ARDSL Association Rail Dauphiné Savoie Léman

Le blog des usagers

Posts Tagged ‘Yves Tirode’

voyages-sncf.com va vous faire préférer le train !

Posted by ardsl sur 7 juillet 2012

La nouvelle page d’accueil de voyages-sncf.com

Le premier site français de voyages qui a écoulé 55 millions de billets de train l’année dernière se refait un lifting. C’est le 29ème depuis l’an 2000 mais cette fois-ci, le train sera mis en avant. Pas une révolution mais une évolution avec une bascule du contenu qui se fera progressivement au cours de l’été.

Les ventes touristiques ne sont pas totalement abandonnées mais l’accent sera mis sur les produits entourant le train. L’ensemble des trains opérés par la SNCF sont désormais présents sur le site pour coller à la stratégie de simplification « de la galaxie SNCF ».

« Toutes les agences en ligne ont une spécialité, nous c’est le train… Avant voyages-sncf.com était une agence en ligne désormais c’est le site de e-commerce de la SNCF », avance Yves Tyrode, le patron de voyages-sncf.com, en présentant la 29ème version du site depuis l’an 2000.

Ah la bonne heure ! Les choses n’ont jamais été annoncées aussi clairement.

De fait, la nouvelle version lancée partiellement depuis le 2 juillet et qui connaitra deux améliorations successives pendant l’été, fait la part belle au train.

La nouvelle présentation se veut claire, simple et fonctionnelle. Pour ce faire, les équipes de voyages-sncf.com ont procédé « à un grand rangement des 140000 pages portées par le site ».

Une logique qui veut simplifier la relation client mais qui tient compte d’une réalité : le chiffre d’affaires réalisé sur le train (ventes en France et à l’étranger) a pesé 3 milliards d’euros avec 55 millions de billets de train vendus, pour seulement 200 millions de ventes loisirs.

3 milliards d’euros avec 55 millions de billets de train vendus

Pour autant, les ventes touristiques ne sont pas totalement abandonnées mais l’accent sera mis sur les produits entourant le train.

L’ensemble des trains opérés par SNCF sont désormais présents sur le site pour coller à la stratégie de simplification « de la galaxie SNCF ».

« Nous avons eu jusqu’à 50 marques différentes de trains mais aujourd’hui nous voulons les regrouper sous une seule marque, celle de la SNCF. Il faut recréer une unité avant que les concurrents n’arrivent sur le marché », indique le directeur de la communication de SNCF.

La bascule sera effectuée de la même façon sur les Ipad et les téléphones portables. Ces derniers représentent désormais 25% de l’audience internet de la SNCF.

La nouvelle version provoquera-t-elle des ventes supplémentaires ? À la question, Yves Tyrode reste très prudent sur ses objectifs.La conjoncture n’est pas porteuse… Un premier bilan sera tiré après l’été…

Parallèlement, l’autre site portant les renseignements sur l’entreprise SNCF – des différents produits proposés jusqu’aux recrutements- connaît le même lifting en portant également des versions en langue anglaise et bientôt allemande.

(Avec tourmag.com).

Publicités

Posted in SNCF | Tagué: , | Leave a Comment »

Les secrets de la patronne de SNCF Voyages

Posted by ardsl sur 4 mai 2012

PORTRAIT- La scientifique Barbara Dalibard sait se fondre dans la foule pour capter les attentes des voyageurs et des cheminots.

Comme toujours au début des vacances scolaires, Barbara Dalibard est discrètement passée gare de Lyon, à Paris, observer la marée des grands départs, vendredi 13 avril. Anonyme… mais avec un gilet rouge « SNCF Assistance » sur le dos. Donc corvéable à merci. « Un jour, une vieille dame m’a traitée d’incompétente parce que je ne pouvais pas lui indiquer l’arrêt du bus« , se souvient, sourire en coin, la directrice générale de SNCF Voyages, 7,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011. Anonyme aussi parmi les 30000 cheminots qu’elle dirige et qui ne s’intéressent pas toujours à leur hiérarchie. « La dernière fois, j’ai entendu derrière mon dos un cheminot qui murmurait mon nom à un autre, pour le prévenir. Et l’autre de lui répondre: Barbara QUI? »

Des idées tirées du terrain

La directrice générale s’en amuse, elle qui a toujours une histoire à raconter sur ses visites, au moins une fois par semaine, dans les gares ou dans les trains. C’est là, sur le terrain, qu’elle trouve idées et inspiration. Ainsi la remarque anodine d’un chef de bord, dans un train en direction de Rennes, l’a fait un jour sursauter. Il lui avait dit: « quand je monte dans le train, je repère tout de suite les passagers qui ont un smartphone, afin de pouvoir le leur emprunter et savoir ce qu’il se passe en cas d’incident. » Sur le coup, la patronne est consternée. Mais réagit : depuis fin mars, les 10000 contrôleurs SNCF sont munis de téléphones Android produits par Samsung et équipés d’une application dédiée à l’information voyageurs. « Il faut simplifier la vie des cheminots en leur donnant les outils nécessaires pour rendre service« , conclut Barbara Dalibard.

Calme et méthodique

L’objectif est plus stratégique qu’anecdotique : faire grimper la courbe de la satisfaction des clients en même temps que celle de la satisfaction des salariés, étant démontré que, lorsque les deux progressent, la rentabilité de l’entreprise s’améliore. Depuis 2010, date de son arrivée à SNCF, Barbara Dalibard a fait de la qualité de service une priorité absolue. Elle y consacre tout son temps soit dans son bureau du Cnit, à la Défense, où sont rassemblées les équipes de SNCF Voyages et de voyages-sncf.com, soit dans celui qu’elle occupe au siège SNCF, à côté de la gare Montparnasse. Une sorte de pied-à-terre, où elle passe le lundi, jour de réunion avec le comité exécutif du groupe, et où elle vient travailler le week-end. « C’est plus près de chez moi« , explique-t-elle. « J’avais pris l’habitude, quand mes enfants étaient petits, de ne pas travailler à la maison. Ils sont grands maintenant, mais je continue à séparer les univers. » Une fois tous les quinze jours, Barbara Dalibard y donne rendez-vous à ses pairs de SNCF Proximités et de Gares & Connexions pour faire le point sur le « monde voyageurs« . « Elle prend les choses dans l’ordre, remonte les modes de production point par point et en améliore la robustesse« , témoigne Sophie Boissard, qui dirige Gares & Connexions. « C’est fluide, c’est calme, c’est scientifique. » Normal pour une agrégée de mathématiques, diplômée de Télécom Paris Tech et de Polytechnique – de la même promotion que Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, et qu’Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement, dont la branche transport est numéro un mondial du transport urbain.

De retour au Cnit, Barbara Dalibard retrouve son autonomie : même si Guillaume Pépy, actuel président de SNCF, a occupé son poste avant elle, il n’interfère pas dans son quotidien. « Il a toujours beaucoup d’idées, et nous nous appelons régulièrement, mais il est très soucieux de me laisser ma zone de travail. » Si elle se définit comme « opérationnelle » avant tout, Barbara Dalibard se force à réserver du temps dans son agenda pour réfléchir avec ses équipes aux projets à long terme. « La semaine dernière, nous avons consacré une journée et demie à la stratégie que nous voulons lancer pour dans trois ou quatre ans, depuis la distribution jusqu’aux partenariats intra-européens. » Dans son entourage, des cheminots, bien sûr, mais aussi des geeks venus tout droit du monde des télécoms, comme Yves Tyrode, qui dirige voyages-sncf.com après avoir été à la tête du Techno-centre d’Orange. « Les cheminots font circuler les trains. Nous, nous les vendons aux voyageurs« , explique-t-il. « C’est vrai que nous sommes un melting-pot, mais nous avons un objectif commun. Barbara Dalibard arrive à transformer ce melting-pot en valeur. » Et si, en plus, les trains arrivent à l’heure…

(Avec challenges.fr).

Posted in SNCF | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les guichets SNCF dépassés par Internet

Posted by ardsl sur 19 janvier 2012

Le Web est devenu le premier canal de vente de billets de train. Dans quelques semaines, il représentera 50% du chiffre d’affaires de la branche Voyages. Des milliers de guichetiers vont changer de métier.

C’est un événement historique, mais SNCF ne veut pas agiter de chiffon rouge devant l’inquiétude des guichetiers ! Depuis quelques mois les ventes de billets de trains ont basculé dans le monde automatisé de l’Internet : sur les six premiers mois de l’année 2011, 40% des ventes ont selon nos informations été effectuées sur le Web alors que les guichets et les boutiques SNCF n’en ont totalisé que 29%. En interne, on estime que le seuil des 50% de ventes sur le Web sera atteint au milieu de l’année 2012.

L’entreprise publique se trouve ainsi dans une situation inédite et un peu schizophrène. D’un côté, ses dirigeants revendiquent fièrement les performances de leur filiale voyages-sncf.com, premier site marchand en France: « 2011 a été une très bonne année. Nos chiffres sont historiques« , se félicite ainsi Yves Tyrode, directeur général de voyages-sncf.com qui écoule la moitié de l’ensemble des billets loisirs de la SNCF. « Notre volume d’affaires a augmenté de 15% à plus de 3 milliards d’euros. Nous nous développons aussi vite que le marché de l’e-commerce, ce qui est une performance. La croissance sera inférieure en 2012, mais toujours à deux chiffres. »

Certains clients regrettent le manque d’interlocuteurs

D’un autre côté, la SNCF doit engager un énorme chantier de reconversion des cheminots guichetiers qui se prépare sous haute surveillance syndicale. Dans l’entreprise publique, chacune des 3000 gares de France comptait au moins un guichetier jusqu’à ce que les distributeurs automatiques les remplacent dans les plus petites communes. Puis le phénomène s’est amplifié touchant les gares des grandes villes ou les guichets occupent un espace de plus en plus réduit à côté des rangées de bornes en libre-service.

Certains consommateurs rebutés par l’utilisation des machines regrettent de ne plus trouver d’interlocuteurs lorsqu’ils recherchent des informations, des précisions: « Internet, les distributeurs, c’est très bien« , s’exclame Jean Sivardière, le président de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT). « Mais cela ne convient pas à tout le monde. Nous pensons qu’il faut maintenir l’ensemble des différents canaux de distribution dans les gares et que l’on conserve une présence humaine. Cela coûte cher, mais cela fait partie de la qualité de service. »

Faire évoluer les guichetiers vers plus de polyvalence

C’est même ce qui fera la différence avec les nouveaux arrivants qui privilégieront le low-cost. «Cela apportera un avantage concurrentiel à la SNCF par rapport aux “pure players” du Web», ajoute Arnaud Aymé, directeur associé au cabinet Sia Conseil.

De leur côté, les syndicats sont conscients que les vendeurs vont devoir s’adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs. Les clients de SNCF se sont ainsi habitués à croiser des hôtesses d’accueil sur le quai de départ de leur TGV. « Il est question de faire évoluer les guichetiers vers plus de polyvalence en leur proposant d’assurer de telles fonctions “en escale” par exemple. Mais certains ne seront pas capables de changer de métier« , assure une syndicaliste de l’Unsa. « Cela doit se faire sur la base du volontariat. »

Reconversion à grande échelle

Il est vrai que la direction de la branche Voyages de la SNCF (7,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2010) prépare une transformation assez radicale du métier de ses 6000 vendeurs. Ceux-ci seront métamorphosés en «conseillers commerciaux».

« La relation client au guichet est encore assez anonyme« , souligne Arnaud Aymé. « À l’avenir, le client pourrait être identifié grâce à un mot de passe. Le vendeur lui proposerait des produits supplémentaires en fonction de son profil. » Mais ce chantier de la personnalisation des relations avec la clientèle n’en est qu’à ses débuts. Sa mise en œuvre, qui comprend une nouvelle définition des métiers, des méthodes, des systèmes informatiques, démarrera cette année et s’étendra jusqu’en 2015.

Réduction des horaires d’ouverture des guichets

Sur le terrain, avec la montée en puissance des ventes en ligne, SNCF réduit les horaires d’ouverture des guichets. Vous trouverez ci-dessous les heures d’ouvertures des guichets pour les gares de Rhône-Alpes. On constate d’importantes disparités entre certaines villes. À Annecy, les guichets n’ouvrent pas avant 8h30 alors que les guichets de Chambéry ouvrent à 7h30 pour ne citer que cet exemple.

  • Aime : 9h15 – 12h et 13h30 – 18h du lundi au vendredi. 7h30 – 22h le week-end et fêtes.
  • Aix-les-Bains : 7h30 – 20h, tous les jours.
  • Albertville : 9h – 12h30 et 14h30 – 19h, tous les jours.
  • Albigny-sur-Saône : 10h50 – 13h et 14h – 19h du lundi au vendredi.
  • Alixan (gare de Valence TGV) : 6h20 à 21h tous les jours.
  • Ambérieu : 5h45 – 19h30 le lundi. 6h15 – 19h30 du mardi au vendredi. 8h15 – 19h30 le samedi. 10h15 – 20h30 le dimanche et fêtes.
  • Amplepuis : 5h30 -12h30 et 13h – 20h05 du lundi au vendredi. 11h05 – 18h le samedi. 13h – 20h le dimanche et fêtes.
  • Annecy : 8h30 – 19h du lundi au vendredi. 8h30 – 18h30 le samedi. 12h – 19h le dimanche.
  • Annemasse : 8h – 19h du lundi au samedi. 9h – 19h le dimanche.
  • Argentière : 9h20 – 12h et 13h30 – 18h05, tous les jours.
  • Balbigny : 5h40 – 12h45 et 13h15 – 20h20 le lundi. 12h10 – 19h10 du mardi au vendredi.
  • Bellegarde-sur-Valserine : 7h – 19h du lundi au samedi. 7h30 – 20h10 le dimanche et fêtes.
  • Belleville-sur-Saône : 5h10 – 12h et 12h20 – 19h55 du lundi au vendredi. 6h30 – 13h et 13h20 – 19h55 le samedi. 12h15 – 19h40 le dimanche et fêtes.
  • Bellignieux (gare de La Valbonne) : 12h – 19h30 du lundi au jeudi. 9h55 – 15h20 le vendredi.
  • Boën : 6h30 – 13h10 et 13h40 – 19h50 du lundi au samedi. 13h40 – 19h50 le dimanche et fêtes.
  • Bonneville : 9h35 – 12h30 et 13h30 – 17h35 tous les jours.
  • Bons-en-Chablais : 8h- 12h23 et 15h10 – 18h du lundi au vendredi. 11h00 – 18h13 le samedi.
  • Bonson : 6h – 11h20 et 11h50 – 19h du lundi au vendredi. 6h25 – 12h50 et 13h30 – 20h20 le samedi. 9h10 – 14h10 et 14h40 – 20h20 le dimanche et fêtes.
  • Bourg-en-Bresse : 6h – 19h20 du lundi au vendredi. 6h40 – 18h30 le samedi. 7h25 – 19h20 le dimanche et fêtes.
  • Bourgoin-Jallieu : 5h30 – 20h15 du lundi au vendredi. 6h10 – 20h15 le samedi. 6h10 – 21h15 le diamnche et fêtes.
  • Bourg-Saint-Maurice : 7h30 – 19h tous les jours.
  • Brignais : 6h – 13h et 13h30 – 19h45 du lundi au vendredi. 10h15 – 17h15 le samedi.
  • Brignoud : 7h50 – 12h et 13h45 – 17h du lundi au vendredi. 8h – 13h le samedi.
  • Chambéry : 7h30 – 19h30 du lundi au samedi. 9h – 20h30 le dimanche et fêtes.
  • Chamonix : 6h55 – 20h05 tous les jours.
  • Chasse-sur-Rhône : 10h30 – 12h30 et 13h30 – 18h30 du lundi au vendredi.
  • Cluses : 8h10 – 18h10 tous les jours.
  • Collonges-Fontaine : 7h – 12h30 et 13h40 – 15h20 le lundi. 9h10 – 12h30 et 13h40 – 17h30 du mardi au vendredi.
  • Crest : 6h30 – 19h30 tous les jours.
  • Culoz : 5h45 – 12h20 et 12h50 – 20h le lundi, 6h10 – 12h20 et 12h50 du mardi au vendredi. 9h – 12h20 et 13h20 – 18h le samedi. 9h30 – 12h20 et 13h20 – 18h30 le dimanche et fêtes.
  • Die : 6h50 – 8h45, 9h15 – 12h30, 14h – 18h et 18h30 – 19h35 tous les jours.
  • Évian-les-Bains : 9h – 12h10 et 14h – 18h du lundi au samedi. 10h20 – 12h30 et 14h – 19h le dimanche et fêtes.
  • Feurs : 5h50 – 12h30 et 13h – 20h du lundi au vendredi. 9h30 – 12h30 et 13h40 – 17h40 le samedi. 13h30 – 20h30 le dimanche et fêtes.
  • Firminy : 5h40 – 19h50 du lundi au vendredi. 10h20 – 13h et 14h – 18h30 le samedi. 12h25 – 19h35 le dimanche et fêtes.
  • Gières : 9h – 18h du lundi au vendredi. 9h – 12h et 14h – 17h le samedi.
  • Givors ville : 5h30 – 19h50 du lundi au vendredi. 9h20 – 17h30 le samedi. 12h20 – 18h30 le dimanche et fêtes.
  • Goncelin : 10h30 – 13h et 15h – 19h mardi au vendredi. 8h30 – 15h le samedi.
  • Grenoble : 5h – 20h15 du lundi au jeudi. 5h30 – 20h15 le vendredi. 6h45 – 19h45 le samedi. 9h – 20h15 le dimanche et fêtes.
  • Groisy : 6h15 – 20h tous les jours.
  • Jarrie : 6h30 – 9h30, 10h45 – 12h et 16h – 19h du lundi au vendredi. 7h30 – 12h le samedi. 9h30 – 12h et 16h – 19h le dimanche et fêtes.
  • La Roche-sur-Foron : 5h40 – 22h sauf le vendredi. 5h40 – 23h15 le vendredi.
  • La Tour-du-Pin : 6h35 – 19h40 du lundi au samedi. 6h45 – 19h40 le dimanche et fêtes.
  • La Verpillière : 5h20 – 12h10 et 12h45 – 19h50 du lundi au samedi. 12h50 – 19h50 le dimanche et fêtes.
  • Lamure-sur-Azergues : 6h30 – 11h15 et 13h40 – 19h30 du lundi au vendredi.
  • Landry : 7h20 – 22h40 du lundi au vendredi. 5h15 – 23h le week-end et fêtes.
  • L’Arbresle : 6h40 – 13h15 et 13h45 – 19h15 du lundi au vendredi. 6h40 – 14h et 14h30 – 20h le week-end et fêtes.
  • Le Coteau : 9h20 – 12h20 et 14h17 – 18h30 du lundi au samedi.
  • Le Péage-de-Roussillon : 5h40 – 20h20 du lundi au vendredi. 9h10 – 17h40 le samedi. 13h20 – 20h10 le dimanche et fêtes.
  • L’Isle-d’Abeau : 11h30 – 18h40 du lundi au vendredi.
  • Livron : 10h15 – 13h et 14h20 – 19h du lundi au vendredi. 10h15 – 13h et 14h20 – 18h le samedi. 14h15 – 19h le dimanche.
  • Loriol : 9h – 12h15 et 14h – 18h du lundi au vendredi.
  • Lozanne : 8h30 – 12h30 et 14h30 – 19h du lundi au vendredi. 7h15 – 13h15 et 16h30 – 18h50 le samedi. 8h – 12h45 et 16h45 – 19h45 le dimanche et fêtes.
  • Lyon Gorge-de-Loup : 7h30 – 12h45 et 13h – 18h du lundi au vendredi.
  • Lyon Jean-Macé : 8h45 – 19h30 du lundi au vendredi. 8h45 – 13h et 14h – 16h30 le samedi.
  • Lyon Part-Dieu : 5h15 – 22h du lundi au mercredi et le samedi. 5h15 – 23h les jeudis, vendredis et dimanches.
  • Lyon Perrache : 5h30 – 20h30 du lundi au jeudi. 5h30 – 21h30 le vendredi. 6h – 20h30 le samedi. 9h30 – 21h30 le dimanche et fêtes.
  • Lyon Saint-Paul : 9h – 19h du lundi au vendredi. 10h – 17h le samedi.
  • Lyon Vaise : 7h45 – 19h du lundi au vendredi. 9h – 17h le samedi.
  • Meximieux-Pérouges : 5h – 11h30 et 12h05 – 19h30 du lundi au vendredi. 9h – 11h30 et 12h – 16h le samedi.
  • Miribel : 10h40 – 13h et 14h15 – 19h du lundi au vendredi.
  • Modane : 5h35 – 12h40 et 13h10 – 20h10 tous les jours.
  • Moirans : 6h – 12h et 13h30 – 19h30 tous les jours.
  • Monestier-de-Clermont : 6h30 – 20h20 du lundi au samedi. 8h40 – 20h20 le dimanche et fêtes.
  • Montbrison : 5h50 – 19h45 du lundi au vendredi. 9h – 19h30 le samedi. 8h40 – 20h20 le dimanche et fêtes.
  • Montélimar : 5h30 – 19h45 le lundi. 6h30 – 19h45 du mardi au samedi. 8h15 – 19h45 le dimanche et fêtes.
  • Montluel : 9h – 12h50 et 13h10 – 19h30 du lundi au vendredi. 9h – 16h le week-end et fêtes.
  • Montmélian : 6h10 – 11h40 et 12h et 19h15 le lundi. 10h – 12h et 14h – 19h15 du mardi au samedi. 12h45 et 20h le dimanche et fêtes.
  • Montrond-les-Bains : 6h – 13h et 13h30 – 19h40 le lundi. 12h40 – 19h40 du mardi au vendredi.
  • Moûtiers : 5h40 – 19h le lundi. 8h – 19h du mardi au samedi. 10h – 19h le dimanche.
  • Oullins : 8h30 – 19h du lundi au vendredi. 9h – 12h30 et 14h – 17h le samedi.
  • Oyonnax : 5h40 – 18h le lundi. 8h30 – 18h du mardi au vendredi. 9h – 12h45 et 13h45 – 17h30 le samedi. 12h – 18h le dimanche et fêtes.
  • Pierrelatte : 6h00 – 20h15 tous les jours.
  • Pontcharra-sur-Bréda : 6h15 – 8h30 et 12h – 19h du lundi au vendredi. 7h30 – 13h30 et 14h30 – 19h le week-end et fêtes.
  • Pont-d’Ain : 7h10 – 14h15 du lundi au jeudi. 7h10 – 13h50 le vendredi.
  • Pont-de-Beauvoisin : 9h30 – 12h15 et 13h30 – 18h du lundi au samedi.
  • Pont-de-Claix : 6h30 – 11h et 14h – 19h du lundi au vendredi. 7h – 12h et 14h – 19h le samedi. 9h – 12h et 15h – 19h le dimanche et fêtes.
  • Pont-de-Veyle : 6h30 – 11h55 et 12h30 – 20h du lundi au vendredi. 6h30 – 13h10 et 13h40 – 20h le samedi. 7h30 – 14h30 et 15h – 20h le dimanche et fêtes.
  • Rives : 6h – 12h30 et 13h – 19h30 du lundi au vendredi.
  • Roanne : 6h05 – 19h du lundi au vendredi. 7h10 – 19h le samedi. 9h10 – 19h50 le dimanche et fêtes.
  • Romans-sur-Péage : 5h40 – 20h35 du lundi au samedi. 6h40 – 20h35 le dimanche et fêtes.
  • Rumilly : 6h45 – 12h15 et 12h45 – 20h du lundi au samedi. 7h50 – 12h15 et 12h45 – 20h le dimanche et fêtes.
  • Sallanches : 8h10 – 18h30 tous les jours.
  • Sathonay Camp : 5h40 – 19h30 du lundi au vendredi. 7h30 – 17h le samedi.
  • Seyssel : 7h30 – 12h et 13h30 – 16h15 du lundi au jeudi. 12h – 19h le vendredi et le dimanche.
  • Saint-André-de-Corcy : 10h30 – 12h30 et 14h – 19h du lundi au vendredi. 8h30 – 13h20 le samedi.
  • Saint-André-le-Gaz : 6h30 – 13h40 le lundi. 10h50 – 18h du mardi au vendredi. 8h – 12h20 et 13h45 – 18h50 le week-end et fêtes.
  • Saint-Avre-la-Chambre : 6h30 – 12 et 13h10 – 14h45 le lundi. 9h25 – 12h05 et 13h35 – 18h05 du mardi au vendredi. 9h – 12h et 14h – 18h le samedi. 12h – 19h le dimanche et fêtes.
  • Saint-Chamond : 5h55 – 20h45 du lundi au vendredi. 7h40 – 18h50 le samedi. 7h40 – 20h20 le dimanche et fêtes.
  • Saint-Clair-du-Rhône : 6h00 – 11h55 et 12h20 – 19h30 du lundi au vendredi. 9h10 – 11h55 et 13h – 17h20 le samedi.
  • Saint-Égrève : 10h – 13h et 14h – 18h du lundi au vendredi. 8h45 – 12h15 le samedi.
  • Saint-Étienne Bellevue : 9h – 16h du lundi au vendredi. 9h45 – 16h30 le samedi.
  • Saint-Étienne Carnot : 6h10 – 20h10 du lundi au vendredi. 9h10 – 12h43 et 14h – 17h le samedi.
  • Saint-Étienne Châteaucreux : 5h – 20h45 le lundi. 5h30 – 20h45 du mardi au vendredi. 5h45 – 20h15 le samedi. 7h – 20h45 le dimanche et fêtes.
  • Saint-Étienne-la-Terrasse : 9h35 – 12h et 14h – 18h15 du lundi au vendredi.
  • Saint-Fons : 11h – 13h et 14h – 19h du lundi au vendredi.
  • Saint-Germain-au-Mont-d’Or : 10h15 – 12h15 et 14h – 19h du lundi au vendredi.
  • Saint-Gervais-les-Bains : 8h35 – 12h et 13h30 – 17h10 tous les jours.
  • Saint-Jean-de-Maurienne : 5h40 – 12h50 et 13h10 – 20h10 du lundi au jeudi, le dimanches et fêtes. 5h40 – 12h50 et 13h10 – 22h25 le vendredi et le samedi.
  • Saint-Julien-en-Genevois : 9h – 18h tous les jours.
  • Saint-Marcellin : 5h35 – 12h50 et 13h30 – 20h45 du lundi au vendredi. 9h – 12h et 14h30 – 18h45 le samedi. 13h30 – 20h45 le dimanche et fêtes.
  • Saint-Michel-de-Maurienne : 9h – 12h et 13h40 – 17h50 sauf le samedi. 9h – 12h et 13h40 – 22h10 le samedi.
  • Saint-Pierre-d’Albigny : 9h10 – 12h15 et 14h10 – 18h40 du lundi au samedi. 14h15 – 19h30 le dimanche et fêtes.
  • Saint-Priest : 8h- 13h et 13h30 – 19h du lundi au vendredi. 8h15 – 13h et 14h – 16h15 le samedi.
  • Saint-Quentin-Fallavier : 7h – 12h05 et 14h05 – 16h du lundi au vendredi.
  • Saint-Rambert-d’Albon : 5h45 – 12h et 13h45 – 17h30 le lundi et les lendemains de fêtes. 8h15 – 12h et 13h45 – 17h30 du mardi au vendredi. 9h – 11h30 et 12h30 – 17h20 le samedi.
  • Saint-Vallier-sur-Rhône : 6h45 – 11h30 et 12h – 17h40 le lundi. 8h15 – 12h et 14h – 17h40 du mardi au vendredi. 10h – 12h et 14h – 16h50 le samedi.
  • Tain-l’Hermitage : 5h40 – 20h30 du lundi au vendredi. 9h30 – 18h le samedi. 13h20 – 20h10 le dimanche et fêtes.
  • Tarare : 5h45 – 12h30 et 13h – 20h30 du lundi au vendredi. 5h45 – 12h30 et 16h – 20h30 le samedi. 6h20 – 12h30 et 16h – 20h30 le dimanche et fêtes.
  • Tassin centre : 8h30 – 19h30 du lundi au vendredi. 9h – 19h le samedi. 10h – 13h et 14h30 – 19h le dimanche et fêtes.
  • Tassin – Écully : 8h30 – 19h30 du lundi au vendredi. 9h30 – 13h et 14h20 – 18h le samedi.
  • Tenay : 7h30 – 14h45 du lundi au jeudi. 7h30 – 13h20 le vendredi.
  • Thonon-les-Bains : 7h05 – 19h30 du lundi au samedi. 7h40 – 19h30 le dimanche et fêtes.
  • Tullins-Fures : 6h10 – 13h20 le lundi. 11h30 – 18h40 du mardi au vendredi.
  • Valence ville : 6h30 – 20h du lundi au vendredi. 7h – 20h le samedi. 12h – 20h le dimanche et fêtes.
  • Vallorcine : 8h10 – 12h30 et 14h10 – 17h30 tous les jours.
  • Veauche : 6h – 13h15 et 13h45 – 20h30 du lundi au vendredi. 9h30 – 12h30 et 13h30 – 17h30 le samedi. 13h – 20h le dimanch et fêtes.
  • Vénissieux : 8h45 – 19h du lundi au vendredi. 9h – 12h30 et 13h30 – 17h le samedi.
  • Vienne : 5h15 – 20h du lundi au samedi. 5h15 – 21h le dimanche et fêtes.
  • Vif : 6h45 – 13h15 et 13h40 – 20h du lundi au vendredi. 8h30 – 13h15 et 13h40 – 20h le week-end et fêtes.
  • Villars-les-Dombes : 10h30 – 12h30 et 14h – 19h tous les jours.
  • Villefranche-sur-Saône : 5h10 – 20h30 du lundi au vendredi. 7h10 – 19h50 le samedi. 10h – 19h40 le dimanche et fêtes.
  • Virieu-le-Grand : 6h10 – 11h40 le lundi. 6h10 – 11h30 et 12h35 – 14h30 du mardi au jeudi. 6h10 – 11h30 et 12h35 – 17h10 le vendredi.
  • Voiron : 5h40 – 20h25 du lundi au vendredi. 9h – 18h40 le samedi. 6h10 – 13h et 13h20 – 20h25 le dimanche et fêtes.
  • Vonnas : 6h30 – 13h20 et 13h50 – 20h du lundi au vendredi. 7h30 – 13h20 et 13h50 – 20h le week-end et fêtes.
  • Voreppe : 10h15 – 13h et 14h – 18h30 du lundi au vendredi.

 (Avec lefigaro.fr).

Posted in Ain, Bassin annecien, Chablais, Drôme, Genevois, Isère, Loire, Rhône, Savoie, SNCF | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :