ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Suse’

Un policier blessé dans une manifestation anti-LGV en Italie

Posted by ardsl sur 26 juillet 2012

Un responsable de la police italienne a été blessé samedi 21 juillet dans la soirée par un engin explosif lors de heurts avec des manifestants hostiles au projet de LGV Lyon – Turin dans le val de Suse.

Giuseppe Petronzi, chef de la division des opérations spéciales de la police à Turin, a été hospitalisé pour des brûlures aux jambes.

Les incidents ont opposé devant un chantier des dizaines de militants du mouvement «No TAV» («Non au TGV») aux forces de l’ordre, qui ont tiré des cartouches de gaz lacrymogène.

Les villageois du val de Suse, soutenus par une coalition de militants étrangers, se battent depuis des mois contre ce projet de 15 milliards d’euros signé entre la France et l’Italie en 2001.

Le gouvernement fait valoir que la ligne ferroviaire à grande vitesse, qui réduira à quatre heures, soit près de la moitié de la durée actuelle, le temps de trajet entre Paris et Milan, est vital pour renforcer les liens entre le nord de l’Italie et le reste du continent européen.

(Avec 20minutes.fr).

 

Publicités

Posted in Italie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Lyon-Turin formellement signé

Posted by ardsl sur 1 février 2012

Les ministres italien et français ont formellement signé, lundi 30 janvier à Rome, l’accord indispensable à la finalisation du projet du Lyon-Turin, «plus grand chantier d’Europe», malgré des oppositions parfois violentes côté italien.

Le texte prévoit de commencer les travaux par la section transfrontalière, avec un tunnel de base long de 57 km reliant les gares de Saint-Jean-de-Maurienne et Suse (en Italie). Le coût de cette première phase (environ 8,5 milliards) sera réparti entre la France (42,1%) et l’Italie (57,9%), auquel s’ajoutera une participation de l’Union européenne.

Le vice-ministre italien des Infrastructures et des Transports, Mario Ciaccia, a indiqué devant la presse qu’il souhaitait que Bruxelles participe à hauteur de 40% de ce montant. Le coût total de la ligne est estimé à près de 20 milliards d’euros. Il doit permettre de raccourcir le trajet Paris-Milan à un peu plus de quatre heures, contre sept actuellement, et celui Lyon-Turin à moins de deux heures contre plus de quatre aujourd’hui.

Alternative crédible à la route, il permettra d’effectuer la traversée des Alpes dans les meilleures conditions de sécurité possibles, selon le ministre français des Transports, Thierry Mariani, qui y voit des gains environnementaux importants.

Projet stratégique pour le réseau européen, il devrait ainsi permettre de libérer la route de 700000 camions par an.

L’accord signé lundi 30 janvier prévoit notamment le tracé définitif du projet qui tient compte des évolutions intervenues sur le versant italien pour améliorer son insertion dans l’environnement naturel et humain.

Le texte signé lundi 30 janvier, avenant à un accord franco-italien du 29 janvier 2001 pour la réalisation de la liaison ferroviaire, doit être ratifié par les parlements des deux pays.

(Avec Le Progrès).

Posted in Isère, Italie, Rhône, Savoie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :