ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘suicide’

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés samedi 29 septembre

Posted by ardsl sur 29 septembre 2012

Un corps découvert à Montélimar à proximité immédiate des voies ferrées

À 8h50, le conducteur d’un train de fret a repéré un corps qui gisait au bord de la voie ferrée, à proximité du chemin des Fourches à Montélimar. Immédiatement alertée, la police nationale a envoyé une équipe sur place pendant que les agents de SNCF coupaient la circulation ferroviaire.

Les premières constatations faites, il s’avère que la personne décédée est un Montilien d’une trentaine d’années. L’enquête se dirigerait vers un suicide.

La coupure du trafic (de 8h50 à 11h30) a eu pour conséquence d’empêcher la desserte de Montélimar par 2 TGV et plusieurs TER.

SNCF a mis en place des cars entre Orange, Montélimar et Valence ville.

Trains supprimés

  • TER 885652 (Veynes 5h50 – Grenoble 7h43) en raison de la chute d’un rocher sur la voie à Aspres-sur-Buëch. Mise en place d’un car de remplacement.
  • TER 873728 (Brioude 6h34 – Clermont-Ferrand 7h42) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 17706 (Marseille 7h06 – Part-Dieu 10h40) : supprimé uniquement entre Avignon et Lyon, en raison d’un suicide sur les voies.
  • TER 17705 (Part-Dieu 7h20 – Marseille 10h53) : supprimé uniquement entre Avignon et Marseille, en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • TER 17704 (Marseille 9h06 – Part-Dieu 12h40) : supprimé uniquement entre Avignon et Lyon, en raison d’un suicide sur les voies.
  • TER 886181 (Valence 9h34 – Avignon 10h59) en raison d’un suicide sur les voies.
  • TER 17353 (Romans-sur-Isère 10h38 – Briançon 14h47) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 17717 (Part-Dieu 13h20 – Marseille 16h54) : supprimé uniquement entre Part-Dieu et Valence, en raison de la réutilisation prévue de la rame du 17704.
  • TER 17369 (Romans-sur-Isère 19h53 – Briançon 0h03) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 17366.

Trains retardés

2h45 de retard pour le TER 17705 (Part-Dieu 7h20 – Avignon 9h41) en raison d’un suicide sur les voies.

2h de retard pour :

  • le TER 17366 (Briançon 15h08 – Romans-sur-Isère 19h03) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17361 (Romans-sur-Isère 16h23 – Briançon 20h24) même motif.

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 9826/7 (Bruxelles 10h21 – Nice 18h05) en raison de l’affluence et de la panne d’un TER à Aubagne.
  • le TGV 5164/5 (Lille Europe 10h26 – Nice 18h05) mêmes motifs.

40 minutes de retard pour le TGV 6886/7 (Toulon 12h46 – Genève 17h16) en raison de la présence d’une personne sur les voies à La Ciotat ainsi que de la panne d’un TER à Aubagne.

30 minutes de retard pour :

  • le TER 17760 (Part-Dieu 11h20 – Bercy 16h51) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TGV 5016/7 (Nice 11h27 – Lille Europe 18h57) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 9864/5 (Nice 11h27 – Bruxelles 19h42) même motif.

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 9240 (Milan 6h07 – Paris 13h23).
  • le TER 17709 (Part-Dieu 9h20 – Marseille 12h54) en raison d’un suicide sur les voies.
  • le TGV 4854/5 (Montpellier 10h03 – Strasbourg 15h45).
  • le TGV 6232 (Figueras 10h20 – Paris 15h53).
  • le TGV 9773 (Paris 12h11 – Genève 15h27).
  • le TGV 6050 (Montpellier 12h24 – Paris 15h53).
  • le TGV 9772 (Genève 13h42 – Paris 16h49) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 886618 (Part-Dieu 17h12 – Roanne 18h30).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 873800 (Aurillac 5h54 – Clermont-Ferrand 8h20).
  • le TER 889954 (Saint-Étienne 8h46 – Le Puy-en-Velay 10h16) en raison d’une correspondance avec un train retardé.
  • le TGV 9218 (Zürich 11h34 – Paris 15h37).
  • le TGV 9269 (Paris 11h57 – Lausanne 15h44).
  • le TGV 6818/9 (Genève 12h42 – Nice 19h05).
  • le TGV 5346/7 (Rennes 16h07 – Marseille 22h16).
  • le TER 17592/3 (Valence 19h14 – Annecy 22h23) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Chambéry.

15 minutes de retard pour :

  • l’IC 4402/3 (Nantes 6h14 – Part-Dieu 13h20).
  • le TGV 5102/3 (Lille Europe 6h02 – Nice 13h33).
  • le TGV 5104/5 (Lille Europe 6h22 – Montpellier 11h30).
  • le TGV 6191 (Paris 7h37 – Avignon 11h37) en raison d’un suicide sur les voies. Train détourné par la LGV. Arrêts à Valence ville et Montélimar supprimés.
  • l’ICN 519 (Genève aéroport 8h05 – Saint-Gall 12h15).
  • le TGV 6205 (Paris 8h06 – Béziers 12h32).
  • le TER 885601 (Grenoble 8h10 – Gap 10h24).
  • le TGV 5462/3 (Metz 8h15 – Montpellier 14h58).
  • le TER 886183 (Part-Dieu 10h20 – Avignon 12h59) en raison d’un suicide sur les voies.
  • le TGV 5028/9 (Perpignan 13h18 – Lille Europe 19h57) en raison de l’affluence.
  • le TGV 9868/9 (Perpignan 13h18 – Bruxelles 20h42) en raison de l’affluence.
  • le TER 885611 (Grenoble 14h10 – Gap 16h23).
  • le TGV 9778 (Genève 16h29 – Paris 19h49) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Bellegarde.
  • le TGV 6195 (Paris 17h19 – Miramas 21h46) en raison d’un dérangement d’installation.
  • l’EC 36 (Milan 17h25 – Genève 21h18).
  • le TER 885619 (Grenoble 18h10 – Gap 20h24).
  • les TGV 6950/1 et 2942/3 (Paris 18h45 – Annecy 22h31).
  • le TER 885680 (Gap 19h30 – Grenoble 21h47).

Trains détournés

  • TGV 6194 (Miramas 8h15 – Paris 12h33) : détourné par la LGV, en raison d’un suicide sur la ligne classique. Arrêts à Montélimar et Valence ville supprimés.

(Avec France Bleu et Le Dauphiné Libéré).

Publicités

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés lundi 17 septembre

Posted by ardsl sur 17 septembre 2012

Accident de personne à Polliat (Ain)

Peu après 17 heures, le 9775  TGV (Paris 15h10 – Genève 18h16) a heurté mortellement un piéton à hauteur d’un passage à niveau, chemin des sources à Polliat.

L’enquête menée par les gendarmes de la compagnie de Bourg a permis d’écarter la thèse de l’accident pour conclure à un suicide. Un témoin a en effet vu la victime garer sa voiture non loin des lieux et se diriger vers la voie ferrée. L’homme, un burgien de 43 ans avait laissé dans sa voiture ses papiers et son téléphone portable.

Le conducteur du train qui transportait 350 passagers n’a rien pu faire pour éviter le choc. Le trafic a été brièvement paralysé pendant l’intervention des secours.

Trains supprimés

  • TER 886172 (Pierrelatte 5h13 – Mâcon 8h25) : supprimé uniquement entre Pierrelatte et Perrache, en raison de la panne d’un autre train.
  • TER 885112/3 (Valence 5h24 – Chambéry 8h02) : supprimé uniquement entre Grenoble et Chambéry, en raison de l’attente d’un personnel.
  • TER 887103 (Mâcon 5h47 – Vienne 7h26) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 880691 (Gap 6h17 – Briançon 7h30) : supprimé uniquement entre Mont-Dauphin et Briançon.
  • TER 883718/9 (Chambéry 8h24 – Grenoble 9h23) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 885112/3.
  • TER 890139 (Sain-Bel 10h37 – Saint-Paul 11h24) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 886718/9 (Part-Dieu 11h24 – Saint-Étienne 12h10) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 890142 (Saint-Paul 11h45 – Sain-Bel 12h30) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 890149 (Sain-Bel 12h37 – Saint-Paul 13h24) même motif.
  • TER 96642/3 (Genève 14h59 – Valence 18h18) en raison de la panne d’un autre train.
  • TER 17630 (Grenoble 16h35 – Part-Dieu 18h16) : supprimé uniquement entre Grenoble et Rives, en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 883754/5 (Chambéry 16h57 – Saint-Marcellin 18h56) : supprimé uniquement entre Grenoble et Saint-Marcellin, en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 882116 (Ambérieu 17h09 – Mâcon 18h03) : supprimé uniquement entre Bourg-en-Bresse et Ambérieu, en raison à d’un accident de personne à Polliat.
  • TER 885173 (Saint-Marcellin 17h34 – Grenoble 18h20) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 873413 (Vichy 18h02 – Clermont-Ferrand 18h34) en raison d’une absence de matériel.
  • TGV 9780 (Genève 18h29 – Paris 21h49) en raison d’un accident de personne à Polliat.
  • TER 885174/5 (Grenoble 18h37 – Chambéry 19h36) en raison de la panne d’un autre train.
  • TER 17635 (Part-Dieu 18h44 – Grenoble 20h15) en raison d’un acte de malveillance.
  • TER 885186/7 (Saint-Marcellin 19h04 – Chambéry 21h02) en raison de la réutilisation prévue de la rame du 883754/5.
  • TER 873768 (Issoire 19h13 – Clermont-Ferrand 19h55) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 887351 (Perrache 19h19 – Grenoble 21h11) en raison de la panne d’un autre train.

Trains retardés

3h15 de retard pour le TER 883742 (Gières 16h27 – Saint-Marcellin 17h26).

2h45 de retard pour le TGV 9775 (Paris 15h10 – Genève 18h16) en raison d’un accident de personne à Polliat.

2h30 de retard pour le TER 885183 (Saint-Marcellin 18h34 – Grenoble 19h18) en raison de la panne d’un autre train.

1h30 de retard pour le TER 883756/7 (Chambéry 17h24 – Saint-Marcellin 19h26).

1h15 de retard pour le TER 885178/9 (Saint-Marcellin 18h04 – Chambéry 20h02) en raison d’un incident technique sur le train.

1h de retard pour :

  • le TGV 9777 (Paris 16h08 – Genève 18h27) en raison d’un accident de personne à Polliat.
  • le TGV 9778 (Genève 16h29 – Paris 19h49) même motif.
  • le TER 883766/7 (Chambéry 18h24 – Valence 21h20).

50 minutes de retard pour :

  • le TER 17763 (Bercy 15h38 – Part-Dieu 20h40) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17534/5 (Annecy 16h41 – Valence 19h46).
  • le TER 17538/9 (Annecy 17h37 – Valence 20h46) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 17590/1 (Valence 18h14 – Annecy 21h22) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 886170 (Marseille 19h06 – Valence 21h31) en raison de l’attente d’un personnel.

40 minutes de retard pour :

  • le TER 885112/3 (Valence 5h24 – Grenoble 6h48) en raison de l’attente d’un personnel.
  • l’IC 5954 (Clermont-Ferrand 6h02 – Bercy 9h01) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 882120 (Ambérieu 18h11 – Mâcon 19h03) en raison d’un accident de personne à Polliat.
  • le TER 883768/9 (Chambéry 18h58 – Saint-Marcellin 20h56) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 882127 (Mâcon 19h08 – Ambérieu 19h50) en raison de la réutilisation de la rame du 882120.
  • le TER 17592/3 (Valence 19h14 – Annecy 22h23) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 889452 (Part-Dieu 19h25 – Bourg-en-Bresse 20h30) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 889451 (Bourg-en-Bresse 20h31 – Part-Dieu 21h35).

30 minutes de retard pour :

  • le TER 17416/7 (Briançon 7h57 – La Brillane 10h54) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 17532/3 (Annecy 15h37 – Valence 18h46).
  • le TER 875716/7 (Clermont-Ferrand 16h55 – Part-Dieu 19h20) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17821 (Dijon 17h40 – Part-Dieu 19h40) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17540/1 (Annecy 18h37  -Valence 21h46) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 17594/5 (Valence 20h14 – Annecy 23h17) en raison de la réutilisation de la rame du 17534/5.

25 minutes de retard pour :

  • le TGV 6939 (Paris 11h49 – Annecy 15h31) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 883372 (Modane 12h26 – Chambéry 13h45) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 5022/3 (Lille Europe 16h02 – Marseille 20h46).
  • l’IC 5978 (Clermont-Ferrand 16h32 – Bercy 19h57) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 874008 (Vic-le-Comte 16h48 – Moulins 18h15) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17724 (Marseille 17h04 – Part-Dieu 20h40) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 5385 (Dijon 17h21 – Perpignan 22h41).
  • le TER 875742/3 (Part-Dieu 17h40 – Clermont-Ferrand 20h01).
  • le TER 17588/9 (Valence 17h41 – Grenoble 18h52) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 873272 (Saint-Étienne 18h27 – Clermont-Ferrand 20h35).
  • le TER 887349 (Perrache 18h49 – Saint-André-le-Gaz 19h47) en raison de la réutilisation de la rame du 885370.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 873352 (Clermont-Ferrand 6h12 – Nevers 7h54) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 875702/3 (Clermont-Ferrand 6h27 – Part-Dieu 8h52) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 5110/1 (Lille Flandres 6h55  -Marseille 12h16) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9810/1 (Bruxelles 7h05 – Marseille 12h16) même motif.
  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h07 – Perpignan 17h43).
  • le TER 886822/3 (Saint-Étienne 12h20 – Ambérieu 13h53).
  • le TER 96564/5 (Genève 13h29 – Part-Dieu 15h22) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17761 (Bercy 13h38 – Part-Dieu 18h40) en raison de travaux.
  • l’IC 5963 (Bercy 14h00 – Clermont-Ferrand 17h28).
  • le TER 875736/7 (Part-Dieu 14h40 – Clermont-Ferrand 17h08).
  • le TER 883746 (Grenoble 17h10 – Saint-Marcellin 17h56).
  • le TER 886618 (Part-Dieu 17h12 – Roanne 18h30).
  • le TER 873740 (Brioude 18h24 – Clermont-Ferrand 19h17).
  • le TER 885378 (Gières 18h31 – Saint-André-le-Gaz 19h50).
  • le TER 17638 (Grenoble 18h35 – Part-Dieu 20h16).
  • l’IC 5990 (Clermont-Ferrand 19h32 – Bercy 22h57) en raison d’un dérangement d’installation.

15 minutes de retard pour :

  • le TER 17354 (Briançon 4h46 – Romans-sur-Isère 8h43).
  • le TER 17754 (Part-Dieu 5h20 – Bercy 10h22) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 874003 (Moulins 6h42 – Vic-le-Comte 8h11).
  • le TER 17974/5 (Part-Dieu 9h08 – Annecy 11h07) en raison d’un incident d’alimentation électrique.
  • le TGV 6937 (Paris 9h48 – Annecy 13h33) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 96506/7 (Part-Dieu 10h38 – Genève 12h27).
  • le TER 96562/3 (Genève 11h29 – Part-Dieu 13h22).
  • le TGV 9218 (Zürich 11h34 – Paris 15h37) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 6910 (Grenoble 12h02 – Paris 15h19) en raison de la panne d’un autre train.
  • l’EC 34 (Milan 12h25 – Genève 16h18).
  • le TER 17910 (Chambéry 14h02 – Part-Dieu 15h20).
  • le TER 17764 (Part-Dieu 15h20 – Bercy 20h22).
  • le TGV 5456/7 (Metz 16h01 – Marseille 22h46) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 887339 (Perrache 16h19 – Gières 18h21).
  • l’EC 42 (Venise 16h20 – Genève 23h15).
  • le TER 885370 (Gières 16h34 – Perrache 18h41).
  • le TER 891422 (Chalon-sur-Saône 16h42 – Dijon 17h34).
  • le TER 873360 (Clermont-Ferrand 16h42 – Moulins 17h48) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17627 (Part-Dieu 16h44 – Grenoble 18h13) en raison du retard du 887339.
  • le TGV 5314/5 (Toulouse 16h50 – Part-Dieu 20h50) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 874113 (Riom 17h07 – Vic-le-Comte 17h48) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 17632 (Grenoble 17h18 – Part-Dieu 18h46).
  • le TER 885374 (Gières 17h31 – Saint-André-le-Gaz 18h46) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 9781 (Paris 18h11 – Genève 21h27).
  • le TGV 5124/5 (Lille Europe 18h22 – Marseille 23h16) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • l’IC 5983 (Bercy 19h00 – Clermont-Ferrand 22h28) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 873275 (Clermont-Ferrand 19h12 – Saint-Étienne 21h35).
  • le TGV 6924 (Grenoble 19h12 – Paris 22h25) en raison de travaux.
  • le TGV 9784 (Genève 19h42 – Paris 22h49).

(Avec leprogres.fr).

Posted in Ain, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés mercredi 12 septembre

Posted by ardsl sur 12 septembre 2012

Hérault : une personne âgée de 89 ans meurt écrasée par un TER

De grosses perturbations ont eu lieu ce matin sur le réseau ferré au niveau de Marseillan-Plage près du lieu-dit « Les Onglous ». Une dame âgée de 89 ans, malentendante, est décédée, après avoir été percutée par le TER 876404 (Cerbère 5h39 – Avignon 9h22). L’accident a généré une interruption temporaire des échanges ferroviaires entre Montpellier et Perpignan.

Accident ou suicide ?

Vers 7h44, le TER circulant dans la direction de Sète a percuté une personne âgée de 89 ans, qui est décédée sur le coup. Vu la configuration des lieux, et la relative difficulté d’accéder à la voie, il pourrait s’agir d’un suicide.

Selon une autre source, cette femme aurait traversé les voies dans la gare sans voir le feu rouge ni entendre les mises en garde de plusieurs personnes se trouvant sur les quais, a-t-on indiqué de même source. La vieille dame a été percutée par le TER 876404 (Cerbère 5h39 – Avignon 9h22) qui passait dans cette gare sans s’arrêter et tuée sur le coup.

Les sapeurs-pompiers d’Agde ont travaillé plus d’une heure trente à désincarcérer la victime, coincée dans la motrice.

L’enquête est menée par la compagnie de gendarmerie de Pézenas. Le trafic ferroviaire a repris et les 200 passagers dans le train ont pu repartir.

Trains supprimés

  • TGV 5458/9 (Marseille 6h14 – Metz 13h00) : supprimé uniquement entre Lyon et Metz.
  • TER 874110 (Vic-le-Comte 7h01 – Riom 7h39) : supprimé uniquement entre Vic-le-Comte et Clermont-Ferrand, en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 890115 (L’Arbresle 7h29 – Saint-Paul 8h09).
  • TER 885411 (Saint-André-le-Gaz 7h33 – Gières 8h39) : supprimé uniquement entre Grenoble et Gières.
  • TER 873303 (Clermont-Ferrand 7h34 – Vertaizon 7h52) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 873300 (Vertaizon 8h15 – Clermont-Ferrand 8h33) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 890218 (Saint-Paul 8h22 – Lozanne 9h01).
  • R 4047 (Monthey 12h17 – Sion 13h14) : supprimé uniquement entre Saxon et Sion, en raison d’un dérangement technique à la locomotive.
  • TER 17530/1 (Annecy 14h44 – Valence 17h46) : supprimé uniquement entre Grenoble et Valence, en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 887133 (Villefranche 15h41 – Vienne 16h56) : supprimé uniquement entre Perrache et Vienne, en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 873305 (Clermont-Ferrand 16h31 – Vertaizon 16h47).
  • TER 890168 (Saint-Paul 16h45 – Sain-Bel 17h30) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 890264 (Saint-Paul 17h07 – Lozanne 17h45) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 890173 (Sain-Bel 17h07 – Saint-Paul 17h54) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 874420 (Vertaizon 17h10 – Clermont-Ferrand 17h27) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 890177 (Sain-Bel 17h37 – Saint-Paul 18h24) en raison d’un dérangement d’installation.
  • TER 883760/1 (Chambéry 17h58 – Grenoble 18h58) en raison d’un incident technique sur le train.
  • TER 890178 (Saint-Paul 18h00 – L’Arbresle 18h40).
  • TER 890273 (Lozanne 18h20 – Saint-Paul 19h00) en raison de l’absence d’un personnel.
  • TER 873624 (Vic-le-Comte 18h48 – Clermont-Ferrand 19h05).

Trains retardés

1h15 de retard pour le TGV 5166/7 (Toulouse 7h18 – Lille Europe 14h30) en raison d’un accident de personne à Marseillan.

1h de retard pour :

  • le TGV 5355 (Part-Dieu 7h10 – Toulouse 11h10) en raison d’un accident de personne à Marseilllan.
  • le TGV 7784 (Perpignan 8h18 – Part-Dieu 11h50) en raison d’un accident de personne à Marseillan.
  • le TER 17358 (Briançon 9h16 – Romans 13h39) en raison de travaux.
  • le TGV 4854/5 (Montpellier 10h03 – Strasbourg 15h45) en raison d’un accident de personne à Marseillan.
  • le TGV 9776 (Genève 15h42 – Paris 18h49) en raison d’un incident technique sur le train.

50 minutes de retard pour :

  • le TER 876404 (Cerbère 5h39 – Avignon 9h22) en raison d’un accident de personne à Marseillan.
  • le TER 887111 (Villefranche 8h11 – Perrache 8h45).
  • le TER 17921 (Part-Dieu 8h40 – Chambéry 9h58).

40 minutes de retard pour :

  • le TGV 9245 (Paris 10h41 – Milan 17h56).
  • le TER 96646/7 (Genève 16h42 – Grenoble 19h05) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 96648/9 (Genève 18h42 – Grenoble 21h02) même motif.

30 minutes de retard pour :

  • le TGV 6680/1 (Paris 6h57 – Saint-Étienne 9h47) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886011 (Mâcon 7h35 – Perrache 8h35).
  • le TER 887312 (Saint-André-le-Gaz 7h36 – Perrache 8h41) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • l’IC 4412/3 (Tours 8h16 – Part-Dieu 13h20) en raison d’une correspondance avec un train retardé et de travaux.
  • le TER 873286 (Thiers 8h47 – Clermont-Ferrand 9h29) en raison d’un incident affectant la voie.
  • le TER 96439 (Frasne 10h58 – Berne 12h36) en raison de la correspondance avec le 9261 et de l’intervention de la police à bord.
  • le TER 886946 (Saint-Étienne 19h52 – Roanne 21h08) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.

25 minutes de retard pour :

  • l’IC 5900 (Nevers 4h57 – Bercy 7h32) en raison de travaux.
  • le TER 873351 (Saint-Germain-des-Fossés 5h45 – Clermont-Ferrand 6h26).
  • le TER 893901 (Paray-le-Monial 5h54 – Part-Dieu 7h52) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 875702/3 (Clermont-Ferrand 6h27 – Part-Dieu 8h52).
  • le TER 886607 (Roanne 6h30 – Part-Dieu 7h48) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 885302 (Gières 6h35 – Saint-André-le-Gaz 7h54) en raison d’une alerte nécessitant une vérification technique.
  • le TER 17803 (Dijon 6h40 – Part-Dieu 8h40) en raison de travaux.
  • le TGV 6603 (Paris 6h57 – Part-Dieu 8h56) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 6904 (Grenoble 7h12 – Paris 10h23) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17608 (Grenoble 7h18 – Part-Dieu 8h46) même motif.
  • le TER 886611 (Roanne 7h30 – Part-Dieu 8h48).
  • le TER 885411 (Saint-André-le-Gaz 7h33 – Grenoble 8h25).
  • le TER 17805 (Dijon 7h40 – Part-Dieu 9h42).
  • le TGV 9241 (Paris 7h49 – Milan 14h55) en raison de travaux.
  • le TGV 6609 (Paris 9h57 – Part-Dieu 11h56) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 9773 (Paris 12h11 – Genève 15h27) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 5322/3 (Nantes 12h52 – Marseille 19h16) en raison de l’attente d’un personnel à Angers.
  • le TER 884680/1 (Saint-Gervais 16h03 – Bellegarde 17h51) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 6624 (Part-Dieu 16h04 – Paris 18h07) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TGV 9778 (Genève 16h29 – Paris 19h49) en raison d’un dérangement technique.
  • le TER 884580 (Évian 16h34 – Bellegarde 17h51) en raison de l’attente du 884680/1 à Annemasse.
  • le TER 883754/5 (Chambéry 16h57 – Saint-Marcellin 18h56).
  • le TER 873359 (Moulins 19h20 – Clermont-Ferrand 20h25) en raison de l’intervention des forces de l’ordre à Saint-Germain-des-Fossés.
  • le TER 18509 (Part-Dieu 19h40 – Modane 22h17) en raison de la réutilisation de la rame du 17916.
  • le TER 886948 (Saint-Étienne 20h52 – Roanne 22h08) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.

20 minutes de retard pour :

  • le TER 17600 (Grenoble 5h17 – Part-Dieu 6h46) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 885300 (Gières 5h30 – Perrache 7h41) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886174 (Avignon 5h31 – Mâcon 9h25).
  • le TER 885405 (Saint-André-le-Gaz 5h55 – Gières 7h10) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17751 (Sens 6h18 – Part-Dieu 10h40) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 873260 (Saint-Étienne 6h30 – Clermont-Ferrand 8h50).
  • le TER 96608/9 (Valence 6h41 – Genève 9h57).
  • le TER 889655 (Roanne 6h45 – Perrache 8h19) en raison d’obstacles sur ou aux abords de la voie.
  • le TER 96604/5 (Grenoble 6h55 – Genève 9h00).
  • le TER 886609 (Roanne 7h10 – Part-Dieu 8h19) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 9810/1 (Bruxelles 7h10 – Marseille 12h16) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 886007 (Mâcon 7h25 – Part-Dieu 8h14) en raison d’obstacles sur ou aux abords de la voie.
  • le TGV 5306/7 (Bordeaux 7h37 – Dijon 15h39) en raison de l’affluence à Toulouse.
  • le TER 882111 (Mâcon 8h11 – Bourg-en-Bresse 8h37) en raison de la réutilisation de la rame du 882104.
  • le TER 886602 (Part-Dieu 8h12 – Roanne 9h30) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17802 (Part-Dieu 8h20 – Dijon 10h19) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 873262 (Saint-Étienne 8h30 – Clermont-Ferrand 10h38) en raison d’un incident affectant la voie.
  • le TER 887113 (Villefranche 8h41 – Vienne 9h56) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17611 (Part-Dieu 9h14 – Grenoble 10h37).
  • le TER 887118 (Vienne 10h04 – Perrache 10h36) en raison de la réutilisation de la rame du 887113.
  • le TER 886866/7 (Saint-Étienne 10h20 – Part-Dieu 11h06) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 9826/7 (Bruxelles 10h21 – Nice 18h05).
  • le TGV 5164/5 (Lille Europe 10h26 – Nice 18h05).
  • le TER 17758 (Part-Dieu 11h20 – Bercy 16h22) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 891416 (Chalon-sur-Saône 12h41 – Dijon 13h34).
  • le TER 885460 (Gières 13h35 – Rives 14h28) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17357 (Romans 14h22 – Briançon 18h48) en raison de la réutilisation de la rame du 17358.
  • le TER 17530/1 (Annecy 14h44 – Valence 17h46) en raison d’un incident technique sur le train et d’un acte de malveillance.
  • le TER 885370 (Gières 16h34 – Perrache 18h41).
  • le TER 17632 (Grenoble 17h18 – Part-Dieu 18h46) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 96570/1 (Genève 17h29 – Part-Dieu 19h22) en raison des correspondances avec le 884680/1 et 884580.
  • le TER 885374 (Gières 17h31 – Saint-André-le-Gaz 18h46).
  • le TER 17916 (Chambéry 18h02 – Part-Dieu 19h20) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TGV 6688/9 (Paris 18h57 – Saint-Étienne 21h47) même motif.
  • le TER 885186/7 (Saint-Marcellin 19h04 – Chambéry 21h02) en raison de la réutilisation de la rame du 883754/5.
  • le TER 886746/7 (Ambérieu 19h07 – Saint-Étienne 20h40).

15 minutes de retard pour :

  • le TER 885112/3 (Valence 5h24 – Chambéry 8h02) en raison d’obstacle sur ou aux abords des voies.
  • le TER 17602 (Grenoble 5h41 – Part-Dieu 7h16) en raison d’un dérangement d’installation.
  • l’IR 1708 (Brigue 6h00 – Genève aéroport 8h36).
  • le TER 17754 (Mâcon 6h07 – Bercy 10h22) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 887300 (Saint-André-le-Gaz 6h15 – Perrache 7h11).
  • le TER 17552/3 (Grenoble 6h32 – Annecy 8h24).
  • le TER 885114/5 (Saint-Marcellin 6h34 – Chambéry 8h36) en raison d’une alerte nécessitant une vérification technique.
  • le TER 885106/7 (Grenoble 6h37 – Chambéry 7h36) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 18501 (Part-Dieu 6h40 – Modane 9h17) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 882104 (Ambérieu 7h09 – Mâcon 8h06).
  • le TER 883708 (Saint-André-le-Gaz 7h15 – Perrache 8h12).
  • le TER 17756 (Part-Dieu 7h20 – Bercy 12h22) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TER 873284 (Thiers 7h21 – Clermont-Ferrand 8h09) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 887108 (Vienne 7h34 – Villefranche 8h49) en raison d’obstacles sur ou aux abords de la voie.
  • le TER 887109 (Villefranche 7h41 – Vienne 8h56) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 9261 (Paris 7h57 – Lausanne 11h44) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TER 886015 (Mâcon 8h35 – Perrache 9h35) en raison d’obstacles sur ou aux abords de la voie.
  • le TGV 5350/1 (Marseille 8h44 – Rennes 14h46).
  • les TGV 6208 et 2924 (Montpellier 10h24 – Paris 13h53).
  • l’IC 4480/1 (Bordeaux 10h44 – Part-Dieu 18h20) en raison d’un voyageur malade à bord.
  • le TER 886718/9 (Part-Dieu 11h24 – Saint-Étienne 12h10).
  • l’IR 1725 (Genève aéroport 11h27 – Brigue 14h02) en raison d’un dérangement technique à la locomotive.
  • le TER 887130 (Perrache 14h45 – Villefranche 15h19) en raison de travaux.
  • l’EC 36 (Milan 17h25 – Genève 21h18).
  • le TER 890175 (L’Arbresle 17h29 – Saint-Paul 18h09).
  • le TGV 6628 (Part-Dieu 18h04 – Paris 20h11).
  • le TER 884531 (Bellegarde 18h09 – Évian 19h27) en raison de la réutilisation de la rame du 884580.
  • le TER 884630/1 (Bellegarde 18h09 – Saint-Gervais 19h55) en raison de la réutilisation de la rame du 884680/1.
  • le TER 874221 (Moulins 18h12 – Brioude 20h34).
  • le TER 18544 (Bourg-Saint-Maurice 18h16 – Part-Dieu 21h20).
  • le TER 890187 (Sain-Bel 19h07 – Saint-Paul 19h54).
  • le TER 890189 (Sain-Bel 19h37 – Saint-Paul 20h24).
  • le TER 17818 (Part-Dieu 20h20 – Dijon 22h19).
  • le TER 886155 (Part-Dieu 21h20 – Valence 22h31) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le car TER 49867 (Saint-Étienne 21h55 – Feurs 22h45) en raison de la correspondance avec le 6688/9.
  • le car TER 49594 (Saint-Étienne 21h55 – Boën 23h12) même motif.

(Avec midilibre.fr).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SNCF face à un suicide par jour

Posted by ardsl sur 3 septembre 2012

En juillet, 37 personnes sont mortes sur les rails. Les « suicides TGV » sont de plus en plus fréquents et les conséquences de plus en plus lourdes…

Lundi 20 août. Le TGV 5444/5 (Bordeaux 16h28 – Strasbourg 23h06) file à près de 300 km/h. Il est 21h quand un homme est happé sous ses roues, non loin de la gare de Champagne-Ardenne TGV. Arrêt de la circulation, enquête de police, réorganisation du trafic… C’est finalement au coeur de la nuit, à 3h55 et avec presque cinq heures de retard, que ses 230 passagers arrivent à bon port. Dans le même temps, par « effet domino », quatre autres trains sur la ligne accumulent près de quinze heures de retard. Au final, ce suicide a affecté le trajet de 1015 voyageurs. SNCF a pris en charge les repas de tous ces clients, affrété trois minibus, payé deux hôtels, ainsi que des taxis à plus de 470 passagers…

Chaque suicide impacte 19 trains

Chaque jour un à deux « accidents de personne » – le plus souvent des suicides – surviennent sur le réseau ferroviaire hexagonal. « Aux heures de pointe, ou lors du grand week-end de chassé-croisé entre juillet et août, où nous transportons jusqu’à 1,2 million de voyageurs, l’impact sur la circulation des trains peut être vraiment très important« , relève Isabelle Delobel, la directrice du Centre national des opérations ferroviaires de la SNCF. Pas moins de 20 millions de vacanciers ont pris le train cet été en France. Selon l’entreprise, en juillet, 92% des TGV et 93% des TER sont arrivés à l’heure. Ce même mois, l’entreprise a dû faire face à 37 « accidents de personnes ». Chacun a « impacté » en moyenne 19 trains, auxquels il a fait perdre un total de 672 minutes. Le train qui subit l’accident, lui, accuse au minimum deux heures de retard. Un peu moins si la victime n’est que blessée. Mais c’est rarissime.

La procédure est désormais rodée : arrêt de la circulation, envoi d’un cadre pour relever le conducteur, arrivée des secours et des officiers de police judiciaire. « Ces équipes sont sur place entre quarante-cinq minutes et une heure après l’accident. Alors seulement l’enquête débute. Si la preuve du suicide n’est pas immédiate, elle peut durer plus d’une heure« , explique Isabelle Delobel. SNCF, dont l’objectif est de reprendre au plus vite la circulation, doit attendre que celle-ci soit bouclée et que les pompes funèbres interviennent. Pendant ce temps, elle évalue les dégâts matériels et établit un nouveau plan de circulation. Le trafic est parfois perturbé jusqu’à l’autre bout du pays. « Pour nous, les accidents sur les lignes à grande vitesse sont les plus lourds. Le train met 3 à 4 km à s’arrêter, et il faut tout inspecter entre le point d’impact et le point d’arrêt« , poursuit-elle.

Outre le désagrément pour les passagers, ces accidents ont un coût important pour la compagnie ferroviaire. L’entreprise ne le divulgue pas. Mais selon l’heure et la ligne sur laquelle le suicide survient, il est exponentiel. Remorquage de la motrice endommagée, remplacement ou réaiguillage des trains circulant sur le même axe, suppression de rames, affrètement de bus… Pour ces retards dus à une cause « externe », les billets ne sont pas remboursés aux clients, sauf exception. Mais la prise en charge des voyageurs, de leurs repas ou de leur hébergement, alourdit encore la facture. Or pour SNCF, la prévention des suicides relève du casse-tête. « On sécurise tous les accès aux voies. Mais on ne dévoile jamais les détails. Car dès qu’un accident de personne est rapporté dans les médias à tel endroit, cela donne des idées à des personnes fragiles. » Cruel dilemme, que résume un syndicaliste  : « Comment communiquer sur les conséquences de ces suicides, sans en faire la publicité? »

25 psychologues pour aider les conducteurs

En coulisses, la compagnie doit aussi assumer la prise en charge des conducteurs qui ont « tapé« , selon le jargon des intéressés. Depuis 1994, leur formation initiale intègre une journée dédiée au sujet. Ceux qui rencontrent de tels drames peuvent appeler un numéro vert à toute heure. Au bout du fil, 25 psychologues répondent ou les reçoivent en face à face sur demande. Peurs, cauchemars, insomnies, flashs en plein jour, repli et sentiment de culpabilité sont fréquents. « Les accidents de personnes peuvent créer un stress à caractère traumatique. Si le suicidant a “regardé” le conducteur, assister à ce passage de la vie à la mort est terriblement dérangeant. Pour refermer cette brèche, on les ramène au factuel, en débriefant l’accident minute par minute. On leur apprend aussi à dire que c’est le train qui a “tapé”, pas eux« , explique Sylvie Teneul, qui dirige le pôle de soutien psychologique. Avec pour objectif, comme après une chute de cheval, de les faire « remonter en selle » rapidement… et en toute sécurité.

Une journée mondiale de prévention

Entre 11000 et 12000 morts par an : les suicides sont la cause de trois fois plus de décès que les accidents de la route en France. Mais les budgets consacrés à ce problème de santé publique restent minces : 15 millions d’euros pour le dernier plan d’action interministériel, présenté en 2011 par la secrétaire d’État chargée de la santé d’alors, Nora Berra. Contre 56 millions d’euros par an pour la Sécurité routière… Presque quatre fois moins. Le suicide est-il évitable ? Oui, selon l’Association internationale pour la prévention du suicide et l’Organisation mondiale de la santé, qui organisent le 10 septembre la 10e Journée mondiale de prévention du suicide. Objectifs : sortir du silence pour sensibiliser public, chercheurs, professionnels de santé et politiques ; renforcer les facteurs de protection, en apprenant à détecter les personnes « à risque » (tentatives, troubles psychiatriques ou liés à une substance, événements de vie stressants…).

Thierry, conducteur de train : « Une vision gravée dans mon cerveau« 

Thierry (*), conducteur de train depuis seize ans, passe chaque jour dans la gare où un homme est mort sous les roues de sa locomotive, en 2003.

« Il était 20 heures, il faisait nuit. Je conduisais mon dernier train, en banlieue nord de Paris. Je rentrais dans une gare à 100 km/h, quand un homme a traversé les voies au milieu du quai. Pendant une fraction de seconde, j’ai cru que je ne l’avais pas « tapé », comme on dit entre nous. J’ai appliqué la procédure d’arrêt d’urgence, j’ai freiné. Il m’a fallu 400 m pour stopper le train. Je suis descendu pour voir s’il était encore en vie. C’est notre rôle. Je pensais que je l’avais juste abîmé. En réalité il s’était fait hacher, pris entre les roues du train et le quai. Les morceaux de son corps étaient éparpillés sur 200m. Depuis le quai, les clients m’indiquaient un pied là, un autre bout plus loin… Plus que l’idée d’avoir « tapé » quelqu’un, c’est cette vision du corps qui m’a choqué. Neuf ans après, l’image reste gravée dans mon cerveau. Mon contrôleur a couvert ces morceaux avec une couverture de survie. Les secours et les policiers sont vite arrivés. Selon la procédure, ils m’ont fait souffler dans le ballon et ont recueilli mes déclarations. Je n’avais rien à me reprocher. Puis six employés de la morgue ont enlevé le corps. Au bout de deux heures, les enquêteurs nous ont autorisés à repartir. En temps normal, le conducteur est relevé. Mais comme mon chef était avec moi en cabine ce jour-là, j’ai voulu reprendre le manche. Je me croyais en état d’assurer les 80 km restant. En réalité, j’ai dû m’arrêter à la moitié : dès que je croisais un train, au moindre son à la radio, je freinais… Je suis rentré chez moi en taxi, seul, à 1 heure du matin. J’ai longuement parlé avec ma femme. Dans mon lit, je me suis effondré en pleurs. Des flashs surgissaient. Je n’ai pas fermé l’oeil. Le lendemain j’ai vu un généraliste et effectué une seconde déposition à la police, avec mon supérieur. On a appris que la victime était un Anglais de 52 ans en état d’ébriété. On ne saura jamais s’il s’est suicidé ou non. On m’a tout de suite proposé de voir un psy, mais je n’ai jamais voulu y aller. Après huit jours d’arrêt, le médecin du travail m’a autorisé à reprendre. Ce qui m’a le plus aidé, c’est le collectif : discuter avec les collègues à qui c’est arrivé, et avec ceux qui ne l’ont jamais vécu. Il n’y a aucune règle en la matière. Mon père n’a pas connu un suicide au cours de sa carrière. D’autres ont « tapé » 7 fois, voire 13 fois, comme un collègue tout juste retraité. Les circonstances comptent beaucoup. Un ami a « tapé » une mère avec un enfant et un bébé dans une poussette, le soir de Noël. Il a mis six mois à remonter… La position de celui qui se suicide joue aussi. Soit il se jette depuis le côté. Soit il attend de dos, les bras en croix. Soit il est allongé. Soit vous voyez le type, droit dans les yeux, vous le regardez. Dans ce cas, on a beau vous apprendre, en formation, à dire que « c’est le train qui a “tapé”, pas vous », vous restez persuadé que c’est vous. Cette gare, j’y passe encore tous les jours. Il s’y produit un à deux accidents par an. Il m’a fallu deux ans pour que les images s’estompent. Mais dès que j’apprends qu’un collègue a « tapé », tout me revient. Et à chaque fois que je prends le manche, j’y pense. »

(*) Le prénom a été modifié.

(Avec Le Journal du Dimanche).

Posted in Retards / Suppressions, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés samedi 25 août

Posted by ardsl sur 25 août 2012

Accident de personne

Un accident s’est produit sur les voies, à hauteur d’Ollioules-Sanary à 6h15. Un TER parti de Toulon a heurté un individu qui se trouvait sur les voies. L’hypothèse d’un suicide est privilégiée par les enquêteurs.

Le trafic des trains a été totalement coupé pendant plus de deux heures, immobilisant de nombreux trains dans les gares environnantes, dont trois trains de nuit en direction de la Côte d’Azur, et les passagers d’un TGV pour Paris au départ de Toulon.

Le temps que le corps de la victime soit levé et que les pompes funèbres arrivent, il a fallu attendre 9h50 pour que les trains circulent de nouveau dans les deux sens.

Trains supprimés

  • TER 886191 (Part-Dieu 16h20 – Avignon 18h59) : supprimé uniquement entre Orange et Avignon.
  • TER 886195 (Perrache 17h40 – Avignon 20h29) : supprimé uniquement entre Bollène et Avignon, en raison de la panne d’un autre train.

Trains retardés

5h de retard pour l’IC 5963 (Bercy 14h00 – Clermont-Ferrand 17h33) en raison de difficultés lors de la préparation du train et de la chute d’un arbre sur une caténaire.

3h45 de retard pour le TGV 9860/1 (Toulon 8h15 – Bruxelles 14h23) en raison d’un accident de personne.

3h15 de retard pour le TGV 5116/7 (Toulon 8h15 – Lille Europe 13h57) en raison d’un accident de personne.

3h de retard pour l’IC 5971 (Bercy 16h00 – Clermont-Ferrand 19h31) en raison de la chute d’un arbre sur une caténaire.

2h15 de retard pour le TGV 5376/7 (Marseille 15h42 – Le Havre 22h01) en raison de l’affluence à Marseille.

1h45 de retard pour :

  • l’IC 5955 (Bercy 8h58 – Clermont-Ferrand 12h33) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17725 (Part-Dieu 17h20 – Avignon 19h41) en raison de la panne d’un autre train.

1h15 de retard pour le TGV 6854 (Nice 7h27 – Part-Dieu 11h54) en raison d’un accident de personne.

1h de retard pour :

  • le TER 17760 (Part-Dieu 11h20 – Bercy 16h22) en raison de la présence d’un bagage non identifié.
  • l’IC 5983 (Bercy 19h00 – Clermont-Ferrand 22h33) en raison de la chute d’un arbre sur une caténaire.
  • le TER 886194 (Avignon 19h31 – Perrache 22h20) en raison de la panne d’un autre train.

50 minutes de retard pour :

  • le TGV 6815 (Part-Dieu 7h06 – Nice 11h33) en raison d’un accident de personne.
  • le TER 895826/7 (Lons-le-Saunier 16h02 – Part-Dieu 17h26) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 96514/5 (Part-Dieu 16h38 – Genève 18h27) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TER 886141 (Part-Dieu 18h20 – Avignon 20h59) en raison de la panne d’un autre train.

40 minutes de retard pour :

  • l’IC 5970 (Clermont-Ferrand 13h25 – Bercy 16h57) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 886934 (Saint-Étienne 16h52 – Roanne 18h06) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6220 (Béziers 17h31 – Paris 21h53) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 18544 (Bourg-Saint-Maurice 18h16 – Part-Dieu 21h20) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.

30 minutes de retard pour :

  • le Thalys 9926/7 (Amsterdam 7h24 – Marseille 14h22).
  • le TER 17988/9 (Part-Dieu 17h08 – Annecy 18h59) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6198 (Miramas 16h15 – Paris 20h41) en raison des conditions climatiques.
  • l’IC 5990 (Clermont-Ferrand 19h25 – Bercy 22h57) en raison d’une correspondance avec un train retardé.

25 minutes de retard pour :

  • le TER 17709 (Part-Dieu 9h20 – Marseille 12h54) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 26892/3 (Nice 12h27 – Lille Europe 21h07) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 9866/7 (Marseille 13h10 – Bruxelles 18h42) en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • le TGV 6216 (Figueras 14h20 – Paris 19h53) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TGV 5184/5 (Nice 14h27 – Lille Europe 21h57) en raison des conditions climatiques.
  • le TGV 6066 (Perpignan 14h51 – Paris 19h53) en raison d’un acte de malveillance.
  • le TER 17721 (Part-Dieu 15h20 – Marseille 18h54) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6829 (Dijon 15h52 – Nice 22h33) en raison des conditions climatiques.
  • le TGV 6231 (Paris 16h04 – Perpignan 21h25) en raison des conditions climatiques.
  • le TGV 9836/7 (Bruxelles 16h18 – Montpellier 21h57) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 5386/7 (Montpellier 16h28 – Rennes 22h54) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TGV 5380/1 (Montpellier 16h28 – Nantes 23h08) même motif.
  • le TGV 6195 (Paris 17h19 – Miramas 21h46) en raison des conditions climatiques.
  • le TER 875742/3 (Part-Dieu 17h40 – Clermont-Ferrand 20h05) en raison de la correspondance avec le 886934 à Roanne.
  • le TGV 5124/5 (Lille Europe 18h26 – Marseille 23h16) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le TER 895834/5 (Part-Dieu 18h34 – Lons-le-Saunier 20h00) en raison de la réutilisation de la rame du 895826/7.
  • le TER 886196 (Avignon 19h01 – Part-Dieu 21h40) en raison de la panne d’un autre train.
  • les TGV 2929 et 6221 (Paris 20h07 – Montpellier 23h37).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 886200/1 (Perrache 5h41 – Firminy 6h50) en raison de l’attente d’un personnel.
  • l’IC 15940 (Millau 11h02 – Clermont-Ferrand 15h58).
  • le TGV 5028/9 (Perpignan 13h18 – Lille Europe 19h57) en raison de l’affluence à Agde.
  • le TGV 9868/9 (Perpignan 13h18 – Bruxelles 20h42) même motif.
  • le TER 17718 (Marseille 14h40 – Part-Dieu 18h40) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TER 889960 (Saint-Étienne 15h53 – Le Puy 17h17) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6121 (Paris 16h37 – Marseille 19h53) en raison des conditions climatiques.
  • le TER 886190 (Avignon 17h01 – Part-Dieu 19h40) en raison d’un dérangement d’installation.
  • le TGV 6880/1 (Toulouse 17h43 – Part-Dieu 21h54) en raison de l’affluence à Montpellier.
  • le TER 17816 (Part-Dieu 19h20 – Dijon 21h19) en raison de difficultés lors de la préparation du train.
  • le Lunéa 5801 (Paris Austerlitz 21h57 – Briançon 8h32) en raison d’un incident technique sur le train.

15 minutes de retard pour :

  • le TGV 9862/3 (Perpignan 5h18 – Bruxelles 12h42) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 5458/9 (Marseille 6h14 – Metz 13h00) en raison d’obstacles sur ou aux abords des voies.
  • le TGV 6812/3 (Dijon 7h21 – Toulouse 13h11) en raison de travaux.
  • le TGV 9832/3 (Bruxelles 10h18 – Perpignan 17h43) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TGV 5120/1 (Lille Europe 11h02 – Marseille 15h48) en raison de la panne d’un autre train.
  • le TER 17714 (Marseille 11h06 – Part-Dieu 14h40) en raison de l’attente d’un personnel.
  • le TGV 5322/3 (Nantes 12h52 – Marseille 19h16) en raison des conditions climatiques.
  • le TGV 9772 (Genève 13h42 – Paris 16h49) en raison d’un incident technique sur le train.
  • le TER 17628 (Grenoble 16h20 – Part-Dieu 17h46) en raison de travaux.
  • l’IC 5978 (Clermont-Ferrand 16h27 – Bercy 19h57) en raison de l’affluence.
  • le TGV 6876 (Nice 17h27 – Dijon 23h40) en raison de l’affluence à Avignon TGV.
  • le TGV 6866/7 (Montpellier 17h28 – Genève 21h16) en raison des conditions climatiques.
  • le TER 18520 (Modane 19h44 – Part-Dieu 22h20).
  • le TER 886155 (Part-Dieu 21h20 – Valence 22h31).

(Avec varmatin.com).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Saint-Amour : la mort d’un jeune de 23 ans percuté par un train de fret

Posted by ardsl sur 24 août 2012

L’alerte a été donnée vendredi 24 août, vers 1h45, par le centre régional des opérations ferroviaires SNCF. Un jeune de 23 ans a été percuté par un train de marchandises sur la ligne Bourg-en-Bresse – Dijon, à Saint-Amour, deux kilomètres avant la gare.

Il se serait jeté volontairement sous un train de marchandises, qui circulait à plus de 100km/h. Il est malheureusement décédé. Il résidait à Saint-Amour.

Les voies ont été coupées et fermées pendant près de trois heures. Le trafic normal n’a été rétabli qu’à 4h du matin. Et même si les rails jurassiens ne sont pas sur fréquentés une nuit d’août, l’accident a provoqué des perturbations en chaîne sur le réseau. Car avec les travaux actuels la ligne Dijon – Chalon-sur-Saône – Mâcon – Lyon, la circulation est coupée sur l’axe de 23h à 4h et tous les trains détournés par cette ligne dite de la Bresse, qui relie Lyon et Dijon via Bourg-en-Bresse et Saint-Amour. Ce sont donc 29 trains (12 de voyageurs de nuit venus ou en route pour le Midi et 17 de fret) qui ont dû être stoppés, pendant 2h30. Les astreintes SNCF ont été mobilisées et des coffrets de petits-déjeuners ont été offerts aux voyageurs en gare de Dijon, Lyon et Chambéry (370 rien qu’à Dijon).

Des retards conséquents ont été constatés sur les trains de nuit (lire).

(Avec leprogres.fr et Le Progrès).

Posted in Fret, Jura, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Thonon-les-Bains : un homme retrouvé pendu à la gare

Posted by ardsl sur 22 août 2012

La gare de Thonon-les-Bains

Un homme de 67 ans a été retrouvé par un passant pendu sous la passerelle SNCF, près de la gare de Thonon-les-Bains, dimanche 19 août.

Les policiers ont eu du mal à l’identifier : l’homme n’avait aucun papier d’identité sur lui et personne (ni famille, ni employeur) n’a signalé sa disparition.

Après un appel à témoin et une enquête dans le milieu associatif caritatif (l’homme vivait dans la précarité), les enquêteurs ont réussi à l’identifier mardi 21 août dans la soirée. Pour eux, aucun doute possible, l’individu s’est suicidé.

(Avec lessorsavoyard.fr).

Posted in Chablais | Tagué: , , | Leave a Comment »

Archamps : une femme se donne la mort en s’allongeant sur la voie ferrée

Posted by ardsl sur 7 août 2012

Le drame s’est produit au passage à niveau d’Archamps, un endroit isolé du réseau secondaire en pleine campagne genevoise.

Une femme, habitante de Saint-Julien-en-Genevois, âgée d’une cinquantaine d’années est morte vers 10h30 mardi 7 août au passage à niveau n°33 à Archamps, percutée par les TER 884509 (Bellegarde 10h09 – Évian 11h30) et 884608/9 (Bellegarde 10h09 – Saint-Gervais 11h55 – rame ZGC n°27671).

La ligne a été suspendue entre Saint-Julien et Annemasse, le temps de permettre aux services de secours et de sécurité d’évacuer dignement le corps de la victime. Le train a été stoppé pendant deux heures sur la voie longeant la zone commerciale d’Archamps.

Pompiers et gendarmes ont été rapidement dépêchés sur les lieux de l’accident pour organiser l’évacuation du corps de la victime coincé sous le train au niveau du milieu de la double rame du TER. Il s’agissait de la première intervention sur le terrain pour le capitaine Stéphane Lhyvernay qui a pris depuis quelques jours le commandement de la compagnie de Saint-Julien-en-Genevois. L’intervention des pompiers n’a pas été facilitée par la violence du choc qui a engendré le blocage du corps de la victime sous le train.

Selon les premiers éléments recueillis par les policiers auprès du conducteur du TER, la femme se serait allongée sur les rails à une soixantaine de mètres de l’arrivée du train. Le freinage d’urgence enclenché à l’approche du passage à niveau d’Archamps n’aura pas permis d’éviter la catastrophe. La femme décéda sur le coup.

Un car affrété par SNCF a été dépêché sur place pour prendre en charge jusqu’à la gare d’Annemasse les quelques dizaines de voyageurs présents dans le train. Les voyageurs au départ d’Annemasse et des gares suivantes ont été acheminées par des trains de remplacement.

Selon les premières constatations, la femme était chaussée de petites sandalettes aux semelles en liège.

(Avec ledauphine.com et latribunerepublicaine.fr).

Posted in Genevois, Passage à niveau, Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Circulation ferroviaire : suppressions et retards constatés samedi 4 août

Posted by ardsl sur 4 août 2012

Saint-Marcellin : une femme se jette d’un viaduc

Une femme âgée de 44 ans s’est postée en fin d’après-midi sur un viaduc sur lequel passe la ligne ferroviaire Grenoble – Valence peu après la gare de Saint-Marcellin en direction de Grenoble et s’est approchée dangereusement du vide, menaçant de sauter.

Alertés peu après 17 heures, les sapeurs-pompiers et les gendarmes se sont rendus sur place pour l’en dissuader et le trafic ferroviaire a évidemment été interrompu. Malheureusement, les négociations entreprises avec elle pour la ramener à de meilleures intentions ont échoué et la quadragénaire s’est jetée du haut du pont, haut de plus de 20 mètres, vers 19 heures. Elle n’a pas survécu à sa chute. Huit trains ont été bloqués dans les deux sens de circulation pendant plus de deux heures.

Trains supprimés

  • TER 885896/7 (Valence 16h41 – Grenoble 17h52) : supprimé uniquement entre Romans et Grenoble.
  • TER 17584/5 (Valence 17h14 – Grenoble 18h29) : supprimé uniquement entre Saint-Hilaire et Grenoble.
  • TER 883752 (Gières 17h24 – Saint-Marcellin 18h26).
  • TER 885179 (Saint-Marcellin 18h04 – Grenoble 18h48).
  • TER 17590/1 (Valence 18h14 – Grenoble 19h29).
  • TER 883756 (Grenoble 18h41 – Saint-Marcellin 19h26).
  • TER 885838/9 (Grenoble 19h30 – Valence 20h46).

Trains retardés

2h de retard pour :

  • le TER 883742 (Grenoble 16h42 – Saint-Marcellin 17h26).
  • le TER 885842/3 (Grenoble 17h07 – Valence 18h18).
  • le TER 883746 (Grenoble 17h10 – Saint-Marcellin 17h56).

1h45 de retard pour le TER 885832/3 (Grenoble 17h30 – Valence 18h46).

1h15 de retard pour le TER 17588/9 (Valence 17h41 – Grenoble 18h52).

50 minutes de retard pour le TER 883766/7 (Gières 19h11 – Valence 21h20).

40 minutes de retard pour le TER 17702 (Marseille 5h06 – Part-Dieu 8h40) en raison d’un incendie aux abords des voies.

30 minutes de retard pour le TER 885840/1 (Grenoble 20h30 – Valence 21h46).

25 minutes de retard pour le TGV 9775 (Paris 15h11 – Genève 18h16).

20 minutes de retard pour :

  • le TER 17609 (Part-Dieu 8h14 – Grenoble 9h33) en raison de la panne d’un autre train.
  • l’EC 34 (Milan 12h25 – Genève 16h18) en raison d’un dérangement technique.
  • le TER 885382 (Gières 19h31 – Perrache 21h41).

15 minutes de retard pour :

  • le TER 17366 (Briançon 15h08 – Romans 19h03).
  • le TER 17592/3 (Valence 19h14 – Grenoble 20h45).

(Avec ledauphine.com).

Posted in Retards / Suppressions | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Un week-end de la Pentecôte «noir» pour la SNCF

Posted by ardsl sur 30 mai 2012

Un suicide dans la Drôme et une rupture de caténaire sur la ligne Sud-Ouest ont fortement perturbé le trafic TGV lundi 28 mai. 10500 voyageurs sont arrivés à Paris dans la nuit après la fermeture du métro.

Suicide sur une voie dans la Drôme, caténaire arrachée entre Bordeaux et Paris : les TGV entre Paris, le Sud-Est et le Sud-Ouest ont connu lundi 28 mai de gros retards. SNCF estime que 10500 de ses voyageurs sont arrivés mardi 29 mai dans la nuit à Paris après les derniers métros. La préfecture de police a d’ailleurs déclenché le «plan Pégase» (plan contre l’engorgement des gares en situation exceptionnelle) pour renforcer les transports en commun dans les gares. Des messages ont par ailleurs été envoyés aux taxis, informant que «près de 8000 personnes» débarquaient mardi entre 1h et 3h gare Montparnasse, et 2500 entre 2h et 3h gare de Lyon.

À l’origine de ces nombreux retards, deux incidents. Le premier est un suicide survenu à 19h04 : le TGV 6181 à destination de Nice a percuté une personne près de la gare de Valence TGV. Les passagers du train, endommagé par la collision, ont été transbordés dans un autre TGV et sont arrivés à Nice avec 4 heures de retard. Tout le trafic dans cette zone a été affecté. Les deux voies à grande vitesse ont été coupées en attendant la fin des constatations de police et l’enlèvement du corps. Dérouté entretemps sur la ligne classique, le trafic sur voie rapide n’a repris que vers 23h. Trois autres trains ont subi des retards de deux à trois heures. Plus d’une dizaine d’autres TGV ont enregistré des retards de 45 minutes à une heure, selon SNCF (lire nos relevés).

Une dizaine de suicides en trois jours

Pendant ce temps-là, un TGV arrachait à 20h30 une caténaire sur la ligne Paris – Bordeaux, endommageant le pantographe du train. Les 525 voyageurs ont dû être transbordés et ont accusé un retard de plusieurs heures. «Ils seront remboursés» à «200% de la valeur» du billet, a promis un porte-parole de SNCF. Les autres TGV du Sud-Ouest ont été déroutés sur voie classique provoquant des retards de plus de deux heures pour une dizaine de trains. Là encore, SNCF promet d’indemniser les passagers. Des paniers repas ont été distribués aux passagers, ainsi que des bons taxis.

Le porte-parole de SNCF souligne par ailleurs que l’entreprise a connu «un week-end noir» durant ces trois jours de Pentecôte, «avec une dizaine de morts et de suicides sur les voies». Dans la nuit de dimanche 27 mai à lundi 28 mai, un homme de 34 ans s’est notamment tué avec sa fillette de 19 mois en se jetant sous un train dans la Haute-Vienne. Un «drame de la séparation», estime la police. Et dimanche 27 matin dans la matinée, deux frères avaient été happés par un train dans l’Aisne. L’un est mort, l’autre grièvement blessé. Toujours dimanche, à l’aube, une personne avait également péri sous les roues d’un TGV dans l’Oise (lire). Elle s’était allongée sur la voie.

(Avec lefigaro.fr).

Posted in Drôme, Retards / Suppressions, SNCF | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :