genève-Aéroport.

Tous les trains après 23h au départ de Cornavin :

  • IR 2540 (Cornavin 23h06 – Cointrin 23h13).
  • EXT 30740 (Cornavin 23h31 – Cointrin 23h38).
  • RE 2642 (Cornavin 23h49 – Cointrin 23h56).
  • R 11601 (Cornavin 0h00 – Cointrin 0h06).
  • EXT 30044 (Cornavin 0h41 – Cointrin 0h46).

Les trains réguliers seront en outre dotés de voitures supplémentaires.

TPG

Deux départs supplémentaires sont assurés dimanche 12 août sur les lignes D et F :

  • ligne D : départ supplémentaire depuis Bel-Air à 1h15.
  • ligne F : départ supplémentaire depuis Gare Cornavin à 0h30.

Le réseau TPG est impacté par les festivités.

  • Ligne 1. En direction de Rive, du début à la fin du service, la ligne 1 est détournée dès l’arrêt Sécheron, par la rue de Lausanne, rue Amat, rue des Pâquis. Arrêt non desservi : De-Châteaubriand. Rendez-vous à l’arrêt Gautier sur la rue des Pâquis.
  • Ligne 6. En direction de Genève-Plage, dès 17h à la fin du service, la ligne 6 est détournée dès l’arrêt Lyon, par Coutance, Bel-Air, Rues-Basses, Rive puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Chantepoulet, Mont-Blanc et Place du Port. En direction de Vernier, dès 17h à la fin du service, la ligne 6 est détournée dès l’arrêt Métropole, par Molard, Bel-Air, Coutance puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Mont-Blanc.
  • Ligne 8. En direction de Veyrier, dès 17h à la fin du service, la ligne 8 est détournée dès l’arrêt Gare Cornavin, par Coutance, Bel-Air, Rues-Basses, Rive puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Chantepoulet, Mont-Blanc et Place du Port. En direction de Appia, dès 17h à la fin du service, la ligne 8 est détournée dès l’arrêt Métropole, par Molard, Bel-Air, Coutance puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Mont-Blanc.
  • Ligne 9. En direction de Petit-Bel-Air, dès 17h à la fin du service, la ligne 9 est détournée dès l’arrêt Gare Cornavin, par Coutance, Bel-Air, Rues-Basses, Pierre-Fatio, rue du Rhône, Place des Eaux-Vives puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Chantepoulet, Mont-Blanc, Place du Port et Pierre-Fatio. En direction de Tours-Lignon, dès 17h à la fin du service, la ligne 9 est détournée dès l’arrêt Métropole, par Molard, Bel-Air, Coutance puis parcours officiel. Arrêts non desservis : Mont-Blanc.
  • Lignes E et G. En direction de Vésenaz, du début à la fin des services, les lignes E et G sont détournées dès Rive par la rue des Eaux-Vives, puis emprunte la contre-route le long du parc des Eaux-Vives. Arrêt non desservi : Vollandes, déplacé dans la rue des Eaux-Vives. Arrêt déplacé : Genève-Plage.

 (Avec rts.ch).

Posted in CFF, Genève, Loisirs, Opérateurs, Vaud | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le train de sauvetage et d’extinction genevois en pleine action

Posted by ardsl sur 4 août 2012

Le mastodonte de 80 tonnes a vidé 22000 litres d’eau en dix minutes ! C’est jeudi 2 août que le seul train de sauvetage et d’extinction du canton de Genève a offert cette impressionnante démonstration dans la banlieue de Gland, en pleine campagne.

Les deux canons installés sur le dessus du train ont fait parler leur puissance en envoyant un jet jusqu’à 70 mètres. Dominique Emery, sapeur-pompier d’entreprise pour les CFF raconte que «le débit d’eau maximal pouvant être rejeté est de 4800 litres par minute lorsque les deux canons sont en activité, ce qui représente environ un tiers de la puissance totale de déjection du jet d’eau de Genève (150000 litres par minutes) !»

Un train multi-fonction

D’aspect extérieur le train n’a rien de surprenant, si ce n’est sa grosse citerne qui peut contenir jusqu’à 44000 litres d’eau. Tout se passe à l’intérieur. Après avoir quitté le quai de la gare de Cornavin à 14 heures, la visite du monstre permet de découvrir les différents compartiments qui le composent. Le premier wagon est destiné à l’extinction de feux de diverses natures et est muni de réserves de mousse et de poudre. On utilise ces matériaux afin, notamment, d’éteindre des feux de très grosse ampleur.

Le deuxième wagon sert à stocker tout le matériel nécessaire à la maintenance et à l’équipement des pompiers. On y trouve entre autres, des masques à oxygène et une caméra thermique, permettant de détecter des personnes en danger dans un épais nuage de fumée par exemple.

Finalement le troisième compartiment constitue le « wagon de sauvetage » et permet de mettre à l’abri les rescapés. «Ce wagon est totalement étanche et pressurisé, pour éviter l’entrée de fumée et ainsi préserver les blessés dans un espace sain et riche en oxygène. Tout l’équipement nécessaire aux soins de premiers secours est à disposition», explique Dominique Emery.

Un atout pour le «Grand Genève»

Ces fonctions font du train de sauvetage et d’extinction, un énorme atout pour le canton de Genève et sa périphérie, selon Dominique Emery. Ce train, qui est en fonction depuis 1997 à Genève, permet d’intervenir à des endroits impraticables pour les camions de pompiers, comme par exemple «sur les rails ou dans les tunnels». Il peut également intervenir sur les maisons longeant les rails et maîtriser un incendie. De plus il permet d’être rapidement sur les lieux, avec une vitesse de croisière atteignant les 80 km/h. Des interventions peuvent être effectuées de Rolle jusqu’à l’aéroport de Cointrin et même jusqu’en France voisine, à Bellegarde. « Ce qui est très prometteur« , continue Frédéric Revaz, « c’est qu’on pourra intervenir sur la ligne du CEVA« .

Peu de feu, mais beaucoup de pannes

Le train de sauvetage est surtout intervenu lors de pannes sur les rails. Le 4 juillet dernier, il est intervenu lors d’une panne près d’Allaman, alors qu’un train de voyageurs se dirigeait vers Genève. L’incident concernait une fuite d’huile et les pompiers des CFF se sont rendus sur place afin de pomper la substance dangereuse. Les incendies surviennent surtout durant la période estivale.

(Avec La Tribune de Genève).

Posted in Genève, Matériel | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La troisième voie entre Lausanne et Genève n’est plus au programme

Posted by ardsl sur 20 janvier 2012

En réponse aux inquiétudes d’une députée, le gouvernement rappelle que la stratégie pour l’amélioration du trafic ferroviaire ne passe plus par la construction d’une troisième voie.

«La réalisation d’une troisième voie continue entre Lausanne et Genève, destinée à la circulation chaque heure de trains régionaux s’arrêtant à toutes les haltes, ne constitue plus une priorité», a rappelé le Conseil d’État dans sa réponse à deux interpellations de la députée libérale Catherine Labouchère.

Dans sa première interpellation, la députée s’inquiétait de voir des murs antibruit construits à proximité des voies de chemin de fer, sans laisser l’espace nécessaire à la construction d’une troisième voie, alors que dans la seconde elle s’étonnait d’apprendre que la troisième voie ne verrait pas le jour entre Allaman et Coppet. «Dans le cadre du Grand Conseil, les députés ont déposé à de très nombreuses reprises des objets parlementaires allant dans le sens d’une réalisation rapide de cette troisième voie attendue par tous

Si la troisième voie entre Lausanne et Genève n’est plus au programme, ce n’est pas que le canton de Vaud et la Confédération se désintéressent de la question, mais la stratégie adoptée a changé. «L’objectif prioritaire est de développer l’offre des trains RE (réseau express)». En 2004, ont été introduits des trains qui ne s’arrêtent qu’aux gares de Lausanne, Renens, Morges, Allaman, Rolle, Gland Nyon, Coppet et Genève rappelle le gouvernement vaudois. C’est en remplaçant les trains régionaux par ce réseau express que les autorités comptent améliorer le trafic ferroviaire circulant à La Côte. «La desserte locale est assurée par les lignes d’autobus régionales ou urbaines.»

«À court terme, soit au changement d’horaire de 2012, ces trains RE circuleront avec une cadence à la demi-heure. Ils disposeront d’un nouveau matériel roulant à deux étages. Cette nouvelle cadence à la demi-heure est réalisable sans infrastructures nouvelles grâce aux performances d’accélération et de freinage de ces nouveaux trains et à leur aménagement avec de larges portes d’accès permettant de diminuer les temps d’arrêt en gare», promet la communication du Conseil d’État.

Et le gouvernement rappelle que le projet va plus loin. «À l’horizon 2030, l’objectif est de doubler cette cadence avec un train tous les quarts d’heure.» Pour atteindre cet objectif, c’est un tronçon de quatre voies qu’il faudra construire sur une partie du trajet, au moins entre Rolle et Gland.

(Source : 24heures.ch).

Posted in Genève, Service 2013, Vaud | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :