ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘RVB’

Aucun train entre Meyrargues et La Brillanne du 3 septembre au 23 novembre

Posted by ardsl sur 29 septembre 2012

Nouvelle phase de modernisation de la ligne des Alpes. Du 3 septembre au 23 novembre, les travaux sont concentrés sur la section entre Meyrargues et La Brillanne. Le trafic ferroviaire est interrompu durant cette période sur cette section qui dessert Manosque (23100 habitants, ville la plus peuplée des Alpes-de-Haute-Provence).

Plan de la ligne Aix-en-Provence – Pertuis / Sisteron

Un service de substitution par autocar est mis en place entre les gares de La Brillanne (900 habitants) et de Meyrargues (3600 habitants). Certains trains sont également supprimés entre La Brillanne et Château-Arnoux-Saint-Auban (5400 habitants).

La desserte ferroviaire est également interrompue entre Meyrargues et Pertuis (19000 habitants). La gare du Pertuis sert de base travaux.

Tous les trains entre Château-Arnoux-Saint-Auban et les Hautes-Alpes sont maintenus.

Pour les trajets entre les Alpes du Sud et Marseille, la desserte de substitution privilégie des trajets avec une seule rupture de charge avec un trajet en train jusqu’à Château-Arnoux-Saint-Auban (le week-end) et La Brillane (du lundi au vendredi) où des correspondances sont assurés sur des autocars à destination de Marseille.

Un nécessaire chantier de renouvellement de voie

Les treize semaines d’interruption du trafic ferroviaire sur la section Meyrargues – La Brillane sont mises à profit par Réseau Ferré de France pour refaire la voie à neuf, réaliser l’entretien de deux ouvrages d’art, rehausser les quais de la gare de Manosque où sera créée par ailleurs une passerelle d’accès.

Les conséquences sur le trafic ferroviaire

Axe Veynes – Marseille

Le TER 17412/3 (Gap 5h16 – Marseille 8h21, qui circule du lundi au samedi, sauf le 1er novembre) est supprimé :

  • entre La Brillanne et Meyrargues du lundi au vendredi. 3 cars de substitution sont mis en place.
  • entre Château-Arnoux-Saint-Auban et Meyrargues le samedi. Un car de remplacement est mis en place.

Les TER 17415 (Veynes 6h42 – Marseille 9h21) et 17426/7 (Briançon 16h46 – Marseille 21h21) qui circulent du lundi au vendredi, sauf le 1er novembre sont supprimés entre La Brillane et Marseille. Des cars de remplacement sont mis en place.

Les TER 17416/7 (Briançon 7h57 – Marseille 12h21) et 17418/9 (Briançon 12h50 – Marseille 17h21) sont supprimés :

  • entre La Brillanne et Marseille du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre).
    Un car de remplacement est mise en place.
  • entre Château-Arnoux-Saint-Auban et Marseille le week-end et le 1er novembre. Un car de remplacement est mise en place.

Le TER 17424/5 (Briançon 15h47 – Marseille 20h22, qui circule les 9, 16, 23 et 30 septembre, les 7, 14 et 21 octobre, les 7, 11 et 18 novembre) est supprimé entre Château-Arnoux-Saint-Auban et Marseille. 4 cars de remplacement sont mis en place.

Le TER 17428/9 (Briançon 17h56 – Marseille 22h14, qui circule les week-ends et le 1er novembre) est supprimé entre Château-Arnoux-Saint-Auban et Marseille. Un car de remplacement est mis en place.

Le TER 17400/1 (Marseille 6h35 – Gap 9h52, qui circule du lundi au vendredi, sauf le 1er novembre) est supprimé entre Marseille et La Brillanne. Aucune substitution routière.

Le TER 17400/1 (Marseille 6h35 – Briançon 11h13, qui circule les samedis) est supprimé entre Marseille et Château-Arnoux. Aucune substitution routière.

Le TER 17402/3 (Marseille 8h35 – Briançon 12h44) est supprimé :

  • entre Aix-en-Provence et La Brillanne du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre). 2 cars de remplacement sont mis en place.
  • entre Aix-en-Provence et Château-Arnoux-Saint-Auban les week-ends et le 1er novembre. Un car direct entre Marseille et Château-Arnoux-Saint-Auban est mis en place.

Le TER 17404/5 (Marseille 12h35 – Briançon 17h13) est supprimé :

  • entre Meyrargues et La Brillanne du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre). 2 cars de remplacement sont mis en place.
  • entre Aix-en-Provence et Château-Arnoux-Saint-Auban les week-ends et le 1er novembre. Un car de remplacement est mis en place.

Le TER 17406/7 (Marseille 16h35 – Briançon 21h24) est supprimé :

  • entre Marseille et La Brillanne du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre). Un car de remplacement est mis en place.
  • entre Marseille et Château-Arnoux-Saint-Auban les week-ends et le 1er novembre. Un car de remplacement est mis en place.

Le TER 17408/9 (Marseille 17h35 – Gap 20h57, qui circule du dimanche au vendredi) est supprimé :

  • entre Meyrargues et La Brillanne du lundi au vendredi (sauf le 1er novembre). Des cars de remplacement sont mis en place.
  • entre Meyrargues et Château-Arnoux les dimanches et le 1er novembre. 2 cars de remplacement sont mis en place.

Le TER 17410/1 (Marseille 18h35 – Gap 21h49, qui circule du dimanche au jeudi) est supprimé :

  • entre Marseille et La Brillane du lundi au jeudi (sauf le 1er novembre). Report sur le TER 880620 (Marseille 18h45 – Meyrargues 19h55), puis un car 39334 (Meyrargues 20h05 – Gap 23h25).
  • entre Marseille et Château-Arnoux-Saint-Auban les dimanches et le 1er novembre. Un car de remplacement est mis en place. Report sur le TER 880158 (Marseille 18h45 – Aix 19h29, puis un car 39342 (Aix 19h35 – Gap 23h25).

Le TER 17438/9 (Marseille 18h35 – Briançon 23h11, qui circule les vendredis) est supprimé entre Marseille et La Brillanne. Report sur le TER 880620 (Marseille 18h45 – Meyrargues 19h55), puis 3 cars à destination de Manosque, Sisteron et Veynes.

Télécharger les horaires des cars de remplacement :

Axe Pertuis – Marseille

Tous les trains entre Pertuis et Meyrargues sont supprimés. Aucune substitution n’est mis en place.

Le TER 880607 (Pertuis 7h41 – Marseille 8h54) est également supprimé :

  • entre Pertuis et Aix-en-Provence du lundi au vendredi (sauf le 1er mai)
  • sur tout son parcours le samedi.

Le TER 880149 (Aix-en-Provence 14h10 – Marseille 14h54) est amorcé à Meyrargues à 13h49 du lundi au jeudi (sauf le 1er novembre).

Le TER 880151 (Aix-en-Provence 14h30 – Marseille 15h17) est amorcé à Meyrargues à 13h52 les vendredis.

Les TER 880264 (Marseille 6h20 – Saint-Antoine 6h36), 880124 (Marseille 8h45 – Aix 9h29), 880132 (Marseille 12h05 – Aix 12h49) sont supprimés.

Le TER 880618 (Marseille 17h05 – Pertuis 18h19) est supprimé sur tout son parcours du dimanche au vendredi.

Infos supplémentaires

Télécharger le communiqué de presse SNCF/RFF

Posted in Alpes du Sud, Provence, RFF, Travaux | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Travaux majeurs sur l’axe Lyon – Grenoble de 2012 à 2014

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

Un opération de renouvellement de la voie et du ballast avait eu lieu sur la ligne Lyon – Saint-Étienne en mars 2009

RFF renouvelle la voie et le ballast d’une grande partie de la ligne Lyon – Grenoble entre 2012 et 2014. Une réunion de présentation de ces travaux a eu lieu le 24 avril 2012.

En 3 ans, RFF renouvelle près de 165km de voies pour un montant de 175M€. Ces opérations de renouvellement voie ballast (RVB) seront effectuées par une suite rapide. C’est un train « usine » qui permet une mécanisation de certaines tâches (dégarnissage, remplacement de traverses, pose des rails …) et donc un meilleur rendement.

Les travaux ont lieu de nuit. Certains trains circulant en extrémité de journée sont supprimés. Les autres trains sont maintenus, mais doivent circuler à vitesse réduite.

Les travaux en 2012

C’est la voie 2 entre Moirans et Saint-André-le-Gaz qui est concernée.

Des travaux préparatoires ont commencé dès le mois de janvier. Les travaux principaux ont lieu du 16 juillet au 28 octobre.

Pendant 11 semaines, entre le 30 juillet et le 14 octobre, la section Saint-André-le-Gaz – Moirans est fermée à tout trafic ferroviaire de nuit pendant 9h30. La coupure touche les deux voies de manière simultanée pendant 8h. Une limitation temporaire de vitesse à 40km/h affecte la voie 2. Cela entraîne une perte de temps de 8 minutes.

Conséquences prévues pour les TER et les TGV du 30 juillet au 17 octobre

L’intégration des limitations de vitesse impose une reprise des horaires des TER et des TGV entre Saint-André-le-Gaz et Grenoble.

Les TER et TGV partent plutôt de Grenoble.

Une dizaine de TER du périurbain grenoblois est supprimé. Dans la mesure du possible, des arrêts supplémentaires à Rives, Voiron, Voreppe et Moirans sont effectués sur les trains encadrant.

Télécharger les horaires valables du 30 juillet au 17 octobre :

Des mofications d’horaires supplémentaires sont applicables du 17 septembre au 17 octobre

Sens Grenoble > Moirans > Saint-André-le-Gaz

  • TGV 5154/5 (Grenoble 4h28 – Lille Europe 8h57) : départ avancé de 8 minutes à compter du 6 août. Train supprimé uniquement entre Grenoble et Lyon Part-Dieu du mardi au samedi.
  • TGV 5352/3 (Grenoble 5h04 – Nantes 11h02) : départ avancé de 8 minutes.
  • TGV 6900 (Grenoble 5h20 – Paris 8h23) : départ avancé de 9 minutes. Ce train ne circule qu’à partir du 27 août.
  • TER 17600 (Grenoble 5h23 – Part-Dieu 6h46) : départ avancé de 6 minutes du lundi au vendredi. Train supprimé le samedi (mise en place d’un car direct).
  • TER 17602 (Grenoble 5h47 – Part-Dieu 7h16) : départ avancé de 6 minutes.
  • TER 885300 (Gières 5h35 – Perrache 7h41) : départ avancé de 5 minutes.
  • TGV 6902 (Grenoble 6h23 – Paris 9h19) : départ avancé de 17 minutes.
  • TER 17604 (Grenoble 6h26 – Part-Dieu 7h50) : départ avancé de 5 minutes.
  • TER 17606 (Grenoble 6h47 – Part-Dieu 8h16) : départ avancé de 5 minutes.
  • TER 885302 (Gières 6h35 – Saint-André-le-Gaz 7h50) : arrivée retardée de 4 minutes.
  • TER 17504/5 (Grenoble 7h08 – Valence 8h16) : départ avancé de 3 minutes.
  • TER 883700/1 (Chambéry 5h57 – Saint-Marcellin 7h56) : avancé de 4 minutes au départ de Grenoble.
  • TGV 6904 (Grenoble 7h20 – Paris 10h23) : départ avancé de 8 minutes.
  • TER 17608 (Grenoble 7h23 – Part-Dieu 8h46) : départ avancé de 5 minutes.
  • TER 885408 (Gières 7h21 – Rives 8h06) : retardé de 12 minutes au départ de Grenoble.
  • TER 17610 (Grenoble 7h47 – Part-Dieu 9h16) : départ avancé de 13 minutes. Arrêt exceptionnel à 7h49 à Moirans.
  • TER 883706/7 (Chambéry 6h57 – Saint-Marcellin 8h56) : avancé de 2 minutes au départ de Grenoble. Arrêt exceptionnel à 8h22 à Voreppe.
  • TER 885416 (Gières 7h51 – Rives 8h36) : supprimé.
  • TGV 6906 (Grenoble 8h23 – Paris 11h19) : départ avancé de 6 minutes.
  • TER 17612 (Grenoble 8h26 – Part-Dieu 9h46) : départ avancé de 2 minutes.
  • TER 17684 (Grenoble 8h47 – Part-Dieu 10h16) : départ avancé de 3 minutes.
  • TER 885318 (Gières 8h35 – Saint-André-le-Gaz 9h50) : arrêts à Réaumont et au Grand-Lemps supprimés.
  • TER 17614 (Grenoble 9h23 – Part-Dieu 10h46) : départ avancé de 4 minutes.
  • TER 17646 (Grenoble 9h47 – Part-Dieu 11h16) : départ avancé de 7 minutes.
  • TER 885428 (Gières 9h35 – Rives 10h22) : départ avancé de 6 minutes.
  • TGV 6908 (Grenoble 10h23 – Paris 13h19) : départ avancé de 16 minutes.
  • TER 17616 (Grenoble 10h26 – Part-Dieu 11h46) : départ avancé de 9 minutes.
  • TER 17618 (Grenoble 11h23 – Part-Dieu 12h46 ou 12h50) : départ avancé de 6 minutes.
  • TER 885456 (Gières 11h35 – Rives 12h22) : arrivée retardée de 5 minutes.
  • TGV 6910 (Grenoble 12h23 – Paris 15h19) : départ avancé de 21 minutes.
  • TER 17620 (Grenoble 12h26 – Part-Dieu 13h46) : départ avancé de 5 minutes. Arrêt à Voiron supprimé.
  • TER 885326 (Gières 12h21 – Rives 13h06) : supprimé.
  • TER 17692 (Grenoble 12h47 – Part-Dieu 14h16) : départ avancé de 10 minutes. Arrêts exceptionnels à Moirans à 12h49 et Rives à 13h06.
  • TER 885366 (Gières 12h35 – Saint-André-le-Gaz 13h50) : départ avancé de 5 minutes.
  • TER 17622 (Grenoble 13h23 – Part-Dieu 14h46) : départ avancé de 4 minutes.
  • TER 17624 (Grenoble 14h26 – Part-Dieu 15h46) : départ avancé de 4 minutes.
  • TER 17696 (Grenoble 14h47 – Part-Dieu 16h16) : départ avancé de 6 minutes.
  • TER 885364 (Gières 14h35 – Saint-André-le-Gaz 15h50) : départ avancé de 4 minutes.
  • TER 883734 (Grenoble 15h12 – Saint-Marcellin 15h56) : départ retardé de 1 minute. Arrêt à Saint-Égrève supprimé.
  • TGV 6920 (Grenoble 15h20 – Paris 18h25) : départ avancé de 12 minutes. Ce train ne circule qu’à partir du 27 août.
  • TER 17626 (Grenoble 15h23 – Part-Dieu 16h46) : départ avancé de 4 minutes.
  • TER 17648 (Grenoble 15h47 – Part-Dieu 17h16) : départ avancé de 6 minutes.
  • TER 885468 (Gières 15h35 – Rives 16h22) : avancé de 2 minutes au départ de Grenoble.
  • TER 17628 (Grenoble 16h26 – Part-Dieu 17h46) : départ avancé de 6 minutes. Arrêt exceptionnel à Moirans à 16h33.
  • TER 885476 (Gières 16h21 – Rives 17h06) : supprimé.
  • TER 17630 (Grenoble 16h47 – Part-Dieu 18h16) : départ avancé de 12 minutes. Arrêts exceptionnels à Moirans à 16h49 et Rives à 17h06.
  • TER 885370 (Gières 16h35 – Perrache 18h41) : départ avancé de 1 minute. Arrêt à Échirolles supprimé.
  • TER 885480 (Gières 16h51 – Rives 17h36) : départ avancé de 5 minutes.
  • TER 96642/3 (Genève 14h59 – Valence 18h18) : avancé de 1 minute au départ de Grenoble.
  • TER 883746 (Grenoble 17h12 – Saint-Marcellin 17h56) : départ avancé de 2 minutes.
  • TGV 6922 (Grenoble 17h20 – Paris 20h25) : départ avancé de 7 minutes.
  • TER 17632 (Grenoble 17h23 – Part-Dieu 18h46) : départ avancé de 5 minutes.
  • TER 885484 (Grenoble 17h35 – Rives 18h06) : supprimé.
  • TER 883752 (Gières 17h27 – Saint-Marcellin 18h26) : départ avancé de 3 minutes. Arrêt exceptionnel à Voreppe à 17h50.
  • TER 17634 (Grenoble 17h47 – Part-Dieu 19h16) : départ avancé de 12 minutes. Arrêts exceptionnels à Moirans à 17h51 et à Rives à 18h07.
  • TER 885374 (Gières 17h35 – Saint-André-le-Gaz 18h46) : départ avancé de 4 minutes. Arrêt à Échirolles supprimé.
  • TER 885488 (Gières 17h51 – Rives 18h36) : arrêts à Moirans et Réaumont supprimés.
  • TER 17636 (Grenoble 18h26 – Part-Dieu 19h46) : départ avancé de 6 minutes.
  • TER 883756/7 (Chambéry 17h24 – Saint-Marcellin 19h26) : avancé de 1 minute au départ de Grenoble. Arrêt exceptionnel à Voreppe à  18h53.
  • TER 885492 (Gières 18h21 – Rives 19h06) : supprimé.
  • TER 17638 (Grenoble 18h47 – Part-Dieu 20h16) : départ avancé de 12 minutes. Arrêts exceptionnels à Moirans à 18h50 et Rives à 19h06.
  • TER 885378 (Gières 18h37 – Saint-André-le-Gaz 19h50) : départ avancé de 6 minutes.
  • TER 883760/1 (Chambéry 17h58 – Saint-Marcellin 19h56) : supprimé uniquement entre Grenoble et Saint-Marcellin.
  • TER 885494 (Gières 18h51 – Rives 19h36) : supprimé.
  • TGV 6924/2948 (Grenoble 19h20 – Paris 22h25) : départ avancé de 8 minutes.
  • TER 17640 (Grenoble 19h23 – Part-Dieu 20h46) : départ avancé de 5 minutes.
  • TER 883766/7 (Chambéry 18h24 – Valence 21h20) : avancé de 2 minutes au départ de Grenoble.
  • TER 885496 (Gières 19h21 – Rives 20h06) : supprimé uniquement entre Gières et Grenoble. Arrêts à Voreppe et Réaumont supprimés.
  • TER 885382 (Gières 19h35 – Perrache 21h41) : départ avancé de 4 minutes. Arrêt à Échirolles supprimé. Train supprimé uniquement entre Grenoble et Perrache du lundi au jeudi.
  • TER 17642 (Grenoble 20h23 – Part-Dieu 21h50) : départ avancé de 5 minutes les samedis, dimanches et fêtes. Train supprimé du lundi au vendredi.
  • TER 885386 (Gières 20h35 – Saint-André-le-Gaz 21h50) : départ avancé de 2 minutes. Train supprimé uniquement entre Grenoble et Saint-André-le-Gaz du lundi au vendredi.
  • TGV 6928 (Grenoble 21h20 – Paris 0h25) : départ avancé de 7 minutes.
  • TER 17644 (Grenoble 21h23 – Part-Dieu 22h46) : départ avancé de 3 minutes les dimanches et fêtes.  Train supprimé du lundi au vendredi.
  • TER 885498 (Grenoble 21h50 – Rives 22h22) : arrivée retardée de 7 minutes.

Sens Saint-André-le-Gaz > Moirans > Grenoble

  • TER 885303 (Saint-André-le-Gaz 5h12 – Grenoble 6h09) : supprimé du mardi au vendredi.
  • TER 885405 (Saint-André-le-Gaz 5h58 – Gières 7h10) : départ avancé de 3 minutes.
  • TER 885305 (Rives 6h38 – Gières 7h25) : départ avancé de 3 minutes. Train supprimé entre Grenoble et Gières.
  • TER 885407 (Saint-André-le-Gaz 6h28 – Gières 7h39) : départ avancé de 3 minutes.
  • TER 17601 (Part-Dieu 6h08 – Grenoble 7h33) : arrivée retardée de 3 minutes du lundi au vendredi. Train supprimé le samedi (mise en place d’un car de remplacement).
  • TER 885309 (Rives 7h38 – Gières 8h25) : départ avancé de 2 minutes. Arrêt à Voiron supprimé.
  • TER 885417 (Rives 8h24 – Gières 9h10) : départ avancé de 2 minutes.
  • TGV 6901 (Paris 6h41 – Grenoble 9h37) : départ avancé de 1 minute. Arrivée retardée de 3 minutes.
  • TER 885425 (Rives 9h38 – Gières 10h25) : supprimé.
  • TGV 6905 (Paris 9h37 – Grenoble 12h40) : arrivée retardée de 3 minutes.
  • TER 885319 (Rives 12h54 – Gières 13h39) : départ avancé de 2 minutes.
  • TER 17617 (Part-Dieu 12h14 – Grenoble 13h33) : arrivée retardée de 6 minutes du lundi au vendredi.
  • TER 885449 (Rives 13h38 – Grenoble 14h09) : supprimé.
  • TER 17621 (Part-Dieu 14h14 – Grenoble 15h33) : arrivée retardée de 2 minutes.
  • TGV 6917 (Paris 12h41 – Paris 15h37) : arrivée retardée de 4 minutes.
  • TER 17647 (Part-Dieu 14h44 – Grenoble 16h13) : arrivée retardée de 2 minutes.
  • TER 885471 (Rives 16h54 – Gières 17h39) : départ avancé de 2 minutes.
  • TER 17625 (Part-Dieu 16h14 – Grenoble 17h33) : arrivée retardée de 4 minutes le week-end.
  • TER 885473 (Rives 17h24 – Grenoble 17h55) : supprimé.
  • TER 885173 (Saint-Marcellin 17h34 – Grenoble 18h18) : arrivée retardée de 2 minutes.
  • TER 885477 (Rives 17h54 – Gières 18h39) : départ avancé de 2 minutes.
  • TER 17629 (Part-Dieu 17h14 – Grenoble 18h37) : arrivée retardée de 3 minutes.
  • TGV 6919/2949 (Paris 15h37 – Grenoble 18h40) :  arrivée retardée de 4 minutes.
  • TER 885178/9 (Saint-Marcellin 18h04 – Chambéry 20h02) : suppression de l’arrêt à Saint-Égrève.
  • TER 885481 (Rives 18h24 – Gières 19h10) : supprimé.
  • TER 887343 (Perrache 17h19 – Gières 19h25) : arrivée avancée de 1 minute du lundi au vendredi et de 4 minutes le weeek-end. Arrêt à Échirolles supprimé le week-end.
  • TER 17635 (Part-Dieu 18h44 – Grenoble 20h13) : arrivée retardée de 2 minutes.
  • TER 887351 (Perrache 19h19 – Grenoble 21h09) : arrivée retardée de 2 minutes.
  • TER 17639 (Part-Dieu 19h44 – Grenoble 21h13) : arrivée retardée de 2 minutes.
  • TER 17641 (Part-Dieu 20h14 – Grenoble 21h33) : arrivée retardée de 2 minutes.
  • TGV 6925 (Paris 18h41 – Grenoble 21h37) : arrivée retardée de 2 minutes.
  • TER 885493 (Rives 21h25 – Gières 22h12) : départ retardé de 13 minutes le vendredi. Train supprimé du lundi au jeudi.
  • TER 17643 (Part-Dieu 21h10 – Grenoble 22h37) : supprimé du lundi au jeudi.
  • TGV 6927 (Paris 19h37 – Grenoble 22h40) : train supprimé du lundi au jeudi. Arrivée retardée de 5 minutes le samedi.
  • TGV 5122/3 (Lille Europe 18h26 – Grenoble 22h56) : arrivée retardée de 4 minutes le dimanche. Train supprimé uniquement entre Lyon Part-Dieu et Grenoble du lundi au vendredi.
  • TER 17645 (Part-Dieu 22h06 – Grenoble 23h33) : supprimé du lundi au vendredi.
  • TGV 6929 (Paris 20h41 – Grenoble 23h37) : supprimé le vendredi.

Les travaux en 2013

C’est la section Lyon – Saint-André-le-Gaz qui sera concernée au premier semestre. Les travaux préparatoires commenceront dès le mois de janvier avec une coupure du trafic ferroviaire entre 22h et 5h. Les travaux principaux auront lieu de début mars à fin juin. La circulation ferroviaire sera interrompu entre 22h et 5h30. Des limitations temporaires de vitesse seront introduites. Durant cette période, les TER Lyon – Chambéry devraient être détournés par Ambérieu-en-Bugey.

Après des travaux de préparation au mois de janvier, un « train-usine » travaillera toutes les nuits entre mars et juin 2013, à raison d’un kilomètre par nuit entre les gares de Vénissieux et de Saint-André-Le-Gaz en Isère. « Ce train avale le ballaste usagé, il le lave et le recycle pour le remettre sur les voies avec du ballaste neuf. Il mange les traverses et il arrache les rails« , expliquent en détail les responsables. « On va faire du 100% neuf, il n’y aura plus de rails soudés, le saccadé sera estompé et le nombre de rails cassés va diminuer« , justifie également Guillaume Pépy, président de SNCF.

En contrepartie à ce nouveau confort, les usagers des lignes Lyon – Grenoble et Lyon – Chambéry vont devoir faire face à des perturbations. Le lendemain matin des travaux, la circulation sera ralentie sur les portions rénovées : les trains devront rouler à 60km/h au lieu des 120 habituels. Un ralentissement qui impacte du même coup le débit sur ces deux lignes : moins de trains circuleront et des bus de remplacement seront mis en place pour assurer un service complet. « Ces travaux-là ne peuvent pas être repoussés. Mais il faut que les usagers comprennent qu’une fois les travaux terminés, il y aura moins de pannes et moins de retards« , explique le président de la SNCF. Ces travaux devraient coûter 75 millions d’euros, entièrement pris en charge par RFF (Réseau Ferré de France).

«On sait que cela ne va pas être drôle et que les perturbations seront importantes, mais il n’est pas possible de reculer.» Josiane Beaud, directrice régionale de la SNCF, ne cache pas son inquiétude.

«Les trains devront rouler à 60 km/h»

Si le plan de transport durant les six mois que durera le chantier n’est pas encore arrêté – il le sera au plus tard le 30 septembre – SNCF sait d’ores et déjà que les 22000 passagers qui empruntent chaque jour la ligne Lyon – Grenoble seront pénalisés. «Les travaux auront lieu la nuit mais, en journée, les trains devront rouler à 60 km/h au lieu des 120 habituellement. Ainsi, il n‘en passera plus que 6 par heure au lieu de 9. On travaille sur les 3 autres», poursuit la directrice régionale. Et de préciser qu’un « horairiste » va passer son été sur ce problème. D’ores et déjà, Josiane Beaud élimine le recours à la substitution routière : « cette ligne est tellement chargée, lance-t-elle que c’est inconcevable de faire ce qui est prévu sur le sillon alpin ! Imaginez la noria de cars qui serait lancée sur les routes ! »

Rabattement sur d’autres gares

Pour les TER, la solution passerait plutôt selon la directrice régionale par des cars de rabattement sur d’autres gares, par exemple celle de La Verpillère. Vendredi 6 juillet 2012, lors d’une rencontre avec les élus et les acteurs économiques, d’autres idées ont été émises comme le remplacement du TGV Grenoble – Saint-Éxupéry par un car de substitution. Pourquoi pas ? a lancé Josiane Beaud qui promet d’informer au plus vite les usagers.

La phase 1 Lyon – Grenay est prévue du 4 au 24 mars 2013. 220 trains seront concernés par ce chantier chaque jour, dont 130 TER, 70 TGV et 13 trains de fret, les autres étant des convois de circulation technique.

La phase 2 Grenay – Saint-André-le-Gaz s’étalera du 18 mars au 28 juin. Cette fois, ce sont 170 trains qui seront concernés, dont 130 TER, 32 TGV et 6 trains de fret.

Les travaux se dérouleront la nuit après le passage du dernier train, soit sur une plage de sept heures et demie au lieu des neuf heures et demie initialement demandées par RFF. 300 ouvriers et 180 agents SNCF, principalement dédiés à la sécurité du personnel et des circulations, sont nécessaires à l’accomplissement d’un tel chantier qui permet de renouveler 1000 m de voie par jour.

Les travaux en 2014

C’est la voie 1 entre Saint-André-le-Gaz et Moirans qui sera concernée.

Des travaux préparatoires auront au premier semestre avec une coupure nocturne du trafic ferroviaire de 6h. Les travaux principaux auront lieu au second semestre.

Télécharger le document de la réunion de présentation  des travaux sur l’axe Lyon – Grenoble

Les principaux sujets abordés lors de la réunion du 24 avril 2012

  1. Rives. Le RVB ne concerne pas les voies d’évitement.
  2. Beaucroissant et Saint-Jean-de-Moirans. Les quais de ces haltes seront détruits lors des travaux. Ils seront reconstruits ensuite (sans mise aux normes PMR, puisque ces haltes ne sont pas desservies).
  3. Trains surchargés. La Région Rhône-Alpes craint que la suppression de certains trains entraînent la surcharge d’autres TER. SNCF explique que la situation est regardée au cas par cas et que les suppressions de trains ne permettent pas forcément de dégager du matériel pour renforcer les compositions des trains. De plus, sur certains matériels, et en particulier sur le matériel Corail, le fait de rajouter des voitures empêche le respect des horaires et donc le tracé des sillons (matériel plus lourd donc plus lent). Blandine Lopez (SNCF) précise également qu’aucune flotte d’autocars n’est à ce jour prévue pour absorber un éventuel surplus de fréquentation. Toutefois, si le besoin s’en faisait ressentir en opérationnel, des dessertes routières seraient mises en place. La Région demande à ce que SNCF lui transmette les comptages des trains et arrêts supprimés.
  4. Fret. SNCF alerte sur le fait que les trains fret n’ont pas encore été pris en compte dans l’élaboration des grilles. Le projet présenté peut donc être amené à évoluer dans les mois à venir. En effet, du fait des travaux, les trains de fret qui circulent habituellement de nuit, circuleront en journée, en heure creuse. Il existe donc un risque pour qu’ils impactent les circulations voyageurs en milieu de journée. RFF confirme que les circulations fret seront insérées dans les semaines à venir, et qu’elles n’impacteront pas les heures de pointe.
  5. Communication. SCNF prévoit une communication importante auprès des voyageurs pendant la période de travaux (fiches horaires, site TER, affichage en gare, SMS …). RFF de son côté, précise aussi qu’une communication sera faite autour du chantier : communication auprès des riverains, mise à disposition d’un numéro vert, rencontre des maires concernés par des travaux sur leurs passages à niveaux. Une visite de chantier est également à l’étude mais il reste des difficultés à régler notamment en terme de sécurité, le chantier se déroulant de nuit.
  6. Réaumont. Aucun train au départ de Grenoble entre 17h43 et 18h46 ne dessert Réaumont. Ce problème est identifié par SNCF, mais reste sans solution à ce jour.
  7. Saint-Égrève. Le TER partant à 19h12 de Grenoble pour Saint-Marcellin est supprimé. Aucune substitution n’est prévue.

(Avec mlyon.fr et 20 minutes Grenoble).

Posted in Isère, Rhône, Savoie, Service 2012, Service 2013, Service 2014, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Franche-Comté : trafic ferroviaire impacté par des travaux jusqu’au 15 décembre

Posted by ardsl sur 26 septembre 2012

SNCF a organisé mardi 3 juillet une conférence de presse à Besançon sur les travaux qui vont affecter le trafic ferroviaire en Franche-Comté jusqu’au 15 décembre 2012.

Plusieurs chantiers vont entraîner la suppression, le détournement ou l’allongement du temps de parcours de certains trains.

Ligne Besançon – Dole – Dijon

Les travaux se concentrent sur le pont ferroviaire d’Auxonne qui supporte un trafic de plus de 80 trains par jour de 5h30 à 22h30.

Du 2 janvier au 29 juin, des travaux préparatoires (pose de 4 appareils de voie, signalisation temporaire, caténaire et modification du poste de régulation de sécurité d’Auxonne et tunnel de Champvans) ont eu lieu.

Du 3 juillet au 8 décembre inclus, les tabliers métalliques sont remplacés. Les travaux sur la voie 1 sont prévus jusqu’au 19 septembre. Ceux de la voie 2 ont commencé le 20 septembre. Durant cette période, les trains circulant sur une seule voie sur 3,7 kilomètres à une vitesse réduite à 60 km/h. Les circulations se font voie 2 du 3 juillet au 19 septembre et voie 1 du 20 septembre au 8 décembre. 8 TER (4 allers-retours) sont supprimés entre Dijon et Dole.

Télécharger la fiche horaire Besançon – Dijon valable du 3 juillet au 19 septembre

Attention, certains trains ont été supprimés les 6, 11, 13, 14, 16, 17, 20, 21, 28, 29, 30, 31 août et les 4 et 5 septembre. Détails

À compter du 20 septembre 2012, deux TER supplémentaires sont mis en service entre Dijon et Dole. Dans le cadre de la deuxième phase des travaux de remplacement du pont ferroviaire d’Auxonne sur la Saône, d’importantes modifications d’horaires sont appliquées entre le 20 septembre et le 8 décembre 2012 sur la ligne Dijon – Dole – Besançon. Un nouveau plan de transport a été instauré par SNCF. En complément de ce plan de transport, TER Franche-Comté remet en service deux TER, du lundi au vendredi, dans les deux sens. Ainsi, un TER partira à 6h08 de Dole et arrivera à 6h43 à Dijon. Un autre partira à 6h49 de Dijon et arrivera à Dole à 7h23. Exceptionnellement le 25 septembre 2012, ces deux TER ne circuleront pas.

Télécharger la fiche horaire Besançon – Dijon valable à partir du 20 septembre

Attention, les horaires de certains trains sont modifiés du 20 au 30 septembre. Détails

Attention, certains trains sont supprimés du 1er au 14 octobre. Détails

Les horaires des TGV Lausanne – Paris ont été ainsi adaptés jusqu’au 19 septembre :

  • 9260 : Lausanne 6h22 – Vallorbe 7h01 – Frasne 7h15/17 – Mouchard 7h44/46 – Dole 8h02/04 – Dijon 8h38/41 – Paris 10h11
  • 9264 : Lausanne 8h22 – Vallorbe 9h01 – Frasne 9h16/23 – Dole 10h05/07 – Dijon 10h41/44 – Paris 12h18
  • 9268 (sauf 02-06.07) : Lausanne 12h22 – Vallorbe 13h01 – Frasne 13h15/17 – Dole 13h58/14h00 – Dijon 14h35/38 – Paris 16h17
  • 9268 (02-06.07) : Lausanne 14h18 – Vallorbe 14h52 – Frasne 15h14/16 – Dole 16h01/03 – Dijon 16h40/43 – Paris 18h18
  • 9270 (les vendredis et dimanches) : Lausanne 16h25 – Vallorbe 17h01 – Frasne 17h16/18 – Dole 17h59/18h01 – Dijon 18h36/39 – Paris 20h21
  • 9272 : Lausanne 18h30 – Vallorbe 19h10 – Frasne 19h24/26 – Dole 20h07/09 – Dijon 20h43/45 – Paris 22h21
  • 9261 : Paris 7h57 – Dijon 9h34/37 – Dole 10h06/08 – Frasne 10h51/53 – Vallorbe 11h06 – Lausanne 11h44
  • 9269 : Paris 11h57 – Dijon 13h34/37 – Dole 14h08/10 – Frasne 14h51/53 – Vallorbe 15h06 – Lausanne 15h44
  • 9271 (le dimanche) : Paris 13h57 – Dijon 15h34/37 – Dole 16h07/09 – Frasne 16h50/52 – Vallorbe 17h12 – Lausanne 17h48
  • 9273 : Paris 15h57 – Dijon 17h34/37 – Dole 18h07/09 – Mouchard 18h24/26 – Frasne 18h54/56 – Vallorbe 19h09 – Lausanne 19h47
  • 9277 : Paris 17h57 – Dijon 19h34/37 – Dole 20h08/10 – Frasne 20h53/56 – Vallorbe 21h09 – Lausanne 21h47.

Les horaires des TGV Lausanne – Paris sont ainsi adaptés du 20 septembre au 8 décembre :

  • 9260 : Lausanne 6h22 – Vallorbe 7h01 – Frasne 7h15/17 – Mouchard 7h44/46 – Dole 8h02/04 – Dijon 8h36/39 – Paris 10h11
  • 9264 : Lausanne 8h22 – Vallorbe 9h01 – Frasne 9h16/23 – Dole 10h05/07 – Dijon 10h37/40 – Paris 12h18.
  • 9268 : Lausanne 12h22 – Vallorbe 13h01 – Frasne 13h15/17 – Dole 13h58/14h00 – Dijon 14h35/38 – Paris 16h17
  • 9270 (les vendredis et dimanches) : Lausanne 16h25 – Vallorbe 17h01 – Frasne 17h16/18 – Dole 17h59/18h01 – Dijon 18h30/34 – Paris 20h21
  • 9272 : Lausanne 18h30 – Vallorbe 19h10 – Frasne 19h24/26 – Dole 20h07/09 – Dijon 20h40/44 – Paris 22h21
  • 9261 : Paris 7h57 – Dijon 9h34/37 – Dole 10h06/08 – Frasne 10h51/53 – Vallorbe 11h06 – Lausanne 11h44
  • 9269 : Paris 11h57 – Dijon 13h34/37 – Dole 14h06/08 – Frasne 14h51/53 – Vallorbe 15h06 – Lausanne 15h44
  • 9271 (le dimanche) : Paris 13h57 – Dijon 15h34/37 – Dole 16h07/09 – Frasne 16h50/52 – Vallorbe 17h12 – Lausanne 17h48
  • 9273 : Paris 15h57 – Dijon 17h34/37 – Dole 18h06/08 – Mouchard 18h24/26 – Frasne 18h54/56 – Vallorbe 19h09 – Lausanne 19h47
  • 9277 : Paris 17h56 – Dijon 19h34/37 – Dole 20h07/09 – Frasne 20h53/56 – Vallorbe 21h09 – Lausanne 21h47.

Les TGV Berne – Paris sont impactés de la manière que les TGV Lausanne – Paris. (Ces trains sont couplés entre Frasne et Paris).

Ligne Besançon – Lons-le-Saunier

Plusieurs chantiers sont programmés sur cette ligne.

De mars à juillet, des travaux préparatoires ont lieu sur le pont ferroviaire de Montferrand (situé entre Mouchard et Besançon). Du 6 août au 14 octobre, les tabliers métalliques avec voie sur longrines bois sont remplacés par un tablier (112 mètres de long, 10 mètres de large) à poutrelles enrobées de béton avec voie ballastée. Des travaux de finition sont programmés du 15 octobre au 15 décembre.

Un renouvellement voie et ballast en suite rapide a lieu de Mouchard (km 393,248) à Passenans (km 423,111) entre le 6 août et le 27 octobre. Des travaux préparatoires ont débuté le 25 juin. Les conséquences sur la circulation ferroviaire sont très limitées. Télécharger la fiche infos travaux valable jusqu’au 3 août

Du 6 août au 14 septembre, deux autres opérations sont prévues :

  • confortement du PRA de Voiteur (km 431,180)
  • confortement de l’aqueduc de Montain (km 434,556).

Aucun train ne circule du lundi 6 août au samedi 13 octobre entre Besançon et Lons-le-Saunier. Un plan de transport routier est mis en place en place. Télécharger la fiche horaire Besançon – Lons-le-Saunier – Bourg-en-Bresse – Lyon valable jusqu’au 13 octobre

Les TGV Marseille – Strasbourg desservant Bourg-en-Bresse, Lons-le-Saunier et Besançon Viotte sont détournés par Besançon Franche-Comté TGV.

  • 5404/5 (jusqu’au 5 août et à partir du 14 octobre) : Strasbourg 11h10 – Colmar 11h36/38 – Mulhouse 11h57/12h07 – Belfort-Montbéliard TGV 12h29/32 – Besançon Viotte 13h01/04 – Lons-le-Saunier 13h58/14h01 – Bourg-en-Bresse 14h41/43 – Lyon Part-Dieu 15h26/36 – Valence TGV 16h10/13 – Avignon TGV 16h45/48 – Marseille 17h18.
  • 5404/5 (le 13 octobre) : Strasbourg 11h10 – Colmar 11h36/38 – Mulhouse 11h57/12h07 – Belfort-Montbéliard TGV 12h29/32 – Besançon Franche-Comté TGV 12h57/13h00 – Lyon Part-Dieu 15h26/36 – Valence TGV 16h12/15 – Avignon TGV 16h48/51 – Marseille 17h20.
  • 5404/5 (du 6 au 19 août, du 23 au 27 août et du 31 août au 12 octobre) : Strasbourg 11h10 – Colmar 11h36/38 – Mulhouse 11h57/12h07 – Belfort-Montbéliard TGV 12h29/32 – Besançon Franche-Comté TGV 12h57/13h00 – Lyon Part-Dieu 15h27/36 – Valence TGV 16h12/15 – Avignon TGV 16h48/51 – Marseille 17h20.
  • 5404/5 (du 20 au 22 août, du 28 au 30 août) : Strasbourg 11h10 – Colmar 11h36/38 – Mulhouse 11h57/12h07 – Belfort-Montbéliard TGV 12h29/32 – Besançon Franche-Comté TGV 12h55/58 – Bourg-en-Bresse 14h41/43 – Lyon Part-Dieu 15h26/36 – Valence TGV 16h12/15 – Avignon TGV 16h48/51 – Marseille 17h20.
  • 5430/1 (jusqu’au 5 août et à partir du 14 octobre) : Marseille 10h42 – Avignon TGV 11h11/14 – Valence TGV 11h46/49 – Part-Dieu 12h24/34 – Bourg-en-Bresse 13h14/16 – Lons-le-Saunier 13h51/59 – Besançon Viotte 14h54/57 – Belfort-Montbéliard TGV 15h27/30 – Mulhouse 15h53/56 – Colmar 16h21/24 – Strasbourg 16h49.
  • 5430/1 (du 1er au 9 octobre) : Marseille 10h42 – Avignon TGV 11h11/14 – Valence TGV 11h46/49 – Part-Dieu 12h24/34 – Besançon Franche-Comté TGV 14h59/15h02 – Belfort-Montbéliard TGV 15h27/30 – Mulhouse 15h53/56 – Colmar 16h21/24 – Strasbourg 16h49.
  • 5430/1 (du 6 août au 30 septembre et du 10 au 13 octobre) : Marseille 10h42 – Avignon TGV 11h11/14 – Valence TGV 11h46/49 – Part-Dieu 12h24/34 – Besançon Franche-Comté TGV 15h00/03 – Belfort-Montbéliard TGV 15h27/30 – Mulhouse 15h53/56 – Colmar 16h21/24 – Strasbourg 16h49.

Les voyageurs souhaitant se rendre à Besançon Viotte au départ de Strasbourg, Colmar, Mulhouse et Belfort-Montbéliard TGV arrivent à 12h55 ou 12h57 à Besançon Franche-Comté TGV. Pour regagner Besançon Viotte, ils doivent attendre le TER 896418 (Besançon Franche-Comté TGV 13h40 – Besançon Viotte 13h55).

Les voyageurs souhaitant se rendre à Lyon, Valence TGV, Avignon TGV ou Marseille au départ de Besançon Viotte doivent prendre le TGV à 12h58 ou 13h00 à Besançon Franche-Comté. Cela implique l’emprunt du TER 894521 (Besançon Viotte 11h36 – Besançon Franche-Comté TGV 11h49).

Les voyageurs souhaitant se rendre à Besançon Viotte au départ de Marseille, Avignon TGV, Valence TGV ou Lyon arrivent à 14h59 ou 15h00 à Besançon Franche-Comté TGV. Pour regagner Besançon Viotte, ils doivent emprunter le TER 894528 (Besançon Franche-Comté TGV 15h11 – Besançon Viotte 15h24).

Les voyageurs souhaitant se rendre à Belfort-Montbéliard TGV, Mulhouse, Colmar ou Strasbourg au départ de Besançon Viotte doivent prendre le TGV à 15h02 ou 15h03 à Besançon Franche-Comté TGV. Cela implique l’emprunt du TER 894527 (Besançon Viotte 14h36 – Besançon Franche-Comté TGV 14h49).

Aucune substitution n’est prévue pour les voyageurs au départ ou à destination de Bourg-en-Bresse et Lons-le-Saunier !

Le trafic TER est très impacté par ces travaux.

Sens Belfort > Besançon > Lons-le-Saunier > Bourg-en-Bresse > Lyon Part-Dieu (du 6 août au 13 octobre)

  • TER 895810/1 (Lons-le-Saunier 6h00 – Bourg-en-Bresse 6h40/42 – Part-Dieu 7h31, sauf le dimanche et 15 août) : train maintenu.
  • TER 895800/1 (Besançon Viotte 6h51 – Lons-le-Saunier 7h56/58 – Bourg-en-Bresse 8h37/44 – Part-Dieu 9h26) : train maintenu au départ de Lons uniquement du lundi au vendredi sauf le 15 août, correspondance assurée à Lons avec le car TER 43645 (Besançon Viotte 5h53 – Lons 7h48). Le samedi, train maintenu au départ de Bourg-en-Bresse, correspondance assurée à Bourg avec le car 43647 (Besançon Viotte 5h16 – Lons 7h22 – Bourg 8h34). Train supprimé le dimanche et le 15 août ; mise en place d’un car entre Bourg et Ambérieu.
  • TER 895824/5 (Belfort 7h33 – Besançon Viotte 8h49/51 – Lons-le-Saunier 10h00/02 – Bourg-en-Bresse 10h43/45 – Part-Dieu 11h26, sauf le dimanche et 15 août) : train maintenu entre Belfort et Viotte. Train maintenu entre Lons et Lyon sous le n° 895820/1. Correspondance assurée à Lons avec le car 43649 (Besançon Viotte 7h51 – Lons-le-Saunier 9h43, sauf le 15 août et les dimanches jusqu’au 2 septembre).
  • TER 895802/3 (Besançon Viotte 8h51 – Lons-le-Saunier 10h00/02 – Bourg-en-Bresse 10h43/45 – Part-Dieu 11h26, dimanche et fêtes) : train supprimé. Au départ de Bourg report sur le TER 886423 (Bourg-en-Bresse 10h45 – Part-Dieu 11h35). Correspondance assuré à Bourg avec le car 43679 (Lons 9h15 – Bourg 10h30). Aucune substitution routière entre Besançon et Lons.
  • TER 895836/7 (Belfort 13h36 – Besançon Viotte 14h49/51 – Lons-le-Saunier 16h00/02 – Bourg-en-Bresse 16h43/46 – Part-Dieu 17h26) : train maintenu entre Belfort et Viotte. Train maintenu entre Lons et Lyon sous le n° 895826/7. Correspondance assuré à Lons avec le car 43653 (Besançon 13h57 – Lons 15h52).
  • TER 895854/5 (Belfort 15h36 – Besançon Viotte 16h49/51 – Lons-le-Saunier 18h00/02 – Bourg-en-Bresse 18h44, sauf le samedi) : train maintenu uniquement entre Belfort et Viotte. Correspondance assurée à Viotte avec le car 43655 (Viotte 16h59 – Lons 18h54 – Bourg 20h06, sauf les samedis). Correspondance à Bourg avec le TER 889451 (Bourg-en-Bresse 20h31 – Part-Dieu 21h35).
  • TER 895848/9 (Belfort 18h36 – Besançon Viotte 19h49/51 – Lons-le-Saunier 21h00/02 – Bourg-en-Bresse 21h43/45 – Part-Dieu 22h28) : train maintenu uniquement entre Belfort et Viotte. Train maintenu entre Lons et Bourg sous le n° 895899 du lundi au vendredi (sauf le 15 août). Train maintenu entre Lons et Lyon sous le n° 895838/9 les dimanches et le 15 août ; les autres jours trajet assuré en autocar au départ de Bourg à 21h48. Correspondance assurée à Lons avec le car 43663 (Viotte 18h57 – Lons 20h52).

Sens Lyon Part-Dieu > Bourg-en-Bresse > Lons-le-Saunier > Besançon Viotte > Belfort (du 6 août au 13 octobre)

  • TER 895890/1 (Bourg-en-Bresse 7h17 – Lons-le-Saunier 7h57/8h00 – Besançon Viotte 9h09, sauf week-end et 15 août) : train maintenu jusqu’à Lons. Correspondance assurée avec le car 43620 (Lons 8h07 – Viotte 10h01).
  • TER 895822/3 (Part-Dieu 7h34 – Bourg-en-Bresse 8h14/16 – Lons-le-Saunier 8h57/9h01 – Besançon Viotte 10h09/11 – Belfort 11h29) : train maintenu uniquement entre Viotte et Belfort. Substitution par le car 43622 (Bourg 7h45 – Lons 8h57 – Viotte 10h52) en correspondance avec le TER 889402 (Part-Dieu 6h25 – Bourg 7h40, sauf les dimanches et le 15 août). Mise en place du car direct 76912 (Lyon Part-Dieu 6h55 – Bourg-en-Bresse 8h14) du lundi au vendredi à compter du 6 septembre. Aucune substitution entre Lyon et Bourg les dimanches et le 15 août.
  • TER 895804/5 (Part-Dieu 9h41 – Bourg-en-Bresse 10h19/20 – Lons-le-Saunier 10h59/11h01 – Besançon Viotte 12h09, week-end et 15 août) : train supprimé. Aucune substitution routière.
  • TER 895828/9 (Part-Dieu 9h41 – Bourg-en-Bresse 10h19/20 – Lons-le-Saunier 10h59/11h01 – Besançon Viotte 12h09/15 – Belfort 13h28, sauf week-end et 15 août) : train maintenu entre Viotte et Belfort. Train maintenu entre Lyon et Lons sous le n° 895814/5. Aucune substitution routière entre Lons et Besançon.
  • TER 895806/7 (Part-Dieu 16h34 – Bourg-en-Bresse 17h14/19 – Lons-le-Saunier 18h00/01 – Besançon Viotte 19h09, week-end et 15 août) : train maintenu jusqu’à Lons. Car de substitution 43648 (Lons 18h10 – Viotte 20h05) uniquement les dimanches à partir du 3 septembre.
  • TER 895842/3 (Part-Dieu 16h34 – Bourg-en-Bresse 17h14/19 – Lons-le-Saunier 18h00/01 – Besançon Viotte 19h09/11 – Belfort 20h29, sauf week-end et 15 août) : train maintenu entre Viotte et Belfort. Train maintenu entre Lyon et Lons sous le n° 895830/1. Aucune substitution routière entre Lons et Besançon.
  • TER 895812/3 (Part-Dieu 17h34 – Bourg-en-Bresse 18h17/19 – Lons-le-Saunier 19h02, sauf le samedi) : train maintenu.
  • TER 895808/9 (Part-Dieu 18h34 – Bourg-en-Bresse 19h17/19 – Lons-le-Saunier 19h59/20h01 – Besançon Viotte 21h09, sauf week-end et 15 août) : train maintenu jusqu’à Lons. Correspondance assurée à Lons avec le car 43634 (Lons 20h09 – Viotte 22h04).
  • TER 895846/7 (Part-Dieu 18h34 – Bourg-en-Bresse 19h17/19 – Lons-le-Saunier 19h59/20h01 – Besançon Viotte 21h09/17 – Belfort 22h28, week-end et 15 août) : train maintenu entre Viotte et Belfort. Train maintenu entre Lyon et Lons sous le n° 895834/5. Correspondance assurée à Lons avec le car 43634 (Lons 20h09 – Viotte 22h04).
  • TER 895816 (Part-Dieu 21h25 – Bourg-en-Bresse 22h30/32 – Lons-le-Saunier 23h12, le vendredi et le 14 août) : train maintenu.
  • TER 895818 (Part-Dieu 21h25 – Bourg-en-Bresse 22h27/32 – Lons-le-Saunier 23h12, le dimanche et le 15 août) : train maintenu.

Ligne Andelot  (Jura) – Oyonnax (Ain)

La ligne ferroviaire qui relie Oyonnax à Andelot par Saint-Claude et Oyonnax a été fermée plusieurs semaines durant l’été. Durant ces périodes, RFF a procédé à des travaux de modernisation (pose de rails de sécurité) et des travaux de maintenance (pose de traverses).

La section entre Oyonnax et Saint-Claude a été fermée uniquement du 9 au 26 juillet (lire notre article à ce sujet).

La section entre Andelot et Saint-Claude a été fermée du 9 juillet au 31 août.

Le TER 895500 (Saint-Claude 4h49 – Andelot 6h22) a circulé uniquement le 9 juillet. Aucune substitution n’a été mise en place les autres lundis.

Le TER 895502 (Saint-Claude 6h25 – Dole 8h45) a été remplacé :

  • par un transport à la demande (TAD) jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 5h45 – Champagnole 7h25 et le car 43594 (Champagnole 7h30 – Dole 9h05).
  • par le car 43602 (Saint-Claude 6h01 – Dole 9h05) à partir du 21 juillet.
  • les cars ne desservaient ni Arc-et-Senans, ni Montbarrey.

Le TER 895508 (Saint-Claude 9h54 – Andelot 11h58) a été remplacé :

  • par un TAD jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 9h51 – Champagnole 11h31 et le car 43596 (Champagnole 11h36 – Andelot 11h54).
  • par le car 43588 (Saint-Claude 10h06 – Andelot 11h54) à partir du 21 juillet.

Le TER 895522 (Saint-Claude 15h10 – Mouchard 17h05) a été remplacé :

  • par un TAD jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 14h32 – Champagnole 16h12 et le car 43598 (Champagnole 16h17 – Mouchard 17h05).
  • par le car 43604 (Saint-Claude 14h47 – Mouchard 17h05) à partir du 21 juillet.

Le TER 895520 (Saint-Claude 15h51 – Champagnole 17h12) a été remplacé :

  • par un TAD jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 15h25 – Champagnole 17h10
  • par le car 43606 (Saint-Claude 15h40 – Champagnole 17h10) à partir du 21 juillet.

Le TER 895524(Saint-Claude 17h25 – Andelot 18h58) est remplacé :

  • par un TAD jusqu’au 20 juillet Saint-Claude 16h51 – Champagnole 18h31 et le car 43600 (Champagnole 18h36 – Andelot 18h54).
  • par le car 43608 (Saint-Claude 17h06 – Andelot 18h54) à partir du 21 juillet.

Le TER 895505 (Andelot 7h08 – Saint-Claude 9h10) est remplacé :

  • jusqu’au 20 juillet, par le car 43365 (Andelot 7h08 – Champagnole 7h26) et un TAD Champagnole 7h31 – Saint-Claude 9h11.
  • à partir du 21 juillet, par le car 43555 (Andelot 7h08 – Saint-Claude 9h20).

Le TER 895511 (Dole 10h21 – Saint-Claude 12h37) a été remplacé :

  • jusqu’au 20 juillet, par le car 43637 (Dole 10h21 – Champagnole 11h55) et un TAD Champagnole 12h00 – Saint-Claude 13h40.
  • à partir du 21 juillet, par le car 43627 (Dole 10h21 – Saint-Claude 13h25).
  • les cars ne desservaient ni Arc-et-Senans, ni Montbarrey.

Les TER 895515 (Andelot 12h08 – Saint-Claude 13h37) et 895525 (Andelot 17h12 – Saint-Claude 19h15) n’ont pas été remplacés.

Le TER 895525 (Champagnole 17h49 – Saint-Claude 19h15) a été remplacé :

  • jusqu’au 20 juillet, par un TAD Champagnole 17h49 – Saint-Claude 19h37.
  • à partir du 21 juillet, le car 43641 (Champagnole 17h49 – Saint-Claude 19h16).

Le TER 895529 (Andelot 19h08 – Saint-Claude 20h37) a circulé uniquement le 31 août. Les autres vendredis, dimanches et le 15 août, il a été remplacé :

  • jusqu’au 20 juillet, par le car 43639 (Andelot 19h08 – Champagnole 19h27) et un TAD Champagnole 19h32 – Saint-Claude 21h11.
  • à partir du 21 juillet, par le car 43563 (Andelot 19h08 – Saint-Claude 21h02).

Télécharger la fiche horaire Saint-Claude – Dole valable du 9 au 31 août

Le TER en Franche-Comté

22000 voyageurs empruntent chaque jour 220 TER qui circulent sur 770 kilomètres de lignes émaillées de 65 gares et haltes.

La ponctualité s’est redressée par rapport à la mise délicate du service 2012. Au mois de juin, elle dépasse les 92% sur toutes les lignes sauf une, la ligne Lyon – Belfort (80%).

Télécharger le dossier de presse

(Avec gazette.info).

Posted in Ain, Jura, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Des travaux sur la ligne ferroviaire Clermont-Ferrand – Volvic

Posted by ardsl sur 12 septembre 2012

Dans le cadre des travaux engagés depuis cet été, sur la ligne Clermont-Ferrand – Volvic, certaines phases de chantier nécessitent la réalisation de travaux de nuit.

Dans le cadre du Plan Rail Auvergne, Réseau Ferré de France réalise actuellement des travaux de remise à neuf de la voie entre les gares de Clermont-Ferrand et Durtol. Ce renouvellement complet de la voie ferrée est une opération exceptionnelle qui se déroule en moyenne tous les 40 à 50 ans.

Si le chantier suit son cours, des travaux vont devoir être réalisés de nuit, occasionnant des nuisances sonores ponctuelles. La phase la plus bruyante consiste à remettre du ballast sous la voie. Cette phase dure environ 30 minutes par tronçon de quelques centaines de mètres.

Cette gêne ponctuelle va durer quelques semaines, à l’avancement du chantier. Aussi, les riverains de la ligne sont susceptibles de connaitre des désagréments.

Ces travaux de nuit ont démarrer le 10 septembre au soir sur le secteur de Chamalières.

Sur la période 2009-2013, l’État, la Région Auvergne et Réseau Ferré de France investissent 213 millions d’euros sur le réseau ferré auvergnat.

(Avec lamontagne.fr).

Posted in Auvergne, Travaux | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Deux morts et un blessé grave sur une ligne ferroviaire à Boisset

Posted by ardsl sur 12 septembre 2012

Deux ouvriers travaillant sur un chantier ferroviaire ont perdu la vie et un autre a été grièvement blessé mardi 11 septembre en fin d’après-midi à Boisset (Cantal).

Un accident du travail a fait deux morts et un blessé grave mardi 11 septembre à Boisset. Le drame est survenu vers 16h30, sur un chantier de réfection des voies ferrées de la ligne Aurillac – Figeac. L’accident s’est produit à quelques kilomètres de la gare de Boisset, en direction de Maurs.

Les premières constatations indiquent qu’un wagon technique transportant du ballast s’est détaché de l’engin qui le tractait. Le wagon a heurté un groupe de six ouvriers qui travaillaient sur le chantier. Il a ensuite dévalé la voie sur un peu plus d’un kilomètre avant de percuter un engin de levage et de dérailler, disloqué.

Deux ouvriers sont décédés lors du choc, qui a été « violent » selon le préfet du Cantal. Un troisième ouvrier, très gravement blessé, a été transporté par l’hélicoptère du Samu d’Aurillac au centre hospitalier de la préfecture cantalienne puis au CHU de Clermont-Ferrand. Son pronostic vital était engagé.

Les trois victimes travaillaient pour des sous-traitants spécialisés dans les travaux ferroviaires. Le directeur régional de RFF, maître d’œuvre mandaté pour ces travaux, a fait le déplacement ainsi qu’un responsable de SNCF.

Une trentaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur place, ainsi que vingt-cinq militaires du groupement de gendarmerie du Cantal (brigade de Maurs, peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie, brigade de recherche et techniciens d’identification criminelle d’Aurillac).

Sur place, le préfet du Cantal, Marc-René Bayle, a exprimé « sa compassion et sa sympathie » pour les victimes, leurs familles, les blessés et leurs proches.

Le maire de la commune, Joël Lacalmontie, s’est rendu sur les lieux de l’accident. À la demande du préfet, une cellule d’aide psychologique a été ouverte à la salle polyvalente de Boisset, afin d’aider trois autres ouvriers, témoins de l’accident, très choqués.

Le procureur de la république d’Aurillac a ouvert une enquête afin de déterminer les circonstances exactes de l’accident. Une cellule de crise a été ouverte à la préfecture du Cantal afin d’informer les familles et de trouver un hébergement pour celles qui souhaitant venir sur les lieux du drame.

Au siège lyonnais de la direction régionale Rhône-Alpes-Auvergne de Réseau Ferré de France, maître d’œuvre mandaté pour ces travaux, c’est la consternation. « Ce type d’accident, surtout avec ce bilan humain, est très rare. Cela n’était pas arrivé depuis des années. » Et Caroline Le Guellec, directrice de communication, de poursuivre. « Les ouvriers travaillaient pour une entreprise à laquelle nous avons déjà fait appel. Le chantier était conduit dans le cadre du Plan Rail Auvergne, sur l’axe Aurillac – Figeac ». Cette portion fait l’objet de travaux de rénovation (sécurisation de parois rocheuses, renouvellement de dizaines de kilomètres de voies…) jusqu’au 2 novembre.

Réfection des voies et pose de filets protecteurs sur les lignes Aurillac – Toulouse et Aurillac – Brive

Depuis lundi 27 août, les trains ne circulent plus entre Aurillac et Lamativie (Lot), perturbant la liaison ferroviaire avec Brive. Des cars de substitution ont été mis en place afin d’acheminer les voyageurs.

Cette interruption de trafic est due à d’importants travaux de sécurisation de la ligne Aurillac – Figeac, qui ont débuté en mai dernier. « Nous avons procédé à la réfection des voies entre Maurs et Viescamp. Cette nouvelle coupure de la circulation est le prolongement des travaux commencés en mai », explique Lilian Carle, responsable de l’agence opérationnelle Auvergne de RFF.

Lacapelle-Viescamp est le point de jonction entre les deux lignes Aurillac – Figeac et Aurillac – Brive. Des travaux entre Aurillac et Lacapelle-Viescamp obligent donc à couper les deux itinéraires.

« On change tout : les traverses, les rails et le ballast« , ajoute Lilian Carle. « La voie datait des années 1950. Pour des raisons de sécurité, la vitesse était limitée à 55 km/h entre Maurs et Viescamp. On va retrouver une vitesse normale de 75 km/h. »

Ces travaux sur la ligne Aurillac – Figeac, qui entrent dans le cadre du Plan Rail Auvergne, nécessitent un investissement de 32 millions d’euros. 3000 tonnes de ballast sont nécessaires pour réaliser un kilomètre de ligne. Exit les traverses en bois, les voies sont désormais en béton. La technique utilisée est celle du « long rail soudé » : il n’y a plus de joint entre les deux voies. « C’est un vrai gain de confort pour les usagers. Le joint est un point de faiblesse de la voie », précise le responsable de RFF.

Des travaux de protection des parois rocheuses vont également être réalisés. Entre Viescamp et Aurillac, du grillage va être posé afin de retenir les blocs de pierres. Des ponts vont aussi être consolidés et l’étanchéité refaite.

Dans le même temps, entre Viescamp et Lamativie, des opérations de remplacement des filets détecteurs vont être entreprises. « Il s’agit d’un autre système de protection. Lorsqu’un rocher tombe, il vient sectionner un fil. Un signal rouge permet alors d’arrêter le train », explique Lilian Carle.

Ces travaux sur la ligne Aurillac – Brive étaient nécessaires pour des raisons de sécurité. « Les filets dataient de plusieurs dizaines d’années. Ils étaient usés. Si on ne remplace pas les fils, ils cassent tout seuls et mettent en route la signalisation, ce qui a pour conséquence d’arrêter les trains« , poursuit-il. « L’année dernière, la ligne Viescamp-Lamativie avait été coupée pendant presque un mois suite à la chute d’un rocher. »

L’enveloppe pour les travaux de régénération des filets entre Viescamp et Lamativie s’élève à un million d’euros.

De nouveaux travaux sont programmés en 2013 sur la partie Viescamp – Lamativie, pour un montant de 15,5 millions d’euros. Remplacement de rails, travaux sur les tunnels et les parois rocheuses sont au cahier des charges, avec pour conséquence, une dernière coupure de la circulation.

(Avec La Montagne).

Posted in Auvergne, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Travaux majeurs entre Chalon-sur-Saône et Mâcon

Posted by ardsl sur 26 août 2012

D’importants travaux sont programmés en 2012 et 2013 sur la ligne ferroviaire entre Chalon-sur-Saône et Mâcon.

Du 4 septembre au 28 octobre

Il s’agit de travaux préparatoires à un grand chantier de modernisation de la voie (remplacement des voies, du ballast et des aiguillages) programmé en 2013.

De plus, des aiguillages secondaires seront démontés entre Fleurville et Senozan.

Quelles conséquences ?

Ces travaux auront un impact de 10 minutes en moyenne sur tous vos trajets entre :

  • Chalon & Mâcon en TER omnibus
  • Dijon & Chalon en TER omnibus
  • Dijon & Nevers en TER
  • Dijon, Chalon, Mâcon & Lyon en TER Intercités.

Au total, 92 trains sont directement impactés. Les TGV circulant entre la Bourgogne et Lyon sont également concernés.

Indirectement, ces travaux auront des conséquences sur le fonctionnement de la gare de Dijon, puisqu’un grand nombre de lignes ferroviaires s’imbriquent dans l’agglomération dijonnaise.

Elles sont souvent :

  • en correspondance (ex : sud <> nord). Pendant cette période, toutes les correspondances à Dijon sont fragiles.
  • en continuité (6 trains par jour et par sens effectuent le parcours Lyon – Mâcon – Chalon – Dijon puis Paris Bercy).

Pour les voyageurs entre la Bourgogne et Paris, il est recommandé de privilégier les trajets en TGV depuis Mâcon TGV, Le Creusot TGV, Chalon-sur-Saône, Beaune, Dijon et Montbard.

Pour les voyageurs ayant une correspondance TER + TGV à Dijon, il est recommandé d’emprunter le TER précédent.

Pour les voyages entre le nord et le sud de la Bourgogne, il est recommandé d’emprunter les TER Paris Bercy – Lyon Part-Dieu.

Week-ends du dernier trimestre 2012

Réseau Ferré de France travaille à favoriser la fluidité des circulations entre Chalon et Mâcon. Pour cela, SNCF met en place des installations qui permettent de circuler indifféremment dans un sens ou dans un autre sur chaque voie (IPCS). Ceci permet notamment de pouvoir changer de voie pour éviter un obstacle ou un train en panne.

Quelles conséquences ?

Du samedi 20 octobre 13h au dimanche 21 octobre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Chalon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Mâcon et Lyon sont adaptées. Les circulations entre Chalon et Dijon sont normales. Quelques trains Dijon – Lyon sont détournés par Bourg-en-Bresse.

Le dimanche 28 octobre en matinée et le dimanche 18 novembre en matinée : la desserte est légèrement adaptée sur la ligne Dijon – Mâcon.

Du samedi 1er décembre 13h au dimanche 2 décembre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Dijon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Dijon et Nevers sont toutes terminus ou origine Chagny.

Du samedi 8 décembre 13h au dimanche 9 décembre 13h : les circulations sont totalement interrompues dans les deux sens entre Chalon et Mâcon. Des dessertes de substitution par cars sont mises en place. À noter que les circulations entre Mâcon & Lyon sont adaptées. Les circulations entre Chalon et Dijon sont normales. Quelques trains Dijon – Lyon sont détournés par Bourg en Bresse.

Posted in Bourgogne, Rhône, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mont-Blanc Express : point sur les travaux en cours et ceux à venir

Posted by ardsl sur 27 juillet 2012

Le chantier de modernisation de la ligne du Mont-Blanc Express, conduit par RFF, concerne 12 kilomètres sur les 36 que compte la ligne de Saint-Gervais au Châtelard. On est donc loin d’une modernisation « totale ».

Il est prévu en 2012 :

  • renouvellement voie ballast (RVB) sur la section Argentière – Montroc (y compris les voies en gare). Cette portion avait déjà été traitée à 90% par les agents de l’Établissement SNCF du Mont-Blanc (ÉMB) depuis 2009 .
  • RVB entre la sortie des Praz de Chamonix et La Joux incluant la gare des Tines. Cette portion de ligne une fois traitée, les trains pourront à nouveau monter au moins à Argentière l’hiver 2012-2013 comme au printemps 2012. C’est l’entreprise Maïa Rail qui effectue ces travaux. La même société a rénové dernièrement une centaine de kilomètre de la ligne des Chemins de Fer de Provence. Du matériel ferroviaire lourds de travaux doit arriver d’Italie dans les prochaines semaines.

Pour 2013 :

  • RVB sur la section Servoz – Les Houches en priorité au printemps.
  • RVB du tunnel des Montets au Châtelard Frontière à l’automne. C’est l’entreprise Maïa Rail qui effectuera ces travaux.

Lors de ces opérations, les traverses en bois sont remplacées par des traverses métalliques et les rails en barre des 36 mètres ou de 6 mètres pour les plus anciens sont remplacés par des long rails soudés (LRS) pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres de longueur. Les zones en gare resteront munies de traverses en bois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une nouvelle signalisation

La modernisation passe aussi par le changement du système d’exploitation qui intègre une nouvelle signalisation lumineuse automatique (identique à celle des TMR entre Le Châtelard Frontière et Martigny) qui sera toujours gérée depuis un poste centralisé à Saint-Gervais.

Le réseau filaire souterrain de la ligne sera totalement refait avec création de locaux techniques informatisés dans toutes les gares de croisement (et également au Fayet). Ces opérations ont lieu en même temps que les travaux de voie, de 2012 à 2013.

Les nouveaux signaux lumineux seront implantés de 2013 à 2014.

Vue aérienne de la zone « dans le cadre » du futur pont-rail de 82 mètres à Passy. Photo : Daniel Zorloni.

Les ponts

Deux petits ponts seront remplacés, l’un à Vallorcine, l’autre près des Houches.

Le pont-rail de Passy sera reconstruit avec un nouveau tablier de 82 mètres de long en forme de S enjambant un nouveau carrefour giratoire voulu par le Conseil général de la Haute-Savoie et la commune de Passy. Cette opération génèrera à elle seule la coupure de la ligne Saint-Gervais-les-Bains – Chamonix en 2013 en même temps que la coupure Chamonix – Le Châtelard Frontière soit une fermeture totale de toute la ligne pendant environ 3 mois.

Une plante rare à préserver 

Comme souvent pour des chantiers routiers et ferroviaires, des investigations ont fait ressortir un risque d’impact négatif sur la faune, à savoir une plante rare, la Sélaginella helvetica, une espèce protégée.

Une clôture autour des plants situés en bord de voie mais hors des limites du chantier a été réalisée. Quand aux plans mis en danger directement, une équipe de naturalistes du Muséum National d’Histoire Naturelle est venue les prélever en juillet pour les mettre en culture au jardin botanique de Samoëns. Conservés et multipliés, ils seront réimplantés à la fin des travaux.

Posted in RFF, Service 2012, Service 2013, Travaux, Vallée de l'Arve | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rhône-Alpes lance son chantier de rénovation ferroviaire

Posted by ardsl sur 13 juillet 2012

Carte des grands chantiers prévus en 2013

Le PDG de SNCF a fait le point vendredi 6 juillet à Lyon sur la modernisation du sillon alpin sud. La ligne de TER, fréquentée par 9000 usagers par jour, sera fermée pendant un an.

L’année 2013 s’annonce encore délicate pour SNCF en Rhône-Alpes. Deux importantes rénovations de lignes ferroviaires TER vont être lancées :

  • d’une part, la section sud du sillon alpin, de Valence au sud à Moirans au nord ;
  • et, d’autre part, le tronçon Lyon-Saint-André-le-Gaz, tronc commun vers Grenoble et Chambéry.

Le premier chantier se soldera par la fermeture, à partir du 9 décembre et pendant un an, des 70 kilomètres de voies empruntées quotidiennement par 9000 usagers des TER, et les réactions sont vives. « C’est une vraie opération de corps d’armée. Ce choix a été préféré à des travaux à la petite cuillère qui se seraient étalés sur quatre ou cinq ans », a justifié Guillaume Pépy, PDG de SNCF, présent aux côtés de Josiane Beaud, sa directrice régionale en Rhône-Alpes, pour engager les premières discussions avec les différents partenaires impliqués (RFF, conseil régional…). « Rhône-Alpes est une région clef pour nous. C’est la première offre TER de France, le premier hub TGV et beaucoup de fret », a-t-il martelé. Ce dynamisme rhônalpin a ses revers : saturation et fragilité du réseau.

Cars de substitution

D’où la nécessité de lourdes remises à niveau et d’augmentation des capacités. La modernisation du sillon alpin (électrification, mise au gabarit des tunnels) coûtera au global 575 millions d’euros, dont 350 millions pour la deuxième phase incluant la création d’un raccordement direct avec le TGV à Valence, financés par l’État, la Région Rhône-Alpes, RFF et les collectivités territoriales locales (16%).

Pendant l’arrêt de la ligne, « des autocars rapides assureront les liaisons entre les grandes villes, tandis que pour les autres dessertes il faudra procéder à du cabotage. Nous travaillons actuellement sur le niveau de service nécessaire et le chiffrage financier viendra ensuite. Notre convention avec la région consacre une enveloppe à la substitution routière », a indiqué Josiane Beaud.

Pour le deuxième chantier -Lyon – Saint-André-le-Gaz -, dont l’investissement s’établit à 73 millions d’euros, les travaux seront nocturnes et s’effectueront au moyen d’un train usine qui trie et avale vieux ballast et traverses puis installe les nouveaux matériaux au rythme de 1 kilomètre chaque nuit.

Toutefois, des conséquences sont annoncées sur les circulations du matin et le débit de cet axe fréquenté par 35000 voyageurs par jour. Comme la première, cette opération est qualifiée d’urgente pour assurer « un service plus robuste », selon Guillaume Pépy.

Suivra en 2014 la ligne Lyon – Ambérieu (Ain), qui, elle, particulièrement fragile, nécessitera une intervention d’une centaine de millions d’euros.

(Avec Les Échos).

Posted in Drôme, Isère, Rhône, Savoie, Service 2013, Service 2014, SNCF, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Six mois de travaux sur la ligne ferroviaire entre Paray, Montceau et Montchanin

Posted by ardsl sur 7 juillet 2012

Les rails de la ligne de chemin de fer qui relie Paray à Montchanin en passant par Montceau vont être modernisés. Ces importants travaux vont induire des perturbations pour les voyageurs, les riverains et les automobilistes.

De mars à septembre 2013, Réseau Ferré de France (RFF) va consacrer 47,4 millions d’euros pour moderniser les voies entre Paray-le-Monial et Montchanin. Le plus gros des travaux se situera sur la portion Paray – Montceau, occasionnant des perturbations. Plus aucun train de voyageur ne passera pendant six mois avec substitution par la mise à disposition de bus à partir des gares de Paray et Montceau. La ligne restera empruntée par des trains de chantier et quelques autres de fret. Les riverains seront impactés par le bruit des travaux (entre 6h et 22h, quelques opérations spécifiques se dérouleront la nuit) mais aussi les automobilistes, lorsque les travaux obligeront à fermer toute circulation aux passages à niveau avec mise en place de déviations routières. Ces derniers seront coupés deux à trois jours pour permettre les travaux de voie et un autre jour pour la reprise de la chaussée à la fin des travaux.

Lundi 25 juin 2012, une réunion de présentation de l’opération s’est tenue à destination des élus des villes concernées (Paray, Ciry, Palinges, Génelard, Montceau, Blanzy, Les Bizots, Montchanin…). Isabelle Vrielynck, directrice d’opération pour RFF, a expliqué la teneur des travaux.

Après une phase d’études, le programme entre dans sa phase de réalisation entre mars et septembre 2013. Le marché de la rénovation de la voie a été remporté par Colas Rail. Le maître d’œuvre est la société Setec Ferroviaire. De Paray à Montceau, l’opération consistera à renouveler la voie et le ballast, et la réfection des ouvrages d’art. Et sur toute la ligne Paray – Montchanin, tous les réseaux aériens (télécom, électricité) seront enfouis avec la mise en place de la fibre optique.

Augmenter la vitesse des trains

Les objectifs de cette opération vont assurer le rétablissement des performances (retour à la vitesse de circulation de 100 km/h sur toute la ligne, ou jusqu’à 120 km/h sur certains tronçons au lieu des 80 km/h actuels), ou encore améliorer le confort des voyageurs SNCF pour un meilleur rendu sonore. Une expérimentation environnementale sera menée avec la pose d’une géomembrane anti-racinaire qui permettra de tester la non-repousse des plantes et ainsi réduire l’utilisation de produits pesticides.

La facture totale de cette modernisation s’élève à 47,4 millions d’euros (voie, ouvrages d’art et artère-câbles) dont 41 millions d’euros pour le renouvellement des voies (ballast, rail et traverses). Les co-financeurs sont l’État, la Région Bourgogne et RFF à hauteur de 13,670 millions d’euros chacun.

Actuellement, 15 TER et un à deux trains de fret (bobines Arcelor et matériel pour Hydro3M) empruntent chaque jour cette ligne Paray – Montchanin à double voie non électrifiée. La vitesse maximale a été réduite de 100 km/h à 80 km du fait de la vétusté des voies datant de plus de 10 ans. L’objectif de ces travaux permettra de réduire ensuite le temps des trajets par train. Un mal pour un bien…

(Avec Le Journal-de-Saône-et-Loire).

Posted in Bourgogne, RFF, Service 2013, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Temps de parcours allongé de 4 minutes pour tous les TER Lyon – Dijon en 2013 et 2014

Posted by ardsl sur 3 juillet 2012

La Région Bourgogne a organisé jeudi 31 mai à Dijon le comité de ligne de l’étoile dijonnaise et jeudi 21 juin à Mâcon le comité de ligne Lyon – Dijon. À retenir une amélioration significative de la ponctualité, un allongement de 4 minutes du temps de trajet entre Lyon et Dijon et un programme copieux de travaux qui impactera aussi les TGV Lyon – Metz, Lyon – Strasbourg, Paris – Lausanne, Paris – Berne et les trains de nuit.

Ponctualité

Des progrès conséquents sont observés avec les nouveaux horaires 2012.

Le mois de février a été délicat en raison de la panne de plusieurs trains en période de pointe et d’une paralysie des aiguillage de la gare de Dijon (le 14 février). La mauvaise régularité de février est principalement due à l’informatisation de la gestion des circulations (depuis la Commande Centralisée du Réseau à Dijon). Cette informatisation qui se poursuit a généré des perturbations temporaires liées à la mise en place et à la prise en main du nouveau système d’exploitation.

La ponctualité de ligne Dijon – Mâcon a été de 92% en avril 2012. Les résultats sont meilleurs pour la ligne la Bresse avec 95% de régularité.

Les TER Bercy – Part-Dieu ont subi d’importants retards en mars et en avril, en raison d’un RVB (renouvellement voie ballast) entre Melun et Combs-la-Ville. La ponctualité des TER Bercy – Dijon – Part-Dieu a été de 84% en avril 2012. En 2011, la ponctualité des TER Lyon – Dijon a été de 80%.

Sur Dijon – Mâcon, la ponctualité depuis le début de l’année 2012 est de 89%. C’est 4 points de plus en qu’en 2011. La ponctualité se redresse y compris dans les heures de pointe (gain de 5 points).

Sur Dijon – Saint-Amour, la ponctualité depuis le début de l’année 2012 est de 92%. C’est un point de plus qu’en 2011. La ponctualité se redresse y compris dans les heures de pointe (gain de 5 points).

Une rame de réserve est en place à Dijon. Elle a été utilisée plus de 60 fois depuis le 1er janvier, en particulier sur les trajets Dijon – Lyon. Une locomotive supplémentaire a été obtenue fin avril. Une organisation pour le dépannage des trains a été mise en place à Laroche-Migennes.

Travaux

Plusieurs chantiers majeurs sont programmés : mise en place d’IPCS entre Chalon-sur-Saône et Mâcon, remplacement d’aiguillages à Dijon, un renouvellement de la voie et du ballast entre Chalon et Mâcon … Un programme copieux de travaux qui impactera aussi les TGV Lyon – Metz, Lyon – Strasbourg, Paris – Lausanne, Paris – Berne et les trains de nuit.

2012

Les travaux suivants sont programmés :

  • La modernisation des installations de signalisation (IPCS, installations permanentes de contre-sens) entre Chalon-sur-Saône et Mâcon va engendrer des retards des 5 à 10 minutes en septembre et en octobre.
  • RVB entre Villeneuve-Saint-Georges et Cesson (21km) du 1er janvier au 4 mai.
  • Maintenance entre Dijon et Tonnerre pendant plusieurs week-ends.
  • Étanchéité sur un ouvrage d’art entre Saint-Florentin et Tonnerre en juin.
  • Renforcement électrique,  maintenance et étanchéité du pont de la Brenne.
  • Intervention sur le tunnel de Blaisy-Bas entre Aisy et Dijon.
  • Modernisation du pont d’Auxonne et modification des installations de signalisation.
  • Nœud dijonnais : remplacement des appareils de voie (aiguillages) entre juin et octobre : coupures sur quelques week-ends.
  • Maintenance entre Dijon et Is-sur-Tille.
  • Modernisation des infrastructures en gare de Dijon du 27 février au 23 mars et du 19 novembre au 30 novembre, travaux de nuit.
  • Travaux de modernisation des infrastructures de voies et d’aiguillages du 9 mai au 7 septembre, sur le secteur de Dijon-Perrigny.
  • Modernisation et renforcement des aiguillages du 02 janvier au 14 décembre, avec périodes de ralentissement de la circulation entre le 20 août et le 07 décembre. Une coupure complète des circulations aura lieu les 20/21 octobre, 01/02 décembre et 8/9 décembre de 13h06 à 13h05.

Conséquences à prévoir sur les circulations ferroviaires :

  1. Coupure de tous les axes de l’étoile dijonnaise du 10 août 23h au 12 août 15h.
  2. Coupure entre Champigny et Laroche-Migennes du 24 septembre au 5 octobre entre 9h25 et 15h30.
  3. Coupure entre Dijon et Montereau entre 9h et 13h les 29 et 30 septembre ainsi que les 3 et 4 novembre.
  4. Coupure entre Dijon et Is-sur-Tille du 20 octobre 13h au 21 octobre 13h.
  5. Coupure entre Chalon et Mâcon du 20 octobre 13h au 21 octobre 13h, du 1er décembre 13h au 2 décembre 13h et du 8 décembre 13h au 9 décembre 13h.
  6. Coupure entre Laroche-Migennes et Sens le 28 octobre de 6h05 à 9h30, le 3 novembre de 8h25 à 11h35, le 4 novembre de 13h05 à 17h30 et le 10 novembre de 18h à 20h.
  7. Coupure entre Nuits-Saint-Georges et Beaune du 1er décembre 13h30 au 2 décembre 13h30. Les TER Dijon – Lyon seront supprimés entre Dijon et Mâcon.
  8. Travaux nocturnes sur le pont route de Beaune du 10 décembre 2012 au 13 décembre 2013.

2013

  1. Travaux nocturnes sur le pont route de Beaune du 10 décembre 2012 au 13 décembre 2013.
  2. Remplacement d’aiguillage entre Tonnerre et Montbard pendant 12 semaines entre le 7 janvier et le 22 mars.
  3. Remplacement d’aiguillage entre Montbard et Les Laumes pendant 10 semaines du 14 janvier au 22 mars.
  4. Modernisation des aiguillages dans le nœud dijonnais : 5 mois de travaux nocturnes entre le 4 février et le 28 juin.
  5. Dépose d’aiguillage : 11 semaines de travaux nocturnes entre Chalon-sur-Saône et Mâcon du 18 février au 3 mai.
  6. Modernisation de la section Gevrey – Chagny : 23 semaines de travaux nocturnes entre le 18 février et le 31 octobre.
  7. Travaux nocturnes de modernisation des voies entre Chagny et Chalon-sur-Saône pendant 8 mois entre le 18 février et le 2 novembre avec 3 à 4 minutes de ralentissement des circulations.
  8. Modernisation de l’infrastructure en gare de Dijon : 8 mois de travaux nocturnes entre le 25 février et le 29 novembre.
  9. Pont route en gare de Beaune : 7 semaines de travaux nocturnes en mars et en octobre.
  10. Confortement de 7 aqueducs entre Seurre et Louhans du 25 mars au 3 mai.
  11. Travaux nocturnes préparatoires avant rénovation entre Chalon-sur-Saône et Mâcon pendant 15 semaines entre le 6 mai et le 16 août.
  12. Modernisation de la ligne entre Dijon et Les Laumes pendant 2 semaines en mai et 7 semaines en octobre et novembre.
  13. Maintenance de la ligne Dijon – Is-sur-Tille sur 4 semaines entre juin et septembre.
  14. RVB entre Châlon et Mâcon : travaux nocturnes pendant 11 semaines entre le 12 août et le 25 octobre.
  15. Modernisation à Port sec de Pacy pendant 11 semaines en juillet, puis de fin octobre à mi-décembre.
  16. Modernisation de la ligne entre Saint-Florentin et Montbard pendant 7 semaines entre les 16 septembre et le 31 octobre.
  17. Modernisation de la bifurcation de Longvic pendant 3 semaines, du 30 septembre au 18 octobre.

Fréquentation

Hausse de 9% des voyages entre Dijon et Beaune entre le premier trimestre 2011 et le premier trimestre 2012. Sur la même période, la hausse atteint 8% sur la relation Mâcon – Lyon et 5% sur les relations Dijon – Chalon-sur-Saône et Dijon – Mâcon.

4700 voyageurs sont comptabilisés chaque jour en gare de Chalon-sur-Saône. Ils sont 3900 à Mâcon, 2300 à Beaune, 1100 à Chagny et 950 à Tournus.

Modification des horaires d’ouverture des guichets

  • Chalon-sur-Saône : du lundi au vendredi de 5h30 à 19h30 ; le samedi de 8h15 à 17h45 ; le dimanche de 12h30 à 19h30.
  • Chagny : le lundi de 5h50 à 12h10 et de 12h30 à 18h10 ; du mardi au vendredi de 6h40 à 14h25 ; le samedi de 8h20 à 12h et de 13h15 à 17h ; le dimanche de 12h à 19h.
  • Tournus : du lundi au jeudi de 7h10 à 14h50 ; le vendredi de 7h10 à 19h30 ; le samedi de 8h10 à 16h15 ; le dimanche de 14h10 à 20h15.

Gare de Dijon

L’accès piétons depuis la rue Mariotte sera ouvert en septembre ou en octobre 2012.

Mise en service du tramway à Dijon

La ligne T1 (Dijon gare – Quétigny centre) sera mise en service le 1er septembre 2012.

Un tarif promotionnel sera mis en place les 1er et 2 septembre.

Tarification

Les cartes Bourgogne liberté ont augmenté de 1€ le 1er juillet 2012. Elles coûteront désormais 31€ (ou 28€ pour les moins de 26 ans).

Service 2013

Ligne Dijon – Lyon

Le temps de parcours des TER entre Dijon et Lyon va augmenter de 4 minutes.

Les horaires sont inchangés au niveau de Dijon. Toujours un train toutes les heures du lundi au vendredi (sauf jours fériés) pour Lyon Part-Dieu à la minute 40 de 5h40 à 20h40. Le samedi, un train toutes les 2 heures de 6h40 à 18h40. Le dimanche et fêtes, un train toutes les 2 heures de 6h40 à 20h40.

À Chalon-sur-Saône, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 22 (au lieu de la minute 23 actuellement).

À Mâcon, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 57 (au lieu de la minute 54).

À Belleville-sur-Saône, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 11 (au lieu de la minute 08).

À Villefranche-sur-Saône, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 20 (au lieu de la minute 18).

À Saint-Germain-au-Mont-d’Or, les trains pour Lyon Part-Dieu partiront à la minute 29 (au lieu de la minute 27).

À Lyon Part-Dieu, les arrivées se feront à la minute 44 (au lieu de la minute 40). Les départs se feront à la minute 16 (au lieu de la minute 20).

Hormis ces décalages de quelques minutes, l’offre TER Dijon – Lyon sera inchangée.

Ligne Dijon – Bourg-en-Bresse

Le TER 891819 (Dijon 18h43 – Bourg-en-Bresse 20h28) sera avancé de 4 minutes au départ de Dijon. Il arrivera à Bourg à 20h21.

Aucun autre changement.

Service 2014

Les allongements des temps de parcours mis en œuvre au SA 2013 seront reconduits.

Pour en savoir plus, télécharger :

Posted in Ain, Bourgogne, Comités de ligne, Fréquentation, Retards / Suppressions, Rhône, Service 2012, Service 2013, Service 2014, Tarification, Travaux | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :