ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Vincent Ossadzow’

Le casse-tête de l’accès à l’aire d’accueil de Mésinges

Posted by ardsl sur 4 août 2012

L’ouverture de l’aire de grand passage de Mésinges pose la question du franchissement du passage à niveau par les caravanes.

De sinistre mémoire depuis qu’en 2008 un choc entre un train et un bus coûta la vie à sept enfants, le passage à niveau d’Allinges suscite de nouvelles inquiétudes.

Pour accéder à l’aire de grand passage de Mésinges, les voyageurs et leurs caravanes n’ont que deux options : soit traverser le bourg de Margencel, soit franchir le passage à niveau malgré l’interdiction du code de la route. « Des panneaux d’interdiction ont été posés de chaque côté du passage », souligne Vincent Ossadzow, commandant de la compagnie de gendarmerie du Chablais. Cette dernière option reste pourtant la plus évidente pour qui vient de la D903.

Reste que pour l’arrivée de la première mission (environ 100 caravanes), quelques véhicules ont toute de même franchi le passage. « Normalement, l’arrivée des grandes missions doit être encadrée pour la gendarmerie. En l’occurrence, les premières caravanes sont arrivées plus tôt qu’annoncé, sans que les gendarmes soient prévenus. Elles se sont en quelque sorte fait piéger en empruntant le chemin le plus évident. Les gendarmes sont arrivés quand ils l’ont su », note le maire d’Allinges, Jean-Pierre Fillion. Une fois sur place, les gendarmes se sont montrés intransigeants. « Nous avons verbalisé une vingtaine de véhicules », précise Vincent Ossadzow.

Mercredi 25 juillet, le départ de cette première grande mission ne s’est pas non plus fait sans mal. Là encore, un défaut de programmation à en croire Jean-Pierre Fillion. « Un délai de vacance de l’aire est prévu entre le départ d’une communauté et l’arrivée d’une nouvelle. Seulement, la deuxième mission est arrivée le jour du départ de la première. Là encore, c’est un problème d’organisation et de calendrier qui est du ressort de la préfecture », glisse Jean-Pierre Fillion, qui confesse avoir dû demander à la première communauté installée d’avancer son départ pour tenter de faciliter le « chassé-croisé ».

Pas suffisant pour empêcher l’embouteillage de Margencel. « Imaginez : nous avions 100 caravanes qui partaient dans un sens et 80 qui arrivaient dans l’autre. Cela a provoqué des bouchons jusque sur la RD1005 », souligne l’édile allingeois. La bonne nouvelle est que, ce jour-là, personne ou presque n’a franchi le passage à niveau. « L’arrivée de la deuxième mission s’est faite dans les règles avec l’encadrement de la gendarmerie. Je crois que seules 2% des caravanes ont franchi le passage », note Jean-Pierre Fillion. D’ici la disparition du passage à niveau annoncée pour 2014 (au plus tôt), gendarmerie et élus locaux s’attendent à de jolis casse-têtes. « Pour que les arrivées soient correctement encadrées, il est indispensable qu’en amont l’organisation soit irréprochables », insiste Jean-Pierre Fillion.

(Avec Le Messager).

Publicités

Posted in Chablais, Passage à niveau | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :