ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Saint-Pierre-d’Albigny’

29 avril : un dimanche sans train en Maurienne, Tarentaise et sur la ligne Chambéry – Grenoble

Posted by ardsl sur 27 avril 2012

Dimanche 29 avril, les trains ont été remplacés par des cars sur les lignes Chambéry - Modane, Chambéry - Bourg-Saint-Maurice et Chambéry - Grenoble

Entre samedi 28 avril soir et dimanche 29 avril soir, le trafic des trains a été complètement interrompu pour cause de travaux. En effet, Réseau Ferré de France a remplacé trois ponts rails, d’abord entre Montmélian et Saint-Pierre-d’Albigny d’une part et d’autre part entre Montmélian et Chambéry.

Il n’y avait donc pas de trains entre Chambéry, la Maurienne, la Tarentaise et Grenoble.

Des services de cars étaient mis en place. Horaires ci-dessous.

Chambéry – Modane

Chambéry – Bourg-Saint-Maurice

Grenoble – Chambéry reprise du trafic à 16h

Les TGV Paris – Milan ont été supprimés.

Les trains de nuit Paris <> Bourg-Saint-Maurice ont été supprimés les 28 et 29 avril.

(Avec le messager.fr).

Publicités

Posted in Savoie, Travaux | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Actes de sabotage en Savoie : qui en veut aux trains ?

Posted by ardsl sur 5 mars 2012

Le dernier chassé-croisé de l’hiver a été fortement perturbé samedi 3 mars par une série d’actes de malveillances sur les voies de chemin de fer, en région Rhône-Alpes.

Des câbles électriques ont été brûlés dans trois communes différentes de Savoie. Résultat : de nombreux retards, des trains bloqués, et des milliers de passagers, souvent des vacanciers, contraints de patienter. Cette fois, pas de vol de cuivre en cause. Les gendarmes en sont persuadés : il s’agit d’un sabotage, un acte délibéré. SNCF a porté plainte.

Cent trains, dont 60 TGV, ont vu leur circulation ralentie (lire la liste des retards).

« Acte de sabotage délibéré »

« Des câbles électriques ont été brûlés dans la fin de nuit de vendredi 2 à samedi 3 mars sur trois communes (La Ravoire, Saint-Pierre-d’Albigny et Chamousset) ce qui indique qu’il s’agit d’actes délibérés« , avait un peu plus tôt affirmé le colonel de gendarmerie Jean-Claude Gin. « Il s’agit d’un acte de sabotage et non de vol de cuivre« , a précisé le gendarme.

SNCF a expliqué que les incendies « déclenchés entre 5h et 6h » ont endommagé gravement les câbles du réseau de signalisation qui assurent à la fois la fluidité du trafic et la sécurité du système ferroviaire« .

SNCF a porté plainte

SNCF, qui a mobilisé quelque 150 agents pour effectuer les travaux et prendre en charge les passagers, a porté plainte.

Il y a un an, en pleines vacances de février, environ 30000 voyageurs avaient été stoppés plusieurs heures après un acte de vandalisme commis par un cheminot retraité sur la ligne Chambéry – Bourg-Saint-Maurice.

(Source : rtl.fr et AFP).

Posted in Retards / Suppressions, Savoie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Lyon – Turin : la priorité au fret au centre du débat

Posted by ardsl sur 27 janvier 2012

Le ministre des Transports Thierry Mariani a répondu mardi 24 janvier au Sénat à Jean-Pierre Vial. Le parlementaire savoyard (UMP) s’inquiétait que certains éléments de l’enquête publique en cours semblent moins favorables au fret que par le passé.

Le ministre a assuré que « cette liaison est emblématique du report modal que nous voulons opérer au profit du fret ferroviaire ». Il confirme aussi que les ouvrages d’accès (dont les tunnels sous Belledonne, Chartreuse et Glandon) « figurent bien dans la section internationale au titre du nouvel accord franco-italien [qu’il signera] la semaine prochaine ».

Le dossier avance vite

Le dossier avance vite, à la satisfaction de beaucoup, dont l’Association anti-contournement autoroutier de Chambéry. Celle-ci, dans un courrier que reprend, notamment, le conseiller général de Modane, Xavier Lett, sur son blog, reproche à l’association environnementaliste FRAPNA d’avoir demandé un report de l’enquête publique : « le but réel de cette demande de report n’est-il pas de perdre les financements européens afin de permettre d’enterrer définitivement la création de cette ligne ferroviaire moderne ? La conséquence directe d’un tel objectif est de ne laisser aucune alternative à la transformation de la Savoie en couloir à camions ».

Par ailleurs, derrière le sénateur Jean-Pierre Vial et le député Dominique Dord (UMP), plusieurs élus ont signé une motion s’opposant au passage des marchandises par Chambéry. «Un débat qui va bien au-dela du clivage UMP-PS » explique Dominique Dord.

Les signataires de la motion s’opposant au passage des marchandises par Chambéry

Parmi les signataires, on trouve Gaston Arthaud-Berthet (conseiller général, Saint-Genix), Renaud Beretti (adjoint, Aix-les-Bains), Luc Berthoud (maire, La Motte-Servolex), Christiane Brunet (conseillère générale, Saint-Pierre-d’Albigny), Jean-Claude Carle (vice-président UMP du Sénat, conseiller régional UDC), Robert Clerc (conseiller général, Aix-les-Bains Nord), Sylvie Cochet (conseillère régionale), Jean-Claude Croze (maire, Brison-Saint-Innocent), David Dubonnet (maire, Barberaz), Xavier Dullin (conseiller régional UDC), Michel Dyen (maire, Saint-Alban Leysse), André Girard (maire, Francin), Claude Giroud (vice-président du Conseil général), Gilbert Guigue (conseiller général, Pont-de-Beauvoisin), Denis Guillermard (maire, Novalaise), Pierre Hérisson (sénateur UMP, Haute-Savoie, conseiller municipal d’opposition à Annecy), Jean-Claude Loiseau (conseiller général, Aix centre), Yves Mercier (maire, Voglans), Patrick Mignola (maire, La Ravoire), Raymond Perrouse (maire, Avressieux), Michel Ravier (maire, Chignin), Serge Simondin (président, communauté de communes Chautagne), Nicolas Verguet (maire, Belmont-Tramonet), Michel Arnaud (adjoint, Challes-les-Eaux), Ludovic Bouvier (adjoint, Sonnaz), Julien Donzel (conseiller munical, Challes-les-Eaux), Louis Caille (adjoint, Saint-Sulpice), Gilles Hammer (conseiller municipal, Cognin), Cédric Vial (maire, Les Échelles)…

(Source : Le Dauphiné Libéré).

Posted in Fret, Politique, Savoie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sillon alpin : une desserte sensiblement améliorée, mais il reste des points noirs

Posted by ardsl sur 26 janvier 2012

Des améliorations non négligeables ont été apportées en décembre 2011, avec les nouveaux horaires, à la desserte ferroviaire du sillon alpin. Mais il reste quelques points noirs comme la non circulation du TER 17534/5 (Annecy 16h41 – Valence 19h46) les samedis, qui entraîne un intervalle de 2 heures sans train.

Les dessertes ferroviaires Annecy – Valence, Annecy – Grenoble, Genève – Valence et Genève – Grenoble se sont sensiblement améliorées grâce aux nouveaux horaires introduits le 11 décembre. La Région Rhône-Alpes et SNCF ont mis en oeuvre certaines demandes exprimées par l’ARDSL, qui avait pointé les insuffisances des dessertes Annecy – Grenoble et Genève – Grenoble.

Les principales améliorations depuis le 11 décembre 2011 de la desserte ferroviaire du sillon alpin sont les suivantes :

  1. Création d’un train quotidien Valence – Genève. Il s’agit du TER 96608/9 (Valence 6h41 – Genève 9h57). L’ARDSL s’est mobilisée pour la création de ce train supplémentaire pour réduire le creux de dessserte de Genève depuis le sillon alpin. En 2011, aucune arrivée à Genève n’était possible entre 8h58 et 13h58.
  2. Création d’un train quotidien Genève – Grenoble. Il s’agit du TER 96638/9 (Genève 11h59 – Grenoble 14h05). Au service 2011, il n’y avait aucun train pour Grenoble au départ de Genève entre 8h41 et 14h57. L’ARDSL s’est fortement mobilisée pour la création de ce train qui garantit désormais un train pour Grenoble au moins toutes les 3 heures au départ de Genève.
  3. Création d’un train Annecy – Valence les samedis, dimanches et fêtes. Il s’agit du TER 17516/7 (Annecy 8h37 – Chambéry 9h35/38 – Grenoble 10h27/30 – Valence 11h46). En 2011, il y avait aucun train pour Grenoble au départ d’Annecy entre 7h38 et 12h43.
  4. Amorce quotidienne à Annecy d’un train Chambéry – Valence.  Il s’agit du TER 17520/1 (Annecy 10h44 – Chambéry 11h35/38 – Grenoble 12h27/30 – Valence 13h46.) Au service 2011, ce train circulait uniquement entre Chambéry et Valence.
  5. Repositionnement et prolongement quotidien à Valence d’un TER Genève – Grenoble. Le TER Genève 8h41 – Grenoble 11h05 a été remplacé par le TER 96634/5 (Genève 9h59 – Chambéry 11h16/20 – Grenoble 12h05/08 – Valence 13h18).
  6. Amorce quotidienne à Valence d’un train Grenoble – Genève. Il s’agit du TER 96614/8 (Valence 13h41 – Grenoble 14h52/55 – Chambéry 15h41/44 – Genève 17h00). En 2011, ce train circulait uniquement entre Grenoble et Genève.
  7. Amorce les samedis, dimanches et fêtes à Annecy d’un train Chambéry – Valence. Il s’agit du TER 17522/3 (Annecy 11h37 –  Chambéry 12h30/38 – Grenoble 13h27/30 –  Valence 14h48). Au service 2011, ce train circulait uniquement entre Chambéry et Valence.
  8. Le dernier TER partant d’Annecy à 19h37 pour Grenoble est désormais au quotidien. Il s’agit du TER 17544/5 (Annecy 19h37 – Grenoble 21h27). Au service 2011, ce train ne circulait pas le samedi. L’ARDSL est à l’origine de cette amélioration.
  9. Prolongement d’un TER Genève – Grenoble à Valence le vendredi. Il s’agit du TER 96646/7 (Genève 16h42 – Chambéry 18h16/20 Grenoble 19h05/08 – Valence 20h18.

Cependant, la desserte du sillon alpin comporte encore un certain nombre de points noirs.

Le tableau des prochains départs en gare d'Aix-les-Bains. Photo prise le samedi 21 janvier vers 18h10.

L’ARDSL et l’ADTC Savoie ont dénoncé à plusieurs reprises le choix de la Région Rhône-Alpes de ne pas faire circuler le TER 17534/5 (Annecy 16h41 – Chambéry 17h31/38 – Grenoble 18h27/30 – Valence 19h46) le samedi.

Cela laisse une période de 2 heures sans train entre les TER 17532/3 (Annecy 15h37 – Valence 18h46) et 17538/9 (Annecy 17h37 – Valence 20h46).

Cela est pénalisant pour :

  • les voyageurs en provenance de la vallée de l’Arve par le train arrivant à Annecy à 16h29. Ils doivent attendre le TER partant à 16h52 d’Annecy pour se rendre à Rumilly ou Aix-les-Bains, le TGV de 17h31 ou le TER de 17h37 pour se rendre à Chambéry.
  • les voyageurs au départ d’Annecy, Rumilly, Albens, Grésy-sur-Aix et Aix-les-Bains qui n’ont aucune desserte pour Chambéry et Grenoble pendant 2 heures.
  • les voyageurs à destination ou au départ d’Albens ou Grésy-sur-Aix qui n’ont aucune desserte pendant 2 heures.
  • les voyageurs au départ ou à destination de Saint-Hilaire, Romans et Valence TGV et ceux se rendant à Valence sont pénalisés par une période de deux heures sans train.

Cela est moins pénalisant pour :

  • les voyageurs à destination de Rumilly et Aix-les-Bains qui peuvent emprunter le train pour Lyon partant à 16h00 et 16h52 d’Annecy.
  • les voyageurs au départ de Chambéry. Ils peuvent emprunter les trains omnibus de 17h24 et 17h58 pour se rendre à Grenoble.
  • les voyageurs au départ de Grenoble souhaitant se rendre à Tullins et Saint-Marcellin. Ils peuvent emprunter l’omnibus de 18h42.

La problématique de la non circulation du TER 17534/5 le samedi existe depuis le service 2011, marqué par la réouverture de la ligne du Haut-Bugey. La Région Rhône-Alpes a été contrainte de réorganiser les dessertes TER. Des dessertes supplémentaires ont été mises en oeuvre. Elles ont été en partie financer des coupes sombres dans les dessertes du week-end du sillon alpin. Ainsi la Région a supprimé un aller-retour Annecy – Valence  le samedi. Il s’agit des 17534/5 (Annecy 16h41 – Valence 19h46) et 17594/5 (Valence 20h14 – Annecy 23h17).

L’ARDSL réclame à nouveau le rétablissement d’une périodicité quotidienne pour le TER 17534/5. Nous souhaitons que soit étudier la mise en place de correspondances systématiques pour Chambéry en gare d’Aix-les-Bains pour tous les trains Annecy – Lyon. Cela permettrait de proposer deux liaisons par heure entre Annecy, Rumilly, Aix-les-Bains et Chambéry.

Par ailleurs, il convient de bâtir la desserte Culoz – Chambéry en tenant compte de la desserte Annecy – Chambéry puisque ces deux dessertes ont un itinéraire commun entre Aix-les-Bains et Chambéry.

Le samedi, il n’y aucun train régional au départ d’Aix-les-Bains pour Chambéry entre 16h25 et 18h25. Mais il y a un autocar à … 18h22 ! Il s’agit du car 49863 en provenance de Culoz.

L’ARDSL reste mobilisée pour obtenir des avancées pour traiter les autres points noirs dans la desserte du sillon alpin.

  1. Des TGV à réservation obligatoire entre Annecy, Aix-les-Bains et Chambéry. L’ARDSL juge absurde l’obligation de réserver pour effectuer des trajets de courte distance sur ligne classique en TGV.
  2. Des temps de parcours peu compétitifs face au réseau autoroutier. L’ARDSL constate que la vitesse des trains est relativement faible dans le sillon alpin. Certains trajets sont beaucoup plus rapides en voiture individuelle grâce à un réseau autoroutier très performant. L’ARDSL est impliquée depuis toulours pour la modernisation complète des lignes ferroviaires du sillon alpin.
  3. Un nombre insuffisant de trains intervilles. La Région Rhône-Alpes a fortement développé les dessertes périurbaines du sillon alpin ces dernières années. Il convient également de développer un desserte interville régulière avec des trains Annecy – Valence et Genève – Bellegarde ne s’arrêtant qu’à Bellegarde, Rumilly, Aix-les-Bains, Chambéry, Gières, Grenoble, Saint-Marcellin, Romans et Valence TGV.
  4. Des trains régionaux trop lents entre Annecy et Aix-les-Bains. Les trains Annecy – Chambéry mettent jusqu’à jusqu’à 47 minutes pour parcourir la section à voie unique entre Annecy et Aix. L’ARDSL fera des propositions précises pour réduire les temps de parcours sur cette section.
  5. Des correspondances manquées à Montmélian. Les arrêts à Montmélian sur les TER Annecy – Valence ont été systématisés au service 2010 pour favoriser les correspondances avec la Maurienne et la Tarentaise. Malheureusement, la nouvelle organisation imposée par RFF des sillons pour le service 2012 ne permet plus les correspondances à Montmélian entre les TER Annecy – Valence et les TER Saint-Pierre-d’Albigny – Lyon.
  6. Encore des trous de 3 ou 4 heures sans desserte ferroviaire entre Annecy et Grenoble ainsi qu’entre Genève – Grenoble. De telles carences ne sont pas de nature à favoriser un report modal vers le transport public. L’ARDSL soutient un cadencement aux 2 heures de la desserte Genève – Grenoble et à l’heure de la desserte Annecy – Grenoble. Il faudrait pour remédier à ce problème créer au moins un aller-retour supplémentaire sur ces deux lignes.
  7. Les derniers départs pour Grenoble ne sont pas assez tardifs. Il est impossible de rejoindre Grenoble en partant de Genève après 18h42, en partant d’Annecy après 19h37 et de Chambéry après 20h38. L’ARDSL demande la mise en oeuvre de relations plus tardives à destination de Grenoble.
  8. Un dernier départ pour Genève trop tôt. Le train pour la cité de Calvin quitte Grenoble à 17h55 et Chambéry à 18h44. L’ARDSL estime qu’il y a besoin d’un train supplémentaire part de Grenoble à 19h55 et de Chambéry à 20h44.

Posted in Ain, ARDSL, Bassin annecien, Comités de ligne, Drôme, Genève, Isère, Savoie, Service 2012, Service 2013 | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :