ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘trolleybus’

Un bus lausannois se retrouve partiellement dans le vide

Posted by ardsl sur 2 octobre 2012

Un trolleybus lausannois a raté sa boucle au terminus de la Maladière vendredi 28 septembre. Il a quitté sa trajectoire, dépassé la barrière de sécurité pour finir sa course partiellement dans le vide. Le conducteur, blessé, a été emmené au CHUV.

Les causes de l’accident, qui s’est produit vendredi 28 septembre vers 8h35 sont encore peu claires. Le bus articulé était seul en cause, précise la police lausannoise dans un communiqué. Il repartait du terminus de la Maladière, une esplanade surplombant le giratoire du même nom, lorsqu’il est entré en collision avec la barrière de sécurité côté avenue de Montoie.

Le trolleybus a franchi la barrière d’un ou deux mètres et s’est immobilisé avec l’avant dans le vide. Un élément de la barrière a perforé l’avant de l’habitacle, blessant le chauffeur sérieusement aux jambes.

Le conducteur a reçu les premiers soins sur place avant d’être désincarcéré par les pompiers, puis a été emmené en ambulance au CHUV.

« À notre connaissance, seuls deux passagers étaient dans le bus au moment de l’accident. Ils n’ont pas été blessés« , a indiqué Michelle Bohin, porte-parole des Transports publics de la région lausannoise (TL).

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident.

(Avec ATS).

Publicités

Posted in Vaud | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Genève : les trolleybus vont tester la propulsion sans câbles

Posted by ardsl sur 22 août 2012

Un trolleybus des TPG. Photo : Nathalie Teppe.

Le remplacement des lignes de contact par un nouveau système de «biberonnage» est à l’étude. Premier essai en mai 2013 sur la ligne 5, entre Palexpo et l’aéroport.

Pourra-t-on bientôt mieux admirer le ciel bleu à Genève ? C’est probable. Les Transports Publics Genevois, les Services Industriels, ABB et l’Office de la promotion des industries étudient depuis plus d’un an la mise en place d’un système qui permettra de dire adieu aux câbles électriques des trolleybus, qui surplombent le bitume genevois. Cette technologie de «biberonnage» alimentera des véhicules électriques pouvant transporter jusqu’à 200 personnes. Une première en Suisse.

Comment fonctionnera ce nouveau système ? Des stations de recharge électrique seront installées à différents arrêts, permettant ainsi aux trolleys de faire le plein d’énergie. «Celle-ci pourrait même, dans certains quartiers, être fournie en partie grâce à des panneaux solaires», note Jean-Luc Favre, directeur d’ABB Sécheron SA Genève. L’électricité sera probablement fournie par le haut du véhicule, doté de batterie de haute capacité. Combien de temps pour recharger une batterie ? Combien de stations ? L’entreprise reste évidemment discrète sur les détails de cette nouvelle technologie. Le système sera développé sur des lignes entières et sur des bus de grande capacité, pouvant transporter jusqu’à 200 personnes. Pourra-t-il être appliqué aux trams ? Pas dans les dix prochaines années, explique-t-on du côté d’ABB.

Première ligne en mai 2013

Une première ligne fonctionnera grâce à ce système en mai 2013 sur la ligne 5, entre Palexpo et l’aéroport, à l’occasion du Congrès mondial de l’Union internationale des transports publics qui se tiendra à Genève. Coût de cette ligne-test ? Cinq millions, études comprises. Puis, si l’essai est concluant, le «biberonnage» sera étendu au reste du réseau. «Notamment sur les nouvelles lignes», explique Philippe Anhorn, porte-parole des TPG. Objectif ? Oter des câbles plutôt disgracieux, sans forcément dépenser plus d’argent qu’auparavant : créer des lignes de contact et les entretenir génère effectivement des frais importants. «Ce ne sera pas plus coûteux qu’actuellement», relève Jean-Luc Favre.

Plus de moteurs diesel ?

Cette technologie pourrait également permettre aux véhicules fonctionnant aujourd’hui au diesel de passer eux aussi à l’électricité. « Les doubles articulés par exemple« , poursuit le directeur. « Il faudra pour cela adapter tout le système de traction du véhicule, ce qui permettra de gagner de la place. » Il pourrait donc n’y avoir à terme plus de bus au gasoil.

Un système testé aussi en Chine

Plusieurs prototypes du système à biberonnage existent à travers le monde. « Notamment à Shanghai. Mais sur de plus petits bus et pas sur des véhicules de 18 mètres« , explique Jean-Luc Favre, directeur d’ABB Sécheron. « L’originalité de ce projet tient dans le fait qu’il permettra d’alimenter des véhicules de grande capacité, sur des lignes entières. » La ligne prévue pour mai ne sera pas un prototype, mais un démonstrateur, précise quant à lui Philippe Anhorn. «Il s’agira d’un vrai service de transport.» Aujourd’hui, le réseau TPG compte 27 km de lignes de contact pour les trams, et environ 72 km pour les trolleys. À Lucerne, on étudie actuellement un système de dépannage à l’aide d’une réserve d’énergie. La batterie à très haute densité remplacera le moteur diesel en cas de panne.

(Avec La Tribune de Genève).

Posted in Genève, Matériel | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :