ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Vedène’

Sorgues : des bus supplémentaires en attendant un renforcement de la desserte ferroviaire

Posted by ardsl sur 24 août 2012

Un bus du réseau Sorg’en bus.

La ville de Sorgues (18200 habitants), située entre Avignon et Orange tente progressivement de sortir du tout voiture.

Sorgues, septième ville la plus peuplée du Vaucluse (les 6 premières étant Avignon, Carpentras, Orange, Cavaillon, L’Isle-sur-la-Sorgue et Pertuis), dispose depuis avril 2011 d’un réseau de bus municipal « Sorg’en bus », dont l’offre sera renforcée dès septembre 2012. Sorgues dispose également d’une gare sur la ligne classique Valence – Avignon avec 29 arrêts par jour. Avec la réouverture en décembre 2014 de la ligne desservant Carpentras, la desserte de Sorgues sera plus que doublée.

Un constat : 90% des déplacements se font en voiture

Sorgues est une commune de 3340 hectares (densité : 155 habitants/km²). Elle fait partie la Communauté de communes des pays de Rhône et Ouvèze (CCPRO). Créée en 1993, la CCPRO compte 38000 habitants et comprend 6 communes (Bédarrides, Caderousse, Châteauneuf-du-Pape, Courthézon, Jonquières et Sorgues).

Selon une étude réalisée en 2008, 33,2% des habitants de Sorgues travaillaient dans leur commune de résidence et 66,8 % des habitants travaillaient dans une autre commune. Cette situation génère donc de nombreuses migrations quotidiennes vers les bassins d’emploi voisins (Avignon, en premier lieu). Ces déplacements se font très majoritairement en voiture individuelle. 83,8% des habitants sont motorisés (45,6% des ménages ont 1 voiture et 38,2% ont 2 voitures ou plus). 66,9% des ménages ont au moins un emplacement de stationnement réservé, en 2008.

Certains quartiers de la commune sont particulièrement isolés du centre, les quartiers Chaffunes et Bécassières. Les zones d’habitat pavillonnaire, en périphérie du centre, sont à l’écart des transports en commun.

6 lignes du réseau TransVaucluse desservent Sorgues. Les établissements de Carpentras, Cavaillon, Orange, Avignon et Vedène sont ainsi desservis, par des services scolaires organisés par le Conseil général du Vaucluse.

Ces offres ne sont adaptés aux déplacements domicile – travail.

Résultat : la voiture reste le moyen de transport majoritaire. Les navettes quotidiennes domicile-travail se font à 90% en voiture.

Une première réponse : la mise en place de bus urbains

La ville de Sorgues s’est doté depuis le 7 mars 2011 d’un service de bus : « Sorg’en bus ». C’est la commune seule qui est l’autorité organisatrice de ce réseau dont le périmètre de transports urbains (PTU) se limite au territoire de la ville de Sorgues.

Les services sont assurés par la société Voyages Arnaud, basée à Carpentas.

Deux lignes (avec 7 allers-retours du lundi au samedi, sauf jours fériés) desservent les différents quartiers afin de créer une dynamique entre le centre-ville (où se trouve la gare SNCF) et les quartiers périphériques tels que Bécassières et Chaffunes.

Le dimanche et les jours fériés, une seule ligne (avec 4 allers-retours), qui recoupe les deux lignes habituelles, dessert la ville.

La fréquentation du réseau est d’environ 8000 à 9000 voyages par mois en période scolaire. L’été, le réseau est nettement moins utilisé (avec environ 3300 voyages en juillet et en août).

Télécharger les horaires valables jusqu’au 31 août 2012

À compter de septembre 2012, le réseau sera renforcé. Une ligne supplémentaire sera mise en place.

L’objectif voulu à travers le développement du réseau Sorgu’en bus est d’offrir aux habitants de Sorgues une solution alternative, moins polluante que la voiture individuelle.

Tarification du réseau Sorgu’en bus

  • Ticket à l’unité (valable 1h) : 0,50€ (0,25€ pour les bénéficiaires du RSA).
  • Pass’journée : 1€.
  • Carnet de 10 voyages : 4€.
  • Abonnement mensuel plein tarif : 14€.
  • Abonnement mensuel tarif réduit (pour les scolaires, les étudiants, les bénéficiaires du RSA et les demandeurs d’emploi) : 12€.
  • Abonnement annuel plein tarif : 140€.
  • Abonnement annuel tarif réduit : 120€.
  • Handicapés titulaires d’une carte MDH, habitants de Sorgues non imposables âgés de plus de 65 ans et enfants de moins de 6 ans : gratuit.

Lors de sa mise en place, le réseau communal était gratuit pour tous les usagers pendant le mois de mars 2011. 10693 voyages ont alors été comptabilisés.

Une seconde réponse : le développement de la desserte TER

Avec le TER, il ne faut que 6 minutes pour se rendre de Sorgues à Avignon centre et 15 minutes pour se rendre de Sorgues à Orange.

Sorgues est desservi par :

  • 29 trains du lundi au vendredi (sauf fêtes)
  • 19 trains le samedi (sauf fêtes)
  • 13 trains le dimanche et les jours fériés.

La desserte est correcte le matin, le midi et en fin d’après-midi. Elle comprend des lacunes considérables en journée (avec une période de 4h30 sans aucune desserte), en soirée et le week-end. Cela explique la fréquentation actuellement très moyenne de la gare.

La desserte de la ligne classique Avignon – Valence n’est pas construite pour l’instant de manière à privilégier les déplacements périurbains vers Avignon. La desserte omnibus Avignon – Valence ne bénéficie toujours pas un vrai cadencement. Près de la moitié des TER circulant sur la ligne ne desservent pas Sorgues malgré une population de plus de 18000 habitants. Les TER Marseille – Lyon Part-Dieu (cadencés aux deux heures) sont en effet sans arrêts entre Orange et Avignon centre. En revanche, ils desservent des villes moins peuplées : Bollène (14100 habitants), Pierrelatte (13500 habitants), Tain-l’Hermitage (6100 habitants) et Le Péage-de-Roussillon (6800 habitants).

Horaires au service 2012 des TER au départ de Sorgues vers Avignon (hors impacts travaux)

  • 15 trains du lundi au vendredi (sauf fêtes) : 7h07, 7h23, 7h53, 8h23, 10h53, 12h53, 13h23, 14h53, 17h22, 18h23, 18h53, 19h23, 19h53, 20h23 et 20h53.
  • 10 trains le samedi (sauf fêtes) : 7h07, 7h53, 8h23, 10h53, 12h53, 14h53, 18h23, 18h53, 20h23 et 20h53.
  • 6 trains le dimanche et fêtes : 8h23, 10h53, 14h53, 18h23, 20h23 et 20h53.

Horaires au service 2012 des TER au départ d’Avignon centre vers Sorgues (hors impacts travaux)

  • 14 trains du lundi au vendredi (sauf fêtes) : 5h31, 6h01, 6h31, 7h01, 7h31, 12h01, 12h31, 13h01, 16h31, 17h01, 17h31, 18h31, 19h01 et 19h31
  • 9 trains le samedi (sauf fêtes) : 5h31, 6h31, 7h01, 7h31, 12h01, 13h01, 17h01, 19h01 et 19h31.
  • 7 trains le dimanche et fêtes : 6h31, 7h31, 12h01, 13h01, 17h01, 19h01 et 19h31.

Aucune n’est amélioration de la desserte de Sorgues n’est prévue pour le service 2013.

La desserte sera améliorée au service 2014 avec la mise en service de virgule entre Avignon centre et Avignon TGV. Ainsi la plupart des TER desservant Sorgues seront prolongés à Avignon TGV avec un temps de parcours d’environ 15 minutes. Ce sera une occasion que saisiront peut-être les Régions Rhône-Alpes et PACA pour renforcer la desserte TER au sud de Valence.

Le service 2015 sera marqué par la réouverture de la ligne desservant Carpentras (lire), fermée aux voyageurs depuis 1938. 19 allers-retours sont prévus entre Carpentras et Avignon. Ces trains desserviront systématiques la gare de Sorgues. Ainsi il y aura au minimum 33 allers-retours entre Sorgues et Avignon en 2015, avec un train tous les quarts d’heure en période de pointe et au moins un train par heure le reste du temps.

Publicités

Posted in Provence, Service 2012, Service 2013, Service 2014, Service 2015, Tarification | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avignon : un réseau de bus réorganisé depuis le 27 août 2012

Posted by ardsl sur 22 août 2012

Le réseau du bus d’Avignon et son agglomération (13 communes) a changé de visage depuis lundi 27 août 2012. Le nouveau réseau de bus présente une offre kilométrique en hausse de 20% et des amplitudes horaires plus larges, jusqu’à minuit les vendredis et samedis soirs. Exit les gros bus de l’intra-muros, il est desservi par des petites navettes écologiques toutes les 4 minutes.

Le nouveau réseau a été présenté par le Grand Avignon le 31 mai 2012. Le nouveau réseau d’autobus a été déployé dans les 13 communes de l’agglomération, depuis le 27 août 2012.

En attendant le tramway prévu en 2016

Cette nouvelle offre hiérarchisée, déployée en perspective de la mise en service du tramway prévue en 2016, s’articule autour de 5 lignes de bus structurantes, 19 lignes complémentaires, deux navettes de centre-ville et du transport à la demande.

Cinq lignes à haute fréquence sont créées :

  • la ligne 1 entre le lycée René-Char et Saint-Chamand. Cette ligne, la plus fréquentée du réseau (25% des déplacements), offre désormais une liaison directe aux habitants de Saint-Chamand en direction du lycée René-Char, tout en desservant les quartiers de la Rocade, Saint-Ruf, l’intramuros et l’avenue de la Folie. Son tracé plus direct fait gagner 4 minutes sur le trajet centre-ville – lycée. Un bus toutes les 6 minutes et toutes les 30 minutes en soirée.
  • la ligne 2 entre Avignon nord et l’hôpital. Cette ligne renforce la desserte de l’hôpital qu’elle relie, via l’avenue Eisenhower et la route de Lyon, aux zones commerciales d’Avignon Nord. Son amplitude a été élargie en réponse aux demandes exprimées par le personnel de l’hôpital aux horaires décalés et les salariés des entreprises des zones commerciales. Un bus toutes les 15 minutes et toutes les 30 minutes en soirée.
  • la ligne 3 entre Saint-Lazare et Agroparc. Cette nouvelle ligne assure une liaison directe et rapide entre les deux pôles universitaires de l’agglomération, Saint-Lazare et Agroparc, en moins de 30 minutes. Elle offre un précieux gain de temps par l’avenue Pierre Semard, la route de Marseille et la ZI de la Cristole Mistral, notamment aux étudiants concernés et aux salariés qui travaillent à Agroparc. De plus, ses bus circulent jusqu’à 21 heures en semaine et minuit les vendredis et samedis. Un bus toutes les 15 minutes et toutes les 30 minutes en soirée.
  • la ligne 4 entre Grand Angles et Agroparc (50 minutes de temps de parcours). Cette nouvelle ligne, grande diagonale Ouest-Est, relie désormais le département du Gard au pôle économique et universitaire Agroparc, tout en desservant les centres de Montfavet et des Angles. Un bus toutes les 15 minutes et toutes les 30 minutes en soirée.
  • la ligne 5 entre Villeneuve-lès-Avignon et Saint-Lazare via l’université. Cette ligne relie désormais la commune de Villeneuve au pôle d’échange de Saint-Lazare et à l’université, tout en desservant les portes des remparts et leurs principaux pôles (tribunal, lycées…). Avec elle, les lycéens et étudiants de Villeneuve pourront se rendre à leurs cours, directement et sans changement. Sa fréquence est renforcée à raison d’un passage toutes les 15 minutes et toutes les 30 minutes en soirée.

« C’est un système global de mobilité qui se met progressivement en place dont l’objectif est d’accroître l’efficacité et la performance des transports publics« , a indiqué François Leleu, vice-président en charge des transports. Pour cela, la collectivité qui consacre aux transports un budget de près de 29 millions euros, a rallongé de 20% l’offre kilométrique.

Le réseau « Bus plus » dispose de nouvelles lignes (37 arrêts sont créés), d’une plus grande amplitude de service et de hautes fréquences cadencées. Il est surtout plus simple avec des itinéraires et des horaires qui restent inchangés toute l’année.

La gare SNCF d’Avignon centre est desservi par les lignes 1, 2, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 15, 16, 21, 51, navette TGV et CityZen République.

Les autres lignes en bref

  • ligne 6 : Saint-Chamand – Hôpital
  • ligne 7 : Le Pontet -Avignon Poste
  • ligne 8 : Vedène-Entraigues -Avignon Poste
  • ligne 9 : Morières – Avignon Poste
  • ligne 10 : Saint-Gabriel – Courtine
  • ligne 11 : Jonquerettes-Saint-Saturnin -Avignon Poste
  • ligne 12 : Velleron – Saint-Saturnin
  • ligne 14 : Le Pontet – Avignon TGV. Outre l’hôpital, relie désormais directement la gare TGV au centre-ville du Pontet, tout en desservant les quartiers de la Rocade Charles-de-Gaulle, Fontcouverte, le Pont-des-deux-Eaux, Lycée René Char. Elle renforce ainsi la desserte de la gare TGV.
  • ligne 15 : Saze – Avignon Poste
  • ligne 16 : Rochefort – Avignon Poste
  • ligne 17 : Agroparc – Avignon Nord. Elle dessert les communes de l’est du Grand Avignon, offrant notamment des correspondances avec les TER  de la gare de Morières pour renforcer l’intermodalité. Toutes les 30 minutes, du lundi au samedi.
  • Trois lignes de proximité pour des liaisons inter-quartiers, sans passer par le centre-ville d’Avignon ; elles sont connectées à des lignes Fréquence + : ligne 18 (Montfavet – Saint-Chamand), ligne 19 (Grand Angles – Lycée Jean-Vilar) et ligne 20 (Office de tourisme/Font d’Irac).
  • ligne 21 : Le Pontet – Gare routière.
  • ligne 51 : Entraigue – Gare routière.

La Navette TGV circule tous les jours, toutes les 15 minutes pour une liaison directe entre Avignon TGV et Avignon Poste.

Lorsque le tramway sera mis en service dans quatre ans (lire), la fréquentation des transports publics devrait bondir de 70%. Elle représente actuellement 9,8 millions de voyages par an.

« Un service plus performant »

« Bus + », c’est la réduction des lignes à l’intérieur des remparts et un renforcement des lignes extérieures. Plus de lignes mais aussi une fréquence de passages plus élevée pour « un service plus performant » selon les mots de Didier Depardieu, directeur des Transports en commun de la région d’Avignon (TCRA).

Seule la ville de Velleron ne dispose pas d’une ligne directe vers le centre ville d’Avignon. Trois lignes de proximité à Montfavet, Les Angles et Villeneuve assurent aussi la desserte inter-quartiers sans passer par le centre ville.

Un manque de préparation pour les conducteurs

Rencontré au dépôt des Courtines, l’un d’eux s’explique : « nous n’avons eu qu’une demi-journée de formation il y a plusieurs mois ! Soit environ 5 heures pour réapprendre le réseau et la numérotation des lignes« . Le conducteur aux 27 ans d’expérience poursuit : « au niveau des chauffeurs, le projet s’est construit « à l’arrache ». Je peux vous assurer que le 27 août, ça va être le bordel. Les conducteurs chercheront leurs nouveaux trajets avec un plan sur le tableau de bord avec le trafic qui reprend pour la rentrée« .

Du côté de la direction, on répond, qu’à l’accoutumée, le changement entraîne naturellement une certaine angoisse, mais on ne s’inquiète pas du bon déroulement de la restructuration du réseau le jour J. En ce qui concerne les passagers, les avis sont mitigés devant la grande poste d’Avignon.

La plupart des usagers ont bien reçus l’information. Ils demeurent cependant quelque peu récalcitrants. « On n’a pas eu assez de renseignements, ils font tout sans consulter les gens ! » se lamente une Avignonnaise qui refuse de donner son prénom. Mais Sophie, Sami et Sarah semblent être prêts au changement. Il faut dire que la TCRA a mis les moyens : 70000 courriers distribués et l’organisation d’une journée d’information dans les 13 communes concernées.

3 questions à Didier Depardieu, directeur de la TCRA

Par rapport à sa taille, l’agglomération d’Avignon compte peu d’usagers des transports en commun, comment l’expliquez-vous ?

« Même si nous sommes en constante progression, le changement des comportements ne se fait pas en un jour. Aujourd’hui tout le monde utilise le parking des Italiens pour y délaisser sa voiture, mais l’initiative a mis du temps à se mettre en place et à rentrer dans les habitudes. La nouvelle configuration du réseau de la TCRA et ses cinq lignes structurantes permettront de mieux répondre aux attentes des habitants. Le 27 août, 97% de la population disposera d’un arrêt de bus à moins de 5 minutes de son logement. Mais pour que les habitants de l’agglomération avignonnaise abandonnent définitivement la voiture au profit du bus, il faut simplement que le bus aille plus vite. La prochaine étape passe nécessairement par la création de couloirs de bus. »

« 97 % de la population » ?

« Oui, grâce au service « Transport à la demande » qui couvre sept secteurs. En prévenant deux heures à l’avance, l’usager peut appeler un bus spécial qui le conduira sur le réseau régulier. »

Quels sont les nouveaux projets de la TCRA pour améliorer son service ?

« D’abord la mise en place de couloirs de bus. Ensuite nous souhaitons développer l’offre numérique. Nous souhaitons développer la possibilité de consulter les horaires sur son téléphone pour attendre à la maison plutôt qu’à l’arrêt de bus. Enfin, la billettique devrait évoluer dans les prochaines années. Les usagers pourront recharger leur carte d’abonnement directement sur un valideur dans le bus, plutôt que de se déplacer à l’agence. »

Augmentation des tarifs

La décision a  été validée en conseil communautaire le 26 juin, le titre de transport unitaire est passé de 1,20€ à 1,30€ en juillet.

Nouvelle flotte et embauches

La TCRA indique que ces changements ont généré 8 embauches. Quant aux bus, la flotte sera renouvelée à 70% d’ici 2013, tous accessibles aux personnes à mobilité réduite et munis de système de vidéo-protection.

Allobus, transport à la demande

Un nouveau service pour les déplacements en transport en commun dans les zones les moins denses de l’agglo (Rochefort-du-Gard, Saze, Barthelasse …). Sur simple réservation au moins 2 heures avant, vous prenez rendez-vous et vous rendez à l’arrêt le plus proche où une navette vous emmènera à un point de connexion avec une ligne de bus. Trois véhicules de 9 places, équipés pour les personnes à mobilité réduite sont prévus. Du lundi au samedi, de 7h à 20h, départ toutes les heures sur réservation (n° Vert 0 800 456 456)

Télécharger :

(Avec Midi Libre, mobilicites.com, laprovence.com et citylocalnews.com).

Posted in Fréquentation, Provence | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :